Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Clement21

Tendance été 2020

Recommended Posts

Posted

Location : Wépion (Namur) - BELGIQUE
Il y a 3 heures, Nico41 a dit :

(plus logique car une décennie commence en une année se terminant par 0 et non 1. 2020, 2010 sont de nouvelles décennies. 

 

@LuckyFrenchy117

Si je te demande de compter jusque 10, tu me diras "1,2,3..." ou "0,1,2,3..." ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Rennes

Le premier mais quand on lance un chrono on part de 0.  Si on veut être exact, on part de zéro. Le nouveau millénaire a commencé en 2000 (de même que le XXIème siècle (et non pas XXème)). Les 30 années à compter de 2000 sont ainsi : [2000;2030[  (dernière année 2030 exclue. En effet 2030-2000 +1 = 31. +1 vient du fait quand soustrayant le maximum de l'intervalle en année par le minimum cela fait oublier 1 an. Cas concret : [2000;2002] cela fait 3 ans (2000,2001,2002) et non 2 ans.

Pour ce qui est des 30 années de climatologie en partant de 1990 on va jusqu'en 2019. 2019-1990+1 = 30 ans. Voilà !😉

  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Wépion (Namur) - BELGIQUE

J'entends bien, mais moi j'ai toujours considéré qu'une décennie commençait à l'an 1.. xD

 

Fin du HS ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
il y a une heure, Nico41 a dit :

Le premier mais quand on lance un chrono on part de 0.  Si on veut être exact, on part de zéro. Le nouveau millénaire a commencé en 2000 (de même que le XXIème siècle (et non pas XXème)). Les 30 années à compter de 2000 sont ainsi : [2000;2030[  (dernière année 2030 exclue. En effet 2030-2000 +1 = 31. +1 vient du fait quand soustrayant le maximum de l'intervalle en année par le minimum cela fait oublier 1 an. Cas concret : [2000;2002] cela fait 3 ans (2000,2001,2002) et non 2 ans.

Pour ce qui est des 30 années de climatologie en partant de 1990 on va jusqu'en 2019. 2019-1990+1 = 30 ans. Voilà !😉

 

Tout raté ...

 

Il n'y a jamais eu d'an 0, on passe directement du -1 au 1.

La première décennie c'est donc les années 1, 2, .. 9, 10. La seconde décennie commence l'an 11.

Le premier siècle c'est donc les années 1, 2 .. 99, 100. Le second siècle commence l'an 101. Le 21è siècle a donc commencé en 2001, pas en 2000. 2000 c'était la centième année du XXè.

 

Aucun mois ne commence un 0. Il n'y a pas de 0 janvier ni de 0 mai. Les dix premiers jours d'un mois c'est donc du 1 au 10, c'est ça une première décade.

La seconde va donc du 11 au 20 et la troisième du 21 à la fin du mois (ce qui fait qu'elle peut d'ailleurs faire entre 8 et 11 jours).

 

La climatologie sur trente ans se fait toujours de l'année ...1 à l'année ...0. On parle des normes 1981-2010 qui ont remplacé les normes 1971-2000. Pas des normes 1980-2009 ni des normes 1970-1999.

  • J'aime 13
  • Merci 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Rennes

Effectivement peu de gens le savent. Et dire que dans un contrôle j'avais pas eu le point en mettant que 1900 c'était le XIX même siècle.  Jamais un prof d'histoire nous a parlé de cela. On nous apprenait sur le principe que pour deviner le siècle il faut retenir les deux premiers chiffres du millésime que l'on additionne de 1. 

Ceci explique cela pour les décennies et la moyenne climatique 1981-2010 et non 1980-2009.  Je te remercie @TreizeVents!🙂 Et dire que bon nombre de médias ce sont plantés et qu'au passage de l'année 2000 ils ont évoqués le passage au XXI ème siècle...du coup le changement de millénaire serait du coup en 2001 logiquement.

Bonne journée !

Edited by Nico41
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Entrelacs/Albens73410

J’étais venus mettre une carte, il y a quelques semaines, que nous avions le stereo-type  du NAO+.

Et bien la on peut dire qu'il y a eu un sacré revirement avec une superbe NAO- des SST pas vu depuis quasiment 2012.Prémice d'une synoptique differente pour l'été?pour les prochaines saisons????????

A voir!!!!!!!!!!!!!!!Anomalie de la température de la mer (SST) dans le monde

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Plaisance du Touch (31)
Il y a 1 heure, Antoine73 a dit :

J’étais venus mettre une carte, il y a quelques semaines, que nous avions le stereo-type  du NAO+.

Et bien la on peut dire qu'il y a eu un sacré revirement avec une superbe NAO- des SST pas vu depuis quasiment 2012.Prémice d'une synoptique differente pour l'été?pour les prochaines saisons????????

A voir!!!!!!!!!!!!!!!Anomalie de la température de la mer (SST) dans le monde

 

Effectivement, les SST de l'Atlantique Nord en ce moment sont typiques d'une NAO-, schéma en "fer à cheval" à l'opposé du tripôle NAO+  :

 

image.png.8f1ffaaa017ab5633e2f8b8df2b65ce7.png                          image.png.f42b24e3251fa115f01e78c4e0823964.png

L'ensemble GEFS a long terme semble aller dans ce sens , avec une probabilité notable (40 à 50%) de hautes pressions sur l'Atlantique nord et même d'un blocage groenlandais pour les premiers jours de l'été météorologique ( je n'ai mis une carte à +264h que pour illustrer qu'une circulation de type NAO- est une possibilité envisagée d'ores et déjà dans les modèles).

image.png.6b44f374080b6fe99679f05b40336666.png

 

Ceci au passage ne serait pas une bonne nouvelle par rapport à la fonte de l'inlandsis groenlandais qui a encore démarrée avec de l'avance cette année...

L'année dernière au printemps et au début de l'été , nous avons eu la plus longue séquence ininterrompue de NAO- depuis au moins 1950 (88 jours du 1er Mai au 22 Juillet).

La signature NAO- des SST Nord-Atlantique semblait pourtant moins marquée il y a 1 an , mais malgré tout présente :

 

image.png.5cc0af7f9dbda032f85f604d2c4dfaa2.png

 

Le retour de la NAO- en cette période de l'année n'est peut-être pas une bonne nouvelle, surtout s'il on craint un été caniculaire, car l'an dernier, cela avait notamment produit ceci :

                                           image.png.124bc0b1eab91808ddd850eb4cb8be27.png                                                                                                                                                                          

Alors que peut donner le schéma actuel des SST, pour la saison estivale qui vient ? Est ce le signe d'une NAO- plus intense mais peut-être moins durable? Avec des plongées de thalwegs sur le proche océan, associés à des hautes pressions dominant l'Atlantique nord ? Du coup un risque de canicule accru sur l'Europe centrale/de l'Est, et la France à la limite, dans une zone de conflits orageux parfois marqués ? Ou bien le pays encore en plein dans les remontées caniculaires si les thalwegs ou gouttes froides se situent un peu à l'ouest  ?

A suivre...

  • J'aime 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Naillat, 360m, 23
Il y a 18 heures, Antoine73 a dit :

Et bien la on peut dire qu'il y a eu un sacré revirement avec une superbe NAO- des SST pas vu depuis quasiment 2012

 

Il y a 16 heures, Blacksun a dit :

Effectivement, les SST de l'Atlantique Nord en ce moment sont typiques d'une NAO-, schéma en "fer à cheval" à l'opposé du tripôle NAO+ 

 Bonsoir,

 

je me demande si vous m’entretenez pas une certaine confusion entre un indice caractérisant des états de l'atmosphère en période hivernale et une mesure des anomalies de température de l'océan à un moment donné. Cette anomalie de température étant elle même directement liée aux fontes de calotte glaciaire et des glaciers du Groenland, je pense qu'il faut une fois de plus se poser la question de qui arrive en premier, la poule ou l’œuf?

 

Les illustrations utilisées me semblent dater de Mathusalem, ou plus exactement de l'époque où je me suis mis à essayer de comprendre les liens entre les différentes circulations de l'hémisphère nord. Je me demande bien d'où peut bien provenir ce renouveau de la mode qui consiste à coller bout à bout une somme d'indices en faisant fi de la complexité de leurs interactions ???

Edited by tao
  • J'aime 4
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint maximin (Oise)

Moi ce que je constate c’est que les prévisions saisonnières établit  pour le mois de juin sont déjà potentiellement  remis un peu en cause d’après les modélisations à (très) long terme,GFS par exemple,celui-ci voit une récurrence du dipôle dorsales atlantique/twalweg-gouttes froides (Régime AR ou NAO-) sur l’Europe occidentale avec par conséquent une composante du flux majoritairement ouest/nord-ouest  avec fraîcheur (et humidité?) en vue. 

Évidemment,je ne parle point de ceci comme étant les conditions météos dominantes   de l’intégralité du mois de juin prochain,mais au moins d’une certaine partie!

Et ceci pourrait tout de même infirmer les prédictions des prévisions saisonnières en ce qui concerne ce mois prochain!

 

 

Qu’en pensez-vous?

Est-ce pertinent de juger les conditions qui prévaudront au cours de la première moitié de ce mois de juin à la vue de l’insistance des modélisations depuis quelques  runs? 
 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bouteiller a dit :

Moi ce que je constate c’est que les prévisions saisonnières établit  pour le mois de juin sont déjà potentiellement  remis un peu en cause d’après les modélisations à (très) long terme,GFS par exemple,celui-ci voit une récurrence du dipôle dorsales atlantique/twalweg-gouttes froides (Régime AR ou NAO-) sur l’Europe occidentale avec par conséquent une composante du flux majoritairement ouest/nord-ouest  avec fraîcheur (et humidité?) en vue. 

Évidemment,je ne parle point de ceci comme étant les conditions météos dominantes   de l’intégralité du mois de juin prochain,mais au moins d’une certaine partie!

Et ceci pourrait tout de même infirmer les prédictions des prévisions saisonnières en ce qui concerne ce mois prochain!

 

 

Qu’en pensez-vous?

Est-ce pertinent de juger les conditions qui prévaudront au cours de la première moitié de ce mois de juin à la vue de l’insistance des modélisations depuis quelques  runs? 
 

 

J'en pense qu'à chaque mois, il y a une personne qui remet en cause une tendance pour un mois en se basant sur des cartes à +200h alors que les previsions s'arrêtent pour le tout début de mois seulement. Donc même si les prévisions vener a se réaliser, il faudrait quel soit durable tout au long du mois et ça on ne peut pas le savoir pour l'instant. Pour moi, ce n'est pas pertinent 😉

Edited by ytpoff
  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Toulouse (31)
Il y a 3 heures, Bouteiller a dit :

Moi ce que je constate c’est que les prévisions saisonnières établit  pour le mois de juin sont déjà potentiellement  remis un peu en cause d’après les modélisations à (très) long terme,GFS par exemple,celui-ci voit une récurrence du dipôle dorsales atlantique/twalweg-gouttes froides (Régime AR ou NAO-) sur l’Europe occidentale avec par conséquent une composante du flux majoritairement ouest/nord-ouest  avec fraîcheur (et humidité?) en vue. 

Évidemment,je ne parle point de ceci comme étant les conditions météos dominantes   de l’intégralité du mois de juin prochain,mais au moins d’une certaine partie!

Et ceci pourrait tout de même infirmer les prédictions des prévisions saisonnières en ce qui concerne ce mois prochain!

 

 

Qu’en pensez-vous?

Est-ce pertinent de juger les conditions qui prévaudront au cours de la première moitié de ce mois de juin à la vue de l’insistance des modélisations depuis quelques  runs? 
 

 


Bonjour,

Il est encore trop tôt pour se prononcer avec certitudes sur l'état de l'atmosphère au dessus de l'hexagone pour la première semaine de juin.

Néanmoins, si des conditions de saison/plus fraîches que la normale se réalisent durant cette première semaine (voire première quinzaine), ceci ne rimera pas forcément avec un mois plus frais que la norme: le mois de juin dernier en est d'ailleurs un parfait exemple.

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Frontonas (230 m)

 

le lien a été posté page une, je le remets ici : http://www.meteofrance.com/accueil/previsions-saisonnieres on attend toujours le mois d'août...

ce que j'en retiens c'est qu'on garde un potentiel de RR "normales" sur le centre-est, durement frappé par la sécheresse.

par contre si on s'en tient à la synoptique entrevue, je me dis que l'été ne devrait pas être beaucoup plus chaud que la norme : si les hautes pressions dominent sur les îles britanniques le flux majoritaire pour nous sera continental, donc relativement "tempéré" comme en ce moment (en comparaison des remontées de sud évidemment)

Edited by sebinnis

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Dijon (Quartier République)

Tendances par Accuweather pour l'été :

DRAFT-2020-Europe-Summer-Highlights.jpg.96fc58123c2d8c54a0fbf361e49add4a.jpg

Alors que le sud serait plutôt chaud et sec, une large moitié nord aurait chaud et pourrait connaître de gros orages

Edited by Clement21
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous nous somme déjà a 12 mois consécutifs au dessus de la normale climatique et l été est vu chaud par les sites de prévisions saisonnières mais d un point de vue statistique n est t il pas logique que cette série prenne fin d ici un ou deux mois ?juillet été vu frais ( légèrement ou de saison) par certains sites comme la météo .org selon vous est t il possible que cette série continue au de la du mois d août voir plus merci de vos réponses 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
Il y a 3 heures, Rémy_orage09 a dit :

Bonjour a tous nous somme déjà a 12 mois consécutifs au dessus de la normale climatique et l été est vu chaud par les sites de prévisions saisonnières mais d un point de vue statistique n est t il pas logique que cette série prenne fin d ici un ou deux mois ?

D'un point de vue purement aléatoire: non, cette série n'a pas plus de chances de s'arrêter maintenant qu'avant.

Si l'on considère que le bilan thermique d'un mois peut être rapporté à un lancé de dé, chaque lancé de dé est un événement indépendant dont les probabilités ne dépendent pas des précédents tirages.

Ou si tu préfères, après avoir obtenu 12 fois pile en jouant à pile ou face et bien la proba d'avoir pile au 13e tirage est toujours de 50%, comme à chaque tirage.

Edited by mottoth
  • J'aime 10
  • Merci 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour être complet, il faut dire que par rapport à la norme 81/10, les dés en cette fin de décennie sont complètement pipés

Sur les 5 dernières années, on a eu 10 mois + chauds pour 2 mois plus froids. Ca veut dire que si froid est un chiffre impair, ...on n'a plus qu'1 seul chiffre impair d'inscrit sur ce dé que l'on jette pour 5 chiffres pairs.

Pas étonnant que l'on peine à avoir le bon tirage....

  • J'aime 1
  • Merci 2
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Il y a 2 heures, th38 a dit :

Pour être complet, il faut dire que par rapport à la norme 81/10, les dés en cette fin de décennie sont complètement pipés

Sur les 5 dernières années, on a eu 10 mois + chauds pour 2 mois plus froids. Ca veut dire que si froid est un chiffre impair, ...on n'a plus qu'1 seul chiffre impair d'inscrit sur ce dé que l'on jette pour 5 chiffres pairs.

Pas étonnant que l'on peine à avoir le bon tirage....

 

Exact.

Et d'ailleurs, à partir du 1er Janvier 2021 nous allons passer sur les nouvelles normales 1991/2020. Donc en 2021, il y a peu de chances que l'on enchaîne les excédents. 

Les dés seront un peu moins pipés :D 

Edited by Iefan
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
Il y a 1 heure, th38 a dit :

Pour être complet, il faut dire que par rapport à la norme 81/10, les dés en cette fin de décennie sont complètement pipés

 

 

Oui bien sur, mon raisonnement ne portais que sur l'aléatoire pur.

Par rapport aux normales 1981-2010 les dés sont déjà pipés, si on reprend l'analogie de pile ou face on doit avoir aujourd'hui 60% ou 70% de chance d'avoir pile et seulement 30% ou 40% d'avoir face.

Et on peut discuter aussi de l'indépendance des "tirages" d'un mois sur l'autre: avec des anomalies prolongées dans l'atmosphère il se forme par exemple des anomalies de SST qui peuvent d'une manière où d'une autre rétroagir sur l'atmosphère et finalement favoriser le status quo ou une bascule vers un autre régime. La surveillance de ces anomalies matérialisées par des indices, atmosphériques ou océanique (ENSO, PDO, MJO, QBO, etc...), est d'ailleurs bien au coeur de l'art de la prévis saisonnière.

Edited by mottoth
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

on doit avoir aujourd'hui 60% ou 70% de chance d'avoir pile et seulement 30% ou 40% d'avoir face.

 

Si je lis çà, je déclare "incertitude forte", car on ne peut engager aucune politique de succès avec des probabilités entre 30 et 70%, on peut juste espérer un gain par mise répétée ou faire du principe de précaution.

 

Mais surtout, ces probabilités vous les sortez "à l'intuition".

Dans l'équation, il faut connaître l'état actuel du climat, et il y a débat, donc aucune réponse claire n'est possible.

Il y a ceux qui font une tendance linéaire depuis 1970, ceux qui regardent les modèles climatiques, etc.

 

Enfin, un dernier mot sur les probabilités. Si vous considérez des probabilités calibrées, 60% ça veut dire 6 succès sur 10 mises.

Si on a déjà eu 4 succès sur les 5 derniers étés, ça veut dire que sur les 5 prochains étés, on aura que 2 succès.

Quand on fait des probabilités calibrées, le passé conditionne la mise future.

Or, toutes les probabilités modernes en météo cherchent une vision calibrée (IRI, CEP...) sous le nom "reliability".

La probabilité d'événement indépendant n'a aucune vision pratique claire alors que les probabilités calibrées, si.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Résumé des prévisions saisonnières par site météo:

 

  1. la chaine météo: été chaud légèrement excédentaire de l ordre de +0.5 a 1 degrés au dessus de la normale les précipitations s annonce légèrement excédentaire sous forme d orage mais aussi de pluie
  2. météo France: température excédentaire et précipitations déficitaire sur le Nord de la France
  3. météo express: température avec excédent supérieur a 1 degrés pour juin et aout légèrement excédentaire en juillet les précipitations seraient inférieures a la normale d'environ 25% sur les 3 mois
  4. la météo.org: température de saison en juin et juillet par rapport a la normale 1981/2010 mais qui peu sembler frais par rapport aux précédents été aout serait excédentaire de plus de 1 degrés coté précipitations elles seraient normale sauf pour aout qui serait sec mais avec de fort orages
  5. météo villes: juin et juillet chaud et aout de saison mais été sec dans l ensemble
  6. météo contact (dernière actualisation le 15 mai)juin très chaud excédent supérieur a 2 degrés et sec puis juillet de saison coté précipitations et mercure
  7. météo centre.fr:juin chaud excédent de 0.5 a 1.5 mais juillet et aout frais anomalie de -0.5 a +0.5 pour ces deux mois avec des précipitations de saison a sec
  8. cfs été frais

on retient donc un scénario majoritairement chaud et légèrement sec pour notre été mais dans une moindre mesure que nos précédents situation ressemblant a l été 2016 impossible a cette heure ci de savoir si on aura des canicules bonne soiré a tout le monde

 

 

 

 

 

 

 

  • J'aime 3
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint maximin (Oise)

Fred Decker vient à l’instant d’annoncer sur BFMTV « un été de nouveau plus chaud que la normale mais probablement moins que les 2 précédents »

Un risque plus faible de canicule mais à ne pas totalement écarter!

Tout ceci sur un fond de fiabilité de l’ordre de 60/70%.

Donc on n’est guère réellement plus avancés qu’auparavant!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Grenoble gare et Monestier de Clermont pour le travail.

Et bien moi je prévois un risque plus faible de dépasser les 42°C sur Paris le 25 juillet 2020. On aura également un risque plus faible d'atteindre les 42°C à Bordeaux ce même jour.

De plus le risque sera moins important de dépasser les 41°C à Dunkerque ce même jour.

 

Et je rajoute également que le risque sera plus faible de dépasser les 44°C à Nimes pendant le mois de juin 2020.

 

 

Edited by mathias
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bouteiller a dit :

Fred Decker vient à l’instant d’annoncer sur BFMTV « un été de nouveau plus chaud que la normale mais probablement moins que les 2 précédents »

Un risque plus faible de canicule mais à ne pas totalement écarter!

Tout ceci sur un fond de fiabilité de l’ordre de 60/70%.

Donc on n’est guère réellement plus avancés qu’auparavant!

C est clair que on est pas avance niveau intensité des anomalies certains c est été modérément chaud d autre de saison personnellement j irai vers l option été de saison ou légèrement au dessus et si on devait le compare a la normale 1991/2020 il serait légèrement inférieur a de saison mais cote précipitations on semble se dirige vers un été légèrement plus sec que habituellement cependant cela peu cache plusieurs jours de forte pluies qui rééquilibre le bilan 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces derniers jours CFSv2 vit une anomalie de pression + sur l'Atlantique et une anomalie de pression - sur l'Europe pour le mois de juin. on peut donc imaginer un mois de juin dépressionnaire sur l’Europe de l'ouest, tout dépendera des gouttes froides à l'avant de ces hautes pressions sur l'Atlantique + nord europe qui semblent se dessiner pour les prochaines semaines, bon après ce sera peut être que pour la 1ere moitié de juin :

 

Capture.thumb.PNG.1276f622eb1ce881cf6c1a2ed0d7c2f9.PNG

 

 

Pour juillet il n'y ap pas d'anomalie de pressions particulières à 700hpa sur  l'europe de l'ouest :

 

Capture.thumb.PNG.2b1037267cc950e6744b56bec16988f2.PNG décelée :

 

 

Edited by Avallon89

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Bouteiller a dit :

Donc on n’est guère réellement plus avancés qu’auparavant!

 

La prévision saisonnière a toujours été un pari, il faut aimer jouer, miser... et ne jamais miser sa fortune.

 

Mon avis perso serait qu'on prend le moins de risques à viser un été dans la moyenne 1990-2019. En abandonnant les années 1980, je pense qu'on a des moyennes enfin plus intéressantes pour comprendre le climat actuel. Cela donne en équivalence des étés comme 2010, 2013, 2016.

Dans cette vision, un été comme 2011 est plus probable qu'un été comme 2018 ou 2019.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...