Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Nico41

Du 1 juin 2020 au 7 juin 2020, prévisions semaine 23

Recommended Posts

Posted

Location : Rennes

Bonsoir, 

 

J'ouvre le topic pour la première semaine de l'été météorologique. Commencerait-il sous la fraîcheur ? C'est ce que laisse augurer GFS avec l'installation d'un flux de nord avec une humidité notamment sur le nord-est. Une impression qui changerait bien de la semaine qui clôture le mois de Mai. Le temps aurait à peu près la même configuration la semaine. Une sypnotique qui aurait été intéressante en hiver.

gfs-0-252.png.6429eb780440cbabb42dc07ff8737a5c.png

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Frontonas (230 m)

On s'achemine vers un début d'été sans excès de chaleur ; pour qu'on puisse réellement parler de fraicheur en cette saison, il faut de l'humidité. 

ctrl-500.png ctrl-500.pngEDM1-216.GIF

Les ensembles ne vont pas vraiment en ce sens.

tu as choisi un run "extrême" comme GFS en produit tant. Pour moi, pour le moment, absolument rien de particulier à attendre pour la semaine en question, du grand classique pour un début juin avec des températures peu ou prou de saison et des précipitations rares. Pas très intéressant sur le plan climatologique ; si ça reste en l'état, ce topic sera peu animé.

Edited by sebinnis
  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bois-de-Haye (265 m) entre Nancy et Toul

Pour le moment, il est impossible de miser sur un scénario en particulier mais je dois dire que des changements en faveur d'une situation plus instable sont toujours envisageables la semaine prochaine. Le dernier GFS 6Z et IFS 0Z vont en particulier PRESQUE dans le même sens vers le milieu de semaine prochaine avec un décalage des BG continentaux vers la France et qui pourraient faire ensuite la jonction avec la GF peu mobile au voisinage de la péninsule Ibérique. 

 

gfs-0-210.png?6

 

ECM1-216.GIF?25-12

 

 

Les cartes d'IFS :

 

ps2png-gorax-green-001-6fe5cac1a363ec152

 

 

Edited by Cers
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bourth

Il semble que l’on se dirige vers un début de semaine sec dans l’ensemble avant un possible basculement plus frais sur le nord du pays puis peut être également pour le sud , peut être enfin quelques précipitations ?

Le dernier cep est cohérent et correspond aux nombreux runs très long terme de gfs avec ce basculement en flux de nord ,

On notera au passage le très probable fourvoiement de gfs sur sa dernière sortie. 
Un temps calme sec et de saison avant une fraîcheur plus humide ? 
 

A suivre ...

 

edit : l’ifs  ne semble pas raccord avec le déterministe , la gestion de l’anomalie sur le proche Atlantique est encore bien mal cernée ... du coup la brèche nordique pourrait également très bien partir sur le proche Atlantique, dans ce cas là le scénario serait tout autre que frais et humide ....

4887D526-C2CB-45DB-A0CD-F8776085A129.gif.d9f15e489fbf7a6edb9dd20aa6fa3e6b.gif

Edited by kéké
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dijon, Bellefond

Ah lala.. je ne vous sens pas au taquet pour cette semaine Hallucinante.. alors certes,  je post très rarement sur cette page mais comme je me baladais sur le topic, et que je voyais également depuis quelques runs la présence de cette instabilité au voisinage de la péninsule ibérique...je pense intéressant de suivre finement l'évolution du système.... ça donne finalement une simulation hors norme, un ptit gif tempêtueux ... on peut rêver 😉 

Webp.net-gifmaker.gif

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bois-de-Haye (265 m) entre Nancy et Toul

En fait, on est pas beaucoup plus avancé qu'hier concernant les prévis au delà du weekend. Rien qu'en comparant les cartes de ce soir avec celles de midi, et en analysant les ensembles, on voit que çà reste très chaotique tout cela.

 

Outre le scénario déterministe de ce matin où le temps sensible pouvait être plus ou moins influencé par les 2 GF à l'est et à l'ouest, on a toujours plusieurs possibilités pour le début de semaine prochaine. On sent quand même que le décalage des BG continentaux vers l'ouest est assez difficile.

 

Le gros de l'incertitude demeure essentiellement, comme pour les runs précédents d'ailleurs, sur l'Atlantique à l'ouest et au nord, dans la zone barocline :

 

 

ps2png-gorax-green-000-6fe5cac1a363ec152

 

 

http://mag.ncep.noaa.gov/data/gefs-spag/12/gefs-spag_europe_168_500_522_564_ht.gif

 

 

Nous avons quand même deux options qui reviennent assez souvent.

 

Option 1. La GF vient effectivement s'isoler à l'ouest sur le Proche-Atlantique, occasionnant dans ce cas des remontées chaudes en BC rendant les profils verticaux plus instables, au Sud et à l'Ouest du pays surtout. Une différence de positionnement peut avoir une grande incidence sur le temps en France.

 

gfs-0-216.png?12

 

Option 2. Une GF peu dynamique s'isole d'abord éventuellement sur l'Atlantique, trop loin pour avoir des conséquences sur le temps sensible ; en  début ou milieu de semaine on a une descente par le nord/nord-ouest apportant graduellement un temps moins chaud et plus humide. Chez IFS ce soir, on a même une interaction possible entre les BG continentaux et les BG nordiques.

 

ECM1-216.GIF?25-0

 

 

Une autre possibilité encore à ne pas exclure totalement est qu'un talweg s'étire plus ou moins sur l'Atlantique ou vers chez nous, apporte transitoirement un peu d'instabilité mais que la ceinture de HG reste relativement solide, ce qui laisserait alors peu de chance à l'étirement d'un profond talweg aux racines nordiques, du moins pas en milieu de semaine... Et il y a sûrement d'autres scénarios. Mais pour l'heure on peut effectivement envisager la poursuite d'un temps assez chaud en début de semaine, une chaleur qui pourrait se maintenir mais aussi être remplacée par un temps frais et humide si notamment un talweg parvenait effectivement à s'enfoncer par le nord ou le nord-ouest. Inutile de pronostiquer au-delà.  :) 

 

Edit : ce n'est pas le GFS 18Z qui ira à l'encontre des scénarios déjà évoqués ;) , avec l'isolement possible d'une GF au nord-ouest dès le début de semaine :

 

gfs-0-186.png?18

 

 

 

 

Edited by Cers
  • J'aime 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Maison laffitte

A mon avis vous vous méprenez pour cette semaine. 

 

Encore du chaud à prévoir dans la continuite de ces dernières semaines et mois. 

 

Peut être des orages par contre suivant le placement de la goutte froide portugaise. 

  • Haha 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

3 phrases laconiques, 38 mots, ce serait bien de développer un peu "ton avis" divergeant car tes prédécesseurs se sont un peu cassés le c*l a faire des post étayés...

  • J'aime 6
  • Merci 5
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bourth
il y a 34 minutes, Tornado75 a dit :

A mon avis vous vous méprenez pour cette semaine. 

 

Encore du chaud à prévoir dans la continuite de ces dernières semaines et mois. 

 

Peut être des orages par contre suivant le placement de la goutte froide portugaise. 

Même si nous aimerions bien consulter tes analyses on se réoriente vers une nouvelle semaine chaude en effet 

37889087-3481-4951-AA7F-B9AAF35105DD.thumb.png.ce67840e5efaaee8bf176526a580fc68.png
ps: synchro avec Cédric 😅

Edited by kéké
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Tornado75 a dit :

A mon avis vous vous méprenez pour cette semaine. 

 

Encore du chaud à prévoir dans la continuite de ces dernières semaines et mois. 

 

Peut être des orages par contre suivant le placement de la goutte froide portugaise. 

 

Le positionnement de la goutte froide est très loin d être cernée .Ca part dans tous les sens sur GEFS et GEM ne voit pas la goutte froide sur la portugal

 

GEMOPEU00_180_1.png

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Depuis 1 mois

500z_30b.rnl.gif

 

On voit qu'il y a plein de descentes froides, le flux d'ouest côté américain était très bas pour la saison. En hiver, on appellerait cela un super NAO-.

Le jeu pour la pluie est d'avoir la bonne réorganisation.

  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bourth

Même si l'écart type se réduit à l'avancée de l'échéance, il reste assez significatif sur la capacité du creusement sur l'Atlantique, seulement il me semble tout de même que cela se décale vers l'ouest, nous serions alors soumis à une nouvelle pulsion chaude (voir CEP WEEKLY ci-dessus) et relativement sèche dans un premier temps, il n'est même pas certain que l’anomalie Atlantique touche les côtes de l'ouest avec son lot d'instabilité...

Il faudra attendre encore la seconde partie de période pour peut être voir l'anomalie tirer un peu d'instabilité une nouvelle fois depuis la méditerranée pour instabiliser les régions du sud, le nord restant une nouvelle fois relativement au sec (vent d'est) avant de finir avec une intrusion de nord dirigée plus ou moins vers la France, plus ou moins incisive (reste toujours la possibilité que cela glisse sur le proche Atlantique)

 

Bien sûr il reste des scénarios plus humides comme GEM, mais j'ai l’impression que cette option s'éloigne petit à petit et que GFS semble trop optimiste sur l'humidité comme souvent à long terme.

 

xx_model-en-339-0_modez_2020052600_240_15_157.thumb.png.e5df1bf1069fa5ab84c8cc2b9ab79330.png

Modele GFS - Carte prévisions

 

D'où d'ailleurs les prévisions de Fred Decker et Guillaume Séchet qui se sont asséchées au fil des jours...

 

Cela-dit il est intéressant d'observer ce qu'il se passe au sud de Groenland à 144h, GFS et UKMO étant alignés, et CEP en outsider.

Modele UKMO - Carte prévisions

gfs-0-138.png?6

ECM1-144.GIF?26-12

 

Sur UKMO et GFS l'anomalie parvient à passer avant l'élévation de la dorsale AA, sur CEP elle ne passe qu'après, ce paramètre change beaucoup de choses pour la suite.

 

 

Edited by kéké
  • J'aime 4
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79
Il y a 3 heures, Tornado75 a dit :

A mon avis vous vous méprenez pour cette semaine. 

 

Encore du chaud à prévoir dans la continuite de ces dernières semaines et mois. 

 

Peut être des orages par contre suivant le placement de la goutte froide portugaise. 

Même si je partage ton avis sur la finalité, je te trouve sur cette fois plutôt condescendant, en 2 mots...cela signifie que ce n'est parce que tu vois une GF à notre SO qu'un temps chaud et éventuellement orageux est à prévoir. Là tu caricatures du coup la vocation nationale de ce topic en plus.

 

On peut toujours refaire l'esquisse générale avec donc cette ceinture anticyclonique qui s'étirerait depuis une dorsale Atlantique jusqu'à l'AS avec donc un flux de NE à son Sud donc sur la France pour débuter cette échéance, un flux de NE assez frais, et parfois renforcé par une anomalie froide plus prononcé sur toute la colonne (GF continentale).

 

Puis  cette GF effectivement à notre SO, mal calibrée que ce soit en terme de localisation, ou en terme d'anomalie de T°C,  qui souffle son air chaud et humide remontant depuis la péninsule Ibérique.

 

Ces 2 courants  peuvent nous amener à supposer avec les pincettes de rigueur (échéance + GF) qu'un temps chaud, devenant orageux est à priorisé en allant vers le SO, et qu'un temps plus stable et moins chaud est à prioriser en allant vers le NNE. 

 

En revanche, si tu décales la synoptique de je sais pas , genre 300km vers l'ouest, alors tu obtiens une version bien différente, puisque cette fois l'air froid devient suffisant sur le NE pour avoir un profil vertical assez instable sur toute la colonne, avec cette fois des possibilités d'orages d'air froid boostés par la pente solaire actuelle, voir même un front si une dépression arrive à s'organiser à partir de cette bulle plus froide.

Et dans le même temps, l’influence de la GF à notre Ouest devient alors lointaine, certes les T°C conservent un bon niveau sur les régions les plus proches, mais les conditions nécessaires au développement d'averses orageuses deviennent en moyenne insuffisantes.

 

J'opte plutôt pour la première version, entre autres parce que déjà j'aime pas le frais : /(humour ne pas lyncher, euro paix hein , rien à voir ok xD), parce que  déjà on est à l'entrée de la saison qui s'y prête, c'est tout bête mais statistiquement quand on est dans le flou, ça peut compter ce genre d'argument, parce que les modèles ne sont pas parfaits pour estimer les conditions au sol jour après jour de météo, c'est éventuellement une théorie qui apporte peut-être un petit (+), et parce que les modèles, notamment les moyennes d'ensemble matérialisent ce schémas de façon plutôt plus marquée au fil des sorties.

 

Puis n'oublions pas la chronologie, on peut avoir des averses près des frontières de l'Est puis dans le SO, avant que tout le monde retrouve du chaud /sec une fois l'air froid européen plus équilibré/ réchauffé, et la GF Atlantique réalimentée.

Pour le moment à l'entame, on prend l'option minimum de surface orageux non? avec cette courbure sur le pays, ce sont ça les dénommés cols au passage?

EDM101-168_uqh2.GIF

 

 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le point "instable" sur cette carte, c'est que l'anomalie a une valeur zéro sur la France.  Même si ça n'augure pas des fronts océaniques avec du forçage net, l'air d'altitude pourrait ne pas être pas trop chaud, donc de la convection spontanée... si la végétation veut bien évaporer.  En irriguant bien, on doit bien réussir à déclencher le processus :D

Edited by Cotissois 31
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bourth
il y a 14 minutes, Cotissois 31 a dit :

Le point "instable" sur cette carte, c'est que l'anomalie a une valeur zéro sur la France.  Même si ça n'augure pas des fronts océaniques avec du forçage net, l'air d'altitude pourrait ne pas être pas trop chaud, donc de la convection spontanée... si la végétation veut bien évaporer.  En irriguant bien, on doit bien réussir à déclencher le processus :D

 

C'est bon je suis déja parti dans mon jardin !

 

 

Edited by kéké
  • Haha 12

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Sur les modèles de ce matin la semaine serait divisée en deux, une première partie serait influencée par la goutte froide ibérique avec un temps chaud/lourd sur le pays et assez instable sur la partie ouest et les reliefs :

 

GFSOPEU00_159_1.png

 

 

 

 

la seconde partie on voit l'emergence d'un flux a composante plus nordique et frais en fin de semaine (gfs et cep). Tout dépendera du placement de cette goutte froide qui varie selon les sorties mais globalement les HP seront dominantes sur le centre de l'Atlantique et le  Islande>Groenland:

 

 

GFSOPEU00_207_1.png

 

 

cep

 

ECMOPEU00_192_1.png

 

GEM lui voit un thalweg en fin de semaine donc plus chaud et orageux mais c'est encore si loin...

 

GEMOPEU00_240_1.png

Edited by Avallon89
  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bourth

Merci @Avallon89 d'avoir pris la peine d'analyser les modèles du matin car le moins que l'on puisse dire c'est que cette situation n'attire pas les foules :D

Cela-dit, j'ai du mal à croire à l'option proposée par CEP pour deux raisons, la première c'est qu'ils est plutôt isolé dans l'ENS avec écrasement rapide de la dorsale et un flux qui passerait assez rapidement au nord-ouest pratiquement sans l'influence des gouttes froides sur le proche Atlantique, je pense donc que l'option influente de la goutte froide sur l'ouest du Portugal tient encore la route.

 

EDM1-144.GIF?27-12

 

Avec une zone de marais barométrique chaud durant 2/3 jours, l'humidité allant crescendo et provoquant des orages d'abord en montagne Lundi et Mardi puis ensuite concernant d'avantage les plaines en milieu de semaine sans pour autant dire où cela se produira pour l'instant...

A noter également l'air plus frais venant de l'est pourrait également légèrement instabiliser la masse d'air sur l'est Mardi ou Mercredi.

Ensuite nous avons toujours cette attaque nordique pour la fin de semaine (une éternité) si cela plonge à l'ouest nous pourrions nous retrouver (comme le dit @Avallon89 ) avec un scénario à la GEM, poursuite du temps chaud mais cette fois bien plus instable, ou si cela se fait sur la France fin du temps chaud et début d'un temps frais humide, impossible pour l'heure de privilégier un scénario.

Cela-dit en se référent au CEP weekly qui je trouve, est souvent pertinent, la semaine resterait bien chaude sur la France avec de instabilité plus présente au sud de la Loire, peut-être plus au nord plus on avancera dans la semaine...

 

 

Edited by kéké
  • J'aime 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bois-de-Haye (265 m) entre Nancy et Toul

Comme évoqué au-dessus, la situation synoptique est difficile à cerner en l'Europe de l'Ouest la semaine prochaine. Un vrai casse tête.

 

Dès lundi, IFS ENS fait toujours ressortir une forte dispersion du Groenland au Proche Atlantique :

 

ps2png-gorax-green-005-6fe5cac1a363ec152

 

Et bien entendu, les écart-types ne font que croître au fil des jours :

 

ps2png-gorax-green-005-6fe5cac1a363ec152

 

A priori, tous les modèles s'accordent au-moins désormais sur l'étirement d'un talweg atlantique ce weekend, et l'isolement lundi d'une petite GF plutôt à l'ouest de la péninsule Ibérique favorisant des remontées d'air chaud en aval, sur la France :

 

ECM1-120.GIF?27-12

 

Une GF est susceptible de s'isoler à nouveau rapidement sur le proche-Atlantique en début de semaine, fusionnant éventuellement avec la première, et accentuant par conséquent l'effet de pompe à chaleur :

 

gem-0-156.png?00

 

 

Dans ce contexte, les températures pourront naturellement s'envoler un peu partout au-dessus de 25 °C, même au nord où la hausse cette semaine est on le sait un peu limitée. Cette GF devrait être peu mobile et relativement éloignée mais il va de soi que l'augmentation des températures en surface va contribuer à déstabiliser les profils verticaux en journée.

 

Chez IFS, GF portugaise et advection chaude en basses couches, mais pas d'étirement nouveau sur le proche-Atlantique ; le talweg vient influencer peu à peu le nord du pays en milieu de semaine :

 

ECM1-168.GIF?27-12

 

 

Autre option à ne pas éliminer: hormis la GF portugaise, le blocage scandinave empêche vraisemblablement tout étirement supplémentaire vers des latitudes méridionales, du moins pas en début de semaine !

 

Il ne faut pas oublier également que les BG continentaux sont toujours en mesure d'influencer sensiblement la masse d'air à l'est de la France :

 

gens-10-1-126.png

 

 

Face à autant de possibilités, la prévision est compliquée. Les développements seraient priorisés sur les reliefs (Pyrénées et MC notamment) mais on voit que plusieurs facteurs pourraient rapidement favoriser les déclenchements jusqu'en plaine :

 

- l'advection chaude et humide en basse couche conjuguée par endroit à des advections d'air plus froid en altitude (-16 / -18 °C à 500 hPa) ;

- l'advection de noyaux de tourbillon positif par le sud-ouest (GF portugaise) ou par le nord/nord-ouest (talweg) ;

- la formation d'une petite dépression de surface associée à de la convergence en BC.

 

La tendance des HG à s'étirer vers le Groenland serait plus ou moins favorable à la mise en place en seconde partie de semaine d'un dipôle HG/BG ouest-est, une situation susceptible d'apporter chez nous un temps perturbé et progressivement moins chaud voire frais en Europe occidentale en fin de semaine. L'évolution vers ce type de scénario va dépendre en partie de l'amplification de perturbations dans la zone barocline.

 

animnkl5_mini.png

 

Il s'agit d'un scénario envisageable (quoique IFS ci-dessus est extrême) mais une faible cyclogenèse et la persistance de HG, par exemple, pourraient très bien s'opposer à toute descente froide. Ci-dessous en l'occurrence, le flux n'en finit pas d'envoyer de l'air chaud ...

 

gens-17-1-216.png

 

 

 

Edited by Cers
  • J'aime 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Bourth

Il semblerait que la situation globale soit désormais calée après les atermoiements de gfs (je pensai que pour une fois il avait bon par rapport à cep weekly...)

L’anomalie nord Atlantique ne sera probablement pas assez poussée par le jet pour qu’elle puisse contourner les Hp Atlantique et rejoindre l’ouest de la France conséquence : l’intrusion humide serait plus faible , suffisante peut être pour injecter un peu d’instabilité mardi mais derrière le flux pourrait basculer plus rapidement au nord ouest limitant risque orageux et chaleur .

 

C’est également les vents d’est qui risquent de contrarier l’entrée de l’humidité par l’ouest , gfs et Ukmo sont désormais calés sur le cep de ce matin et  il faut croire que la messe est dite :

D91BBCF3-44DF-4B88-9D85-2B3E974CBD70.gif.7fba359871718263ced10f8ff83547e1.gif

 

On verra les modalités plus tard mais on s’oriente vers une transition molle, un air plus frais et humide, enfin du moins cette option d’affirme largement ce soir....

 

 

 

Edited by kéké
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris (Jourdain)

En tout cas, une chose est sûre, les (très) hauts géopotentiels, ceux qui sont sur l'ouest aujourd'hui et demain, couplées à des hautes pressions de surface (1035 hPa près de la Manche), vont progressivement s'effacer... et la semaine prochaine les (très) hauts géopotentiels seront en plein milieu de l'Atlantique !

 

En terme de diagramme de géopotentiel (ou pmer), c'est une baisse régulière qui est attendue. ici le diagramme (ENS ECMWF) de Lille (via météociel).

 

Mais le diagramme de Brest en Z500 est pas mal aussi...

Screenshot_2020-05-27 Meteociel - Diagrammes ECMWF CEP pour ville=Lille.png

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Rennes

@fran39 Même si un changement de régime est bien possible avec un temps potentiellement frais et humide rien est joué surtout que la dépression modélisé par CEP viendrait non pas de l'ouest mais du nord en se creusant vers l'Islande pour descendre ensuite directement sur nous ; une situation nettement moins banales qu'une dépression venant de plein ouest. Rien n'est joué pour le moment. Si dégradation il y a on peut espérer qui sait une dégradation orageuse. Un écarté significatif entre run et modèle appelle à la prudence mais effectivement il est probable hélas d'avoir une coupure de cette période chaude et sèche.

Edited by Nico41
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Drancy (93), à environ 50 mètres d'altitude
il y a 24 minutes, Nico41 a dit :

il est probable hélas d'avoir une coupure de cette période chaude et sèche.

 

Il est vrai qu'il fait souvent frisquet en ce moment.

 

Le 18/05/2020 à 22:54, sebinnis a dit :

EYSJCbJWkAEMl1J.png

 

Je sais qu'il ne faut pas mélanger climat et météo...Mais là comme ça en fin de journée; lire de tels propos...

Si c'est déplacé les modos, n'hésitez pas à supprimer.

  • Merci 2
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bourth
Il y a 1 heure, Nico41 a dit :

@fran39 Même si un changement de régime est bien possible avec un temps potentiellement frais et humide rien est joué surtout que la dépression modélisé par CEP viendrait non pas de l'ouest mais du nord en se creusant vers l'Islande pour descendre ensuite directement sur nous ; une situation nettement moins banales qu'une dépression venant de plein ouest. Rien n'est joué pour le moment. Si dégradation il y a on peut espérer qui sait une dégradation orageuse. Un écarté significatif entre run et modèle appelle à la prudence mais effectivement il est probable hélas d'avoir une coupure de cette période chaude et sèche.

En effet rien qu’à voir le dernier Cep on a du mal à dégager une tendance fiable , une sorte de marais barométrique orageux au sud puis ces anomalies nordiques qui finalement peinent à descendre sauf en dose homéopathique pour alimenter petit à petit les gouttes froides sur le proche Atlantique ....

Nous sommes le cul entre deux chaises entre sec et humide , chaud et plus frais . 
Finalement nous n’avançons pas beaucoup ....

  • J'aime 4
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris (Jourdain)
il y a 11 minutes, kéké a dit :

Nous sommes le cul entre deux chaises entre sec et humide , chaud et plus frais .

 

Comme une petite impression de déjà vu avec la fin d'échéance du CEP (à prendre avec des pincettes). et la situation qu'on a connu la semaine du 13 mai (flux de Nord-ouest frais sur Europe du Nord et flux de sud sud-ouest torride en Méditerranée avec gradient sur les Alpes. Vous vous souvenez, c'était quand il gelait au nord (et fortes gelées en Irlande) la semaine où on a battu des records en Sicile Grèce etc...

 

 

ECM1-216.GIF

EYY_hKMWsAAipjf.png

  • J'aime 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Entre le traditionnel aimant à Gf vers les Açores, et cette dorsale Atlantique et son traditionnel effet toboggan côté UE, la situation n'est effectivement pas facile à appréhender.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...