Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

_sb

Du 30 mars 2020 au 5 avril 2020, prévisions météo semaine 14

Recommended Posts

Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Une semaine à contrastes !

 

Semaine complexe : un centre d'action principal se mettrait en place sur l'Atlantique nous mettant dans un premier temps au bord de son influence. Son évolution imprécise nous vaut un grand écart entre une semaine qui débuterait froide et qui le resterait au moins jusqu'au début du week-end ou une semaine qui débuterait avec le froid et qui progressivement renouerait avec la douceur, voire une certaine chaleur potentiellement orageuse.
L'humidité serait présente mais pas en grande quantité soit par ce que le flux viendrait de l'est / sud-est ou du nord, soit de l'ouest mais anticyclonique.

 

Les T850 à Paris et à Marseille :

 

Paris.png.8ca0490daf361255bd486432583a6276.png

 

Marseille.png.a6763273eac006cea580801678f2868f.png

 

Anomalies des précipitations sur les premiers jours de la semaine d'après IFS :

 

xx_model-en-999-9-zz_modez_2020032312_240_15_620.thumb.jpg.0559d1198bd1fdc8b208be5321d7ea6a.jpg

 

Pourquoi de tels écarts ?

 

Durant la semaine précédente (la 13), une solide pulsion chaude s'élève des Tropiques sur l'Atlantique. Elle devrait remonter jusqu'aux parages l'Islande. Modélisée unanimement puissante, elle formerait dès le début de ce topic un solide omega plus ou moins esthétiquement formé. Cette structure est ainsi nommée car la trajectoire d'une parcelle d'air (flèche multi-couleurs) suit le dessin de la lettre grecque capitale du même nom.
 

omega.png.9b3edfda7c52be558aaf9c7e33ca3d88.png

 

Ces deux rapides schémas illustrent les possibilités offertes à ce jour avec cette omega. La bulle chaude (BC) s'élève, toujours appuyée sur ces racines subtropicales (flèche orange). De part et d'autre, deux gouttes froides (GF) forment le pied (froid) gauche (PFG) et le pied (froid) droit (PFD).
Suivant l'emplacement exact du pied droit, le temps sensible change radicalement. Dans le premier cas, suffisamment au large, il nous ferait remonter de l'air doux, voire chaud (flèche rouge). Dans le second, en se plaçant plus à l'est, les remontées chaudes s'effectueraient sur la péninsule italienne nous laissant en zone de conflit (vert) entre l'air chaud et l'air froid. Un troisième cas serait un pied encore plus à l'est ou qui remonterait vers l'Allemagne, nous maintenant en totalité sous son alimentation froide (violet).
L'enjeu de cette semaine 13 est là.

 

omega1.thumb.png.0d4c28cfa0a6e212daf2375c13058052.png

omega2.thumb.png.58321792348fdd9e07de0448f1864e6a.png

 

GFS 12Z propose typiquement la version 1 : un omega - dipôle qui alimenterait le pays en air doux potentiellement humide. Toutefois, l'air froid est en embuscade en mer du Nord et le nord de l'Allemagne, un léger décalage suffirait pour que ce dernier nous atteigne, au moins sur la moitié nord. Si on continue l'exploration les jours suivants, GFS12Z nous gratifierait d'un temps de plus en plus doux à l'approche d'un thalweg atlantique.

(Les cartes suivantes définissent le même paramètre pour mieux comparer)

 

20033012_2_2312.gif

 

20040112_2_2312.gif

 

GEM 12Z illustre cette histoire de décalage : la France serait ici coupé en deux, une moitié NE sous influence froide directe, une moitié SW sous influence douce océanique avec zone de conflit. La suite, en revanche, serait sous le signe de la fraîcheur voire davantage sous un flux d'est à sud-est froid (au moins en altitude, en BC l'orientation du flux pourrait être autre et des effets de foehn pourrait alors se produire - ou pas).

 

20033012_2_2312.gif

20040112_2_2312.gif

 

Si cette dernière modélisation semble peu probable en l'état, une fixation de la BC au-dessus de la mer du Nord est déjà plus probable. En-dessous pourrait circuler des petites GF, alimentant le flux d'est en humidité. En tout cas, chez GEM, exit le thalweg atlantique envisagé par GFS.

 

ICON est plus expéditif et ne fait pas dans la dentelle. À son échéance extrême, c'est du flux polaire maritime direct, donc froid et humide. Ce serait la version 3.

 

20033100_2_2312.gif

 

IFS offre le plus bel omega. Lundi, le pied droit serait à même la France sous une influence froide et humide, version 2 du schéma. La GF se décalerait ensuite progressivement vers le Portugal nous menant vers une advection douce méditerranéenne sur tout le pays et même chaude sur le sud. Lundi 12z et mercredi 12z :

 

IFS_300_lun30_12z.png.fe53c116ccad1bbe76e5e78d1b7b9991.png

 

IFS_300_mer01_12z.png.bddacf000b621adbc21cdac0ccd460f9.png

 

IFS ENS suit son déterministe en début de semaine ; à compter de mercredi, la divergence s'accélère, la moyenne maintenant une certaine fraîcheur. Les constatations vont dans le même sens chez les deux autre ensembles.

 

Conclusion :

Les divergences entre déterministes se retrouvent dans chacun des 3 ensembles. On peut penser que la version douce l'emportera après un probable coup de froid durant le week-end précédent et début de topic (sans penser à l'avancée dans la saison, c'est sans doute le scénario n°1) mais le froid pourrait jouer quelques prolongations (scénario minoritaire mais une minorité intrigante, turbulente et aux aguets).
Enfin, sans être violent, le vent pourrait être assez présent tout au long des premiers jours de la semaine.

  • J'aime 16
  • Merci 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

C'est toujours la grande gymnastique ce matin pour le début de l'échéance, si GFS déterministe se place plutôt bien dans son ensemble ce n'est pas le cas de l'européen et  surtout sur le sud du pays ou la moyenne continue a s'effondrer alors qu'a l'image de l'américain le déterministe propose une influence majeure de l'anomalie Atlantique au large du Portugal redressant le flux au sud après avoir traversé le pays durant le week-end.

Pas évident sur les ensembles même si on note cette anomalie plus prononcée chez GEFS

 

EDM101-144.GIF.10d0cdf4e197649707d412d8cab462fe.GIF

gens-21-5-144.png.19a54ca58413ef2e007be5cabc2aea75.png

 

Nettement plus clair chez les déterministes.

 

ECM101-168.GIF.9d7c766a0ca67dcd31b4394eb6ef7c37.GIFgfs-12-168.png.f2807345a01a2b5263849f40cf1db0c3.png

 

Coté diagramme il est très net (encore une fois surtout sur le sud du pays) que le DET européen ne suit pas son ensemble, l'écart-type est plutôt maousse costaud!

 

graphe2_00_0_0_1.43491_43.6034_Toulouse.gif.png.f7da5e82252297670b98cf7ebb14b781.png

image.png.83bb9f52072b922132ca683e54316be3.png

 

Il ne fait en revanche pas trop de doutes que l'anomalie continentale qui va traverser le pays durant le week-end pour filer sur l'Atlantique amène quelques surprises sur le nord du pays, l'échéance qui nous concerne se promène ensuite dans la dispersion a l'image du sud là aussi, même si pour GEFS au contraire de l'IFS pour le sud justement il y'a peu de doutes sur la nature de la masse d'air...

 

graphe3_1000___2.33936_48.8621_Paris.gif

 

 

graphe3_1000___1.43491_43.6034_Toulouse.

 

Cette vision de l'ensemble européen se retrouve naturellement dans le saisonnier...

 

1074117440_Capturedcran2020-03-2410_31_03.png.b5eca6e5c8e1d63a2dbd6b0a0028ff91.png

1861590199_Capturedcran2020-03-2410_31_17.png.d1261464e4bac96177d4e52fab6f5e45.png

 

 

 

 

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 8
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bussac-sur-Charente (17)

Les modèles sont encore biens brouillons et peu unanimes ce matin.

Finalement ils sont quasiment tous différents, sauf peut-être UKMO et CEP qui sont assez proches en voyant un décrochage qui se ferait plus à l’Est qu’initialement prévu, mais ça resterait tout de même très sympa.

Ensuite on a GFS qui voit une tentative de décrochage mais celle-ci se ferait trop au Nord, seules les côtes de la Manche et le Royaume-Uni seraient vraiment affectés par cet air plus froid.

Enfin on a GEM qui se croit en vacances car il n’est pas sorti ce matin sur Météociel mais au vu de son ensemble on peut deviner qu’il aurait été très sympa.

On remarque que GFS est assez haut dans son ensemble, CEP est plus vers le bas de son ensemble en tout début de topic puis il remonte vite tout en haut de celui-ci.

À noter une bonne amélioration ce matin d’ICON, qui semble même mieux parti qu’UKMO à 120h.

Donc malgré une échéance qui se rapproche, la situation est loin d’être calée, je dirais même presque que tout semble encore possible.

Mais la prévision de cette pulsion est rendue plus complexe, notamment à cause des nombreuses GF présentes sur l’Atlantique et l’Europe Occidentale.


Finalement GFS est beaucoup mieux ce matin sur son 6z et il rejoint même CEP et UKMO, d’ailleurs il redevient un peu plus bas dans son ensemble.

Les modèles commencent peut-être à s’accorder pour de bons.

 

E7255BDD-6EA5-4835-B24A-00FD8E2AB7A1.png.eb4c40c443057cca599b80e0866a2baf.png
 

GEM est finalement lui aussi très sympa, donc on commence à avoir pas mal de similitudes entre CEP-GEM-UKMO et GFS, affaire à suivre.

Edited by Tomdu17
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après CEP, à l'échelle nord-hémisphérique, on aurait un changement complet dans l'organisation des masses d'air avec un VP éclaté et faisant débouler sur l'Europe une masse d'air arctique… Une belle configuration pour les hivernophiles… mais un peu tard dans la saison en plaine pour en "apprécier" les conséquences potentielles !

 

image.thumb.png.cca8249fca0590e00ff25600260ec635.png

  • J'aime 8
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Fléac 16730

Étonnant manque d'enthousiasme pour la semaine à venir, (serait-ce du défaitisme?) pourtant, GFS envoie du lourd ce soir, ici le diagramme de Poitiers, on voit que la moyenne des températures à 850 hPa chute à -8°C le 30 mars et que les scénarios neigeux sont majoritaires ce jour-là sur le panel, ce qui est loin d'être anodin... Et les -12°C à 850 hPa titillent tout de même le NPDC dans le run du déterministe.

Diagramme GEFS

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

Bonsoir à tous et bon courage ! 🤠

 

Au fil des mises à jour, il semble que cette coulée polaire plus ou moins incisive, pourrait se faire de plus en plus sur une grande partie du pays (alors qu'à l'origine, on tablait essentiellement sur la moitié Nord du pays), d'après en tout cas les toutes dernières mises à jour du père CEP, de GEM et d'ICON, alors que du côté du GFS et surtout d'UKMO, ce drain froid aurait tendance à être relativement " piquant " principalement sur une large moitié Nord du pays, même s'il ne ferait pas bien chaud non plus, au Sud.

 

Dans ce type de contexte et même pour une fin mars, on ne pourra absolument pas exclure un risque de neige en plaine par conflit de masse d'air et probablement sous retour d'occlusion, autour d'une éventuelle dépression sous forme d'une goutte froide, qui pourrait ainsi résulter de l'isolement de la coulée polaire. Ce type de scénario n'est pas isolé et apparaît depuis plusieurs mises à jour maintenant, au travers de certains de nos modèles. Avec des vents ainsi orientés à l'Est ou au Nord-est à tous les niveaux autour d'un centre dépressionnaire, avec un joli effet d'isothermie, c'est tout à fait réalisable !

 

Sinon et si cela se confirme (il y a d'assez fortes chances), le contexte général sur les 3/4 du pays pourrait s'avérer réellement et clairement hivernal, avec des gelées matinales hors couverture nuageuse et des maximales qui dans certaines régions et malgré le soleil plus haut dans le ciel, pourront être < à 5°c au mieux, sans parler de la sensation de froid renforcé par la bise de secteur Nord-est. Difficile de dire combien de temps cela durera et ce que nous aurons comme synoptique à plus long terme, mais maintenant que le VPS s'est fait détruire, avec un VP troposphérique qui aurait été longtemps puissant et organisé, il ne serait pas du tout surprenant que le mois le début du mois d'avril puisse être placé sous le signe d'un risque de flux méridiens, comme cela risque d'être le cas d'ici la fin du week-end qui arrive et la première partie de semaine prochaine. Et ce n'est pas le dernier CEP qui dira le contraire...

 

A vrai dire, quoi de plus surprenant qu'une synoptique que nous aurions voulu entre décembre et février, se réalise maintenant... 🤭😆

 

Au point ou nous en sommes pour ce premier trimestre de l'année 2020, autant faire dans l'atypique et le fun hein... pourquoi pas des chutes de neige maintenant que nous sommes rentré dans le printemps...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 5
  • Merci 3
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : St André de Cubzac (33)
il y a 43 minutes, DoubleKnacki a dit :

🤭😆

 

Au point ou nous en sommes pour ce premier trimestre de l'année 2020, autant faire dans l'atypique et le fun hein... pourquoi pas des chutes de neige maintenant que nous sommes rentrer dans le printemps...

 

Salut Jérome, hé oui... Le vortex polaire arctique explose cette semaine après des mois de concentration.

On passe de ça :

 

 

GFSOPNH12_0_1.png

 

à ça (cartes assez similaires entre GFS et CEP à cette échelle)

 

GFSOPNH12_120_1.png

 

ECMOPNH12_120_1.png

 

 

Les cartes sont très esthétiques ensuite avec un redressement de l'anticyclone au large pour la 2eme partie de semaine prochaine, permettant un vigoureux flux plein nord rectiligne directement du pôle. 😀

 

 

 

Edited by Nico36
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Salut !

 

IFS ce soir garde son très esthétique omega et le maintient 24h de plus que lors de sa sortie matinale. Ce n'est que mercredi que la bulle centrale et chaude de l'omega pivoterait pour établir un pont avec de hautes pressions groënlandaises :

 

dalmatian_17.thumb.png.41ebc21946b4ac287d5f16ddc6e26ee0.png

 

Ici, c'est au sol, la pression au centre s'est abaissée, elle est modélisée à 1050 -1055 hPa dimanche au large de l'Irlande. La zone est particulièrement stable, aucune anomalie frontale ou barotropique n'y est visible par aucun membre de l'ensemble (points colorés) bien qu'on soit à H192. Par la suite, le pont s'effectue pour canaliser un drain froid humide sur une trajectoire NNW jusqu'au week-end inclus où la stabilité s’amoindrit malgré tout.

 

En altitude, on a tout d'abord le pied froid gauche de l'omega qui alimente en air chaud la bulle chaude islandaise ; cette dernière est ainsi entretenue et bloque les tentatives des BG canadiennes de s'infiltrer vers l'ouest. En parallèle, une bulle de HG près du pôle pousse un gros morceau du VP vers l'Europe (flèche) et établit une tête de pont (pointillés) avec l'omega, le transformant en puissante dorsale et, peut-être, en GA.

Sur la moyenne d'ensemble, ces structures apparaissent. Si à H216, les incertitudes sont modélisées faibles à très faibles pour l'omega, les HG polaires et la poussée des BG sur l'Europe est en revanche peu robuste.

 

ifs.jpg

 

C'est vrai que c'est une dynamique hivernale qui a un potentiel redoutable : c'est sa stabilité. Il ne s'agit pas pour une fois d'une tentative via des réglages aux millimètres, ce sont des mécanismes de grande échelle qui sont à l'œuvre. Ce type de blocage peut durer, d'autant si un GA se met en place. La goutte froide en Méditerranée peut faire office de pompe d'alimentation en humidité et alimenter une zone de conflit sur plusieurs jours. C'est un risque, non une certitude ...

 

GFS ne suit pas ce soir. GEM est dans une sorte d'entre-deux tout en gardant un peu de personnalité propre.

GEFS et IFS ENS sont plus proches que leur déterministe respectif entre eux. IFS ENS est un peu plus incisif. GEM ENS est sur une configuration timide, il se rapproche des deux autres mais sans trop le montrer mais dont les effets ne différeraient pas beaucoup pour nous ! ;)

 

Comme l'indiquait @cédric du Lot ce matin, ça colle avec les modèles sub-saisonniers.

Edited by _sb
  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Nico36 a dit :

Les cartes sont très esthétiques ensuite avec un redressement de l'anticyclone au large pour la 2eme partie de semaine prochaine, permettant un vigoureux flux plein nord rectiligne directement du pôle. 😀

 

 

 

 

Les cartes de _sb aussi sont esthétiques ! Mais à part y voir un goût du pointillisme, il y aurait-t-il une présentation rapide du diagnostic, la page web qui le fait, etc ? :D

  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
il y a une heure, Cotissois 31 a dit :

 

Les cartes de _sb aussi sont esthétiques ! Mais à part y voir un goût du pointillisme, il y aurait-t-il une présentation rapide du diagnostic, la page web qui le fait, etc ? :D

 

Tu as raison, les sources se perdent au fil des topics et il est bon  de les redonner de temps en temps.

C'est ECMWF qui produit et publie ces nombreuses cartes (« products »), un click sur certaines (ou sur certains éléments que contiennent certaines cartes) en ouvrent d’autres qui détaillent certains paramètres. La page d'aide disponible en haut à droite donnent des indications. Je viens de vérifier, il n'est nul besoin d'être enregistré pour y accéder.

Edited by _sb
  • J'aime 2
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus que l’intensité de ce coup de froid tardif, c’est la durée qui reste à déterminer avec une alimentation continentale divergente d’un modèle à un autre et d’ailleurs au sein même des ensemblistes avec le modèle américain qui maintient le froid durablement sur le déterministe or son ensembliste n’est pas de cet avis.  

UKMO est particulièrement froid quant à lui avec les -10° à 850hpa qui atteignent les régions de l’ouest et l’est du pays flirte avec les -12° à 850hpa. Pour la saison, ça n’est pas rien ! On l’a dit, GFS est froid et durablement de surcroît alors que CEP aurait tendance à voir la goutte froide plonger rapidement sur la péninsule ibérique. En résulterait un flux de sud-est avec redoux généralisé à la moitié sud et possiblement sur tout le Pays en l’espace de 24h et ICON suit ce mouvement même s’il ralentit la propagation du redoux plus à nord (48-72h). 

Globalement une semaine hivernale avec gelées généralisées et parfois fortes un peu partout sur le pays (rappelons que cette masse d’air est quand même bien froide pour une fin mars, en flux pleinement continental...) mettant à mal le réveil précoce de la nature... ça pourrait devenir un vrai problème quand même pour tous les fruitiers ... 

Des après-midis froids avec températures généralement comprises entre 05° et 10° (Un peu plus vers l’ocean et le quart sud-est parfois moins sous la nébulosité voire sous précipitations).  

Justement les précipitations : le risque de neige est fort partout mais plus élevé sur les côtes de la Manche, au nord de la Seine puis du Massif Central au Rhône-Alpes. On ne peut exclure d’autres zones même si pour l’instant nous pouvons miser sur une masse d’air relativement sèche. 

  • J'aime 9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Ce matin le risque de chute de neige augmente dans la nuit de dimanche à lundi avec un retour d'est qui semble se mettre en place sur les régions de l'est et une partie des régions centrales + massif Central.

 

la veille un puissant anticyclone (1050 hpa) au sud de l'Islande envoie un flux de nord est venant tout droit de scandinavie vers l'ouest de l'europe :

 

500.png?run=run00model

 

 

Dans ce flux des fronts commencent à être modélisé sur l’Europe Centrale débordant de + en + dans la nuit de dimanche à lundi vers les régions de l'est et du centre en France :

 

Par ailleurs des averses sur la manche se forment, sous forme de neige possiblement sur les collines Normandes.

 

Cette carte n'est pas à prendre au premier degré mais cela donne une idée du potentiel retour d'est qui va s'organiser dans ce puissant flux de Nord-Est. Cela dépendra aussi des petits fronts secondaires parfois invisibles jusqu'à j+2. les frontières Allemandes et suisses semblent être privilégié pour les quantités de précipitations.

 

Au fur et à mesure des runs et des mailles fines on pourra affiner les régions éventuellement touchées, si c'est plus à l'ouest ou au contraire si cela se cantonne aux frontières ou à l'Allemagne.

 

Modele GFS - Carte prévisions

 

Le tout sera soutenu par un vigoureux vent de Nord-Est sur la moitié nord du pays, avec des rafales comprises entre 60 et 70 km/h lundi :

 

 

Modele GFS - Carte prévisions

 

 

Sur les modèles européens comme américains la semaine s'annonce hivernale pour la saison.

 

Milieu de semaine prochaine :

 

Ukmo

UKMOPEU00_144_1.png

 

 

CEP

 

ECMOPEU00_144_1.png

  • J'aime 4
  • Merci 1
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

@Run999H, d'accord.

La GF en Méditerranée, dans une configuration de ce type, advecterait l'humidité. Son influence thermique dépendrait, outre de son intensité, de sa position à quelques petites centaines de km près : un petit quart SE ou la quasi totalité du pays. La zone de conflit serait alors en conséquence : plus ou moins nord, plus ou mois ouest, voire hors de nos frontières.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bussac-sur-Charente (17)

Les deux modèles qui sont sortis dans la matinée restent tous deux très sympa, ICON ne bouge presque pas d’un pouce avec toujours ce flux de NE bien froid.

Par contre sur GFS on aurait un flux plus continental que prévu, il serait donc un peu moins humide.

Par contre l’ENS GEFS ne suit pas du tout son DET et les autres modèles, surtout dans le Sud de la France où on pourrait seulement deviner un simple rafraîchissement au vu du diagramme et de la moyenne, bizarre.


Diagramme pour Bordeaux :

 

8FDEA9BD-9AA1-46E5-9312-36214122FED4.gif.591589e7a49dea968eaa8590e4b7edb2.gif

Edited by Tomdu17
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Baume-les-dames (25) 270 m.

Il y a d'autre moyen d'illustrer que de mettre des cartes de précipitations brutes à 120 h. 

 

La carte des mouvement verticaux permet de cibler plus ou moins les zones à potentiel sans pemettre d'etre trop précis pour réduire les risques.

 

Sachant que d'ici là  cela va encore beaucoup bouger.

Petit rappel La prévision neige se fait en maille très fine pas avant, il y a souvent trop de désilution de regarder plus loin. Si je peut rassurer les débutant ont est tous passer par là au  début, surtout quand ont a commencer d'étudier les modèles par cette unique carte pendant l'hiver 2010 ;)

 

 

114-107.GIF?25-6

 

La carte des température de la masse d'air évite de se référer au hachure, ont se rend compte de la masse d'air en jeux et de l'orientation du vent.

 

114-7.GIF?25-6

 

 

En tout cas de run 6z est assez exceptionnel sur la durée pour la saison ! 

 

 

Edited by du 25
  • J'aime 6
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
Il y a 8 heures, Tomdu17 a dit :

 

Par contre l’ENS GEFS ne suit pas du tout son DET et les autres modèles, surtout dans le Sud de la France où on pourrait seulement deviner un simple rafraîchissement au vu du diagramme et de la moyenne, bizarre.

 

 

GEFS n'est pas a une "bizarrerie" prés, il n'y a pas si longtemps (une quinzaine de jours me semble t-il) on a vu son ensemble et sa moyenne gagner pratiquement 10° en 24h a une échéance de quelques jours, bon c'était dans l'autre sens de ce qu'il se passe aujourd'hui avec un déterministe au sous-sol et une moyenne presque douce...

 

 

graphe3_1000___1.43491_43.6034_Toulouse.

Edited by cédric du Lot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy

Pour info:

Citation

Not surprisingly, the coronavirus pandemic affects also the meteorological data from aircrafts, which are pretty useful for numerical weather prediction models. It would be interesting to see the impact of this lack of data for the forecasting skill of the major NWP centers.

https://twitter.com/PapavasileiouWX/status/1242483407936008192

 

En résumé les données météorologiques collectées par les avions sont forcément très affectées par la pandémie (moins d'avions en vol), ce qui pourrait avoir un impact sur les modèles météo. Habituellement les informations ainsi recueillies constituent les « données d'entrée » des modèles numériques. L’absence de ces dernière pourraient avoir une incidence sur la qualité des prévisions issues de ces modèles.

Edited by thib91
  • J'aime 9
  • Merci 8
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et ben ! De belles trouvailles. Assurément intéressant pour comprendre mieux l'immensité des observations utilisée.

 

Pour l'anecdote, quand les mesures n'arrivent pas à temps pour l'analyse rapide (early), ça donne çà

https://apps.ecmwf.int/satellite-alerts/current/?&date=2020032512&stream=DA

Heureusement, ils font une analyse retardée après...

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

La partie assimilation des données est le plus gros poste, et de loin, des processus des modèles : tant en volumes qu'en implémentation / conception , qu'en « criticité ». Les fameuses « sorties » sont très accessoires finalement mais elles valident tous les process amonts !

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur le GFS 12 z la pression est revue à la hausse et le risque de précipitations neigeuses a beaucoup diminué pour la nuit de dimanche à lundi y compris sur GEFS avec la diminution drastique des précipitations prévus par rapport au 6z.

 

Le 6z (avant)

graphe3_1000___2.33936_48.8621_Paris.gif.d062cda3c2669d68f9aa4003d1e99aa1.gif

 

Le 12 z maintenant (voyez qu'entre le 29 et 31 mars il ne reste quasi plus aucune précipitations).

graphe3_1000___2.33936_48.8621_Paris.gif.png.4a4e10df72ba82e14cb0e97fcdf3352d.png

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Baume-les-dames (25) 270 m.
Il y a 4 heures, cédric du Lot a dit :

 

GEFS n'est pas a une "bizarrerie" prés, il n'y a pas si longtemps (une quinzaine de jours me semble t-il) on a vu son ensemble et sa moyenne gagner pratiquement 10° en 24h a une échéance de quelques jours, bon c'était dans l'autre sens de ce qu'il se passe aujourd'hui avec un déterministe au sous-sol et une moyenne presque douce...

 

 

graphe3_1000___1.43491_43.6034_Toulouse.

 

Quelle surprise en regardant les modèles aujourd'hui je me disais qu'ils étaient sur la même longueur d'onde, mais bon jusqu'au bout ont aura eu des faux espoirs...

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peu d'incertitudes pour GFS ce matin dans son 06Z  (ex. de Paris) pour la coulée d'air froid des 29 et 30 mars , après on verra !

 

Diagramme GEFS

 

 

gfs-1-96.png?6

  • J'aime 6
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ce soir le 12Z des quatre principaux modèles (GFS, CEP, UKMO et GEM) sont à l'unisson à J+4  pour voir une intrusion d'air froid continental débouler sur l'Europe occidentale pour la fin de semaine. Cette fin mars nous propose une des situations les plus intéressantes depuis des mois pour les amateurs de synoptiques hivernales… sauf qu'à cette période de l'année le soleil est déjà bien haut dans le ciel et les nuits de moins en moins longues... donc que près du sol cela va vite à s'échauffer, même avec -8°C à 850 hPa.

 

image.thumb.png.fce2bb28b08e2e77fdce09153b94863d.png

Edited by sastrugis
  • J'aime 13
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La nature n'aimant pas le vide, je continue à squatter le topic avec des petits points sur la situation 😉

 

Pour cette semaine, un grand classique printanier avec la succession de deux types de masse d'air bien différents dans le cadre de mouvements globalement sub-méridiens : un début de semaine marqué par les invasions froides nord-continentales, dans le prolongement d'un talweg scandinave ; une fin de semaine avec une inversion complète du champ barométrique sur l'Atlantique nord et à la clé une advection d'origine tropicale. A confirmer bien sûr pour la fin de semaine car l'incertitude augmente au fil des projections plus lointaines

 

 

image.thumb.png.77aa112ab93d6d6b68ba56be9d7bd055.png

 

A noter pour la fin de semaine que GFS 06Z n'est franchement pas d'accord avec CEP...

 

image.png.55765d08488b9ab40bedd713743dfbc3.png

 

Mais il change son fusil d'épaule dans le 12Z, avec un très bel AF/AE, preuve que rien est encore joué pour cette fin de topic !!!

 

gfs-0-204.png?12

Edited by sastrugis
  • J'aime 22
  • Merci 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...