Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 05 avril au 11 avril 2021, prévisions météo semaine 14


Recommended Posts

Posted
Nanterre Parc / Grande Arche (92) Altitude: 58 m

Bonjour à tous,

 

après une semaine 13 digne d'une fin de printemps, c'est à dire douce, voire chaude pour la saison, agrémentée d'un temps globalement sec et ensoleillé, il semble qu'un changement radical d'ambiance pourrait se mettre en place dès le début de topic.

 

Avec le retrait vers l'Islande et le Groenland de l'anticyclone bien installé en fin de semaine sur l'Atlantique nord, une advection d'air polaire à dominante maritime, donc assez froid et plutôt humide, pourrait concerner l'ensemble de l'Europe, et en particulier le pays avec un flux dépressionnaire de Nord.

 

Le diagramme GFS pour Bourges, au centre de la France:

 

 

image.png.c28d28c34761eeac7e82962094a042f7.png

 

 

On voit que la chute du mercure à 850hPa est vraiment spectaculaire entre le 1er avril et le début du topic, le 5 avril.

 

On constate aussi que des incertitudes demeurent avec des scénarios très largement au dessus de la moyenne ce qui est assez normal au vu de l'échéance.

 

CEP modélise une synoptique générale assez proche du modèle américain, même si il est un peu plus "maritime", avec une moyenne qui ne descendrait pas sous les -2°C à 850hPa en début d'échéance (effet de lissage).

 

image.png.040a2f6a59e01b9bf7980c9a53df5106.png 

 

 

 

Certains scénarios, vus notamment hier, voient la coulée froide se faire à l'ouest du pays, au milieu de l'Atlantique. C'est l'une des incertitudes de ce topic.

 

Voilà, je laisse la parole aux spécialistes pour préciser tout ceci dans les prochaines heures.

 

Bonne journée !

 

 

 

  • J'aime 12
  • Merci 6
Link to post
Share on other sites

  • Replies 80
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Le weekend devrait être particulièrement agité, une onde chaude en provenance des Açores va gagner le pays vendredi, accompagné d'air doux et bien humide en basse couche. Dans le même temps, un énième

BS n°360 publié : https://www.infoclimat.fr/bulletin-special-360-episode-froid-tardif-et-humide.html (disponible aussi sur la page d'accueil d'IC)   Mon analyse du soir accroît l'intensité d

La fiabilité a grandement augmenté avec les sorties de ce matin, les scénarios extremes ont presque disparu, les modèles semblent converger vers des valeurs entre -7° et -10° à 850hpa au plus froid, c

Posted Images

Posted
Aubagne (13400)

Merci, excellente entrée en matières ! :)

 

A confirmer, une récurrence se maintiendrait sur le topic et quelques signaux incitent à envisager l'option d'une durée encore plus longue. Un gros bout de VP tournicoterait du côté de l'Arctique canadien. Il lâcherait des bulles froides en aval des Rocheuses en adéquation avec des HG stables sur le NE du Pacifique => configuration typique PNA -, peut-être influencée par La Nina actuelle encore présente bien qu'en régression.

 

PNA-Jet-Stream.jpg.60be0b7f3ce089497e755e88c2fbfe3f.jpg

(schéma depuis le site http://la.climatologie.free.fr)

 

Ces bulles froides descendent donc bas en latitudes en sortie du continent américain, repris par le Jet subtropical (flèche sur le schéma de gauche). Le jet polaire, de façon cohérente avec une PNA négative, se place haut en latitudes sur l'Atlantique. Le champ est ainsi libéré pour un maintien durable des HG entre les deux Jets. Glissant sur le flanc est de la grosse bulle chaude atlantique, le Jet redescendrait de façon récurrente sur l'Europe. Nous aurions ainsi une succession de flux de NW commençant dès la fin du topic précédent et se poursuivant sur l'ensemble de celui-ci, voire au-delà. GFS et IFS, ensembles compris, convergent sur cette idée à grande échelle.

 

jet.png?run=run06model

 

Si cela se confirme, l'Europe (occidentale ou centrale, trop tôt pour préciser) aurait des intermèdes doux et sec au milieu d'un contexte frais et humide.

 

Le NCEP prévoit une remontée de la PNA vers la fin du topic avec une reprise des Aléoutiennes par les BG mais cela reste très hésitant. IFS tend aussi vers cela ce matin. Une PNA qui redeviendrait positive pourrait mettre un terme à ce type de synoptique.

  • J'aime 9
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

En début de semaine, un décrochage polaire est envisageable sur l'espace euro-atlantique. Il y a néanmoins une incertitude quant à la position du dipôle talweg/crête et la capacité qu'aurait l'air froid à effectivement s'enfoncer en Europe de l'ouest dans un flux de nord, ce que traduit l'augmentation de l'écart-type.

 

21040600_2900.gif

 

21040600_2900.gif

 

GFS et GEM 00 Z illustrent par exemple deux scénarios aux conséquences bien différentes en terme de température. Le modèle américain privilégie comme son ensemble une dorsale atlantique et un talweg s'étirant profondément en Europe, en faveur d'échanges méridiens importants et de l'écoulement d'une masse d'air franchement froide pour la saison, par ailleurs humide. Le modèle canadien modélise en revanche un anticyclone davantage positionné vers l'ouest, entre Mers de Baffin et Labrador pour le déterministe, un talweg atlantique qui serait ainsi favorable au maintien d'air plus doux en Europe occidentale. On retrouve ce type de configuration parmi les membres de l'ensemble ECMWF.

 

21040600_2900.gif

 

21040600_2900.gif

 

La tendance pourrait donc être, après une période sèche et de grande douceur, à un retour de conditions fraîches et plus humides. Mais il reste difficile de savoir si nous aurons effectivement un net refroidissement : la localisation et l'ampleur de l'advection froide sont encore incertaines, il y a aussi des écarts de timing. On peut imaginer une France temporairement coupée en deux fraîcheur à l'ouest, relative douceur à l'est ? La fiabilité apparente sur certains diagrammes GEFS montrant une faible dispersion locale sur le champ de T850 est trompeuse. Les diagrammes IFS pour certaines stations mettent d'ailleurs en évidence deux tubes (cf. ci-dessous, Nancy).

 

render-worker-commands-88596cfc-ggvft-6f

 

 

render-worker-commands-88596cfc-nksvs-6f

 

  • J'aime 18
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Il est toujours impossible ce matin de savoir à quelle sauce nous allons réellement être mangés. Côté déterministes, GFS nous pond toujours son flux de nord à l'origine d'une belle advection froide sur la France, tandis que IFS modélise une coulée froide davantage à l'ouest, avec une dépression positionnée sur les îles britanniques occasionnant un flux plutôt orienté W/SW et par conséquent une fraîcheur moins marquée. Les ensembles montrent un panel de scénarios intermédiaires possibles, voire encore une dépression ou un talweg positionné franchement sur l'Atlantique engendrant une circulation de S/SW à W (parfois molle) et des températures conformes ou même supérieures aux normales climatiques par endroit. Comme déjà dit, nous pourrions nous retrouver transitoirement avec un gradient de température W/E ou NW/SE modéré.

 

Z500 et T850 (GFS) :

 

gfseu-0-168.png

 

gfseu-1-168.png

 

 

Z500 et T850 (IFS //) :

 

ECE1-168.GIF?30-12

 

ECE0-168.GIF?30-12

 

 

 

Les possibilités apparaissent bien sur les diagrammes à l'est de la France (ici Metz), pour la T850 et le vent vers le 6 avril :

 

- vent de composante nord froid (chute de température en début de semaine, tube du bas) ;

- vent de sud/ouest et air plus doux (tube du haut).

 

 

graphe8_1000___6.18955_49.1103_Metz.gif

 

 

 

Pour cette même ville par exemple, nous pourrions autant avoir 7 °C que 15 °C mardi après-midi.

 

Mais ailleurs également, l'incertitude est de mise, comme dans le sud-ouest où selon la configuration synoptique il pourrait faire assez froid ou au contraire doux voire bien chaud (ci-dessous les diagrammes pour Mont-de-Marsan, IFS 0 Z aujourd'hui, IFS 12 Z d'hier).

 

render-worker-commands-88596cfc-584m5-6f

 

 

render-worker-commands-88596cfc-pk72d-6f

 

 

 

Edited by Cers
  • J'aime 12
  • Merci 3
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

Le GFS 18z est une curiosité inédite!

 

Par exemple pour le centre Est du pays, disons  Lyon.

 

Le lundi de Pâques il est prévu 17° , au balcon donc.

 

Et le lendemain... une tempête de neige historique !

 

image.thumb.png.cd0cf229c39728e6486331f0bca842a0.png

 

 

Et je ne dis pas les quantités de neige  dans le Jura:

image.thumb.png.06181b6e9ef2720155a1fdf0b621361c.png

 

Edited by jt75
  • J'aime 5
  • Merci 1
  • Haha 2
  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Lagrand - Altitude 600m
Il y a 4 heures, jt75 a dit :

Le GFS 18z est une curiosité inédite!

 

Par exemple pour le centre Est du pays, disons  Lyon.

 

Le lundi de Pâques il est prévu 17° , au balcon donc.

 

Et le lendemain... une tempête de neige historique !

 

image.thumb.png.cd0cf229c39728e6486331f0bca842a0.png

 

 

Et je ne dis pas les quantités de neige  dans le Jura:

image.thumb.png.06181b6e9ef2720155a1fdf0b621361c.png

 

Il faut dire qu'on à un flux de nord modélisé très dynamique! Le froid arrive sur toute la France en 24h, ça fait penser au coulée froide en Amérique même si on est à des années lumières en terme d'intensité 😅

  • J'aime 5
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Puteaux (92), 75 m / Saint-Mandé (94), 51 m / Etoile sur Rhône (26), 175 m
Il y a 6 heures, jt75 a dit :

Le GFS 18z est une curiosité inédite!

 

Par exemple pour le centre Est du pays, disons  Lyon.

 

Le lundi de Pâques il est prévu 17° , au balcon donc.

 

Et le lendemain... une tempête de neige historique !

 

image.thumb.png.cd0cf229c39728e6486331f0bca842a0.png

 

 

Et je ne dis pas les quantités de neige  dans le Jura:

image.thumb.png.06181b6e9ef2720155a1fdf0b621361c.png

 

 

Et pour terminer sur cet aparté, le GFS 0Z est du même acabit avec barbecue le lundi de Pâques et ski sur L'A7 pour retourner bosser mardi 😁😁 :

 

 

Screenshot_20210331_074012_com.android.chrome.jpg

Edited by bibi1526
  • J'aime 2
  • Haha 8
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
St Germain les Corbeil

L'incertitude reste très forte pour le début de semaine. Il est clair qu'un décrochage remarquable pour la saison va avoir lieu mais la localisation exacte de la première attaque du tawleg sera déterminante au niveau du ressenti.  Polaire maritime assez sec et très froid ? polaire maritime un peu moins froid mais très humide avec risque de gros conflits pluvio-neigeux ? flux de SO maritime assez frais à l'ouest, doux à l'est ? On retrouve toute cette panoplie de scénario sur les ensembles. 

Le diagramme de Paris est très paralant sur ce point avec un énorme bordel  qui commence dés le weekend et qui atteint son paroxysme lundi avec presque 25° d'écart entre les scénarios extrêmes. 

Diagramme GEFS 

 

La synoptique est clairement ce qui peut se faire de mieux en avril pour jouer un épisode neigeux et de très basses tx. Un épisode hivernale tardif potentiellement exceptionnel est envisageable, d'autant que CEP et UKMO ont bien décalé le decrochage vers l'est lors des dernières mises à jour à voir si cela se confirme.

 

Pour finir je vous laisse avec cette carte dantesque qu'on aurait beaucoup de mal à avoir en plein hiver mais qui apparait tranquillement un 7 avril. 

ECF0-168.GIF?31-12

 

  • J'aime 20
Link to post
Share on other sites

Si les principaux déterministes, et en particulier IFS, insistent ce matin sur une advection froide marquée, la prévision n'en reste pas moins délicate.

 

Un refroidissement est probable, mais ce scénario existe toujours, y compris dans l'ensemble IFS (~ 20 %) :

 

gens-13-1-156.png

 

gens-13-0-156.png

 

 

Dans ce dernier scénario, une certaine douceur parviendrait à se maintenir au sud et à l'est de la France. Le débarquement de l'air froid sur ces régions plus particulièrement n'est pas du tout acquis. Les chutes de neige modélisées par IFS et GFS, tenant au sol jusqu'à basse altitude, demandent pour l'heure largement confirmation.

 

Voici pour exemple le diagramme GEFS pour Nancy ; le spread pour la T850 est encore large le 6 avril :

 

graphe3_10000___6.1815_48.6888_Nancy.gif

 

 

 

Les cartes parlent d'elles même avec, pour mardi, de forts écart-types :

 

 

ps2png-worker-commands-88596cfc-9hq46-6f

 

ps2png-worker-commands-88596cfc-65g8g-6f

 

 

 

Edited by Cers
  • J'aime 11
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

il y a une heure, Cers a dit :

Si les principaux déterministes, et en particulier IFS, insistent ce matin sur une advection froide marquée, la prévision n'en reste pas moins délicate.

 

Un refroidissement est probable, mais ce scénario existe toujours, y compris dans l'ensemble IFS (~ 20 %) :

 

gens-13-1-156.png

 

gens-13-0-156.png

 

 

Dans ce dernier scénario, une certaine douceur parviendrait à se maintenir au sud et à l'est de la France. Le débarquement de l'air froid sur ces régions plus particulièrement n'est pas du tout acquis. Les chutes de neige modélisées par IFS et GFS, tenant au sol jusqu'à basse altitude, demandent pour l'heure largement confirmation.

 

Voici pour exemple le diagramme GEFS pour Nancy ; le spread pour la T850 est encore large le 6 avril :

 

graphe3_10000___6.1815_48.6888_Nancy.gif

 

 

 

Les cartes parlent d'elles même avec, pour mardi, de forts écart-types :

 

 

ps2png-worker-commands-88596cfc-9hq46-6f

 

 

 

 

 

 

Effectivement encore pas mal d'incertitudes concernant la trajectoire du décrochage d'air arctique, pour grossièrement schématiser deux configurations ressortent => décrochage vers le golfe de Gascogne (scénarios ouest) ou vers med. occidentale-alpes (scénarios est).

image.png.7bb62292dda787bfb7d9edc6a1625ffd.png

 

Ceci-dit si on analyse l'évolution des modélisations depuis hier on perçoit chez l’européen une tendance à multiplier les scénarios "est" avec flux plein nord sur l'Europe occidentale directement depuis le Spitzberg.

 

Cette tendance est même visible au travers l'évolution de la moyenne de l'ensemble,  avec pour l'échéance de lundi prochain une tendance au décalage est sur les 4 derniers runs de l'Européen (voir l'animation ci-dessous).

 

Ensemble spread for mean sea level pressure (ECMWF)

animiertes-gif-von-online-umwandeln-de.thumb.gif.c306aad155b37a30c2574d8d73cf07b7.gif

 

 

Malgré des incertitudes fortes je trouve que l'évolution qui se dégage des modélisations des dernières 24h tend de + en + vers un décrochage d'air d'origine arctique en flux de nord très froid (en altitude) sur l'Europe occidentale. Une synoptique à coup de froid printanier pouvant être assez marqué, en particulier sur les régions de l'ouest du pays qui pourraient être en première ligne du décrochage.

 

A titre d'exemple voici les diagrammes de Rennes et Bordeaux, on a une bonne majorité des scénarios entre -5 et -10° à 850hpa, avec une part non négligeable de scénarios vers -10° à 850hpa.  C'est un signal assez fort je trouve pour suivre la situation de près.

image.thumb.png.98aa74b10c39a55397001b92676edfcd.png

 

Edited by thib91
  • J'aime 21
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Je suis assez circonspect pour ma part. Il me semble qu'il y a un biais froid dans les interventions (hivernophilie ?).

D'accord, il y a un déferlement très froid en altitude (T500 de l'ordre de -40°C) sur l'Europe. L'axe de ce déferlement n'est pas encore robuste.

En surface, c'est nettement moins clair même lorsque l'axe d'altitude est idéal. Le long passage océanique a deux conséquences : un réchauffement marqué et une forte humidification des basses couches qui s'ajoute à l'humidité embarquée en altitude.

Si cette tendance se confirme (axe d'altitude favorable + trajet océanique), je plancherais davantage pour des Tx basses à très basses pour la saison, possiblement < 10°C sur plusieurs jours sur le nord, et des Tn vers 5°C toujours sur le nord, localement proches du 0°C. Avec des pluies froides en plaines et de la neige à basses altitudes (massifs de l'est, Alpes du nord, nord du Massif central, ...). En revanche, le Massif central pourrait avoir bien plus froid en effet.

Ce scénario, ce serait l'" idéal " en terme de sensations froides. Le "  réalisme " se contenterait de moins. A voir...

Je suis d'accord avec les interventions / analyses précédentes en nuançant les conséquences.

  • J'aime 10
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 1 heure, _sb a dit :

Je suis assez circonspect pour ma part. Il me semble qu'il y a un biais froid dans les interventions (hivernophilie ?).

D'accord, il y a un déferlement très froid en altitude (T500 de l'ordre de -40°C) sur l'Europe. L'axe de ce déferlement n'est pas encore robuste.

En surface, c'est nettement moins clair même lorsque l'axe d'altitude est idéal. Le long passage océanique a deux conséquences : un réchauffement marqué et une forte humidification des basses couches qui s'ajoute à l'humidité embarquée en altitude.

Si cette tendance se confirme (axe d'altitude favorable + trajet océanique), je plancherais davantage pour des Tx basses à très basses pour la saison, possiblement < 10°C sur plusieurs jours sur le nord, et des Tn vers 5°C toujours sur le nord, localement proches du 0°C. Avec des pluies froides en plaines et de la neige à basses altitudes (massifs de l'est, Alpes du nord, nord du Massif central, ...). En revanche, le Massif central pourrait avoir bien plus froid en effet.

Ce scénario, ce serait l'" idéal " en terme de sensations froides. Le "  réalisme " se contenterait de moins. A voir...

Je suis d'accord avec les interventions / analyses précédentes en nuançant les conséquences.

 

Comme tu le dit difficile d'envisager les conditions de surface au regard des incertitudes quant à "l'axe de déferlement".

 

De mon côté je préfère évoquer un risque de coup de froid printanier sans en dire plus, on pourra en dire plus (ou pas) si la tendance se confirme.  Mais ces situations de N-NO d'avril bien alimentées en air froid sont traites et ne s'expriment pas forcément de la même façon qu'au cœur de la saison hivernale, notamment en terme de nébulosité. C'est d'ailleurs ce type de configuration qui contribue le plus au gel en avril sur pas mal de régions notamment de l'ouest (il y a quelques études à ce propos il me semble).

 

Edit: je viens de me rendre compte d'un bug sur mon post précédent, le diagramme de bordeaux est faux car il correspond aux coordonnées géographique de Rennes.

Ci-dessous le diagramme correspondant.

 

image.png.b4ff1eb3b3be6167b5e65b2bf69d4d6d.png

 

 

Edited by thib91
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
St Germain les Corbeil
Le 31/03/2021 à 13:57, _sb a dit :

Je suis assez circonspect pour ma part. Il me semble qu'il y a un biais froid dans les interventions (hivernophilie ?).

D'accord, il y a un déferlement très froid en altitude (T500 de l'ordre de -40°C) sur l'Europe. L'axe de ce déferlement n'est pas encore robuste.

En surface, c'est nettement moins clair même lorsque l'axe d'altitude est idéal. Le long passage océanique a deux conséquences : un réchauffement marqué et une forte humidification des basses couches qui s'ajoute à l'humidité embarquée en altitude.

Si cette tendance se confirme (axe d'altitude favorable + trajet océanique), je plancherais davantage pour des Tx basses à très basses pour la saison, possiblement < 10°C sur plusieurs jours sur le nord, et des Tn vers 5°C toujours sur le nord, localement proches du 0°C. Avec des pluies froides en plaines et de la neige à basses altitudes (massifs de l'est, Alpes du nord, nord du Massif central, ...). En revanche, le Massif central pourrait avoir bien plus froid en effet.

Ce scénario, ce serait l'" idéal " en terme de sensations froides. Le "  réalisme " se contenterait de moins. A voir...

Je suis d'accord avec les interventions / analyses précédentes en nuançant les conséquences.

Globalement je suis d'accord, cependant je trouve qu'il y a moyen d'avoir ponctuellement et localement des conditions franchement hivernales. Le vent serait assez faible et la masse d'air très froide en altitude (il s'agirait vraisemblablement du décrochage le plus important de la saison froide à 500hpa), dans ces conditions, la moindre averses ou ligne de grains soutenues pourrait donner de la neige en plaine.  De plus si le front froid ondule et stagne sur certaines régions, la possibilité d'une isothermie de grande échelle et conséquemment d'un épisode neigeux jusqu'en plaine est largement possible.

Voici ce que donnerait UKMO mardi à 14h. J'ai choisi UKMO mais ce n'est pas du tout le plus froid.

 

Enfin les gelées pourraient être généralisé et marquées par temps clair, voici ce que donnerait GFS par exemple, c'est quand même du sérieux pour un mois d'avril.

Modele GFS - Carte prévisions

 

Edited by faycal
  • J'aime 14
  • Merci 2
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

effectivement les européens et gfs voient depuis plusieurs jours une descente d'air arctique pour le lundi de Pâques, très beau blocage vu depuis plusieurs jours même si il a été repoussé

 

Ca va être violent la descente entre demain et lundi

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 2 heures, faycal a dit :

Voici ce que donnerait UKMO mardi à 14h. J'ai choisi UKMO mais ce n'est pas du tout le plus froid.

image.png.2f2388c135fa0f6f5b26794ea540bdc6.png

 

UKMO 00 Z à +144 h, pour mardi 6/4/21 à 00 h UTC (2 h locale) ;) 

  • J'aime 1
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
Il y a 2 heures, faycal a dit :

Enfin les gelées pourraient être généralisé et marquées par temps clair

 

Par temps clair oui, je suis d'accord. Pour l'heure, ça n'en prend pas le chemin, l’humidification est de plus en plus forte. À voir comment évolue la prévision.

 

Le changement de temps est quasi-certain, son intensité n'est pas du tout déterminée. C'est à ce niveau que se place le biais que j'évoquais : on part de très haut, du coup, la chute sera très probablement forte sans pour autant être remarquable sur les valeurs atteintes. En fait, je me méfie du terme « hivernal », trop fourre-tout, mot que j'emploie aussi et qui est interprété de multiples manières. Températures basses + pluies => clairement pas printanier. Les T925 offre déjà un meilleur angle que les T850 ou les T2m.

 

Encore faut-il observer l'évolution de l'axe de la descente froide et son enfoncement vers le sud : les incertitudes sont nombreuses, non pas à grande échelle, mais à notre échelle nationale.

 

Enfin, bien sûr, la situation est à surveiller, ne serait-ce que pour les activités sensibles au froid tardif qui pourrait se manifester.

  • J'aime 17
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint Martin de Londres (34) / Agropolis Montpellier-Nord

Heu GFS nous claque du -10°C en plaine avec neige au sol. Là, c'est toute la production agricole qu'il s'en va.

 

Modele GFS - Carte prévisions

  • J'aime 7
  • Haha 2
  • Surprise 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Pont de dore (63) 330 m
Il y a 7 heures, Seziou / Zarge © a dit :

Heu GFS nous claque du -10°C en plaine avec neige au sol. Là, c'est toute la production agricole qu'il s'en va.

 

Modele GFS - Carte prévisions

En plaine du -10° ????

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Lagrand - Altitude 600m

Gfs ce midi n'y va de main morte avec une semaine hivernale jusqu'à dimanche. Un second décrochage polaire en flux de nord maintiendrait ces conditions quand même rare à cette saison...

Des records de températures pourraient tomber dès lundi dans le nord-ouest :

102-580.GIF?01-6

Edited by ggdu19
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Lagrand - Altitude 600m
Il y a 5 heures, jeantou63 a dit :

En plaine du -10° ????

Oui oui dans le département de la Yonne, je ne crois pas que ce soit très montagneux...

Edited by ggdu19
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
St Germain les Corbeil

La fiabilité a grandement augmenté avec les sorties de ce matin, les scénarios extremes ont presque disparu, les modèles semblent converger vers des valeurs entre -7° et -10° à 850hpa au plus froid, ce qui est vraiment pas mal pour la saison. 

 

Le refroidissement de Lundi devrait être spectaculaire avec l'arrivée d'un front froid particulièrement musclé, les advections très froides à tous les étages de l'atmosphère feraient chuter la température au sol proche de 0° en pleine journée. Par conséquent, dés lundi après midi, la neige se mêlerait facilement à la pluie au nord de la Loire, une tenue ponctuelle et locale est possible notamment en Normandie et en soirée à mesure que le front gagnera l'est du pays. Retour de la neige sur tous les massifs durant la nuit suivante. 

 

La nuit de lundi à mardi serait probablement la plus intéressante, l'ensemble du pays serait englobé par une profonde anomalie de tropoause marqué par des advections froides exceptionnelles à l'étage moyen, jusqu'à -40° à 500hPa, une valeur qui même en plein hiver serait remarquable, contrastant avec l'air relativement doux brassé par le flux de nord maritime, des averses voire des limites secondaires pourraient se former à l'arrière immédiat du front froid donnant ici ou là des précipitations souvent solides avec tenue possible jusqu'en plaine au nord de la Seine, les collines normandes semblent au premières loges comme souvent dans ce genre de configuration. GFS et CEP soulignent ce risque en modélisant une petite couche blanche mardi matin. 

Quant au gel, il serait systématique et parfois marqué là où le ciel sera pas trop nébuleux, c'est à dire au nord et à l'ouest , localement une forte gelée est possible dans les zones favorables (contreforts du massifs central, vallées normandes ...) là ou le rayonnement permettrait d'atteindre le point de rosée. 

Modele GFS - Carte prévisions  Modele GFS - Carte prévisions

 

Mardi, une traine active se mettraient en place en journée avec localement des orages, par isothermie la neige pourrait s'inviter jusqu'en plaine, les tx seraient remarquablement basses pour un mois d'avril autour de 5° sauf au SO et au au SE où on sera plutôt autour de 10°  , certaines stations pourraient battre leur records de txn mensuel là où la grisaille serait persistante. 

 

Mercredi, nouvelle matinée bien froide avec probablement de bonnes gelées par endroit, de nouvelles averses se déclenchent en journée, moins nombreuses et moins fortes que mardi, le risque de neige en plaine semble décliner. 

 

La suite ? 

Les températures remonteraient lentement jeudi avec des températures peinant à dépasser les 10° en journée. Le régime AR/NAO- se maintiendrait avec un nouveau décrochage pour la fin de semaine, la localisation exacte de l'attaque du tawleg est incertaine, un flux d'ouest humide suivi d'un nouveau refroidissement est pour l'instant ce qui se dégage. 

 


Enfin voici une petite minute climato, top 5 des épisodes hivernales de référence pour un mois d'avril (1950-2019). Le classement est fait avec l'indicateur thermique national.

2 & 3 avril 1970 : 4,2°

10 avril 1975 : 4,1° : 18cm de neige à Grenoble, 12 cm à Lille, 2 cm à la Rochelle sous une traine très active 

12 avril 1958 : 3,4° : 6cm de neige durant cet épisode et fortes gelées jusqu'au SO avec -6° à Pau

9 avril 1977 : 3,6°  : Gelées généralisés et parfois sévère, neiges fréquentes en plaines avec 6cm à Toulouse. 

11  & 12 avril 1986 : 2,4° : Les deux journées d'avril les plus froides depuis 1950. Les températures à la mi-journée du 12 sont très parlantes sur l'ampleur du phénomène, les chutes de neiges furent fréquentes un peu partout. 

Température sous abri

 

 

 

 

 

  • J'aime 16
  • Merci 8
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...