Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Ciel d'encre

Du 20 janvier 2020 au 26 janvier 2020, prévisions météo semaine 4

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Mauzun, Puy-de-Dôme (63), 600 m
Il y a 3 heures, Nunatak a dit :

 

Non, il y a moins de 20 000 ans seulement, à la sortie du dernier maximum glaciaire. Mais ça change rien, Cro-Magnon n'avait pas de chars Leclerc de toute façon


À ce sujet, je ne saurais trop conseiller autant aux amateurs de paléo-climato qu'aux fans du mésolithique (et à tous ceux qui rêvent mélancoliquement des anciennes périodes glaciaires), le chouette bouquin de Jim Leary, The Remembered Land. Surviving Sea-level Rise after the Last Ice Age :
https://www.bloomsbury.com/uk/the-remembered-land-9781474245920/

Il étudie les effets de la fin de la dernière période glaciaire en mer du nord (et un peu plus loin) sur les populations qui habitaient alors ce qu'il nomme joliment "The Northsealand."
Pour les dates je copie-colle une traduction automatique revue vite fait d'un paragraphe du livre :
 

Citation

"Pendant la dernière glaciation, à son maximum, l'inlandsis britannique et irlandais s'étendait du bord du plateau continental de l'Atlantique au sud-ouest, à travers la zone qui est maintenant la mer du Nord jusqu'au bord du plateau continental de l'Atlantique Nord au nord-est. Elle couvrait toute l'Écosse, y compris les îles Shetland, le pays de Galles et l'Irlande ; l'inlandsis couvrait également la région de l'Angleterre au nord des Midlands. Avec l'eau emprisonnée dans les nappes glaciaires, le niveau de la mer était bas. En raison d'une tendance générale au réchauffement du climat mondial, les inlandsis ont commencé à se retirer ; l'inlandsis britanno-irlandais s'est probablement séparé de l'inlandsis fennoscandien il y a environ 25 000 ans. La déglaciation presque complète de la mer du Nord s'était produite il y a 23 000 ans, bien qu'un lobe de glace offshore ait progressé à nouveau le long de la côte est de la Grande-Bretagne il y a environ 17 000 ans avant de se retirer à nouveau. L'inlandsis a continué à se décomposer, séparant les Britanniques de l'inlandsis irlandais il y a environ 16 000 ans. Après une ré-avancée probable d'environ 10.950 BC pendant une période de froid particulièrement féroce connue sous le nom de Dryas récent (du nom de l'arbuste à fleurs alpines Dryas octopetala), il est probable que la glace avait entièrement disparu de la région de la mer du Nord vers 9550 BC."

 

 

Edited by un_Mauzunois
  • J'aime 2
  • Merci 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Megève (1106 m)/Saint-Gervais (808 m) en semaine - Samoëns (716 m) les WE

Ces pressions pour démarrer la semaine !!!

arpege-53-107-0.png?15-16

  • J'aime 4
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy
il y a 8 minutes, nicolass a dit :

Ces pressions pour démarrer la semaine !!!

 

 

A suivre mais possible que l'on soit tout proche voir que l'on dépasse des records de haute pression sur la Grand Bretagne et les régions bordant les côtes de la Manche et de la Mer du Nord (Cherbourg, Lille...).

Edited by thib91
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Wépion (Namur) - BELGIQUE

À Uccle, le record de hautes pressions est de 1048 hPa et ce record ne date pas d'hier mais du 17 janvier... 1882. Ça m'étonne un peu (qu'il soit si ancien) mais si ça se réalise, on pourrait l'atteindre voir le battre.

 

Encore une raison pour aller en ville et boire une bonne bière à la pression lundi aprem ! 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Kernascléden (56) - 30 km au nord de Lorient.
il y a 48 minutes, thib91 a dit :

 

A suivre mais possible que l'on soit tout proche voir que l'on dépasse des records de haute pression sur la Grand Bretagne et les régions bordant les côtes de la Manche et de la Mer du Nord (Cherbourg, Lille...).

 

Petit HS climato record de 1047,6 hPa à Brest par exemple ou encore 1046,1 hPa (?) à Lille. Si les prévisions se confirment on pourrait bien les battres oui.

Edited by Romain56
  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

Et sans parler de la moyenne mensuelle de HP sur le pays qui doit être battue pour janvier voire même écrasée.

<CoupDeFrustratration>

Oui ces HP ne nous lâchent plus, été comme hiver,  ou alors par intermittence et ce sont alors inondations et catastrophes.

hiver = anomalie positive de T , été = anomalie positive de T et serais pas étonné que dans deux mois on parle de sécheresse sur PACA ou ailleurs.

Ce que j'ai du mal à comprendre est quand on dit: la cata est qu'on prenne plus de 3° à l'échelle du globe en fin de siècle, alors que déjà on pète tous les records en Europe avec par exemple 7° d'ano positive à Moscou pour décembre et à l'heure actuelle quasi pareil pour Janvier... A se demander si on nous cache pas que 3° d'ano + sur le globe c'est 7° ou 8 sur notre cadran de l'hémisphère nord...

Bon le prochain PACA pour les retraités ce sera aller vers des coins ou ça reste vivable l'été et l'automne: toutes les côtes du nord ouest du pays .... et tant pis pour la neige de toute façon en voie de disparition sous 1000m.

En fait dorénavant les massifs vers 1000m ont le même climat qu'avant les  plaines  ...

</CoupDeFrustratration>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Corniche vendéenne (Saint-Hilaire-de-Riez)
il y a une heure, Romain56 a dit :

 

Petit HS climato record de 1047,6 hPa à Brest par exemple ou encore 1046,1 hPa (?) à Lille. Si les prévisions se confirment on pourrait bien les battres oui.

 

nmm-2-120-0_ioc9.png

 

Sur GFS 6z, la barre des 1048 hpa est atteinte et légèrement dépassée lundi 20 janvier entre la Seine-Maritime et le Pas-de-Calais. 

Sur GEM 12z, on est légèrement au dessus de 1047 hpa sur l'ensemble des régions bordières de la Manche. 

 

gemfr-0-114_fji9.png

 

Je ne me souviens pas avoir déjà vu une pression atmosphérique aussi élevée sur notre pays.  (Pour le moment, elle reste à l'état de modélisation, certes). 

 

Arpège 12z est encore plus extrême. 1049 hpa sur le Nord-Cotentin et le Pas-de-Calais...

 

arpege-2-108-0_pkf0.png

Edited by Ciel d'encre
  • J'aime 4
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, jt75 a dit :

Et sans parler de la moyenne mensuelle de HP sur le pays qui doit être battue pour janvier voire même écrasée.

<CoupDeFrustratration>

Oui ces HP ne nous lâchent plus, été comme hiver,  ou alors par intermittence et ce sont alors inondations et catastrophes.

hiver = anomalie positive de T , été = anomalie positive de T et serais pas étonné que dans deux mois on parle de sécheresse sur PACA ou ailleurs.

Ce que j'ai du mal à comprendre est quand on dit: la cata est qu'on prenne plus de 3° à l'échelle du globe en fin de siècle, alors que déjà on pète tous les records en Europe avec par exemple 7° d'ano positive à Moscou pour décembre et à l'heure actuelle quasi pareil pour Janvier... A se demander si on nous cache pas que 3° d'ano + sur le globe c'est 7° ou 8 sur notre cadran de l'hémisphère nord...

Bon le prochain PACA pour les retraités ce sera aller vers des coins ou ça reste vivable l'été et l'automne: toutes les côtes du nord ouest du pays .... et tant pis pour la neige de toute façon en voie de disparition sous 1000m.

En fait dorénavant les massifs vers 1000m ont le même climat qu'avant les  plaines  ...

</CoupDeFrustratration>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ah JT... mais que faudra-t-il pour que tu sois heureux ? On sort de 2 mois de zonal soutenu et très arrosé (sans aucune catastrophes hors épisode MED au passage) et on retrouve du 1040ha. Bon et bien... très bien !

(au passage et aussi car c'est déjà pas mal, c'est semble-t-il 4,6 l'ano+ en décembre à moscou (ogimet), pas 7)

 

 

 

 

Edited by edd
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Des hautes-pressions rétrogrades chez GFS ce soir (a défaut d'une vrai circulation rétrograde...), tu me vois🙉tu me vois plus🙈 :D

 

anim_aml8.gif

 

Il nous aura tout fait cet américain...

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 1
  • Haha 9
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bussac-sur-Charente (17)

On voit bien sur les diagrammes qu’une baisse pour l’instant sensible est entrevue vers le 24, le run de contrôle de GEFS est en roue libre avec du -10°C à 850hpa, plusieurs scénarios le suivent.

Cette baisse serait en accord avec ce que nous modélise GFS ce soir, à suivre...

 

6CD2513A-EB8C-46FA-8484-BD7A8285DFBC.gif.a869b3903968e1fc2862efdfbee2aeb5.gif

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Gentilly
il y a une heure, jt75 a dit :

En fait dorénavant les massifs vers 1000m ont le même climat qu'avant les  plaines  ...

Pour compenser le RC, il faudra surélever les plaines de 1000m 🤔

  • Haha 12

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Les subsidences modélisées doivent quand même être spectaculaires pour réussir à atteindre de telles valeurs de pression au sol dans le cadre d'un anticyclone dynamique. Je serais curieux de voir si ces subsidences ne seraient pas en mesure de nous donner, de manière plus ou moins localisée, des valeurs thermiques inattendues si de l'air réchauffé par ce mouvement et par la compression induite parvient à toucher le sol.

 

Pour donner un parallèle, voici la situation du 29 janvier 2006 :

 

 

500.png

 

 

Ce jour là, une importante subsidence avait réussi à percer les inversions jusqu'au sol entre la Lorraine et la Champagne. Alors même que ce genre de dynamique est plutôt synonyme d'un temps froid sans excès (flux d'est mais absence de drain froid, dans l'idée c'est ce vers quoi on se dirige), Charleville Mézières avait sorti ce jour là une improbable Tx de 13,4° - on rappellera que le record mensuel y est de 15,0°, ça remet dans le contexte - et s'était même payé le luxe d'être la ville la plus douce de France Métropolitaine, pas franchement courant pour le chef lieu des Ardennes. Les modèles à l'époque n'avaient absolument pas "flairé" le coup, même MF s'était fait surprendre car il n'était prévu que 6° au meilleur de la journée.

 

Je ne sais pas si des phénomènes de ce genre sont possibles, peut-être que ceux qui s'y connaissent le mieux sur ce genre de dynamique ( @_sb ?) pourraient nous le dire, peut-être aussi que les modèles d'aujourd'hui seraient plus à même de capter le potentiel s'il existe. Mais au vu de la dynamique attendue, au milieu des conditions qui seront globalement froides sur une bonne partie du pays, je ne serais pas complètement surpris de voir sortir une ou deux Tx aussi ahurissante(s) qu'isolée(s) quelque part.

  • J'aime 18
  • Merci 2
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lausanne (Sallaz) 600m (Suisse) / sam et dim à Vionnaz 400m (Valais, Suisse)
Il y a 2 heures, jt75 a dit :

 

Ce que j'ai du mal à comprendre est quand on dit: la cata est qu'on prenne plus de 3° à l'échelle du globe en fin de siècle, alors que déjà on pète tous les records en Europe avec par exemple 7° d'ano positive à Moscou pour décembre et à l'heure actuelle quasi pareil pour Janvier... A se demander si on nous cache pas que 3° d'ano + sur le globe c'est 7° ou 8 sur notre cadran de l'hémisphère nord...

 

Tout-à-fait 'accord. Par chez nous, en 2020, on a déjà largement dépassé les prédictions de réchauffement pour 2100.

  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Naillat, 360m, 23
Il y a 2 heures, cédric du Lot a dit :

Des hautes-pressions rétrogrades chez GFS ce soir (a défaut d'une vrai circulation rétrograde...), tu me vois🙉tu me vois plus🙈 :D

Bonsoir, 

 

je partage ton avis, je vois mal comment on pourrait assister à une réelle propagation rétrograde avec des racines aussi prégnantes. Ce n'est pas une véritable propagation rétrograde mais plutôt un déplacement des racines en fonction de l'extension des anomalies négatives. Au niveau synoptique, nous n’arrivons toujours pas à à des projections sérieuses de blocage en haute latitude.

Edited by tao

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besançon 290m
il y a 20 minutes, tao a dit :

un déplacement des racontes

c'est quoi les racontes ? 

  • J'aime 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Naillat, 360m, 23
il y a 14 minutes, lothski a dit :

c'est quoi les racontes ? 

Ce sont les racines ( qui parlent :D ), quand on fait trois choses à la fois...

Merci, c'est corrigé...:/

Edited by tao
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Effectivement, pas de blocage en vue mais tout de même encore beaucoup d'incertitudes sur la synoptique selon la trajectoire que prendra la goutte froide. On part vraiment sur des modélisations totalement opposées (flux de S/SE vs N/NO) selon que celle-ci se propage vers l'ouest ou si au contraire elle se comble au niveau du bassin Méditerranéen.

Dans le premier cas on ne serait pas loin d'un AF avec un flux de S potentiellement très doux  :

1100239340_Capturedecran2020-01-15a21_33_56.png.83aa159d3345c52d5c801de2e4dbd786.png

Dans le second cas, elle pourrait pourrait ouvrir un couloir favorable aux descentes polaires :

311440912_Capturedecran2020-01-15a21_35_42.png.544ea67c1b3cdf005980f1af31665567.png

Pour avoir fait le tour du panel de CEP, le 1er scénario est majoritaire (2/3) mais le second n'est pas non plus totalement marginal (1/3). Si on regarde les diagrammes, la version descente polaire (prioritairement sur l'Europe centrale) est apparue seulement sur les 2 dernières sorties. Il va être intéressant de voir si cette tendance va être amenée à se renforcer au point de devenir majoritaire ou au contraire se stabiliser.

En conclusion, ça semble trop verrouillé pour espérer une synoptique à AG même en prenant le scénario le plus favorable, la concentration du VP ne s'y prête pas. En revanche, beaucoup d'incertitudes sur le fait de savoir si on s'oriente vers la mise en place d'un toboggan Atlantique (AR) bénéfique aux reliefs ou si au contraire la dorsale Atlantique sera amenée à se décaler une nouvelle fois irrémédiablement vers l'Europe occidentale (AF ?).

Ce n'est pas le grand soir synoptique mais c'est tout de même autrement plus intéressant à commenter que de savoir si le flux de SO sera plus ou moins anticyclonique.

Edited by Kyrion
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bussac-sur-Charente (17)

Ça commence vraiment à devenir intéressant, je pense que maintenant tout dépendra du placement de la dorsale sur l’Atlantique au moment de ce décrochage polaire.

 

C0D7B8B1-B11B-4E42-8423-F368CC991268.png.2095340a580293075703491a5dc21a52.png

 

09578C92-2CD1-4978-8E1A-DFF337006A3C.png.99de37152d206cac79188b883f9d47fb.png

  • J'aime 2
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Baume-les-dames (25) 270 m.
Il y a 18 heures, Tomdu17 a dit :

Ça commence vraiment à devenir intéressant, je pense que maintenant tout dépendra du placement de la dorsale sur l’Atlantique au moment de ce décrochage polaire.

 

Il y a un moment donné faut savoir prendre du recul.

 

Ont peut dire que cela devient intéressant après plusieurs journées de run consequtivement, pas sur un run

 

Ce matin il ne reste  plus rien de cette configuration qui était sencer devenir intérêssante, donc ce post n'a plus sa place ici. Et malheureusement j'ai l'impression que ce n'est pas ton premier coup d'essai ? 

Edited by du 25
  • J'aime 4
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A défaut de froid, il sera peut être intéressant de surveiller les valeurs de pression car nous pourrions approcher les records en la matière avec plus de 1045 hPa sur le NO du pays. Mais difficilement battre le record national sur la période actuelle (1048,9 hPa à la pointe de Chemoulin, en Loire-Atlantique, le 3 mars 1990). Pour rappel, ci-dessous 2 configurations extrêmes (celle du 3 mars 1990 avec des valeurs supérieures à 1046 hPa, et celle plus récente du 27 décembre 2016 avec pas loin de 1045 hPa).

 

image.thumb.png.d373007fc983390e86c96abdd2e45350.png

 

Voici les sorties pour 3 modèles pour lundi prochain :

 

image.png.6cacff507a9ad34f64105d11d1faa2bb.png

Edited by sastrugis
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

Ce qui est peut être une rareté (une de plus dans cet hiver)  est qu'avec cette configuration  et  des hautes pressions oscillant entre 1020 et 1030 hpa,  GFS prévoit pas moins de 200 mm de pluie entre mardi et jeudi prochain sur les Pyrénées Orientales (Perpignan en plaine n'y échapperait pas) 

Peut être  bien qu'en milieu de semaine prochaine les montagnes des PO seront les plus enneigées, et de loin,  de tous les massifs.

 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Touraine (37) et Plateau des Bornes (74) 950m
il y a une heure, jt75 a dit :

Peut être  bien qu'en milieu de semaine prochaine les montagnes des PO seront les plus enneigées, et de loin,  de tous les massifs.


C’est confirmé et amplifié par CEP. Les 2 modèles envisagent un fort enneigement sur les Pyrennées et sur une bonne partie de l’Espagne.

Edited by Idéfix37
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : La Grande-Motte (34)

Oui le fait marquant de cette semaine sera sans doute le fort épisode pluvieux et neigeux sur le sud du pays et plus particulièrement le Roussillon! 

 

Beaucoup de pluie en plaine, 

Et + de 2m de neige modélisé sur les Pyrénées Orientales !

Edited by GrandMottois
  • J'aime 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/01/2020 à 17:29, Juju4795 a dit :

À Uccle, le record de hautes pressions est de 1048 hPa et ce record ne date pas d'hier mais du 17 janvier... 1882. Ça m'étonne un peu (qu'il soit si ancien) mais si ça se réalise, on pourrait l'atteindre voir le battre.

 

Encore une raison pour aller en ville et boire une bonne bière à la pression lundi aprem ! 

 

Il me semble que c'était 1050hPa à Boulogne-sur-mer ; ce  que j'avais vu dans un livre de météo. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Le 15/01/2020 à 19:56, TreizeVents a dit :

Je ne sais pas si des phénomènes de ce genre sont possibles, peut-être que ceux qui s'y connaissent le mieux sur ce genre de dynamique ( @_sb ?) pourraient nous le dire, peut-être aussi que les modèles d'aujourd'hui seraient plus à même de capter le potentiel s'il existe. Mais au vu de la dynamique attendue, au milieu des conditions qui seront globalement froides sur une bonne partie du pays, je ne serais pas complètement surpris de voir sortir une ou deux Tx aussi ahurissante(s) qu'isolée(s) quelque part.

 

Je ne serais pas surpris non plus sur les zones précitées, pour l'heure difficile d'anticiper bien évidemment. On a quelques éléments favorables avec des subductions modérées généralisées, de la convergence en haute altitude, du -18 / -20°C à 500 hPa dans un contexte de cisaillement vertical important. Bien sûr, la compression échaufferait les couches inférieures mais le cisaillement vertical (au niveau de la direction du vent) tel que modélisé serait plutôt inhibiteur en favorisant des ascendances. Ça, c'est à l'échelle macro.

À l'échelle micro, on pourrait avoir des effets foehniques sous le vent du relief (le flux serait à lest/nord-est), notamment vers les Ardennes, hypothétiquement accentués par des plages de décélération du vent de surface pouvant être un signal d'incursions des subsidences jusqu'au sol. Va falloir attendre également une définition plus claire des gradients de pression dans l'étage inférieur.

 

Pour la Méditerranée, la persistance d'une GF aux parages de l'Espagne évoque naturellement la probabilité d'un épisode méditerranéen plus ou moins prolongé. Ce sera peut-être pour le Roussillon, c'est pour l'instant une hypothèse. Une GF sur l'Espagne est plus favorable à LR qu'à PACA, c'est tout ce qu'on peut dire pour l'instant. Les modélisations sont stables, incitatives à y regarder de près sans être exclusif sur ce positionnement. Pour la neige et plus encore les quantités annoncées, je serais prudent en indiquant que le profil thermique synoptique n'est pas favorable même à moyenne altitude. À voir le moment venu... ;)

  • J'aime 5
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...