Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

La météo du Sud-Ouest il y a 40.000 ans


Recommended Posts

Bonjour,

Je me demande quelle météo et surtout sur quelle période il pouvait y avoir des précipitations dans le Sud-Ouest, à l'intérieur des terres (et non au bord de la Méditerranée ou de l'Océan Atlantique), il y a 30 ou 40 mille ans ?

Ce dont je sais et ce que je suppose : Le temps était froid et sec avec peu de précipitations.

Si on considère les températures les plus froides, je sais qu'en Alsace, elle pouvait atteindre -70°C, dans le Sud-Ouest, -40°C.

La calotte polaire descendait jusqu'en Bretagne et le Nord de la France, il faisait extrêmement froid.

Il devait y avoir deux mois d'été et seulement deux saisons, hiver et été, pratiquement, sans doute avec une brève transition d'inter-saison.

Pour le moment, je ne sais pas si les températures estivales tournaient autour de 0°C ou si elles atteignaient les 10°C.

Les précipitations étaient rares, environ 210 à 260 mm par an. On avait donc une végétation raréfiée avec une toundra et une végétation plus importante proche des points d'eau.

Mais aussi des températures plus élevées aux endroits protégés par le les monts et vallées, à l'abri des vents violents qui devaient sévir.

Par conséquent, je me demande à quoi devait ressemblait le territoire et la météo à cette époque-là.

Le sol devait être gelé durant 10 mois de l'année au moins et était constitué d'une couche de pergélisol.

En revanche, voyait-on en permanence de la neige ou de la glace ?

Sans doute, certains points d'eau devaient être tout le temps gelé en raison de températures négatives, de même que certaines zones terrestres, toujours à l'ombre et isolées.

Pour le reste du territoire, sous l'effet du passage des animaux et humains, de même que sous l'action du vent, la neige ou la glace devait fondre.

Maintenant, comment pouvait-on voir le ciel ?

Peu de précipitations et d'évaporations, donc, un ciel peu encombré de nuages.

Les seuls moments où le ciel était troublé, c'était quand des vents violents balayaient l'horizon.

Maintenant, à quel moment des précipitations pouvaient-elles avoir lieu ? Avec une évaporation qui se faisaient lentement peut-être ?

Régulièrement dans l'année, pouvait-il y avoir des précipitations ?

A mon avis, non, il pouvait y avoir une saison de précipitations, c'est à dire au début de l'hiver, un automne frais, pendant laquelle, il ne faisait que neiger.

Jamais de pluie. Période la plus nuageuses. Peut-être deux mois pendant lequel la neige tombe.

Puis, sous l'action du vent, la neige disparait petit à petit.

En revanche, quand on marche dans la plaine, peut-être voit-on des zones ombragées et à l'abri du vent encore enneigée tout le long de l'année.

La période et durée du vent ?

Des saisons de tempête, des vents qui reviennent 1 fois toutes les 2 ou 3 semaines.

Et la durée du jour ?

Avec l’inclinaison de la Terre, sans doute des journées plus courtes et des nuits plus longues qu'actuellement.

Voilà un peu ma vision de la météo à cette époque, est-elle valide ?

Merci.

Eric

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Bonjour,

 

Je pense qu'à cette époque, le climat sud européen ne connaissait pas d'effet de Gulf Stream.
Au niveau des précipitations, pendant la saison chaude, il pouvait tomber de la pluie, mais pas beaucoup.
Le reste des précipitations se faisaient à la sortie de la saison chaude.
En revanche, il pouvait y avoir de longues périodes sans précipitations.

 

Au niveau des vents, je ne sais pas vraiment, des tempêtes sur une courte durée.
En revanche, je me demande si on peut savoir, en fonction des précipitations connues, quel était le débit des cours d'eau ?
La température, dans les milieux fermés, des grottes ou sous la glace permettait d'avoir de l'eau liquide, qui pouvait s'écouler, mais était-il possible que certaines saisons, il n'y en ai pas assez et que certains cours d'eau se retrouvaient à sec ?
Enfin, il ne devait pas avoir de brouillard.

 

Eric
Link to post
Share on other sites
Posted
Diemeringen 67 (237m)

J'ai quelques doutes sur les -70° en Alsace quand même. Je ne pense pas que la plaine qui n'était pas recouverte par un inlandsis ait pu atteindre des valeurs aussi basses.

Mais bon, on a le droit d'en débattre.

Cordialement.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Haute-Vienne

C'était quand même le bon temps. Avec nos altitudes parfois moyennes en Limousin, ça devait être génial !

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Les Ormes (25km à l'ouest d'Auxerre)

Surtout quand on rentrait à la maison, avec une bonne douche chaude, un bon chocolat chaud, et un canapé confortable pour se remettre de cette orgie de froid! On savait vivre, en ces temps-là!

  • Haha 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubenas en Ardèche méridionale

en tous cas, à mon avis, ça ne devait pas changer grand chose d'être à coté de la mer ou non (c'est à dire midi-Pyrénées ou Languedoc-Rousillon parce que ça ne s'appellais pas encore Occitanie en ce temps là...)

quand on a une calotte glaciaire de plusieurs km d'épaisseur 200 ou 300 km au nord et que la mer est froide toute l'année, qu'on soit à Limoges, Toulouse ou Narbonne, de toutes façons s'est pas un temps à planter des tomates ! 

en plus, avec un niveau des mers plus bas de 120m, il devait avoir une autre tronche le sud-ouest vu que le golf de Cascogne était à sec et que coté Méditerranée, une partie du golf du Lion était à sec aussi, tandis que les glaciers des Pyrénnées devaient descendre jusqu'à Pau et Carcassonne (et donc pas de cassoulet...)

un commentateur du Tour de France ne s'y serait pas retrouvé !       

  • J'aime 2
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Haute-Vienne
Il y a 2 heures, boubou07 a dit :

quand on a une calotte glaciaire de plusieurs km d'épaisseur 200 ou 300 km au nord et que la mer est froide toute l'année, qu'on soit à Limoges, Toulouse ou Narbonne, de toutes façons s'est pas un temps à planter des tomates ! 

Oui, c'était magnifique et c'est la conception que j'ai du socialisme hivernal avec ma politique du "oui à un hiver pour tous", et si en plus on peut éviter d'avoir un été dépassant les 10 °C, c'est parfait. 😉

Link to post
Share on other sites

Dans les grandes lignes, ce climat devait ressembler à quelque chose près à celui qu'on retrouve actuellement dans le sud-ouest de l'Alaska, comme ici.

 

Le Gulf Stream étant un courant qui tire ses origines dans la courbure générale du bassin de la Mer des Caraïbes et de la rotation de la terre, il existait déjà, même si dans des proportions potentiellement moindre du fait du niveau océanique plus bas qui prolongeait davantage la Floride vers le sud en fermant / déviant une partie du robinet. L'océan atlantique central, bien que nettement plus froid qu'actuellement, devait donc dans l'ensemble rester assez tiède et fournir une relative douceur quand le vent était orienté à l'ouest.

Par contre le "Storm track" (ou rail perturbé d'ouest) devait circuler bien plus au sud, avec en quelque sorte des conditions NAO- beaucoup plus persistantes et des hivers plus continentaux en Europe (pendant que le Sahara était bien plus arrosé). Cela devait permettre des vagues de froid bien plus fréquentes et durables, sans empêcher totalement des redoux plus ou moins fréquents même en plein hiver pour peu qu'une dépression fasse remonter sur l'Europe de l'air océanique plus doux.

Les températures estivales ne devaient pas avoir de mal à atteindre et dépasser les 10°, permettant ainsi un certain niveau de végétation de persister avec la faune (rennes, aurochs, chevaux...) qui allait avec. Il y a pas mal de traces également de vie humaine dans la moitié sud de la France même durant les maximums glaciaires du Gravettien et du Solutréen, ce qui n'aurait pas été possible sans températures estivales un minimum clémentes.

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Document interessant sur le climat africain au cours des glaciations.

 

Les périodes glaciaires ne riment pas avec pluviosité, au contraire. Par contre le début de l'interglaciaire plus chaud qu'actuellement à provoqué une période très pluvieuse du Sahara.

 

Cela dépens de la zone de convergence et des alizés

 

https://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/divers11-05/08956.pdf

Edited by Avallon89
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Posted
Saint Jean Sur Richelieu (40 km au Sud-Est de Montréal)- CANADA
Le 22/07/2020 à 16:17, TreizeVents a dit :

Dans les grandes lignes, ce climat devait ressembler à quelque chose près à celui qu'on retrouve actuellement dans le sud-ouest de l'Alaska, comme ici.

 

Le Gulf Stream étant un courant qui tire ses origines dans la courbure générale du bassin de la Mer des Caraïbes et de la rotation de la terre, il existait déjà, même si dans des proportions potentiellement moindre du fait du niveau océanique plus bas qui prolongeait davantage la Floride vers le sud en fermant / déviant une partie du robinet. L'océan atlantique central, bien que nettement plus froid qu'actuellement, devait donc dans l'ensemble rester assez tiède et fournir une relative douceur quand le vent était orienté à l'ouest.

Par contre le "Storm track" (ou rail perturbé d'ouest) devait circuler bien plus au sud, avec en quelque sorte des conditions NAO- beaucoup plus persistantes et des hivers plus continentaux en Europe (pendant que le Sahara était bien plus arrosé). Cela devait permettre des vagues de froid bien plus fréquentes et durables, sans empêcher totalement des redoux plus ou moins fréquents même en plein hiver pour peu qu'une dépression fasse remonter sur l'Europe de l'air océanique plus doux.

Les températures estivales ne devaient pas avoir de mal à atteindre et dépasser les 10°, permettant ainsi un certain niveau de végétation de persister avec la faune (rennes, aurochs, chevaux...) qui allait avec. Il y a pas mal de traces également de vie humaine dans la moitié sud de la France même durant les maximums glaciaires du Gravettien et du Solutréen, ce qui n'aurait pas été possible sans températures estivales un minimum clémentes.

 

Vraiment un sujet intéressant... merci pour ton analyse Treize vents 

 Je me demande vraiment à quoi ressemblait précisément le  climat à ces périodes la ... as t-on des documentations ou des chiffres concernant le mercure approximatif possible à ces périodes la  sur la France? 

La neige était-elle abondante? 

Extremement intéressants ....mais je peine à me trouver de plus amples documentations via internet , alors s'il y à des passionnées de ces périodes ( meme pour la période du Wurm ) ça serait super cool de lire vos informations ou apports à ce sujet..?

 

Je me demande tellement à quoi aurait ressemblé la carte des pressions et du mercure  ( comme sur les carte GFS) , en hiver au dessus de l'Europe de l'Ouest....

-5 à -20°C  en gros comme dans le sud du Québec actuellement ou bien -40/-50°Ccomme en Sibérie?

Aussi si de lair plus doux était présent vers l'Afrique du Nord je me demande bien s'il n'y avait pas un couloir à tempetes de neige vers l'Europe du Sud? sud de la France?

 

D'autre part je trouve ça fascinant de pouvoir avoir un climat aussi rude en Europe de l'Ouest alors que la facade du continent baigne à l'Ouest sous les vents de l'Océan..et quand bien meme des masses d'air glaciales viennent de l'Est , elles ne sont pas sencées etres dominante dans nos régions...

 

Ya t-il des études completes sur le sujet?

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Posted
Ban de Laveline alt 420 m
Le 08/07/2020 à 22:02, memen67 a dit :

J'ai quelques doutes sur les -70° en Alsace quand même. Je ne pense pas que la plaine qui n'était pas recouverte par un inlandsis ait pu atteindre des valeurs aussi basses.

 

Les géomorphologues sont parfois étonnés de constater que dans un massif de moyenne altitude comme le Massif Vosgien, on observe les traces importantes des glaciations anciennes. Même à basse altitude, tout près de chez toi, des petits glaciers ont entamé le relief. Exemple le petit ombilic du Grafenweiehr .

On peut imaginer que dans les plaines, les troupeaux de mammouths, de bœufs musqués etc... se déplaçaient  au gré des pâturages. Poursuivis par quelques chasseurs,  nos ancêtres.

 

1562252166_glacierdugrafenweieher.png.eadafe9f808e419d6c1210528d350eae.png

 

L'enneigement permanent devait se trouver aux environs de 700 m d'altitude. De grand glaciers descendaient des crêtes jusqu'au delà de Remiremont sur le versant ouest et à proximité de Munster et jusqu'à Wesserling versant est. Il n'y avait probablement pas grand monde dans le secteur.

 

Et voici, en coupe, le paysage actuel.

 

tourbiere_grafenweiher.png.9d79fd4ece6fb5ebaa7815e8fc0290c1.png

 

  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • 5 weeks later...
Posted
Aix-en-Provence (et fût un temps avec des relevés sur Ventabren)

Hello,

 

Pour avoir travailler 10 sur le Paléolithique, vos extrêmes climatiques concernent plutôt le climat entre 27 et 14 000 ans (Gravettien/Solutréen) avec le pic du pic du top froid entre 18 et 16 000 ans (Solutréen début Magdalénien).

 

-70 en Alsace...pas certain.

 

On a des relevés qui montrent que vers 22 000 ans un Anticylone assez costaud et permanent était centré sur l'Europe centrale: on a des dunes de loess en banane en Ukraine, Roumanie, Hongrie, République tchèque. La France était en bordure.

 

Je vous rappelle aussi qu'en hiver au maximum glaciaire, un homme pouvait faire Lisbonne-New-York à pied en suivant la ligne de banquise.

 

Il existe pas mal de documentation sur le climat -on ne parlera pas de météo...)de ces époques, faune, flore, pollens, insectes et géol. nous renseignent beaucoup.

 

A+!

 

Alex.

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Jean Sur Richelieu (40 km au Sud-Est de Montréal)- CANADA
Il y a 1 heure, Alex. a dit :

Hello,

 

Pour avoir travailler 10 sur le Paléolithique, vos extrêmes climatiques concernent plutôt le climat entre 27 et 14 000 ans (Gravettien/Solutréen) avec le pic du pic du top froid entre 18 et 16 000 ans (Solutréen début Magdalénien).

 

-70 en Alsace...pas certain.

 

On a des relevés qui montrent que vers 22 000 ans un Anticylone assez costaud et permanent était centré sur l'Europe centrale: on a des dunes de loess en banane en Ukraine, Roumanie, Hongrie, République tchèque. La France était en bordure.

 

Je vous rappelle aussi qu'en hiver au maximum glaciaire, un homme pouvait faire Lisbonne-New-York à pied en suivant la ligne de banquise.

 

Il existe pas mal de documentation sur le climat -on ne parlera pas de météo...)de ces époques, faune, flore, pollens, insectes et géol. nous renseignent beaucoup.

 

A+!

 

Alex.

 

Intéressant...

 

Anticyclone permanent sur l'Europe centrale .. cela laisse supposer un flux de sud ou Sud-est ( plus doux)  sur la France non? 

Link to post
Share on other sites
Posted
Aix-en-Provence (et fût un temps avec des relevés sur Ventabren)

Non, c'est comme en Sibérie aujourd'hui, nos codes actuels sont déformés.

Là-bas il neige, ou le froid peu arriver par le plein sud.

 

En France à l'époque, les masses d'air froid du glacier scandinave étaient prises dans le flux et pouvaient revenir plus à l'ouest par un flux de SE.

C'est en tout cas ce que permet de penser la formation de ces dunes, et la nature même des sédiments éoliens qui montrent une origine des roches très Nord.

 

La présence d'Antilope Saïga et de Mammouth indique aussi que le climat était particulièrement sec, on estime à moins de 250mm/an.

 

A+!

 

Alex.

 

 

 

 

Edited by Alex.
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Jean Sur Richelieu (40 km au Sud-Est de Montréal)- CANADA
Il y a 1 heure, Alex. a dit :

Non, c'est comme en Sibérie aujourd'hui, nos codes actuels sont déformés.

Là-bas il neige, ou le froid peu arriver par le plein sud.

 

En France à l'époque, les masses d'air froid du glacier scandinave étaient prises dans le flux et pouvait revenir plus à l'ouest par un flux de SE.

C'est en tout cas ce que permet de penser la formation de ces dunes, et la nature même des sédiments éoliens qui montrent une origine des roches très nord.

 

La présence d'Antilope Saïga et de Mammouth indique aussi que le climat était particulièrement sec, on estime à moins de 250mm/an.

 

A+!

 

Alex.

 

 

 

 

Merci pour tout tes renseignements alex , tu as l'air de bien connaitre le sujet ! 

 

D'accord 250mm an c'est peu en effet , 

pouvais t-on imaginer que les bords de la méditérannée (sud France, Péninsule ibérique ou Italie ) avaient plus de précipitations  ( neigeuse ) ? 

comme un genre de rail dépressionnaire au sud de l'Anticylone dont tu fais mention...

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Posted
Aix-en-Provence (et fût un temps avec des relevés sur Ventabren)
Il y a 4 heures, mickael23 a dit :

Merci pour tout tes renseignements alex , tu as l'air de bien connaitre le sujet ! 

 

D'accord 250mm an c'est peu en effet , 

pouvais t-on imaginer que les bords de la méditérannée (sud France, Péninsule ibérique ou Italie ) avaient plus de précipitations  ( neigeuse ) ? 

comme un genre de rail dépressionnaire au sud de l'Anticylone dont tu fais mention...

 

 

 

 

J'ai travaillé 10ans là-dedans... ;-))

 

En Méditerranée on a trouvé de l'Antilope Saïga à St-Mitre-les-Remparts (bord de l'étang de Berre), ça te donne une idée du climat. Il y a du Mammouth à Malaga en Espagne vers 26 000BP.

On sait qu'il y avait des glaciers suspendus sur la Ste-Victoire.

Le rivage était à 13km au sud de Marseille et une banquise saisonnière de quelques km s'étendait chaque hiver.

 

Après les biotopes changent très vite avec le relief, les volcans d'Auvergne encore en activité etc.

 

A+!

 

Alex.

Edited by Alex.
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...