Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Prévisions régions méditerranéennes - Février 2021


Recommended Posts

Posted
Aubagne (13400)
Il y a 5 heures, Météo Roussillon a dit :

Tu le sais très bien mon ami? Nous les gens du 66-11-O34 on a plus la place dans ces Topic ou les gens ce concentre uniquement sur le 30-13-83-06 :D

 

Je connais des Jean qui ne savaient même pas que les numéros de département pouvaient aller jusqu'au 66, c'est dire ... ! :D

  • J'aime 1
  • Haha 4
Link to post
Share on other sites

  • Replies 119
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

D'ailleurs au niveau du vent Arome est très intéressant avec un gros déferlement d'ondes/rafales subsidentes sur l'E13 Lundi en fin de nuit, et ce, pendant une heure précise    

Salut à tous,   On passe vraiment pas loin d un sacré potentiel hivernal mais bon faute de grives.. 😁😝   La baisse des températures s'est amorcée et au passage de la perturbation q

Merci aux intervenants précédents sur lesquels je me suis aussi appuyé pour tenter cette synthèse. La configuration continue d'évoluer vers de l'inhabituel. - Toutes les modélisations accroi

Posted Images

Posted
La Grande-Motte (34)

En effet Arpège rigole pas sur les Cévennes 34! Plus de 300mm localement en 24h plus ou moins. 
A voir AROME ce soir.

 

Certainement un passage en orange du 34 au 66 demain. 

Edited by GrandMottois
Link to post
Share on other sites

Plus pour le 34 un risque de vigi orange.le 66 ce sera limite je pense car ça sera sous forme de passage.par contre un risque submersion n'est pas exclu allant du 66 au 30

Link to post
Share on other sites

Posted
Kersaint plabennec et Narbonne (NE de la ville 12.1km de la mer à vol d'oiseau)

On semble au niveau synoptique se diriger vers une migration lente vers le sud du cut off et non vers un balayage oriental vers paca de ce dernier.  En conséquence, l'épisode sevacuerait lentement en nuit de lundi à mardi dans un flux mou sans retour de tramontane. Attention quand même aux structures linéaires qu'arome laisse subgérer en début d'après midi de lundi et qui pourraient dans ces conditions, persister sans réel balayage. La stationnarité me semble donc particulièrement à surveiller sous ce genre d'isohypses si les structures arquées parviennent à éclore.

Edited by rcnm
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Merci aux intervenants précédents sur lesquels je me suis aussi appuyé pour tenter cette synthèse.

La configuration continue d'évoluer vers de l'inhabituel.

- Toutes les modélisations accroissent le contenu en eau (en vapeur ou condensée)

- La plupart optent pour une hausse du champ de pression de surface sur l'est du bassin, notamment de PACA à la Corse alors qu'à l'ouest, sur les Pyrénées, cette évolution est peu significative. Du coup, le drain très humide est davantage canalisé par les HP, ce qui le rend, à mon avis, plus redoutable.

- À haute altitude, la divergence s'invite à un bon niveau. En surface, les convergences sont modélisées près des littoraux et sur les plaines ce qui suggère un regain d'activité sur les reliefs et les piémonts, notamment des Cévennes, directement exposées.

- Le Marin serait tempêtueux, de PACA aux côtes du Roussillon en passant par les plaines languedociennes. Des risques de submersion sont présents.

- Le flux tournent rapidement au SE puis SSE dès qu'on s'élève, avec des cisaillements faibles tant horizontaux que verticaux mais somme toute non inhibiteurs.

- La quantité de sable sera importante.

- La topographie du champ de pression de surface est encore mouvant mais les lignes principales semblent se stabiliser.

 

ARPEGE envoie du gros, il n'est pas le seul. Pour illustrer, sur la PE d'hier soir, la probabilité d'HPE (en gros, d'épisodes costauds) est de 70% (src medlab), sachant que la PE de ce matin augmente un peu les cumuls. Pour rester objectif, selon la même source, la probabilité d'HPE d'après IFS ENS d'hier soir également est à 20% seulement. Mais là encore, la tendance est à la hausse, notamment chez le déterministe (IFS 12Z hier < IFS 00Z < IFS 06Z).

 

Il faut rester vigilant, surtout sur les 34/11 à cet instant, principalement E11 et O34, en zone d'impact du drain et des convergences principales de surface, dans un contexte cyclonique avec beaucoup d'advection positive de tourbillon et de la divergence d'altitude.

 

Sur le 66, je m'interroge avec deux options que je n'arrive pas à évaluer.

- de fortes pluies généralisées,

- de fortes pluies près de la frontière alors que le reste du département serait sous des pluies faibles à modérées.

Il me semble que la dépendance à la topographie du champ de pression est forte. Cette dernière est la moins bien définie sur ce secteur où des convergences pourraient se révéler sous le flux de SSE franchissant les Pyrénées. Ce franchissement aurait tendance à assécher et à stabiliser l'air en aval. Dans le même temps, les convergences combleraient ce « déficit » en BC, relançant la machine. D'autres personnes connaissant mieux le terrain sauront en dire plus. :)

 

Sur PACA, les pluies s'inviteraient aussi, de façon plus aléatoire, sur le sud de la région où elles pourraient prendre temporairement un caractère convectif près des côtes. Ce sera à la marge et de plus courte durée que sur LR.

 

Ensuite, comme il a été dit, la GF s'évacuerait lentement vers le sud, donc l'extension vers l'est de l'épisode sera limitée et temporaire.

  • J'aime 5
  • Merci 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Sainte Croix Vallée Française 48 - 600m d'altitude

Bonsoir et merci à tous pour vos interventions! 

Les Cévennes gardoises et lozeriennes n'ont pas été spécifiquement évoquées, quelqu'un à une idée de ce a quoi on peut s'attendre? Un épisode modéré avec moins de risque que dans le 34 je suppose, mais comme apparemment il s'agit d'une configuration "inhabituelle"... je deviens méfiant quand j'entends ce mot, au vu de ce dont on a écopé l'année dernière 😅

Link to post
Share on other sites

Posted
Marseille 8ème,altitude 9m

D'ailleurs au niveau du vent Arome est très intéressant avec un gros déferlement d'ondes/rafales subsidentes sur l'E13 Lundi en fin de nuit, et ce, pendant une heure précise :D

 

i7q7.png

 

Quand on regarde la carte, cette anomalie qui se prolonge loin en mer frappe aux yeux, comme un bug, d'autant plus que sur Marseille, c'est aussi la faute aux massifs, mais en mer...

Quand on s'y penche plus précisément, on remarque que des subsidences "synoptiques" liées à la Goutte Froide remontent du Sud-Ouest, dans le même temps, le vent d'Est crée des subsidences en basses couches sur l'E13 et Marseille, elles, sont "stables" et liées aux massifs, le vent déboulant des pentes, s'asséchant et se renforçant, du foehn assez classique. Seulement, et c'est bien visible sur les animations de Vitesses verticales et les animations du vent au sol, ces deux subsidences semblent se "rejoindre" à 6 heures sur Arome, la subsidence de basses couche reste là où elle est, et la subsidence "synoptique" passe au dessus et les deux se rejoignent.

Coupe Sainte-Baume-Large SO de Marseille à 4 heures: La subsidence synoptique est au large en altitude, celle liée au foehn sur la cité phocéenne.

vs0b.png

 

Même endroit une heure plus tard:

fsdo.png

Même endroit une heure après, pendant la tempête.

xb34.png

 

On remarque également en altitude la ligne de convergence qui force la subsidence en dessous. Au total, l'épaisseur de la zone subsidente est deux fois plus élevée, les rafales sont bien plus fortes par conséquent. Ensuite, la subsidence en altitude continue de se déplacer vers le Nord-Est, elle n'est donc plus phasée avec le foehn en basses couches et les rafales redeviennent moins exceptionnelles.

Je précise que j'ai fait cette analyse uniquement pour expliquer cette bizarrerie, et car les phénomènes de méso-échelle ou micro-échelle comme ceux-ci me passionnent, je ne dis pas que ça va se réaliser ! Mais je trouve ça vraiment intéressant, la prévision ne se limite pas à la lecture de carte, en affinant, on tombe souvent sur de biens curieux phénomènes qu'il est intéressant d'analyser, d'observer ou prévoir ! 

 

  • J'aime 9
  • Merci 7
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Merci @13008 :)

D'ailleurs relié à la hausse du champ de pression sur l'est du bassin, redressant le gradient verticalement et canalisant le drain humide sur le golfe du Lion.

Ledit champ en surface, par la même sortie d'AROME (initialisé sur ARPEGE qui lui-même intensifie cette configuration) à la même échéance, avec des couleurs bien différenciées :

 

ARO_MSLP.png.59c529a9fb987d034df6ce003937a93b.png

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
La Grande-Motte (34)

A l’heure actuelle, du dimanche midi au lundi soir on peut miser sur

 

niveau pluie - 100/150mm en Cévennes, loc 200/300mm sur Cévennes 34. 
A surveiller la plaine vers Narbonne et Béziers lundi ? 

 

niveau vent - 70-90km/h loc 100km/h sur le littoral + submersion . 

Link to post
Share on other sites

Posted
Montpellier Hôpitaux - Facultés

@13008 Re-mar-qua-ble et passionnant!

Cette accélération modélisée du jet de basses couches vaut le détour, tout comme le panache de sable saharien prévu et remarqué plus haut pas @Twister83.

 

L’ENS 12Z ajoute une distribution de probabilité du flux de vapeur d’eau très éloignée de la distribution climatologique (l’EFI tend vers sa valeur max de +1) !
Adossé aux Cévennes, cet inhabituel transport de vapeur d’eau pourrait suggérer un potentiel de RR que la résolution de l’ENS ne capture pas à l’échelle de la topographie face aux vents.
 

ps2png-gorax-blue-009-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-l67w5u.png.c80748b9f777e2de09df2a4a8e9135f6.png

  • J'aime 6
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.
Il y a 13 heures, Tomju a dit :

Bonsoir et merci à tous pour vos interventions! 

Les Cévennes gardoises et lozeriennes n'ont pas été spécifiquement évoquées, quelqu'un à une idée de ce a quoi on peut s'attendre? Un épisode modéré avec moins de risque que dans le 34 je suppose, mais comme apparemment il s'agit d'une configuration "inhabituelle"... je deviens méfiant quand j'entends ce mot, au vu de ce dont on a écopé l'année dernière 😅

 

Oui, les modèles restent modérés dans leur modélisation des précipitations sur les Cévennes lozériennes (arrosage d'une centaine de mm tout de même ?).

 

Mais comme le montre le dernier message de calou34, il y a quand même des champs qui montent très haut comme la teneur en vapeur d'eau, donc on est pas à l'abri de cumuls encore plus importants dans ton secteur. 

 

Ca serait pas mal que la plaine prenne de bons cumuls >30 mm car on est loin de la saturation ici, on accumule les déficits depuis des mois, malgré le temps gris et humide persistant.

  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Florensac (34510)

Pour la plaine du 34 ARPEGE est plus optimiste avec des cumuls supérieurs à 30 mm de façon générale, et même jusqu'à 60 mm pour la plaine biterroise. Par contre AROME est largement moins généreux avec 5 à 20 mm, ce qui n'est pas assez vu le déficit du mois de janvier. En espérant que 2021 ne ressemble pas à 2017... Sinon, la mer va être agitée demain, avec des vagues dépassant les 5 mètres sur le littoral !

  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Contrefort des Corbières - Aude - Altitude 175m

Le message de @_sb d'hier était intéressant car il résume bien la situation et les expériences antérieures qu'on a pu connaître dans le passé. 

Bien sûr les reliefs ramasseront le plus mais on n'est pas à l'abri de quelques lignes convectives qui toucheraient le lézignanais ou encore plus le narbonnais. Attention dans ces zones de l'Aude.

Un peu plus à l'Ouest ça semble bien plus compromis mais pourquoi pas une 30aine de mm sur la journée. Je verrai ça. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Je ne vais pas ensencer @13008comme @calou34,quoique, pourquoi pas 🤣

 

Oui absolument remarquable, bravo Clém !

 

Ces interventions et leurs explications sont passionnantes effectivement, mais au delà de ça, sont nécessaires, à mon sens, à notre communauté de passionnés.

 

Je suis certain que beaucoup se pose des questions sur ces points bizarres à petite échelle et c'est toujours génial d'avoir des thèses explicatives, qui plus est, accessibles et compréhensives, écrites en (bon) français.

Alors juste bravo mon Clém ! 

Aux autres aussi, mais Clém c'est pas pareil, il est marseillais 😋😜😂😂😂😂.

 

Bon dimanche à tous😘

  • J'aime 5
  • Merci 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

On garde les mêmes ingrédients qu'hier avec toujours une indétermination pour le 66, visible par ailleurs sur les deux versions d'AROME, celle forcée par ARPEGE, globalement très pluvieuse pour l'ensemble du département, et celle forcée par IFS qui l'est bien moins hormis les secteurs frontaliers. Les quelques autres modèles régionaux forcés par IFS suivent.

On peut noter que les cycles 06 et 18Z d'IFS maintiennent ou renforcent les précipitations sur le Roussillon (et pas que sur le 66) alors que les cycles 00Z et 12Z tendent à les maintenir ou les amoindrir. Perso, j'interprète cela positivement, cette sensibilité du modèle et l'orientation prise par les runs partiels qui suivent. Si on compare aux autres modèles, cela reste tangent : GFS et plusieurs modèles régionaux forcés par GFS optent pour la prévision d'ARPEGE. EURO4 propose une version intermédiaire alors qu'ICON et les modèles régionaux qu'il force, rejoignent plutôt IFS.

 

Sinon sur le Languedoc, le drain humide augmente sur les mailles fines, là encore on rencontre la dichotomie entre les modèles forcés par GFS et ceux par IFS. Pour les premiers, on titille des valeurs de 25 à 30 mm pour la PWAT, de 20 à 25 mm pour les seconds. Vue la vigueur du flux, les reliefs pourraient prendre 200 à 250 mm en 24h, 150 à 200 mm sur l'est des Pyrénées.

Sur les plaines, 20 à 50 mm, sur les littoraux, ce sera plus difficile d'atteindre les 20 mm. Pour autant, des cellules orageuses ou tout du moins convectives, remonteront et pourront alors donner localement de fortes intensités.

 

Le vent sera tempétueux avec une mer bien formée sur Lion. Prévisions de COSMO ME/IT par l'INGV : jusqu'à 5.5m alors qu'IFS encore minore la hauteur des vagues à 4m / 4.5m sur les côtes héraultaises.

 

2021022206_mapWH_areaWEST.gif.cff82e9137cfba3cc92960fbd8f7c611.gif

 

Le risque de violentes rafales reste présent, en limite du forçage « froid » sur le bord externe du drain, comme bien expliqué hier par 13008 :) AROME l'explicite sur son 06Z, différemment d'hier quant aux localisations mais illustrant toujours ce risque.

Sur les côtes du 83 et du 13, la convergence et la subsidence (lignes) resserrent le tube et accélèrent le vent moyen.

 

tke_w_925_26.thumb.png.624fd2c56f4ba3b83587b1e1f75bfcd4.png

 

La première coupe montre le vent moyen le long du 43°N, entre 2 et 7°E. La seconde montre les vitesses verticales. L'échéance n'est pas tout à fait la même que la carte précédente. Ci-dessous, on a une accélération du vent de surface entre 4 et 5°E avec un maximum proche du 4°, compatible avec la carte du dessus. Sur la seconde, on a une subsidence entre 4 et 5° et une divergence en surface près du 4°, entre la zone subsidente et celle ascendante, plus à l'ouest. Ces divergences favoriseraient  la survenue de ces violentes rafales. Sur un autre volet, on constate aussi la décélération rapide du flux entre 900 et 850 hPa (1ere coupe) sans doute liée au profil thermique inversé.

 

AROME_windSpeedb.thumb.png.ed6bafd911720aaf4e5ba25d0ac5675d.png

AROME_VVb.thumb.png.b6abe9258bd0cd31a1fcec74e86dc850.png

 

Edited by _sb
  • J'aime 3
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Arêches (73-1070m). Cabrerolles (34-320m) 5 mois par an.

Les cumuls envisagés (signal lourd et clair pour du 100/150mm sur le Nord-Ouest du 34 et une partie Nord-Est du 11, avec des pointes à 200/300mm par effet orographique) en moins de 36 heures devraient largement faire réagir les cours d'eaux qui descendent de l'Espinouse, des monts de Lacaune, des Cévennes héraultaises et des monts de Pardailhan. 

Si l'hiver a globalement été sec en Languedoc, sur les lignes de partage des eaux entre Atlantique et Méditerranée du Nord-Est de l'Aude et de l'extrême Nord-Ouest de l'Hérault jusqu'à l'extrême Sud-Est du Tarn : les perturbations de Nord-Ouest on apporté des pluies fréquentes et parfois copieuses, en témoigne la forte crue de l'Agout observée il y a quelques semaines. 

A surveiller pour moi : Agout, Jaur, Mare, et par extension l'ensemble du bassin-versant de l'Orb (tous les affluents en amonts en fait). On semble se diriger vers un cumul similaire de février 2017 qui avait entraîné une petite crue (classique, avec des débordements non dommageables) en plaines biterroises avec 11,46 mètres à l'échelle du Pont-Neuf.

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Posted
Hyères(83) Costebelle 18m

Pas trop le temps pour illustrer mes propos mais je pense que beaucoup d'entre nous on vu la petite goutte froide qui va circuler demain sur nos régions, la plupart des mailles fines voient des averses ici ou là ! a suivre donc ...

Ma femme a lavé la voiture rien de plus normal ! :) :)

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Contrefort des Corbières - Aude - Altitude 175m
il y a 21 minutes, zagueb83 a dit :

Pas trop le temps pour illustrer mes propos mais je pense que beaucoup d'entre nous on vu la petite goutte froide qui va circuler demain sur nos régions, la plupart des mailles fines voient des averses ici ou là ! a suivre donc ...

Ma femme a lavé la voiture rien de plus normal ! :) :)

Ici dans l'ouest méditerranéen c'est pas demain qu'elle circulerait mais dimanche plutôt....

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Salleles d’aude // Tulle jusqu’à fin Juin

20-30 millimètres prévus sur le département de l’Herault entre samedi soir et dimanche au passage de la goutte froide.. 

 

Je ne m’y connais pas trop mais c’est sûrement le couplage de l’arrivée de l’air frais au dessus de la mer (plus douce) et le tout se retrouvant propulsés par le flux de sud-est en basses couches? 

Link to post
Share on other sites

  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...