Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 31 août 2020 au 6 septembre 2020, prévisions semaine 36


Recommended Posts

Posted
Bois-de-Haye

On a pas fini de patauger ... 🤣 C'est toi LAURA qui met le bordel ?!

 

No more comment !  🤐

 

 

gfs-0-144.png?12

 

 

UW144-21.GIF?26-18

  • J'aime 2
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
  • Replies 56
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Blanquer, ministre de l'école, a dit dans sa conférence de rentrée il y a quelques heures qu'on pouvait faire cours dehors en septembre parce qu'il faisait beau en septembre. Il est quand même un supe

Bon j'ai pas tout compris, ton post est surement trop technique pour moi, mais le week-end prochain est toujours globalement entrevu chaud, certes moins qu'il y'a 48h et c'est tant mieux vu les niveau

Difficile à dire. Nous entrons dans une période charnière : septembre octobre avec reconstruction du VP d'un côté et attaques sub-tropicales de l'autre. Avec l'activité convective de l'Atlantique trop

Posted Images

Posted
Beauvoir mt st michel

Blanquer, ministre de l'école, a dit dans sa conférence de rentrée il y a quelques heures qu'on pouvait faire cours dehors en septembre parce qu'il faisait beau en septembre. Il est quand même un super prévisionniste quand on voit les sorties de ce soir pour l'instant, au  point qu'il faudra aller et dehors et à l'ombre si ça devait se confirmer à partir du virage thermique du 3/4 septembre bien amorcé sur GFS et GEM...

On va lui envoyer un bulletin d'adhésion!

Edited by Bruno 49
  • J'aime 3
  • Merci 1
  • Haha 22
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Il y a 6 heures, Cers a dit :

C'est toi LAURA qui met le bordel ?!

 

 Va savoir ! ;)

 

Laura (croix brune) sera reprise dans la circulation d'ouest des latitudes tempérées. Son système pseudo frontal (en vert) guide un flux chaud et particulièrement humide le long de son front froid jusqu'à buter sur le front chaud. Le drain (flèche) se maintient plusieurs jours depuis presque les Antilles, glissant sur l'AA et piloté par le front froid qui s'étire et s'étire encore. De là à dire qu'elle donne du fil à retordre aux modèles, je ne serais pas contre !

 

GFS_3.png.363e263f695830991f2c343322ee629e.png

 

GFS_2.png.87f1b9e1e393075a2d6df31fa5acff07.png

 

GFS_1.png.ecd4137456b4b61e0a0319846115b520.png

  • J'aime 8
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Megève (1106 m)/Saint-Gervais (808 m) en semaine - Samoëns (716 m) les WE

Nuits remarquablement fraîches en début de semaine ?

 

gfs-0-120.png?6

 

gfs-0-144.png?6

 

Retour d'un temps plus ensoleillé, vent faible continental, 4/8 °C à 850 hPa, de quoi descendre à 5/7 °C dans pas mal d'endroits, pas loin du 0 dans les TAF habituels...

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

GEM et GFS ce soir nous envoie un beau temps sec et chaud à partir du 4 Septembre jusqu'au Dimanche mimimum , dernière bouffée de chaleur de l'été ? 

  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye
il y a 42 minutes, LEO24 a dit :

dernière bouffée de chaleur de l'été ? 

 

Ou le premier coup de chaud de l'automne ?

 

...

  • J'aime 9
  • Haha 5
Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

On a l'impression de vivre une fiction continue.. En tous cas sur les modèles. 

A un août sec et exceptionnellement chaud (et une année 2020 déjà inédite) succéderait des t850 indécentes pour septembre ? Avec un joli blocage quasi en oméga ? 

C'est une tendance très récente mais elle porte déjà les ensembles. Dire qu'elle remplace une tendance humide à talweg plongeants.. 

 

Et le déterministe de l'européen qui nous sort un truc qui ferait péter les absolus de septembre... 

 

 

 

 

 

Edited by edd
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Bugey - Dombes (01)

 

 

Même si c'est au delà du topic, c'est possible un truc comme ça qui tourne su place durant plusieurs jours sur l'Atlantique ?
On a quand même l'impression d'en bouffer un sacré paquet de scénario comme celui là non cette année...
Espérons que les prochaines sorties nous fassent sauter cette horreur !!
Je pense avoir déjà posé la question, mais qu'est ce qui peut conduire à ça ? la température de l'océan atlantique ?

 

anim_kze2.gif

Edited by TRINEON
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
Posted
La Seyne sur mer
il y a une heure, LEO24 a dit :

GEM et GFS ce soir nous envoie un beau temps sec et chaud à partir du 4 Septembre jusqu'au Dimanche mimimum , dernière bouffée de chaleur de l'été ? 

.

Enfin bon, GEM toujours aussi délirant à long terme pour les températures à 850 Hpa. 

 

Mais le scénario à la GFS donnerait déjà des fortes chaleurs, surtout dans le sud-ouest.

Link to post
Share on other sites
à l’instant, moumou31 a dit :

.

Enfin bon, GEM toujours aussi délirant à long terme pour les températures à 850 Hpa. 

 

Mais le scénario à la GFS donnerait déjà des fortes chaleurs, surtout dans le sud-ouest.

Le problème c’est que CEP est très chaud également (a prendre avec grosses pincettes et à titre indicatif)

3459DBAD-25D6-4085-A699-4F4074D054D3.gif.71e107069ae40056cd65413edfdd693e.gif


Bref on change pas une équipe qui gagne on s’oriente d’une certaine manière sur la lancée du mois d’Aout, la fraîcheur « Humide » de ce week devrait être une toute petite parenthèse.

On sent bien la tendance AL qui se pointe, ça va un peu dans le sens de l’analyse qu’avait fait @Météodu37 il y a deux jours , espérons alors un peu d’agitation mais j’en doute ...

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Clermont-Ferrand (63)

Bonsoir,

il fait chaud à 192h sur GEM ENS et GEFS avec une grosse majorité de scénarios avec chaleur modérée. On a quelques scénarios très chaud, d'autres plus frais. A noter le CEP déterministe de ce soir qui va dans le sens d'une bonne grosse chaleur, mais à cet échéance, ce n'est qu'un scénario très chaud en plus dans la balance.

Cependant, ce n'est pas LAURA qui semble le plus prépondérant dans la survenue du coup de chaud ou non : une petite anomalie d'altitude issue du talweg qui va nous affecter ce weekend va se détacher et commencer à faire gentiment le tour de l'anticyclone des Açores, lequel va se scinder et laisser remonter cette anomalie au niveau de... des... c'est bien là problème à quel niveau et quand ?  :

ezgif.com-resize.gif.85d19ba1b7cedd268ed12ca688e481ec.gif

Et à partir de là tout est question de timing..... Entre LAURA arrivant à temps pour se coupler à une dépression Canadienne ou un peu plus tard et se faisant traîner derrière, et cette petite anomalie qui arrive selon le moment peut aider à faire plonger un vaste talweg, isoler une vaste goutte froide, ou à pas grand chose, on est pas sorti de l'auberge. Je pense qu'on en saura déjà un peu plus samedi soir, date à laquelle LAURA sera de nouveau sur l'océan Atlantique, et beaucoup mieux cernée.

 

 

 

Edited by Jojobarbar
  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Si cette tendance se confirme on irait facilement chercher des records absolus pour un mois de septembre Dire qu'avec ça on a eut 35,6°C à Paris le 9 septembre 1911 et ce que nous modélise CEP c'est encore pire que ça  😮

 

NOAA_1_1911090918_2.png

 

ECMOPEU12_240_2.png

 

Edit : désolé mauvais lien et je n'arrive pas à effacer une image en édition.

  • Haha 3
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye
Posted (edited)
il y a 47 minutes, logos a dit :

35,6°C à Paris le 9 septembre 1911 et ce que nous modélise CEP c'est encore pire que ça

 

IFS modélise 32 °C dimanche à 14 h avec 20 °C à 850 hPa.

Edit : et une Tx de 32 °C samedi (T850 ~ 20 °C), ciel clair.

 

35.6 °C à Paris en septembre pour une T850 autour de 17 °C d'après ta carte, çà me semble louche, il y a un truc qui cloche à mon avis.

 

Certains scénarios sont très chauds pour un début d'automne, mais bon attendons on est à J+9, la prévision déterministe n'est pas vraiment appropriée.

Edited by Cers
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

Pas facile de dégager une analyse précise et approfondie pour cette semaine, les modèles divergent beaucoup les uns des autres et les scénarios sont nombreux. Et je rejoins l'avis de @Cers qui n'est pas si "bête", et ci c'était LAURA qui engendrait ce bazar pour la prévision à moyen terme ? On le sait, quand un phénomène de ce genre se produit et qu'il est prévu de passer sous les moyennes latitudes, les modèles sont très changeants à longueur de temps puisqu'ils se concentrent sur la perturbation principale, ici LAURA. Mais pour le moment, voyons ce qu'on peut en tirer dans les grandes lignes pour ce soir. 

 

La zone du Labrador semble de moins en moins favorable au développement des dépressions contrairement à ce qu'on a pu voir sur les premières sorties en début de semaine, les hauts géopotentiels semblent plus dominants sur la partie Ouest du bassin Atlantique avec l'installation d'un puissant anticyclone juste après que LAURA soit repris par la circulation zonale. Dans un second temps, la zone barocline prévue dans ce secteur est vue beaucoup moins importante avec un gradient de température moins marqué et un courant jet passant beaucoup plus au Nord avec l'installation de ces hautes pressions. Et donc, qui dit zone barocline moins importante dit dépressions moins nombreuses et donc un régime de temps plus anticyclonique sur le bassin Atlantique. 

 

850_thetae_84.thumb.png.d4318955d8f9e8d626cb70b08644e06a.png

 

Le talweg piloté par des basses-pressions Scandinave en début d'échéance circulant sur l'Europe reste toujours d'actualité avant l'approche d'une dorsale d'altitude par le proche Atlantique, une dorsale propulsée par la circulation d'une dépression synoptique entre Groenland et Islande. Mais celle-ci semble avoir du mal à se constituer en début de semaine en raison de la circulation de plusieurs anomalies de Tropopause à 1.5 PVU (visible via l'inclinaison des isobares juste à l'arrière de la dorsale, mais pas de signe évident côté géopotentiels où l'on aurait pu s'attendre à un talweg). Mais également via l'ondulation d'un cut-off d'altitude dynamique sur l'Italie, qui empêche ainsi la progression de la dorsale plus à l'Est sur le continent. 

 

20083112_2712.gif.fea0efe75521a6f4c91454c30e60bdff.gif

 

77239997_Sanstitre.png.050bfe09055c6e2da2e1642fd31f4d5b.png

 

Mais  avec l'arrivée de l'ex ouragan LAURA, une nouvelle pulsion de hauts géopotentiels, cette fois-ci plus importante, s'organise directement à l'arrière de la première dorsale à partir de Mardi-Mercredi ; ce qui occasionne également la remontée de l'anticyclone Atlantique sur l'Ouest de l'Europe pour le milieu de semaine. Cependant, les basses-pressions semblent faire la résistance sur le continent Européen empêchant ainsi la progression de la dorsale plus dans les terres. Concernant LAURA, elle devrait être reprise par l'ondulation de la dépression synoptique entre Groenland et Islande avant de filer en direction du Nord de la Scandinavie. 

 

Plus la dépression va monter au Nord, plus elle va étirer un talweg d'altitude de plus en plus long et structuré qui devrait se frayer un chemin ou les géopotentiels sont désormais beaucoup moins nombreux sur l'Ouest de l'Atlantique vu que LAURA les aura poussés jusqu'à nous. Une zone barocline potentiellement dynamique est donc à garder sous l’œil sur cette partie du bassin avec la circulation d'anomalies d'altitude marquées au fond de ce talweg. Seul hic, un courant jet pour le moment prévu trop faible pour permettre une bonne interaction barocline, ainsi que la poussée d'une nouvelle dorsale d'altitude près du Labrador qui va provoquer une fermeture de la circulation atmosphérique autour du talweg ; celui-ci pourrait donc venir s'isoler sous forme de goutte-froide près des Açores en fin de semaine. 

 

Si en plus de LAURA, une goutte-froide fait son apparition juste après, autant dire que les modèles vont nous donner mal à la tête 😅

 

144_27.gif.4e50daa46767d38a77d0366905279d28.gif

 

403218520_Sanstitre2.thumb.png.09a77c148129b286f61f4174e58fde88.png

 

Cette probable goutte-froide devrait accentuer la propulsion des hauts géopotentiels sur l'Ouest et de l'Europe et même donner un coup de boost pour qu'ils s'étendent sur une bonne partie du continent Européen ; du moins pas sur le Nord avec la circulation de la dépression synoptique sur la Scandinavie. Les basses-pressions présentent sur le centre de l'Europe devraient finalement s'isoler en une anomalie d'altitude afin de circuler sur le bassin Méditerranéen de manière assez discrète. Pendent ce temps-là, l'anticyclone en profiterait pour s'installer entre l'Islande et le centre de l'Europe tandis que les hauts géopotentiels s'imposent largement sur l'Ouest mais dans un contexte de marais barométrique à tendance dépressionnaire en surface, puisque la goutte-froide aurait tendance à vouloir pousser vers chez nous durant le week-end. Ce que je disais donc il y a 2 jours, la fin de semaine et le week-end sont à surveiller par rapport au contexte synoptique envisagé. 

 

Ce genre de contexte engendrerait mise en place d'un nouveau flux de Sud après une semaine sous la dominance d'un flux d'Ouest à Nord-Ouest plus ou moins frais et humide selon les périodes. Ce flux de Sud s'installerait à partir de Vendredi jusqu'à Dimanche sur notre pays avant un probable changement de temps pour la semaine qui suit. Les valeurs de température à 850 hPa atteignent effectivement des niveaux assez rares pour cette période de l'année, on monte dans une moyenne de 15°c au Nord, et jusqu'à 20°c sur la moitié Sud.

 

1600278091_Sanstitre3.thumb.png.533a6522e1c0ed669517623fc184c66a.png

 

Penchons-nous un peu plus sur cette masse d'air et comment les modèles réagissent :

  • Le déterministe GFS observe donc des températures pouvant atteindre les 15-20°c à 850 hPa selon les régions, les ensemblistes (en prenant la ville de Bordeaux comme référence en suivent également mais on remarque que le run de contrôle baisse brutalement juste après, est-ce-que cela peut donc se répercuter sur les prochaines mises à jours ? A l'échelle de la France, les températures peuvent atteindre les 28-30°c entre les régions centrales et le Sud-Ouest à partir de Vendredi ; un peu plus frais au Nord de la Seine avec pas plus de 20-22°c. C'est entre Samedi et Dimanche que les températures devraient être les plus chaudes, les 30-33°c peuvent être atteints sur l'Ouest du pays voir même jusqu'à 35°c sur le Sud-Ouest. Il n'est pas improbable que quelques records mensuels voir absolus peuvent être battus sur certaines stations entre ces 2 journées.
  • CEP devient de plus en plus chaud effectivement, les températures à 850 hPa peuvent atteindre les 18°c sur la plupart des régions durant le week-end, et jusqu'à 22-23°c sur le Sud-Ouest ! Ce qui ferait des valeurs remarquables pour un mois de Septembre côté températures. Il en va de moins pour ses ensemblistes qui sont beaucoup plus raisonnables, on remarque d'ailleurs un écart-type assez important encore, celui-ci voit d'ailleurs la goutte-froide beaucoup plus proche de chez nous contrairement à GFS. 

Concernant les autres modèles, ICON tente de prendre le même chemin que GFS, en tout cas point de vu synoptique, les 2 sont très ressemblant. GEM a du mal à anticiper le positionnement de la goutte-froide contrairement aux autres, mais c'est le scénario le plus chaud de tous avec une température allant jusqu'à 24°c à 850 hPa, ce qui serait vraiment exceptionnel. 

 

L'incertitude est donc encore grand concernant la situation synoptique, mais il semblerait qu'on est une semaine globalement de saison avec alternance de fraîcheur et de petite douceur océanique. Pas de réel perturbation en vue pour le moment, ce qui n'arrange pas la sécheresse en vue des chaleurs qui se profilent pour la fin de semaine et le week-end. 

 

1113276967_Sanstitre4.thumb.png.bd33cc62e15a82a6aa76c65ff4613203.png

 

2059577866_Sanstitre5.thumb.png.b1a7531e146ae9d9c0855d7086440aec.png

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Sacrée amplitudes après le 4 septembre ça part dans tous les sens sur l'ensemble GFS parallèle. Rien n'est joué même si trop souvent l'extrême vers le chaud a tendance à l'emporter au final.

 

 

gfs-paris-fr-49n-25ee.jpeg

Link to post
Share on other sites
Posted
Naillat, 360m, 23
Il y a 10 heures, Météodu37 a dit :

On le sait, quand un phénomène de ce genre se produit et qu'il est prévu de passer sous les moyennes latitudes, les modèles sont très changeants à longueur de temps puisqu'ils se concentrent sur la perturbation principale, ici LAURA. 

Bonjour,

 

que nous, en regardant les modèles nous concentrions sur un tel phénomène, ça me paraît plus que probable. Que les modèles se concentrent sur un point précis, il me semble déceler une pointe anthropomorphisme ^_^.

Par contre, qu'un tel phénomène et sa trajectoire rajoutent de l'incertitude dans  le dynamisme atmosphérique, certainement...

 

Ce matin, les modèles s'accordent en gros sur le passage en mode AL. L'intensité des échanges méridiens et donc de l'advection de tourbillon subtropical et son corollaire de pulsion chaude sur l'Europe occidentale restent en discussion tout comme la durée du phénomène.

  • J'aime 15
Link to post
Share on other sites
Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
Il y a 12 heures, tao a dit :

L'intensité des échanges méridiens et donc de l'advection de tourbillon subtropical et son corollaire de pulsion chaude sur l'Europe occidentale restent en discussion tout comme la durée du phénomène.

 

Parlons-en alors (ou parlez-en parceque bon pour ma part je suis blasé...), a l'échéance d'une semaine on part sur des bases déjà solides et effectivement l'évolution est a surveiller car il n'est pas dis  que ça ne soit pas pire encore sur le plan thermique que ce que l'on entrevoit aujourd'hui, journées plus courtes et soleil plus bas n'aurons pas forcément un effet magique sauf pour les nuits éventuellement.

Une chose est sure, le week-end prochain n'aura rien a voir avec celui a venir.

us_model-en-087-0_modez_2020082800_210_15_147.thumb.png.dfed5a5a5d3325d07b155d31415d9a74.png

us_model-en-087-0_modez_2020082800_234_15_147.thumb.png.0086a6f99be9fae134f8ef8d6f6c86fd.png

 

La fenêtre synoptique semble assez unanime, reste les ajustements qui pourraient encore "lisser"l'aspect extrême comme la dernière sortie du déterministe américain qui n'isole plus d'anomalie sur les Açores, cela dit ça n'est qu'une sortie...

 

gem-0-192-8.png.8e8f1a402491bf5812c0cff7d3dcdd03.pngECM1-192-21.GIF.3142fdc630ea73b9bf4269c010c3bbff.GIFgfs-0-192-26.png.1cfe320016858ea7713c021a84b53b16.png

 

Edit/ heu petit retournement du coté de CEP déterministe ce soir, l'advection chaude serait brève au moment ou l'anomalie glisserai vers les Açores mais elle perdrai de son influence par la suite avec les hautes-pressions qui glisseraient vers Albion ramenant un flux plus continental , GFS Det a l'opposé de son 6 z envoie du steak avec une sacré advection bouillante et durable occasionnée par le tournicotage de la GF plutôt située entre les Açores et Portugal, GEM est quelque peu plus "lissé" que ses sorties précédentes et ne nous apprend pas grand-chose, en gros c'est le foutoir avec cette anomalie  qui n'aurait (peut-être) du fait d'un certains éloignement pas forcément la main sur la masse d'air.

 

image.png.c7622d2f91f36ebb9504b14fddf6d0c5.png

 

image.png.1094f7ac6c427e0275e744a2b5edd873.png

image.png.62688003b8b80a2018e221a1f6b5f2ce.png

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 10
  • Merci 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye

Bonsoir à tous,

 

Il y a 23 heures, Météodu37 a dit :

Et je rejoins l'avis de @Cers qui n'est pas si "bête", et ci c'était LAURA qui engendrait ce bazar pour la prévision à moyen terme ?


Cela signifierait-il que çà l'était quand même un peu ? 🙄    :D 

 

Du coup, pour revenir rapidement sur l'influence éventuelle du cyclone tropical baptisé Laura sur la prévision du temps chez nous, ma remarque de mercredi n'était effectivement pas dénuée de sérieux, contrairement à ce qu'ont peut-être pu penser certains. Les modèles se sont améliorés mais la prévision de la transition extra-tropicale des cyclones tropicaux reste particulièrement délicate et fortement dépendante des conditions initiales, et a forcément un impact sur la prévision à distance (dans quelles proportions ici, on ne sait pas).

 

Un cyclone est influencé par son environnement, lequel est lui-même influencé par le phénomène. Il s'agit d'interactions complexes, impliquant des processus non linéaires, et des échanges énergétiques difficiles à représenter. La trajectoire des cyclones dépend du champ de tourbillon autour, et une mauvaise prévision de l'intensité se répercutera aussi sur la trajectoire. Quand un cyclone gagne les moyennes latitudes, l'environnement synoptique qu'il rencontre devient défavorable et il s'affaiblit, sa structure change. Cependant, il reste une source d'énergie importante, une perturbation susceptible de s'amplifier à nouveau, en particulier s'il y a interaction avec une anomalie d'altitude ou un talweg dans la zone barocline. On comprend dans un tel cas qu'une petite modification par exemple de la trajectoire et de l'intensité du cyclone, de son énergie cinétique, une modification de l'axe et la profondeur du talweg, voire du courant-jet, vont directement impacter le phasage éventuel et l'évolution du système lors de la transition extra-tropicale. En fait, selon son interaction avec l'environnement, le cyclone peut évoluer de diverses manières, contribuer au développement futur d'une perturbation extra-tropicale plus ou moins creuse, à la trajectoire relativement imprécise, ou venir se perdre au-dessus de l'Atlantique subtropical, être reprise dans le flux zonal, se ré-intensifier plus tard par interaction barocline, etc.

 

Sans rentrer dans les détails, la transition extra-tropicale (et plus généralement l'évolution des perturbations synoptiques) a un impact sur les ondes de Rossby en aval du flux. Une mauvaise représentation des processus dynamiques et énergétiques mis en jeu, des écarts sur les conditions initiales, vont conduire ainsi à des erreurs de prévision qui en quelque sorte se propagent vers l'est, réduisant par conséquent la prévisibilité en Europe de façon parfois importante. Ce fut sans doute le cas cette semaine. Mais comme l'a souligné @tao, le phénomène cyclonique dans cette zone ajoute seulement de l'incertitude à une incertitude liée au comportement intrinsèque de l'atmosphère déjà présente habituellement.

 

Bon, à part çà c'est quoi ces cartes pour le weekend dites moi ?! Je ne veux plus voir ce rouge écarlate ! 😄 Merci l'AA, rouge pour les hauts géopotentiels, mais peut-être pas aussi rouge pour les températures en fin de semaine. Il y a des divergences en tout cas, c'est plutôt loin. A suivre ;) 

  • J'aime 6
  • Merci 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

pour compléter ce qu’évoque @Cers il y a une réelle hésitation pour un basculement type AR soit un régime type AL , soit l’AA se retire à l’ouest et laisse passer les anomalies basses par la GB avec possibilité d’un temps moins chaud, soit un profond thalweg fait remonter de l’air bien plus chaud en flux de sud avec possible instabilité , soit isolement d’une Goutte froide vers le Portugal avec remontées chaudes et sèches, un peu moins chaudes et sur le nord (plus nuageuse) .

Pour l’instant la dernier option semble être un bon compromis, mais ça reste très aléatoires, les modèles sont tous plus ou moins raccord mais le problème c’est que ça change un peu chaque jour .

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Beauvoir mt st michel

 

Il y a 13 heures, kéké a dit :

les modèles sont tous plus ou moins raccord mais le problème c’est que ça change un peu chaque jour .

Il faut dire que le parallèle GFS est revenu, et qu'en plus on a son ensembliste, de quoi finir par trouver en principe son menu favori ou à l'inverse se faire peur. Évoquer le seul GFS revient à décrire un hypermarché!

Malgré cela, on semble avoir une dominante c'est l'amortissement du pic chaud en fin de semaine avec en échéance suivante, soit le bras de fer qui finit par déboucher sur un bon toboggan de nord ouest automnal, soit une nouvelle tentative chaude en début d'échéance suivie seulement par le toboggan en question.
Même s'il y a bien une pulsion chaude, elle ne semble pas ouvrir un blocage d'été interminable comme nous en avons déjà eus jusque parfois début octobre (avec des records actuels à 30° dans le nord ouest!).

Edited by Bruno 49
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
il y a 13 minutes, Bruno 49 a dit :

Il faut dire que le parallèle GFS est revenu, et qu'en plus on a son ensembliste,

 

Il n'est jamais parti ! :)

Si on souhaite comparer les deux GFS, ne pas oublier de consulter les mêmes sorties : à cette heure, c'est encore le 00Z pour le // mais déjà le 06Z pour l'opérationnel. Et attention au rendu grossier de meteociel qui peut être trompeur (*).

 

À H120, nuit de jeudi à vendredi, le thalweg atlantique est vu plus en retard sur le // que l'opérationnel qui, lui, le voit plus incisif. IFS est entre les deux, autant sur le timing que sur son amplitude.

Pour la suite, le thalweg progresse peu et s'isole plus ou moins en GF au large du Portugal sans pour autant enclencher une pompe à chaleur. Les 3 modèles cités sont raccords pour l'échéance (J6 à J8). On peut rajouter GEM et ICON.

Du côté des ensembles, ils suivent leurs déterministes respectifs et l'écart-type, relativement important, illustre l'incertitude sur l'amplitude du thalweg / GF, et même sur l'isolement ou non en GF plutôt que l'amplitude elle-même.

 

500_spr.png

 

 

Résumé : Dégradé sud-nord envisageable sur la semaine, classique d'une fin d'été / début d’automne.

 

(*) : même sortie de GFS, même échéance, même résolution horizontale (1°) et pourtant les informations fournies sont différentes parce que le rendu est différent ...

Le domaine est un peu plus grand sur IC, donc attention à la légère distorsion entre les deux cartes.

Le rendu plus grossier de meteociel peut être utile pour illustrer des structures bien définies à échelle large mais est un inconvénient lorsque la synoptique est plus diffuse ou pour illustrer des structures plus fines.

 

gfs-0-168_thg7.png

 

500.png?run=run06model

  • J'aime 5
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

A ce que je vois, la synoptique de la semaine n'a pas l'air de trop bouger sur le GFS depuis mon dernier post d'il y a 2 jours. On observe toujours ce talweg sur l'Europe en début de semaine avec l'arrivée d'une faible dorsale par l'Ouest, avant l'arrivée d'un nouveau talweg plus dynamique sur l'Atlantique qui aurait tendance à s'isoler en goutte-froide près des Açores. 

 

C'est sur le premier week-end de Septembre que la synoptique est très changeante sur GFS. Alors que les hautes pressions semblaient venir s'installer sous l'effet d'une puissante dorsale d'altitude en provenance de péninsule Ibérique, c'est finalement le talweg Atlantique qui viendrait s'engouffrer jusqu'en Méditerranée avec l'appuie de la dépression synoptique un peu plus au Nord ; celle-ci devait plutôt filer vers la Scandinavie à en croire les anciennes modélisations. En cause, un courant jet placé trop au Nord qui redescend ensuite depuis l'Islande jusqu'en Espagne. Alors qu'il était prévu une belle flambée des températures, c'est tout le contraire qui se profile avec une belle chute des températures et la mise en place d'un flux de Nord-Ouest beaucoup plus frais en basses-couches (4-8°c à 850 hPa, un peu plus vers le Sud-Est). 

 

Mais la moyenne de GFS est plus anticyclonique contrairement à son déterministe avec des basses-pressions moins marquées et passant plus au Nord. Le GFS // s'accorde avec la moyenne de GFS en modélisant une goutte-froide un peu plus dynamique tout de même près des Açores. On peut noter la différence côté masse d'air avec un contraste marqué Nord-Sud (4-8°c à 850 hPa au Nord de la Seine contre 18-20°c sur la moitié Sud). 

 

geop500-pmer-198h.png.4c00d51363b377d166de289a260cc548.png

 

783860040_t850-198h(1).png.73d62194f17d55c1df00e18f7b631b80.png

 

gens-21-5-192.png.9e51ad56d1aae5db3c8d1189f77264a3.png

 

CEP fait encore la différence pour ce premier week-end de Septembre, mais il rejoint un peu le scénario proposé par la moyenne des ensemblistes GFS, à savoir des hautes pressions dominantes sur le proche Atlantique avec des dépressions retirées sur la Scandinavie ; et l'ondulation d'un talweg sur le proche Atlantique. Cependant, les écarts-types sont assez nombreux concernant le placement de ce talweg qui aurait tendance à s'isoler en cut-off au large de péninsule Ibérique, tout dépendra de comment vont évoluer les hauts géopotentiels de l'anticyclone plus au Nord. Côté masse d'air, il rejoint l'idée du GFS // avec un contraste marqué Nord-Sud, mais a tendance à voir une masse d'air un peu plus douce tout de même. 

 

ec-geop500-192h.png.0965d7c3e3d1f4b6b5f7cdec39ab4bd9.png

Edited by Météodu37
  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye
Posted (edited)
Le 29/08/2020 à 14:59, Météodu37 a dit :

Cependant, les écarts-types sont assez nombreux concernant le placement de ce talweg

 

L'écart-type mesurant la dispersion d'une série de valeurs pour un paramètre (ex. : les valeurs de Z500 prises par les membres de l'ensemble), il peut être nul ou proche de zéro, faible ou élevé. 🙂

 

---------

 

L'évolution de la situation en fin de semaine comporte encore beaucoup d'incertitude. La tendance est à l'étirement d'un talweg vers le proche Atlantique et la France, parallèlement à une pulsion anticyclonique à l'ouest du bassin atlantique. C'est à peu près tout ce qu'on peut dire. La situation peut favoriser un temps chaud ou un important dégradé nord-sud, des conditions mitigées au nord, sèches ou graduellement plus humides voire un temps par endroits orageux notamment à l'ouest et au sud (remontées chaudes et instables dans un flux de sud-ouest par exemple, limite frontale, etc). L'écart-type pour la température augmente rapidement samedi.

 

168_2_ens.gif

 

168_4_ens.gif

 

 

Edited by Cers
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...