Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

Posted
L'abergement Sainte Colombe

Depuis hier soir Iota a commencé son intensification rapide et le NHC l'a déjà reclassé en ouragan de catégorie 1, grâce aux données reçu par un de leur avion.

 

Dans leurs dernières prévisions, le NHC prévoit Iota au haut de la catégorie 3 avec des vents à 200 km/h, mais une catégorie 4 semble loin d'être impossible pour l'atterrissage en Amérique Centrale au vue des dernières modélisations, il est donc temps d'ouvir un topic dédié.

 

055549_5day_cone_no_line_and_wind.png

 

Comme je l'ai dit plus haut c'est un avion de reconnaissance qui à relevé ces vents en constante augmentation et sa pression en constante baisse, il a désormais fini sa mission.

 

recon_AF309-0231A-IOTA_timeseries.png

recon_AF309-0231A-IOTA.png

 

Les modèles voit désormais leurs prévisions en constante augmentation à chaque run depuis hier soir et on voit donc comme je le disais plus haut que la catégorie 4 est largement possible alors que la possibilité que Iota ne passe pas le statut d'ouragan majeur régresse drastiquement alors que cette prévisions était encore envisagé par le NHC il y a peine plus de 12h.

 

31L_intensity_latest.png

 

Quand à HWRF et HMON, il reste globalement dans leurs lignés depuis leur premier run avec un gros catégorie 4 modélisé la plus part du temps par HMON avec quelques modélisations en catégorie 5 parfois, et un gros catégorie 3 ou petit catégorie 4 modélisé à chaque foi par HWRF.

 

Les tout derniers run d'HWRF et d'HMON ci dessous :

 

hwrf_mslp_wind_31L_17.png

hmon_mslp_wind_31L_17.png

 

On remarque également la belle image satellite IR simulé par HWRF :

 

hwrf_satIR_31L_6.png

 

Désormais la trajectoire de Iota est beaucoup plus clair et on voit que le système va avancer inexorablement vers l'Amérique Centrale quelque soit les modèles.

 

31L_tracks_latest.png

 

Voilà pour ce qui avait à dire pour Iota ce matin, on surveillera ce système avec un gros potentiel qui se développe et impactera les mêmes zones que l'ouragan Eta qui s'était développé et intensifie au même endroit et dans les mêmes conditions.

 

Edit : Dans son tout dernier bulletin, le NHC prévoit désormais que Iota fasse un atterrissage en catégorie 4.

Edited by matheo7125
La toute dernière prévision du NHC rajouter
  • J'aime 8
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 56
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Il est désormais temps de faire un point sur tout les faits remarquable qu'a accomplie l'exceptionnel ouragan Iota de catégorie 5 :   - Iota est devenu l'ouragan catégorie 5 le plus tardif j

Depuis hier soir Iota a commencé son intensification rapide et le NHC l'a déjà reclassé en ouragan de catégorie 1, grâce aux données reçu par un de leur avion.   Dans leurs dernières prévisi

Posted Images

Concernant le 06z de HMON, Iota est passé de 939hpa à 937hpa à sa pression minimal, le landfall devrait faire très mal 

hmon_mslp_wind_31L_15.png

 

D'énormes inondation sont également à craindre :( 

 

hmon_ref_31L_14.png

 

 

 

Edited by Dijonnais21 IC
oublie le tweet
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

Je pense qu'il est temps d'ouvrir un topic dédié à l'ouragan IOTA, un ouragan qui devrait encore faire parler de lui dans une région qui a déjà subie le passage de ETA il y a peu. 

 

Situation actuelle :

 

D'un point de vue global, IOTA se trouve actuellement en mer des Caraïbes dans un contexte de marais barométrique à tendance dépressionnaire, on retrouve une cellule de hautes-pressions beaucoup plus au Nord-Est sans interaction direct avec IOTA, mais de hauts géopotentiels liés à cet anticyclone circulent dans le golfe du Mexique. C'est ce qui fait que IOTA prend la direction de l'Amérique centrale puisque ces hauts géopotentiels font offices de barrage empêchant au système d'évoluer plus au Nord et en cause, un courant venteux dynamique en provenance du Nord-Est qui s'engouffre dans les Caraïbes et prend une dominance Est entre la haute et la moyenne altitude. 

 

Sur l'image suivante, il a été couplée la MSLP (isobares noirs), le géopotentiel à 500 hPa (isohypses bleus) et la direction du vent à 500 hPa (isolignes marrons) :

 

512564435_Sanstitre2.thumb.png.6b8d1c6b9b6ca7cafe9957acad6d84e5.png

 

L'imagerie vapeur d'eau témoigne d'une zone d'intrusion d'air sec stratosphérique à fort tourbillon jusqu'en moyenne altitude(zone de basses Tropopause dynamique = forçages) juste au Nord de IOTA, cette zone est également dominée par le passage d'une branche de courant jet dynamique. En y regardant plus attentivement, on observe un contraste de couleur assez marquée qui balise un fort gradient horizontal de tourbillon potentiel et donc un fort gradient de vent et de température. Cette zone potentiellement dynamique apporte donc les forçages nécessaires à la convection du système et contribue ainsi à son organisation rapide.

 

De plus, la zone ou évolue IOTA est tout de même dominée par une importante humidité à tout les étages, juste ce qu'il faut pour ne pas provoquer un effet sur-adiabatique sur la convection. La dropsonde lancée lors de la dernière reconnaissance aérienne témoigne bien de l'intrusion d'air sec depuis la haute altitude jusque dans les couches moyennes

 

2131823775_Sanstitre1.thumb.png.10c0e9eb25dc92a30c124bd07cf48d7b.png

 

recon_AF309-0231A-IOTA_dropsonde9_20201115-0715.thumb.png.cf4f176cf2ecd6a7b0c65a67ac208847.png

 

Maintenant, regardons de plus près et intéressons plus à IOTA en elle-même. 

 

Selon les derniers relevés, IOTA serait actuellement un ouragan de catégorie 1 avec des vents jusqu'à 67 kt avec une pression minimale de 985 hPa. Les vents les plus forts se situent sur le flanc Nord du système au sein d'une convection très puissante, les dernières images micro-ondes laissent penser que le mur de l'œil est actuellement en cours de constitution justement sur cette partie, d'où des vents plus forts qu'ailleurs sur le système. Les dernières données Dvorak font apparaître un possible développement de l'œil au sein de IOTA, mais celui-ci reste encore peu développé en raison d'une forte humidité encore très présente entre la surface et les basses-couches. Le réchauffement et l'assèchement dus à la compression adiabatique dans l'oeil accentuent le creusement au centre, et ce que l'on devrait observer très prochainement. 

 

1345306546_Sanstitre3.thumb.png.aa581c287dc847e9c6881af8488f9e20.png

 

117435593_Sanstitre4.png.38aff4b98dccda3269cfa6d33b631c75.png

 

2066978300_Sanstitre5.png.8242b6d325d113eeca27c7f4718182d0.png

 

La convection est établie sur une large zone, dans un premier temps, on a ce très vaste amas très compact au sein du système et on peut observer l'établissement de 2 larges bandes convectives dont une qui s'étire vers le Sud, et l'autre plus vers l'Est. On distingue alors la constitution d'anneaux qui se forment par suite de l'enroulement progressif des bandes convectives, la subsidence induite par l'anneau externe atténue l'activité convective de l'anneau interne. Ce genre d'effet peut-être accompagné d'une augmentation temporaire, et de manière faible, de la pression centrale et une diminution du vent maximal sur un court laps de temps lorsque l'anneau interne se dissipe. Ce qu'il se passe directement après, c'est une nouvelle intensification généralement beaucoup plus forte dés que l'anneau externe a remplacé l'anneau interne. 

 

Le système a donc entamé un enroulement assez rapidement avec une augmentation rapide de la vorticité cyclonique au sein de la dépression, on notera également la présence d'un tourbillon absolu cyclonique fort important en basse Troposphère. Si la convection s'établie sur une zone aussi large, c'est grâce à l'établissement d'une vaste divergence en altitude liée à de hauts géopotentiels dans les couches élevées (c'est ce qui permet d'éliminer l'air accumulé qui permet ainsi la diminution de la pression au centre). Ensuite, on observe une SST très élevée (30-31°c), ce qui permet une évaporation intense et des transferts de chaleur et d'humidité au sein du système. Cette divergence en altitude est respectivement associée à une vaste convergence des vents dans les basses-couches, cette convergence accentue les ascendances synoptiques d'où une convection très profonde avec des sommets parfois très froids ; mais elle dissipe également l'inversion des alizés et permet à l'air humide de s'élever. 

 

On peut observer un renforcement progressif à partir de ce jour puisque IOTA vient de quitter une zone de forts cisaillements, IOTA se dirige vers une zone ou les cisaillements sont bien moins nombreux et moins forts. Le système se trouve pile dans une zone de contraste entre la vitesse et direction des vents entre la surface et l'altitude, c'est ce qui permet une dissipation de la chaleur produite qui a empêché jusque-là le creusement de la dépression de manière plus significative. 

 

Sur l'image suivante, j'ai couplé à l'imagerie infrarouge, le shear du vent (cisaillements), la divergence d'altitude et la vorticité en basses-couches. 

 

1458472342_Sanstitre6.thumb.png.104e03ff9c0e300621cab5228b435a86.png

 

Situation attendue :

 

IOTA devrait se renforcer de manière assez rapide d'ici ces prochaines 24 à 48 heures, avec un pic attendu d'ici Mardi-Mercredi. Ce qu'on peut observer sur le diagnostic mutli-modèles, c'est encore une incertitude entre pas mal de scénarios. Dans un premier temps, on remarque que GFS est le scénario le plus bas de tous en voyant une intensité maximale ne dépassant pas le stade d'ouragan catégorie 1 ; en même temps, il modélise des cisaillements plus importants dans l'environnement ou devrait évoluer IOTA. Ensuite, on peut voir un accord entre les modèles HWRF et CTCX qui voient tout deux un renforcement jusqu'à la catégorie 2 voir 3. Puis on a le scénario majoritaire entrevu par plusieurs modèles à savoir HMON, DSHP, LGEM et OFCL, ce scénario majoritaire entrevoit la mise en place d'un ouragan majeur pouvant atteindre la catégorie 4, la catégorie 5 reste cependant peu probable pour le moment. De plus, les ensemblistes RIPA rejoignent ces scénarios majoritaires et si l'on en croit les dernières comparaisons entre la situation actuel et les scénarios RIPA, il semblerait qu'on prenne le chemin du scénario RI40 et RI20. 

 

Concernant la trajectoire, on ne remarque pas de divergence notable sur la plupart des modèles. En fait, IOTA reprend le même chemin que ETA c'est à dire en direction du Nicaragua et du Honduras, mais cette fois-ci, IOTA devrait s'évacuer dans le Pacifique contrairement à ETA qui a repris sont chemin dans les Caraïbes. 

 

2020al31_diagplot_202011151200.thumb.png.cb845b1590b72793695deacd9ece8c01.png

 

1361013730_Sanstitre7.thumb.png.069854e17239e058577ad5d6f0ae11fd.png

 

Dans les prochaines 24-26 heures, IOTA devrait durement impacter la réserve biologique Cayos Miskitos juste au large des côtes du Honduras et du Nicaragua en catégorie 3 avec des vents jusqu'à 110 kt selon HWRF. Si on prend le scénario maximal à savoir HMON, le système serait proche de la catégorie 5 avec des vents jusqu'à 127 kt juste avant d'impacter les terres. 

 

Mais avant tout, on va attendre un peu plus d'affinage au niveau des modèles pour une prévision plus certaine, mais également de voir comment s'organise encore le système d'ici les prochaines heures et demain Lundi ; ensuite, on pourra plus se pencher sur son impact dans les terres.

 

1810189721_Sanstitre8.thumb.png.01a114ac2844991eed6e66d17f2f94bd.png

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Citation

L'imagerie vapeur d'eau témoigne d'une zone d'intrusion d'air sec stratosphérique à fort tourbillon jusqu'en moyenne altitude(zone de basses Tropopause dynamique = forçages) juste au Nord de IOTA, cette zone est également dominée par le passage d'une branche de courant jet dynamique. En y regardant plus attentivement, on observe un contraste de couleur assez marquée qui balise un fort gradient horizontal de tourbillon potentiel et donc un fort gradient de vent et de température.

 

Il y a de l'air sec qui circule au nord de Iota, mais je ne vois pas d'origine stratosphérique ou lien avec une anomalie d'altitude (contrairement à ce qu'il se passe plus à l'est).

Toute signature sombre sur le canal vapeur d'eau n'est pas forcément une marque dynamique, surtout aux tropiques.

 

grad.thumb.png.a7e55c99fa599999a665174c21c5123d.png

Edited by Higurashi
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
L'abergement Sainte Colombe

Effectivement, l'intensité maximale la plus probable pour Iota est la catégorie 4, cependant même si la catégorie 5 reste encore assez improbable pour le moment, on connait ces genres de système comme Iota, qui avec leur intensification explosive ne font qu'une bouché des modélisations, donc il y a de forte de chance que cette probabilité augmente, comme à chaque fois qu'un système subit une intensification très rapide, car celle-ci est très souvent sous-estimer, on l'a d'ailleurs vue plusieurs fois très récemment.

 

Actuellement Iota a des vents moyens atteignant environ les 140 km/h (85 mph, 75 kt) sur le dernier bulletin du NHC à 13h, un nouvel avion de reconnaissance est également en route vers Iota pour plus d'information, et voir s'il n'y a pas déjà une sous-estimation de la force du système, comme c'est parfois le cas avec les estimations qui sont fait avec les images satellites avec les systèmes qui s'intensifie rapidement.

On espère également que pour Iota il n'aura pas de soucis avec les avions de reconnaissance comme il y avait eu pour l'ouragan Eta,nce qui avait été très embarrassant...

 

recon_AF307-0331A-IOTA.png

 

Déjà quelques faits remarquable pour l'ouragan Iota :

- Iota est devenue le 31ème systèmes tropicales de la saison, égalant le record du nombre de dépression en une saison de 2005 qui est également de 31

- Iota est devenue la 30ème tempête nommée, un nombre sans précédant qui continue d'augmenter, et qui est en train de déposer le record de 2005 et des ses 28 tempêtes nommées

- Iota est devenue le 13ème ouragan, ce qui fait de 2020 désormais seul 2ème du nombre d'ouragan en une saison derrière 2005 et ses 15 ouragans, ce record est à priori hors de porté pour la suite

 

D'autres faits remarquables qui devrait se produire et qui sont prévu pour l'instant par le NHC :

- Iota devrait permettre à la saison cyclonique 2020 de battre le record du nombre d'ouragan catégorie 2 ou +, il devrait devenir le 9 ème de la saison alors qu'il y en avait eu 8 en 2005

- Iota devrait devenir le 6ème ouragan majeur de la saison, permettant à celle-ci de se placer 2ème en nombre d'ouragan majeur égalité avec plusieurs d'autres saisons, je pense à 2017 par exemple, et derrière les 7 ouragans majeurs de 2005, ce record semble aussi hors de porté pour la suite

- Iota devrait devenir le 2ème ouragan majeur du mois de novembre, jamais 2 ouragans majeurs n'ont été enregistré durant le mois de novembre dans les annales

- Iota pourrait devenir un ouragan catégorie 4, le cinquième de la saison, ramenant cette saison à égalité avec celle de 2005 pour le nombre d'ouragan catégorie 4 ou +, ce qui serait encore un record...

 

Encore quelques autres faits remarquables mais qui ont une chance beaucoup plus faible de se produire et qui sont modélisé par peu ou aucun modèles pour l'instant :

- Iota a une faible chance de devenir un des ouragans les plus puissant jamais enregistré durant un mois de novembre mais qui est modélisé par quelque modèles seulement pour l'instant

- Iota à une très faible chance de devenir le deuxième ouragan catégorie 5 durant un mois de novembre mais qui n'est modélisé par aucun modèle pour le moment

 

Bien sur, il est très fortement probable qu'une des choses dites ci-dessus n'arrive pas mais je trouve tout de même qu'il est utile de connaitre tout les enjeux que dispose cet ouragan étant donné leur nombre et leur importance.

 

Edit : A 16h sur le nouveau bulletin du NHC, Iota à désormais des vents moyens d'environ 150 km/h (90 mph, 80 kt), il est désormais prévu avec une intensité maximale de 225 km/h (140 mph, 120 kt)

 

Edited by matheo7125
Le tout dernier bulletin du NHC rajouter
  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, matheo7125 a dit :

ce record est à priori hors de porté pour la suite

 

Il y a 3 heures, matheo7125 a dit :

Iota à une très faible chance de devenir le deuxième ouragan catégorie 5

Je trouve tes posts toujours super .. ! Je note juste la prédiction plus que la prévision..😁😉.  Avec tout le conditionnel que tu as mis.

MERCI. 

Incroyable Iota ce soir... 

 

2020al31_1kmvsimg_202011151514.gif

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Je n'imaginais pas que l'intensification de Iota pourrait être aussi prononcée au point de laisser les modèles les plus virulents (HMON et HWRF) dans les choux. C'est vraiment impressionnant. La présentation satellite Dvorak a beau être moins esthétique qu'Eta, il se pourrait bien au final que Iota supplante cette dernière comme système le plus puissant de cette saison 2020 dans l'Atlantique Nord. En Novembre.. Pour la deuxième fois... J'en reviens pas.....

 

298cc83c-a03d-47d6-b3df-77b85ce49b50.thumb.jpg.e1955c0fa2a9b87f43df7cf4444a8856.jpg

 

Nouvelle mission en route:

recon_AF303-0631A-IOTA.thumb.png.6309aef7e796fba409f8eeac52b9474f.png

Edited by Embâcle
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)

1ère fois qu'il y a 2 ouragans majeurs en novembre sur le bassin Atlantique.

 

 

Et se dire qu'ils vont toucher le même endroit est déroutant. 

Pauvre Nicaragua

Edited by RomainD
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Iota est à présent l'ouragan le plus puissant de la saison 2020 en terme de vents.

 

135 noeuds soit 245 km/h, tout proche de la catégorie 5. Pression de 925 hpa.

 

Un nouvel avion de reconnaissance arrive dans l'ouragan. Peut-être qu'il trouvera des vents de catégorie 5 !115084618_Capturedcran2020-11-1612_50_01.thumb.png.a00f81e93640678b073db2cb138e11f8.png

Link to post
Share on other sites

Bonjour Iota, bien dormi?

31b2942b-19e0-4627-b713-1adcb9dacf7d.thumb.jpg.5ebe6160956940726a5b5af3a113feef.jpg

 

L'avion est très proche et le verdict va tomber d'ici peu. Le timing sera parfait pour de très beaux clichés depuis l'intérieur de l'œil de Iota grâce à l'équipe de chasseurs d'ouragans d'Air Force.

125582547_recon_AF303-0631A-IOTA(1).thumb.png.fb6193424a57a241cdb8d62cb7f433c0.png

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Strasbourg (67) - Mertzwiller (67)

Encore un nouveau monstre ! Impressionnant. Je le suivais de loin, mais j'ai l'impression que ce système s'est intensifié d'un coup, très rapidement. C'en est effrayant !!

Le Honduras, le Guatemala et le Nicaragua ont entamé une évacuation des zones les plus exposées : https://www.ouest-france.fr/catastrophes/ouragan/l-ouragan-iota-menace-l-amerique-centrale-deja-eprouvee-par-eta-7052430

 

Nouveau record pour Iota : il fait partie des 3 seuls ouragans dont la pression s'est creusée de plus de 60 mb en 24 heures... Monstrueux. Et surtout c'est le premier qui le fait en novembre ! D'ailleurs son prédécesseur Eta était pas mauvais, en la matière...

 

 

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Bogève 74250 (1000m)

Incroyable que le premier ouragan de catégorie 5 de l'année arrive à ce stade le 16 Novembre (à moins que Eta soit reclassé en catégorie 5 en réanalyse post-saison ce qui est tout à possible) et 2020 poursuit donc une série de 5 saisons consécutives avec au moins un ouragan de catégorie 5.

Quelle horreur pour le Nicaragua qui va subir l'impact des deux ouragans les plus violents de l'année en seulement 15 jours.

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, powderfull a dit :

Incroyable que le premier ouragan de catégorie 5 de l'année arrive à ce stade le 16 Novembre (à moins que Eta soit reclassé en catégorie 5 en réanalyse post-saison ce qui est tout à possible) et 2020 poursuit donc une série de 5 saisons consécutives avec au moins un ouragan de catégorie 5.

Quelle horreur pour le Nicaragua qui va subir l'impact des deux ouragans les plus violents de l'année en seulement 15 jours.

 

 

Je dirais même tout simplement que c'est incroyable d'avoir un ouragan de catégorie 5 le 16 novembre...

 

La date la plus tardive pour un catégorie 5 était jusqu'à présent le 9 novembre 1932.

Edited by TornadeScintillante
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...