Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

Posted
Siorac-en-Périgord (24)
il y a 12 minutes, Nomad a dit :

Tant que MétéoFrance ne sort pas la vigi rouge, en tant que salariée, je n'ai pas d'autre choix que d'y aller ...

 

Il est là le problème... Malheureusement tu n'as pas le choix...

 Les consignes claires de MF en cas de vigi orange devrait être répété très souvent sur les radios pour inciter à la prudence

 

Citation
pixTrans.gif
Précipitations/Orange
* Renseignez-vous avant d'entreprendre vos déplacements et soyez très prudents. Respectez, en particulier, les déviations mises en place.
* Ne vous engagez en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée.
* Dans les zones habituellement inondables, mettez en sécurité vos biens susceptibles d'être endommagés et surveillez la montée des eaux.

 

 

Pour une autre coloration de ces départements, on verra à 16h00. Je ne voudrai pas être à la place des prévisionnistes de Toulouse en tout cas.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
  • Replies 222
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour,   C'est là qu'on voit les effets de la pandémie actuelle sur le fonctionnement de Météo France, en l'occurrence les prévisionnistes en charge de corriger, ou atténuer les valeurs br

L'une des spécificités du "bassin landais" (j'essaye de désigner non pas que les Landes en tant que département, mais toute la zone forestière et sablonneuse qui représente les deux tiers nord du dépa

Y'a + de 4h.

Posted Images

Posted
Variscourt (02)-61m- Les Rousses (39)-1120m- Tournefeuille (31) 150m
il y a 1 minute, neige84 a dit :

Pour une autre coloration de ces départements, on verra à 16h00. Je ne voudrai pas être à la place des prévisionnistes de Toulouse en tout cas.

Surtout le CPR de Bordeaux qui a une grande responsabilité dans ce cas précis. La bonne ambiance quand on est seul dans son CMIR à cause de la situation sanitaire ...

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Pas de vigilance rouge, certes, après a voir à 16h si elle est déclenché (pour ma part je l’aurai mît pour le 40 et 33, après ce n’est pas de mon ressort bien évidemment). La vigilance orange reste de mise en tout cas !

Link to post
Share on other sites

Pour moi je ne pense pas que le rouge sera de sortie. Concernant les quantités, ça n’est pas 60-80 mm/h sous un orage mais des pluies continues modérées à fortes pendant près de 24h. Cela fait exclure en grande partie les crues éclairs. 

Entre mi-mars et mi-avril, les départements les plus à risque ont connu un gros répit sur les précipitations.  Bien qu’à niveau élevé, les sols ne sont plus saturés comme ils l’ont été en février-mars. Cet épisode aurait eu lieu en mars, je pense qu’il n’y aurait pas eu grande réflexion à avoir - le rouge aurait probablement eu toute sa place. 

Enfin, là où les précipitations sont vues les plus intenses, c’est en plein cœur des Landes, du sable au sol. Ces 150mm/200mm auraient été prévus en Dordogne par exemple, le risque aurait été bien plus important quant à des crues majeures. Là, la capacité d’absorption me paraît importante. Même si ça saturera et inondera localement en milieu-fin d’episode, je ne pense pas à des crues majeures (le massif pyrénéen étant en partie épargné de surcroît). 

Nous sommes en orange, il est complètement justifié. Sauf acharnement des précipitations sur un secteur à moins grande capacité d’absorption (est Gironde par exemple), le rouge me paraît juste pour la région 

 

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Pour la part, le rouge serait utile pour le phénomène exceptionnel en tant que tel, mais sur le terrain, cela n’entraînera pas d’inondations majeures car comme dit un peu plus loin, le sol est sableux donc absorbe vite et bcp d’eau. Donc la vigilance rouge est je pense raisonnable pour l’événement car rare que autant de pluie s’abatte en peu de temps mais sur les faits, il y aura peu d’inondations majeurs donc le orange me paraît le plus approprié. 

Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Attention à la confusion entre ICON et ICON-EU, ce sont deux modèles différents, un peu comme si on montrait une carte d'AROME en disant que c'est ARPEGE. ICON-EU sort toutes les 3h (à des échéances max différentes).

 

Pas d'accès à la PE d'AROME 9Z si elle est déjà sortie, en revanche, AROME 6Z colle assez bien au présent. Si on le suit, on a une situation à risque d'abord dans le couloir de la Garonne puis s'élargissant vers la Dordogne, les Charentes, la Gironde et les Landes.

On a des noyaux de basses de tropo qui tournicotent.

Actu, le secteur une nette diffluence du Jet mais un minimum du Z300 remonte et traverserait la chaînes pyrénéennes par les P-O et l'Aude. Il devance l'anomalie du Z500. À l'avant, un Jet de SE, d'intensité modérée, s'orienterait progressivement à l'E puis au NE en s'affaiblissant nettement.

Dans le même temps, une advection humide et chaude (theta-e) s'organise sur les flancs est et nord d'une dépression de BC plus marquée qu'au sol. Une sorte de front froid (!) se met en place alors que ce minimum remonte lentement vers le nord permettant à un fort flux d'W à NW de mettre en place du bassin d'Arcachon au long des Pyrénées (950/850 hPa). Une solide convergence se mettrait en place, peu mobile, dans un volume saturé.

 

modfrahd202005102200animation.gif

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Au vu des sols trempés (merci aux orages d'hier), au vu du fait que la région n'est pas habitué (100 mm dans les Cévennes ne vaut pas 100 mm à Bordeaux), au vu de la superficie touchée et au vu du potentiel orageux, je trouve que sa peut faire du dégâts.

Mais il est très dur d'estimer l'impact de quelque chose d'inédit ou rarissime.

On verra bien !

Link to post
Share on other sites
Posted
Agen (47) et Capbreton (40)
il y a 20 minutes, Guillaume du 40 a dit :

Pour la part, le rouge serait utile pour le phénomène exceptionnel en tant que tel, mais sur le terrain, cela n’entraînera pas d’inondations majeures car comme dit un peu plus loin, le sol est sableux donc absorbe vite et bcp d’eau. Donc la vigilance rouge est je pense raisonnable pour l’événement car rare que autant de pluie s’abatte en peu de temps mais sur les faits, il y aura peu d’inondations majeurs donc le orange me paraît le plus approprié. 

En effet pour les landes, mais sur le 47 + est 33 les sols ne sont pas du tout les mêmes et gorgés d'eau à cause des orages d'hier

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Nopic a dit :

En effet pour les landes, mais sur le 47 + est 33 les sols ne sont pas du tout les mêmes et gorgés d'eau à cause des orages d'hier

Hier, les orages ont été quand même très pluvieux dans le 40, perso chez moi j’ai eu 40mm ! Ou 50 je sais plus. Après au vu de la situation actuelle, le temps se calme sur le 40, contrairement au 33 et 47. À voir .... le 47 et 33 me paraissent effectivement bien pour avoir une vigi rouge. A suivre dans 30 min ...

Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse - Quartier Argoulets
Posted (edited)

Au vu de la topologie des milieux, des types de sols et de leur utilisation, je me méfierais plus des quantités de précipitations qui vont tomber dans le Gers par exemple que dans les Landes (sauf épisode extrême dans ce département qui viendrait à approcher les 200mm). Le Gers est un département vallonné et très sujet à la battance (colmatage de la partie superficielle du sol et création d'une croûte empêchant l'infiltration des eaux, favorisant les ruissellements et exacerbant l'érosion des pentes), et cela peut vite créer des ruissellements, des glissements de terrain qui non seulement peuvent aggraver des inondations et également ruiner pas mal de cultures. Les intensités ne seront pas aussi violentes que celles qu'on observe lors de gros orages qui créent bien souvent de la battance à échelle locale, néanmoins ça reste un phénomène à surveiller :) 

 

PS : la remarque est également valable pour le Lot et Garonne

Edited by MidiPy
  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites
Posted
Ringendorf (67) Alsace (220m)
Posted (edited)

En effet très forte probabilité de passage en rouge à 16h00 pour les départements 33 et 40  d'après source sur ! 

Edited by Simon67
Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

Pour faire écho à ta remarque très pertinente MidiPy, @gaet34 est descendu dans les archives et c'est très intéressant:

 

 

  • J'aime 6
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bon  je viens de regarder arome et arpege en détail pour la Haute-Garonne on joue quand même avec du 60/80mm sur une bonne partie du dep et sur arome une pointe à 100/150mm  à proximiter du troncon de l'Hers à suivre aromehd-25-34-3.png?10-12

Edited by Thomas310
Link to post
Share on other sites
Posted
Montpellier centre historique / Langlade (30), en Vaunage (15 km à l'ouest de Nîmes) / Paris

Le rouge va sortir pour les Landes et la Gironde à 16h. 

  • Merci 3
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Aubin de Médoc, 15 km au NO de Bordeaux (33)
il y a 7 minutes, Raph30 a dit :

Le rouge va sortir pour les Landes et la Gironde à 16h. 

 

En effet :

 

 

 

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Carnon-Plage (34) & Castelnau-le-Lez (34)

Reste à savoir qui a la meilleure connexion pour la dégainer en premier :D

  • Haha 12
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

L'une des spécificités du "bassin landais" (j'essaye de désigner non pas que les Landes en tant que département, mais toute la zone forestière et sablonneuse qui représente les deux tiers nord du département des Landes, un bon tiers sud de la Gironde ainsi qu'une petite frange ouest du Lot et Garonne), c'est sa faible capacité à évacuer les eaux. Le terrain est excessivement plat, sablonneux, et les nombreux cours d'eau qui sillonnent la zone ne peuvent pas vraiment encaisser de gros débits simplement parce qu'ils n'ont aucune déclivité. J'avais lu une fois que l'un de ces cours d'eau (un bras de la Leyre de mémoire ?) ne perd sur une partie de son tracé qu'une dizaine de mètres d'altitude sur un tronçon de près de 25 kilomètres.

 

C'est ce qui fait d'ailleurs qu'historiquement les landes (sans lettre majuscule, je parle de l'environnement à cheval sur 3 départements et pas du seul 40) ont longtemps été un immense marécage : l'eau ne s'écoule tout simplement pas, ou sur des laps de temps très longs. Et aux XIXè siècle, faute d'avoir pu assécher la zone par des canaux comme cela s'est fait dans nombre de régions françaises (toujours pour ce problème de trop faible déclivité), on a planté des arbres qui ont pour rôle d'absorber et de consommer cette eau qu'on ne peut pas écouler. Autre petite spécificité, si le terrain est plat dans son ensemble, ce n'est pas pour autant un plateau complètement plat et sans aspérités ; la zone est criblée de petits reliefs isolés, souvent vestiges millénaires des déplacements du cordon dunaire, créant à de très multiples endroits de véritables cuvettes.

 

Un hydrologue confirmé me corrigera si je me trompe, mais tel que je vois les choses, le risque de crues subites / éclairs est proche de zéro, en grande partie parce qu'il n'y a pas sauf très localement les déclivités qui pourraient les favoriser. L'eau va tout simplement s'accumuler sur place, monter, remplir les cuvettes une à une, coupant lentement mais sûrement une à une la plupart des routes qui sillonnent la zone. Et cette eau va rester longtemps, ce qui implique ce certains villages pourront être coupés du monde durant potentiellement plusieurs jours.

 

Deuxième effet, mais avec un à trois jours de retard car les temps de réaction vont être longs, tout cela va se propager. Je ne connais pas assez la Leyre pour faire un constat, par contre je devine qu'on peut craindre une réaction musclée de la Midouze et de l'Estrigan, avec pas mal de difficultés sur le nord de l'agglomération montoise. Je ne serais pas étonné que la crue soit même historique sur la Douze, dont la totalité du bassin versant devrait prendre > 100 mm.

Edited by TreizeVents
  • J'aime 19
  • Merci 7
Link to post
Share on other sites
Posted
Roquefort Landes/Grasse Alpes maritimes
il y a 6 minutes, TreizeVents a dit :

Je ne serais pas étonné que la crue soit même historique sur la Douze, dont la totalité du bassin versant devrait prendre > 100 mm.

Oui surrement, sur vigicrue à Cazaubon niveau prevu à 4m30 demain soir,la crue historique de 1901 c'est 3m90..À suivre aussi L'Estampon qui conflue avec la douze dans mon village (Roquefort) car il draine la partie NE du 40 Losse,retjons..et a déjà un bon débit aujourd'hui, j'habite à 200m de ce cours d'eau mais 40m d'altitude plus haut ouf 🙂 Inquiétante comme situation. 

Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)
il y a 3 minutes, Néant27 a dit :

Reste à savoir qui a la meilleure connexion pour la dégainer en premier :D

 

 

QGFR17_LFPW_.gif

  • J'aime 6
  • Haha 13
  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, TreizeVents a dit :

 J'avais lu une fois que l'un de ces cours d'eau (un bras de la Leyre de mémoire ?) ne perd sur une partie de son tracé qu'une dizaine de mètres d'altitude sur un tronçon de près de 25 kilomètres.

 

 

C'est pas pour te contredire 13V, mais 10 m d'altitude sur 25 km, c'est du rapide pour un cours d'eau.

La Seine (qui elle c'est vrai, est à très faible déclivité dans sa partie aval)côte à 5 mètres d'altitude à Rouen, alors qu' il lui reste 80 km à parcourir avant d'arriver dans la Manche...

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 21 minutes, TreizeVents a dit :

Un hydrologue confirmé me corrigera si je me trompe, mais tel que je vois les choses, le risque de crues subites / éclairs est proche de zéro, en grande partie parce qu'il n'y a pas sauf très localement les déclivités qui pourraient les favoriser. L'eau va tout simplement s'accumuler sur place, monter, remplir les cuvettes une à une, coupant lentement mais sûrement une à une la plupart des routes qui sillonnent la zone. Et cette eau va rester longtemps, ce qui implique ce certains villages pourront être coupés du monde durant potentiellement plusieurs jours.

 

 

C'est ce qu'il me semble aussi. Je ne suis pas non plus expert, donc preneur d'un avis, mais le raccourci sable = aucun risque me semble un peu rapide.

Les Landes c'est du sable en surface mais aussi une vaste nappe phréatique peu profonde, avec un risque de débordement de nappe assez présent :

 

http://www.georisques.gouv.fr/sites/default/files/remontee/remnappes_2018.png

http://www.georisques.gouv.fr/dossiers/inondations/cartographie_remontee_nappe

 

Sachant qu'on part d'un niveau plutôt haut à la sortie de l'hiver, situation au 1er avril mais qui n'a pas dû trop évoluer avec début avril sec mais la fin du mois et début mai arrosé, sans compter les orages des derniers jours.

 

image.thumb.png.22c3990cd61476d8e39df01dc9248f46.png

 

Donc j'imagine qu'avec ce qui est prévu, on peut s'attendre à des débordements remarquables sur les zones touchées de "lande humide". Ce qui n'est pas forcément violent ou catastrophique pour des zones non bâties mais potentiellement problématique (villages ou axes de circulations longuement coupés).

 

 

Pour finir sur un aparté historique, si j'en crois Wikipédia, les Landes sont devenues landes suite à l'activité humaine, le milieu était initialement plutôt forestier :

 

Citation

Concernant l’histoire de la végétation, basée sur les données polliniques, le territoire des Landes de Gascogne était couvert par une importante forêt diversifiée (chêne, orme, tilleul, frêne, hêtre, pin…) durant la première moitié de l’Holocène (de 9700 à 3900 ans av. J.-C.). Au début de l’Holocène, la couverture forestière est caractérisée par une importante pinède, remplacée vers 6000-5500 ans av. J.-C. par une chênaie riche en arbres et arbustes héliophiles (bouleau, noisetier, aulne…). Bien qu’elle soit soumise à des déboisements réguliers à partir du Néolithique final (vers 3500 av. J.-C.) cette forêt persiste jusqu’au début du Moyen-Age (vers 600 av. J.-C.), période à partir de laquelle l’intensification des activités humaines entraîne dans certains secteurs sa disparition et laisse la place à des landes11.

 

Edited by Arkus
  • J'aime 6
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...