Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 1er février au 7 février 2021, prévisions météo semaine 5


Recommended Posts

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Oui ça se joue à pas grand chose tout cela le CEP est pas loin de basculer sur le scénario GFS,la maitrise de l'activité dépressionnaire Atlantique et donc de la résistance du blocage donnera le ton de cet épisode et je pense qu'on aura pas la solution ce soir sur ce point.

 

ECM1-168.GIF?31-0

Edited by Nico 14
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

  • Replies 415
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Ça commence a avoir de la gueule tout de même, si hier matin le début d'un commencement en était au stade embryonnaire, ce matin on commence a déjà distinguer les bras les jambes et la tête, pour auta

Salut,    mais non c'est @Virgile qui a agacé GFS à midi. L'autre, en bon américain, nous sort une réaction trumpienne, envoie la sauce, se trompe de cible et balance l'hiver en Europe ne sa

J'avoue ne pas avoir suivi les modèles à la perfection, ne pas avoir lu l'ensemble des échanges mais il est assez dommage de trouver ici une guéguerre qui a raison qui a tort... Pour mettre tout

Posted Images

Posted
Cormeilles (27)
il y a 6 minutes, Ciel d'encre a dit :

 

Et oui, et on glisserait vers un zonal bas en latitude, circulant au sud du blocage. C'est un peu la répétition du précédent GA. 

 

Sans être certain de la valeur de cette hypothèse, je me demande à quel point ces blocages souvent "trop" au nord pour envoyer du froid sur l'Europe occidentale (en tout cas à la latitude de la France) ne sont pas une marque du réchauffement climatique. 

 

 

J'approuve à 100 % tout ce que tu as écrit. Donc oui, pour moi, on y voit plus clair et GFS est bien isolé ce soir.  Faut voir quel sera la latitude du zonal car sur le cep de ce soir, pas de grand froid mais des possibilités de neige en plaine comme depuis le début de l'hiver chez nous.

ECM1-192.GIF?31-0

ECM0-192.GIF?31-0

C'est un éternel recommencement.

  • J'aime 7
  • Merci 1
  • Haha 1
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
il y a 22 minutes, Barth61 a dit :

Le père CEP fait petit à petit ces pas vers GFS. Même si il n'est pas bon, ça se joue à rien.

 

GEM/UKMO/CEP VS ICON/GFS + GEFS. Et encore il y a des différences entre GEM et UKMO/CEP.

 

A voir ens CEP.

 

Tu peux aussi rajouter JMA 12z, dans le camp ICON / GFS.

 

C'est vrai que CEP tente de se rapprocher un peu de GFS, notamment vers 120h avec " une tentative " de jonction entre la pulsion qui s'élève et la vaste trace de hautes pressions s'étirant du Nord de l'Islande jusqu'au pôle, ce qui n'était pas le cas dans ses mises à jour précédentes et ça diffère pas mal de UKMO, GEM et ARP. Malheureusement c'est encore trop fragile pour la suite, avec une dorsale qui se couche trop rapidement et un flux d'Ouest parvenant à s'ouvrir. Cependant, on note sur ce run que ce flux d'Ouest serait plus en confrontation avec l'air froid continental qui parviendrait à résister malgré tout, pile poil hors de notre frontière, avec de l'air assez froid circulant sur le Nord du pays notamment.

 

J'ai bien envie quand même de connaître les futures mises à jour. Malgré un léger coup de fatalité ce soir, j'ai quand même encore du mal à croire que le bon scénario soit devant nos yeux à des échéances > à 120/144h, qu'il soit hivernal, banal ou zonal...

 

Sans doute du masochisme encore une fois, mais contrairement à janvier et la fameuse situation s'étant terminée par une circulation franche sous résidu de blocage, je trouve cette fois-ci qu'il y a plus d'incertitudes et d'inconnues, notamment tant que les modèles ne seront pas en accord.

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 7
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Cormeilles (27)
il y a 12 minutes, DoubleKnacki a dit :

 

Tu peux aussi rajouter JMA 12z, dans le camp ICON / GFS.

 

C'est vrai que CEP tente de se rapprocher un peu de GFS, notamment vers 120h avec " une tentative " de jonction entre la pulsion qui s'élève et la vaste trace de hautes pressions s'étirant du Nord de l'Islande jusqu'au pôle, ce qui n'était pas le cas dans ses mises à jour précédentes et ça diffère pas mal de UKMO, GEM et ARP. Malheureusement c'est encore trop fragile pour la suite, avec une dorsale qui se couche trop rapidement et un flux d'Ouest parvenant à s'ouvrir. Cependant, on note sur ce run que ce flux d'Ouest serait plus en confrontation avec l'air froid continental qui parviendrait à résister malgré tout, pile poil hors de notre frontière, avec de l'air assez froid circulant sur le Nord du pays notamment.

 

J'ai bien envie quand même de connaître les futurs mises à jour. Malgré un léger coup de fatalité ce soir, j'ai quand même encore du mal à croire que le bon scénario soit devant nos yeux à des échéances > à 120/144h.

T’exagères, JMA est pas loin du Cep quand même à 168 heures avec l'interaction système dépressionnaire atlantique avec celui sur notre continent.

J168-21.GIF?31-12

ECM1-168.GIF?31-0

 

Je sens une totale déprime à la sortie du Cep qui n'a rien à voir avec ce matin. Ce matin, c'était ça :

ECM1-240.GIF?00

ce soir cela:

ECM1-240.GIF?31-0

zonal sous blocage. Sur la moitié nord, ça peut être intéressant (à voir).

 

Edited by Virgile
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)
il y a 14 minutes, Ciel d'encre a dit :

 

Et oui, et on glisserait vers un zonal bas en latitude, circulant au sud du blocage. C'est un peu la répétition du précédent GA. 

 

Sans être certain de la valeur de cette hypothèse, je me demande à quel point ces blocages souvent "trop" au nord pour envoyer du froid sur l'Europe occidentale (en tout cas à la latitude de la France) ne sont pas une marque du réchauffement climatique. 

 

 

De toute façon, les "blocages" en GA ne sont jamais une garantie de froid pour toute la France, plutôt pour le nord, pour concerner toute la France, il faut une synoptique extrême comme novembre-décembre 2010. Si la situation actuelle échoue, cela donne plutôt l'impression que c'est du côté de l'Islande ou de la Scandinavie que les hautes pressions ont de plus en plus de mal à s'installer... Ou alors il faut qu'elles bousculent totalement la synoptique comme en février 2012 ou février 2018, véritablement une situation de blocage qui s'impose en force, quelques soient les petites anomalies atlantiques qui traînent... On n'est visiblement pas dans cette situation, on sent que les pulsions vers les hautes latitudes manquent de puissance et sont facilement contrariées...

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
il y a 2 minutes, Virgile a dit :

zonal sous blocage. Sur la moitié nord, ça peut être intéressant (à voir).

 

Çà sera peut-être le cas mais je pense que le blocage n'a pas dit son dernier mot,il y a une diversité de scénarios encore sur les PE dont un certains nombres qui voient quelque chose de plus résistant et donc sans interaction.

 

https://www.meteociel.fr/cartes_obs/gens_panel.php?modele=0&mode=1&ech=168

https://www.meteociel.fr/cartes_obs/gens_panel.php?modele=1&mode=1&ech=168

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)

@Virgile :

 

JMA 192h :

 

z98e.gif

CEP 192h :

 

0mfy.gif

 

Masse d'air à T850 chez JMA 12z :

 

zht6.gif

 

J'y vois quand même quelques différences de taille 😄, déjà en terme de temps sensible pour le pays avec l'incursion d'une masse d'air nettement plus froide en flux de NNE à l'arrière du minimum dépressionnaire, et côté Atlantique, je ne suis pas certain si ce modèle avait une suite, que le flux d'Ouest parviendrait à prendre le dessus avec autant de facilité que chez l'européen et surtout GEM. D'ailleurs à cette échéance (un peu hors topic désolé), le chinois ressemble fortement à la moyenne GEFS 12z !

 

Il y a quand même un petit monde entre CEP et JMA ce soir. Alors, que tu préfères le classer de ton côté, dans un autre groupe de modèle pourquoi pas, voire comme un outsider, mais delà à dire que j'exagère est qu'il est proche de CEP même à 168h, heu... j'essaye pourtant de faire les comparaisons via deux écrans depuis ton intervention, et j'avoue qu'à part " quelques petites similitudes sur quelques détails ", j'ai du mal à y avoir le même schéma profond.

Je ne le classerais pas avec CEP, UKMO et GEM en tout cas, ça c'est certain. Peut-être pour être plus proche de la réalité, comme un intermédiaire, même si l'intrusion froide entre la fin du topic et le topic suivant, est quasiment de l'ordre d'ICON 12z en terme de T°c à 850 hpa et je dirais même que c'est presque le modèle le plus " frisquet ".

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 9
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)
il y a 1 minute, Blacksun a dit :

De toute façon, les "blocages" en GA ne sont jamais une garantie de froid pour toute la France, plutôt pour le nord, pour concerner toute la France, il faut une synoptique extrême comme novembre-décembre 2010. Si la situation actuelle échoue, cela donne plutôt l'impression que c'est du côté de l'Islande ou de la Scandinavie que les hautes pressions ont de plus en plus de mal à s'installer... Ou alors il faut qu'elles bousculent totalement la synoptique comme en février 2012 ou février 2018, véritablement une situation de blocage qui s'impose en force, quelques soient les petites anomalies atlantiques qui traînent... On n'est visiblement pas dans cette situation, on sent que les pulsions vers les hautes latitudes manquent de puissance et sont facilement contrariées...

 

Je ne parle pas seulement des blocages en GA. C'est aussi le cas des blocage scandinaves ou en mer de Norvège, souvent trop au nord, alors que ces blocages sont la condition sine qua non de l'arrivée du froid hivernal durable sur l'Europe occidentale à la latitude de la France. 

 

Pour que le froid concerne toute la France, il ne faut pas "par nature" des conditions circulatoires "extrêmes". Ces conditions se réalisaient beaucoup plus souvent par le passé. Elles ne sont devenues "extrêmes" que parce que la moyenne climatologique a évolué (vers le chaud).  

  • J'aime 6
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Clermont-Ferrand
il y a une heure, _sb a dit :

Lundi :


=> Des pluies intéresseront la quasi-totalité du pays, en épargnant seulement le pourtour méditerranéen. Les pluies les plus abondantes seront de la Bretagne aux Alpes et aux Pyrénées, avec un maximum sur les versants français des Pyrénées, l'ouest et le nord du Massif central, les Alpes du nord, le Jura, les Vosges.
Les températures seront douces, surtout sur la façade atlantique et la bordure méditerranéenne.
Le vent d'ouest sensible s'orientera nord-ouest. Il se renforcera sur le golfe du Lion.

 

=> On a un complexe frontal contenant plusieurs limites dans un faux flux de NW humide.
On observe une cellule de hauts géopotentiels (HG) sur l'Islande et un complexe de bas géopotentiels (BG) au sud du Groenland. Ce dernier pilote une levée subtropicale en direction de l'Irlande qui se propage vers le continent.

 

700_2.png?run=run12model

 

pwat.png?run=run12model

 

 

Mardi :


=> Les pluies, moins abondantes que la veille, seront malgré tout présentes sur le pays, plus particulièrement du centre-ouest au Massif central et aux Alpes du nord jusqu'aux frontières belges et allemandes, excluant une nouvelle fois l'extrême sud-est du pays.
Les températures grimperont, dès le matin sur une moitié ouest du pays, se généralisant à l'ensemble de la France en journée. Sur le sud-ouest et notamment près de la chaîne pyrénéenne, le mercure pourra titiller les 20°C, principalement sur le Béarn.
Le vent soufflera de SW entre 30 et 50 km/h sur la moitié nord un peu plus en se rapprochant des côtes du nord-ouest, en mollissant en cours d'après-midi. Plus au sud, le vent sera calme et la Tramontane s'essoufflera sur le golfe du Lion.

 

=> Les BG se rapprocheront de l'Irlande redressant le flux au SW provoquant un foehn qui réchauffera l'air en surface en aval des massifs orientés est-ouest dont évidemment les Pyrénées et qui, par là-même, assèchera la masse d'air sur ces mêmes secteurs.

 

700_2.png?run=run12model

 

 

Mercredi :


=> Un front actif traverserait une large partie nord de la France avec des pluies à nouveau abondantes.
Les températures encore douces seraient néanmoins en baisse par rapport à la veille à cause notamment de l'humidité présente et de la nébulosité. Près des Pyrénées, le foehn encore présent rehaussera les températures.
Le vent de SW sera assez fort en matinée sur les côtes atlantiques, il gagnera l'intérieur de la moitié nord avec des rafales possiblement comprises entre 50 et 70 km/h, localement plus. Il s'orienterait au sud sur la façade est du pays et pourraient se renforcer temporairement de la Bourgogne aux Ardennes et à l'Alsace, avec de fortes rafales sur les reliefs.

 

=> Dans un flux de SW actif, une anomalie circule sur la barocline. Celle-ci est modélisée différemment selon les modèles. Ces différences majorent ou minorent suivant les cas les pluies et le vent, ainsi que l'intensité du foehn  au nord des Pyrénées.

 

500.png?run=run12model

 

500.png?run=run00model

 

 

Jeudi :


=> Des pluies plus faibles que mercredi s'étireraient de l'Aquitaine au nord-est. Son étendue n'est pas encore déterminée, notamment vers le nord. Vers le sud, des pluies orographiques apparaîtraient sur les Cévennes.
Les températures diurnes seraient homogènes sur une grande partie de la France, vers les 10 à 12°C. Elles s'élèveraient davantage sur un quart sud.
Le vent sera faible, de secteur sud sur l'ouest et le sud du pays, plutôt d'est sur un large quart nord-est.

 

=> Pause anticyclonique avec une dorsale méditerranéenne qui recouvrirait le sud de l'Europe.

 

500.png

 

 

Vendredi :


=> La prévision devient plus confuse. Un front actif en provenance de la Grande Bretagne pourrait générer un axe de pluies abondantes jusqu'au sud-ouest et au nord-est du pays mais c'est à confirmer. Plus au sud, des pluies faibles orographiques intéresseraient toujours les Cévennes.
Le gradient thermique entre le nord et le sud de la France serait plus marqué, avec encore une grande douceur en allant vers les Pyrénnes et la Méditerranée alorsqu'en se dirigeant vers la mer du Nord et l'Allemagne, la fraîcheur s'inviterait.

 

=> Des BG dominent en Scandinavie, un thalweg s'enfonce vers le Portugal et des HG campent sur le Groënland et en Méditerranée.

 

500.png?run=run12model

 

-> En surface, la situation est davantage diffuse avec des influences multiples générées par les interactions entre BG nordiques et BG ibères.

IFS, GEM, ICON et GFS :

 

ifsgfsgemicon-eu.gif

 

-> UKMO est plus radical avec une absence d'anomalies de surface sur les îles britanniques et propose, surtout pour un quart nord-est de la France, des conditions plus froides, gagnant vers le sud :

 

xxmodel-en-999-9-zzmodgbr202101310013216

 

 

Samedi :


=> Le temps deviendrait une nouvelle fois agité, sous l'influence directe d'un système dépressionnaire. Il pleuvrait beaucoup.
Le niveau des températures est très incertain : il ferait doux au sud mais au nord, douceur et fraîcheur voire même une relative froidure. Les précipitations pourraient ainsi être solides au nord de la Seine, peut-même plus bas. Ce dernier point est un simple potentiel et non une prévision.

 

 

Dimanche :


=> Le temps resterait agité. Il y a un potentiel hivernal engagé mais absolument non certain à ce jour pour des chutes de neige généralisées à basses altitudes voire en plaines sur une large portion nord-est du pays.
Un potentiel existe aussi de pluies abondantes près de la Méditerranée, voire d'un épisode méditerranéen.

 

=> Les incertitudes du week-end ont déjà été abondamment illustrées sur les posts précédents ... :)

 

Enfin, sur la semaine, il est utile de rappeler (bon nombre d'intervenants l'ont fait) le risque d'inondations locales mais aussi sur des bassins plus larges. Les cumuls prévus s'ajoutent à ceux observés et ces surplus pourraient s'accompagner de crues lentes. la vigilance me semble être de mise.

 

Je profite de ce post pour rappeler le résumé climatique 2020 de @gugo, accessible en page d'accueil d'IC :

https://www.infoclimat.fr/actualites/meteo/13202/bilan-climatique-de-l-annee-2020-en-france-annee-la-plus-chaude-depuis-1900-du-dereglement-climatique-global-au-dere.html 

 

MERCI !

 

Que c'est agréable une prévision (en plus aussi détaillée😍) sur le topic.....prévisions.

Car avec la recherche perpétuelle des scénarios les plus froids on ne sait au final pas le vrai temps qu'il fera.

 

 

  • J'aime 17
  • Merci 3
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Cormeilles (27)
il y a 3 minutes, DoubleKnacki a dit :

@Virgile :

 

JMA 192h :

 

z98e.gif

CEP 192h :

 

0mfy.gif

 

Masse d'air à T850 chez JMA 12z :

 

zht6.gif

 

J'y vois quand même quelques différences de taille 😄, déjà en terme de temps sensible pour le pays avec l'incursion d'une masse d'air nettement plus froide en flux de NNE à l'arrière du minimum dépressionnaire, et côté Atlantique, je ne suis pas certain si ce modèle avait une suite, que le flux d'Ouest parviendrait à prendre le dessus avec autant de facilité que chez l'européen et surtout GEM. D'ailleurs à cette échéance (un peu hors topic désolé), le chinois ressemble fortement à la moyenne GEFS 12z !

 

Il y a quand même un petit monde entre CEP et JMA ce soir. Alors, que tu préfères le classer de ton côté, dans un autre groupe de modèle pourquoi pas, voire comme un outsider, mais delà à dire que j'exagère est qu'il est proche de CEP même à 168h, heu... j'essaye pourtant de faire les comparaisons via deux écrans depuis ton intervention, et j'avoue qu'à part " quelques petites similitudes sur quelques détails ", j'ai du mal à y avoir le même schéma profond...

Oui mais ça c'est l'effet papillon. un petit écart provoque une différence dans l'échéance suivante.

Voilà un véritable écart à 168 heures:

gfs-0-168.png?12

1. le système dépressionnaire qui concerne la France est ibérique et non anglaise

2. L'interaction entre la dépression sur le continent et celle sur l'océan ne peut se faire qu'à des + basses latitudes car  au sud de l’Islande, là où se fait la jonction chez les autres, on voit ici au contraire une bulle chaude de Hp.

Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)
il y a 11 minutes, Ciel d'encre a dit :

 

Je ne parle pas seulement des blocages en GA. C'est aussi le cas des blocage scandinaves ou en mer de Norvège, souvent trop au nord, alors que ces blocages sont la condition sine qua non de l'arrivée du froid hivernal durable sur l'Europe occidentale à la latitude de la France. 

 

Pour que le froid concerne toute la France, il ne faut pas "par nature" des conditions circulatoires "extrêmes". Ces conditions se réalisaient beaucoup plus souvent par le passé. Elles ne sont devenues "extrêmes" que parce que la moyenne climatologique a évolué (vers le chaud).  

Entièrement d'accord... Par le passé, il n' y avait pas besoin de situation extrême en terme de circulation, les masses d'air présentes à proximité du pays étaient en moyenne plus froides, donc dans une même situation synoptique on décrochait des masses d'air plus froides. Les masses d'air très froides sont plus rares et plus lointaines, donc cela semble encore plus difficile de les transporter jusqu'à nous, il faut d'énormes anomalies au niveau la circulation, et il faut aussi qu'elles durent plus longtemps...

S'il y a élévation des blocages en latitude l'hiver en moyenne, peut-être la position moyenne des jets pourrait avoir un rôle ?

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23
il y a 3 minutes, Blacksun a dit :

S'il y a élévation des blocages en latitude l'hiver en moyenne, peut-être la position moyenne des jets pourrait avoir un rôle ?

Bonsoir,

 

la position est une chose, mais l'intensité du jet en est une autre. Si le delta entre les températures arctiques et les températures sub-tropicales se réduit en raison du réchauffement plus rapide des zones polaires, la capacité de produire des ondulations très dynamiques s'écoulant plus vers le sud ( Méditerranée notamment ) pourrait être affecté. J'ai abordé la question en début d'hiver, je crois d'ailleurs que c'est une question de recherche actuelle...

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle

La moyenne CEP qui n'est pas dégueulasse, voir même plutôt encourageante, avec un rapproché vis à vis de GFS :

 

EDM1-168.GIF?31-0

 

EEM0-168.GIF?31-0

 

On remarquera que l'Europe centrale à un énorme delta de T850 entre du très froid et du moins froid.

 

On verra demain matin !

  • J'aime 7
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
il y a 40 minutes, Barth61 a dit :

On remarquera que l'Europe centrale à un énorme delta de T850 entre du très froid et du moins froid.

 

Voici les 2 scénarios extrêmes qui provoquent cet écart-type,sur cet ensemble la solidité du blocage est tout aussi incertaine,les différents membres modélisent globalement un conflit de masse d'air entre la latitude du centre du pays et le nord de l'Allemagne:

 

xx_model-en-339-0_modez_2021013112_168_1642_308_m27.thumb.png.8d88eedd4fc30f48f3ec2d6d0f49eacf.pngxx_model-en-339-0_modez_2021013112_168_1642_308_m28.thumb.png.c39f9f0771d56414e5158f6027073a03.png

 

anim_vnc5.gif1878006540_Sanstitre1.jpg.cc3c64daf9731723f21c8ea6c53f3781.jpg

Edited by Nico 14
  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Meudon (92), altitude : 96 m
il y a 29 minutes, Barth61 a dit :

La moyenne CEP qui n'est pas dégueulasse, voir même plutôt encourageante, avec un rapproché vis à vis de GFS :

 

EDM1-168.GIF?31-0

 

EEM0-168.GIF?31-0

 

On remarquera que l'Europe centrale à un énorme delta de T850 entre du très froid et du moins froid.

 

On verra demain matin !

Effectivement, c'est encore très partagé sur le panel CEP avec quelques scénarios bien froids (<-10°C à 850 hpa) qui trainent encore et pas de manière si isolée que ça. D'ailleurs on voit bien l'écart type élevé élevé en termes de T°C à  850hpa qui déborde sur la façade est du pays. Pas mal de scénarios à conflit neigeux quelque part sur le pays en fin d'échéance, bref ça reste ouvert...

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Bien que nous nous rapprochons inévitablement du "money time" pour une éventuelle offensive plus froide, l'éclatement des scénarios et l'absence de "clusters" ou de "tubes" bien nets me poussent à regarder l'évolution des ensembles entre le 00 et le 12 Z d'un peu plus près :

1- on voit que CEP met un peu de fraîcheur dans sa soupe, le déterministe amenant à lui les "perturbations" alors que GFS conserve son cap général

c'est donc bien CEP - ce soir - qui se rapproche de GFS (dont le déterministe se ballade haut dans son ensemble) : cela est-il un signe ? (ou à quand le retour de bâton ?)

 

image.png.08eb3a6d7e2a70e50c49403628a793ab.png

 

2- si l'on fait un transect ouest-est entre Brest et Strasbourg, latitude sensible sur la fin de période, on voit que les précipitations seront très présentes partout et que l'air plus froid dans les basses/moyennes couches (850 hPa) arriverait globalement à se faire une place par l'ouest (ici un tube assez ouvert, certes, apparait nettement à Brest), alors qu'en allant vers l'est une grande douceur pourrait s'accrocher, en lien avec les effets potentiellement marqués de la bouffée d'air en provenance de la Méditerranée qui pourraient perdurer ; Paris étant à mi-chemin des deux. 

 

3- on voit aussi le fait que dans ces configurations-là c'est bien différent de ce que l'on a pu connaitre durablement depuis le début de l'hiver puisqu'il n'y aurait pas véritablement de froid très marqué en altitude (sous entendu à 500 hPa), et qu'à ce niveau les scénarios dissidents des "perturbations" sont contenus dans un intervalle assez réduit

image.png.d70137182718118fd650891a5fe7ad25.png

 

4- enfin, de part et d'autre de cet axe, la situation semble plus lisible :

pour le S, pour GFS, il n'y aurait pas de grandes incertitudes sur l'évolution générale avec un temps très doux et sec en milieu de semaine auquel succéderait un fort rafraichissement accompagné de précipitations bien froides...

et au N, Lille, quelques scénarios furtifs assez doux mais surtout une amorce de refroidissement en fin de topic, à des degrés variables.

 

image.png.28392f72a8ef2278b00c666042e3e1e4.png

 

Tout ça pour dire que le fin de semaine n'est pas encore calée, sachant qu'à quelques centaines de km près - rien à l'échelle synoptique - un simple décalage en latitude du système peut nous faire basculer dans des ambiances plus tranchées

Ce soir il existe quand même des signes vers un refroidissement.

 

Edited by sastrugis
  • J'aime 12
  • Merci 8
Link to post
Share on other sites

Petit complément : sur la moyenne de l'ensemble GFS on voit sur cette semaine l'atténuation du Jet très ondulant, puis sa coupure au large des côtes américaines et enfin sa disparition de l'Atlantique (qui se prolonge sur le topic suivant). Si on conçoit que la cyclogenèse nait dans le sillage des courants Jet, on peut espérer que les dépressions et BG atlantiques se fassent moins présentes et que cela évite la jonction avec les BG scandinaves ?

 

 image.thumb.png.b1cb9e3f7b2a9c2b508853a346e80bff.png

Edited by sastrugis
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Meudon (92), altitude : 96 m

GFS n'évolue pas beaucoup avec cette synoptique à conflit neigeux sur le nord du pays en fin d'échéance. Par la suite, l'air froid finit par remporter la mise avec un blocage bien costaud sur l'Atlantique...

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

En attendant de voir l'ensemble, quelques petites observations à l'échelle hémisphérique de la sortie du 18Z : GFS garde son cap (bonne nouvelle pour les hivernophiles pour la fin de semaine).

Côté américain on devrait assister à une grosse coulée froide à travers les Grandes Plaines et jusqu'à la Floride (jusqu'à -30°C en surface dans la région des Grands Lacs !)

Côté européen, le talweg garderait davantage ses racines polaires.

En conséquence, l'air froid qui circulerait dans un flux d'ENE juste au N du pays pourrait être plus marqué et finir par gagner le pays dans la semaine suivante (donc hors ce topic, excepté la frange N du pays où de l'air froid pourrait déjà s'être glissé dans les BC, avec conflits neigeux possibles).

 

image.thumb.png.2b95cd67fad4bd361f7d675407ef91f4.png

Edited by sastrugis
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)

Rajoutant ICON 18z qui même si moins prometteur que le dernier GFS providentiel, reste assez proche de ce dernier dans les grandes lignes et ne rejoint pas le camp CEP, UKMO, GEM. 

 

Bonne nuit, on verra bien demain l'état des modélisations au réveil... 

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
La Grande-Motte (34)

A voir au fil de la semaine mais les signaux d’un épisode neigeux conséquent entre Normandie et NPDC sont toujours autant présent. Clairement les deux régions aux premières loges. 
 

C’est encore loin mais quand même. 

  • J'aime 2
  • Haha 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)

Auparavant, l'épisode de douceur à l'orée du week-end s'annonce remarquable. 

 

C'est de l'air tout droit venu du Maroc qui nous attend. Cela nous changera des Antilles. 

 

gfs-5-108_lks0.png

 

gfs-1-114_erg1.png

 

  • Haha 6
Link to post
Share on other sites

il y a 14 minutes, Ciel d'encre a dit :

Auparavant, l'épisode de douceur à l'orée du week-end s'annonce remarquable. 

 

C'est de l'air tout droit venu du Maroc qui nous attend. Cela nous changera des Antilles. 

 

gfs-5-108_lks0.png

 

gfs-1-114_erg1.png

 

Oui oui, sauf que ce scrnario n'est pas majoritaire sur l'ensembliste et de plus en plus de scenarios vont vers un flux d'est pour le weekend.

 

Plongeon des diagrammes ce soir

Edited by Avallon89
  • J'aime 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
10km Poitiers Ouest (86)
il y a 19 minutes, Avallon89 a dit :

Oui oui, sauf que ce scrnario n'est pas majoritaire sur l'ensembliste et de plus en plus de scenarios vont vers un flux d'est pour le weekend.

 

Plongeon des diagrammes ce soir

 

Il me semble que @Ciel d'encre ne parle pas du rafraîchissement du week-end mais de la grande douceur au cours de cette semaine qui le précède.

Edited by BulleDeSavon
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)
il y a 28 minutes, Avallon89 a dit :

Oui oui, sauf que ce scrnario n'est pas majoritaire sur l'ensembliste et de plus en plus de scenarios vont vers un flux d'est pour le weekend.

 

Plongeon des diagrammes ce soir

 

Un flux d'E durant le week-end n'empêche aucunement un courant de SO avant la bascule. 

 

Le courant de SO "Marocain" en seconde partie de semaine est pratiquement acquis. L'envolée du mercure qui lui sera associée (surtout dans la moitié méridionale du pays) pourrait être remarquable. Le basculement E / NE à suivre n'est qu'une possibilité étudiée. 

 

ECM1-96_xrs3.GIF

 

naefs-0-0-96_hxt2.png

 

naefs-0-1-120_anf5.png

 

C'est ce qui s'appelle "remettre l'église au centre du village". 

 

 

Edited by Ciel d'encre
  • J'aime 7
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...