Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 12 octobre 2020 au 18 octobre 2020, prévisions météo semaine 42


Recommended Posts

Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Il est l’heure de débuter un nouveau sujet qui nous amène -déjà- à la moitié de l’automne météo ! C’est à peu près la seule certitude que j’ai en ouvrant ce topic... ^_^

 

Plus sérieusement, en ouvrant ce sujet les semaines précédentes on avait peu de doutes quant à sa teneur avec une météo qui s’annonçait la plupart du temps maussade et venteuse. Ici la prévision s’annonce bien plus aléatoire car on va basculer vers une nouvelle synoptique. On conserve une dynamique ondulatoire, mais la puissante dorsale russo-scandinave qui favorisait un écoulement très méridionale des bas géopotentiels va progressivement se dissiper (1) au profit d'une dorsale Atlantique (2) :

 

 

1. 5001.png.f595527b4de45aa7a89038e4be4c3390.png     2. 500.png.1c562db2a1fe9abd68063325f2f7e700.png

 

 

Dès lors, ce qui est acquis c'est ce déferlement polaire sur le NO du pays en tout début d'échéance synonyme d'un temps frais et nébuleux mais pas nécessairement très humide.


Ensuite ?

 

Eh bien tout dépendra de la trajectoire que prendra ce thalweg qui est vu s'isoler majoritairement en goutte froide. En effet, si l'isolement apparaît comme le scénario dominant il est bien plus complexe de cerner la dynamique qui animera ce cœur froid. J'ai l'habitude d'aller parfois loin dans la prévision même à long terme mais là c'est illusoire. On retrouve à peu près de tout sur les modèles :

1. isolement sur la Péninsule Ibérique : risque d'épisode Méditerranéen limité, retour de la chaleur
sur le pays
2. isolement sur la Méditerranée : remontées douces et humides sur le S. Surveillance quant à un nouvel épisode Méditerranéen (SO/SE ?). Douceur et assèchement de la masse d'air sur le reste du pays
3. isolement sur l'Adriatique : risque plutôt cantonné sur le Golfe de Gêne avec maintien d'un temps mitigé sur la majeure partie du pays


1. ECM1-240_shl3.GIF 2. gens-30-1-216_orw0.png 3. gens-18-1-216_khz4.png
 


Voilà, comme dit précédemment, pas de prévision à proprement parler mais juste une présentation du champ des possibles au moment où je rédige ce message. Il serait malhonnête d'aller plus loin dans la prévision tant les incertitudes sont encore nombreuses à méso-échelle quand bien même la synoptique est, elle, déjà bien calée.

Tout ce qu'on peut dire, c'est que la dynamique est favorable à un nouvel épisode pluvieux intense, mais aura-t-il lieu en Catalogne, dans les Cévennes ou en Ligurie... ?

Edited by Kyrion
  • J'aime 19
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

En effet, la position de cet éventuel cut-off reste largement à clarifier. GEM 0 Z voit carrément la goutte froide sur le pays. En prenant le risque d'étendre un peu plus les tendances LT malgré l'incertitude en Europe de l'ouest pour le début de semaine suivante, après avoir consulté les modèles au niveau hémisphérique, j'ai bien l'impression qu'on en a pas fini avec ces ondulations. Se dirigerait-on vers un mois d'octobre frais ou de saison, et suffisamment humide ? Pour l'heure, concentrons-nous sur l'évolution au cours des 10 prochains jours sur notre quadrant. :) 

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

à la vue des 3 déterministes ci-dessous (CEP, GFS, GEM), et rien que pour le début de ce topic (lundi 12), on voit que si globalement les modèles tirent dans la même direction, en revanche à échelle fine les jeux ne sont pas faits sur le positionnement et l'intensité du talweg (voire de son évolution en cut off).

 

 

 image.thumb.png.3cf7ae28fd48703f13f0a2a3526016a7.png

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

La situation est je trouve vraiment intéressante à LT d'un point de vue prévisionnel. On s'oriente donc d'abord probablement vers un régime AR : une dorsale sur l'Atlantique, un talweg en Europe occidentale. Cette évolution commence dès ce weekend, engendrant un temps frais et perturbé. En surface, le contexte pourrait alors être le suivant en début de semaine prochaine : une dépression en mer Tyrrhénienne et un anticyclone à l'ouest, le tout pilotant un flux de nord sur notre pays. Ce serait une situation favorable à l'établissement du Mistral et la Tramontane dans le sud-est.

 

20101212_0500.gif

 

20101212_0500.gif

 

 

Un isolement en GF est moins d'actualité pour les déterministes, même si cette éventualité persiste dans les ensembles. En fait, une nouvelle pulsion anticyclonique en direction du Groenland et/ou de l'Islande pourrait favoriser une ré-alimentation des bas géopotentiels en Europe de l'Ouest mardi/mercredi. Certains scénarios privilégient une descente assez à l'ouest (ex. GEM 0 Z, probablement ICON) avec notamment l'amplification d'une anomalie au large de l'Irlande par exemple, d'autres un peu plus à l'est (GFS, IFS 0 Z) :

 

20101400_0500.gif

 

20101400_0500.gif

 

A long terme quoiqu'il en soit, on remarque que la circulation générale d'ouest reste relativement peu rapide et la dynamique est favorable à de amples ondulations. Vraisemblablement, nous nous dirigeons vers une semaine plus ou moins humide, avec des températures à nouveau inférieures aux normales de saison. En dépit d'une incertitude sur la position exacte des centres d'action la semaine prochaine, les cartes IFS / IFS ENS 0 Z évoquent quand même la tendance qui se dessine dorsale atlantique, bas géopotentiels jusqu'en Europe du Sud, flux de N/NO et fraîcheur quasi-certaine (j'aurais pu dire acquise ;) ).

 

 

ps2png-gorax-green-008-6fe5cac1a363ec152

 

 

ps2png-gorax-green-004-6fe5cac1a363ec152

 

Edited by Cers
  • J'aime 15
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Cers a dit :

Vraisemblablement, nous nous dirigeons vers une semaine plus ou moins humide, avec des températures à nouveau inférieures aux normales de saison.

 

Pour rebondir sur ce que j'ai avancé hier, la fraîcheur est acquise en début de semaine oui, par la suite les températures pourraient bien remonter à des niveaux de saison.

 

Lundi à H144 pour les modèles, on a toujours cette possibilité que le talweg s'enfonçant ce weekend vers l'Europe évolue en une goutte froide plus ou moins étendue (IFS par ex. envisage ce scénario).

 

noaa_gfs_gf.jpg.68099bfd1117c8b78759ef1e034d4b34.jpg

 

 

Dans le même temps, comme mentionné hier, nous aurions une nouvelle pulsion anticyclonique en direction du Groenland et de l'Islande, en mesure de permettre une ré-alimentation en quelque sorte des bas géopotentiels. Rapidement cependant, on observe des divergences qui s'amplifient et deviennent significatives entre les modèles.

 

Pour citer ce que modélisent par exemple les trois principaux déterministes ce matin : 

 

- IFS privilégie une situation bloquée, les HG gagnant peu à peu la Scandinavie et interagissant avec une GF persistante ;

- GFS et GEM voient une crête anticyclonique se développer graduellement en Europe au fil de la semaine, c-à-d. une évolution possible vers un régime AL.

 

20101500_0600.gif

20101500_0600.gif

 

Bref, dans tous les cas, un temps frais et plus ou moins humide suivant les régions et l'influence dépressionnaire se maintient en première partie de semaine. Dans le second scénario néanmoins, le flux basculerait ensuite au sud-ouest, la masse d'air s'asséchant et se réchauffant graduellement. Les ensembles offrent plusieurs scénarios possibles. Je n'ajouterai rien, sinon que le jeu est naturellement ouvert à long terme. :) 

 

Voici les diagrammes de T850 pour Paris :

 

ts-charts?LANG=en&WMO=07149&MODELL=allts

 

ts-charts?LANG=en&WMO=07149&MODELL=gefst

  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Il y a 1 heure, Cers a dit :

IFS privilégie une situation bloquée, les HG gagnant peu à peu la Scandinavie et interagissant avec une GF persistante ;

 

IFS ENS 00Z et 12Z d'hier optaient pour un régime BL (BLocage) en première partie de semaine et soit BL soit NAO- en seconde partie de semaine.

Ce matin, IFS ENS 00Z opte clairement pour un régime BL à une écrasante majorité. Un peu de NAO- en début de semaine, un peu d'AR en fin de semaine pour  l'option très minoritaire.

GEFS envisage un régime NAO- pour une bonne partie de la semaine, tendant peut-être vers un AR en fin de semaine ou semaine prochaine (avec un AL temporaire de transition).

Chez MF (ci-dessous), la PE donne ceci : AR -> BL avec une NAO- en « embuscade ». Mais toujours aucun zonal à l'horizon.

 

regimes.png.addfeb3fd5f9f598704d5d78be611c3f.png

Conclusion :

Comme écrit précédemment, temps globalement frais entrecoupé de pulsions plus ou moins douces de courtes durées, surtout au sud. Pas mal d'humidité prévisibles avec des pluies fréquentes pour tout le monde ou presque sans que des indices de fortes intensités soient décelables. En résumé, un temps de saison, parfaitement automnal ! :)

Edited by _sb
  • J'aime 8
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Merci @gugo, une présentation claire et détaillée des options qui se présentent ! :)

 

Le mot-clé pour l'instant serait « flux méridiens ».

L'impression est assez mollassonne sur les modèles mais ce sont des flux énergétiques qui peuvent rapidement tourner aux thalwegs incisifs avec creusements secondaires et/ou aux GF virulentes. En se retournant sur les modélisations de la semaine écoulée, on s'aperçoit qu'on était dans la même mollesse à LT avec pourtant les évènements récents qu'on a connu ! Dès que l'énergie augmente, le potentiel s'élève. Ça peut naturellement se concrétiser ici ou ailleurs mais ces flux modélisés traduisent une hausse du champ énergétique sur l'HN, dont sur notre quadrant.

 

 

  • J'aime 11
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, _sb a dit :

 

Le mot-clé pour l'instant serait « flux méridiens ».

 

A l'échelle hémisphérique, c'en est presque caricatural. Personne n'y échappe :

 

ECMOPNH12_168_2.thumb.png.b52c683e5a4601cbf137933cd3989786.png

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Fribourgeois a dit :

Et en hiver El patator ou El zonal sera bien de retour comme l'an dernier.... 

 

Pas Sûr, la situation à l'échelle globale n'est pas du tout la même que l'année dernière.

 

Profitons de la période frâiche et humide d'assez longue durée à priori dans un premier temps et peut être du premier mois negatif depuis 1 an et demi

 

image.thumb.png.714419cb4747dd7d4cbfebca3ea428b6.png

  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites
Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

Avec à la clé, sur la période s'étalant du 11 au 14 Octobre les premières gelées de la saison si le ciel est clair...

A suivre

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Avallon89 a dit :

 

Pas Sûr, la situation à l'échelle globale n'est pas du tout la même que l'année dernière.

 

Profitons de la période frâiche et humide d'assez longue durée à priori dans un premier temps et peut être du premier mois negatif depuis 1 an et demi

 

 

D'autant que ça risque de s'éterniser toute l'échéance, ça à l'air bien bloqué après la période agitée que nous venons de connaître, sur une large majorité de la modélisation.

Les bas geopotentiels devraient donc rester bloqués sur le pays, sans être réalimentés véritablement, temps mou et frais sur bon nombre de régions en vue, pas totalement sec non plus, notamment en allant vers les côtes de la Manche et vers le nord est, où l'activité frontale pourrait conserver une  activité plus palpable. On distingue en effet la trace de front sur ce flanc est de la dorsale Atlantique, avec effectivement peut-être même quelques gelées blanches sous éclaircies.

 

On a donc envie de savoir si ce temps froid, globalement peu dynamique et parfois humide va se maintenir durant toute l'échéance.

Il faut dire qu'à très haute altitude en stratosphère on a des conditions d'anomalies positives qui sont actuellement marquées côté HG+ atlantique, je ne sais pas quelle est la faculté de propagation à la troposphère, mais on peut toujours considérer que la contribution de la stratosphère sur la situation à venir est plus favorable à l'échange méridionale, quelque soit le taux de calque , notamment pour obtenir de la dorsale Atlantique plutôt qu'à du zonal.

Une situation qui devrait se maintenir au cours des prochain jours, ce qui appuie le z 500 majoritairement modélisé sur notre quadrant.

Aucune raison de penser sur cet appui là en tout cas que la situation évolue de façon radicale d'ici la fin de ce topic et le début du suivant.

10_nh_stanom_1_iqg7.png

 

 

Puis au fil de l'eau, les modèles tendent plus vers un lent décalage vers la gauche de la situation à très haute altitude, avec un renforcement du tourbillon polaire avec un refroidissement, saisonnalité oblige. Contexte avec une mjo coincée en 4/5 pas si loin de la neutralité qui plaide plutôt pour un retour à terme d'une molle nao+ , il est compliqué d'y accorder un poids important sur la prévision de la fin de ce topic et le suivant.

ECMF_phase_51m_full_rmk6.gif

Après si on fait une lecture plus brute de la modélisation, on voit selon l' approche empirique que l'ET hypothétiquement lié au point soulevé plus haut fait débat sur la PE du ECWMF de l'autre côté de l'Atlantique, la persistance d'un talweg reste encore une option:

EEH1-168_rwi0.GIF

 

Puis plus loin, c'est donc le retour ou non de la nao+ avec sa dépression entre Irlande et Islande qui fait débat, mais c'est une hésitation fréquente à telle échéance en cette saison sur les PE:

EEH1-240_zjh1.GIF

 

Donc notre blocage est peut-être peu esthétique, avec des profondeurs de flux limitées, je ne sais même pas si il répond  à cette appellation, mais visiblement ne manque pas de résistance, bénéficiant d'indices de retour zonaux timorés qui repoussent l'échéance d'éventuels changements à des incertitudes très marquées. Ce qui joue pleinement sur une probabilité grandissante de se retrouver avec un mois d'octobre sous les normes, même si on va garder en tête qu'un retour raté du zo, esquisse actuelle?, peut aussi aboutir à terme un régime AL donnant lieu à un bond des T°C en dernière décade. Transition entre régimes méridionaux, caractéristique du pile ou face des situations méridionales.

 

  • J'aime 13
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

A maintenant environ 5 jours de l'entrée dans ce topic, les prévisions se sont progressivement toutes recentrées vers un scénario de positionnement d'un talweg plongeant vers la France.

Vision d'aujourd'hui pour lundi 12 octobre par les 4 modèles principaux :

image.thumb.png.f2c6e36660390015c521a6ced66e1ff0.png 

Les ajustements de dernière minute seront décisifs pour évaluer le degré d'instabilité de la masse d'air et les précipitations associées. Pour GFS, par exemple, la synoptique semble propice à une grande fraîcheur dans l'est du pays (surtout de jour car la couverture nuageuse et le vent limiteront le refroidissement nocturne), avec de la neige en montagne dès 1000 à 1500m dans l'air froid d'altitude drainé par le talweg. Pour l'O du pays, l'alimentation d'origine atlantique par contournement des HP et la proximité des HG donneraient certainement un temps moins frais mais pas agréable pour autant. 

image.png.04105f066592bfa40dc86243d31c915e.png

 

Au final, si un temps perturbé semble marquer la semaine à venir, en lien avec une belle alimentation de composante Nord, en revanche il va falloir attendre encore un petit peu pour évaluer le degré de fraîcheur des températures en fonction de quel élément l'emportera sur la France (HG / Talweg) ou bien le statu quo dans les positions actuellement envisagées coupant le pays en deux.

 

Edited by sastrugis
  • J'aime 10
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Même si c'est encore loin, je rajouterai que des scénarios apparaissent en fin de semaine pour une plongée de thalweg sur le proche ou centre atlantique, ce qui, le cas échéant, nous aménerait pour la suite dans une alimentation de sud. C'est certes minoritaire, à l'heure actuelle, mais à ne pas négliger à mon avis

  • J'aime 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
La Rosière Montvalezan(1850m d'altitude ) et St Bonnet Le Château(870m)

Bonjour, 

La situation synoptique avec descente des BP sur l'Atlantique semble se profiler en toute fin de semaine prochaine, avec a la clef à l'avant de cette plongée, un flux qui tournerait secteur Sud.

Puis, dans le prochain topic, il faudra surveiller ceux qui pourrait se préparer pour le Sud du pays, où un nouvel épisode est possible dans cette configuration ...

 

A suivre ...

 

ly1g.png

 

Source : Infoclimat 

Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Je ne me rappelle plus qui parlait d'AO négative mais GFS continue dans cette voie : le VP est éclaté et les HG ne rate pas une occasion pour s'élever et tisser une sorte de toile d'araignée dans laquelle les noyaux de BG tournicotent. De là, sur notre quadrant, la NAO tend à rester négative / les signes de blocages se maintiennent.

 

ao.sprd2.gif

 

Côté IFS, la volonté est au blocage scandinave avec des HG renouvelés. Pour rester dans les indices :

 

ps2png-gorax-green-004-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-YZ04Mj.png.e7db9ffd9305b418077771d21d3577c3.png

 

IFS ENS est à 100% en NAO- ou en BL (gauche et haut sur le graphe). Ce que ne contredit pas sa probabilité sur les régimes : entre 60 et 70% sur la semaine NAO-/BL, 20% en AR et le reste en indéterminé. Point de NAO+ et de ZO.

 

Alors forcément, qui dit VP éclaté, dit GF / Thalweg potentiel plongeant plus ou moins vers le sud => tendance à des flux méridiens.

À partir de là, si on se trouve du côté de l'advection chaude, un épisode méditerranéen est possible. Si on se trouve sur l'advection froide, ben fraîcheur et giboulées sur la France, Mistral et Tram sur le SE.

 

Quand on voit les écarts-types pour cette semaine, sans doute tôt pour se pencher sur la semaine suivante ...

 

http://stockage.infoclimat.net/ecmwf/europe/2020100800/192/500_spr.png?run=run00model

 

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Naillat, 360m, 23
il y a 8 minutes, _sb a dit :

Point de NAO+ et de ZO.

Bonjour,

 

tout à fait d'accord avec ceci. Pourtant la possibilité d'une circulation sous blocage apparaît notamment chez IFS, cela est d'ailleurs illustré par les projections d'écarts types que tu as utilisées. Si une telle circulation se mettait en place à cette période de l'année, il n'est pas impossible que le temps sensible puisse être comparé à celui d'un zonal pas trop actif. Les NAO- peuvent proposer de gros écarts de température entre le nord et le sud de la France.

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

De toute façon, il faut penser qu'on n'est pas forcément dans un des quatre régimes de façon pure et dure. Il y a toujours des nuances avec leurs conséquences à des échelles inférieures, et la notion de régime de temps prend son sens sur une échelle temporelle de quelques jours, lorsque les ondes haute fréquence de l'atmosphère sont filtrées.

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

A la vue de ce que nous offre GFS, la situation semble assez bien calée sur la première partie (jusqu'au 15/10) de ce topic fraîcheur et humidité/pluviosité (probablement sur les 3/4 nord-ouest du pays) : un automne qui ressemble à... l'automne !!!

 

Diagramme GEFS   

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites
  • Sebaas changed the title to Du 12 octobre 2020 au 18 octobre 2020, prévisions météo semaine 42
  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...