Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 13 juillet 2020 au 19 juillet 2020, prévisions météo semaine 29


Cers
 Share

Recommended Posts

Il n'est pas surprenant qu'à longue échéance un scénario déterministe change d'un cycle à l'autre quand son ensemble est dispersé. La prévision déterministe n'a pas sa place au-delà de 4-5 jours. La zone barocline n'est pas prévue haute en latitude et çà ondule plus ou moins, donc l'incertitude est de mise. On s'orienterait vers un flux à dominante O/NO sur le pays. Température plus élevées au sud qu'au nord, où on pourrait avoir un temps parfois mitigé, plus ou moins nuageux selon la situation. Les signaux de pluie sont faibles, malgré tout le risque n'est pas nul, particulièrement sur la moitié nord.

 

Prévisions IFS pour le milieu de semaine :

 

ps2png-gorax-blue-000-6fe5cac1a363ec1525

 

La dispersion du champ de géopotentiel à 500 hPa, à Paris, augmente nettement à partir de mardi  :

 

graphe2_00_0_0_2.33936_48.8621_Paris.gif

 

 

Diagramme GEFS pour Paris :

 

 

graphe8_1000___2.33936_48.8621_Paris.gif

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

  • Replies 97
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Qualifier ce mois de juin et ce debut d'été de globalement médiocre est excessif au regard des standards habituels de notre climat et pas ceux des 5  dernières années.   Hormis au pied des P

On semble s’orienter vers un compromis pour la fin de semaine avec  une barocline assez haute mais aussi une dorsale vers la Scandinavie, un léger flux d’est en liaison avec la goutte froide sur l’Eur

Bonjour,   Il semblerait qu'on s'oriente vers une situation de dorsale plus ou moins étirée en Europe de l'Ouest par la suite. Les modèles voient pour le moment un anticyclone centré entre d

Posted Images

Enorme évolution depuis hier a partir du 17 juillet. 

 

La fournaise semble revenir mais cest a confirmer. Il y a simplement un rosque mais cest a 180h

 

A suivre

  • Haha 4
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

il y a 43 minutes, Tornado75 a dit :

Enorme évolution depuis hier a partir du 17 juillet. 

 

La fournaise semble revenir mais cest a confirmer. Il y a simplement un rosque mais cest a 180h

 

A suivre

 

?

 

J'ai beau cherché je ne vois aucune 'fournaise' après le 17 juillet. Continuité du même schéma a savoir un zonal anticyclonique avec toujours ce contraste nord ouest/sud-est, que ce soit sur l'ensembliste gfs ou gem

 

mais peut etre utilise tu des modeles dont on a pas accès ?😏

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

il y a 45 minutes, Tornado75 a dit :

Enorme évolution depuis hier a partir du 17 juillet. 

 

La fournaise semble revenir mais cest a confirmer. Il y a simplement un rosque mais cest a 180h

 

A suivre

A2D03BB9-5CDE-427B-BE2E-5C2174CE8267.jpeg.f4a1084e0f81f36fe0031b55334d1e5e.jpeg

 

Sinon il semble en effet que le scénario pressenti pour la seconde partie de Juillet avec un régime de dorsales soit encore possible malgré l’atermoiement des modèles ...

 

Est ce que nous garderons un certain flux d’ouest voire temporairement nord ouest avec barocline assez basse  ? 
ou est-ce que le flux basculera plutôt sud ouest avec barocline bien plus au nord ? 

 

  • J'aime 4
  • Haha 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel

Le déterministe GFS devient en effet préoccupant (avec celui de GEM dans une moindre mesure), et il contraste totalement avec son run de contrôle ensembliste. On voit que le maintien de conditions d'été "classique" sur l'hexagone (gradient thermique nord sud et climatiseur en Manche) dépend totalement du maintien de conditions exceptionnelles sur l'arctique très bien décrites hier. Sur l'ensembliste contrôle, c'est la persistance de ce blocage arctique qui nous empêche de rejoindre l'Espagne dans les 40° habituels de Cordoue (là bas le four est bloqué depuis déjà deux semaines et c'est parti pour durer).

 

Bref, plus la situation  de fonte s'aggrave en arctique, plus nous sommes protégés en France!

 

Depuis début juillet, et même si ce run est le premier véritablement bouillant à dix jours et plus, la chaleur est sans cesse repoussée dans les actualisations, d'où par exemple le léger rafraîchissement attendu finalement pour le 14 juillet. Cela nous change des années caniculaires où, même à dix jours, il fallait admettre les premiers déterministes alarmants comme fiables. Cette année pour le moment le jeu reste ouvert au delà de 6/7 jours. Tant mieux. 

 

 

Edited by Bruno 49
  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites

Posted
Clermont-Ferrand (63)

Bonjour,

Je pencherais pour de la prudence, pour l'instant on a dans les ensemblistes environ une moitié de flux zonal avec zone barocline un peu au nord de la France et pas de réel poussée de HG/HP.

L'autre moitié concerne la formation d'un bloc omega en relation avec celui qui est maintenant parti pour durer plus d'une bonne semaine sur le Kazakhstan et la Russie.

Même si je pense que le plus probable est effectivement une poussée des HG/HP et une rupture de la récurrence du fort jet d'ouest, le temps en France dépendra de la position de cette poussée qui, si elle a lieu, a l'air assez frêle et relativement peu étendue. Un bon quart des perturbations modélisant une bonne partie de la France sous un flux de nord/nord-ouest en raison d'une dorsale Atlantique. Bien évidemment la prévision sera tout autre si la dorsale pousse sur ou à l'est de la France.

 

 

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Une question qui me taraude l'esprit :

comment avec ces lignes isobariques on peut avoir une telle masse d'air de modélisé (remarque l'échéance est trop lointaine ce n'est pas à prendre au sérieux mais je me pose une question sur les modélisations)

On ne voit pas vraiment le flux de sud.

gfs-1-378.png.9dd62b12c28f4cf917558e6495d04dfb.png

gfs-0-378.png.c9f23c62f8af1ef8e2cf21f2d80cbee6.png

Link to post
Share on other sites

il y a 31 minutes, Nico41 a dit :

Une question qui me taraude l'esprit :

comment avec ces lignes isobariques on peut avoir une telle masse d'air de modélisé (remarque l'échéance est trop lointaine ce n'est pas à prendre au sérieux mais je me pose une question sur les modélisations)

On ne voit pas vraiment le flux de sud.

 

Quelques cartes qui pourront t'aider à y voir plus clair ...

 

Et pour argumenter un peu : le flux est de S-SO en basses couches, les isothermes l'après-midi coupent les isohypses, ce qui signifie qu'il y a advection chaude. En début de nuit, un talweg aborde le pays au nord-ouest où on a une advection froide.

 

Le 25 à 12 UTC, 500 hPa + Pmer et 850 hPa :

 

372_1.gif

 

372_3.gif

 

Le 26 à 00 UTC, 500 hPa + Pmer et 850 hPa :

 

384_1.gif

 

384_3.gif

 

Edited by Cers
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

il y a 7 minutes, Nico41 a dit :

Merci @Cers par contre le 26 il fait encore plus chaud alors qu'on devine un Talweeg qui est censé nous apporter de l'ir plus frais sur Paris par ex (lignes blanches). En revanche je ne vois pas la difference entre les lignes blanches et noires .

 

Non, Paris est dans l'axe du talweg de surface le 26, et on voit que l'advection froide se situe plus à l'ouest, vers la Bretagne. La masse d'air est plus chaude le 26 à 00 UTC car il y a eu advection chaude dans les heures précédentes. Sur la carte à 850 hPa, les lignes blanches sont les isothermes, les lignes noires les lignes d'égal géopotentiel (isohypses). Plus les isothermes forment un angle important avec les isohypses, plus le terme d'advection est fort. Quand elles sont parallèles, l'advection est nulle.

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

il y a 45 minutes, Damien7780 a dit :

Vous parlez déjà pour le 25 juillet c est un peu hors sujet ...

 

Tu es administrateur ? Je m'en fiche de la météo du 25 juillet (laquelle est imprévisible). C'était une parenthèse à titre d'enseignement, pour répondre aux interrogations de @Nico41 . Fin du HS

  • J'aime 5
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Comme Jojobarbar, IFS 00Z illustre cette option cohérente où des anomalies basses se glissent sous la zone barocline sans parvenir à s'isoler sur l'Atlantique, amenant des températures plus chaudes sur une grande partie du pays avec bouffées orageuses plus ou moins structurées ; le nord du pays resterait davantage en marge ... ou pas, c'est, à mon avis, la principale interrogation.

 

ifs-z300.gif

 

Pour l'heure, un épisode caniculaire comme évoqué plus haut avec GFS ne me paraît pas cohérent avec la situation hémisphérique. Ceci dit, la vigilance reste de mise, c'est un état des possibles de l'atmosphère qui revient dans les modélisations.

En revanche, l'option ci-dessus (que reprend IFS de cette nuit) apporterait une bouffée chaude, fort heureusement temporaire. De quoi satisfaire plus d'un sur le forum ...!

 

EDIT : j'ai oublié d'inscrire les dates de l'animation ... il s'agit du Z300 pour jeudi, vendredi, samedi, dimanche et lundi 00 h UTC

Edited by _sb
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Juste une chose @_sb , n'hésite pas à insister quand tu sors des standards.  Si tu le dis avec une petite phrase cachée en fin de texte, on loupe le truc :D

 

Ici j'ai cru que c'était 500 hPa et j'ai cru à des choses très dynamiques pour la saison. Sauf que si c'est 300 hPa, c'est normal que c'est dynamique car les gradients sont plus forts qu'à 500 hPa par définition.

Link to post
Share on other sites

Posted
La Grande-Motte (34)

Risque d’un épisode de « chaud devant » en effet en deuxième partie de semaine. GFS/CEP UKMO et GEM en accord après mercredi. C’est encore loin mais signal présent ce soir. 

  • J'aime 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

il y a 1 minute, GrandMottois a dit :

Risque d’un épisode de « chaud devant » en effet en deuxième partie de semaine. GFS/CEP UKMO et GEM en accord après mercredi. C’est encore loin mais signal présent ce soir. 

 

Oui c’est encore un peu loin mais il y a bien un signal vers le coup de chaud en fin de semaine a partir de la façade Atlantique à l’image de fin Juin un peu . (J’en avait parlé il y a quelques jours pour la mi-Juillet et cela redevient la grande tendance )

Cela-dit vu la versatilité des modèles ces derniers jours on va attendre pour confirmer, il faut qu’IFS se stabilise entre-autres....

  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Comme indiqué, j'avais omis de donner les informations sur la lecture de l'animation ... Comme toujours, mieux vaut lire le message entier que partiellement. :)

 

Pour le coup de chaud, c'est loin d'être stable encore. Hausse probable du thermomètre mais son ampleur spatiale et d'intensité d'une part et sa durée d'autre part sont très floues.

  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites

Il y a 12 heures, _sb a dit :

Comme indiqué, j'avais omis de donner les informations sur la lecture de l'animation ... Comme toujours, mieux vaut lire le message entier que partiellement. :)

 

Pour le coup de chaud, c'est loin d'être stable encore. Hausse probable du thermomètre mais son ampleur spatiale et d'intensité d'une part et sa durée d'autre part sont très floues.

Bonjour sb, penses tu que le nord pourrais être aussi touché par ce coup de chaud? Car sur les modèles gfs je ne vois rien de ca et les prévisions de meteofrance non plus. Certes l échéance est lointaine ..

Link to post
Share on other sites

Il y a 3 heures, Damien7780 a dit :

Bonjour sb, penses tu que le nord pourrais être aussi touché par ce coup de chaud? Car sur les modèles gfs je ne vois rien de ca et les prévisions de meteofrance non plus. Certes l échéance est lointaine ..

 

C'est pourtant clair, tout est dit :

 

1. Lire le message en entier plutôt que partiellement ;

2. La réponse à ta question est dans la deuxième partie du texte de _sb

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel
Il y a 4 heures, Damien7780 a dit :

Bonjour sb, penses tu que le nord pourrais être aussi touché par ce coup de chaud? Car sur les modèles gfs je ne vois rien de ca et les prévisions de meteofrance non plus. Certes l échéance est lointaine ..

Cela dépend de l'échéance (il est vrai que la chaleur programmée commence seulement en fin de topic et se déploierait sur le suivant) et de la limite du nord : ainsi Paris est clairement dans la moitié nord, mais ne se vit pas comme le Nooooord. Or MF voit bien 31° en prévis brutes dès le dimanche 19.  28° sur Lille. Seule la partie des rivages de la Manche la plus exposée à la mer côté Est garderait son régime de brise. 

La question en suspens ce matin est plus l'ampleur et la durée du coup de chaleur(cf sb) à compter du 18/19 que son existence même sur l'ensemble du pays, qui n'est remise en cause ce matin par aucun déterministe ni aucun ensembliste (oups, si, GEM contrôle). Il faudra le prochain topic pour affiner. 

Edited by Bruno 49
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
Il y a 3 heures, Damien7780 a dit :

Bonjour sb, penses tu que le nord pourrais être aussi touché par ce coup de chaud? Car sur les modèles gfs je ne vois rien de ca et les prévisions de meteofrance non plus. Certes l échéance est lointaine ..

 

Salut !

Je ne sais pas :) Il y a peut-être un élément à prendre en considération, celui que 13V avait évoqué : la bulle chaude sur l'Arctique.

- IFS et ICON la maintiennent sur leurs dernières sorties (DET et ENS) ;

- GFS et GEM l'évacuent en toute fin de topic sur leurs dernières sorties (DET et ENS).

Dans les grandes lignes, le premier cas signifierait une poursuite du schéma actuel : des noyaux de bas géopotentiels (BG) circulant mollement à des latitudes plus basses, repoussant de fait la zone barocline plus au sud.

Le second cas inciterait les bas géopotentiels à remonter vers l'Arctique et donc à situer la zone barocline plus au nord. Cela signerait alors une influence prédominante des hauts géopotentiels (HG) sur les latitudes tempérées. Le risque de chaleur plus forte, plus durable et plus étendue (vers le nord) s'accentuerait.

 

À côté de ces considérations hémisphériques, notre quadrant peut, dans un cas comme dans l'autre, suivre une synoptique « localisée » : un décalage de 1000 km n'est rien sur l'hémisphère, mais pour nous, ça change du tout au tout. La vague modélisée des HG est encore modeste sur l'Atlantique et la Méditerranée (temporellement et spatialement).

 

Toutefois, la vigilance est de mise, les modélisations du second groupe sont soutenues par leur ensemble respectif.

 

EDIT : lien vers le message de 13V

Edited by _sb
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel
il y a 1 minute, _sb a dit :

 

Salut !

Je ne sais pas :) Il y a peut-être un élément à prendre en considération, celui que 13V avait évoqué : la bulle chaude sur l'Arctique.

- IFS et ICON la maintiennent sur leurs dernières sorties (DET et ENS) ;

- GFS et GEM l'évacuent en toute fin de topic sur leurs dernières sorties (DET et ENS).

Dans les grandes lignes, le premier cas signifierait une poursuite du schéma actuel : des noyaux de bas géopotentiels (BG) circulant mollement à des latitudes plus basses, repoussant de fait la zone barocline plus au sud.

Le second cas inciterait les bas géopotentiels à remonter vers l'Arctique et donc à situer la zone barocline plus au nord. Cela signerait alors une influence prédominante des hauts géopotentiels (HG) sur les latitudes tempérées. Le risque de chaleur plus forte, plus durable et plus étendue (vers le nord) s'accentuerait.

 

À côté de ces considérations hémisphériques, notre quadrant peut, dans un cas comme dans l'autre, suivre une synoptique « localisée » : un décalage de 1000 km n'est rien sur l'hémisphère, mais pour nous, ça change du tout au tout. La vague modélisée des HG est encore modeste sur l'Atlantique et la Méditerranée (temporellement et spatialement).

 

Toutefois, la vigilance est de mise, les modélisations du second groupe sont soutenues par leur ensemble respectif.

On a aussi sur le cep de ce matin un saut par étapes car le 19 juillet c'est plus qu'un coup de chaud, c'est un coup de chalumeau sur ce modèle, mais suivi immédiatement par une brève mais puissante intrusion orageuse sur une large moitié nord parce que la barocline n'est pas encore assez au nord. Cependant ultérieurement, elle pourrait poursuivre sa progression (la température ne redescendrait pas vers les valeurs de ce samedi par exemple). 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Nanterre Parc / Grande Arche (92) Altitude: 58 m

Bonjour, 

 

depuis hier les signaux s'accumulent en faveur d'une vigoureuse poussée chaude sur le pays en toute fin d'échéance et/ou sur le début de la suivante.

 

Les 5 derniers déterministes de GFS vont dans ce sens. Le 0Z du jour voit les très fortes chaleurs (T850 > 20°C) arriver sur le pays à partir du 20 juillet.

 

Et le 0Z de ECMWF lui emboite le pas ce matin en avançant l'advection d'air très chaud au 19 juillet.

 

A noter que les T850 moyennes des 2 grands modèles cités restent plus modérées, ce qui est normal compte-tenu de l'échéance encore lointaine et de l'effet de lissage sur du très long terme.

 

GEM, lui ne voit rien de spécial, mais c'est un modèle secondaire. 

Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

On sort du topic ... Pour ma part, l'incertitude reste de mise sur l'intensité et l'étendue spatiale et temporelle de l'emprise des HG sur notre zone. C'est cette emprise qui déterminera le niveau de chaleur (intensité + étendue). Avec cette incertitude, la vigilance est naturellement de mise.

- Coup de chaud très probable.

- Coup de chalumeau, canicule, tendance lourde à long terme, etc, pour moi, c'est encore tôt pour évoquer plus qu'un risque (cf mon message précédent)

Modèle qualifié de secondaire ou pas, le degré d'incertitude tend à tous les considérer.

  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23
il y a 49 minutes, _sb a dit :

À côté de ces considérations hémisphériques, notre quadrant peut, dans un cas comme dans l'autre, suivre une synoptique « localisée » : un décalage de 1000 km n'est rien sur l'hémisphère, mais pour nous, ça change du tout au tout. La vague modélisée des HG est encore modeste sur l'Atlantique et la Méditerranée (temporellement et spatialement).

Bonjour,

 

si la vague de hauts-géopotentiels modélisée reste effectivement de saison, il me semble tout de même que la ceinture gagne en épaisseur. Je trouve, compte tenu de la direction prise par la circulation atmosphérique actuellement, que l'élément qui pourrait être marquant pour nos régions,  serait plus la raréfaction des précipitations et de l'agitation. Au niveau des températures, la constitution d'un dôme d'air chaud durable, comme cela a pu être le cas lors des derniers étés, ne me semble pas être d'actualité.

 

Par contre, une circulation qui perd de sa composante méridienne ( à nos latitudes ) et donc en apports d'humidité , ça me paraît être en cours, ce qui n'empêche pas les coups de chaleur.

 

Edited by tao
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

  • Sebaas changed the title to Du 13 juillet 2020 au 19 juillet 2020, prévisions météo semaine 29
  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...