Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Coups de vent - saison 2020/2021


Recommended Posts

Il y a 2 heures, Run999H a dit :

Oui si on suit strictement Arome 12Z, pour les Landes c'est justifié pour un pic venteux d'une heure lors du passage d'un grain orageux qui s'organise sur le secteur en lien avec un tout petit minimum mais là on reconnaît le côté excessif d'Arome. Arpège semble plus global et on atteint les 100-110 sur la côte et 80-90 voire 100 très ponctuellement dans les terres. Je pense qu'à ce stade, le jaune aurait suffit. Pour la Gironde plus rien d'actualité.

On voit clairement que la vigilance a été construite selon le scénario matinal d'Arpège et Arome d'autant plus quand on lit le contenu de la vigilance.

On ne peut pas leur en vouloir et comme tu dis, les médias se chargeront de faire le reste mais globalement si le scénario de ce soir se réalise, ça sera plus un raté qu'autre chose quand même concernant cette vigilance.

vT7fBTC.png

 

C'est impressionnant le vent moyen 😳 !! 

  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 749
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bon, pour commencer, t'es pas modo sur le forum Infoclimat, et chacun s'exprime ici sans avoir de compte à rendre à Météo-France. Cela fait 15 ans que ce forum est fréquenté par du personnel MF (ou fu

Notre StatIC de Chausey va vraiment prendre cher pour sa première tempête, et par tous les quadrants! D'abord SE, puis quasi Est, puis au centre de la dép à possiblement moins de 970 hPa (!!!), p

Posted Images

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Il sera intéressant demain de voir les sorties 00z,plusieurs scénarios de l'EPS rejoignent le scénario UKMO et sont même un peu plus fort sur LR.Il est probable que le plus gros de cette anomalie se joue dans ce secteur.

 

xx_model-en-339-0_modez_2021012112_27_1155_93_m42.thumb.png.6aa1e94cf1cbf590a4c647a2a37f19b1.pngxx_model-en-339-0_modez_2021012112_27_1155_93_m38.thumb.png.59797d16fa8cab7bf5e3cd733e0dae2b.pngxx_model-en-339-0_modez_2021012112_27_1155_93_m11.thumb.png.84815e02c217160bf5553817f64173f6.pngxx_model-en-339-0_modez_2021012112_27_1155_93_m8.thumb.png.fe1bd73a0c0a9e3b9730c37d14211686.png

Edited by Nico 14
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille 8ème,altitude 9m

On a également le potentiel venteux Corse qui est à surveiller attentivement, au passage d'un front pluvio-orageux actif et dynamique, le risque de rafales convectives est bien présent sur les littoraux et en mer d'une part, mais d'autre part, avec le passage de ce front qui signera l'arrivée des rafales d'ouest, le risque de brutales et violentes rafales subsidentes est à surveiller, on a souvent du 130/160 km/h (Arpège, Arome, ou plus sur les modèles, ICON étant le plus violent avec des rafales à 200km/h, même si on connaît ses surrestimations dans cette configuration). Pour illustrer rapidement, rafales max. prévues selon Arpège d'ici Samedi:

arpege-52-45-4_apw2.png

Vitesses verticales du même modèle :

anim_ufi4.gif

On retrouve globalement la même chose chez Arome ou EURO 4, ou encore ICON en bien plus violent.

Risque aussi présent sur Languedoc-Roussillon (voir début d'animation). Ailleurs sur les littoraux méditerranéens on devrait tourner sur du 80 à 100 km/h, pas exceptionnel pour la région habituée aux vents violents (sur les piémonts par contre c'est bien plus inhabituel !)

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)
il y a 1 minute, Méditerranéendu13 a dit :

Un suivi en live de ce coup de vent serait appréciable.

 

je confirme, c'est de l'obs là, ça n'a rien à faire sur ce topic de prévi.

  • J'aime 4
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

Synthèse sur le coup de vent attendu ce Vendredi dans le Sud-Ouest :

 

Dans un premier temps, la situation actuelle ne nous indique pas encore la mise en place d'un creusement dépressionnaire au large de nos côtes. Les dernières analyses à l'imagerie vapeur d'eau de 18h UTC témoignent d'un probable creusement sur le proche Atlantique évaluée à 990 hPa, on peut constater que cette anomalie de surface se trouve juste à l'amont d'une anomalie d'altitude (isolignes violettes indiquant le champs à 1.5 PVU). Juste au Sud de ces anomalies, c'est un puissant courant jet-streak qui s'étire jusque sur la péninsule Ibérique mais cependant, la dernière analyse de surface à 20h UTC n'indique pas de creusement au large de nos côtes, juste une courbure isobarique synonyme qu'il y a tout de même possibilité de creusement dans les prochaines heures. 

 

1545621169_Sanstitre.thumb.png.684e5f3e87ace0272019961ef6121d55.png

 

1334245566_Sanstitre2.thumb.png.a0b9dfa2d407ff0e2736480c9d40396c.png

 

Comme tout le monde a pu le remarquer, de nombreux scénarios sont proposés depuis aujourd'hui et hier, on a pu constater que certains modèles ont même retournés leurs vestes, alors on va décortiquer tout ça maintenant. 

 

En commençant tout d'abord par le modèle AROME 0z qui voit l'arrivée d'un creusement dépressionnaire significatif pour la fin de nuit sur le littoral Atlantique (988 hPa), les signaux pour une cyclogenèse explosive sont donc présents sur ce run avec une interaction barocline très importante. Dans le même temps, on remarque également un petit creusement secondaire remonter entre la Galice et le golfe de Gascogne avant de s'évacuer dans les terres d'Aquitaine. Le creusement principal se produit au sein d'une cassure de jet diffluente qui part vers le Nord quand la dépression vient accoster les côtes en début de matinée de Vendredi. Elle vient donc atterrir sur le Poitou-Charentes avant de se décaler sur les régions centrales en début d'après-midi, on remarque qu'elle occasionne un gradient de pression très resserré entre le Poitou, le Limousin et l'Aquitaine puis dans une moindre mesure le Midi-Pyrénées. Côté vent, le 0z prévoit des vents jusqu'à 100-110 km/h entre les côtes de la Gironde et de la Charente-Maritime, voir localement 120-130 km/h sur le littoral de la Charente-Maritime et les caps exposés de la Gironde. Le second creusement entrevu avant l'arrivée de la dépression principal peut apporter de fortes rafales entre les Landes et les Pyrénées-Atlantiques avec du 100-110 km/h localement. En journée, la dépression se décale vers les régions centrales et c'est le Limousin qui à sont tour touché par les vents forts avec des rafales jusqu'à 80-90 km/h alors qu'un ciel de traîne dynamique apporte fortes averses et vent fort entre Aquitaine et Midi-Pyrénées en cours d'après-midi avec des rafales généralement comprises entre 80-90 km/h. Progressivement, ces vents forts vont se confronter sur les reliefs du massif central, des Cévennes et dans le golfe du Lion. 

 

Le scénario du 6z rejoint assez copieusement le scénario prévu sur le 0z, à savoir un premier creux dépressionnaire tout aussi profond qui aborde le pays en toute fin de nuit mais également ce second petit creusement qui est aussi envisagé par le 0z. Cependant, c'est la trajectoire qui est envisagée un peu plus au Sud par rapport au 0z qui lui voit une entrée par la Charente-Maritime, le 6z voit une entrée sur l'estuaire de la Gironde avant de se diriger sur le Limousin et se déstructurer progressivement en allant vers l'Auvergne et le Rhône-Alpes. On observe la même dynamique en haute altitude avec une cassure de jet diffluente sur le proche Atlantique au sein d'une zone barocline marquée dans les basses-couches. Cependant, le scénario du 6z est bien plus virulent concernant les rafales attendues contrairement au 0z qui est plutôt raisonnable. En effet, ce run 6z entrevoit des rafales jusqu'à +150 km/h sur le littoral de la Gironde et jusqu'à 110-120 km/h si ce n'est plus. Les Charentes ainsi que le reste de l'Aquitaine et le Midi-Pyrénées voient des rafales généralement comprises entre 80-90 km/h, voir 100 km/h au passage de grains actifs. Comme le 0z, les vents forts vont ensuite s'évacuer par les reliefs ainsi que dans le golfe du Lion.

 

2078600936_Sanstitre3.thumb.png.45f49988b7340fbd52ac7b8904d6229a.png

 

Et vient ensuite le scénario du 12z qui remet tout en doute. En effet, le creusement est bien moins significatif et très mal structuré, cela s'explique du fait que la zone barocline dans les basses-couches soit très mal dessinée très probablement à cause d'une forte invasion d'air froid à l'étage moyen et un flux de Nord-Ouest plus dominant qui empêche l'air plus doux du Sud-Ouest de s'imposer, et tout cela malgré une bonne dynamique d'altitude puisqu'en effet, on conserve toujours cette petite cassure de jet diffluente. De ce fait, on assite à un creusement très mal organisé entre le proche Atlantique et les régions centrales (jusqu'à 993 hPa) mais on remarquera toujours ce petit creusement secondaire attendu entre la Galice et le golfe de Gascogne au sein d'une zone barocline un peu plus marquée et d'une bonne configuration avec l'anomalie de Tropopause. Côté vent, les scénarios sont donc très réduits et c'est principalement le creusement secondaire qui remonte de Galice qui devrait apporter l'essentiel des rafales, jusqu'à 80-90 km/h d'une manière générale et des pointes jusqu'à 100-110 km/h à ne pas exclure. 

 

arome-2-16-0.thumb.png.2d6e8fd49244278a9697abb2bcdb5de0.png

 

561961623_Sanstitre4.thumb.png.74fc23ff8e100852c87e8460ff6331a9.png

 

En se penchant sur les ensemblistes d'AROME, on remarque les rafales devraient être tout de même supérieures à 100 km/h entre les côtes du Poitou-Charentes et l'Aquitaine, mais ça devrait rester assez limité dans les terres, les pointes à 100 km/h seront rares et isolées et on verra principalement des rafales comprises entre 80-90 km/h sur l'Aquitaine, le Poitou, le Limousin et le Midi-Pyrénées. En pointant sur un endroit côtier du département de la Gironde, on peut très bei remarquer l'incertitude du côté des ces ensemblistes avec des écarts-types plutôt nombreux entre la moyenne des scénarios et les différentes perturbations du modèle.

 

812335097_Sanstitre5.thumb.png.9c20f05f8cb9f626e69ad2145a59d23f.png

 

Du côté du modèle ARPEGE désormais, on remarque une certaine stabilité entre sont 0z et sont 6z tout comme sur AROME, les 2 scénarios proposés rejoignent l'idée du 6z d'AROME concernant la trajectoire à savoir une entrée par l'estuaire de la Gironde avant de se décaler vers le Limousin, le creusement est un tout petit cran en-dessous que AROME avec jusqu'à 987 hPa contre 988 hPa pour AROME. On ne distingue pas de différence côté vent entre ces 2 runs, tout 2 prévoient des rafales jusqu'à 120-130 km/h entre les côtes de la Gironde et des Landes, et du 80-90 km/h dans les terres d'Aquitaine, sur les Charentes et le Midi-Pyrénées voir très localement des rafales supérieures à 100-110 km/h dans les plaines exposées de la Gironde et de la Dordogne. Aller, pour jouer au détail près, le 0z est un tout petit peu plus fort par rapport au 6z mais c'est surtout en mer que ça peut se remarquer. 

 

La situation change sur le 12z comme sur celui d'AROME, on retrouve ce creusement complètement désorganisé qui s'étend du proche Atlantique vers les régions centrales. Mais du fait d'un gradient de pression maintenu de manière importante sur le Sud-Ouest, c'est l'Aquitaine et le Midi-Pyrénées qui devraient voir des rafales jusqu'à 80-90 km/h localement voir du 100-110 km/h sur les côtes Landaises et des Pyrénées-Atlantiques, et jusqu'à 70-80 km/h sur les Charentes avant que tout cela se décale vers les reliefs et le golfe du Lion. 

 

794795314_Sanstitre7.thumb.png.3776ed984b012704d593fe632afee1b0.png

 

Néanmoins sur les ensemblistes d'ARPEGE, les scénarios sont un peu plus nombreux concernant des rafales pouvant dépasser les 100 km/h dans les terres d'Aquitaine plus principalement, et les côtes semblent bien placées pour des rafales supérieurs à 100-110 km/h. Mais en soit, les écarts-types restent tout aussi nombreux que sur le modèle AROME au vu de la différence entre le 0z-6z puis le 12z, c'est ce qui fait que l'incertitude est grande concernant ce coup de vent. 

 

95024118_Sanstitre8.thumb.png.136bdd18e77efe5a791395e9048522b7.png

 

Ensuite, si on fait un peu le récapitulatif des autres modèles, on peut constater que le modèle Allemand ICON voit également le même creusement que sur les modèles AROME et ARPEGE sur ces 0z et 3z mais bien évidemment, c'est sur le 12z que tout change mais il rejoint tout aussi bien l'avis de 2 autres modèles. Côté vent, ICON a tendance a vouloir bien se ranger du côté d'ARPEGE à savoir de fortes rafales pouvant excéder les 100-110 km/h près des côtes de l'Aquitaine, et jusqu'à 80-90 km/h et localement plus dans les plaines exposées. Sur WRF, on peut constater que sont 0z rejoint l'avis du run 12z sur la plupart des autres modèles, mais le scénario 6z qui est sorti depuis peu rejoint plus l'avis d'AROME 0z et 6z, à savoir un creusement un peu plus significatif qui ferait son entrée par le Poitou-Charentes. De sont côté, GFS se range entre AROME et ARPEGE avec tout de même un bon petit creusement et une trajectoire au niveau du Poitou-Charentes voir légèrement plus au Nord et le 18z qui sort actuellement ne change pas grand chose puisqu'il suit un peu ses dernières modélisations de la journée, pas d'affaiblissement du creusement en perspective sur l'Américain. 

 

Ce qu'il faut ainsi retenir, c'est que la situation est encore très incertaine mais il en ressort que 

  • Cyclogenèse ou non avec creusement dépressionnaire en-dessous de 990 hPa
  • Une entrée sur le Poitou-Charentes soit par l'estuaire de la Gironde, ou tout un creusement mal organisé du proche Atlantique aux régions centrales
  • Des rafales pouvant être violentes entre les Charentes et les côtes de l'Aquitaine, au moins supérieures à 110-120 km/h pour le plus probable
  • Globalement jusqu'à 80-90 km/h sur les Charentes, l'Aquitaine, le Midi-Pyrénées et le Limousin, localement plus dans les plaines exposées de l'Aquitaine
  • Evacuation de ces vents forts par les contreforts du massif central et des Cévennes avant de s'évacuer par le golfe du Lion
  • J'aime 7
  • Merci 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Ardes-sur-Couze (63) 630 m
Il y a 2 heures, miroux2 a dit :

La pression sur l Atlantique et déjà plus basse que prévu. Peut être un revirement des modèles sur la prochaine maj.

Absolument aucun revirement sur les 18Z. On poursuit sur un scénario de baisse lors des 12Z.

Link to post
Share on other sites
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse

Bon on sent bien ici que le revirement de situation a un peu sapé le morale des troupes 😅

 

Néanmoins on n'en a pas tout à fait fini avec les coups de vent cette semaine puisqu'une autre cyclogénèse est vue pour demain. Arôme voit un bon coup de tabac sur sud Bretagne, Pays de la Loire et centre ouest. 

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Herblain (44)
il y a 2 minutes, ninofishing a dit :

Bon on sent bien ici que le revirement de situation a un peu sapé le morale des troupes 😅

 

Néanmoins on n'en a pas tout à fait fini avec les coups de vent cette semaine puisqu'une autre cyclogénèse est vue pour demain. Arôme voit un bon coup de tabac sur sud Bretagne, Pays de la Loire et centre ouest. 

 

Oui bon coup de tabac modélisé par Arome pour demain, mais bon il est encore une fois un peu seul à voir de telles valeurs...

 

 

aromehd-52-48-0.png

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)
il y a 1 minute, ninofishing a dit :

Bon on sent bien ici que le revirement de situation a un peu sapé le morale des troupes 😅

 

Néanmoins on n'en a pas tout à fait fini avec les coups de vent cette semaine puisqu'une autre cyclogénèse est vue pour demain. Arôme voit un bon coup de tabac sur sud Bretagne, Pays de la Loire et centre ouest. 

 

En effet, pas de creusement significatif. Les 12z et 18z de AROME et ARPEGE ont étaient bon, tout comme le 12z d'ICON et le 0z du WRF 2km d'hier, et c'est même ARPEGE qui semble être le plus proche de la réalité. 

 

Place effectivement à cette nouvelle cyclogenèse qui devrait nous intéresser demain en apportant de fortes rafales sur le Centre-Ouest et le quart Nord-Ouest, mais surtout des grains très actifs accompagnés de pluie voir de grésil et neige roulée. 

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Herblain (44)

Arome 06z maintient toujours un bref coup de tabac demain du sud de la Bretagne jusqu'a la Vendée avec les seuils de tempête parfois dépassés sur les départements côtiers. MF ne semble pas suivre ce scénario pour l'instant en tout cas.

aromehd-52-42-1.png

Edited by El' Coco
Link to post
Share on other sites
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse

Arôme est stable sur ses dernières sorties avec toujours du 90-110km/h qui rentre jusque dans les terres du 44 et 85, et parfois le long de la côte du 29 et 56.

Link to post
Share on other sites

Ça reste des rafales convectives sous grains donc comme bien souvent surestimées par Arôme. Du 90-100 km/h loc. n'est tout de même pas à exclure localement dans les terres.

Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

Personnellement, je trouve que AROME reste assez isolé face aux autres scénarios et à ses ensemblistes. On a ARPEGE et ICON qui s'accordent assez copieusement je trouve, alors autant hier soir, lors de sont 12z et 18z pour la dépression d'aujourd'hui il a bien vu. Autant pour demain je le trouve un peu trop alarmiste, à voir dans les prochaines réactualisations du 18z. Mais l'essentiel des rafales devraient se faire au passage de gros grains qui accompagneront le front. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

Coup de vent faible à modéré sur le Centre-Ouest et le Nord-Ouest ce Samedi 23 Janvier :

 

Une phase de cyclogenèse en air froid s'est mise en place dans le courant de l'après-midi au large de l'Irlande, elle provient d'abord d'un vaste amas convectif qui correspondait à une anomalie d'altitude marquée, cette anomalie est rapidement entrée en interaction avec la circulation d'une autre anomalie en surface ce qui a fait démarrer la cyclogenèse assez rapidement. Pour le moment, la situation actuelle et le creusement de la dépression se passe comme initialement prévu. 

 

Ces prochaines heures, la dépression devrait continuer sont creusement de manière assez faible malgré l'arrivée d'un rapide de jet par sont flanc Sud-Sud-Ouest, la dépression devrait ensuite se diriger vers la Bretagne en cours de nuit avant d'entrer dans les terres en fin de nuit. Grâce à une persistance du rapide de jet en haute altitude lors de son arrivé sur le pays, la dépression pourrait garder toutes ces caractéristiques quand celle-ci traversera l'ensemble du territoire. De plus, elle place notre pays dans une situation de baroclinie plutôt favorable pour sa persistance, elle rapporte de l'air doux et humide dans les basses-couches en provenance de la péninsule Ibérique, tandis qu'elle advecte de l'air froid à l'étage moyen par le Nord-Ouest. Cette configuration va être également très favorable pour la circulation d'une seconde dépression qui devrait glisser entre la Galice et le Sud-Ouest de notre pays. 

 

anim_dcq7.gif

 

anim_sod7.gif

 

Ce soir, c'est le modèle AROME qui modélise le plus haut scénario contrairement aux autres modèles comme ARPEGE et ICON qui se ragent ensemble notamment. 

 

Concernant la dépression en elle-même, le modèle AROME n'a pas changé au niveau de son intensité et de sa trajectoire au fil des runs de la journée, cette dépression devrait aborder la Bretagne dans le courant de la nuit prochaine et pénétrer dans les terres en toute fin de nuit. Dans le courant de la matinée, elle devrait circuler entre Pays-de-la-Loire, la Normandie et le Centre avant de s'évacuer vers le Nord-Est dans l'après-midi et le courant de la soirée. On notera l'arrivée de la seconde dépression dans le Sud-Ouest dans le courant de la soirée mais qui apportera surtout de fortes pluies voir de la neige dans les plaines du Sud-Ouest. Sur l'ensemble de ces scénarios, AROME concentre des vents forts voir très forts sur l'ensemble de l'arc Atlantique et plus particulièrement sur les côtes de Vendée et de Loire-Atlantique, ces vents forts devraient ensuite concerner plus principalement le Poitou-Charentes puis dans une moindre mesure les régions centrales les Pays-de-la-Loire et la Bretagne. Près des côtes, le modèles entrevoit des rafales supérieures à 110-120 km/h sur les côtes de Vendée et Loire-Atlantique, voir davantage sur le run 12z. Dans les terres du Poitou-Charentes, les rafales pourraient généralement atteindre les 80-90 km/h voir 100-110 km/h sous les grains les plus actifs du front froid, ces fortes rafales pourraient se maintenir sur le Limousin, l'Auvergne et le Sud de la région Centre. Sur les autres régions que sont la Bretagne, les Pays-de-la-Loire et le Centre, les rafales devraient se limiter autour de 70-80 km/h puis celle-ci vont progressivement s'affaiblir au fur et à mesure que la dépression s'évacuera par le Nord-Est. 

 

On remarquer que les ensemblistes d'AROME font nettement ressortir le risque de rafales de vent pouvant excéder les 120 km/h près des côtes des Pays-de-la-Loire et du Sud de la Bretagne, ce sont toutes les îles qui sont d'ailleurs en première ligne. 

 

Ce qu'il faut retenir du modèle AROME :

  • Rafales pouvant excéder les 110-120 km/h sur les côtes Vendéennes et de Loire-Atlantique, parfois plus de 100-110 km/h dans les terres
  • Rafales jusqu'à 80-90 km/h sur le Poitou-Charentes et Sud des Pays-de-la-Loire, voir davantage au passage du front froid convectif 
  • Globalement 80-90 km/h en Limousin, Auvergne et Sud de la région Centre voir localement sur les littoraux de la Bretagne également
  • Autour de 70-80 km/h sur la Bretagne et le reste des Pays-de-la-Loire du Centre et dans une moindre mesure le Nord-Est avec un potentiel plus affaibli au fil des runs

1508386829_Sanstitre.thumb.png.22172409a88b25e5a5a945c3a13119ca.png

 

pearome-26-15-1-16.thumb.png.77bee5508cc510b3456e57d72782f8cb.png

 

Ce que l'on peut surtout constater comme différence sur AROME et les autres scénarios, c'est l'intensité de ce coup de vent puisque sinon, tout les modèles s'accordent sur la trajectoire attendue pour cette dépression et son intensité. 

 

En prenant ARPEGE et ICON pour terminer cette synthèse (tout en sachant que GFS suit le même chemin), on remarque une certaine baisse d'intensité du côté des rafales attendues. L'essentiel des rafales devraient se produire sur l'ensemble de l'arc Atlantique avec du 100-110 km/h entre les côtes de Charente-Maritime, Vendée et Loire-Atlantique, voir 110-120 km/h sur les îles et caps exposés mais le risque reste peu probable. Ensuite, ces vents forts devraient s'engouffrer sur la région du Poitou-Charentes avec des rafales jusqu'à 80-90 km/h localement avant de s'engouffrer dans les plaines du Limousin et d'Auvergne (ça pourrait souffler davantage sur les plateaux et reliefs), puis on devrait globalement enregistrer des rafales jusqu'à 70-80 km/h sur la Bretagne, les Pays-de-la-Loire et le Centre.

 

 1212054499_Sanstitre2.thumb.png.61c6a58b770474ffaee0f5d62368ab14.png

 

Ce à quoi il faut s'attendre dans l'ensemble

 

- Une dépression plus ou moins creuse arrivant sur la Bretagne dans la nuit et s'évacuant par le Nord-Est en cours de soirée

- De fortes rafales attendues plus particulièrement sur l'ensemble de l'arc Atlantique 

- Un risque de rafales parfois violentes entre la Charente-Maritime, Vendée et Loire-Atlantique (rafales supérieures à 120 km/h à ne pas exclure)

- Jusqu'à 80-90 km/h sur le Poitou-Charentes, le Limousin et l'Auvergne. 70-80 km/h sur la Bretagne, Pays-de-la-Loire et région Centre

- Des rafales de vent s'affaiblissant lorsque la dépression va s'évacuer par le Nord-Est

- Localement, des rafales supérieures à 90-100 km/h ne sont pas à exclure au passage de puissants grains sous le front froid 

- Le risque de phénomène(s) tourbillonnaire(s) sous le front froid n'est pas à exclure avec un risque de puissantes rafales également

 

On reste donc sur un coup de vent classique pour la saison qui devrait se produire essentiellement pendant et après le passage du front froid convectif. Il faut noter que cette dépression apporte de l'air très froid à l'étage moyen, il n'est donc pas improbable de voir des chutes de neige jusqu'à basse altitude sur les hauteurs de Normandie. Sous ce front, en plus des fortes pluies, du grésil voir de la grêle peuvent également se produire, la présence de cet air froid à l'étage moyen peut considérablement renforcer les rafales près du sol lors du passage de ces puissants grains. 

  • J'aime 4
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

Bonjour. Certain scénario du pe d arôme et arpèges montre une petite dépression passée sur le sud ouest cette nuit avec risque de neige sur toute les régions.  A voir mai sa fait partie des possibilités. 

Link to post
Share on other sites
Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

En deuxième partie de semaine prochaine avec une barocline toujours assez basse,on pourrait assister à un développement de quelques cyclogenèses à proximité du pays,les prochaines sorties nous en diront plus ça pourrait être de nouveau intéressant à suivre:

 

  anim_nsp8.gifanim_jkv8.gif

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Fouesnant (29) - études à l'ENM Toulouse

Oui, et cette fois ci les coefficients de marée seront élevés (93 dimanche). 

Edited by ninofishing
  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

En effet, une petite période d'accalmie qui pourrait être succéder d'une nouvelle agitation à partir du milieu voir fin de semaine prochaine, nombreuses ondulations sur l'Atlantique et circulation dépressionnaire toujours aussi active et importante. 

 

Les hostilités devraient débuter à partir de la journée de Jeudi jusqu'à Samedi-Dimanche après un début de semaine relativement calme. 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Gros run ECMWF ce soir, qui démontre le potentiel à venir pour la fin de semaine prochaine.

Beaucoup de chemin encore mais les signaux se renforcent encore.

us_model-en-339-0_modez_2021012412_141_15_149.png

us_model-en-339-0_modez_2021012412_150_15_149.png

Edited by jerome81
Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, jerome81 a dit :

Bonsoir,

Gros run ECMWF ce soir, qui démontre le potentiel à venir pour la fin de semaine prochaine.

Beaucoup de chemin encore mais les signaux se renforcent encore.

us_model-en-339-0_modez_2021012412_141_15_149.png

us_model-en-339-0_modez_2021012412_150_15_149.png

 

Bonsoir, absolument aucun potentiel sur ce run de CEP ... La dépression se comble largement en arrivant chez nous. A surveiller toutefois car du potentiel d'ondulations est clairement visible sur d'autres modèles effectivement.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
il y a une heure, jerome81 a dit :

qui démontre le potentiel à venir pour la fin de semaine prochaine.

 

Oui cette anomalie est déjà bien présente sur les ensembles et reprise par les déterministes.Elle devrait sensiblement influencer notre temps en fin de semaine prochaine.A suivre

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...