Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Prévisions régions méditerranéennes - Novembre 2020


Recommended Posts

Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Temps crasseux mercredi / jeudi avec quelques ondées sporadiques en lien avec un très vague thalweg piloté par un minimum altitude vers l'Allemagne. Les conditions restent anticycloniques. La douceur persiste. Le vent reste faible à insignifiant. Quelques pluies orographiques possibles sur les Cévennes en fin de semaine.

Ça fait rêver, non ? :D

  • J'aime 2
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
  • Replies 99
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonsoir !   J'ouvre le topic de novembre puisqu'une puissante vague de nord-est va nous concerner ces prochains jours avec des Tx pouvant frôler les -10°C près des côtes où quelques glaçons

Il a pris un petit plus d'altitude pour atterrir sur Nans les Pins 😊 mais Chris is back 😁😉   Salut à toi, bonsoir à tous,   Ça fait du bien de vous retrouver même si l'absence de c

Bonsoir,    Le dernier run d'Arome prend une composante méditerranéenne beaucoup plus incisive.  Flux de Sud-Est doux et humide demain avec la mise en place d'une convergence en basse c

Posted Images

Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Un peu d'instabilité sur la Corse avec un plage d'air plus froid en altitude mais pas de quoi casser trois pattes à un canard boiteux...

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Petite accélération du flux durant le week-end, avec un faible thalweg manœuvrant un un resserrement du gradient de pression entre des HP sur le nord de l'Italie et les Alpes et des BP sur les Pyrénées.

Ce flux de sud favoriserait plutôt la BVR et la vallée du Rhône au sens large. On pourrait donc avoir de bonnes pluies sur ce secteur, la quantité d'eau disponible est importante et des convergences de surface devraient faire office de forçage (jusqu'à l'orage ? c'est toujours tangent ces situs). Du 34 au W13 semble le plus exposée mais ça peut évoluer favorablement sur PACA.

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Cette nuit, passage d'un front froid sur le continent, celui qui intéressera une grande partie de la France accompagné de fortes rafales de vent.

Pour notre bassin, renforcement temporaire des précipitations qui devraient intéresser à peu près tout le monde, probablement moins sur l'W-LR où celles-ci resteront brèves. La Corse sera concernée demain en matinée.

 

preciprate2020111506019.jpg

Ce matin à 6h UTC, le front froid abordait le nez de la Bretagne et le Cap Finisterre. Il poursuit sa progression vers l'est (flèche bleue) et se trouvera grosso modo peu après minuit sur PACA (ligne bleue). En parallèle, un creusement relatif de surface sur la Catalogne ce matin transitera par Lion pour se positionner entre Corse et PACA. À l'avant, elle advectera de l'humidité, régénérant le front. À l'arrière, la Tramontane se lèvera dès ce soir suivie du Mistral en cours de nuit.

Le front atteindra l'île de Beauté en début de matinée.

 

06dwdanalyse.png

 

Lundi, Tramontane et Mistral domineront les débats en soufflant jusqu'à les 70-80 km/h, 100 km/h pour le Mistral aux endroits exposés, avec des températures en baisse relative.

Le gradient de pression sera plus important sur W-PACA, moins sur le Roussillon où la Tramontane mollirait plus rapidement que son compère.

 

Mardi, avec l'éloignement vers la Sicile de la dépression de surface, un Mistral résiduel localement modéré persistera en vallée du Rhône alors qu'un vent de NE tout aussi modéré s'établira entre la Corse et le continent. La façade orientale de la Corse sera un peu plus exposé. Ailleurs sur le continent, le vent sera faible.

Avec ce retour au calme sous des pressions élevées, les températures regagneront les degrés perdus la veille. Le matin, elles descendraient pas mal dans les TAF.

 

Mercredi, nous serions en plein sous le cœur d'une dorsale d'altitude et les conditions seront également anticycloniques en surface. Sur le NW du pays, un thalweg est en approche. Dans cette situation, le vent (très) faible sera d'origine maritime pouvant amener des nuages bas. Les températures seront très douces.

 

Jeudi, les pressions remonteraient fortement sur le proche-Atlantique alors qu'un minimum relatif persisterait vers les Alpes. Un vent d'W à NW se lèverait alors sur l'ensemble du bassin, notamment sur l'ouest de nos régions où le gradient est modélisé le plus fort.

Les températures resteront douces à très douces, localement fraîches le matin dans l'intérieur particulièrement dans les TAF.

 

Vendredi, un déferlement polaire sur l'Europe centrale nous concernerait amenant un creusement entre PACA, Corse et Italie alors que les pressions resteraient très élevées sur le golfe de Gascogne. Mistral et Tramontane souffleraient alors  avec force sur leur domaine alors que E-PACA et Corse subiraient un retour d'est plus ou moins actif.

Les températures seraient en baisse sensible.

 

GFS : géopotentiels et tourbillon à 500 hPa permettant d'envisager cette agitation. La plupart des modélisations vont dans le même sens, l'incertitude demeure essentiellement sur l'intensité et l'étendue du retour d'est.

 

euro1.jpg

 

 

 

 

Edited by _sb
ortho
  • J'aime 1
  • Merci 8
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

Pas grand chose à se mettre sous la dent ces prochains jours si ce n'est un gros coup de mistral et de Tram' sur les secteurs exposés.

Néanmoins, certains modèles semblent sous-estimer les rafales max. Car dans l'atmosphère c'est assez dynamique avec de fortes rafales en altitude.

 

En témoigne la puissance du Jet Stream durant la nuit de jeudi à vendredi sur notre région :

 

arpege-9-63-4.thumb.png.1b45e4fdf66ab257699f65778370e850.png

 

En rafales à 2m ça donne du 90km/h mais je suis persuadé que l'on pourrait taper du 110/120km/h entre l'Etang-de-Berre de la Camargue.

On a déjà vu des situations où la situation au sol paraissait banal mais l'était beaucoup moins en altitude :) 

 

Le tout, associé à une large baisse des températures dès vendredi.

 

À suivre ! 

Edited by Paul1305
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Merci Paul. Plus à l'est, le creusement de surface de vendredi est modélisé très sud : la Corse serait honorablement impactée, le continent serait à la marge et, si cette configuration se confirme, le retour d'est ne pousserait pas très loin.

 

ARPEGE 12Z sur une coupe N-S dans l'axe du Rhône : grande stabilité thermique mais comme le signale @Paul1305, cette trajectoire laminaire sera très probablement perturbée a minima par des ondulations orographiques.

 

coupearpegefr_490_482_490_647_63_2_1000_

 

À l'inverse, sur une coupe W-E, l'est de la région le profil thermique est bien différent, plus instable. Instabilité peu profonde modélisée par ARPEGE, plus engageante en suivant UKMO, c'est à suivre  lors des prochaines réactualisations.

 

coupearpegefr_463_571_635_571_63_2_1000_minicartewrf.png.d405afda525e12b52a6666f408d227f7.png

 

Sur la même coupe W-E, ARPEGE modélise le fort Jet en altitude (rouge) et les probables incursions d'altitude vers la surface, générant de puissantes rafales :

 

coupearpegefr_463_571_635_571_63_5_1000_

Edited by _sb
  • J'aime 2
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Message de Paul confirmé, avec un vent violent vendredi durant lequel les rafales dépasseront les 100 km/h en BVR, sur les côtes de W-PACA et sur le NW de la Corse (l'ïle Rousse devrait encore bien scorer !). Les 130 à 140 km/h sont anticipables aux caps les plus exposés.

 

5fb5571db5973_carte.jpg

 

De belles ondes orographiques sont modélisées qui s'atténuent progressivement en s'éloignant en mer (les T sont plus illustratives) : celles-ci sont déjà nettement visibles sur le champ 2D du vent de surface, ci-dessus.

 

coupearome_515_505_524_665_42_0_1000_250

 

coupearome_515_505_524_665_42_5_1000_250

 

De violentes rafales avec irruption du flux d'altitude sont donc à prévoir en même temps que l'air froid.

La Corse continue d'être exposée au retour d'est, ça devient de plus en plus compliqué pour E-PACA, le creusement semble vouloir s'installer trop au sud pour autre chose qu'une couche plus ou moins dense / morcelée de cumulus et quelques averses localisées. À voir.

 

Pour les températures, E-PACA devrait rester en influence maritime et limiterait ainsi la baisse du thermomètre. Ailleurs, nous passerons sous les normes et les gelées pourraient s'étendre ce week-end dans l'intérieur avec un flux de terre devenant faible. Même en journée sous le soleil, la sensation resterait fraîche si ce n'est froide.

Edited by _sb
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
il y a 31 minutes, _sb a dit :

Message de Paul confirmé, avec un vent violent vendredi durant lequel les rafales dépasseront les 100 km/h en BVR, sur les côtes de W-PACA et sur le NW de la Corse (l'ïle Rousse devrait encore bien scorer !). Les 130 à 140 km/h sont anticipables aux caps les plus exposés.

 

 

Je rajouterai à ton excellente analyse le Jet Stream prévu par AROME. 

Avec une incursion brutale en haute atmosphère  :

 

arome-9-36-4.thumb.png.c5880c8ef646158496480908b26dd0c7.png

 

arome-9-40-4.thumb.png.755bfe91d29bd165a7138254bc2cc957.png

 

Pas tous les jours qu'on a un JET a plus de 260km/h.

 

Dans ce genre de scénario c'est du côté de la station d'Istres ou de Salon-de-Provence que le max devrait atteint (si on excepte celle de Martigues-Cap Couronne).

  • J'aime 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Impressionnant le jet en effet à voir comment cela se traduit au sol Arôme et Arpège voit toujours 80/90 sur le 13 avec des pointes à 100 sur les Alpilles et la cote bleue.

Fort rafraîchissement vendredi (5/7 de ressentis l’apres midi dans les secteurs sous le mistral)

Bonne soirée 

Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

AROME12Z, vendredi matin, en modélisation brute, propose un peu plus de 110 km/h sur le 13 dans l'axe du Rhône (Arles, Salon ..) et le SE13.

Les 130 km/h sont dépassés sur le NW de la Corse, vers l'Île Rousse ainsi qu'en mer, à la convergence des flux de NE et NW.

Proche de 100 km/h à la frontière italienne, entre Monaco et Vintimille, en NE.

 

Stats AROME 12Z sur le domaine med (39.64°N 1.72°E 45.75°N 11.04°E) en m/s (* 3.6 pour des km/h)

 

AROME_stat_med.png.7b7405968b6175b64520aa086acb9fa8.png

Edited by _sb
stats
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Il y a 2 heures, bru a dit :

Impressionnant le jet en effet à voir comment cela se traduit au sol Arôme et Arpège voit toujours 80/90 sur le 13 avec des pointes à 100 sur les Alpilles et la cote bleue.

Fort rafraîchissement vendredi (5/7 de ressentis l’apres midi dans les secteurs sous le mistral)

Bonne soirée 

 

C'est dans ce type de cas qu'il faut aller plus loin que la simple prévision brute des rafales à 2m.

Comme expliqué plus haut les rafales possibles sont sous-estimées. Et je ne serai pas étonné qu'on atteigne 120km/h sur certains secteurs. Pourquoi pas 125km/h en plaine de Crau ou au pied des Alpilles sans forcément pouvoir le mesurer sur ce coin vide de stations.

À suivre sur les stations du port de Fos par exemple.

 

Edited by Paul1305
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Salleles d’aude // Tulle jusqu’à fin Juin
il y a 19 minutes, Paul1305 a dit :

 

C'est dans ce type de cas qu'il faut aller plus loin que la simple prévision brute des rafales à 2m.

Comme expliqué plus haut les rafales possibles sont sous-estimées. Et je ne serai pas étonné qu'on atteigne 120km/h sur certains secteurs. Pourquoi pas 125km/h en plaine de Crau ou au pied des Alpilles sans forcément pouvoir le mesurer sur ce coin vide de stations.

À suivre sur les stations du port de Fos par exemple.

 

Il y’a des stations au port de Fos? La station du Frioul risque de scorer sévère..

 

A suivre aussi (de mon côté) le cap Bear, dans ce genre de direction c’est minimum 140/150 km/h dans le secteur.. 

Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
il y a 5 minutes, Météo Roussillon a dit :

Il y’a des stations au port de Fos? La station du Frioul risque de scorer sévère..

 

A suivre aussi (de mon côté) le cap Bear, dans ce genre de direction c’est minimum 140/150 km/h dans le secteur.. 

 

Oui il y a des stations au DPF (dépôt pétrolier) enfin plus exactement des anémos en fait... Près des cuves. Ce ne sont pas des stations publiques mais certaines données sont partagées de temps en temps.

Idem au GPMM (Grand Port Maritime de Marseille) où certains anémos enregistrent des valeurs de dingue en rade de Marseille. J'ai souvenir d'un 155km/h lors de la tempête exceptionnel de Mistral du 5 Mai 2019.

Edited by Paul1305
Link to post
Share on other sites
Posted
Salleles d’aude // Tulle jusqu’à fin Juin
il y a 6 minutes, Paul1305 a dit :

 

Oui il y a des stations au DPF (dépôt pétrolier) enfin plus exactement des anémos en fait... Près des cuves. Ce ne sont pas des stations publiques mais certaines données sont partagées de temps en temps.

Idem au GPMM (Grand Port Maritime de Marseille) où certains anémos enregistrent des valeurs de dingue en rade de Marseille. J'ai souvenir d'un 155km/h lors de la tempête exceptionnel de Mistral du 5 Mai 2019.

Y’a une station Sencrop qui apparement serait sur la digue des Catalan à Marseille qui score bien (96 km/h avant hier) j’attend un retour de @Oliv13 quand ça sera plus le confinement pour avoir des photos de l’emplacement exact 😂

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Briançon (05) 1260m
il y a une heure, Paul1305 a dit :

 

C'est dans ce type de cas qu'il faut aller plus loin que la simple prévision brute des rafales à 2m.

Comme expliqué plus haut les rafales possibles sont sous-estimées. Et je ne serai pas étonné qu'on atteigne 120km/h sur certains secteurs. Pourquoi pas 125km/h en plaine de Crau ou au pied des Alpilles sans forcément pouvoir le mesurer sur ce coin vide de stations.

À suivre sur les stations du port de Fos par exemple.

 

Je suis surpris de voir que tu raisonnes à partir du vent à la tropopause pour estimer les rafales.

Le mistral est un vent de basses couches, maximum en général vers 925hPa en raison de l'effet venturi dans le couloir rhodanien, accéléré vers le littoral provençal par la dépression du golfe de Gênes, et ce d'autant que l'advection froide d'altitude est brutale.

Les rafales des modèle sont parfois sous-estimées, certes, mais sais tu au moins comment elles sont calculées par le modèle ?

Il s'agit du vent à 10m auquel on ajoute un "complément", proportionnel à la racine carrée de l'énergie cinétique turbulente. Plus les basses couches sont turbulentes, plus les rafales diffèrent du vent moyen. Cette grandeur dépend du vent évidemment, c'est une énergie cinétique, mais aussi de ses petites variations liées à la turbulence...et donc, indirectement, à sa stabilité.

Dans le cas de la nuit de jeudi à vendredi, ces deux facteurs sont bien en deça des grandes tempêtes de mistral passée qui ont donné plus de 120km/h.

D'une part le vent moyen, visible par le resserrement isobarique, n'est pas assez fort, d'autre part, l'énergie cinétique turbulente est limitée, parce que l'air froid d'altitude arrive un peu en retard.

De haut en bas : 28 octobre 2012, 127 km/h à Istres ; 5 mai 2019 : 138 km/h à Salon ;  prévision du 20 novembre 2020. Seulement 20hPa de différence entre Golfe de Gênes et de Gascogne, dépression de Gênes moins creuse, et bien sûr pas d'air froid en altitude. Ces outils sont plus pertinents que le jet à la tropo. Et donc dans l'état actuel des prévisions numériques, je tablerais plutôt sur 105, très ponctuellement 110 km/h entre Salon, Marignane, Istres.

 

CFSR_1_2012102812_1.png.203014a82dbbd96604fa8cfe1d34525c.png

CFSR_1_2019050506_1.png.cfe029967acb4ac92c63b99a8e3793b3.png

GFSOPEU18_33_1.thumb.png.5319b95ea17ad7b857d3492db9144d8d.png

 

 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Arome et arpege en legère baisse pour le mistral les 100km/h ne sont vu qu'en mer. MF ne prévoit d'ailleurs pas plus de 80/90km/h sur son site. L'épisode se poursuivrait jusqu'a vendredi soir en se décalant très lentement vers l'Ouest avec toujours ce ressenti bien piquant :)

Edited by bru
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Il y a 9 heures, gaet34 a dit :

Je suis surpris de voir que tu raisonnes à partir du vent à la tropopause pour estimer les rafales.

Le mistral est un vent de basses couches, maximum en général vers 925hPa en raison de l'effet venturi dans le couloir rhodanien, accéléré vers le littoral provençal par la dépression du golfe de Gênes, et ce d'autant que l'advection froide d'altitude est brutale.

 

 

 

 

 

 

Attention, je ne vois pas où j'ai dit ça. Il ne faut pas lire entre les lignes.

C'est juste un peu dommage de se retrouver sur un forum de passionné avec encore et toujours des "analyses" basé sur des prévisions MF de prévis automatique ou sur de simple modèle avec les rafales à 2M même si Ö combien ce paramètre a fait des progrès ces dernières années... Il n'est pas infaillible.

Quoi qu'on en dise je n'aime pas me limiter à un seul paramètre d'un seul modèle météo. Ça n'est pas intéressant ni passionnant et le métier de Météorologue va au delà je pense. Et @_sb nous le prouve chaque jour ici de par sa ténacité à chercher à prévoir et analyser même quand le temps est calme.

Certes, ce fort coup de mistral ne sera pas historique loin de là et on restera probablement en deçà de 120km/h. Pour autant, le risque d'avoir des rafales supérieures à 110km/h est réel et tu le dis toi même dans ton analyse.

En fin d'Automne, cela peut provoquer quelques dégâts. Dire que ça n'arrivera pas ne serait pas "franc" non plus.

Je pensais simplement important de le signaler ici... C'est le but d'un forum. Débattre et discuter.

Bonne journée :)

 

Edited by Paul1305
Link to post
Share on other sites
Posted
Briançon (05) 1260m
Il y a 2 heures, Paul1305 a dit :

 

Attention, je ne vois pas où j'ai dit ça. Il ne faut pas lire entre les lignes.

C'est juste un peu dommage de se retrouver sur un forum de passionné avec encore et toujours des "analyses" basé sur des prévisions MF de prévis automatique ou sur de simple modèle avec les rafales à 2M même si Ö combien ce paramètre a fait des progrès ces dernières années... Il n'est pas infaillible.

Quoi qu'on en dise je n'aime pas me limiter à un seul paramètre d'un seul modèle météo. Ça n'est pas intéressant ni passionnant et le métier de Météorologue va au delà je pense. Et @_sb nous le prouve chaque jour ici de par sa ténacité à chercher à prévoir et analyser même quand le temps est calme.

Certes, ce fort coup de mistral ne sera pas historique loin de là et on restera probablement en deçà de 120km/h. Pour autant, le risque d'avoir des rafales supérieures à 110km/h est réel et tu le dis toi même dans ton analyse.

En fin d'Automne, cela peut provoquer quelques dégâts. Dire que ça n'arrivera pas ne serait pas "franc" non plus.

Je pensais simplement important de le signaler ici... C'est le but d'un forum. Débattre et discuter.

Bonne journée :)

 

Non, et ce n'est pas la première fois que je le répète sur ce forum, il ne s'agit pas de "prévis MF automatiques",  en affirmant cela tu dénigres le travail des collègues MF dont le rôle est d'expertiser le vent à partir des différents modèles disponibles.

Bien sûr, je ne me limite pas non plus à un seul paramètre météo. Mais pour prévoir les rafales, il est bien plus pertinent d'utiliser le vent en basses couches, 925hPa par exemple, plutôt qu'à 300hPa. On peut creuser plus loin, en regardant la hauteur de l'inversion de basses couches, je n'ai pas eu le temps d'en discuter. Plus le vent max du modèle est proche du sol, et l'inversion marquée dans les basses couches, plus on peut "majorer" les rafales brutes du modèle. Petit conseil de météorologue 😉

Enfin, tu déformes mes propos. Je n'ai pas parlé de rafales supérieures à 110km/h, j'ai dit que c'était le max qu'on pouvait attendre. Ce matin, les modèles ont baissé d'un cran, et j'aurais tendance qu'entre Istres, Salon et Marignane, le max du max serait plutôt entre 100 et 105. Si on atteint 110, c'est sur des caps bien exposés, sur la côte bleue ou les Calanques.

Comme tu dis, c'est important de discuter, c'est le rôle du forum. D'avoir des débats contradictoires. Mais aussi, de corriger certaines affirmations erronées ou informées que tu peux balancer, comme celle que j'ai surligné en gras. Belle journée également :)

 

Au delà de ce coup de mistral anecdotique dans les Bouches du Rhône, il faudra suivre les possibles déferlements en flux de NNE, possibles sur les vallées intérieures du 06 et l'est de la Corse. La situation est bien plus remarquable là bas, avec une direction assez inhabituelle en plus.

 

Edited by gaet34
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
il y a 46 minutes, gaet34 a dit :

Non, et ce n'est pas la première fois que je le répète sur ce forum, il ne s'agit pas de "prévis MF automatiques",  en affirmant cela tu dénigres le travail des collègues MF dont le rôle est d'expertiser le vent à partir des différents modèles disponibles.

Bien sûr, je ne me limite pas non plus à un seul paramètre météo. Mais pour prévoir les rafales, il est bien plus pertinent d'utiliser le vent en basses couches, 925hPa par exemple, plutôt qu'à 300hPa. On peut creuser plus loin, en regardant la hauteur de l'inversion de basses couches, je n'ai pas eu le temps d'en discuter. Plus le vent max du modèle est proche du sol, et l'inversion marquée dans les basses couches, plus on peut "majorer" les rafales brutes du modèle. Petit conseil de météorologue 😉

Enfin, tu déformes mes propos. Je n'ai pas parlé de rafales supérieures à 110km/h, j'ai dit que c'était le max qu'on pouvait attendre. Ce matin, les modèles ont baissé d'un cran, et j'aurais tendance qu'entre Istres, Salon et Marignane, le max du max serait plutôt entre 100 et 105. Si on atteint 110, c'est sur des caps bien exposés, sur la côte bleue ou les Calanques.

Comme tu dis, c'est important de discuter, c'est le rôle du forum. D'avoir des débats contradictoires. Mais aussi, de corriger certaines affirmations erronées ou informées que tu peux balancer, comme celle que j'ai surligné en gras. Belle journée également :)

 

Au delà de ce coup de mistral anecdotique dans les Bouches du Rhône, il faudra suivre les possibles déferlements en flux de NNE, possibles sur les vallées intérieures du 06 et l'est de la Corse. La situation est bien plus remarquable là bas, avec une direction assez inhabituelle en plus.

 

 

Loin de moi l'idée de dénigrer le travail de quiconque. Ce n'est absolument pas le sens de mes propos. Et je comprends tout à fait ta position à défendre MF vis à vis de ton job chez eux c'est de bonne guerre :) Chacun prône pour sa paroisse et rester indépendant de tout organisme est encore un autre métier.. 

Néanmoins, je peux lire par exemple aujourd'hui sur le site de MF des rafales max à 85km/h sur Salon la nuit prochaine. Quid d'une expertise alors que tu soulignes le fait que les rafales max pourraient bien atteindre jusqu'à 105km/h ? Ça fait quand même une sacré différence. Et cette différence est loin d'être anodine pour des services de secours ou des mairies... Qui prévoient des astreintes en fonction de ça. Même si le département restera sur une vigilance jaune.

 

 

2128805905_Capturedcran2020-11-1911_41_11.png.45f9cd72464d35288e94d8e945923a74.png

 

MPM (Marseille Provence Métropole) vient d'ailleurs de communiquer sur ce fort coup de vent avec des rafales pouvant dépasser les 100km/h sur plusieurs communes de la métropole. Et ce n'est pas en allant sur le site MF que le grand public aurait pu l'apprendre.

Je ne critique pas le travail de MF, mais simplement les incohérences possibles et le manque (parfois) de communication.

 

Quand à l'interprétation des modèles, chacun peut avoir la sienne :) Avec nos connaissances, nos outils et nos expériences propre à chacun. Ce qui n'empêche pas d'en apprendre chaque jour un peu plus sur cette formidable science !

 

Tout cela pour dire que pour moi il ne faut pas négliger l'aspect "risque" d'une prévision. Et MF est bien le premier à le dire il me semble.

Le système des "vigilances" porte bien son nom. Soyez "vigilant" ne veut pas dire que le phénomène météo sera à la hauteur de la prévision mais qu'un ou plusieurs paramètres laissent penser que cela pourrait arriver. Avec toutes les réserves que l'on peut avoir.

Bien difficile comme métier on est d'accord mais ça n'en reste pas moins passionnant... Le tout est de faire comprendre aux gens qu'il peut toujours y avoir un petit biais dans la prévision. Mais c'est un autre débat ! 

 

Pour terminer effectivement le vent à 925Hpa n'est pas devin mais donne une idée de ce qu'il se trame un peu plus haut que le plancher des vaches...

ARP 6Z :

 

arpege-8-21-4.thumb.png.4806f0932d447b7a4a79831ab0448fd1.png

 

arpege-8-24-4.thumb.png.8b9d9e38a059536a240e2529386af6e9.png

Edited by Paul1305
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Briançon (05) 1260m

Les 85km/h qui apparaissent sur le site ne correspondent pas aux rafales maximales prévues par les prévisionnistes, mais aux valeurs les plus "significatives". Un peu comme les hauteurs de vague en mer, on prévoit la moyenne du tiers des plus fortes vagues, égales à deux fois la hauteur moyenne, et non les vagues maximales, qui peuvent être bien plus élevées.

 

Dans les différentes production expertisées de Météo France, il est bien mentionné des rafales temporairement supérieures à 100 km/h, et ce ne sont pas des productions automatisées

Exemples (si la modération venait à modérer mon message car contenant des extraits de prévisions payantes, je comprendrais ;) )

Bulletin routes :

Citation

TENDANCE POUR LA SOIREE ET LA NUIT PROCHAINE:-- Poursuite de la Tramontane forte sur les mêmes secteurs qu'en journée.Le Mistral vire au nord-ouest en soirée et s'étend sur le 04 et 83 avec des rafales jusqu'à 100-110 km/h sur le littoral du 13.

Météoflash, bulletin commercial auquel s'abonne nombre de collectivités

Citation

-- BOUCHES-DU-RHONE -- Validité : du jeudi 19 novembre à 19h au vendredi 20 novembre 19h Le Mistral se met en place cet après-midi de jeudi sur l'ouest de la Provence, avec des rafales de 80 à 90 km/h. Il se renforce en soirée et nuit de jeudi à vendredi atteignant en basse vallée du Rhône et sur le littoral autour des Calanques 100 à 110 km/h en rafales . En cours de matinée de vendredi, le vent va progressivement concerner surtout la vallée du Rhône, atteignant 60 km/h en vent moyen et des rafales autour de 100 km/h. Le mistral baisse d'intensité en soirée .

 

Ces productions ne sont, il est vrai, pas accessibles au grand public, mais à destination des institutionnels, ou sur abonnement commercial, comme par exemple les installations pétrolières de Fos, ou le Port de Marseille.

Pour le grand public, il reste la vigilance, qui est jaune. Cela n'est pas anodin non plus. Pour le mistral, c'est à partir de 90 km/h généralisés en rafale, avec des pointes jusqu'à 110/120 (pour cet épisode, rafales généralisées 80/90, pointes à 100/110 donc).

 

J'espère que le malentendu s'est dissipé 😉

Capture.PNG

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
il y a une heure, gaet34 a dit :

 

 

J'espère que le malentendu s'est dissipé 😉

 

 

En effet on ne parlait pas de la même chose d'où le malentendu :) 

Je trouvais cela étonnant de ne pas retrouver sur le site de MF les rafales maximales 
prévues. C'est assez subtil du coup la différence.

Pour Météo-Flash en effet certaines communes choisissent même de souscrire à plusieurs contrats chez différents prestataires pour avoir une vision plus globale. Et c'est tout à leur honneur.

Merci pour cette mise au point et à bientôt ! ;) 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Votre échange est subtil aussi ;)

Le Jet possède une influence indirecte en pilotant l'advection froide qui, elle-même influe grandement sur deux points : la cyclogénèse sur la région gênoise (par conséquent sur la configuration du gradient de pression) et la violence du Mistral.  Le relief a un rôle premier. @calou34 avait fort bien détaillé les réglages de cette cyclogénèse en fonction du flux dans un de ses messages (l'hiver dernier peut-être ?).

En revanche, le Jet ne pilote pas les rafales max potentielles. Comme le signale Gaétan, le Mistral est traditionnellement représenté sous les 700 hPa grosso modo (c'est un vent à composante catabatique + effet venturi canalisé par le relief). Les coupes que j'avais posté illustrait ce fait, j'en reposte une :

 

coupearome_515_505_524_665_42_5_1000_250

 

D'une part, le Jet est dans son domaine de haute altitude sans interaction directe avec les basses couches. D'autre part, les interactions altitude / surface débute effectivement sous les 700 hPa, avec des accélérations / subsidences en fonction des trains d'ondes.

 

L'énergie cinétique de turbulence (TKE, in english) est un paramètre rarement présent sur les sites mais il est en effet important en basses couches où il intervient dans de nombreux processus (vent, température, convection en CL, etc).

 

Le message de Gaétan m'a incité à réaliser un script que j'avais mis en todo list depuis un moment afin de montrer la TKE. On observe de suite que son propos est justifié : la TKE est faible en BVR et  elle est associée à des subsidences présente mais faibles. À l'inverse, près de la frontière italienne, elle s'élève rapidement en association à de fortes subsidences. Ici à 925 hPa, par AROME 6Z pour demain matin : TKE en couleurs, subsidences (vitesses verticales positives) en lignes et vent.

 

tkew92524.png

 

On notera aussi les subsidences marquées  sur l'Aude, sous le pas ainsi que près de  la frontière espagnole et de Béar. Traditionnellement, le littoral de Marseille aux îles d'Hyères est également exposé. De même avec le secteur des Alpilles, Ventoux, ... En revanche, l'axe rhodanien est laminaire.

 

Les mêmes paramètres selon une coupe N-S prise près de la frontière italienne à la même heure. Un bug n'a pas permis l'affichage correct de l'orographie mais elle se devine par les plages sans « points ». Plus les points sont serrés, plus le vent est fort : on voit le profil de la vitesse du vent et les secteurs modélisés où de violentes intrusions sont possibles, notamment sur le littoral (à gauche de 43.8°N). Des poches entre 110 et 140 km/h en brutes à 950 hPa sont envisagées par le modèle. On remarquera que les subsidences épousent logiquement le relief.

 

tkewcoupe43.jpg

 

 

Cette coupe toujours N-S prise proche du Rhône illustre l'environnement laminaire du flux de ce côté là, avec une structure plus homogène, une TKE et des subsidences faibles :

 

tkewcoupe43545524.png

 

 

AROME diminue l'intensité. Sa PE est assurée sur la vallée du Rhône et les incertitudes demeurent sur les Alpes frontalières et la Corse. Cette assurance sur W-PACA illustre à sa manière la structure homogène de l'écoulement.

EURO4 et ICON-EU sont plus percutants, en valeurs brutes du moins.

 

EDIT : séries de tweets d'explications de @gaet34 :

 

Edited by _sb
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...