Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 19 octobre 2020 au 25 octobre 2020, prévisions semaine 43


Recommended Posts

Bonjour, pour une fois j’ouvre le

bal...

Je voyais beaucoup de messages sur les réseaux sociaux vantant les effluves hivernales de gfs pour cette semaine, force est de constater que c’est IFS qui semble tenir le bon bout, nous aurions alors des remontées très douces voire chaudes.

C9201563-CB76-45FD-935D-53A1AB825E90.gif.21046109be71568618bc08a1b66f72e2.gif1DF67982-A5BD-4320-ADF5-9F596FD1149B.gif.e81ca175fcf265c727fb5538bf44957f.gif

 

Ca serait une incroyable situation pour cette période de l’année, sans parler du potentiel instable pour la Méditerranée...

 

Le diagramme est digne d’un mois d’Avril/Mai

1F640234-FCBB-4F16-952A-85F92D5FB477.gif.2cf5d1da307d8ae40bcbd6e89ed17227.gif
Au sol la fourchette se situe entre 15 et 20 degrés au nord et autours des 20 degrés au sud, à mon avis on pourrait avoir plus ponctuellement avec une telle synoptique .


Nous continuons dans le sensationnel et nous ne sommes probablement pas au bout de nos surprises.

18eme mois au dessus des normes c’est ça ?

 

Edited by kéké
  • J'aime 15
  • Merci 1
  • Surprise 3
Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, kéké a dit :

Bonjour, pour une fois j’ouvre le

bal...

Je voyais beaucoup de messages sur les réseaux sociaux vantant les effluves hivernales de gfs pour cette semaine, force est de constater que c’est IFS qui semble tenir le bon bout, nous aurions alors des remontées très douces voire chaudes.

C9201563-CB76-45FD-935D-53A1AB825E90.gif.21046109be71568618bc08a1b66f72e2.gif1DF67982-A5BD-4320-ADF5-9F596FD1149B.gif.e81ca175fcf265c727fb5538bf44957f.gif

 

Ca serait une incroyable situation pour cette période de l’année, sans parler du potentiel instable pour la Méditerranée...

 

Le diagramme est digne d’un mois d’Avril/Mai


Au sol la fourchette se situe entre 15 et 20 degrés au nord et autours des 20 degrés au sud, à mon avis on pourrait avoir plus ponctuellement avec une telle synoptique .


Nous continuons dans le sensationnel et nous ne sommes probablement pas au bout de nos surprises.

18eme mois au dessus des normes c’est ça ?

 

 

 

Le mois d'octobre etant un mois dans les normales comprises entre avril et mai, il n'y a rien d'exceptionnel pour le moment sur les diagrammes

 

image.thumb.png.2a54ea53d95f1a31f8fb240b8b1def2d.png

Le flux de sud sera accompagné d'un fort vent et de bonnes précipitations à nouveau dans le sud si cela se confirme bien sur car gfs de ce matin est assez extrême. On est dans une situation méridienne très marquée. des températures douces là ou le vent de sud soufflera fort mais tout dépendera ou se situe le thalweg. S'il est plus à l'est alors les vents seront plutot orientés sud est à est sur une partie du territoire.

 

A j+ 7 difficile de savoir encore l'intensité du vent et des précipitations

  • J'aime 5
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye (265 m) entre Nancy et Toul

En quelques mots, la semaine prochaine s'annonce en France plus douce. Un système dépressionnaire investirait le proche-Atlantique comme l'avait dernièrement anticipé IFS EXT, une situation effectivement favorable à un flux de sud potentiellement assez dynamique, transportant de l'air chaud sur son flanc est. Les températures pourraient être ainsi de quelques degrés supérieures aux normales. La couche limite n'est plus aussi épaisse qu'en été et on peut penser que la nébulosité contribuera à limiter la hausse diurne de température en surface. Malgré tout, les 20 °C pourraient être ponctuellement atteints ou dépassés même au nord. On pourrait avoir transitoirement un pic de douceur en début de semaine suivi par le maintien d'une masse d'air relativement douce mais pas forcément de façon excessive (+4 °C ? ...). Outre ces considérations thermiques, on peut également dans ce contexte synoptique envisager des remontées humides, un temps par endroits instable. Il conviendra d'apporter des précisions plus tard. L'influence dépressionnaire pourrait perdurer tout au long de la semaine.

 

 

ps2png-worker-commands-56d6bc6b7c-plg5j-

 

 

Ci-dessous la moyenne GEFS mardi prochain, des anomalies de géopotentiel à 500 hPa d'une part, et de température à 850 hPa d'autre part. On note tout de suite l'anomalie de bas géopotentiels sur la partie est du bassin atlantique, tandis que les régions situées de Terre Neuve au Groenland et près du Pôle sont toujours concernés par des anomalies hautes de géopotentiel et de température. En aval de l'anomalie basse de géopotentiel sur l'Atlantique, il y a advection d'air chaud en Europe de l'ouest : on a une anomalie chaude. L'Europe orientale et la Scandinavie seraient soumis à un temps plus frais.

 

 

gens-31-5-180.png

 

gens-31-6-180.png

 

 

 

Ci-dessous, les diagrammes IFS ENS près de Paris (par exemple) évoquent en particulier :

 

- une augmentation nette des températures lundi/mardi, probablement > 10 °C à 850 hPa ;

- des températures à 2 m en mesure de dépasser à nouveau 18 °C l'après-midi ;

- des signaux de pluie à partir de mardi, et surtout mercredi.

 

 

render-worker-commands-56d6bc6b7c-pgbvl-

 

 

render-worker-commands-56d6bc6b7c-pgbvl-

 

Edited by Cers
  • J'aime 10
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Quel bazar. 

Entre des prévisions automatisées qui voient une txx de 16 la semaine prochaine à Paris et un run gfs le plus chaud qu'on ait jamais eu avec dans cette config les records quotidiens battus dans le nord avec 17 a 850 (le tube ensembliste est forcément plus moderé mais prends 10 degrés en 24h après en avoir perdu 10 les 24h avant, sacrée girouette qui montre que même un tube de scénarii groupés ne veut rien dire) on sait pas à quel saint se vouer. Et c'est pas du LT. 

 

 

Edited by edd
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne

Ifs et gfs sont par contre moins divergents pour la fin de semaine, au vu de l échéance 

Tout les deux voient une dépression pas mal creuse (964 hPa à IFS et 973 pour Gfs), un peu au nord du flanc gauche du jet

Dépression on dirait qui arriverait non par l O mais par le N, ensuite pour mourir au large du portugal

Le timing est concordant il me semble

Je laisse les plus a même d en parler en parler modeles.infoclimat.net_ecmwf_europe_2020101500_216_500.png.e6f57c602d175ae62724720cc04cce3a.png

 

modeles.infoclimat.net_gfs_europe_2020101506_204_500.png.8dc5ef9319bdee2c9e382d90efd793a0.png

modeles.infoclimat.net_gfs_europe_2020101506_204_jet.png.a20aae70eb4e8ff5d475041ee969f3fc.png

 

modeles.infoclimat.net_ecmwf_europe_2020101500_216_vent_850.png.1ae3808aca21d55587889fa934f653e1.png

 

 

Edited by Matpo
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

Ouais... sacré grand écart et revirement qui, en effet, pourrait donner des valeurs d'exception sur le pays.

Le diagramme de Strasbourg en est une illustration. Mais bon, globalement perturbé ce qui aurait effet de limiter la hausse des T°.

 

graphe9_1000_578_316___.png

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye (265 m) entre Nancy et Toul

Bonjour,

 

Tandis qu’une puissance dorsale anticyclonique va s’étirer vers le Groenland, une goutte froide vient s’isoler en cette fin de semaine sur l’Atlantique vers nos latitudes. Relativement éloignée cependant, elle ne nous influencera pas directement ce weekend, mais devrait contribuer à une nouvelle dégradation du temps la semaine prochaine. En France, le champ de pression/géopotentiel va remonter un peu ces jours-ci, les bas géopotentiels s’éloignant vers l’est, repris plus tard par la circulation des hautes latitudes vers la Russie ou la Scandinavie. D'où le retour graduel de conditions plus sèches bien qu'encore fraîches sur notre pays, alors que Terre Neuve, Labrador et Groenland seraient concernés par des températures anormalement élevées pour la période de l'année. Arpege par exemple modélise une anomalie de +16 °C à 850 hPa ce dimanche vers le Labrador, et au-même instant une anomalie de -8 °C sur le nord-est de la France !

 

arpegeeur2-0-66.png?6

 

arpegeeur-15-66.png?6

 

 

La situation va évoluer dans les jours qui viennent. Deux branches de jet et un système frontal seront associés à la dépression précitée, perturbation alimentée par de l’air chaud d’origine tropicale. A l’avant du système, l’advection différentielle de température, positive, sera corrélée à l’amplification modérée d’une dorsale d’altitude en direction de l’Europe. Dans le même temps, une anomalie de surface s'amplifierait par interaction barocline suite à une ondulation au niveau du front froid existant - le long duquel on rencontre de forts noyaux de tourbillon absolu. Cette perturbation accentuerait les transferts méridiens, et interagirait ensuite avec une anomalie d’altitude située dimanche/lundi au voisinage de l’Islande et de l’Irlande.

 

Situation prévue par IFS lundi à 12 UTC (isolignes = Z500, plages de couleur = T850). On remarque sur cette carte l'advection d'air chaud sous la crête de hauts géopotentiels en Europe de l'ouest, la goutte froide sur l'Atlantique vers 40-45 ° latitude nord et une seconde anomalie entre l'Irlande et l'Islande.

 

render-worker-commands-56d6bc6b7c-d928q-

 

Cyclogenèse sur l'atlantique (TA 850 hPa, prévisions GFS) :

 

gfs_2020-10-15-06Z_102_67.113_-40.219_29

 

 

 

Le contexte s’annonce donc dépressionnaire sur l’Europe du nord-ouest mardi et les jours suivants. Un anticyclone de surface persisterait sur le Groenland, mais on s'oriente globalement vers une augmentation de l’activité dépressionnaire au-dessus de l’Atlantique-Nord, avec une zone barocline assez basse en latitude, une augmentation de l'indice NAO à long terme.

 

Situation synoptique prévue en Europe par IFS / IFS ENS respectivement mercredi (pression mer) et vendredi (géopotentiel à 500 hPa) à 00 UTC :  

 

 

ps2png-worker-commands-56d6bc6b7c-s5xd4-

 

 

ps2png-worker-commands-56d6bc6b7c-plg5j-

 

 

Concrètement, en France, cela se traduirait en terme de temps sensible par :

 

- Une hausse du champ de température à l’avant du front froid ; la nébulosité limiterait néanmoins l'évolution diurne en surface, nous pourrions avoir entre 15 et 21 °C mardi après-midi, potentiellement un peu plus par endroits dans le sud-ouest. Les nuits de mardi à mercredi et de mercredi à jeudi pourraient être particulièrement douces. 

 

- Le retour probable de la pluie à partir de mardi/mercredi sur de nombreuses régions, et un éventuel coup de vent.

 

- Une possible diminution des températures avant une nouvelle ondulation éventuelle le weekend. Cela dit, vue l’échéance, la tendance du champ de température reste soumise à une incertitude élevée ; la pénétration de l'air plus froid est très variable mercredi/jeudi suivant les modélisations, selon l’influence dépressionnaire et la position des centres d’action. Les températures pourraient osciller autour des normales de saison, sans excès particulier.

 

En conclusion, après un lundi probablement sec, plus ou moins ensoleillé ou nébuleux suivant les régions, c’est la poursuite de conditions typiquement automnales qui se profile.

 

On retrouve sur les diagrammes les éléments précédemment évoqués, à savoir :

 

- augmentation de la température en basses couches en début de semaine, baisse envisageable par la suite mais forte dispersion ;

- des signaux de pluie dès mardi puis tout au long de la semaine ;

- autre ondulation possible en fin de semaine.

 

 

 

render-worker-commands-56d6bc6b7c-d928q-

 

 

Edited by Cers
orthographe
  • J'aime 17
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Avant d'évoquer la semaine du topic, un petit aparté climatologique visuel nous rappelant l'existence des saisons.

Depuis le début de l'automne météo (1/9) sur l'hémisphère N, on voit la progression inexorable des "bleus" à partir de la zone polaire. Alors quelque soit la place de la petite France dans le système, il est facile de comprendre que le temps joue pour les hivernophiles avec à la moindre coulée nordique plus de répondant côté froid. C'est d'ailleurs pourquoi les massifs montagneux profitent déjà des premiers talwegs bien positionnés. Mais cela reste fragile car on sent que l'AA aura vite fait de s'affaler en AE sous l'impulsion d'une cyclogenèse qui va commencer à s'activer du Labrador à la Scandinavie, vu les contrastes thermiques qui se mettent en place latitudinalement. A moins que ce ne soit le traditionnel talweg bloqué au centre de l'Atlantique. La longue quête des situations synoptiques hivernales va donc pouvoir commencer, même si comme bien souvent ces dernières années nous sommes du mauvais côté de l'ondulation...

image.thumb.png.2f72404e93bf2f0666043a7a3d65e636.png

 

Pour cette semaine, le premier jour de ce topic (19/10) commence avec une petite crête chaude venant s'immiscer par le sud du pays. Pour la suite, pour l'américain GFS,  le système se décalerait gentiment vers l'Est mais pas suffisamment pour nous dégager des effluves douces, voire chaudes, en provenance du Sud. Un "été indien" en quelque sorte !

 

                     lundi 19                                                                        mercredi 21                                                                  dimanche 25

  Pour GFS image.thumb.png.b6dd458b057f141bc2e8d3dceccadba1.png

 

Pour l'Européen CEP, on part du même point mais le modèle tend ensuite vers un décalage du système plus marqué vers l'Est, ce qui permettrait  au talweg atlantique de faire ressentir ses effets d'instabilité par l'O du pays, avec certes de la douceur mais des orages à l'O.

 

Pour CEP image.thumb.png.7667a4fef2786198dd624cab64bb7d2a.png

 

 

Pour terminer et relativiser ces options, notons que les ensembles de GFS et CEP sont assez proches pour l'évolution générale, simplement le déterministe de GFS joue un cran plus haut que celui de CEP. Donc tout cela peut encore changer, dans un sens ou dans l'autre !

 

image.png.73938b1582072565ba9ce8928d46c55f.png

  • J'aime 20
Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye (265 m) entre Nancy et Toul

Intéressant à regarder rapidement aussi, les patterns dans l'hémisphère nord sur vingt jours. J'ai choisi le niveau 700 hPa pour l'illustrer (première figure ci-dessous), intermédiaire entre la surface et le niveau 500 hPa. On y voit clairement l'alternance d'anomalies positives et négatives de géopotentiel traduisant la dynamique installée depuis septembre, après la vague de forte chaleur ayant concerné la France. On retrouve sans surprise une anomalie négative en Europe assez marquée, correspondant à la récurrence de talwegs entre un anticyclone souvent présent sur l'Atlantique Nord et un blocage de hautes pressions en Russie. Les régions polaires présentent également une anomalie positive tandis que les pressions étaient souvent plus basses que la normale sur le Canada.

 

compday.IHZIrlasHJ.gif

 

Les anomalies de température à 850 hPa sont cohérentes avec les anomalies de géopotentiel, à savoir une anomalie froide notable en Europe de l'ouest, une anomalie chaude en Russie, Europe orientale et zone polaire. On relève également une anomalie chaude à l'ouest des côtes mexicaines, tandis qu'il a fait plus froid que la normale en Asie centrale.

 

 

compday.WgyN6AnVDG.gif

 

Les échanges méridiens sont plutôt conséquents ces dernières semaines, avec une composante méridienne du vent assez forte en valeur absolue aux latitudes tempérées :

 

 

 

compday.OL0vyZMZaI.gif

 

 

  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
Il y a 7 heures, Cers a dit :

composante méridienne du vent

Merci ! La carte résume a merveille je trouve les conditions des dernière jours, excusez moi, une petite question, que sont les composantes méridiennes de vent ? Le bilan lattitutinal de vent ? (Positif:flux de sud négatif flux de nord ?)

Merci

Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye (265 m) entre Nancy et Toul
il y a 41 minutes, Matpo a dit :

Merci ! La carte résume a merveille je trouve les conditions des dernière jours, excusez moi, une petite question, que sont les composantes méridiennes de vent ? Le bilan lattitutinal de vent ? (Positif:flux de sud négatif flux de nord ?)

Merci

 

Le vent qu'on mesure dans le référentiel terrestre (non galiléen), on peut le représenter par un vecteur : il a une direction, un sens et une norme (sa vitesse). On se place dans un repère local cartésien (O, i, j, k) lié à la surface de la Terre, tel que i est le vecteur unitaire tangent à un cercle de latitude dirigé vers l'est, j est le vecteur unitaire tangent à un méridien dirigé vers le nord et k le vecteur unitaire vertical dirigé vers le haut. Le plan (O, i, j) est donc tangent à la sphère terrestre.

 

Dans ce repère, un point M a pour coordonnées (x, y, z) et le vecteur vent V peu s'écrire sous la forme :

 

V = dx/dt i + dy/dt j = u i + v j .

 

u = composante zonale (déplacement suivant un parallèle)

v = composante méridienne (déplacement suivant un méridien)

 

Il s'agit donc mathématiquement des coordonnées du vecteur vent dans le repère précédent.

 

Un vent d'ouest (vers l'est) a une composante purement zonale, u > 0 , v = 0 ; un vent d'est a une composante u < 0.

Un vent du sud (vers le nord) a une composante purement méridienne, v > 0 , u = 0 ; un vent de nord a une composante v < 0.

 

Maintenant, un vent de ouest-nord-ouest - disons 290 ° sur le compas classique, angle de 340 ° dans le repère, sens trigonométrique - qui souffle à 10 m/s, aura des composantes u et v non nulles :

 

u = 10 x cos (-20 °) = 9.4 m/s

v = 10 x sin (-20 °) = -3.4 m/s

 

Dans cet exemple, u > 0 et v < 0, le vent ayant a la fois une composante ouest et une composante nord.

 

Remarque : la composante verticale des mouvements de l'air en coordonnée altitude s'écrit W = w k, w > 0 si le mouvement de l'air est ascendant et w < 0 si le mouvement de l'air est descendant.

 

Sur la première carte-ci dessous, est représenté le vent à 300 hPa (vecteur + vitesse en plages de couleurs) moyenné sur la période du 23/09 au 13/10 entre 1981 et 2010. On remarque que le vent près de la tropopause a en moyenne sur plusieurs années une composante zonale forte aux latitudes tempérées (vents d'ouest), ce qui n'est pas une surprise. Le vent présente un maximum vers Terre-Neuve : c'est le courant jet.

 

compday.scjILqamBy.gif

 

 

 

Voilà pour la climatologie, qui masque les ondulations permanentes de la zone barocline et les flux méridiens permettant des échanges pôle-équateur, plus ou moins importants suivant la configuration synoptique. Ci-dessous le vent à 300 hPa sur la même période du 23/09 au 13/10 mais cette année. Le courant jet ondule, présente un maximum situé au-dessus de l'Atlantique et la dynamique atmosphérique moyenne en place depuis fin septembre se traduit par des vents ayant une composante méridienne v relativement élevée en valeur absolue. Cela se traduit par des anomalies de vent méridien, entre autres négative sur la partie est du bassin nord-atlantique, l'Espagne, la France et l'Irlande (vents moyens de NO apportant de l'air froid et humide), positive en Europe de l'est et du nord (vents moyens de S faisant remonter de l'air plus chaud).

 

 

compday.eyHlYTzJOx.gif

 

 

 

compday.VHJ4drwGiZ.gif

 

 

 

 

  • J'aime 7
  • Merci 8
  • Haha 2
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Pas grand chose à signaler ce matin si ce n'est cette petite esquisse de blocage sur les sorties européennes (IFS + UKMO) depuis 48h :

500.png.4305c53ac41981c342409437df099a2c.png

Ca sera à développer plutôt dans le prochain topic mais cela pourrait favoriser à long terme le retour d'un temps plus agité en déviant le courant jet vers notre pays selon une inclinaison NO après le bref passage en flux de S en milieu de semaine prochaine. En image, cela ne serait pas sans rappeler ce que l'on avait connu en début de mois mais avec cette fois-ci un vortex polaire naturellement plus dense :

1er octobre - J+8 (25 octobre) :

gfsnh-0-6_rhy9.pngECH1-192_cjv3.GIF

Vu l'échéance et la faiblesse du blocage modélisé à long terme, je n'en aurais pas nécessairement parlé en temps normal. Mais les synoptiques s'inscrivant souvent dans un schéma fait de récurrences, on ne peut s'empêcher d'observer des similitudes dans le placement des grands acteurs synoptiques.

Cette anomalie de HGP entre Norvège et Groënland pourrait donc forcer un abaissement de la limite barocline vers le sud favorisant un flux frais/humide à composante O/NO. A défaut, si on suit plutôt GFS, on s'orienterait vers une dynamique zonale classique avec alternance O/SO probablement plus douce.

Voici donc quelques billes pour la personne qui se dévouera à ouvrir le prochain topic, il pourrait ne pas être si inintéressant que cela ;).

 

Edited by Kyrion
  • J'aime 16
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites
Posted
St Germain les Corbeil

Pour l'anecdote, les flux méridiens c'est pas la même chose outre-Atlantique. L'hiver va faire une descente spectaculaire dans les prochaines heures  dans la tornado alley(diagramme pris dans le Kansas ).

Diagramme GEFS

gfsna-16-144.png?12

 

Edited by faycal
  • J'aime 8
  • Surprise 7
Link to post
Share on other sites
Posted
Torfou, à la jonction 44-49-85

Du vécu à Wichita, Kansas. 

En décembre 1995. 

Températures à 0. Puis dans la nuit énorme baisse. Réveillée le matin avec -25. 

L'impression de respirer des aiguilles de glace... 

Après un été à 38-39 degrés et 90-95% d'humidité. 

Pardon pour ce hs. C'est juste que là, après les orages dantesques et les tornado warnings, les "sleet ice" et les temperatures en yoyo, les grelons de la taille de palets de hockey et les tubas, que j'ai eu le coup de foudre pour la météo ... 😆😍😍😍😍

  • J'aime 11
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
Il y a 3 heures, faycal a dit :

L'hiver va faire une descente spectaculaire dans les prochaines heures

Ces decrochages récurrents et spectaculaires de jet, j ai pas assez de recul pour dire si ils augmentent en fréquence, mais ça me fait penser aux prévisions consécutives au retrait des glaces arctiques..

Link to post
Share on other sites
Posted
St Germain les Corbeil
il y a 32 minutes, Matpo a dit :

Ces decrochages récurrents et spectaculaires de jet, j ai pas assez de recul pour dire si ils augmentent en fréquence, mais ça me fait penser aux prévisions consécutives au retrait des glaces arctiques..

Je ne pourrais pas te répondre sur l'augmentation de fréquence, tout ce que je sais, c'est que ces échanges méridiens spectaculaires sont typiques dans le Midwest, à priori rien d'exceptionnel dans la région . En effet le midwest se trouve à l'est de l'imposante chaine des Rocheuses. Ces montagnes ont un double effet : bloquer l'air tempéré du Pacifique et canaliser les vents dans la directions nord-sud.

Exemple le 8 septembre dernier à Denver :

image.png.1f16570e236d086be8503741b561c62f.png

33° dans l'après midi et de la neige le soir. Ce sont des choses qui arrivent là bas .

Edited by faycal
  • J'aime 4
  • Merci 1
  • Surprise 4
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...