Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 23 novembre 2020 au 29 novembre 2020, prévisions semaine 48


Recommended Posts

Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Ouverture du topic de la semaine 48 qui, je l'espère, enthousiasmera davantage les foules que celui de la semaine précédente ! :)

 

Pour rappel, la semaine 47 s'annonce avec les éléments suivants :

- un régime d'ouest sur l'Atlantique

- une dorsale sur le proche-Atlantique / l'Europe occidentale provenant de l'affaissement d'un oméga dont le cœur est situé sur l'Islande

- un thalweg (l'ancien pied droit / froid de l'oméga) qui déferle sur l'Europe centrale.

 

À ce jour, comment se présente cette semaine 48 ?

 

Peu de changements se précisent. Les ensembles d'IFS envisagent la même synoptique globale pour la semaine. Sur l'animation ci-après, on a la synoptique de la semaine 47 et celle de cette semaine-ci : les mêmes centres d'action et les mêmes flux seraient à l'œuvre.

 

ps2png-gorax-green-007-6fe5cac1a363ec152

 

Un anticyclone des Açores (AA) toujours présents, un Jet d'ouest légèrement ondulant sur l'océan venant s'infléchir vers le nord à l'approche de l'Europe, rejetant la zone barocline vers le nord des îles britanniques et la Scandinavie.

 

Avec un flux océanisé à dominante anticyclonique, les températures devraient rester plutôt douces sur la semaine avec une relative fraîcheur possible vers les frontière allemande si des BG centraux européens étendaient leurs influences vers l'ouest.

Côté précipitations, les hautes pressions ne permettraient pas d'arrosages généralisés. Dans ce type de configuration, il faudrait se contenter de perturbations atténuées au gré de petites ondulations du flux / respirations de hauts géopotentiels.

 

Les écarts types GEFS, IFS ENS et GEM ENS sont, pour l'instant, éloquents pour le milieu de la semaine : l'incertitude se focalise sur le nord de l'océan, l'Écosse, la Scandinavie alors que notre secteur d'influence directe est relativement épargné, marquant la confiance des 3 principaux ensembles aux conditions anticycloniques d'altitude.

 

z500sprmultih240.gif

 

 

Lissé sur la semaine, IFS nous prévoit ce temps :

 

ps2png-gorax-green-005-6fe5cac1a363ec152

 

- Les lignes bleues / noires représentent le Z500 (le géopotentiel à 500 hPa) -> un flux très océanisé à tendance anticyclonique et légèrement ondulant sur l'Atlantique.

- Les flèches matérialisent le vent à 10 m : vent globalement faible. On remarquera la présence de flèches sur le NW, plus proche du rail dépressionnaire avec peut-être un peu de vents lors du passage de dépressions du nord de l'Irlande à l'Écosse. De même, celle en Méditerranée signalent la dominance du Mistral  et de la Tramontane, caractéristique de cette configuration (hautes pressions durables sur le golfe de Gascogne / basses pressions vers l'Adriatique).

- Les plages de couleurs indiquent les anomalies des T2m : rien à dire, petits rafraîchissements suivis de douceurs au gré des faibles ondulations.

- Les lignes rouges et les lignes bleues pointillées informent sur l'ensoleillement qui pourrait être excédentaire si le flux est suffisant pour éviter les phénomènes de basses couches (nuages bas et brouillards hivernaux).

 

Du côté des précipitations, et en se tournant vers GEFS cette fois, on retrouve les mêmes éléments : l'excédent pluviométrique, en vert, se retrouve de l’Irlande et l'Écosse à la Norvège, suivant logiquement la zone barocline que GEFS envisagent donc semblable à IFS ENS. Pour le reste, l'absence de pluies de la France à l'Allemagne et l'Italie sur la semaine est naturellement compatible avec le maintien de hautes pressions. On notera aussi les pluies sur le Portugal où plusieurs modélisations évoquent la possibilité d'une goutte froide relative sur ce secteur. Et les pluies sur l'Europe centrale soumise aux bas géopotentiels.

 

europecurrpgfs2a.gif

 

L'échéance est encore lointaine mais l'argument de la persistance d'une NAO+ de la semaine 47 à la semaine 48 n'est pas à prendre à la légère à mon avis.

Cependant, les déterministes montrent malgré tout des velléités disparates (et cette disparité est bien le problème si on souhaite des sensations un minimum hivernales !) de poussées subtropicales, soit vers le Groënland soit vers la Scandinavie. Toujours délicat de les interpréter à si longues échéances, tout au plus puis-je dire qu'au-delà des ensembles eux-mêmes moyennés hebdomadairement, ces inflexions déterministes incitent à envisager des ondulations un peu plus amples, à défaut de synoptiques franches.

 

AO et NAO s'illustrent par leur faible positivité, voire neutralité. Peu d'informations à en déduire par conséquent.

 

L'objet de la semaine semble donc être :

- sur le tempo de l'AA / AF (trop) présent, l'amplitude des ondulations zonales si le VP maintient le cap (majoritaire je dirais)

- ou flux de nord  via une dorsale vers l'Islande si le VP s'essouffle (minoritaire).

 

À suivre ... :)

  • J'aime 16
  • Merci 7
Link to post
Share on other sites
  • Replies 101
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En fait, c'était un post vintage.    Le scénario "qui tenait la corde" (dans quelques runs isolés) se l'est mise autour du cou. D'ailleurs, on ne voit plus mike, c'est un signe de plus. 

Pour rester dans la métaphore, on a un peu plus l'impression chaque année que l'hiver va se jouer sur un coup de poker... Comme ça !      

Mon réflexe de "vieux routard" est d'augurer, face à certaines projections de flux d'Est sous blocage scandinave : "Carrrramba, encore rrrraté !"       

Posted Images

Posted
Bourgoin-Jallieu (38)

Il est possible que l'air frais parvienne tout de même à s'imposer un peu plus franchement par le nord et l'est, comme le modélise ce soir GFS dès le début de la semaine, associé à quelques phénomènes d'inversion sur le LT. 

 

Avec un tel scénario, on peut légitimement penser que cette semaine sera la plus fraîche du mois. En même temps, ça ne sera pas très difficile...🤔

 

GEM propose un scénario un peu moins anticyclonique, mais pas spécifiquement doux non plus. 

0.png

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Naillat, 360m, 23
Il y a 3 heures, _sb a dit :

Ouverture du topic de la semaine 48 qui, je l'espère, enthousiasmera davantage les foules que celui de la semaine précédente ! :)

Bonsoir,

 

je n'en suis pas certain, mais j'ai le sentiment que la saison n'avance pas, que les tentatives de coup de pied dans la fourmilière se perdent dans un flou cotonneux qui concernent nos contrées depuis bien longtemps déjà.

Mais voilà, je voulais te dire ma gratitude et mon admiration pour tes contributions si complètes, riches, fouillées mais aussi te parler d'une pointe de déception quand tes interventions dont la justesse limitent, handicapent, réduisent à l'état de larve des publications plus réactionnelles, intuitives voire décalées qui nourrissent les espoirs de certains, les renoncements d'autres... Je sais bien que le climat change, que les épisodes d'advection continentale deviennent sans doute de plus en rares en raison des difficultés à obtenir de nos jours une vraie invasion d'air polaire vers le Golfe de Gênes, mais, même si ça me fait râler, j'aimerais retrouver à défaut de vraies sensations hivernales, des contributions qui allient une rédaction créative, des références solides  voire la pointe de poésie qui m'a tant plu ici.

En aucun cas je ne remets en cause ta rédaction et ton implication, mais les joutes passées me manquent, pourvu que de rares situations viennent me donner tort et agiter la créativité de certains qui se font de plus en plus rares, même si une pointe de mauvaise foi vient pimenter certains écrits.

Edited by tao
  • J'aime 24
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

Le vortex polaire aurait vraiment du mal à se constituer, on pourrait se retrouver dans une nouvelle situation de blocage anticyclonique sur l'Europe repoussant les basses-pressions de nouveau entre l'Arctique et le Groenland.

 

1547977561_Sanstitre2.thumb.png.049336167df5a91ca74ee0af96258a19.png

 

On se retrouverait d'abord sous l'effet d'une dorsale en début d'échéance suite à l'ondulation d'un vaste talweg sur l'Atlantique qui progressivement, irait s'isoler vers les Açores. Par la suite, on aurait un décrochage qui se produirait au niveau du Groenland pour venir descendre sur le continent Européen avant d'aller au-dessus de la Méditerranée, alors que l'isolement du talweg sur l'Atlantique occasionnerait la remontée de très hauts géopotentiels jusque sur la Scandinavie. 

 

Mais effectivement d'un autre côté, les ensemblistes GEFS nous indiquent un renforcement exponentiel du vent zonal en très haute altitude à partir du 20 Novembre. Alors est-ce-que par la suite, ça pourrait de nouveau remettre un régime de NAO+ voir de zonal qui remplacerait ce régime de blocage Scandinave ? Ou bien justement, le courant jet serait trop orienté au Nord nous offrant simplement un étalement des hautes-pressions des Açores jusque sur le continent, c'est ce qui est modélisé sur GFS par exemple. 

 

490649033_Sanstitre.thumb.png.a492390d7492585cc496c08be726a620.png

 

1937724914_Sanstitre3.thumb.png.abf99493e5201f31327d9bf74f7c758a.png

 

epsmean10hPa60N.png.60ff3f1698217bc5ee0351c762e1b4c5.png

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Météodu37 a dit :

Le vortex polaire aurait vraiment du mal à se constituer, on pourrait se retrouver dans une nouvelle situation de blocage anticyclonique sur l'Europe repoussant les basses-pressions de nouveau entre l'Arctique et le Groenland.

 

1547977561_Sanstitre2.thumb.png.049336167df5a91ca74ee0af96258a19.png

 

O

 

 

 

 

 

Tu voulais plutot dire que le vortex polaire était très concentré ? Car il l'est et il va l'être encore les 10 prochains jours au moins. D'ailleurs on le voit cette semaine toute possibilité de remontée de hp sur l'Atlantique est écrasé et on a de faibles ondulations à la place.

 

 

GFSOPNH00_201_41.png

 

Toute situation comme celle ci est donc impossible :

 

image.thumb.png.0d029256252e5ba68f2efc5144db689b.png

 

On aura donc le choix entre agglutination anticyclonique avec racine subtropical (brouillard et inversions) zonal perché assez haut (douceur et pluie) ou un scenario qui emerge ce matin sur CEP des hp qui naissent sur le nord de l'Europe et l'AR russe eventuellemnt qui pourrait amener du froid en basse couche mais ce scenario est pourl 'heure le moins probable (cep à 240h de minuit)

 

Pour le plaisir des yeux :

 

ECMOPEU00_240_1.png

 

 

Mais realité la plus probable

 

GFSOPEU00_228_1.png

 

GEMOPEU00_198_1.png

 

  • J'aime 3
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Naillat, 360m, 23
il y a 43 minutes, Avallon89 a dit :

Tu voulais plutot dire que le vortex polaire était très concentré ?

Bonjour,

 

@Météodu37parle du vortex troposphérique et tu réponds avec une projection à 10 hPa, vous ne parlez tout simplement pas de la même chose. Par ailleurs la connexion entre 10 hPa et la troposphère ne va pas de soi, cf post de @gugosur les prévisions saisonnières: ici.

 

ECH101-192_ani4.GIF

 

le vortex troposphérique ne semble pas interdire l'installation d'anomalies positives dans les hautes latitudes.

 

  • J'aime 7
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
il y a 21 minutes, tao a dit :

le vortex troposphérique ne semble pas interdire l'installation d'anomalies positives dans les hautes latitudes.

 

Oui et d'ailleurs GEFS envoie un signal assez marqué dans ce sens depuis quelques sorties.La Scandinavie serait visée par les HG.GEPS et IFS ens sont encore très timide sur cette évolution.

 

https://www.meteociel.fr/cartes_obs/gens_panel.php?modele=0&mode=11&ech=240

Edited by Nico 14
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )

Le début d'une longue séquence hivernale  ( sèche très probablement dans un premier temps) pourrait se mettre en place la dernière semaine de novembre grace des Hautes pressions qui devraient gonfler sur la Scandinavie. Ce scénario pourrait bien tenir la corde et pourrait alors ouvrir la voie à d'autres scénarios hivernales au début du mois de décembre sur l'Europe

  • J'aime 3
  • Merci 1
  • Haha 6
Link to post
Share on other sites
Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
Il y a 21 heures, tao a dit :

En aucun cas je ne remets en cause ta rédaction et ton implication, mais les joutes passées me manquent, pourvu que de rares situations viennent me donner tort et agiter la créativité de certains qui se font de plus en plus rares, même si une pointe de mauvaise foi vient pimenter certains écrits.

 

Je crois que tu as fais sortir le loup! :D (en toute amitié hein)

 

il y a 21 minutes, mike a dit :

Le début d'une longue séquence hivernale  ( sèche très probablement dans un premier temps) pourrait se mettre en place la dernière semaine de novembre grace des Hautes pressions qui devraient gonfler sur la Scandinavie. Ce scénario pourrait bien tenir la corde et pourrait alors ouvrir la voie à d'autres scénarios hivernales au début du mois de décembre sur l'Europe

 

  • J'aime 1
  • Haha 17
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)
Il y a 21 heures, tao a dit :

Bonsoir,

 

je n'en suis pas certain, mais j'ai le sentiment que la saison n'avance pas, que les tentatives de coup de pied dans la fourmilière se perdent dans un flou cotonneux qui concernent nos contrées depuis bien longtemps déjà.

Mais voilà, je voulais te dire ma gratitude et mon admiration pour tes contributions si complètes, riches, fouillées mais aussi te parler d'une pointe de déception quand tes interventions dont la justesse limitent, handicapent, réduisent à l'état de larve des publications plus réactionnelles, intuitives voire décalées qui nourrissent les espoirs de certains, les renoncements d'autres... Je sais bien que le climat change, que les épisodes d'advection continentale deviennent sans doute de plus en rares en raison des difficultés à obtenir de nos jours une vraie invasion d'air polaire vers le Golfe de Gênes, mais, même si ça me fait râler, j'aimerais retrouver à défaut de vraies sensations hivernales, des contributions qui allient une rédaction créative, des références solides  voire la pointe de poésie qui m'a tant plu ici.

En aucun cas je ne remets en cause ta rédaction et ton implication, mais les joutes passées me manquent, pourvu que de rares situations viennent me donner tort et agiter la créativité de certains qui se font de plus en plus rares, même si une pointe de mauvaise foi vient pimenter certains écrits.

 

Bon, qui vote pour le retour de Florent76 ? 

 

:D

  • Haha 8
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m
Il y a 22 heures, tao a dit :

Bonsoir,

 

je n'en suis pas certain, mais j'ai le sentiment que la saison n'avance pas, que les tentatives de coup de pied dans la fourmilière se perdent dans un flou cotonneux qui concernent nos contrées depuis bien longtemps déjà.

Mais voilà, je voulais te dire ma gratitude et mon admiration pour tes contributions si complètes, riches, fouillées mais aussi te parler d'une pointe de déception quand tes interventions dont la justesse limitent, handicapent, réduisent à l'état de larve des publications plus réactionnelles, intuitives voire décalées qui nourrissent les espoirs de certains, les renoncements d'autres... Je sais bien que le climat change, que les épisodes d'advection continentale deviennent sans doute de plus en rares en raison des difficultés à obtenir de nos jours une vraie invasion d'air polaire vers le Golfe de Gênes, mais, même si ça me fait râler, j'aimerais retrouver à défaut de vraies sensations hivernales, des contributions qui allient une rédaction créative, des références solides  voire la pointe de poésie qui m'a tant plu ici.

En aucun cas je ne remets en cause ta rédaction et ton implication, mais les joutes passées me manquent, pourvu que de rares situations viennent me donner tort et agiter la créativité de certains qui se font de plus en plus rares, même si une pointe de mauvaise foi vient pimenter certains écrits.


Salut Tao,

Outre le flux et reflux classique des membres, le problème vient aussi de ce qui nous est proposé par les modèles. Il y a quelques années j'étais assez critique face à la vision de certains membres basée sur les seules moyennes mais il y avait alors des débats agités parce que des scénarios, même marginaux, laissaient imaginer une autre issue. Là, force est de constater qu'il y a pas grand chose à se mettre sous la dent pour apporter la contradiction même si on voit poindre une option continentale ce soir.
Plus généralement, combien d'années (oui années !) que l'on a pas observé une belle synoptique à AG capable d'exciter 3/4 du pays ? Ces derniers mois, on a beau tordre les modèles dans tous les sens, il faut s'accrocher pour trouver quelque chose de passionnant. En fait, je pense qu'on est nombreux à ressentir le même manque que toi mais je pense que les débats animés reviendront dès que les modèles nous proposeront quelque chose de vraiment passionnant.

Deuxième point, peut-être plus insidieux : c'est la hausse de performance globale des modèles. Ca va un peu à contre courant de ce que j'ai dit sur le topic saisonnier puisque j'ai rappelé la part d'incertitude mais pourtant sans que l'on s'en rende vraiment compte on a assisté à un vrai saut qualitatif ces 15 dernières années. Désormais, la profusion d'indices que l'on a disposition à moyen, long et très long terme fait qu'on sait souvent très tôt la trame synoptique des 2-3 prochaines semaines sans pouvoir naturellement en tirer une prévision régionale. On espère inconsciemment des revirements de situation qui désormais sont de moins en moins probables, du moins à courte échéance.

En tout cas, je suis convaincu que ça peut s'animer à nouveau très rapidement avec des "anciens" qui ne sont jamais très loin ;).

Allez, souvenir, il y a quasiment 10 ans jour pour jour ^_^ :
 

archives-2010-11-23-0-0.png.6b7a2068acad667de8f22241a145e062.png

Edit : et je me joins également à tes remerciements. Les posts de @_sb et d'autres sont vraiment un modèle de pédagogie, merci.

Edited by Kyrion
  • J'aime 23
Link to post
Share on other sites
Posted
Naillat, 360m, 23
il y a une heure, cédric du Lot a dit :

 

Je crois que tu as fais sortir le loup! :D (en toute amitié hein)

 

 

Salut,

 

j'en ai changé d'avatar xD!

  • Haha 23
Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Kyrion a dit :

on sait souvent très tôt la trame synoptique des 2-3 prochaines semaines

 

Sur ce point, permets moi de ne pas être tout à fait d'accord. ;) On peut difficilement prévoir une synoptique ou un régime de temps quinze jours à l'avance. D'ailleurs, en prenant une période de une semaine soit 7 jours comme référence, et une vitesse d'écoulement U ~ 10 m/s, on obtient déjà une dimension caractéristique de ~ 6000 km des phénomènes météorologiques à prévoir, soit la limite supérieure de l'échelle synoptique.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Tant que ça ondule sur l'Europe sinon sur l'Atlantique, l'espoir hivernal perdure ! :)

 

 

HS : oui, les modèles s'améliorent. Pour autant, ils sont loin d'être infaillibles (voir le nombre de commentaires employant le mot « flop » !). De plus, le grand nombre de données impliquent un tri, donc un choix, donc matière à contradiction :)

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Cers a dit :

 

Sur ce point, permets moi de ne pas être tout à fait d'accord. ;) On peut difficilement prévoir une synoptique ou un régime de temps quinze jours à l'avance. D'ailleurs, en prenant une période de une semaine soit 7 jours comme référence, et une vitesse d'écoulement U ~ 10 m/s, on obtient déjà une dimension caractéristique de ~ 6000 km des phénomènes météorologiques à prévoir, soit la limite supérieure de l'échelle synoptique.

 

On a quand même parfois des signaux significatifs à très long terme (via les ensemblistes et les indices), et qui s'avèrent souvent justes pour appréhender la circulation  atmosphérique à grande échelle et loin dans le temps.

 

Ce n'est bien évidemment pas suffisant pour prévoir le temps précis à l'échelle du pays mais donne des tendances parfois claires sur les grands mécanismes à venir (blocage anticyclonique de grande ampleur, circulation zonale marquée...).

 

Ces éléments dont nous disposons sont désormais accessibles et probablement plus fiables qu'il y a 10 ans. 

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Maure-de-Touraine (37) ( 30km au Sud de Tours)

Concernant ce que je disais hier soir sur le vortex polaire, je parlais surtout au niveau de la Troposphère puisqu'on parle du vortex polaire Stratosphérique à partir de 50 hPa plus généralement, mes connaissances au niveau du vortex polaire et de la Stratosphère sont beaucoup limitées que certains d'entre vous, j'essaye pour le moment de faire quelques rapprochements pour mieux anticiper ce qu'il devrait se passe. Alors oui, il se trouve qu'en très haute altitude, celui-ci se retrouve très concentré vers la Sibérie pour cette semaine ; il se met de plus en plus en place grâce à une augmentation de la vitesse des vents circumpolaires au niveau 10 hPa (mais également grâce à un refroidissement de plus en plus prononcé).

 

Plus bas au niveau 50 hPa, on observe également ces vents violents mais on voit également pourquoi le vortex polaire ne pas plus s'étendre vers le Groenland ou encore l'Islande, et en cause, comme si l'on assistait à l'installation d'une dorsale entre Europe et Atlantique-Nord mais cette fois en très haute altitude. Mais par contre, c'est le genre de situation favorable pour la descente d'air froid polaire sur le Canada et qui renvoi les dépressions associées sur le Nord de l'Atlantique. 

 

gfs_nh-gphws_050hPa_20201116_f276.png.67068edc961ee9c4bd72a4abc6d1046d.png

 

Sur l'Atlantique, on voit qu'il y a une tendance à l'accalmie côté dynamique avec un courant jet étiré plus au Nord et moins rapide. Le talweg sur le proche Atlantique reste toujours aussi bien modélisé avec pour effet la poussée de hauts géopotentiels sur l'Ouest de l'Europe sous forme d'une puissante dorsale (un nouvel oméga en vu ?). Sous l'effet de l'étirement de cette puissante dorsale jusqu'au Nord de la Scandinavie, on observe une descente des basses-pressions sur l'Europe continentale avec l'arrivée d'air d'origine polaire. 

 

En fin d'échéance, on remarque que ce vaste minimum aurait possiblement une influence la dorsale à l'Ouest de l'Europe qui aurait ainsi tendance à se redécaler sur l'océan, peut-être l'installation d'un flux continental plus froid et perturbé pour le début du mois prochain ? C'est ce qu'on verra au prochain topic dédié.

 

Néanmoins, si cette dorsale arrive à s'imposer sur le pays, elle aura pour conséquence des températures encore au-dessus de normes pour cette semaine sous un temps globalement sec et calme ; probablement le retour des gelées sur bon nombre de régions et surtout à l'Est en faveur d'un flux un peu plus continentalisé. Le temps serait beaucoup plus instable et hivernal sur le centre de l'Europe avec la dominance des basses-pressions. 

 

19.thumb.png.03fe1183dd43b6acd123852d8426bd98.png

 

1267428282_Sanstitre.thumb.png.8aa8613137813e7388c758fcb1e9a9dc.png

Edited by Météodu37
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonsoir,

 

C'est assez amusant comment la situation est de nouveau la même qu'il y a 10j. On prend les mêmes et on recommence?

Ce que l'on voit à LT/TLT actuellement est exactement la même logique que ce qu'on pouvait remarquer à J+10/J+15 il y a 10j :

(On notera quand même mon flaire totalement nul qui ne croyait pas au maintient d'un temps mou --> Résultat c'est totalement faux xD)

 

Pour autant, je pense quand même que la situation est légèrement différente. En effet, comme on l'avait évoqué il y a 10j, la seconde partie de novembre devrait être ouverte, là on se rabat à la dernière décade: le fameux, on repousse toujours et encore? Peut être bien, c'est une possibilité.
Sauf qu'il y a 10 jours c'était plus une tendance globale, ici on est plus passé à des échéances de "prévision" avec notamment des scénarios qui tentent de se former à 144h (GFS la mise en place du blocage est très lente, tout démarre sur une élévation plutôt sur notre pif à 144h). Ce que je veux dire par toutes ces nuances, c'est qu'il n'y a pas de quoi sauter au plafond encore bien qu'on ressent un petit engouement chez les modèles de la mise en place de mouvements de haute pression en haute latitude de notre côté de l'hémisphère. 


Quasiment rien n'a bougé 10j plus tard:

  • L'hyper zonal nord canadien et pacifique
  • La tendance à la désolidarisation hémisphérique avec l'Eurasie indépendante du reste de la circulation hémisphérique. A noter que cette option a disparu pendant 6-7 jours avant de réapparaitre hier. 
  • Le risque de temps mou, si ça ne prend pas souvent c'est bien mous et pas de situation zonal
  • L'échéance qui se profile qui reste lointaine

 

Le petit truc qui fait la différence, c'est ce qui manque à la prise d'une tournure hivernale à l'échelle européenne/atlantique. Le petit truc c'est probablement l'activité dépressionnaire en sortie du continent Américain, là ou sur CEP (temps mou, sans prise en haute latitude) elle se décuple et empêche toute élévation, sur GFS elle se résorbe et laisse place à des réalimentations de hautes pressions (par effet d'onde). 

2 choses sont assez différentes pour autant, premièrement dès 144h hémisphériquement il y a de gros écarts (ce qui était pas le cas il y a 10j). Il suffit pour ça de comparer la bulle de hautes pressions au nord du Canada, sa grandeur sur CEP va favoriser le développement dépressionnaire sur notre côté de l'hémisphère en "excitant" les dépressions. Sur GFS c'est beaucoup plus mesuré:

 

gfsnh-0-144.png?12

 

ECH1-144.GIF?16-0

 

 

Pas forcément une bonne nouvelle sur le papier car ça rend plus instable la prévision et donc encore plus favorable à un temps mou (pour rappel un temps plus ou moins sec, et assez doux). 

 

Le deuxième paramètre est justement ces bulles anticycloniques qui sont extrêmement dur à maitriser. Mais là, on remarque un très large accord sur les DET/ENS sur une direction vers la Russie centrale ce qui pourrait venir renforcer de potentiels blocages Scandinaves et renforcer la déconnexion VP USA et Eurasie.


Alors maintenant quel sera le bon scénario pour la seconde partie de topic entre tentative de formation d'AS marqué (sous effet de pompe) et temps mou (qui reste le scénario majoritaire mais on le voit ça peut vite basculer) dur de le dire. Lundi-mardi voir mercredi seront très probablement doux en condition et sec avec cette élévation sur l'ouest Européen.

ECM1-192.GIF?16-0


Mais sur la suite tout n'est pas fermé. Elévation en haute latitude? Réussite de la déconnexion Eurasie/USA cette fois? Si c'est le cas ça peut vite prendre de belles tournures hivernophilement parlant. Sinon le temps mou et peu dynamique devrait perdurer. 
A noter que l'accélération des vents en stratosphère (voir topic hiver) pourrait bien descendre les étages en fin de mois ce qui favoriserait une accélération du VP possiblement en 1ère partie de décembre. Si le temps est mou je ne serai guère étonné que ça vire au zonal (humide, doux (sauf si légère ondulation), tempétueux) en décembre (au moins il y aura peut être de l'activité avec des tempêtes :D )car la strato pourrait se répercuter en tropo. Par contre si on a une déconnexion de l'Eurasie à la machine hémisphérique alors les choses pourraient être très différente car déjà moins sûr que la strato se répercute (se connecte) à la troposphère. Et si elle se répercute deux options: soit augmentation du zonal au point de tout balayer et remettre à plat. Soit accélération encore plus de la zone Nord Américaine Pacifique et cette accélération pourrait indirectement favoriser une déconnexion avec l'Eurasie avec des élévations conséquentes en atlantique. Ca fait quand même 2 chances sur 3 d'un début décembre zonal. 

Donc bon à suivre...

 

gugo

  • J'aime 9
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

IFS ens et GEPS ne répondent toujours pas à l invitation de l ensembliste américain. Le cyclonisme Atlantique est plus important sur ces ensembles. 1er test pour ce nouveau GEFS sur une config potentiellement hivernale(HG Scandinave)à long terme. A suivre...

Link to post
Share on other sites

Le déterministe de GFS 12Z, confirmant son 06Z, est là pour nous rappeler que de l'air froid peut encore arriver sur l'Europe !

Enfin, au moins sur l'Europe centrale car à l'Ouest rien de très nouveau...

 

image.thumb.png.e013be5567d8f38460e0a10f8927589a.png

 

Mais y croit-il vraiment ? si on regarde l'ensembliste pour un point au cœur de l'Europe, cette hypothèse basse n'est représentative que de quelques scénarios.

Coup de poker ? On verra si l'américain fait école ou bien retourne plus sagement à ses hypothèses initiales plus modérées, comme dans son 00Z

 

image.thumb.png.9a1516a0e903b04bad7a6f75e800d05b.png

 

 

 

Edited by sastrugis
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, thib91 a dit :

 

On a quand même parfois des signaux significatifs à très long terme (via les ensemblistes et les indices), et qui s'avèrent souvent justes pour appréhender la circulation  atmosphérique à grande échelle et loin dans le temps.

 

Ce n'est bien évidemment pas suffisant pour prévoir le temps précis à l'échelle du pays mais donne des tendances parfois claires sur les grands mécanismes à venir (blocage anticyclonique de grande ampleur, circulation zonale marquée...).

 

Ces éléments dont nous disposons sont désormais accessibles et probablement plus fiables qu'il y a 10 ans. 

 

Oui et non, en fait on ne doit pas parler de la même chose. La prévision a clairement progressé en dix à vingt ans, c'est indéniable. Mais elle ne permet très généralement pas de connaître un type de circulation atmosphérique à l'échelle synoptique à une échéance supérieure à deux semaines. Déjà après une semaine, çà part souvent dans tous les sens. Surtout en hiver, où le réservoir d'énergie de la zone barocline augmente considérablement. Nous en avons me semble t-il la preuve régulièrement sur ce forum. Maintenant, il y a bien des périodes où la prévisibilité est meilleure. On a aussi c'est vrai la prévision sub-saisonnière, mais qui permet seulement de dégager ou non une vague tendance dont la fiabilité reste limitée. A long terme, les signaux "basse fréquence" masquent la variabilité synoptique de l'atmosphère. Si en tout cas quelqu'un peut dire d'avance la situation synoptique début décembre, bravo. :) 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonjour, 

 

Ce matin c'est le zonal américain qui se décuple, au revoir la desolideration 

Un temps humide et doux finalement ? 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, gugo a dit :

Bonjour, 

 

Ce matin c'est le zonal américain qui se décuple, au revoir la desolideration 

Un temps humide et doux finalement ? 

 

Oui, comme souvent GFS rentre dans le rang, on se dirige probablement vers une circulation zonale pour la fin du mois de novembre. Reste à définir les caractéristiques précis de ce zonal et son influence sur notre pays.

 

EDM1-240.GIF?17-12naefs-0-0-252.png?0

 

Cela rejoint la discussion d'hier sur le fait que l'on désormais peut mieux entrevoir à très long terme. Le déroulement à venir avait été au final assez bien anticipé dans les grandes lignes début novembre (voir topic prévi du 9 au 15 novembre), à savoir un temps anticyclonique qui laisserait probablement place à une circulation + zonale à LT avec des tentatives de blocage nordique vouées à l'échec.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

C est en effet le scénario majoritaire avec un zonal modélisé de plus en plus vigoureux surtout sur GEPS.Ceci dit le scénario d installation de HG sur des latitudes plus nordiques n est pas écarté en particulier sur GEFS sans que cela n aboutisse à une situation hivernale sur notre pays.La moyenne IFS cache quelques scénarios similaire également. 

https://www.meteociel.fr/cartes_obs/gens_panel.php?modele=0&mode=1&ech=240

Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Le début de semaine sous régime NAO+ => flux océanique doux plus ou moins humide selon la latitude de la zone barocline, semble désormais acquis.

 

Pour la suite, c'est-à-dire la seconde partie de semaine, ce n'est pas si évident.

  • Poursuite du régime NAO+ :

    Climatologie ;
    Modélisations majoritaires + NAO envisagé positif ;
    VPS très froid et compact ;
    VP de Béring au Groënland majoritaire ;
    Échéances lointaines ;
    Souvenirs des années précédentes ...
     
  • Retour / Transition vers un régime AR voire NAO- :

    Modélisations minoritaires + NAO vu positif mais en baisse constante, chez GEFS et IFS ENS ;
    VPS se stabilisant ;
    VP moins compact minoritaire + AO vue à la baisse, proche du neutre;
    Récurrence nord américaine avec décrochage polaire aspirant des remontées subtropicales à l'avant (récurrence des modélisations sur ce thème).

 

=> Probabilité à la louche : NAO+ : 2/3 ; AR voire NAO- : 1/3

 

En modélisation brute, à titre d'illustration, une NAO+ un peu ondulante peut permettre des séquences courtes fraîches et humides : sur la carte d'épaisseurs ci-dessous, la correspondance s'effectue avec des T850 à 0°C sur le pays (entre 0 et -4°C sur un tiers NE, entre 0 et +4°C ailleurs).

Ce n'est pas pour rechercher du froid à tout prix mais pour nuancer l'aspect zonal impliquant grande douceur : un flux de SW apparaît dans les modélisations mais de façon très minoritaire. C'est nettement un flux d'W, oscillant entre WSW et WNW au gré des ondulations.

Enfin, comme l'a rappelé @Cers hier, ce qui arrive chez nous s'est préparé loin vers l'ouest. C'est, pour moi, un risque de ne regarder, à échéances lointaines, que ce qui est modélisé par chez nous sans prendre le temps d'analyser les évolutions sur le Pacifique et l'Amérique du nord.

 

ifsep500-1000.png

  • J'aime 7
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Nancy (54) ; Veneux-les-Sablons (77)

Bonjour à tous,

 

Tout d'abord merci pour vos analyses, franchement ça fait vraiment plaisir, de quoi faire renaître un semblant de passion météo en moi en ces temps de ténèbres et de désolations climatologiques ! 😄 Les cartes stériles semblent soudain s'éveiller pour au moins donner du sens à une situation morose et sans espoir et ça c'est déjà beaucoup alors encore merci à vous tous, même à ceux qui comme moi ne font pas de la grosse analyse poussée et à ceux qui se contente de dire que c'est naze parce c'est vrai c'est naze...

 

Quand on regarde les diagrammes aujourd'hui, on va pas se mentir, c'est pas pour tout de suite le potentiel hivernal et bien qu'on en est pas encore à la grosse patate indéboulonnable, c'est pas non plus un temps agité et mouvementé qui se prépare, ce qui est assez décevant après la fin septembre et le mois d'octobre moins chaud et plus humide que d'habitude ! 😅

 

Je vous propose un rapide coup d’œil au diagramme de cette après-midi (GEFS), avec les points clés mis en avant (pas de la façon la plus sérieuse ok mais l'idée y est) :

 

image.png.15e5b9ce36e1b017010915cf1fadf780.png

 

J'ai choisi ma ville, Nancy, mais pour le reste de la France grosso modo c'est le même délire, il suffit d'enlever la première partie (la moins désespérante désolé pour vous) ! 😁

 

Conclusion : Pour la période couverte par ce topic, sauf revirement, ça risque d'être plutôt doux et sec donc (peut-être quelques brouillards assez technique à anticiper ce point là).

 

Niveau disposition des masses d'air à 850 hPa sur l'Europe ça donne ça pour le milieu du topic (vers le 26 novembre 2020) :

 

image.png.309f6da4e34e50febfb95479b5b60773.png

 

Oups, désolé je me suis trompé de décennie ! Voilà ça vient :

 

image.png.9ced2e534ee7e5758f9caa90aaf068ec.png

 

Enfin, pour finir, je trouve personnellement que la qualité de notre modèle américain (que l'on utilise quand même beaucoup) s'est grandement amélioré ces dernières années, à tel point que même les échéances lointaines (plus d'une semaine) sont assez stables et moins sujettes à des revirements drastiques à chaque actu... À moins que cela ne soit que notre climat qui ne laisse plus vraiment de place au doute aujourd'hui alors qu'avant les scénarios froids étaient encore possibles ? Ou peut-être que nous, passionnés, commençons à comprendre la leçon et quand un scénario froid se pointe on se dit "mais oui bien sûr" ? Mais même, avant en basse saison, les diagrammes étaient beaucoup plus éclatés, ça partait dans tous les sens, parfois une vague de froid pointait le bout de son nez avant de disparaître seulement à une échéance de trois jours... Aujourd'hui ce genre de déception c'est quand même moins fréquent, heureusement parce que c'est très désagréable... Enfin bref si quelqu'un à son avis sur la question, données de fiabilité ou non, qu'il soit libre de réagir ! 😉

 

 

  • J'aime 9
  • Haha 9
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...