Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 7 septembre 2020 au 13 septembre 2020, prévisions semaine 37


Recommended Posts

Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Hello !

 

Lundi soir, j'ouvre alors le topic !

 

Pour débuter cette 37e semaine de l'année, les modélisations suggèrent une dégradation orageuse potentiellement marquée. MF souligne d'ailleurs le risque sur la page dédiée aux risques à long terme du site de vigilance.

 

En effet, nous aurions une poussée subtropicale sur l'Atlantique est. Elle serait plus ou moins puissante mais advecterait sur son flanc est suffisamment d'air froid pour booster un thalweg qui traverserait la France. Entre systèmes préfrontaux et front froid, ce pourrait être le  potentiel le plus important depuis pas mal de semaines. À J8, non seulement ce n'est pas certain mais les modalités se nuancent entre les modèles.

Un risque n'est pas une certitude mais ça n'empêche pas de l'envisager, ce risque ! ;)

Illustrations des nuances actuelles avec GFS et ICON :

 

500.png?run=run12model

 

 

2020083112-168eu500hpageopottemp.png

 

2020083112-168eu850hpapseudotemp.png

 

On peut noter la puissante advection chaude sur ICON qui part du nord Sahara jusqu'aux confins du NW russe et la non moins vigoureuse descente froide jusqu'à Gibraltar. Pas certain du tout qu'un tel échange méridien se réalise, c'est un signal qu'on retrouve sur les ensembles. On peut toutefois envisager une configuration moins puissante mais suffisante pour booster une situation à convection profonde.

 

Ensuite, l'atmosphère pourrait rester plusieurs jours instables avec une GF peu mobile sur - ou à proximité - du pays, à moins qu'un autre thalweg ne s'aventure apportant un flux d'WNW à NW possible à l'arrière.

Sachant cela, les HG guettent aussi : un petit changement de timing ou un décalage de quelques centaines de kms nous ferait changer de configurations de tout au tout ! La semaine est donc ouverte, au sens propre et figuré ! :)

 

Edited by _sb
ortho
  • J'aime 13
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonjour à tous,

 

Notre semaine pourrait bien être rythmé par les GF qui pourraient s'isoler pendant que le vortex polaire aurait tendance à se reconstruire de plus en plus (normal au vu de la saison). On aurait de faible enfoncement des dépressions de ce vortex polaire, on ne pourrait que se "contenter" à première vue  d'isolement de goutte froide avec ce zonal anticyclonique entamé la semaine avant.

 

anim_ytn3.gif

 

 

En effet, le zonal anticyclonique (qui est souvent indirectement le fameux "été indien") se développe notamment quand on a un AA bien ancré avec un VP qui se reconstitue mais n'arrive pas à enfoncer les dépressions à plus basse latitude (comme ici),  ceci va favoriser un zonal haut perché, donnant le zonal anticyclonique d'automne. Mais il peut facilement être perturbé s'il n'est pas suffisamment ancré sur l'Europe, ce serait le cas ici avec un talweg léger qui s'enfoncerait le week end précédent. 


Ce petit talweg amènerait un potentiel isolement de goutte froide qui favoriserait un temps frais et humide voir très humide en méditerranée. On constate un relatif accord entre CEP-GEM avec un isolement sur les Pyrénées. Mais GEM ne voit pas de second petit talweg (qui apparaît en début de semaine, donnant un temps humide et frais notamment au nord):

 

mq82.jpg

 

qub2.jpg

 

 

GFS lui part sur quelque chose de plus profond en terme d'enfoncement du talweg et une zone barocline plus basse. Mais surtout la GF du week-end précédent serait plus sur la Corse

 

xwn3.jpg

 

 

Le position de la GF ne semble pas tant que ça influencer le talweg car autant sur GFS que CEP on voit que le talweg plonge ensuite pour rejoindre la GF:

 

gfs-0-240.png?12

 

ECM1-240.GIF?31-0

 

La fiabilité semble donc particulièrement bonne pour du J+9/10 avec des synoptiques qui semble assez maîtrisé et même dans le détail des accords assez prononcé. 
Mais les ensembles sèment le doute, en effet, les scénarios de zonal anticyclonique restent présent(3-4 sur GEFS ici), on va aussi surveiller les possibles développement de l'AA en atlantique qui pourrait faire basculer un large système dépressionnaire vers le royaume unis (P1-P13...) et donner aussi un temps très humide notamment au nord. 

 

gens_panel_deb0.png

 

 

Donc des petits détails à peaufiner et confirmer sur la synoptique pur. Mais à moins d'un revirement les chances d'un zonal anticyclonique stable reste faible (que quelques scénarios dans les ensembles), on part sur une semaine assez perturbé, avec des isolements réguliers de goutte froide par le nord, attention aux épisodes méditerranéens qui pourraient bien prendre forme dans ce type de situation avec des isolements en méditerranée.  

A suivre dans les prochains runs, mais temps contrasté sur le pays le lundi-mardi au gré du talweg en vue et de la GF déjà présente. Puis un temps humide possiblement avec une GF assez conséquente pour moi qui pourrait s'installer durablement notamment au sud du pays. Le nord, pourrait avoir un temps plus calme à partir du jeudi si la GF s'isole et que les HPs de l'AA repassent au nord de la GF.

Bonne soirée

Gugo

 

Edited by gugo
  • J'aime 17
  • Merci 9
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif des Corbières - Aude - Altitude 175m

Salut à tous,

C'est peut-être anecdotique à J+7 mais quand même.
Quelques runs commencent à entrevoir depuis 1 ou 2 jour la possibilité d'une goutte "fraîche" qui passe sous l'anticyclone présent au large des côtes bretonnes.
Ce soir on aurait le meilleur potentiel pour un "mini"-épisode méditerranéen sur PACA.
Le premier donc....
Si la tendance le confirme dans les 2-3 prochains jours, alors pourquoi pas....
Ca restera à voir. Puis restera à affiner, suivant le positionnement de cette goutte fraiche et surtout sa trajectoire (pour l'instant ça serait bref)...

 

Modele GFS - Carte prévisions

Edited by romainT31
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

En effet, le début de semaine s'esquisse de plus en plus fermement par un thalweg dont l'influence commencerait lors du week-end précédent. Sur le papier, ça a l'air relativement simple.

On a aussi une goutte froide au large de Gibraltar, entre Canaries et Açores. L'interaction entre le thalweg et la GF n'est pas robuste, tant dans les modélisations que dans les synoptiques proposées où peu de choses basculeraient la configuration d'un plan à un autre. De cette interaction dépend des facteurs et pas des moindres : niveaux de température et d'humidité.

 

Pour l'heure, la GF ne nous influencerait pas :

 

20090700_0112.gif.d181869925ffdcc4f2aa3328ccc398e0.gif

 

Les écarts-types présentent une incertitude de phase, celle-ci devrait se réduire demain, elle a commencé ce soir avec GEFS. Ce matin, IFS ENS illustrait parfaitement cette hésitation : interaction ou pas ? À voir l'évolution que prendra le 12Z...

 

20090700_0100.gif.9b6dcd580292762b4bd0b27d69cacd9e.gif

 

Le déterministe de ce soir déconnecte les deux, et le thalweg filerait rapidement vers l'est, nous laissant sous un faux-flux de NW anticyclonique (faux car n'étant qu'un flux d'ouest déguisé). Resterait alors  ensuite à gérer une éventuelle GF se détachant du thalweg. À J7/8 et +, autant dire qu'on ne peut rien en dire de précis ! Instabilité latente, retour d'est, ... si elle se positionne bien et c'est à peu près tout. Cela fait déjà 2 ou 3 jours qu'elle est passée par de nombreuses phases et positions. Voici la dernière en date, en Méditerranée  ;)

 

500.png

 

Pour la postérité :D, on remarquera aussi, par rapport au 00Z, l'abandon de la très puissante cellule de HG sur l'Atlantique avec, ce soir, une propagation rétrograde de la première GF vers l'Atlantique subtropical ...

 

  • J'aime 7
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Beauvoir mt st michel

Le pot de colle, appelé aussi sur IC sparadrap de Haddock, Patator ou Pustule majeure, ou plus classiquement anticyclone des Açores en dorsale vers la France (dit "AF") devient menaçant ce matin sur toutes les sorties. 
Certes, pour le moment, le point chaud émetteur reste au large du Labrador et donnerait un temps calmissime (premiers brouillards matinaux par endroits? Mais bien sec...) sans excès quoique plus chaud que la norme déjà chaude. Mais en fin de semaine prochaine, le retrait de l'AA qui paraissait inéluctable vers le 10 à cause de cette solidité inhabituelle des hp au sud de Terre-Neuve, semble parfois compromis ce matin (CEP déterministe notamment) au point qu'un blocage en deux moteurs (affaissement léger sur le nord ouest avec baisse des températures et nuages voire bruines, puis regonflage de l'AA sur tout le pays) pourrait finalement s'imposer.

Sur une large moitié sud-est, cela donnerait un temps sans aucune variation, sec et chaud, possible sur toute la période sauf quelques entrées maritimes à cause de la faiblesse relative des pressions en Méditerranée par moments. 

Pas un temps bien sympathique pour les passionnés d'événements extrêmes, mais une fois de plus, il y aurait un dieu météo en septembre pour les seniors en congé! et une fois de plus septembre serait bien un mois d'été dominant, n'en déplaise au calendrier météo.

Edited by Bruno 49
  • J'aime 4
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Bruno 49 a dit :

Pas un temps bien sympathique pour les passionnés d'événements extrêmes, mais une fois de plus, il y aurait un dieu météo en septembre pour les seniors en congé! et une fois de plus septembre serait bien un mois d'été dominant, n'en déplaise au calendrier météo.

 

Un mois d'automne tout simplement car les températures et la masse d'air n'ont rien d'excessifs au contraire on sera plutôt en dessous des normales surtout le matin, avec ce flux de nord ouest à Nord est persistant pour les 10 prochains jours, un bilan neutre pour un mois de septembre et en dessous pour une première décade se profile. de plus en méditerranées on voit des gouttes froides se former et donc possiblement de la pluie sur la moitié sud dans le courant de la semaine...

 

je ne suis pour le coup pas d'accord avec ton analyse :

 

GFSOPEU00_156_1.png

 

GFSOPEU00_183_2.png

Edited by Avallon89
  • J'aime 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)
il y a 1 minute, Avallon89 a dit :

un bilan neutre pour un mois de septembre et en dessous pour une première décade se profile

 

Quelle assurance! Et hors sujet qui plus est...

Link to post
Share on other sites
Posted
Beauvoir mt st michel
Il y a 4 heures, Avallon89 a dit :

 

Un mois d'automne tout simplement car les températures et la masse d'air n'ont rien d'excessifs au contraire on sera plutôt en dessous des normales surtout le matin, avec ce flux de nord ouest à Nord est persistant pour les 10 prochains jours, un bilan neutre pour un mois de septembre et en dessous pour une première décade se profile. de plus en méditerranées on voit des gouttes froides se former et donc possiblement de la pluie sur la moitié sud dans le courant de la semaine...

 

je ne suis pour le coup pas d'accord avec ton analyse

Les désaccords sont faibles :  aucun excès disons-nous tous les deux, et une faiblesse possible des conditions sèches par le sud. 


Après réexamen des cartes de GFS, je suis en revanche d'accord, j'ai exagéré pour le moment, on reste dans les normes pile poil, MF suit GFS semble-t-il) normes un chouia fortes désormais historiquement, mais on ne serait pas au dessus. Dans ces conditions, le camping cariste lambda aurait quand même des raisons de se juger bien loti une fois de plus, mais pourrait m'en vouloir en fin de nuit! 

Un mois d'automne je veux bien avec 22/23° tous les jours à l'ombre à Montsouris par exemple, sachant que ces températures de septembre sont souvent au dessus de mai, raison pour laquelle c'est compliqué tout de même de ressentir le côté automnal, sauf en matinée d'autant que les nuits s'installent. La moyenne thermique les après-midi de septembre, c'est quand même plus proche de ce que l'on appelle été qu'automne dans le langage courant. 

 

 Je maintiens le conditionnel, d'une part parce que c'est la règle à ces échéances, d'autre part parce que l'évolution depuis quelques runs est moins automnale qu'initialement, surtout la dégradation en fin de semaine, mais elle reste toujours possible. Toutefois, le cep déterministe, qui donne le ton régulièrement en ce moment plus que GFS, est nettement plus chaud en altitude que gfs en milieu de semaine prochaine.

 

Edited by Bruno 49
  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

La majorité de la France va rester en marge des précipitations. Le risque pluvio-orageux qui était présent sur une large moitié sud du pays s’est considérablement réduit depuis lundi. Il me semble que seules les régions du sud-est de la France, la Corse, les Alpes voire les Pyrénées pourraient à priori tirer leur épingle du jeu, sous certaines conditions toutefois.

 

Ce dimanche, un talweg va s’étirer vers la France. Il se décalerait rapidement vers l’est en début de semaine, poussé par un puissant anticyclone atlantique, tandis qu’une goutte froide viendrait se détacher pour s’isoler en direction de la Méditerranée. Dans un flux de nord anticyclonique et avec une atmosphère statistiquement stable, en amont de l’axe de ce talweg faiblement dynamique, la majorité de notre pays dès lundi ne sera pas placée dans une configuration favorable aux précipitations. A noter, un possible renforcement du mistral lundi en vallée du Rhône.

 

132_1_ens.gif

 

 

Selon les modélisations actuelles, la goutte froide s’isolerait donc mardi/mercredi sur le bassin méditerranéen. Il restera à déterminer plus précisément sa position, laquelle influencera directement le temps sensible au sud du pays. Une situation qui serait en mesure d’apporter des précipitations sur les zones citées au premier paragraphe est une goutte froide suffisamment dynamique positionnée grosso modo entre l’Espagne, les Baléares ou le Golfe du Lion et la Corse, région d'ailleurs plutôt bien placée pour des conditions perturbées la semaine prochaine.    

 

20090812_0200.gif

 

 

Le reste de la France en tout cas, c’est à dire la majeure partie du territoire, serait soumis à un temps sec, relativement bien ensoleillé, avec des températures conformes puis supérieures aux moyennes climatiques. Les modèles laissent entrevoir une possible dégradation par l’ouest ou le nord-ouest en fin de semaine, ce sera à surveiller de près.

 

Pour terminer, voici le cumul de précipitations prévu par ICON et GEM la semaine prochaine, sachant que IFS et GFS sont assez peu différents. Bien sûr, l'échéance est trop lointaine pour pouvoir examiner les champs de précipitation dans le détail. ICON par exemple voit une goutte froide plutôt située vers la Mer Tyrrhénienne, moins favorable à des pluies sur le sud-est de la France. Ce genre de carte illustre juste que notre pays, dans sa globalité, resterait une fois de plus soigneusement à l’écart des pluies au cours des neuf prochains jours.

 

icon-12-180.png?02-00

 

gem-21-222.png?00

 

  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Autant la synoptique globale de la première moitié de la semaine semble robuste, autant à partir de jeudi, c'est l'incertitude galopante ! D'accord donc avec Bruno et Cers qui a publié durant la rédaction de mon message :).

  • première partie de semaine :

Puissante cellule anticyclonique sur le proche-Atlantique et GF sur le bassin occidental de la Méditerranée :

après un lundi frais sur une large moitié nord suivant l'évacuation du thalweg du week-end, le temps serait au sec avec des températures en hausse, excepté près de la Grande bleue et les Alpes où l'influence de la GF serait sensible. Le flux d'est modélisé permet d'anticiper des journées douces, voire chaudes sous le vent des massifs (foehn) et des nuits fraîches par allongement de la durée nocturne et faible brassage en surface (temps calme).

Reste à gérer les inévitables décalages...

 

Moyenne d'IFS ENS et écarts-types : seule la GF en Méd possède une dose d'incertitude.

 

500_moy.png

 

500_spr.png

 

 

  • seconde partie de semaine :

À échelle altantico-européenne, nous observerions un retrait relatif ou franc des HG : c'est la ligne proposée par l'ensemble des ensembles. Pour le reste, toutes les options sont envisageables dans un méandres de possibilités : du flux actif de NW dépressionnaire à un flux mou et finissant de SW anticyclonique en passant par un flux d'est anticyclonique, le choix est vaste. :D

 

Les pluies de la semaine selon IFS :

 

IFS_RR7d.png.132ebcf9fc1f487ca41b8e2feeed9b5f.png

 

 

Edited by _sb
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Pour la fin de l'échéance (le week-end), nous risquons d'avoir un talweeg traversant la France d'ouest en est avec pluie et fraîcheur.

C'est ce que le modèle canadien évoque.

gem-0-210.png.8435cc80f34c1d4596e35daa61e1d6ad.png

Cependant, l'échéance est encore lointaine.

 

Le dernier GFS (0z) est plus optimiste en annonçant un talweeg bien plus faible seulement pour le nord de la France.

 

Les HP reviendrait le Dimanche avec un flux d'Est mais encore cette air bien frais visible sur graphique du déterministe.

 

gfs-0-234.png.859c543fdb7551500a44c722ba330817.png

graphe3_1000___2.33936_48.8621_Paris.gif.bbc8aceab64cb90296d57741af7e8f0d.gif

 

JMA le plus optimiste  pour le beau temps mais il date d'hier. Mais avec un air pas si chaud (flux NE)

J216-21.gif.e8b2a3d3b078ed3bcb340d4c44c94f47.gif

 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

Bonne analyse

 

J'aurais juste changer un mot compte tenu de la sécheresse:

"Le dernier GFS (0z) est plus optimiste  pessimiste en annonçant un talweg bien plus faible seulement pour le nord de la France."

 

  • J'aime 3
  • Merci 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

La prévision s'avère effectivement intéressante pour la fin de semaine prochaine. Les cyclogenèses devraient se succéder en mer du Labrador, le vortex polaire commençant parallèlement à se reconstituer. Il y a des signaux en faveur d'un talweg s'étirant vers l'Europe de l'Ouest, en liaison avec une nouvelle pulsion chaude sur l'Atlantique. GFS, GEM et IFS l'envisagent tous trois mais il y a une incertitude sur la longitude de cette éventuelle descente froide, la profondeur et l'intensité du talweg. Juste pour faire le tour des principaux déterministes 0 Z, IFS voit un talweg évoluant en goutte froide sur notre pays, GEM modélise quelque chose de plus marqué avec par conséquent un temps franchement perturbé et se rafraîchissant de façon notable dimanche. GFS quant à lui modélise un talweg nettement moins profond et se décalant assez vite vers l'est. L'étirement d'un talweg le weekend prochain ressort sur IFS ENS. Parmi les scénarios possibles, il ne faut pas oublier l'étirement éventuel d'un talweg sur le proche-Atlantique, avec advection chaude relativement marquée en aval sur la France . Le talweg pourrait aussi s'enfoncer en Europe centrale... De manière générale, les ensemblistes restent de toute façon très dispersés, et plusieurs scénarios restent envisageables, y compris la domination une nouvelle fois des hauts géopotentiels ! On ne saurait donc en dire plus pour l'instant à mon avis. :) 

 

Illustration de l'incertitude avec IFS ENS :

 

ps2png-gorax-blue-003-b6a07f0b7be1ee2f1a

 

 

Scénarios GEFS 0 Z :

 

PNM_panel_216.gif

  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites

@Cers j’ai l’impression qu’il s’agit d’un énorme leurre ...

On croit qu’une bonne dépression Atlantique va enfin pouvoir venir botter les HP mais on avance dans les échéances, les ondulations se transforment en petits passages AR (on devrait presque renommer cela Anticyclone Aride désormais...) avec des rafraîchissements temporaires, un poil d’agitation pour les plus chanceux puis décalage des HP sur l’Europe et on repart pour une moulinette.

Toujours cette tendance au zonal haut perché, la question qui pourrait se poser : va t-il commencer à abaisser sa barocline à la bascule automnale ? 

 

 

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Kéké pointe l'autre option : un zonal qui reste haut en latitude, face à un VP qui se reconstruit de l'Alaska à l'Europe. La façade nord-asiatique serait toujours pleinement « estivale ».

 

500_moy.png

 

La synoptique semble bien calée jusqu'à vendredi. À compter de vendredi, on a les prémices des options qui s'offrent à notre quadrant.

 

Pour vendredi, on a une incertitude de phase (ronds 1 et 2) sur la dorsale en direction du couple groënlando-islandais (double-flèche) chez les 3 ensembles principaux.

  • Cette incertitude est quasiment inexistante chez GEFS : zonal, haut en latitudes, pur et dur avec de très faibles ondulations.
  • Elle devient plus marquée chez IFS ENS, informant sur des scénarios minoritaires avec des ondulations plus amples.
  • Sur GEM ENS (SGPE), elle est la plus forte, traduisant du même coup, des ondulations plus marquées. De façon cohérente, le modèle canadien permet, avec ces ondulations, d'abaisser temporaire la limite barocline pour nous impacter davantage. Ce qui est de moins en moins le cas des deux autres (IFS ENS en intermédiaire et GEFS en anticyclonique).

L'incertitude sur la phase, de façon pratico-pratique, se situe de par et d'autre de l'axe de la dorsale (ou du thalweg), informant notamment sur la nature ondulatoire du flux. À l'inverse, l'incertitude sur l'amplitude est liée à l'axe de la dorsale ou du thalweg et renseigne, comme son nom l'indique, sur la puissance / intensité de la crête ou du creux. 

 

L'autre point important est la présence d'une vaste zone d'anomalie négative relative des Açores au Proche-Orient, quelque soit les modèles.

 

H168.gif.4fc06bb108dcc19917f2547ded067963.gif

 

Ces différences s'accentuent durant les 48h suivantes pour fournir une incertitude d'amplitude sur le thalweg. On retrouve les différences évoquées 2 jours plus tôt, décalées de 2000 kms à l'entrée de l'Europe par la circulation d'ouest qui s'est poursuivi.

  • GEFS propose un thalweg interagissant peu avec les anomalies basses (négatives) méditerranéennes. La faible ondulation modélisée ne permet pas à la GF méridionale d'être reprise par le flux d'ouest.
  • IFS ENS indique un panel plus dispersé sur ce sujet.
  • SGPE reste le plus éclaté : une interaction forte avec la première anomalie basse (Canaries / Gibraltar) puisque celle-ci pourrait se faire reprendre par le thalweg (ondulations plus amples).

 

H216.gif.f62dace6b16e56a1d518568665fe796b.gif

 

À savoir également : les ensembles ne sont pas tous générés de la même façon. La façon dont sont initialisés les membres diffèrent entre ECMWF, le NCEP et le CMC (et les autres centres aussi). Bien que leur impact en terme d'informations produites est conçu pour être théoriquement faible, il existe. Naturellement, la conception même du modèle a son importance. Enfin, chez tous les ensembles, le run de contrôle est le plus proche du déterministe en terme d'initialisation et de physiques. La différence s'exerce surtout sur la grille. Un écart entre les deux peut ainsi indiquer des effets de grille (exemple : gestion d'une anomalie de méso-échelle).

 

Résumé pratique pour le week-end :

  1. Faible ondulation (GEFS / partie d'IFS ENS) : probabilités d'un calme anticyclonique sur une grande partie de la France et temps perturbé en allant vers le SE.
     
  2. Ondulation plus forte (GEM ENS et l'autre partie d'IFS ENS) : probabilités dépressionnaires par l'Atlantique avec temps perturbé quasi-généralisé avec un contraste thermique plus prononcé avant / après le thalweg.
  • J'aime 12
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Beauvoir mt st michel
Il y a 11 heures, kéké a dit :

@Cers j’ai l’impression qu’il s’agit d’un énorme leurre ...

On croit qu’une bonne dépression Atlantique va enfin pouvoir venir botter les HP mais on avance dans les échéances, les ondulations se transforment en petits passages AR (on devrait presque renommer cela Anticyclone Aride désormais...) avec des rafraîchissements temporaires, un poil d’agitation pour les plus chanceux puis décalage des HP sur l’Europe et on repart pour une moulinette.

Toujours cette tendance au zonal haut perché, la question qui pourrait se poser : va t-il commencer à abaisser sa barocline à la bascule automnale ? 

 

 

La nouveauté ce matin, c'est que le Cep accepte l'hypothèse de la bascule automnale, alors que jusqu'à présent, il a toujours et avec succès renvoyé gfs dans ses 22 sur ce point. On est donc à "front renversé" ce matin puisque le déterministe GFS, sans doute découragé d'annoncer seul durant des jours une bascule sévère au 11 septembre, nous met cette fois un blocage de dorsale AA...

Disons que lorsque le cep voit l'abaissement du rail, je mets plus une pièce là dessus en ce moment que quand c'est GFS.  Et le "parallèle" est beaucoup moins zonal haut perché que le run opérationnel. Enfin, GEM qui suit cep (mais en plus ondulant, en moins zonal) pas mal de calculs donnent un peu de crédit au dévissage de l'AA en fin de semaine. 

Aspect pas du tout scientifique, mais qui marche pas mal, l'argument de mauvaise foi totale : nous avons un coefficient de marée lamentable le weekend du 12/13, donc, puisque ça ne sert à rien pour les passionnés, le risque de temps agité est majeurxD.

 

Tout à fait sérieusement cette fois, ce qui me paraît tout à fait classique, c'est la quasi absence de projection de flux d'Est, on a dû avoir un run seulement  en une semaine évoquant les hp scotchées sur la Grande Bretagne ou la mer du Nord.  Zonal perché ou automnal, ondulations plus ou moins marquées, on ne voit guère d'inversion de tendance dans la circulation générale sur l'Europe de l'Ouest.  La circulation dépressionnaire en sortie de Terre-Neuve est dans sa logique automnale (contraste violent entre pôle refroidissant et territoire nord américain qui a fait le plein de chaleur cet été une fois de plus).  

 

Je rejoins donc les conclusions beaucoup plus techniques de _sb.

Edited by Bruno 49
  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites
Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
Il y a 6 heures, Bruno 49 a dit :

La nouveauté ce matin, c'est que le Cep accepte l'hypothèse de la bascule automnale, alors que jusqu'à présent, il a toujours et avec succès renvoyé gfs dans ses 22 sur ce point.

 

L'écart-type chez l'européen est tout de même coton pour la fin de l'échéance, le panel de scénarios des possibles doit être suffisamment vaste pour ne pas encore s'autoriser a en  privilégier plus l'un que l'autre, la poursuite de talwegs mous avec barocline encore trop haut perchée n'est pas a exclure même si un soupçon de changement semble faire son chemin, ce qui est aussi de saison donc peu surprenant qu'a LT les modèles l'envisagent.

 

EEM1-192-4.GIF.760669f1445fb10068d0c6dd50cd104e.GIFgens-22-1-192-4.png.4bbe0927ad72ec85dd7a6b4ad3911f72.png

 

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 3
  • Merci 3
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, cédric du Lot a dit :

L'écart-type chez l'européen est tout de même coton pour la fin de l'échéance, le panel de scénarios des possibles doit être suffisamment vaste pour ne pas encore autoriser de privilégier plus l'un que l'autre, la poursuite de talwegs mous avec barocline encore trop haut perchée n'est pas a exclure même si un soupçon de changement semble faire son chemin

 

Le panel est vaste en effet. Certes le talweg est récurrent dans IFS ENS, vu plus ou moins incisif selon les membres et comme l'a souligné _sb, il y a une incertitude de phase. En fait, la prévision n'a pas évolué depuis mon message d'hier matin. On peut autant envisager un talweg mou caressant à peine le nord de la France qu'un talweg plus profond.

 

ps2png-gorax-blue-008-b6a07f0b7be1ee2f1a

 

Edited by Cers
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Il y a 2 heures, Cers a dit :

On peut autant envisager un talweg mou caressant à peine le nord de la France qu'un talweg plus profond.

 

Exactement ! Illustration directe avec GFS puis ICON 00Z déterministes : Z500, pression en surface et topographie de l'épaisseur 500-1000 hPa.

 

5f537d6c97905_gfs.png

 

5f537d7788eb7_icon.png

 

  • Ondulation peu marquée avec faible contraste thermique (plages de couleurs) et zonal anticyclonique (lignes noires) laissant un ventre mou (restes des GF méditerranéennes) le long du 40°N -> GFS
  • Ondulation marquée avec thalweg dynamique et fort contraste thermique et reprise dans le flux des restes de GF (ici de l'Italie jusqu'au Péloponnèse, remontant vers le NE) -> ICON
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
Il y a 21 heures, _sb a dit :

 

Ondulation peu marquée avec faible contraste thermique (plages de couleurs) et zonal anticyclonique (lignes noires) laissant un ventre mou (restes des GF méditerranéennes) le long du 40°N -> GFS

  • Ondulation marquée avec thalweg dynamique et fort contraste thermique et reprise dans le flux des restes de GF (ici de l'Italie jusqu'au Péloponnèse, remontant vers le NE) -> ICON

 

A priori l'option GFS (pas la plus trépidante) a prise du gallon ce matin, CEP det  est le parfait exemple de ce revirement, comme on pouvait s'y attendre on passe d'une advection dynamique et profonde a un truc relativement insipide et mou du bulbe...

 

hier

 

ECE1-168.GIF-3.png.d4ee711a5b5ba42b64a9c61088ddd911.png

 

aujourd'hui

 

ECE1-144.GIF-2.png.b6762abe799f2bfafb949e34d88ec854.png

 

Avec des écarts-types qui se sont bien réduits on sait donc vers ou on se dirige, peut être un peu d'instabilité le week-end prochain pour les plus chanceux dans un air encore tiède, et par la suite ça creuse sur le bassin Atlantique autorisant l'installation (temporaire?) d'un temps chaud et sec au moins dans un premier temps...(va falloir compter sur l'anomalie portugaise pour jouer les troubles-fêtes, c'est pas gagné).

 

ECE1-192.GIF-4.png.69ba9938e33f9062f187ff1a7a283494.pngECE0-192.GIF.png.92f2a64edadff8c18d832c2e9bb1b155.png

gfseu-0-192-3.png.a145d1653dee5e029909fab106978a80.png

 

L'essentiel de l'agitation se produira autour du bassin méditerranéen dans le courant de la semaine et sur une portion congrue qui se limiterai des Pyrénées au Languedoc (surtout par débordement des effets de l'anomalie en méditerranée située un peu trop au sud sur les Baléares) ainsi que sur les Alpes du sud.

 

xx_model-en-339-0_modez_2020090600_186_15_157.thumb.png.788f92c65bb36acfdf8af637d4f56cca.png

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 7
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, cédric du Lot a dit :

 

A priori l'option GFS (pas la plus trépidante) a prise du gallon ce matin, CEP det  est le parfait exemple de ce revirement, comme on pouvait s'y attendre on passe d'une advection dynamique et profonde a un truc relativement insipide et mou du bulbe...

 

hier

 

aujourd'hui

 

 

Avec des écarts-types qui se sont bien réduits on sait donc vers ou on se dirige, peut être un peu d'instabilité le week-end prochain pour les plus chanceux dans un air encore tiède, et par la suite ça creuse sur le bassin Atlantique autorisant l'installation (temporaire?) d'un temps chaud et sec au moins dans un premier temps...(va falloir compter sur l'anomalie portugaise pour jouer les troubles-fêtes, c'est pas gagné).

 

 

L'essentiel de l'agitation se produira autour du bassin méditerranéen dans le courant de la semaine et sur une portion congrue qui se limiterai des Pyrénées au Languedoc (surtout par débordement des effets de l'anomalie en méditerranée située un peu trop au sud sur les Baléares) ainsi que sur les Alpes du sud.

 

 

Je commence à bien m'habituer, mon modèle neuronal s'est synchronisé sur les déboires (peut être liés au RC ? )

C'est pas compliqué, à chaque fois les thalwegs sont ratiboisés en avançant dans l'échéance, ils sont quasi inexistants depuis le début de l'été ou alors il ne parviennent pas à atteindre la France... vous savez comme en hiver avec les AA ou GA qui finissent en bouillie Bordelaise à j-3 🥰😥

 

En bref, une semaine ENCORE SECHE , peut être un peu plus humide (tout est relatif) et nuageuse pour le week-end à la faveur d'un abaissement de barocline et d'une petite mini ondulation mais ça n'ira pas plus loin en effet.

Même joueur joue encore pour la semaine suivante avec  un petit espoir de voir les choses bouger, l’ondulation semble un peu plus incisive mais de là à dire que ça sera suffisant il y a encore un monde...

  • J'aime 8
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Les modèles sont raccord jusqu'à J+5, puis çà diverge sur l'espace euro-atlantique. Cela dit, le talweg s'annonce peu incisif. Selon la configuration, il pourrait apporter un peu de pluie sur une partie de la France le weekend prochain (front froid). IFS déterministe modélise un talweg très peu influent, un ciel seulement plus nuageux, l'installation de conditions anticycloniques/sèches et chaudes étant très rapide. IFS ENS tempère. Chez GFS et ICON, la transition est plus lente, la pulsion anticyclonique et l'ondulation du jet moins marquées samedi. A noter d'ailleurs ICON 0 Z qui modélise encore une cyclogenèse dimanche entre l'Irlande et la Mer du Nord, un courant jet > 200 km/h pas si haut en latitude. En début de semaine suivante, on pourrait retrouver un temps sec et plus chaud que la normale. Ce sera l'objet du topic suivant. :) 

 

ECE1-168.GIF?06-12

 

 

gfseu-0-168.png

 

 

 

Edited by Cers
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Il y a 9 heures, cédric du Lot a dit :

A priori l'option GFS (pas la plus trépidante) a prise du gallon ce matin, CEP det  est le parfait exemple de ce revirement, comme on pouvait s'y attendre on passe d'une advection dynamique et profonde a un truc relativement insipide et mou du bulbe...

 

Il y a 8 heures, kéké a dit :

En bref, une semaine ENCORE SECHE , peut être un peu plus humide (tout est relatif) et nuageuse pour le week-end à la faveur d'un abaissement de barocline et d'une petite mini ondulation mais ça n'ira pas plus loin en effet.

 

Oui, IFS fait un pas vers GFS, et j'aurais même tendance à dire que GFS investit encore un peu plus l'option, du coup IFS fait même un grand pas. À voir ce soir ...

 

Sur ces 30 derniers jours, on constate l'insistance des dépressions à s'incruster entre Islande et Scandinavie, avec des thalwegs courts sur les îles britanniques. La carte d'accumulation est révélatrice à ce sujet : flux d'ouest jusqu'à l'Irlande et l'Écosse, de sud-ouest sur la Norvège, sur le flanc gauche des dépressions. Plus au sud, dominance anticyclonique des Canaries jusqu'à la Pologne avec  temps sec et pilotant des GF qui glissent sur leur flanc est apportant des pluies fortes mais ponctuelles sur l'arc alpin.

 

ifsrr30d.png

 

 

En regardant la prévision des pluies sur les 7 jours de la semaine du topic, la configuration ne change pas. Pire ! La dominance anticyclonique gagne vers le nord alors qu'IFS, ce matin, n'était pas le modèle le plus extrême en ce sens. Le seul l'Écosse et la Norvège seraient exposées à des pluies abondantes ... :/

La GF en Méditerranée s'isolerait trop au sud pour un épisode méditerranéen, écrasée par la puissance des HG / HP.

 

5f5517b1c2762_ifsrr7d.png

 

 

On a un VP qui se reconstruit de notre côté. La saison débute, les HG sont encore en pleine puissance. Les deux se font face, le flux d'ouest est logiquement de mise, la chaleur subtropicale ne faiblit pas encore, la barocline remonte. Fermez le ban, circulez, y a rien à voir !

 

 

Le 00Z d'hier d'IFS proposait encore un petit espoir. La carte ci-dessous est la moyenne des 7 jours de la semaine (ligne rouge) et les écarts-types correspondants (plages de couleurs). Ainsi, les lignes en rouge indiquent la tendance globale tandis que les couleurs informent sur la variabilité d'un jour à l'autre.

Hier donc, la semaine était dominé par un flux d'ouest haut en latitude, avec une faiblesse du champ de pression sur la France et une variabilité relativement importante du large de l'Irlande au Cap Finisterre permettant à l'espoir de subsister. Le fait que les lignes ne s'infléchissent pas sur la zone de plus grande variabilité illustre le caractère ponctuel (~ un jour) du thalweg potentiel.

 

zmoy7d2daneu.png

 

Le 00Z d'aujourd'hui se rapproche de GFS et dépasse même l'américain : le rail s'envole encore un peu plus vers le septentrion et la GF n'en finirait pas de tournicoter en Méditerranée occidentale. Hormis sur l'extrême sud, la tendance est clairement anticyclonique et sèche. Si la variabilité augmente un peu en sortie du Labrador pour une possible cyclogénèse expliquée précédemment par Cers, le zonal peu ondulant s'affirme de plus en plus. L'écart-type maximal sur le domaine présenté est d'ailleurs révélateur : de quasiment 200 hier, il tombe à 140 aujourd'hui.

 

zmoy7d1daneu.png

 

GFS 12Z hier : sur la semaine, peu de différences avec IFS. GFS était un poil plus favorable pour quelques incursions humides sur la moitié nord mais c'est tout. Il était un peu moins ondulant au quotidien que l'européen.

 

5f552b2e8dccb_zmoy7d2daneu.png

 

Aujourd'hui, le 12Z est la quasi copie conforme d'IFS 00Z. La barocline est rejetée au loin, la GF en Méditerranée tournicote et le pays reste globalement au sec. La variabilité quotidienne est faiblarde. Bref, Kéké aperçoit bien la configuration : peu de choses à attendre malheureusement durant ce topic.

 

5f552c0028726_zmoy7d1daneu.png

 

Ma conclusion est la même que celle de Cédric :

 

Il y a 9 heures, cédric du Lot a dit :

L'essentiel de l'agitation se produira autour du bassin méditerranéen dans le courant de la semaine et sur une portion congrue qui se limiterai des Pyrénées au Languedoc (surtout par débordement des effets de l'anomalie en méditerranée située un peu trop au sud sur les Baléares) ainsi que sur les Alpes du sud.

 

La récurrence décrite au tout début du post ne semble pas s'essouffler. Le prochain topic verra-t-il un changement de synoptique comme cela semble s'esquisser ou serait-ce un énième leurre, sorte de biais climatique qui voudrait que l'agitation parvienne jusqu'à nous ? Il faudrait déjà ouvrir le topic  en question pour tenter une réponse ... :D

Edited by _sb
  • J'aime 8
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, _sb a dit :

Il faudrait déjà ouvrir le topic  en question pour tenter une réponse ... :D

je comprends L’absence de volonté... d’ailleurs le dernier ecmwf rend fébrile, voire, fiévreux ...

7CE9BCFB-D02D-4460-9AA1-A6FA9E8C3754.gif.359798b04b3b000694b93c100e9b3376.gif
 

Allez demain on va pouvoir ouvrir un nouveau topic sec pourquoi pas chaud  et bien insipide 😁

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Naillat, 360m, 23
il y a 21 minutes, _sb a dit :

Il faudrait déjà ouvrir le topic  en question pour tenter une réponse ... :D

C'est fait xD!

  • Haha 1
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...