Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 4 janvier au 10 janvier 2021, prévisions météo semaine 1


_Iseran__
 Share

Recommended Posts

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Pour l'heure si le nord du pays n'a pas trop de soucis a se faire sur la prolongation du froid au sud ça reste bien aléatoire, il n'y a vraiment que le déterministe de l'opérationnel américain qui reste prometteur, la majorité de ses scénarios ou presque sont plutôt orientés vers le // avec donc une moyenne qui suit.

 

graphe3_10000___1.43491_43.6034_Toulouse-2.gif.ee7af21ca0c82eaa01f31a9a4d45af2c.gif

 

Bon cela dit il reste du temps et le redoux est déjà plus modéré qu'hier.

 

 

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

  • Replies 354
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Précision : un grand nombre de messages se sont succédés depuis que j'ai commencé à rédigé mon post ; je ne les ai pas tous lu, il y a peut-être des redites.   Résumé :   Le début

Mon dieu quel sacré merdier quand même quand on consulte les modèles. Y'a quasiment rien de doux jusqu'à perpet sur une très grande majorité d'entre eux mais impossible de dégager quelque chose de sér

Bonjour,   franchement je ne sais pas si vous vous rendez compte de la situation. Pourtant les cartes sont assez claires il me semble. Vous ne voyez pas le danger arriver? La France est clai

Posted Images

Posted
Naillat, 360m, 23
il y a 23 minutes, dudule a dit :

Synoptique pas terrible du tout ? C’est quasi ce qu’on peut espérer de mieux pour le pays. Ce sont les masses d’air qui sont affligeantes surtout, du moins pour commencer cette séquence froide ! 

Bonsoir,

 

ceci dit il n'y a pas de quoi faire un débat, si la synoptique pilote les masses d'air, les masses d'air soutiennent la synoptique.

 

Je pense que l'information importante ce soir c'est le fait que IFS abandonne son exploration matinale et laisse GFS // sur le bord de la route, ou sous le tapis comme l'a dit @DoubleKnacki, on va voir au niveau de son ensemble et commencer à regarder ce que cela peut donner réellement en terme d'humidité.

 

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Jai quand même l'impression, vu les sorties du soir, que l'on joue de plus en plus avec "du gros" en termes de potentialités hivernales dans la durée.

Comme dis l'autre jour, il semblerait que les différentes phases, qui se succèdent et celles en perspective temporelle proche, nous amène progressivement dans un mécanisme pouvant déboucher vers une période froide durable... Cela peut passer par des périodes d'advections un peu plus douces entre 2 décrochages polaires où la capacité à drainer du froid s'amplifierait à chaque nouvel enchainement. 

La bulle d'anomalies hautes en cours d'accumulation à l'heure où nous dissertons, risque de ne pas se résorber ou s'évacuer en une seule fois, ce qui laisserait autant de portes ouvertes pour parvenir à obtenir un drain froid plus sensible. Virgile faisait d'ailleurs remarquer qu'au fil des échéances, outre le maintien du blocage, on constatait un rapproché des masses d'air arctiques sur notre quadran d'Hémisphère  ;) 

 

La synoptique à venir, et parvenir à anticiper ses évolutions, c'est du "hight level" quand même les z'amis ! Et cela malgré un froid pour l'instant peu présent, qui peut à priori paraitre décevant pour certains o.O

  • J'aime 26
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
il y a 3 minutes, Lolox a dit :

Jai quand même l'impression, vu les sorties du soir, que l'on joue de plus en plus avec "du gros" en termes de potentialités hivernales dans la durée.

Comme dis l'autre jour, il semblerait que les différentes phases, qui se succèdent et celles en perspective temporelle proche, nous amène progressivement dans un mécanisme pouvant déboucher vers une période froide durable... Cela peut passer par des périodes d'advections un peu plus douces entre 2 décrochages polaires où la capacité à drainer du froid s'amplifierait à chaque nouvel enchainement. 

La bulle d'anomalies hautes en cours d'accumulation à l'heure où nous dissertons, risque de ne pas se résorber ou s'évacuer en une seule fois, ce qui laisserait autant de portes ouvertes pour parvenir à obtenir un drain froid plus sensible. Virgile faisait d'ailleurs remarquer qu'au fil des échéances, outre le maintien du blocage, on constatait un rapproché des masses d'air arctiques sur notre quadran d'Hémisphère  ;) 

 

La synoptique à venir, et parvenir à anticiper ses évolutions, c'est du "hight level" quand même les z'amis ! Et cela malgré un froid pour l'instant peu présent, qui peut à priori paraitre décevant pour certains o.O

 

J'avoue, c'est fort loin, mais vu que ça concerne le topic et que c'est juste pour en partie illustrer tes propos, quand on voit ceci, en effet, on ne doute pas du " possible " potentiel qui va (pourrait pour rester dans le conditionnel) être en jeu, hors foirage à la JCD évidemment. A l'échelle de l'HN, c'est pas mal 😃 :

 

lm34.gif

Note : pour l'archive

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 13
Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23
il y a 22 minutes, Lolox a dit :

La bulle d'anomalies hautes en cours d'accumulation à l'heure où nous dissertons, risque de ne pas se résorber ou s'évacuer en une seule fois, ce qui laisserait autant de portes ouvertes pour parvenir à obtenir un drain froid plus sensible. Virgile faisait d'ailleurs remarquer qu'au fil des échéances, outre le maintien du blocage, on constatait un rapproché des masses d'air arctiques sur notre quadran d'Hémisphère  ;) 

 C'est un peu ce qui me semblait possible hier soir en terme de mécanique, la situation pouvait prendre des allures de février/mars 2005. Cette séquence avait été marquée par un renouvellement constant des anomalies de hauts géopotentiels entre le Groenland et la Scandinavie mais avec à chaque pulsion un décrochage bien froid. L'avantage de la situation actuelle, même si elle était moins marquée en gradients entre le sol et les altitudes plus élevées,  et donc possiblement une instabilité moins conséquente, c'est que les températures auraient du mal à décoller. 

Edited by tao
  • J'aime 8
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Brive (19) / Lyon (69)

Ce soir, l'ensemble européen confirme bien que le redoux pourrait être bien repoussé et moins franc en raison d'une interaction plus tardive et l'isolement froid décalé au sud. Ce n'est pas le cas de GEFS qui hésite encore et propose de nombreux scénarios avec un franc redoux pour le sud (puis, pour certains, tout le pays) (le 18z sera à suivre en ce sens!)

 

EDM1-168_get2.GIF

EDM0-168.GIF?29-0

 

à long-terme, il rejoint aussi l'idée d'un nouveau possible décrochement comme suggéré par son déterministe, GEFS et GEM

 

D'ailleurs, la ressemblance entre les ensembles américains et européens pour le TLT (240h) constitue encore un signal important à suivre avec un potentiel décrochage très intéressant (et un gros conflit avec la dépression ibérique qui remonte sous le blocage comme sur GEM, CEP? au sud? au centre?)

 

EDM1-240.GIF?29-0

 

gens-31-1-240_laq1.png

 

Tout ceci va être attentivement à suivre lors des prochaines sorties !

Edited by FSnow
  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites

Hello, 

Assez esthétique cette carte à très long terme (+240h) sur ce 12Z CEP. Je la poste uniquement pour les yeux... la récurrence de ce scénario sur 3 déterministes au meme moment à si lointaine échéance c'est quand même assez incroyable (GFS,GEM,CEP). Belle situation à fort potentiel a suivre ces prochains jours.

 

Profitons de cette période passionante qu'importe l'issue pour chacune de nos régions.

 

Bonne soirée.

ECMWF_240_FR_SFC_fr-FR_fr.png

  • J'aime 1
  • Surprise 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Meudon (92), altitude : 96 m

Après un week-end marqué par une baisse des températures associé à un risque neigeux jusqu'en plaine, la situation synoptique pour le tout début de semaine semble plutôt cernée. On retrouverait un blocage sur l'Atlantique avec une zone de hauts géopotentiels qui s'étendrait entre le sud de l'Islande et la Scandinavie. Un flux d'ENE circulerait sur le pays qui resterait sous l'emprise des bas géopotentiels issus du vaste talweg continental qui finirait par s'isoler en goutte froide. Dans cette configuration synoptique, les côtes de la Manche et le côte d'Azur sont les régions les plus soumises à l'humidité. Des retours d'est faibement neigeux pourraient également concerner le nord-est du pays. Ailleurs, le temps devrait rester sec et froid mais pas automatiquement ensoleillé.Les températures seraient en baisse sur le tout le pays, largement inférieures aux normales de saison. On peut tabler sur des minimales entre -4° et 0° en général en plaine, faiblement positives sur les zones côtières. Les températures maximales resteraient autour du 0°C du NE au centre est, autour de 2°C sur les régions centrales, jusqu'à 4°C sur les côtes Atlantiques et 8°C sur la côte d'Azur. 

 

EDM1-144_anb3.GIF

 

La journée de mardi devrait ressembler pas mal à celle de la veille. On retrouverait donc un régime froid et sec sur la majeure partie du pays excepté sur les régions proches de la Manche et de la Côte d'Azur. Les températures baisseraient encore un peu et on retrouverait des gelées généralisées exceptées sur les côtes de la Manche et l'extrême sud-est. De fortes gelées seraient à prévoir du SO au NE et les températures maximales seraient généralement comprises entre -2°C et +2°C en général jusqu'à 4/5°C sur les côtes Atlantiques, 6/7°C sur les côtes Méditerranéennes.

 

EDM1-168_fhh8.GIF

 

Passée cette échéance tout se complique en terme de prévisibilité.

En effet, la partie du sud de notre blocage devrait montrer des signes de faiblesse sous l'emprise des basses pressions açoriennes. Dans ce contexte, il est possible que le blocage finisse par s'isoler de ces racines favorisant une circulation sous blocage et donc un risque interaction entre les basses pressions Atlantiques et les basses pressions issues du talweg continental. Cependant, les modèles (ECMWF déterministe + ensemble) ont ce soir tendance à amoindrir ce risque d'interaction (CEP/ ENSCEP) ou à le retarder. Si interaction il devait avoir, les modalités restent largement à définir :

- soit l'interaction se fait trop au nord et dans ce cas les basses pressions açoriennes remontent rapidement sur le pays avec un net redoux sur le sud-ouest alors que le flux d'est en basses couches se maintient sur les régions les plus au nord où les températures restent froides (scénario ECMWF déterministe d'hier soir par exemple). Un scénario plus extrême représenté par ECMWF de ce matin est de faire remonter la dépression açorienne jusqu'aux côtes de Bretagne sud avec pour effet un redoux généralisé. Ce scénario semble perdre du terrain par rapport à hier et ce matin.

- soit l'intéraction se fait plus au sud et les basses pressions circulent rapidement vers la Méditerranée ce qui pourrait amener à une situation de conflit neigeux sur le sud du pays alors que le nord de la Loire resterait dans un flux continental froid et sec (GFS 12z). ECMWF de ce soir voit aussi cette interaction avec risque neigeux important dans le sud du pays mais de manière plus tardive. Ce scénario parait ce soir le plus crédible (bien identifiable sur la moyenne ensembliste ECMWF) même si l'échéance est encore bien lointaine.

Edited by Iseran2019
  • J'aime 23
Link to post
Share on other sites

Posted
St Germain les Corbeil

Les modèles sont maintenant assez d'accord pour le début de semaine . Nous pouvons commencer les prévisions pour ce qui l'en sera sur le plancher des vaches.

Le pays serait dans un marais barométrique assez dépressionnaire notamment en altitude , un léger flux d'est continental se fera sentir en surface, le vent resterait toutefois faible à très faible.

 

+Dans ces conditions , le temps serait assez calme sur le pays en début de semaine , souvent gris avec quelques éclaircies ici ou là. Les températures évoluerait peu en journée , plafonnant autour de 0° . Le gel se généraliserait la nuit avec de bonnes gelées  par temps clair et encore plus fortes par sol enneigés (inférieur à -5°) . 

Quelques fronts secondaires circulerait par retour d'est préférentiellement sur la moitié est mais le risque serait assez généralisé déposant ici et là quelques cm en plaine .

 

+ L'incertitude croit rapidement à partir de mercredi , l'interaction entre la circulation dépressionnaire sous blocage et les bas géopotentiels européen est encore mal appréhendé  .

                      -Le scénario privilégié ce soir est en faveur d'une trajectoire très méridionale des dépressions , avec par conséquent une attaque sur le pays en flux de SE/E , dans ce cas , le redoux serait très limité en surface notamment en allant vers le nord .  Chargé d'humidité au dessus de la Méditerranée, les précipitations seraient copieuses , un ou plusieurs gros épisodes neigeux sont à surveiller entre Mardi et Vendredi, cette  situation est typique des grosses tempête de neige. Le sud semblerait au premières loges mais tout cela reste incertain. En effet les anomalies de surface sont multiples , le timing et le zonage des différentes cyclogenèse sont encore loin d'être appréhendés .   

 

                   - La possibilité d'un redoux net en milieu de semaine reste bien présente , ce serait dans le cas où les bas géopotentiels se feraient happer par la circulation dépressionnaire açorienne , un complexe dépressionnaire s'emballerait sur le Proche Atlantique redressant le flux . Meme dans ce cas , le froid pourrait résister au nord de la Loire ou sur les Iles Britanniques pour ensuite regagner le pays , même dans ce cas un épisode neigeux ou de glace est envisageable plus au nord cette fois-ci .

anim_crz6.gif

La moyenne reflète bien la prédominance du premier scénario avec un minimum dépressionnaire transitant sur le pays . 

 

+ La fin de semaine serait marqué un décrochage Arctique en direction de l'Europe,l'interaction de ce décrochage avec d'une part les BG européen et la dépression açorienne est source de divergence . Les modèles semblent privilégier la poursuite du froid avec une interaction entre le décrochage et les BG européennes , du moins dans un premier temps . 

Bonne nuit . 

 

 

 

 

  • J'aime 17
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

Le GFS 18Z est excellent ( comme souvent en ce moment ) à la fin du topic donc à J+10 on sent à nouveau le blocage partir vers le Groeland permettant une nouvelle coulée polaire plus froide que celle actuellement , les modélisations hivernales prennent peut etre un nouveau tournant ce soir ...qui sait ?

Link to post
Share on other sites

Posted
Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

Mais c'es pas vrai! le rêve continue, s'amplifie,  devient magnifique sur le 18, mais jusqu'où ça va aller ???  image.png.c936fb6a5ba50f33220c4fefb349a004.png

😀

  • J'aime 2
  • Haha 5
Link to post
Share on other sites

Le 18Z ne change pas de musique... et tant mieux ! Voilà ce que cela donne à l'échelle nord hémisphérique

On commencerait donc pas une coulée "light" (lundi, à gauche), puis une évolution par cut off permettant au froid de mieux s'installer dans les BC vu le flux (mercredi, au centre), en enfin une coulée "strong" (à droite) (prévue plus à l'O que dans les runs précédents d'ailleurs). A confirmer bien sûr 🙄 !

 

image.thumb.png.1bbead1625e5ee61606671be75730489.png

Edited by sastrugis
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Bonsoir , bravo pour ces belles analyses et démonstrations !

Vraiment pas grand choses a ajouté ,on peut constater que la divergence des scénarios émerge surtout en milieu de semaine ,a compter de mardi principalement ,avec des écart types qui vont graduellement augmenter en zone Islandaise car entre cette zone et la scandinavie le possible retour du vortex polaire pourrait laisser place a l'habituel complexe dépressionnaire Islandais . 

Puis sur notre bout de continent entre la péninsule ibérique et l'italie en remontant vers le nord en fonction des éventuelles interactions entre nôtre bloc d'anomalies basses continental et les systèmes dépressionnaires atlantique .

 Ce sont des indices a exploiter mais l'incertitude reste très importante ,en tout cas l'air froid n'est jamais en loin en cas de redoux et la situation est vraiment palpitante ,pour toutes les régions .

Link to post
Share on other sites

Posted
Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

ce qui et frappant est la reconstitution de l'omega, bis ou ter repetita !

image.thumb.png.298340d17537fde104da0fe1d185863b.png

 

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Quel bazar sur les modèles ce matin, ça reste bien hivernal dans tous les cas.GEM et possiblement UKMO remettent en cause la circulation d'anomalie sous blocage ce qui nous laisserait sous l influence du talweg continental,tres froid et l humidité resterait à préciser. Le // continue sur son scénario d hier soir avec une interaction nord et redoux temporaire le contraire de GFS opé qui la voit plutôt méridienne et sans véritable redoux avec un conflit de masses d air sur la moitié Est du pays.

IFS est un peu l intermédiaire de ces 2 scénarios et dans la continuité de sa sortie d hier avec conflit de masses d air sur le sud du pays. 

Les centres  d'actions bougent encore beaucoup et la prévision du temps sensible est risquée. Le retour d Est lundi est toujours d actualités avec le NE en première ligne. 

Edited by Nico 14
  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)
il y a 37 minutes, Nico 14 a dit :

Quel bazar sur les modèles ce matin, ça reste bien hivernal dans tous les cas.GEM et possiblement UKMO remettent en cause la circulation d'anomalie sous blocage ce qui nous laisserait sous l influence du talweg continental,tres froid et l humidité resterai à préciser. Le // continue sur son scénario d hier soir avec une interaction nord et redoux temporaire le contraire de GFS opé qui la voit plutôt méridienne et sans véritable redoux et un conflit de masses d air sur la moitié Est du pays.

IFS est un peu l intermédiaire de ces 2 scénarios et dans la continuité de sa sortie d hier avec conflit de masses d air sur le sud du pays. 

Les centres  d'actions bougent encore beaucoup et la prévision du temps sensible est risquée. Le retour d Est lundi est toujours d actualités avec le NE en première ligne. 

Et je pense qu’on n’en a pas terminé sur les différentes propositions. L’interaction entre le froid Français et la circulation « dépressionnaire » très basse en latitude  s’envisage assez nettement mais reste à savoir où ! Espagne ? Golfe de Gascogne ? Pourtour Méditerranéen ? Centre de la France. A cette échéance rien de dramatique et en temps normal ça nous importerait peu mais là dans la configuration actuelle çà changera beaucoup de choses allant du gros redoux par le sud du pays au maintien voire renforcement du froid voire conflit de masse d’air potentiellement bien neigeux... 

Le scénario intermédiaire serait le plus idéal pour les amateurs de froid et de neige avec un renforcement du froid par le nord-est et un redoux temporaire par le sud-est avec creusement dépressionnaire sur le nord de l’Espagne et qui glisserait vers l’Italie. Ça donnerait une dégradation fortement neigeuse si ce scénario venait à se réaliser. Il ressort assez souvent et serait vraiment le scénario le plus median. Ça ne fonctionne pas toujours comme ça mais c’est de l’ordre du possible et je miserais sur celui-ci. 

  • J'aime 16
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Oui du coté des modalités on est pas plus avancé ce matin qu'hier soir, le plus dissident reste le // américain avec une interaction BP Atlantique/continentale précoce et trop au sud qui fini par ramener un coup de doux sur son flanc nord-est, l'européen n'en est pas loin ce matin mais un peu plus tardivement.

Quoi qu'il en soit on distingue encore aujourd'hui qu'une nouvelle advection polaire pourrait encore se faire aprés cet intermède plus doux (mais aura t-il lieu? on en sait fichtre rien).

 

anim_hrt6.gif

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

A mi chemin entre la prévision de ce topic et de la prévision saisonnière, on observe une continuité remarquable voire exceptionnelle par rapport à ces dernières années quant à la récurrence de bas géopotentiels sur la France.

Le diagramme longitudinale de ces anomalies permet de donner un aperçu de la propagation des géopotentiels tant sur un plan géographique (axe horizontal) que temporel (axe vertical) ainsi que l'écart-type (nuances de gris) : 
 

 

482852498_Capturedecran2020-12-30a09_10_31.thumb.png.2c3421b39c0019369fc6121c1a5494cb.png

 

 


Ca peut paraître barbare de prime abord mais en axe vertical le trait vert représente à peu près la longitude à laquelle se trouve la France. Ensuite, on peut essayer d'en tirer quelques enseignements :
- assez bonne fiabilité jusqu'au 6-7 janvier

- prééminence d'un régime de dorsale Atlantique avec cet axe d'anomalies positives en rouge sur l'ensemble du bassin Atlantique avec une tendance à la propagation vers l'ouest (AG ? Est Canada ?)

- corrélativement, on retrouve cette rivière de bas géopotentiels sur l'Europe occidental

- tendance à partir du 8-9 janvier à voir cette rivière prendre de l'ampleur (flèches vertes). En d'autres termes, cette moyenne traduit un très probable décrochage polaire avec une bande plus plus large à nouveau concernée par les basses pressions

Bref, à l'échelle hémisphérique le schéma semble très bien dessiné même sur du -très- long terme, on pourrait presque en tirer un signal jusqu'au 16-17 janvier. Naturellement, on ne retrouve pas sur ce diagramme l'ensemble des issues possibles pour la France mais j'ai l'impression que ce schéma d'ensemble semble si marqué que j'ai presque du mal à le voir perturber par des interactions foireuses, ou alors que temporairement. Bref, on est vraiment bien situé et ça risque de durer.

Edited by Kyrion
  • J'aime 17
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

On peut faire un scénario médian pour la semaine prochaine.

De lundi à mercredi-jeudi : flux continental généralement sec pouvant quand même apporter des giboulées sur les cotes de la manche et des flocons dans l'est du pays. Des petites anomalies de surface peuvent apporter un peu de neige ici ou là mais impossible de préciser à cette échéance. Pas mal de PP sur la Corse. températures basses surtout à partir de mercredi-jeudi où les gelées pourraient être sévères et un non dégel sur une bonne partie de la France.

Jeudi-vendredi, une dépression ibérique pourrait remonter sur notre pays apportant de la neige avec cette zone de conflit. Impossible de localiser et de quantifier.

A l'arrière de la dépression, le froid pourrait de nouveau s'engouffrer en provenance de la GB pour le week end prochain.

  • J'aime 14
Link to post
Share on other sites

Petit récap. matinal : Que dire...  😁 Plus sérieusement il y a toujours ce changement plus prononcé que j'avais évoqué hier : les HP ont du mal à quitter leurs racines, l'option de jonction des BG atlantiques avec celles de notre pays ne devient plus envisageable; ce qui prend beaucoup de galon par contre, c'est l'entretient assez régulier des HP dans l'Atlantique dû à une diminution nette de l'activité dépressionnaire, de ce fait et bah... on est pas près de connaître le zonal avant un bout de temps. Une nouveauté aussi qui est apparu sur UKMO/CEP/GEM/GEFS, c'est que les HP éjectés s'introduiraient plus facilement sur la Scandinavie/Europe du Nord, et que le basculement d'un amas de vortex sur l'Europe de l'ouest devient minoritaire ce matin. On obtiendrait ainsi un flux beaucoup plus continental (sec/froid). Il reste tout de même les possibles interactions avec une goutte froide par-ci par là au large du Portugal qui pourrait apporter de nouveaux dynamismes sur le pays, tout cela n'est qu'hypothèse bien sûr; mais une chose est sûre, le froid (plutôt humide dans un premier temps et sec à TLT) devrait s'imposer assez nettement sur l'ensemble du pays si on en croit bien les sorties matinales.

 Petites illustrations pour la tendance du TLT :

 

mt.png

Edited by romain5555
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Salut, en effet pour trouver l'évolution réelle de la situation a venir ,cela s'annonce compliqué ,mais l'option du conflit de masse d'air parait la plus plausible si interaction il y a bien avec une dépréssion atlantique .

 Tout cela est a affiner bien sur ,pour la petite info, une bonne vingtaines de scénarios de l'ensemble américain envisagerait un maintient avec ou sans redoux préalable des conditions froides sur le pays pour la fin de semaine prochaine !

Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23

Bonjour,

 

si le creusement au sud de l'Europe se confirme, péninsule ibérique, golfe de Gascogne, Méditerranée, il va y avoir du travail pour déterminer la zone de contact entre la masse d'air froid et la pulsion d'air doux et plus humide. La neige serait possible au sein de cette zone tampon, la pluie au sud, du froid plus sec au nord. Si en plus le système transite vers l'est la prévision va être complexe.

 

En 96-97 ( 3 et 4 janvier ), on était passé sur le Limousin, d'un beau froid sec, à de bonnes pluies verglaçantes avant de basculer en chutes de neige le lendemain.

 

Au moins, ce sera intéressant en terme de prévision. L'utilisation des coupes pourrait s'intensifier :D.

 

 

Edit: erreur de jour et ajout carte: 

 

 

1187981382_3jv1997.png.c1991980690638a63a01b0fbcf32802a.png

 

Edited by tao
  • J'aime 11
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Meudon (92), altitude : 96 m

Le scénario où la dépression remonte très au nord au large de la Bretagne n'est pas totalement à écarter puisque repris par GFS 6Z //. Ce scénario avait pourtant presque disparu hier soir. Il est celui qui correspond à un redoux généralisé car même au nord le flux s'orienterait au sud, la zone de conflit remontant jusque sur la grande Bretagne. Ça fait penser à l'interaction de fin février 2018 où la dépression était remontée très au nord. 

Edited by Iseran2019
Link to post
Share on other sites

  • Sebaas changed the title to Du 4 janvier au 10 janvier 2021, prévisions météo semaine 1

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...