Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Clement21

Tendance Printemps 2020

Recommended Posts

L'hiver météorologique ayant commencé il y a une bonne semaine, on peut commencer à regarder du coin de l'oeil ce qui est envisagé pour le printemps prochain. Alors, plutôt hiver tardif ou été précoce ?

 

Quelques scénarios envisagés à ce jour :

 

 - Mars : Courant océanique entraînant de la douceur sur tout le pays ainsi que des précipitations en en importantes quantités sur tout le pays (en particulier direction nord ouest)

 - Avril : Températures au dessus de la normale, notamment moitié sud et ouest, précipitations excédentaires en direction du nord ouest

 - Mai : L'été prendrait de l'avance, températures au dessus des normales surtout sur la moitié nord, et temps très sec partout

 

- Mars : On table aussi sur de la douceur et d'abondantes pluies. L'ensoleillement serait faible.

 - Avril : On partirait ici sur un temps relativement hivernal au nord-est avec fraîcheur (gelées tardives) et de possibles chutes de neiges jusqu'à basse altitude. En revanche le temps serait plus printanier en partant du côté de la Méditerranée 

 - Mai : Mois mitigé, alors que le sud et l'ouest serait concernés par un temps ensoleillé et doux, en approchant du nord est le ressenti serait plutôt de saison

 

- Mars : Un courant d'ouest apporterait douceur et humidité

 - Avril : La douceur serait toujours d'actualité, contrairement aux précipitations qui seraient moins importantes que les mois précédents

 - Mai : On reprend nos bonnes habitudes estivales avec un temps qui s’asséchera et s’adoucira  

 

- Mars : Un ressenti printanier serait de mise : flux de sud ouest apportant de la douceur, un ensoleillement excédentaire et des précipitations sous formes d'averses (les fameuses giboulées de mars)

 - Avril : Toujours un temps printanier : précipitations déficitaires, ensoleillement excédentaire et températures au dessus des normales

 - Mai : Températures de saison et importantes quantités de précipitations, ils parlent même de ressenti automnal

 

Voilà quelques uns des scénarios envisagés à l'heure actuelle ^_^

Edited by ClementWIG
MAJ
  • J'aime 5
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lavaur - (81)

Le printemps démarre dans une semaine et personne pour nous en parler ?

 

Diantre.

 

( :D )

  • Haha 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Diemeringen 67 (235m)

Dans 5 semaines...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Wépion (Namur) - BELGIQUE
il y a 1 minute, memen67 a dit :

Dans 5 semaines...

C'était ironique ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Diemeringen 67 (235m)

Et ça permet d'alimenter ce topic qui restera sans doute famélique.😁

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : la vallé de la Seybouse ,Guelma

bien vu 😡! topic ouvert le 8/12 et  le printemps est arrivé tôt cette année effectivement . on n'en ramasse les hp et les T excédentaire depuis décembre 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Toulouse
Le 24/01/2020 à 11:40, Juju4795 a dit :

C'était ironique ^_^

 

Croyez-le ou pas, mais je n'avais même pas relevé, ça en dit long ... :ph34r:

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Dans l'ensemble, tous les organismes tendent vers une présence accrue de hauts géopotentiels durant le printemps sur le sud de l'Europe et la Méditerranée, avec une crête sur l'Europe centrale, et des bas géopotentiels cloisonnés sur le nord Atlantique jusqu'à Svalbard. Ci-dessous dans l'ordre les probabilités d'anomalies de Z500 modélisées par le centre européen (CEP), l'organisme allemand (DWD), Météo France, et l'organisme anglais (Met Office) :

 

 

1853055321_C3SCEP.png.1c970e1e063731308622f40a0e2bc9ba.png

 

365587882_C3SDWD.png.ad6e0721137957bb700492c1044340e8.png

 

1763194660_C3SMF.png.2c52d64013c79d3e229c68d12f26d44a.png

 

922630973_C3SMO.png.2ad791d2ba3ebbf0c0605086a7cbc9fd.png

 

 

 

Si ce type de scénario se mettait effectivement en place, on observerait une dominance de flux de sud-ouest sur l'Europe occidentale, avec un risque accru de sécheresse précoce dans les pays méditerranéens (de l'Espagne aux Balkans) et également des séquences de chaleur précoce notamment de l'Europe centrale à la Baltique. On a souvent des décrochages froids assez massifs en fin d'hiver / début de printemps quand l'hiver a été particulièrement marqué par un vortex concentré et un manque d'échanges méridiens (il faut bien finir par délester le froid accumulé en Arctique), mais le scénario modélisé ferait davantage courir ce risque sur l'extrême est de l'Europe et la Russie. 

 

Pour la France, faisons un peu de nombrilisme, cela pourrait donner un printemps mitigé sur le nord-ouest et les côtes de la Manche (temps plus souvent perturbé et frais), et au contraire sec et ensoleillé avec des coups de chauffe précoces en allant vers la Méditerranée et la façade est. Après, on ne serait pas à l'abri de séquences plus durablement fraîches et perturbées sur la majorité du pays si les bas géopotentiels atlantiques venaient à davantage nous influencer en repoussant les dorsales plus vers le continent. Au printemps, l'inertie océanique (océan encore bien froid) fait que les flux d'ouest / sud-ouest sont rarement porteurs de températures douces.

 

 

Quand on fait le bilan multimodèles, on retrouve les grandes lignes de l'analyse : sur les probabilités de températures (première carte) le chaud ressort largement en Europe et il est au maximum entre l'Europe centrale et les abords de la Baltique / Mer du nord, et sur les probabilités de précipitations (seconde carte) on a un relatif signal sec vers Mare Nostrum et un timide signal humide sur les zones exposées aux flux d'ouest d'Albion et au nord de l'Europe.

 

 

1167345242_C3ST2.png.24dbe144f986b2bb8c2f918326fe33aa.png

 

1649856007_C3SRR.png.3c13a7c984b24cad9bcc66b77ca7c141.png

  • J'aime 10
  • Merci 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les cartes que je publie c'est de la vulgarisation  et cela vient de Meteoparis  mais facile à comprendre.

En gros : les mois prochain seront possiblement sec à  normalement humide mais surtout dans la continuité de quasi tous les mois précédent dans des excédents de températures. Le facteur excèdent temperature est bien plus fiable que celui des pluies et encore plus des orages.

20200208_155845.jpg.71c630ed7d3d895a3dc7fee1b4cb9a52.jpg

En croisant avec Meteoexpress, les tendances se rejoignent. Premières sensations bien printanières en Mars et estivales en Mai dans les previsions.

Edited by Nico41

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Fréjus - Saint Raphael (83)

 

IMG_20200216_161235.jpg

IMG_20200216_161224.jpg

IMG_20200216_161655.jpg

  • J'aime 3
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
il y a 28 minutes, Twister83 a dit :

 

IMG_20200216_161235.jpg

IMG_20200216_161224.jpg

IMG_20200216_161655.jpg

 

Peut-être aurons nous une canicule en Mai cette fois-ci :D 

  • Merci 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

SEAS5 d'ECMWF a une vision plus modérée. Par rapport à ce mois-ci où les gradients sont exacerbés (ci-dessous), le modèle relâche mois après mois ce qui nous entraînerait vers des flux globalement moins intenses, de SW ou de SE dominants, et anticycloniques. Du coup, nous pourrions espérer un printemps dans les « normes actuelles », c'est-à-dire au-dessus des normales 1981-2010 mais sans forcément d'excès (hors coups de chaud sur des courtes périodes) vue la mollesse des flux modélisés. Mars serait un peu plus actif qu'avril et mai. Sans surprises, le côté anticyclonique du flux laisse présager un déficit côté précipitations, surtout Mars et Mai modélisés à dominantes respectives SE et E. Avril serait dans un classique NAO+ autorisant des arrosages en fonction de la barocline.

Très peu d'évolutions sur ces trois mois pour les SST : de l'Atlantique à la Baltique et de la mer du Nord à la Méditerranée, l'excédent demeure.

 

xx_season-en-999-9-zz_modezseason_2020020100_0_1642_525.thumb.jpg.b8731661f35fd40bd1bfe601df585dce.jpg

 

SEA5_202002_AnoT.thumb.gif.78206a09c724ded2e0b0e8a37d2361e2.gif

Edited by _sb
  • J'aime 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

Je ne crois pas avoir vu passer la carte de prévisions de AccuWeather alors je la poste ici...

Selon eux, le Printemps pourrait même prendre des airs d'Été durant le mois de Mai et début Juin 2020.

Ils s'attendent à des températures allant jusqu'à 32° sur le Sud-Ouest de l'Europe voire 38° en Espagne fin Mai.

Londres pourrait même atteindre 27°...


Par conséquent, une ou plusieurs vagues orageuses destructrices seraient possibles sur un axe Sud-Ouest > Nord-Est de la France jusqu'en Allemagne en passant par la Belgique.

Ce serait un peu un Mai 2009 bis finalement...

Ces prévisions peuvent surprendre mais après l'Hiver que l'on vient de vivre, plus rien ne m'étonnes ! 

 

https://www.accuweather.com/en/weather-forecasts/accuweathers-2020-europe-spring-forecast/678440

 

87331317_10220947541029208_7307152998851936256_n.jpg.d88ebafb80f9c34989d8e85b46954492.jpg

Edited by Iefan
  • J'aime 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Gambais (78) - Altitude : 100 m et Guyancourt (78) pour le travail
il y a 40 minutes, Iefan a dit :

Par conséquent, une ou plusieurs vagues orageuses destructrices seraient possibles sur un axe Sud-Ouest > Nord-Est de la France jusqu'en Allemagne en passant par la Belgique.

Pourquoi "Par conséquent" ? On peut très bien avoir comme ces derniers  été de l'air chaud et aucun orage, est-ce qu'il y a des précipitations de modélisées sur ces prévisions à long terme sur les zones chaudes ?

  • J'aime 2
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Ralala78 a dit :

Pourquoi "Par conséquent" ? On peut très bien avoir comme ces derniers  été de l'air chaud et aucun orage, est-ce qu'il y a des précipitations de modélisées sur ces prévisions à long terme sur les zones chaudes ?

J'avais vu en plus que bien que les orages soient en general plus violents ils seraient en stagnation en ce qui concerne leurs nombres voire en léger recul.

Remarque : toujours cette anomalie froide au sud de l'Islande et à l'ouest de l'Irlande prévu par les modèles saisonniers qui correspond même aux projections climatiques sur cette zone qui se refroidirait légèrement contrairement au reste du monde.

Edited by Nico41

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Il y a 12 heures, Ralala78 a dit :

Pourquoi "Par conséquent" ? On peut très bien avoir comme ces derniers  été de l'air chaud et aucun orage, est-ce qu'il y a des précipitations de modélisées sur ces prévisions à long terme sur les zones chaudes ?


Et je suis bien d'accord avec toi :)

Je ne fais que retranscrire les prévisions de AccuWeather !

 

"Severe weather to threaten France to Poland with damaging winds, hail"

Car en effet, d'autres modèles annoncent un Printemps chaud et sec.

Edited by Iefan
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Diemeringen 67 (235m)

J'interviens rarement sur ce type de topic surtout pour faire de la prévision mais je me lance pour une fois.

Je me contenterai de mon coin du NE de la France.

 

Nous assistons depuis fin septembre à une domination des courants venus de l'ouest (nord ou sud) globalement pluvieux. Je crois à une permanence de ceux-ci pour les mois du printemps.  

Nous oscillerions alors entre un zonal venu du NO globalement humide et avec des températures de saison et une dominante SO potentiellement très douce voire chaude avec des épisodes orageux non négligeables.

 

Ce n'est que ma contribution bien modeste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a deux choses qui poussent à oublier le sens critique sur ces prévisions modèles : le succès de cet hiver et l'alarmisme climatique.

Le problème est que le sens critique doit rester : les modèles ne sont pas devenus bons par magie :D

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a une heure, Cotissois 31 a dit :

les modèles ne sont pas devenus bons par magie :D

 

Probablement que non, leur réussite de cet hiver est aussi (et surement) liée au fait que l' état de l'atmosphère était plus prévisible que les années passées, reste que l'on ne sait pas dans les calculs quel(s) élément(s) au final ont rendus la prévision si fiable, et ce dés l'automne...

Ça semble continuer par ailleurs pour ce printemps avec une assez bonne harmonie entre les modèles, a voir si la machine prévisionnelle va se dérégler sur un grain de sable imprévu ou prévisible, auquel cas elle se réajustera dans le temps, ou prolonger ses prévisions printanières qu'elle modélise depuis le début de l'hiver.

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Nanterre Parc / Grande Arche (92)

Bonsoir, 

 

les prévisions de CEP pour mars, et celles de CFS pour avril et mai:

 

http://www.meteo-paris.com/actualites-meteo/quelle-tendances-pour-la-meteo-du-printemps-2020-03-mars-2020.html

 

En résumé:

 

- Mars fluctuant, mais dans les normes niveau températures et précipitations.

- Avril doux et sec.

- Mai + chaud que la normale et précipitations dans les normes.

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Soissons (02)

A ce rythme là, on est bien partis pour connaître tout un premier semestre 2020 en anomalies positives (sauf peut-être mars, à voir ?) car le trimestre avril/mai/juin n'est pas parti pour être déficitaire selon les modèles. S'ils sont aussi fiables pour le printemps et début d'été que pour l'hiver, alors c'est plié.

Je crois que le dernier mois en anomalie négative était mai 2019, du coup si mars est juste dans les normes voire légèrement supérieur, on aura donc connu plus de 12 mois consécutifs dans le positif 😞. Je me demande s'il y a déjà eu un précédent ?

  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour, je ferai un analyse du printemps à venir dans quelques jours pour avril et mai sachant que mars sera encore dominé par un VP bien vitaminé pour la saison.

 

Et plus tard dans le mois une analyse de l'été à venir ainsi que de la saison cyclonique pour nos amis Antillais qui s'annonce particulièrement intense cette année à mon sens à partir de mi aout et qui pourrait nous influencer à la toute fin de l'été.

 

edit : l'indice AO de fevrier 2020 est sorti. il bat le record de février 1990 d'un centième de point, c'est dire à quel point la situation climatologique des ces deux mois février 1990 et 2020 sont quasi jumeaux

https://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/precip/CWlink/daily_ao_index/monthly.ao.index.b50.current.ascii.table

 

Edited by Avallon89
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Grenoble
Le 21/02/2020 à 11:42, Cotissois 31 a dit :

Le problème est que le sens critique doit rester : les modèles ne sont pas devenus bons par magie :D

Tout à fait d'accord

Les modèles s'accordent à dire que les températures seront  plus élevées que les "normales" (1981-2010...)

Dans le contexte du RC, une telle prévision n'apporte pas grand-chose car il est effectivement statistiquement très peu probable que les températures soient en dessous des "normales" sur une période  de 3 mois... (ce qui n'exclut pas évidemment un "coup de froid" très temporaire)

Pour ce qui est des précipitations et de l'insolation, là, évidemment,  les modèles divergent beaucoup plus.

En particulier sur le mois de mai, qui est probablement  le mois le plus variable d'une année à l'autre (dans le Centre-est, selon les années, il peut être quasi estival , comme il peut être très frais et humide...)

 

 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Cormeilles (27)

En tout cas, le modèle CFS, c'est vraiment de la foutaise qui ne sert à rien.

Avec lui, Avril, mai, juin , juillet, juillet, aout et septembre seront sous les normes.

http://www.meteociel.fr/modeles/cfs.php?mois=04&annee=2020

Je ne comprends pas pourquoi ce genre de modèle nous prévoit constamment mais constamment et pas que depuis cette année, des mois toujours inférieurs aux  normes alors qu'on sait que ça sera le contraire globalement.

Edited by Virgile

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...