Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Tendances Printemps 2021


Recommended Posts

  • Replies 85
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

PS: afin d'évité une perte de qualité, j'ai pris des captures d'écran de ma tendance                                                issu du PDF suivant, les sources sont dedans (les 1,2,3 en expo

Je profite de ce bilan pour rebondir sur la discussion de l'autre topic (celui de l'été) et étoffer graphiquement les quelques messages que j'y ai mis.   Le problème aujourd'hui c'est qu'ave

En prenant un peu de hauteur, je trouve que ce printemps est surtout marqué par une domination comme on n'en n'avait plus vu depuis très longtemps des régimes de blocage en Atlantique nord. Moyennées

Posted Images

Posted
Naillat, 360m, 23
Il y a 8 heures, Dijonnais21 IC a dit :

Cela est totalement différent de l'avis de Fred Decker :D (actualisé le 15 avril)

Salut,

 

en même temps, mai second mois du printemps... xD

  • J'aime 1
  • Haha 9
Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 2 heures, tao a dit :

Salut,

 

en même temps, mai second mois du printemps... xD

bah, c'est un bug, il voulait parler d'Avril😄

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Dijonnais21 IC a dit :

Cela est totalement différent de l'avis de Fred Decker :D (actualisé le 15 avril)

 

 

 

Sans remettre en cause le fond de la prévision (comme le dit le proverbe, la critique est aisée mais l'art est difficile), ce qui me fait tiquer sur ce genre de prévisions, c'est le "environ 63 % de fiabilité".

Je suis peut-être de mauvaise langue, mais ce genre de pourcentages précis en prévision météo, c'est rien d'autre que le nombre magique sorti du pifomètre personne pour se donner une fausse illusion de sérieux.

Vous imaginez Météo France en train de te dire qu'il y a 63 % de chances d'entendre le tonnerre demain à Bourges, ou qu'il y a 63 % de chances (et pas 62 ou 64 hein, 63) d'avoir 1 mm de pluie mercredi prochain ?

  • J'aime 5
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Cherbourg-L'aigle
Il y a 1 heure, TreizeVents a dit :

 

Sans remettre en cause le fond de la prévision (comme le dit le proverbe, la critique est aisée mais l'art est difficile), ce qui me fait tiquer sur ce genre de prévisions, c'est le "environ 63 % de fiabilité".

Je suis peut-être de mauvaise langue, mais ce genre de pourcentages précis en prévision météo, c'est rien d'autre que le nombre magique sorti du pifomètre personne pour se donner une fausse illusion de sérieux.

Vous imaginez Météo France en train de te dire qu'il y a 63 % de chances d'entendre le tonnerre demain à Bourges, ou qu'il y a 63 % de chances (et pas 62 ou 64 hein, 63) d'avoir 1 mm de pluie mercredi prochain ?

 

Eh bah les critiques .... On continue ? Aller une image :

Vérification des tendances saisonnières

 

Voilà comment il calcul sa probabilité. Et franchement, pourquoi pas. Après ça reste subjectif peut être, mais pour le résultat du 63% est plutôt cohérent.

Je suis neutre, mais franchement, dés qu'on creuse un peu les sujets, on voit que tout n'est pas blanc, ni noir... 

 

@+

Edited by Barth61
  • J'aime 3
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Barth61 a dit :

 

Eh bah les critiques .... On continue ? Aller une image :

Vérification des tendances saisonnières

 

Voilà comment il calcul sa probabilité. Et franchement, pourquoi pas. Après ça reste subjectif peut être, mais pour le résultat du 63% est plutôt cohérent.

Je suis neutre, mais franchement, dés qu'on creuse un peu les sujets, on voit que tout n'est pas blanc, ni noir... 

 

@+

 

OK, mais il dit que sa prévision de mai est à 63% de fiabilité. C'est pas la même chose que la fiabilité générale de ses prévisions qui, sur 8 ans, sont à 63% de fiabilité.

Il aurait fallu qu'il dise en amont de son texte que ses prévisions sont à 63%. Et que pour mai, si il voit une fiabilité meilleure que d'habitude, moins bonne ou à peu près égale...

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Cherbourg-L'aigle
il y a 3 minutes, th38 a dit :

 

OK, mais il dit que sa prévision de mai est à 63% de fiabilité. C'est pas la même chose que la fiabilité générale de ses prévisions qui, sur 8 ans, sont à 63% de fiabilité.

Il aurait fallu qu'il dise en amont de son texte que ses prévisions sont à 63%. Et que pour mai, si il voit une fiabilité meilleure que d'habitude, moins bonne ou à peu près égale...

 

Après c'est de la communication. 62 ou 63 %, franchement ça me passe par dessus, enfin vous voyez ah ah !

En tout cas un mois de Mars dans les normes.

Avril, dans les normes, voir "frais".

Mai sera donc déterminant !

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Barth61 a dit :

 

Eh bah les critiques .... On continue ? Aller une image :

 

 

Ok, le point pour toi, je pensais vraiment qu'il n'y avait rien qui justifiait ce "63 %" mais en fait c'est son taux de réussite moyen mois par mois des dernières années (mais donc pas une fiabilité liée à cette prévision en particulier). Je retire donc.

 

Après pourquoi pas, mais c'est comme si on présentait une prévision de GEFS à J+8 en donnant une fiabilité correspondant aux résultats moyens du modèle, peu importe qu'au cas particulier les scénarios soient lissés ou éclatés. Pas tout noir donc, mais pas tout blanc non plus.

 

 

Si on part par là, vu qu'on doit être en pifométrique à quelque chose comme 70 % de mois plus doux que la normale ces dernières années, avec ce raisonnement on peut annoncer systématiquement des anomalies thermiques positives en annonçant une fiabilité encore meilleure - mais nous sommes bien d'accord, ça n'apporterait pas grand chose au fond. C'est juste pour démontrer la limite du raisonnement.

 

 

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Cherbourg-L'aigle
il y a 2 minutes, TreizeVents a dit :

 

Ok, le point pour toi, je pensais vraiment qu'il n'y avait rien qui justifiait ce "63 %" mais en fait c'est son taux de réussite moyen mois par mois des dernières années (mais donc pas une fiabilité liée à cette prévision en particulier). Je retire donc.

 

Après pourquoi pas, mais c'est comme si on présentait une prévision de GEFS à J+8 en donnant une fiabilité correspondant aux résultats moyens du modèle, peu importe qu'au cas particulier les scénarios soient lissés ou éclatés. Pas tout noir donc, mais pas tout blanc non plus.

 

 

Si on part par là, vu qu'on doit être en pifométrique à quelque chose comme 70 % de mois plus doux que la normale ces dernières années, avec ce raisonnement on peut annoncer systématiquement des anomalies thermiques positives en annonçant une fiabilité encore meilleure - mais nous sommes bien d'accord, ça n'apporterait pas grand chose au fond. C'est juste pour démontrer la limite du raisonnement.

 

 

 

Je suis d'accord avec toi pour la suite. Il faudrait voir la méthodologie et quelles critères rentrent en jeu dans ces chiffres ;)

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Le 18/04/2021 à 17:36, Barth61 a dit :

 

Eh bah les critiques .... On continue ? Aller une image :

Vérification des tendances saisonnières

 

Voilà comment il calcul sa probabilité. Et franchement, pourquoi pas. Après ça reste subjectif peut être, mais pour le résultat du 63% est plutôt cohérent.

Je suis neutre, mais franchement, dés qu'on creuse un peu les sujets, on voit que tout n'est pas blanc, ni noir... 

 

@+

Pourtant dans mon site au fichier Excel où je mets depuis 2008 les prévisions saisonnières pour les températures en France de certaines personnes et modèles pour voir les fiabilités...  (donc depuis un peu plus de 12 ans) je tombe pour ses prévisions saisonnières à une fiabilité d'environ 42,3 % comme vous pouvez le vérifier aux lien d'en bas qu'il y a cette page ou directement à ce fichier Excel

 

Puis je ne pense pas que ceux qui tentent de faire des prévisions saisonnières le fassent au hasard mais plutôt qu'ils doivent se baser à des données,... suite à des infos qu'ils ont lu ou... 

 

Williams

Edited by williams
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Le 18/04/2021 à 17:36, Barth61 a dit :

 

Eh bah les critiques .... On continue ? Aller une image :

Vérification des tendances saisonnières

 

Voilà comment il calcul sa probabilité. Et franchement, pourquoi pas. Après ça reste subjectif peut être, mais pour le résultat du 63% est plutôt cohérent.

Je suis neutre, mais franchement, dés qu'on creuse un peu les sujets, on voit que tout n'est pas blanc, ni noir... 

 

@+

 

Quels sont les critères de réussite de la prévision ?

Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, anecdote a dit :

 

Quels sont les critères de réussite de la prévision ?

Surtout qu'un mois est prévu plusieurs fois (6 fois au maximum, comme en janvier, février puis,...fin avril début mai il y a la prévision du mois mai). Donc avec ceux qui changent d'avis en passant d'une prévision de température fraîche lors de tel mois à douce ou de saison les mois suivant pour le même mois, il faut voir ces changement aussi.

 

Williams

Edited by williams
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

Même si la moyenne exacte n'est pas encore connu MF confirme que le mois d'avril sera sous les normes (anomalie estimé autour de -0,72°C).

Ce serait le mois d'avril le plus froid depuis 20 ans, à la 35ème place le plus froid sur les 100 dernières années au niveau des températures moyennes et 6ème place sur les 100 dernières années sur les températures moyennes minimales!

https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/climat/avril-2021-le-plus-frais-depuis-20-ans

Edited by ggdu19
  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
4 km au sud de Houdan 78

Copie colle d un article vu sur fb vous confirmer ? 
 

Les modèles sont là, et les modèles sont moroses : la majorité de l'Europe est prête pour un gel important en mai, avec de fortes prévisions de neige pour la Scandinavie, les Alpes, l'Allemagne et même le Royaume-Uni.,,

L'Ukraine peut s'attendre à ce que ses terres fertiles subissent des écarts de température jusqu'à 20 ° C sous la normale saisonnière au cours de la première semaine de mai, entraînant d'importantes pertes de récoltes / des semis retardés.

Des pertes se feront sentir dans de nombreuses régions de culture européennes, en particulier dans les vignobles français qui ont déjà été décimés par des creux record d'avril de -8 ° C , et au-delà. 
Les vignerons ont pris des mesures drastiques comme allumer des milliers de «feux de gel» dans le but de conjurer le grand gel - ces brûlages contrôlés sont cependant loin d’être efficaces à 100%, et sont coûteux, coûtant jusqu’à 3000 € par hectare.

.

Ce ne sont pas seulement les raisins tendres qui ont souffert ces derniers temps; même les cultures notoirement résistantes au froid comme la betterave et le colza sont en train de mourir. 

Et, de manière déprimante, un autre regard sur les modèles météorologiques révèle que de fortes chutes de neige en mai sont attendues en Europe

.

📍 La grande conjonction, une activité solaire historiquement faible, des rayons cosmiques nucléant les nuages et un flux de courant-jet méridien...

La NOAA et la NASA semblent d'accord pour dire que  nous sommes entrés dans un grand minimum solaire `` à part entière '' à depuis fin 2020, et la NASA voit ce cycle solaire à venir  comme "le plus faible des 200 dernières années », l'agence établissant ici une corrélation entre les arrêts solaires précédents et les périodes prolongées de refroidissement global.

De plus, nous ne pouvons ignorer la multitude de nouveaux articles scientifiques indiquant l’immense impact que le gyre de Beaufort pourrait avoir sur le Gulf Stream, et donc sur le climat en général.

🙈

  • J'aime 1
  • Haha 9
Link to post
Share on other sites
Posted
Gambais (78) - Altitude : 100 m et Guyancourt (78) pour le travail
Il y a 3 heures, serge26 a dit :

ca ne serait pas l'article du jour d'apres???

Ou le souhait ultime de Ralala78, en gros un truc impossible ! :D

  • Haha 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Soissons (02)

Impossible oui et non, Dame Nature pourrait très bien nous coller un temps bien froid et pourri en mai et même juin, puis d'un seul coup comme par magie l'arrivée de la chaleur et des canicules successives en juillet/août 😄 (en 2013 c'était un peu ça, mais on sortait au moins d'un hiver digne de ce nom)

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Aubagne (13400)

On évitera peut-être de revenir une énième fois sur la différence entre impossible et improbable.

Mais le plus probable dans cette « prévision » est le caractère volontairement sensationnaliste. :D 

 

Citation

Les modèles sont là, et les modèles sont moroses

 

Rien que les premiers mots annoncent au mieux la complète subjectivité de la suite.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)
Il y a 19 heures, lepaysan28 a dit :

Copie colle d un article vu sur fb vous confirmer ? 
 

Les modèles sont là, et les modèles sont moroses : la majorité de l'Europe est prête pour un gel important en mai, avec de fortes prévisions de neige pour la Scandinavie, les Alpes, l'Allemagne et même le Royaume-Uni.,,

L'Ukraine peut s'attendre à ce que ses terres fertiles subissent des écarts de température jusqu'à 20 ° C sous la normale saisonnière au cours de la première semaine de mai, entraînant d'importantes pertes de récoltes / des semis retardés.

Des pertes se feront sentir dans de nombreuses régions de culture européennes, en particulier dans les vignobles français qui ont déjà été décimés par des creux record d'avril de -8 ° C , et au-delà. 
Les vignerons ont pris des mesures drastiques comme allumer des milliers de «feux de gel» dans le but de conjurer le grand gel - ces brûlages contrôlés sont cependant loin d’être efficaces à 100%, et sont coûteux, coûtant jusqu’à 3000 € par hectare.

.

Ce ne sont pas seulement les raisins tendres qui ont souffert ces derniers temps; même les cultures notoirement résistantes au froid comme la betterave et le colza sont en train de mourir. 

Et, de manière déprimante, un autre regard sur les modèles météorologiques révèle que de fortes chutes de neige en mai sont attendues en Europe

.

📍 La grande conjonction, une activité solaire historiquement faible, des rayons cosmiques nucléant les nuages et un flux de courant-jet méridien...

La NOAA et la NASA semblent d'accord pour dire que  nous sommes entrés dans un grand minimum solaire `` à part entière '' à depuis fin 2020, et la NASA voit ce cycle solaire à venir  comme "le plus faible des 200 dernières années », l'agence établissant ici une corrélation entre les arrêts solaires précédents et les périodes prolongées de refroidissement global.

De plus, nous ne pouvons ignorer la multitude de nouveaux articles scientifiques indiquant l’immense impact que le gyre de Beaufort pourrait avoir sur le Gulf Stream, et donc sur le climat en général.

🙈

 

On va éviter de publier de la m*** sur les forums Infoclimat, merci.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
4 km au sud de Houdan 78
il y a 11 minutes, Sebaas a dit :

 

On va éviter de publier de la m*** sur les forums Infoclimat, merci.

Désolé mais comme cela parlais de model connue je voulais juste savoir si c était vrai 

je peu supprimé si vous voulez 

Link to post
Share on other sites

De la neige début mai en Scandinavie ça n'a rien d’extraordinaire je pense. Quand à l'Ukraine on est loin des 20°C sous les normes 😁 , il ne fera pas plus froid qu'en france. Et Kiev c'est l'extrême nord du pays.

 

ens_image.php?geoid=119702&var=201&run=0

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Soissons (02)

Pour l'instant la première quinzaine de mai ne semble pas partir sur un excédent thermique 🥶, ici dans l'Aisne les radiateurs tournent encore toute la journée. A voir la deuxième quinzaine qui peut évidemment faire s'envoler la moyenne, mais apparemment depuis quelques années le printemps est la seule saison où on peut éviter les excédents et compenser le reste de l'année... (c'est ça le RC, on a des hivers printaniers, des printemps automnaux, des automnes printaniers, et des étés... caniculaires 😄)

  • J'aime 8
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Le 07/05/2021 à 14:16, greghouse33 a dit :

Pour l'instant la première quinzaine de mai ne semble pas partir sur un excédent thermique 🥶, ici dans l'Aisne les radiateurs tournent encore toute la journée. A voir la deuxième quinzaine qui peut évidemment faire s'envoler la moyenne, mais apparemment depuis quelques années le printemps est la seule saison où on peut éviter les excédents et compenser le reste de l'année... (c'est ça le RC, on a des hivers printaniers, des printemps automnaux, des automnes printaniers, et des étés... caniculaires 😄)

 

Même s'il se terminait sur une Tm nationale de 13,8° qui en ferait le second mois de mai le plus froid des trente dernières années, le printemps 2021 serait néanmoins plus chaud que tous les printemps de la décennie 1970.

 

Même si on peut discuter des détails qui pourraient nous conduire à relativiser la remarque que je viens de faire (la fréquences des gelées dans la moitié nord depuis début avril a quand même été exceptionnelle, et les printemps des décennies 1960 / 1970 / 1980 ont été particulièrement frais par rapport aux décennies précédentes), cela n'enlève rien à sa véracité de fond.

 

Ce que j'aurais plutôt tendance à dire, c'est que les printemps se sont tellement réchauffés à partir des années 1990 - c'est d'ailleurs la saison qui s'est le plus réchauffée en moyenne en France depuis les années 1960 - que cela fausse toutes nos perceptions et que les rares printemps qui arrivent encore à nous sortir un bilan un tant soit peu frais et/ou maussade nous paraissent très, trop vite pourris.

Juste pour imager les choses en deux comparaisons choc : sur les 32 dernières années, les trois quarts des printemps ont atteint ou dépassé les 12.2° de Tm nationale, valeur qui n'avait été atteinte qu'une seule fois, et de peu, sur les 26 années précédentes. Et sur les 32 dernières années on a eu un seul printemps avec une Tm nationale inférieure à 11.3°, alors que cette valeur n'était dépassée qu'une année sur trois sur les 26 années précédentes.

Avec le RC on n'a pas des printemps automnaux, on s'est seulement trop vite habitués au chaud.

 

  • J'aime 15
  • Merci 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...