Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Climatologie des records de pluie sur 24 h


Recommended Posts

Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail

Bonjour à tous,

 

Je vous partage aujourd'hui une étude (non-exhaustive) que j'ai réalisée sur les records de pluie en 24 heures en France métropolitaine.

L'étude s'est portée sur 1542 stations du réseau Météo-France dont la climatologie est accessible publiquement (seules les stations ayant fermé avant 2000 n'ont pas été comptabilisées). Bien entendu cela oublie quand même des records homologués et pourtant non présents dans l'étude, car ce sont les seules données à disposition du public.

 

S'il est intéressant de figurer les records bruts, j'ai rapidement cerné l'importance de faire ressortir d'autres paramètres afin d'être plus juste.

 

- La première carte (de records bruts) permet déjà de faire ressortir le domaine méditerranéen, mais cela ne nous apprend rien de très nouveau. Hormis qu'on peut déjà distinguer 2 zones hors-normes : Cévennes et Aude. A un niveau moindre suivent la façade Est de la Corse, le Roussillon, la plaine du Languedoc et la Côte d'Azur. La vallée du Rhône est finalement peu affectée par des cumuls extrêmes, le relief moins accidenté l'expliquant en partie.

 

Aucune description de photo disponible.

 

- La deuxième carte figure le seuil maximal atteint par la station avec le plus haut record par département. En clair, elle permet de rendre plus lisible la première carte, mais aussi de faire ressortir des particularités hors domaine méditerranéen. Bien entendu les département périphériques ont souvent des records assez hauts (>200 mm), mais quelques autres départements sortent du lot. On peut citer la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme ou encore l'Ariège, 3 départements affectés régulièrement par des orages rétrogrades (qui se réalimentent en permanence au même endroit), totalement indépendants des épisodes méditerranéens, malgré la relative proximité géographique. On note des records hauts plus surprenants : Landes, Deux-Sèvres, Paris.

 

Aucune description de photo disponible.

 

- La troisième carte permet de lisser ces records avec une moyenne de toutes les stations par département. Cela comble partiellement le manque de postes dans certains départements (parfois moins de 5, quand d'autres en comptent 30 ou plus). Ici ressort encore plus clairement les Cévennes et le Languedoc, alors qu'on relativise un peu plus sur le Sud de la région. En effet, l'Aude compte un record >500 mm, mais la plupart des records sont inférieurs à 300 mm. C'est une vérité climatologique : les Cévennes reçoivent des épisodes (modérés et extrêmes) plus réguliers que le Sud de la région. Pour le reste des départements méditerranéens, cela permet de se rendre compte que, même si les records sont moins extrêmes, ils sont globalement tous hauts : les épisodes méditerranéens y sont réguliers, mais plus rarement extrêmes, notamment sur la Provence. Ailleurs en France, on observe un dégradé radio-concentrique à partir du domaine méditerranéen.

 

Aucune description de photo disponible.

 

- La quatrième carte présentant le pourcentage de stations avec des records supérieurs à 100 mm a le même but que la précédente : lisser les données extrêmes. Mais elle a un deuxième objectif : mieux détailler les particularités hors du domaine méditerranéen. En effet, si le domaine méditerranéen ressort avec plus de 80 % des stations concernées et que la répartition au-delà est encore globalement radio-concentrique, on remarque des départements proches mais assez "protégés" (Hautes-Alpes et Alpes-de-Haute-Provence) et à l'inverse des départements largement concernés par des cumuls >100 mm totalement indépendants géographiquement et climatiquement. Ce sont souvent des départements de montagne ou de piémont : Savoie, Jura, Ouest des Pyrénées, Corrèze.

 

Aucune description de photo disponible.

 

Cette étude est vouée à être enrichie à l'avenir avec notamment un aspect chronologique qu'il conviendrait d'étudier, même si cela risque d'être chronophage.

  • J'aime 10
  • Merci 7
Link to post
Share on other sites
Posted
Salles (65) alt 630m (versant S du massif du Pibeste qui culmine à 1585m à l'aplomb du village)

Bonsoir Acrid, ici c'est 214.3 mm/24h

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Concoules la bise

Bonsoir. 

En septembre 2014  on venait à  peine de s'installer dans la région.  Avec ma femme on  avait loué une maison au lieu dit le gas à ponteils et bresis , 1 ,5km au nord de ma station actuelle (Concoules la bise).

Entre le 18 septembre 20h et le 19 septembre 20h00 j'ai enregistré 315.0mm avec mon petit spiea! (75.0mm en 1h et 140mm en 2h)

Je suis sorti plusieur fois le vider dans la nuit.

C'était mon premier épisode cevenol! Et le plus fort jusqu'à présent. 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubenas en Ardèche méridionale

beau boulot !

toutefois je pense que la pluviométrie de la Lozère est sous-estimée du fait qu'il n'y a pas de station MF dans le secteur des vallées cévenoles, la région de Saint Etienne Vallée-Française. 

or cette zone a une pluviométrie très importante, Saint jean du gard qui est frontalier de la Lozère à un record de 323mm sur 24h et je pense que ça doit tomber encore plus dru sur les reliefs lozérien situés juste au nord-ouest de là. 

le secteur de Villefort qui est voisin possède un record de 427,8mm sur 24h ! 

mais le sud Lozère étant très peu habité, on en entend pas parler et même si les épisodes cévenols peuvent y être dantesques ça ne cause pas de dégâts vu qu'il y a très peu d'infrastructures, pas d'urbanisation ni d'agriculture et donc pas de journaliste ni de chronique météo... 

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail
il y a 35 minutes, boubou07 a dit :

beau boulot !

toutefois je pense que la pluviométrie de la Lozère est sous-estimée du fait qu'il n'y a pas de station MF dans le secteur des vallées cévenoles, la région de Saint Etienne Vallée-Française. 

or cette zone a une pluviométrie très importante, Saint jean du gard qui est frontalier de la Lozère à un record de 323mm sur 24h et je pense que ça doit tomber encore plus dru sur les reliefs lozérien situés juste au nord-ouest de là. 

le secteur de Villefort qui est voisin possède un record de 427,8mm sur 24h ! 

mais le sud Lozère étant très peu habité, on en entend pas parler et même si les épisodes cévenols peuvent y être dantesques ça ne cause pas de dégâts vu qu'il y a très peu d'infrastructures, pas d'urbanisation ni d'agriculture et donc pas de journaliste ni de chronique météo... 

 

Voici les données pour la Lozère ^^

 

image.thumb.png.23a1888f2a56ef59e858500609f3e705.png

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubenas en Ardèche méridionale

en effet, sauf erreur de ma part, le secteur cévenol frontalier du Gard n'est pas représenté, les zones des causses et encore plus celles du nord de la Lozère font baisser la moyenne puisque ces régions ne sont pas (ou très peu) concernées par les épisodes cévenols.

La Lozère est comme l'Ardèche, elles est multiple et il y a un monde entre la zone cévenole sous influence méditerranéenne et le reste du département.

difficile de faire rentrer de tels départements dans une case, ou de les classer climatiquement parlant...

en Ardèche par exemple on a à la fois des stations de sport d'hiver et des moulins à huile d'olive !   

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.

Concernant les Cévennes lozériennes, il y a la station du Collet de Dèze dans le tableau d'Acrid. Paradoxalement son record est assez bas ! (215 mm).

La station de Bassurels (236,4 mm) est elle aussi bien représentative des Cévennes lozériennes, à l'interface entre le haut de la Vallée Française, de la Vallée Borgne et du massif de l'Aigoual tout proche.

 

Il y avait une station à Saint Martin de Lansuscle (en plein cœur des Cévennes lozériennes) qui était encore en fonctionnement il y a quelques années mais je n'ai pas la climato sous la main et elle n'apparaît pas dans les données publiques de MF qui ont servi de base au travail d'Acrid. Elle avait pris 223,8 mm en 24 heures lors de l'épisode de début novembre 2008.

 

Et les valeurs du Mont Aigoual (record à 519 mm en février 1964) pourraient être appliquées à la Lozère puisque le pluvio est à seulement 10 ou 15 mètres de la limite départementale Gard / Lozère :D:P. Mais j'ai toujours eu un gros doute sur cette valeur en 24 heures qui aurait du entrainer des inondations cataclysmiques dans la vallée de l'Hérault, surtout en plein coeur de l'hiver et après un automne déjà très arrosé (deux épisodes  à 336 et 346 mm deux jours d'affilé fin octobre 1963)...

 

Après, les records maximum en 24 heures sont plutôt situés sur le piémont voire la plaine (donc côté Gard / Sud Ardèche), bien plus concernés par les orages en V que le coeur des Cévennes où les gros cumuls se font davantage sur la "durée".

 

La "moyenne des records" de la Lozère est effectivement "plombée" par le secteur des Causses et de la Margeride. ca met en évidence la grande diversité géographique et climatique du département.

 

 

EDIT :

En regardant rapidement sur pluies extrêmes (records sur la période 1958-2018), je trouve ces valeurs en 24 heures (pour la Lozère), ce qui permet de compléter le tableau :

- 323 mm à Ste cécile d'Andorge (sur la frontière Gard / Lozère à côté du Collet de Dèze) le 14/06/1971 (valeur étonnante hors automne !)

- 290 mm à St Martin de Lansuscle / 305 mm à Cassagnas et 309 mm à Vialas le 12/09/2015

- 260 mm à Cassagnas et 234 mm à Barre des Cévennes le 23/11/2003

- 230 mm à St Etienne Vallée Française et 200 mm au Collet de Dèze le 13/10/1995

- Seulement 200 mm au Collet de Dèze le 08/09/2002 pendant que St Jean du Gard se prenait 323 mm et Générargues 539 mm (lors du célèbre orage en V)

 

Après pour les records absolus historiques il faut parler des 950 mm en 10 heures à Valleraugue (30) le 29 septembre 1900 (difficile de faire mieux :ph34r:)

 

 

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Chaspinhac (43) 880m

Bonjour,

de tête, je crois que la station d'Anduze (30) a bien cumulé en septembre 2002, plus de 600mm, il me semble.....

 

Tout comme St Etienne de Lugdarès en Lozère en septembre 1980 , autour des 632mm... si quelqu'un a plus d'infos...

 

 

Edited by francou43
Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, et bravo pour le travail.

 

Des cartes intéressantes ont également été produites par MF sur le site pluie-extrême de Météo France.

 

Une carte comme celle-ci par exemple permet de visualiser précisément les records pluviométriques sur 24h.

 

image.thumb.png.b4c635900d47d007d5994ed29962606a.png

 

On peut également discriminer les records sur 24 ou 72h à l'échelle des départements ici http://pluiesextremes.meteo.fr/france-metropole/Records-1-a-3-j.html

et les cartes associées ici http://pluiesextremes.meteo.fr/france-metropole/Nombre-de-jours-par-departement.html

 

Cette carte des stations ayant connu des pluies >150mm est intéressante également, elle permet d'identifier les secteurs les plus concernés par ces pluies extrêmes. Globalement le pourtour méditerranéen avec une fréquence accrue sur le reliefs cévenole, l'est de la Corse et Canigou. En dehors du domaine méditerranéen, les massifs montagneux (Vosges, Alpes, Massif-Central, Jura et Pyrénées),et de façon plus isolé les hauteurs des collines normandes et du massif armoricain, le pays-basque + quelques stations du centre de la France.

 

  • J'aime 5
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail

Merci pour vos retours nombreux !

En effet tout n'y est pas. J'ai eu l'idée de me pencher sur ce paramètre en faisant la nouvelle base climato de mon site. J'avais collecté toutes les données possibles des fiches clim (donc pas que des données pluvio). Donc le but à la base n'était pas du tout d'avoir des données complètes pour ce paramètre précisément. Mais en allant plus loin, ça peut être intéressant d'y ajouter les données de Pluies Extrêmes. Pour ce qui est des records de certaines stations, j'ai tendance à penser que seuls les records post-1945 sont comptabilisés, même si je n'ai pas vérifié.

 

En attendant, toujours avec les mêmes données, voici un zoom sur la zone med :

 

v3vy.jpg

Edited by acrid vintaquatre
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Kernascléden (56) - 25 km au nord de Lorient.

Il y a 2 ans j'avais réalisé une carto des records de pluie en 24h pour la Bretagne, j'en profite pour la mettre à jour dans ce topic.

 

image.png.508d7db8ea6e97549253114cd4b90873.png

 

De manière générale les records de pluie en 24h excèdent assez peu la barre de 100 mm, excepté sur les reliefs des Montagnes-noires et localement des Mont-d'Arrées.

On notera que la zone des Montagnes-noires, est la zone exposée au plus forts cumuls lors d'une configuration favorable en flux de SO. La tempête Dirk des 23-24 décembre 2013 en est le parfait exemple. La pluie tombe pendant plus de 24h sous des intensités modérées à fortes, la persistance fait qu'au matin du 24 décembre 2013 la station de Guiscriff relève 100,7 mm (record absolu), pour ma part je relève 109 mm quelques km à l'est à Kernascléden. Extrait du site Météo-France : "Les précipitations débutent en matinée pour s’accentuer nettement au début de l’après-midi. Elles se maintiennent de façon prolongée et avec une forte intensité, dépassant par moments les 5 mm par heure sur certains postes, jusqu’en fin de nuit suivante."

 

De manière locale, en grande majorité sous orages pour ces cas, mais pas que, il arrive que la barre de 100 mm soit franchis voir allègrement dépassés. Voici quelques exemples.

 

1er juillet 1995, à Rostrenen :

Un minimum d'altitude positionné près de la péninsule ibérique provoque une remontée chaude sur la France, les températures atteignent 25-30°C sur une large partie du pays. En cours d'après-midi le temps devient orageux, des orages éclatent sur la façade atlantique, l'un d'eux déversera 143,9 mm à Rostrenen. A ce jour, il s'agit d'un record départemental pour les Côtes-d'Armor mais aussi d'un record régional.

"La Bretagne est peu habituée aux violents orages et pourtant : 144 mm de pluie à Rostrenen, dans les Côtes d'Armor, où des coulées de boue se produisent!". Source - La Météo.org

"Pendant les cinq premiers jours du mois, un vaste thalweg traverse lentement la France d'ouest en est. Les flux de sud à l'avant et de nord à l'arrière donnent de fortes chaleurs suivies d'un net rafraîchissement". Source - La Météorologie 8è série.

"C'est la façade ouest de la France et surtout le Sud-Ouest qui sont particulièrement affectés par les orages. En première partie de nuit, on relève 50 mm de Mont-de-Marsan à Gourdon en passant par Agen . En Bretagne comme dans le Cher, il est tombé localement environ 30 mm. A Rostrenen, l'orage a déversé 144 mm dans la nuit". Source - La Météorologie 8è série.
 

Situation du 1er juillet 1995.

archives-1995-7-1-0-0.png

 

12 mai 1990 à Quimper :

Quelques extraits d'article : 

"Du 1er au 6 mai : 3ième période de temps particulièrement chaud - entre temps, les températures ne sont jamais vraiment descendues en-dessous de la moyenne - durant ces 6 jours, on dépasse partout 25° et le sud de la Bretagne connaît des valeurs le plus souvent proches de 30°C". Source - Météo-villes.

"20 mai : un terrible orage éclate à Quimper - il tombe 112 mm de pluie en 5h et des torrents de boue envahissent la partie basse de la ville - sous cette averse tropicale, la visibilité est réduite à 200m". Source - Météo-villes.

A ce jour, il s'agit d'un record départemental absolu pour le Finistère.

 

Situation du 12 mai 1990.

archives-1990-5-12-12-0.png

 

Du 9 au 10 août 1994 à Sizun :

"Du 9 au 13 : le 9, un corps pluvio-orageux aborde le pays. Des orages éclatent dès le matin sur le Sud du Finistère. En début d'après-midi, ils s'étendent à toute la région ouest et jusqu'au Bordelais. En soirée, ils gagnent le Limousin et l'Île-de-France. C'est sur l'Ouest qu'ils ont été les plus violents, donnant notamment 40 mm en une heure à Alençon".  Source - La Météorologie 8è série. La station Météo-France de Sizun a enregistré 107 mm en 24h. A ce jour, il s'agit d'un record départemental pour le Finistère au mois d'août.

 

Situation du 9 août 1994.

archives-1994-8-9-12-0.png

 

21 novembre 2011 à Quiberon :

Plus récemment le 21 novembre 2011, durant plusieurs heures, un puissant orage a propagation rétrograde éclate sur le sud du Morbihan, la presqu’île de Quiberon sera la plus touché avec 123,2 mm relevé sur la station Météo-France

"Un système convectif linéaire, caractérisé par une propagation rétrograde persistante, a stationné entre 17h45TU et 00h TU entre Belle-Ile-en-Mer et la presqu'île de Quiberon ce 21 novembre, avant de s'affaisser progressivement en seconde partie de nuit. Accompagné par une activité électrique significative, ce système orageux étroit mais très actif a produit des lames d'eau importantes, estimées à plus de 120 mm sur le nord-ouest de Belle-Ile. Les débordements en direction de Quiberon ont été moins intenses, mais néanmoins associés à une lame d'eau qui a excédé 80 mm". Source - Keraunos.

A ce jour, il s'agit d'un record départemental absolu pour le Morbihan.

 

Situation du 21 novembre 2011.

archives-2011-11-21-12-0.png

 

On notera aussi, 112,3 mm le 3 octobre 1934 à Ploermel sous un orage. Toujours sous orage, 108,6 mm à Dinard le 25 mai 2010 (record départemental absolu pour l'Ille-et-Vilaine.

Edited by Romain56
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.
il y a une heure, francou43 a dit :

Bonjour,

de tête, je crois que la station d'Anduze (30) a bien cumulé en septembre 2002, plus de 600mm, il me semble.....

 

Tout comme St Etienne de Lugdarès en Lozère en septembre 1980 , autour des 632mm... si quelqu'un a plus d'infos...

 

 

 

Voir le site Pluies extrêmes déjà cité, tu peux faire des recherches d'épisodes sur une commune avec différents seuils : http://pluiesextremes.meteo.fr/france-metropole/Autour-d-une-commune-sur-1-jour.html

 

En 24 heures c'est  310 mm à St Etienne du Lugdarès pour l'épisode de septembre 1980. La valeur que tu cites est sur 48 heures.

Pour Anduze, les valeurs officielles de MF pour le 08/09/2002 c'est 543 mm à St Christol les Alès, 539 mm à Générargues et 503 à Cardet pour les alentours immédiats.

 

Les chiffres peuvent varier en prenant une période sur 24 heures glissantes !

Link to post
Share on other sites
Posted
Aubenas en Ardèche méridionale
il y a une heure, francou43 a dit :

Tout comme St Etienne de Lugdarès en Lozère en septembre 1980 , autour des 632mm... si quelqu'un a plus d'infos...

 

Saint Etienne de Lugdarès c'est en Ardèche, pas en Lozère 😉

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Comme le 1er juillet 1995 est décrit ci-dessus, cela me fait penser aux 82 mm en 24h à Paris le lendemain  (2/7/1995).

Paris-Montsouris, avec un record de 104 mm en 24h (et même en 6h je crois) le soir du 6 juillet 2001.

Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail
Il y a 1 heure, anecdote a dit :

Comme le 1er juillet 1995 est décrit ci-dessus, cela me fait penser aux 82 mm en 24h à Paris le lendemain  (2/7/1995).

Paris-Montsouris, avec un record de 104 mm en 24h (et même en 6h je crois) le soir du 6 juillet 2001.

 

On peut même rajouter l'exceptionnel orage du 31 mai 1992 où 192,4 mm sont tombés à la station de Batignolles ! C'est ce qui tire les statistiques vers le haut. Tout aussi étonnant, 4 des 5 postes parisiens ont des records >100 mm !

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, acrid vintaquatre a dit :

 

On peut même rajouter l'exceptionnel orage du 31 mai 1992 où 192,4 mm sont tombés à la station de Batignolles ! C'est ce qui tire les statistiques vers le haut. Tout aussi étonnant, 4 des 5 postes parisiens ont des records >100 mm !

Le milieu urbain amplifie sans doute la convection

Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail
Il y a 10 heures, Montilien26 a dit :

@acrid vintaquatre pour le sud-est de l'Ardèche côté vallée du Rhône, il manque les 240mm du 09/08/2018 à Bourg-Saint-Andéol 

 

En effet mais j'ai bien une station à Bourg-Saint-Andéol, dont les données s'arrêtent...En 1993 pour les températures, mais pas pour la pluvio. Donc je ne l'ai pas conservé pour ma base de données qui prend en compte tous les critères ^^ Comment cela se fait qu'un des deux paramètres ait été arrêté ? Bonne question vu que sur la fiche de métadonnées seule la pluvio est évaluée...

Edited by acrid vintaquatre
Link to post
Share on other sites
Posted
Donzère (Tricastin sud 26) alt. 65m
Le 27/04/2020 à 10:19, acrid vintaquatre a dit :

 

En effet mais j'ai bien une station à Bourg-Saint-Andéol, dont les données s'arrêtent...En 1993 pour les températures, mais pas pour la pluvio. Donc je ne l'ai pas conservé pour ma base de données qui prend en compte tous les critères ^^ Comment cela se fait qu'un des deux paramètres ait été arrêté ? Bonne question vu que sur la fiche de métadonnées seule la pluvio est évaluée...

oui effectivement c'est une bonne question, peut être que le site n'était pas optimal pour les autres mesures ? 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...