Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Tendances hiver 2020-2021


Recommended Posts

Posted
Nancy (54) ; Veneux-les-Sablons (77)
il y a 15 minutes, _sb a dit :

 

Ça, c'est la version de GEFS !

 

Voici la version d'IFS ENS :

 

ecmfphasemanom51mfull.gif

 

La version d'IFS ENS EXT :

 

emonphasemanom51mfull.gif

 

La version de CanSIPS (CMC) :

 

canmphase20mfull.gif

 

La version d'ACCESS (BOM) :

 

mjormm.jpg

 

Dans tous les cas, soit la MJO est insignifiante (à l'intérieur du cercle) avec les IFS et ACCESS, soit elle reste faible en phase 5 ou 6. La faiblesse de la MJO en épisode NINA est régulière. Je ne pense pas que la MJO nous donne pour ce début d'hiver une information utile.

 

Oui bien vu, après GFS anticipe mieux la MJO, en général, que les autres modèles d'après ce que j'ai pu voir en checkant régulièrement le comparatif entre prévision il y a une et deux semaines et observation, voici le lien pour les intéressés :

 

https://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/precip/CWlink/MJO/mjo.shtml

 

J'ai pas dis que c'était THE indicateur déterminant, mais de là à dire qu'il est clairement à mettre de côté quand même @mike, ça vaut le coup d'y jeter un œil, si jamais courant décembre il vire phase 6 et 7 sait on jamais ! 😁

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 513
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Première mise à jour - Hiver 2021 : Un hiver encore incertain   Bonjour, je vais vous exposer ma tendance saisonnière pour l'hiver 2021 au travers de ce post, plusieurs mises à jour auront l

Deuxième mise à jour - Hiver 2021 : De fortes incertitudes Bonjour, je vous présente ici ma seconde mise à jour pour l'hiver à venir, quelque peu retardé en raison de mon rapport sur le lie

Bonsoir,   Sans faire un grand roman et partir dans une grande analyse, on connait tous la musique encore une fois pour l'hiver qui arrive 😃 :   La tête d'un passionné hivern

Posted Images

Il y a 19 heures, Antoine73 a dit :

bravo LOLMAN123 pour ton exposé, mais avec le peu de connaissance que j'ai, il me semble que pour que l'Europe de l'ouest soit hivernophilement parlant intéressant

il faut un SSW soit au dessus du canada soit au dessus de la Scandinavie.

Lorsque cela se produit  coté Sibérie ou vers l'Alaska pour nous la réponse est zonal à fond donc je ne serais pas si enthousiaste.

 

Concernant l'emplacement des SSW, leur noms caractérise ici leur emplacement de départ, mais ils finissent dans l'Arctique, la nuance est si tel ou tel SSW de tel type finis par split ou non.

Il n'est pas obligé que le SSW en lui même sois au dessus de la Scandinavie ou du canada, ils finissent souvent par être centré au dessus de l'Arctique, la position des lobes froids est plus intéressant car ce sont eux qui peuvent déterminer où et comment la réponse va ce produire.

Dans l'idéal, il faudrait des lobes froides en Europe et en Eurasie où USA avec réchauffement au dessus de l'Arctique.

 

Un SSW sibérien ou en Alaska ne force pas nécessairement un NAO+ à fond car il ce déplace, ce qui pourrait favoriser un renforcement du VPT ou zonal, ce serait un displacement event (donc pas un SSW majeur, ni split) où encore un SSW mineur qui terminerais mal.

 

Sur les cartes ci-dessous, l'emplacement des 2 SSW en question (au départ) 

 

image.png.70df84d2eefbb411544750fdfe2936bb.png

Nord-Atlantique, cas de 2018

 

image.png.70c249dbd86ddf600700d9094b9282b4.png

Sibérien - cas de 2019 (issu de https://ams.confex.com/ams/2019Annual/videogateway.cgi/id/50319?recordingid=50319&uniqueid=Paper352055&entry_password=null)

 

Nous voyons bien qu'ils ne ce forment pas au même endroit.

Ce que je veut dire par là, c'est que ce que l'on entend par "Nord-Atlantique" ou "Sibérien", c'est leur endroit de formation au départ.

Ils ce déplacent ensuite dans l'Arctique, position finale du nord-atlantique de 2018 :

 

gfsnh-10-30.thumb.png.3bcea3c1f53469fa020e55e9b71af8cb.png

 

et celui de 2019 :

 

S_8DCoYLgG.png.87ead430ad0979c1022d6e8c147e4106.png

 

Ils n'ont pas eu les mêmes impacts, mais ce n'est pas à cause de leur emplacement, plutôt le QBO et d'autres facteurs.

Les caractéristiques des 2 événements diffèrent dans leur impacts, comme je l'ai montré dans mon post précédent.

 

Conclusion ; il ne faut pas confondre leur emplacement de départ, leur propriétés avec leur emplacement final et impacts finaux. Je me suis peut-être mal fais comprendre lors de mon premier post.

Les cartes que j'ai montré dans mon post précédent montrait clairement une réponse NAO- et non NAO+ zonal au SSW sibérien.

 

Sinon, gefs commence à modélisé une amorce de SSW :

gensnh-31-7-384.thumb.png.aa5d149d437c7f00b2594412f940deca.png

 

Nous avons connu un événement +EAMT fort, qui devrait déclencher une série de processus perturbant le VPS d'après ce tweet :

 

 

Tandis que divers indices s'alignent pour un schéma plus bloqué et une perturbation du VPS (AAM+, onde 2 entrant en stratosphère, +EAMT, blocage dans l'oural...).

 

Lolman123

Edited by lolman123
  • J'aime 11
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Tertis-les-Bains (40)

Bonsoir,

 

Sans se focaliser seulement sur cet indice, je trouve qu'il est intéressant de suivre les projections des anomalies de NAM depuis quelques jours maintenant, avec pour l'instant et hors changement radical à venir, une influence du VPS et une connexion avec la troposphère, bien laborieuse...  :

 

jg0x.png

 

 

Hors erreur de ma part, cela semble corréler avec les projections de nos principaux pour le long et très long terme  depuis pas mal de runs maintenant, avec un vortex troposphérique " vu " peu vigoureux, rétracté en partie vers le Pôle, avec un champ libre du continent US à l'Europe pour des élévations de dorsales, des propagations de hautes pressions, de l'AI potentiel, quelques tentatives de scissions parfois selon les maj et le maintien d'un Groenland nettement plus libéré que d'habitude. Bien entendu, on a déjà vu par le passé, souvent, ce genre de potentiel balayé d'un revers de main en très peu de temps, mais cette fois-ci, je trouve que ça semble plus " probable " et plus à surveiller.

 

Alors, potentiel prometteur pour une partie de ce mois de décembre à venir ? Ou :

 

wulr.jpg

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 19
  • Haha 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Tertis-les-Bains (40)

Bonjour,

 

On continue encore et encore avec ces projections engageantes pour la suite du mois de décembre, au niveau des anomalies de NAM :

 

u0ms.png
 

 

Cela donne l'impression qu'il vient d'y avoir un gros SSW... alors que ce n'est pas du tout le cas.  Les vents zonaux sont prévus faiblir, lentement mais sûrement que ce soit à 10 hpa et bien plus bas en stratosphère :

 

z6r6.png
 

 

Les échéances sont certes astronomiques, mais la redondance (au moins 2 runs sur 3) du côté de GFS, à systématiquement proposer un VP troposphérique plus ou moins visuellement malade, désorganisé et positionné plus au Nord que d'habitude à cette époque de l'année, semble totalement en corréler avec ces projections, pour l'instant, prometteuses, même si on sait que l'emballage cadeau ne réserve pas toujours au final, ce que l'on convoite le plus 🤭.

 

anim_grb2.gif

 

Il va pas falloir cependant que ça traîne sur la longueur dans le temps, car on sait fort bien que la troposphère peut très vite se réorganiser sous une (mauvaise) impulsion... 

 

A suivre...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 17
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonsoir @DoubleKnacki,


Je resterai très prudent sur la tournure de la strato, certes les conditions sont bien avec une bonne situation favorable comme l'évoquait lolman (même si à LT certaines pourrait bouger...). Mais quand on regarde dans le détail le déterministe est assez sympa en perspective, mais quand on regarde GEFS ça l'est déjà beaucoup moins :

 

 

gensnh-31-7-192.png

 

 

unknown.png?width=799&height=578

 

 

 

Et ne parlons pas de la dernière maj de ECMWF ...:

 

ps2png-gorax-green-009-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-d0CD9g.png

 


Du vent? Peut être pas non plus, mais clairement là on se dirige pour l'instant vers un simple SSW mineur qui comme on le sait très bien n'est aucunement avantageux pour notre côté de l'hémisphère dans le cas où les VPS se déplacerait vers l'Europe (si répercussion ça pourrait favoriser un zozo assez net, on l'a vu certaine fois ces derniers hivers). Et c'est ce qui est prévu.... 
A suivre donc mais je ne suis pas si sûr que ce soit une si bonne nouvelle toute cette histoire ;) 

 

Gugo

 

Edited by gugo
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Haha 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Tertis-les-Bains (40)
il y a 25 minutes, gugo a dit :

Bonsoir @DoubleKnacki,


Je resterai très prudent sur la tournure de la strato, certes les conditions sont bien avec une bonne situation favorable comme l'évoquait lolman (même si à LT certaines pourrait bouger...). Mais quand on regarde dans le détail le déterministe est assez sympa en perspective, mais quand on regarde GEFS ça l'est déjà beaucoup moins :

 

Et ne parlons pas de la dernière maj de ECMWF ...:


Du vent? Peut être pas non plus, mais clairement là on se dirige pour l'instant vers un simple SSW mineur qui comme on le sait très bien n'est aucunement avantageux pour notre côté de l'hémisphère dans le cas où les VPS se déplacerait vers l'Europe (si répercussion ça pourrait favoriser un zozo assez net, on l'a vu certaine fois ces derniers hivers). Et c'est ce qui est prévu.... 
A suivre donc mais je ne suis pas si sûr que ce soit une si bonne nouvelle toute cette histoire ;) 

 

Gugo

 

Pour le moment, je ne me préoccupe pas trop de la stratosphère, dans la mesure ou le VPS n'a pas subit et ne devrait pas encore subir d'attaque majeure, au niveau d'un éventuel réchauffement, du moins, si on se réfère strictement aux modélisations à 10 hpa jusqu'en seconde quinzaine de décembre, si ce n'est effectivement, l'émergence de quelques brides de réchauffements tout à fait " mineurs " pour le moment. Par contre, nous sommes d'accord sur le fait, qu'un SSW mineur avec déplacement du VPS peut parfois (souvent) influencer par la suite, la réorganisation du VP en troposphère (comme là déjà expliqué et mentionné, maintes fois Cirus, hors erreur de ma part et comme ce qu'il s'est passé durant certains hivers).

En fait, je me préoccupe surtout de cette " déconnexion " entre la troposphère et la stratosphère que je trouve très particulière et peu commune, très visible via cette propagation possible d'anomalies de NAM- en se rapprochant de la mi-décembre et hors changement défavorable à venir. Puisque l'on sait aussi, que la tropo peut " parfois " se débrouiller toute seule pour faire le boulot, sagement, sans subir l'influence de sa grande sœur, située juste au-dessus. Donc en résumé, je ne parlais absolument pas de SSW, car là-haut, c'est compact, bien froid et à tous moments, une connexion peut s'établir et là, cela pourrait être la fin des haricots... 😀

 

La question est : " l'aspect désorganisé du VP en troposphère et les nombreuses ouvertures qui semblent possibles pour le moment, avec une vaste zone allant du continent US à l'Europe de l'Ouest tout en passant par le Groenland, beaucoup plus dégagée qu'en temps normal (il suffit de comparer avec l'an dernier à la même époque), vont-ils être un vecteur dans l'occurrence de la mise en place d'une synoptique hivernale et cet espace encore bien disponible, va-t-il être bien utilisé comme il le faudrait ? 🙄


Ce qu'il semble manquait actuellement et dans les jours à venir, c'est un véritable train d'ondes (et un coup de boost supplémentaire) si je peux me permettre de le nommer ainsi, suffisamment actif, permettant à des pulsions de s'élever à des latitudes plus élever, puisqu'à preuve du contraire, il y a de la place aux latitudes clefs, ce qui pourrait être encore le cas durant quelques temps, hors évolution rapidement défavorable. Peut-être ainsi une MJO pas encore suffisamment favorable et trop proche du rond central ? Je me pose des questions, sans aucunes certitudes et affirmations. Je chercher à comprendre. A ce propos, j'ai solliciter sur FB Cirus, on verra s'il a le temps de venir faire une petite analyse 😁

Mais en " aucun cas " je ne suis optimiste, affirmatif ou je me fais des plans sur la comète. J'estime juste qu'il a matière à suivre cette évolution.

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 6
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe
Il y a 2 heures, DoubleKnacki a dit :


En fait, je me préoccupe surtout de cette " déconnexion " entre la troposphère et la stratosphère que je trouve très particulière et peu commune, très visible via cette propagation possible d'anomalies de NAM- en se rapprochant de la mi-décembre et hors changement défavorable à venir. Puisque l'on sait aussi, que la tropo peut " parfois " se débrouiller toute seule pour faire le boulot, sagement, sans subir l'influence de sa grande sœur, située juste au-dessus. Donc en résumé, je ne parlais absolument pas de SSW, car là-haut, c'est compact, bien froid et à tous moments, une connexion peut s'établir et là, cela pourrait être la fin des haricots... 😀

Peu commune? C'est arrivé plus souvent qu'on le pense par le passé une tropo qui se débrouille toute seule, il faudrait prendre le temps de regarder, mais plusieurs anciens ont toujours dit qu'elle sait se débrouiller seule et que la liaison strato-tropo n'est pas un automatisme mais plutôt l'inverse un phénomène spécial.

 

Citation

La question est : " l'aspect désorganisé du VP en troposphère et les nombreuses ouvertures qui semblent possibles pour le moment, avec une vaste zone allant du continent US à l'Europe de l'Ouest tout en passant par le Groenland, beaucoup plus dégagée qu'en temps normal (il suffit de comparer avec l'an dernier à la même époque), vont-ils être un vecteur dans l'occurrence de la mise en place d'une synoptique hivernale et cet espace encore bien disponible, va-t-il être bien utilisé comme il le faudrait ? 

Tout à fait d'accord oui oui ;) 

 

Citation


Ce qu'il semble manquait actuellement et dans les jours à venir, c'est un véritable train d'ondes (et un coup de boost supplémentaire) si je peux me permettre de le nommer ainsi, suffisamment actif, permettant à des pulsions de s'élever à des latitudes plus élever, puisqu'à preuve du contraire, il y a de la place aux latitudes clefs, ce qui pourrait être encore le cas durant quelques temps, hors évolution rapidement défavorable. Peut-être ainsi une MJO pas encore suffisamment favorable et trop proche du rond central ? Je me pose des questions, sans aucunes certitudes et affirmations. Je chercher à comprendre. A ce propos, j'ai solliciter sur FB Cirus, on verra s'il a le temps de venir faire une petite analyse 

 

Le MJO est évidemment bien central et n'influence que très peu la situation.

Je pense personnellement que c'est surtout la situation SST dans le pacifique qui dicte notre machine hémisphérique. Alors certains diront qu'on a d'autres aspects qui peuvent influencer comme le solaire (et bien justement la situation devrait aller dans le sens de ce que je vais avancer), mais à mes yeux le reste est très à la marge face au couplage ENSO-PDO qui dicte plus qu'on ne le pense la machine atmosphérique, surtout quand on a une strato déco et une MJO neutre. 


Alors on peut encore faire l'éternel débat qu'il y a eu cet automne que j'ai suivi ici ou sur les RS entre Nina modoki, Nina classique, Nina mixte...:rolleyes: surtout quand on compare pour l'instant les impacts NAO, car normalement ce n'est pas en décembre que la différence ce fait avec un impact assez neutre en général :

(Pour rappel on est dans une phase PDO- (malgré un léger recul en octobre à voir en novembre) et CP=modoki er EP=classique)
1h8b.png

 

Et pourtant un léger NAO- (-1 d'indice c'est même pas mal) pointe son nez:

nao.sprd2.gif

 

 

Vous allez donc me dire c'est de l'arnaque, le couple PDO-/Nina influence rien. Et bien je ne suis pas si sûr. 

SI on compare les tendances synoptiques sur l'hiver de entre CP/EP on constate que c'est la stricte opposition NAO+ vs NAO- à l'image du graphique plus haut. Donc en soit toujours pas de réponse pour le mois de décembre et il faudrait attendre le mois de janvier pour savoir à quelle sauce l'hiver va être. Ceci serait synonyme d'un mois de décembre ouvert avec un NAO statistiquement neutre, au gré des situations, des trains d'ondes et bien ça tournerait plus ou moins sympathiquement. 

 

qzfp.png

69dh.png

 

 

Ce n'est pas l'idée que je soutiens personnellement.

Je reconnais avoir été assez sceptique sur le fameux "Nina mixte", certains du tchat pourront en témoigner notamment la fois où j'en avais débattu avec lolman. Mais en définitif je crois bien que c'est la bonne analyse de la Nina actuelle. 
Car quand on prend l'ensemble des Nina (peu importe la sorte), voilà ce qu'on obtient en anomalie z500 sur l'hiver selon une étude sur le sujet:

 

so4p.png

 

 

Alors oui la carte est difficilement lisible et tire les yeux j'en suis désolé, mais quand on la décortique elle représente beaucoup la situation actuelle nord hémisphérique. On a bien :

  • le large bloc anticyclonique sibérien 
  • l'anti au large de l'Amérique (bien plus développé mais ça reste une carte brute ci dessous)
  • et aussi un anti a proximité de l'Alaska 

Les zones de BP sont à peu près similaire (notamment bloc sur l'Europe de l'ouest), sauf sur le pacifique, c'est ici qu'il y a la grosse coquille, là où on devrait avoir un bel anti vers l'Alaska il est repoussé plus sur l'Amérique à cause d'un large bloc de BP . Mais la différence reste à relativiser, ci dessus nous avons une carte lissée sur 3 mois, ci dessous, une carte brut d'un jour. 

ECH101-0.GIF?02-0

 

Tout ça pour dire quoi? 
Et bien qu'il est possible que l'on s'oriente vers ce schéma durant une bonne partie de l'hiver. Maintenant pas tout l'hiver sera dans ce sens, mais il est fort possible que l'AA pilote beaucoup notre hiver et que des élévations plus ou moins massives vers le Groenland se mettent en place, en fonction des trains d'onde du fort AR et de l'anti Alaska (actuellement sur l'ouest USA).

Il y aura probablement des phases plus dépressionnaire douce que d'autres et des phases plus éclatés avec élévation en haute latitude (en fonction du mJO? De la strato?), mais il est clair qu'on s'oriente vers un hiver où l'AF ne sera que peu présent et de même pour le NAO+ bien dynamique (même si je laisse une réserve sur février personnellement...). Cet hiver semble s'orienter surtout vers la logique AR  voir NAO- selon les effets d'ondes. Le BL je suis assez sceptique, contrairement aux signes de novembre, le schéma hémisphérique pour décembre ne se prête plus du tout à des BL scandinave. Après BL nord atlantique pourquoi pas si circonstance favorable mais c'est souvent du NAO- les BL nord atlantique indirectement ;).

On surveillera en janvier la tournure, peut être qu'en définitif, le mixte sera une fabulation et on aura un NAO bien distinct (et donc une nina distincte). Mais quand je vois les cartes d'anomalies actuels et des jours à venir je pense bien que le potentiel Nina mixte s'impose. De ce fait avec un hiver sous AR et par petite période NAO-, vers quoi on s'orienterait? Un temps en général frais  / de saison, sauf en cas de dépression qui favorise des flux de SO à l'avant, par période le temps pourrait être plus froid, si les élévations sur l'atlantique se font plus forte (pas de grand froid non plus car le flux serait en général maritime, sauf évolution favorable à continentalisation mais j'y crois peu). Le temps serait bien humide en général, possible gradient ouest/est si on a un anti des açores en mode toboggan favorisant plus de PP à l'est, si on a des phases plus NAO- il pourrait faire un temps plus sec, pour autant des nuances humides (neigeuse) seraient encore possibles en cas de flux de N/NE. 

 

 

Citation

 


Mais en " aucun cas " je ne suis optimiste, affirmatif ou je me fais des plans sur la comète. J'estime juste qu'il a matière à suivre cette évolution.

 

Je le conçois, je voulais une bonne excuse pour apporter la précision ^_^

Edited by gugo
  • J'aime 9
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Nancy (54) ; Veneux-les-Sablons (77)

La MJO se cherche vraiment en ce moment avec même une curieuse forme en vortex sur le Diagramme GFS :

 

image.png.52a93df68a8df0dda9dfb18479b754ba.png

 

Les indices AO et NAO sont toujours vu à la baisse sans que ça soit remarquable pour autant...

 

RAS au niveau stratosphérique, c'est bel et bien la troposphère qu'il faut regarder ces jours ci ! 😁

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Je me pose une question sur l'AR assez remarquable cette année, qui vient bouleverser la récurrence de ces derniers mois.

Ne pourrait-il venir d'un enneigement très particulier cette année durant l'automne ? 
 

Octobre 2020: 

image.png.5fd8cb18b3a79ac5b395218856bb5e21.png
 

 

L'enneigement était très faible et fort porté à l'est.
Le rôle de la neige au sol et donc de l'albédo sur une zone très (plus qu'à la normale) localisée n'aurait-il pas pu jouer un rôle ? 

A-t-on des analogies possibles avec certains hivers ? 

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, PJet a dit :

L'enneigement était très faible et fort porté à l'est.
Le rôle de la neige au sol et donc de l'albédo sur une zone très (plus qu'à la normale) localisée n'aurait-il pas pu jouer un rôle ? 
 

 

Je me demande si à cette saison l'albedo est vraiment de la partie ?

 

En effet, comme il s'agit de l'énergie solaire réfléchie (en gros entre 300 et 3000 nm, donc le visible et l'IR proche), à ces latitudes le jour est très court ou même inexistant, et si le soleil est présent il est très bas au-dessus de l'horizon... (aujourd'hui par exemple à 60°N il est tangent à l'horizon avec un passage au zénith à moins de 5° d'élévation !)

Si en plus de cela on applique les lois physiques de déperdition de l'énergie avec la traversée oblique de l'atmosphère : il ne reste plus grand-chose comme énergie au niveau du sol à réfléchir !

Donc la réflexion solaire ne vient probablement pas modifier le bilan radiatif et le bilan d'énergie en ce moment et à ces latitudes (?)

 

J'ai ressorti dans le tableur les équations de la durée du jour et appliqué pour 4 latitudes actuellement enneigées (de 60 à 75°N), voilà ce que cela donne.

Au-delà du cercle polaire (66°) c'est déjà la nuit continuelle depuis un moment et un peu en dessous on n'a plus que quelques heures de jour...

 

image.png.4e6b125f1eb7b659461c4a17424a7cfb.png  image.png.f26804efee7b670eb191949eca91e9cb.png

Edited by sastrugis
  • J'aime 6
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Plaisance du Touch (31)

Bonjour,

Depuis quelques runs, GFS (à très long terme !) modélise et accentue progressivement un réchauffement stratosphérique :

 

image.png.d461277c8079084ecfe79f995e302716.png

 

La possibilité d'un évènement stratosphérique courant décembre a été déjà évoquée plusieurs fois sur ce topic...

Question aux spécialistes, a-t-on déjà un peu de visibilité sur cet évènement, et si oui, à quoi peut-on s'attendre ?

  • J'aime 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Blacksun a dit :

Bonjour,

Depuis quelques runs, GFS (à très long terme !) modélise et accentue progressivement un réchauffement stratosphérique :

 

image.png.d461277c8079084ecfe79f995e302716.png

 

La possibilité d'un évènement stratosphérique courant décembre a été déjà évoquée plusieurs fois sur ce topic...

Question aux spécialistes, a-t-on déjà un peu de visibilité sur cet évènement, et si oui, à quoi peut-on s'attendre ?

Il me paraît mal placé. 

Trop vers l' Asie. 

Il me semble qu'il doit être plus vers la scandinavie pour nous concerner... Après, je dit ça, je ne suis pas spécialiste. 

Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 3 heures, Blacksun a dit :

Bonjour,

Depuis quelques runs, GFS (à très long terme !) modélise et accentue progressivement un réchauffement stratosphérique :

 

image.png.d461277c8079084ecfe79f995e302716.png

 

La possibilité d'un évènement stratosphérique courant décembre a été déjà évoquée plusieurs fois sur ce topic...

Question aux spécialistes, a-t-on déjà un peu de visibilité sur cet évènement, et si oui, à quoi peut-on s'attendre ?

Il existe un sujet dédié pour parler de la strato

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe
il y a une heure, LuckyFrenchy117 a dit :

La MJO va t-elle enfin sortir de son trou ?! 😁

 

On croise les doigts pour une phase 6 ou 7 au sortir de ce calme plat ! 🤞

Tu sais il y a un topic des souhaits... ;)

 

ps2png-gorax-blue-003-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-n0gcTH.png

 

Assez peu probable chez ECMWF

Edited by gugo
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Pour apporter une réponse malgré tout : jusqu'au 7 janvier d'après IFS ENS EXT. La MJO reste faible, phase 6, 7 ou n'importe quelle autre. ACCESS-S 1 mois est encore plus neutre.

 

EMON_phase_51m_small.gif.f194e9a6b22cc62b24ad5afa726a3ce3.gif

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

MJO - AO - NAO - Réchauffement strato NINA... peut-être je fais fausse route car ça n’est pas un sujet qui me passionne pour le coup mais à lire, on a l’impression que tous les indices qui pourraient nous influencer tournent tous autour du neutre et sont alors assez inexploitables. Erreur d’interprétation de ma part ? Cela laisse le champ libre ou au contraire ça contrarie toute perspective niveau tropo ? 

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
Posted
Nancy (54) ; Veneux-les-Sablons (77)
Il y a 7 heures, Run999H a dit :

MJO - AO - NAO - Réchauffement strato NINA... peut-être je fais fausse route car ça n’est pas un sujet qui me passionne pour le coup mais à lire, on a l’impression que tous les indices qui pourraient nous influencer tournent tous autour du neutre et sont alors assez inexploitables. Erreur d’interprétation de ma part ? Cela laisse le champ libre ou au contraire ça contrarie toute perspective niveau tropo ? 

 

Je ne m'y connais pas trop sur la question et de toute façon ce ne sont que des indicateurs qui même bien orientés ne nous garantissent pas spécialement tel ou tel type de temps ici en Europe de l'Ouest...

 

Néanmoins, je ne trouve pas qu'ils sont si neutres que ça, au contraire même ! 😁

 

Les indices AO et même NAO (plus spécifique à notre cadran) sont vus négatifs, même assez fortement pour l'indice AO. Quant à la MJO elle semble sortir du neutre progressivement vers une Phase 5 voir 6. Même si c'est laborieux c'est donc plutôt favorable à qui veut du froid sans pour autant que l'on puisse miser dessus non plus ! 😄

 

Du côté Nina et Strato c'est un peu non significatif car on s'intéresse à la strato pour voir la tropo se faire déstabiliser... Or, pour le coup, la tropo s'est débrouillée toute seule donc bon ! 😆 Et la Nina, on a jamais vraiment su quel rôle elle avait en Europe, même si une petite tendance au froid est parfois proposée...

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Il y a 9 heures, Run999H a dit :

MJO - AO - NAO - Réchauffement strato NINA... peut-être je fais fausse route car ça n’est pas un sujet qui me passionne pour le coup mais à lire, on a l’impression que tous les indices qui pourraient nous influencer tournent tous autour du neutre et sont alors assez inexploitables. Erreur d’interprétation de ma part ? Cela laisse le champ libre ou au contraire ça contrarie toute perspective niveau tropo ? 

 

L'interprétation devrait être centrée sur le fait que ce sont des indices qui marquent un état large à très large de l'atmosphère sur une période temporelle plus ou moins longue.

À mon avis, c’est déjà un premier écueil que de les mélanger tel quel pour voir ce qui « peut  en sortir ». Déjà, ils ont chacun leur(s) définition(s) et construction(s), des temporalités différentes (un indice à temporalité (bi)hebdomadaire et un indice à temporalité (sub)saisonnière ont des influences généralement distinctes).

Autre écueil, celui de les utiliser dans un objectif précis : tendance au froid, au chaud, à la pluie, ... Ça va forcément coincer car un ce n'est pas aussi trivial et deux on passera à côté d'une interprétation plus fine et objective de la situation (typiquement en minorant ou en occultant, consciemment ou non, ce qui serait défavorable à l'objectif souhaité).

Dans l'idéal, la mise en perspective et l'association avec d'autres outils aux zonalités / temporalités concordantes devraient permettre une meilleure interprétation.

Des indices tranchés sont sûrement plus faciles (sic) à exploiter (quoique ...), de là à dire que lorsqu'ils sont neutres, ils sont inexploitables, ça dépend des indices. Les consulter isolément est inexploitable, à mon avis de non-expert ! ;)

L'AO tend à devenir négatif avec la bulle chaude au pôle mais sa positivité ces derniers temps n'était pas pour autant signe d'une forte compacité du VP, d'où l'idée d'associations avec d’autres outils. Je me trompe peut-être mais c'est l'atmosphère qui engendre les indices et non l'inverse puisqu'ils décrivent un des états de l'atmosphère : ils ne laissent ni le champ libre ni des contraintes fortes. Pour moi, la configuration de ces dernières semaines peut-être décrite en partie par La Nina, l'AO et la neutralité de la MJO. C'est juste mon avis et je serais bien en peine de l'expliciter avec précision.

Ce soir MF et ECMWF publieront les derniers indices de leurs modèles TLT...

  • J'aime 6
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

On peut aussi s'interroger sur la chimie à haute altitude et de ses effets sur la stratosphère, puisqu'on ne sait toujours pas si la part de l'évolution solaire au gré de ses cycles est notable ou négligeable sur la météo basse fréquence comme l'échelle saisonnière.

 

D'autant que le nouveau cycle 25 vient de débuter, et alors qu'on s'attendait à un cycle faible, on parle même encore de minimum, vla' t'y pas qu'une équipe du NCAR vient publier une étude, une prévision en opposition avec la noaa et la nasa. (à suivre, on notera quand même qu'on a bien attendu le début du cycle en fanfare pour en parler ^^ )  

 

tupaclic les titres? $$$

https://trustmyscience.com/soleil-nouveau-cycle-pourrait-etre-un-des-plus-forts-jamais-enregistres/

 

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/soleil-nouveau-cycle-activite-soleil-pourrait-etre-plus-forts-jamais-observe-84601/

 

 

Edited by sebb
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, sebb a dit :

D'autant que le nouveau cycle 25 vient de débuter, et alors qu'on s'attendait à un cycle faible, on parle même encore de minimum, vla' t'y pas qu'une équipe du NCAR vient publier une étude, une prévision en opposition avec la noaa et la nasa. (à suivre, on notera quand même qu'on a bien attendu le début du cycle en fanfare pour en parler ^^ ) 

 

Cela n'a pas beaucoup de rapport avec le sujet initial (l'hiver 2020-2021), mais merci de l'information, je ne l'avais pas vu passer.

 

En général je me méfie comme la peste des articles "généralistes" et de leurs titres accrocheurs, mais au cas présent ils collent plutôt bien à l'article scientifique publié il y a seulement quelques jours. Méthode intéressante, à elle maintenant de faire ses preuves.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

Méfiance avec les prévisions des cycles solaires, ça reste expérimental... Lorsqu'il s'agissait de prévoir l'intensité du cycle 24, il y a eu des dizaines de prévisions basées sur des méthodes différentes, allant d'un cycle très faible à très fort; au final son intensité fut assez faible.

Pour le cycle 25 qui vient de commencer, les scientifiques s'accordent plutôt pour un cycle de faible intensité. On verra s'ils auront raison.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Yainville, Seine-Maritime, Normandie

D’après l’intensité du minimum actuel on peut extrapoler sur le fait que le cycle 25 sera similaire au cycle 24 voir un peu plus faible. A l’image du minimum de 1880-1910. Les conséquences sur le climat sont mal connu, la modification du rayonnement solaire aurait des effets sur l’oscillation nord atlantique et arctique, mais aussi sur la formation des nuages et donc de l’albédo via modification des rayons cosmique. Donc des conséquences météorologiques sur notre pays. 
pour l’hiver à venir aucun tendance ne se dégage un hiver dans les normes serait une bonne chose par rapport à ces 7 derniers hivers. 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Julien764 a dit :

D’après l’intensité du minimum actuel on peut extrapoler sur le fait que le cycle 25 sera similaire au cycle 24 voir un peu plus faible.

 

J'aime bien quand je prends le temps de lire sérieusement une étude scientifique qui est par ailleurs remarquablement claire (c'est pas toujours le cas), illustrée, et qui se laisse bien appréhender même par le profane que je suis, écrite par plusieurs pointures du domaine qui mènent des recherches depuis des années sur les cycles solaires, et qu'en sortie je tombe sur un commentaire expéditif qui te balaye ça en une phrase dont au passage le seul verbe qu'elle contient est "extrapoler". C'est un peu comme à ces repas de Noël, où un convive te pose une question un peu complexe sur la météo, et qu'au terme de 10 longues minutes ou tu as essayé d'expliquer au mieux en parlant de cycles de la NAO, de vortex troposphérique et stratosphérique, et de refroidissement radiatif des continents, que tu as cette vieille tante grincheuse qui te coupe pour dire d'arrêter de la ramener parce qu'en fait elle avait tout extrapolé avec la direction du vent lors de la dernière messe des rameaux. J'ai de la chance, ce Noël on ne sera que cinq à table et cette vieille tante n'y sera pas.

 

 

Bref, tout ça pour dire que moi j'en sais rien de ce que sera le prochain cycle solaire, et c'est pas avec mon modeste pedigree de géomaticien que je suis en mesure de juger de la pertinence et de la qualité d'une étude scientifique publiée. Il y a pas mal de thèses différentes qui se publient sur le soleil, comme sur plein d'autres domaines, avec des pronostics et des résultats parfois sensiblement différents. Même si j'arrive parfois à être en mesure de comprendre (ou au moins de croire que je comprends) les arguments avancés, je serais bien incapable de prétendre savoir qui a raison et qui se trompe dans tout ça. Mais je suis content de voir qu'on a sur IC des experts de pointe qui savent séparer le bon grain de l'ivraie.

 

 

Edited by TreizeVents
  • J'aime 17
  • Merci 2
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Tertis-les-Bains (40)
il y a 25 minutes, TreizeVents a dit :

C'est un peu comme à ces repas de Noël, où un convive te pose une question un peu complexe sur la météo, et qu'au terme de 10 longues minutes ou tu as essayé d'expliquer au mieux parlant de cycles de la NAO, de vortex troposphérique et stratosphérique, et de refroidissement radiatif des continents, que tu as cette vieille tante grincheuse qui te coupe pour dire d'arrêter de la ramener parce qu'en fait elle avait tout extrapolé avec la direction du vent lors de la dernière messe des rameaux. J'ai de la chance, ce Noël on ne sera que cinq à table et cette vieille tante n'y sera pas.

 

On sent le vécu, non ? 🤣

 

 

 

Edited by DoubleKnacki
  • Haha 6
  • C'est corrigé 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...