Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Foudre très proche et tonnerre


Recommended Posts

Bonsoir,

 

J'espère avoir une réponse sur ce topic (j'en attends toujours une sur l'autre).

Un ami m'a dit qu'il a déjà vu la foudre tomber dans son jardin.  Quand je lui ai demandé s'il était devenu temporairement sourd après cela, il m'a répondu n'avoir entendu qu'un léger crépitement.

 

Dès lors, la question : est-ce que le tonnerre fait un énorme " boom " sec lorsque la foudre tombe à moins de 20m de soi ?

Durant l'orage de ce soir, j'ai vu la foudre tomber à 3km, et le bruit du tonnerre était juste insupportable, je le sentais se répercuter dans mon corps, un peu comme des basses d'une enceintes de fêtes foraines.  C'est pour cela que je suis curieux.

Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Tu n'as donc jamais regardé une vidéo de coup de foudre très proche ?

 

 

Le bruit du tonnerre est lié à l'échauffement important qui se produit lors de la propagation de l'arc en retour au sein du canal ionisé de l'éclair. L'air se dilate et se comprime brutalement et successivement : une onde sonore se propage dans l'atmosphère à la vitesse d'environ 340 m/s. Le bruit est d'autant plus fort que l'on est proche de la source. Si on entend juste un crépitement, il peut s'agir d'un simple traceur a.scendant partant d'une aspérité. Un observateur situé à proximité immédiate d'un coup de foudre entendra un bruit soudain et fort, le flash et le son étant perçus instantanément. On ne devient pas sourd pour autant. Pour un impact à quelques kilomètres, le grondement est déjà moins sec. Selon la longueur, l'orientation et la ramification de l'éclair, le tonnerre est plus ou moins long.

 

Edited by Cers
Link to post
Share on other sites
Posted
La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Tout dépend de la puissance de la foudre. Le son émis dépend de la température d'échauffement de l'air situé autour du canal de foudre et cette température dépend à la fois de l'intensité de la foudre mais également de sa durée. Une foudre d'intensité faible et d'impulsion rapide n'engendrera donc qu'un échauffement limité et donc un son faible.

 

J'ai filmé un impact proche l'année dernière situé à moins de 10m (mettez bien le son).

 

 

La distance très courte de l'impact permet de distinguer en fait 2 sons différents. Celui du canal électrique proprement dit et tout de suite derrière celui de la dilatation de l'air par l'échauffement causé par cette foudre qu'on appelle communément tonnerre. On voit bien grâce à cette vidéo que le premier cause le second. Au-delà d'une certaine distance on n'entend que le second. Je me demande aussi si on entend pas un 3eme son entre les 2, une sorte de cliquetis qui serait lié à l'ionisation de l'air autour de la voiture.

 

 

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.

Comme le dit Damien, tout dépend de l'intensité de l'éclair.

 

L'impact de foudre ci-dessous est tombé à environ 400 mètres de moi (voire un peu moins) et n'a produit qu'un léger coup de tonnerre "métallique" et très bref.

 

1_2013_Fortunio.jpg

L'éclair avec gros coup de tonnerre que tu décris était sans doute un positif de forte intensité. Ils peuvent parfois provoquer des coups de tonnerre semblable à des explosions qui font tout trembler parfois à 10 km à la ronde.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Ah oui, en effet le tonnerre n'a pas cette caractéristique assourdissante dans ta vidéo.

 

Merci beaucoup pour les explications !

 

Ça devait être des positifs que j'avais entendus alors.  Malgré la distance de ceux-ci, le tonnerre était assez terrifiant et résonnait, comme si le sol tremblait.   Mais je pensais vraiment que l'onde de choc était suffisamment puissante (dans le cas où elle est subie de très près) pour causer de sérieux troubles auditifs, voire briser des vitres dans certains cas, mais je n'en ai jamais entendu parler.

Link to post
Share on other sites
Posted
Forbach, Moselle.

Mais je pensais vraiment que l'onde de choc était suffisamment puissante (dans le cas où elle est subie de très près) pour causer de sérieux troubles auditifs

 

C'est vrai, et pas seulement des "troubles auditifs". 

 

Cela dit, l'onde de choc ne couvre qu'une distance de quelques mètres autour du canal de foudre. Et son énergie diminue très rapidement avec l'éloignement à ce dernier. Il faut donc vraiment être situé très très près pour avoir un risque d'être blessé de cette façon. Encore que, ça vaut surtout pour les impacts de forte intensité avec forte crête de surpression. 

 

En résumé, ce n'est clairement pas le risque n°1. 

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Hello,

 

J'ai eu l'occasion d'avoir un coup de foudre très proche.

J'ai entendu un claquement comme un coup de fouet, mais fort.

En étant proche on entend le bruit de la base du coup de foudre, idéalisé vertical, prolongé successivement par les parties plus hautes de la foudre.

La distance perd plus vite les hautes fréquences sonores qui se propagent moins bien dans l'air que les basses fréquences. La vitesse du son dépend aussi un peu de la fréquence.

Cela favorise ainsi la perception des hautes fréquences du son en étant proche.

Je ne pense pas que l'oreille ait une réponse linéaire à l'énergie sonore perçue. Il est ainsi difficile de comparer deux coups de foudre proches du type claquement de fouet.

Un coup de foudre lointain est entendu par de multiples parcours du son dans l'air, d'où ce grondement prolongé. Si proche, le chemin du son n'a guère de variations.

 

On a des intensités en centaines de kilo ampères !

Pas de bruit assourdissant ni douloureux, proche ou lointain sauf coup positif violent peut être.

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols

Je  m eloigne un peu du domaine météo

Le réflexe stapedien nous protège des bruits très forts, un des 3 os qui transmettent le son, l'étrier, repose sur un muscle qui se contracte en cas de bruit trop fort qui pourrait endomager l'oreille

Chose intéressante, cela marche très bien avec les bruits graves, et les bruits forts "naturels" sont pour la plupart des graves, mais peu avec les bruits très forts plus aigus, pour la plupart artificiels

Fin de l apparté

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...