Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Rareté des phénomènes de basse couche dans la zone méditerranéenne


Recommended Posts

Bonjour,

 

En automne et hiver, en période anticyclonique, toutes les régions de la France non-méditerranéenne , de basse altitude, sont affectées, à des degrés  divers, par les "phénomènes de basse-couche" (brouillard, brume, stratus, etc)

En revanche , ces phénomènes sont très rares dans la zone de climat méditerranéen (ou en tout cas suffisamment rares pour avoir un impact très marginal sur l'insolation)

Quelle en est la raison ?

Le vent, qui souffle assez régulièrement sur ces régions ?

Le niveau des températures ?

Le degré d'humidité des sols ?  (mais ces phénomènes sont les fréquents en automne dans la France non-méditerranéenne, alors que cette saison est justement  la plus humide en climat méditerranéen...)

Je vous remercie par avance pour vos réponses

 

Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

On peut avoir des périodes relativement longues de stratus ou de brouillards au printemps avec les premiers flux faibles qui remontent d'Afrique du nord sur une Méditerranée à son minimum de températures, avec des inversions humides rentrant parfois assez loin des côtes.

À l'inverse, en saison froide, les situations anticycloniques sur le pays provoquent généralement un minimum relatif en Méditerranée, généralement en mer Tyrrhénienne sinon en mer Adriatique, générant un vent de terre suffisant pour écarter ces phénomènes.

Un autre phénomène en situation de calme anticyclonique sont les brises catabatiques que l'on rencontre en hiver où l'air froid et sec des sommets (Cévennes, Alpes du sud, Préalpes et autres massifs secondaires) descend la nuit par gravité vers les plaines. C'est fréquent dans les vallées mais ça s'observe aussi à une échelle plus large.

Link to post
Share on other sites
  • 4 months later...

Sujet très intéressant et franchement je n'ai pas d'explication solide. 

Je suis originaire de Montpellier et réside depuis 3 ans à Toulouse. Mon ecperience Les stratus ne sont pas observés sur l'arc méditerranéen sauf intrusion d'air maritime (entrées maritimes). Les brouillards matinaux sont rares mais quand même présents si l'air est peu mobile sur sol humide, notamment dans les vallées où il peut faire très froid. Ce que j'ai noté c'est que la condensation de l'air dans ce type de brouillard de rayonnement se fait sous forme d'une rosée intense ou de nappes de brouillard fines (quelques mètres) plutôt que sous forme de brouillard epais de plusieurs dizaines de mètres. Il n'est pas si rare d'observer des rosées de plus de 0.5 mm ce qui est beaucoup.  Donc certaines conditions manquent pour obtenir un brouillard épais et homogène (s'il y en a il est extrêmement rare en ville, jamais par rayonnement il fait trop doux). Pour du brouillard il faut un petit peu de vent pour mélanger sur la couche et donc faire du brouillard au lieu de la rosée. En comparant à Toulouse, où le brouillard nappe de manière totalement homogène la ville entière on se pose la question du vent qui soufflerarait légèrement plus fort. 

Le sol est également différent plis rocailleux et pauvre sur l'arc méditerranéen et une végétation différente (pins et chênes verts). 

Au niveau des stratus il faut de la condensation mais je ne suis pas assez spécialiste pour savoir pourquoi elle a lieu 200 m au dessus du sol. Ce que je sais c'est que parfois le brouillard du matin s'élève peut être parce que le sol chauffe un peu puis s'affaisse pour toucher le sol en soirée. C'est un cycle. 

Un phénomène serait la subsidence qui pourrait expliquer la non formation de stratus en méditerranée ou la proximité de la mer ? Le relief alentour créerait un mini effet de fohen ? Bof pas bien solide sinon on observerait ce phénomène près des Pyrénées à moins que dans l'anticyclone le flux soit de nord ouest leger et que l'abri des montagnes alentours ne permette pas à l'humidité océanique de passer ?  

 

Ces quelques éléments peuvent être des explications mais je suis ouvert à des explications plus poussées. 

 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...