Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 19 avril au 25 avril 2021, prévisions météo semaine 16


Recommended Posts

Posted
Naillat, 360m, 23

Bonjour,

 

des prévisions qui ne mobilisent pas les foules pour cette semaine 16.

 

Le contexte anticyclonique semble devoir perdurer à la faveur d'un renouvellement des advection de hauts géopotentiels vers le Royaume uni, la Scandinavie ou l'Europe centrale. Les moyennes semblent assez claires pour le début de semaine et l'écart type plutôt resserré.

 

500_moy.png?run=run00model     500_spr.png?run=run00model     avg-500.png?run=run00model

 

Dans ce contexte, les précipitations devraient rester globalement faibles, et les températures remonter progressivement pour atteindre péniblement des valeurs de saison.

Cependant, il reste quelques possibilités d'ajustement au niveau  d'une éventuelle circulation d'anomalies basses sous blocage. En fonction de leur origine océanique ou continentale, le ressenti pourrait être plus humide ou plus frais surtout en ce qui concerne le sud du pays. Selon les projections actuelles ces ajustement éventuels resteraient marginaux.

 

251122846_diagLyonsemaine16.PNG.f1cf773ab5993385178d892a8a5f8a40.PNG

Edited by tao
  • J'aime 13
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Cette annee l arrivee du printemps est laborieuse . j ai l impression que les temperatures sont beaucoup plus faibles que d habitude en avril et ca a l air de continuer dans la duree ces 15 prochains jours.  Et en altitude c est encore pire la masse d air a 1500 metres d altitude est particulièrement froide avec des journees sans degel 

  • J'aime 3
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Je crois que l'enjeu sur la période de ce topic est retour ou non des pluies.

Les épisodes de gel ont été et sont encore dévastateurs pour certaines productions (arbo ou vigne) , la sécheresse risque d'impacter aussi fortement les grandes cultures.

Le terme qui semble le plus approprié en météo pourrait être "blocage" lorsqu'une dominante s'installe cela se traduit trop souvent par des excès, inondation/sécheresse.

 

 

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Il y a 1 heure, franck derrien a dit :

Cette annee l arrivee du printemps est laborieuse . j ai l impression que les temperatures sont beaucoup plus faibles que d habitude en avril et ca a l air de continuer dans la duree ces 15 prochains jours.  Et en altitude c est encore pire la masse d air a 1500 metres d altitude est particulièrement froide avec des journees sans degel 

 

C'est clair que l'on n'est pas parti pour battre un record mensuel chaud d'avril cette année !

Et heureusement ; c'est la loi de la statistique (ou du bruit) 2018 ou 2020 ont été tellement en dehors des clous qu'il faut bien revenir de temps à autre à une moyenne

On est à l'indicateur national à 9.2°C contre 10.3 pour 81/10... sur 12 jours c'est pas un déficit énorme non plus, d'autant que la deuxième quinzaine est capable de tout effacer...

 

Sinon d'accord avec bilou, pour le centre de la France ci-dessous, comme pour le reste de l' hexagone, la remise en cause des 2 mois et demi secs que nous venons de vivre n'est pas pour demain...

 

graphe3_10000___2.4064_47.0731_Bourges.png

  • J'aime 7
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Pontarlier centre-ville 820 m, doubs
Il y a 2 heures, franck derrien a dit :

Cette annee l arrivee du printemps est laborieuse . j ai l impression que les temperatures sont beaucoup plus faibles que d habitude en avril et ca a l air de continuer dans la duree ces 15 prochains jours.  Et en altitude c est encore pire la masse d air a 1500 metres d altitude est particulièrement froide avec des journees sans degel 

On parle de Février aussi et des 25 ° il y a 15 jours, je ne trouve pas que le printemps ait vraiment du mal à se mettre en place, si tel avait été le cas j ne pense pas que les vignerons et arboriculteurs auraient perdu entre 80 et 100 % de leur futur récolte, c'est juste que nous avons aujourd'hui une petite période légèrement plus fraîche que la normale.

  • J'aime 12
  • Merci 2
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Il y a 4 heures, David25300 a dit :

légèrement plus fraîche que la normale.

Beaucoup plus fraîche plutôt ? L'hiver en moyenne on a 0 degrés à 850hPa (et encore l'hiver dernier c'était plutôt 5 degrés de moyenne). Là on a -5 en avril. 

Il y a 6 heures, franck derrien a dit :

15 prochains jours

Peut être pas pour 15 jours mais pour 7 jours de frais maximum je pense.

 

 

Link to post
Share on other sites

Il y a 4 heures, David25300 a dit :

On parle de Février aussi et des 25 ° il y a 15 jours, je ne trouve pas que le printemps ait vraiment du mal à se mettre en place, si tel avait été le cas j ne pense pas que les vignerons et arboriculteurs auraient perdu entre 80 et 100 % de leur futur récolte, c'est juste que nous avons aujourd'hui une petite période légèrement plus fraîche que la normale.

 

Légèrement plus fraîche ? On est 4 a 5 degrés sous les normes en TM dans beaucoup de stations et ca semble vouloir durer encore la semaine prochaine avec une réalimentation du blocage sans cesse même si il fera moins froid en altitude, dernière décade oblige, car cette dernière décade est un 15 août a l'envers avec une forte hausse des températures moyennes par rapport a la seconde décade

  • J'aime 2
  • Merci 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 5 heures, Turquoise_ExNico41 a dit :

Beaucoup plus fraîche plutôt ? L'hiver en moyenne on a 0 degrés à 850hPa (et encore l'hiver dernier c'était plutôt 5 degrés de moyenne). Là on a -5 en avril.

 

Il y a 4 heures, Avallon89 a dit :

Légèrement plus fraîche ? On est 4 a 5 degrés sous les normes en TM dans beaucoup de stations

 

Quelle importance capitale ! Je vous invite à débattre entre vous sur le sujet. ;) 

 

Nous traversons une période plus froide que la moyenne.

 

L'EFI < -0.5 indique bien une situation quelque peu inhabituelle. L'anomalie thermique serait plus forte pour les minimales. Les températures maximales prévues par endroit certains jours ne seraient pas significativement éloignées des normales et si on regarde la distribution des températures mi-avril dans quelques villes, çà ne me semble effectivement pas être une fraîcheur d'une intensité exceptionnelle pour la saison. A Nancy par exemple, on a à peu près autant de chance d'avoir 9 °C en journée à cette période de l'année que 20 °C. Moyenne climatique à Nancy le 13 avril : 14 °C. Relevé : 9.8 °C (~ -4 °C sous la moyenne). Une température de 22 °C (+ 7-8 °C au-dessus) le même jour passerait peut-être inaperçu ..

 

 

ps2png-gorax-green-003-6fe5cac1a363ec152

 

 

ps2png-gorax-green-004-6fe5cac1a363ec152

 


 

La semaine prochaine, les températures devraient se situer dans les normales voire même un peu au-dessus. Un temps sec dominerait dans un contexte de hautes pressions, avec toutefois une possibilité d'averses localement par évolution diurne, qui ressort en particulier sur les météogrammes.

 

 

 

render-gorax-green-005-6fe5cac1a363ec152 

 

 

 

 

Un blocage serait en mesure de perdurer. En tout cas, dans la dernière prévision du CEP, il n'y a pas beaucoup de clusters à long terme. :D 

 

 

ps2png-gorax-green-005-6fe5cac1a363ec152 

  

 

 

 

 

 

 

 

  

  • J'aime 20
  • Merci 3
  • Haha 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel

La synoptique est bien calée ce soir (flux continental large),  mais avec ces pilotages méridiens, le diable est dans les détails, selon quelques légers glissements on obtient à dix jours :

- un temps franchement chaud sur JMA (glissement sur l'Allemagne de la dorsale) avec des pointes à 25° voire plus.

- la poursuite homogène sur le pays d'un temps à peine moins frais que maintenant sur gfs/GEFS(15/16)

- un contraste nord/sud assez violent sur cep (12° d'écart possible le samedi 24, de 15 ou moins à 25°)

- des températures de saison (GEM, de retour) vers les 17-18°...

 

Pour avoir un peu de pluie s'infiltrant par la mer du nord entre deux bouffées d'anticyclones, GFS tente de faire le job, mais il est bien esseulé. 

Edited by Bruno 49
  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23
Posted (edited)

Bonsoir,

 

le printemps avec ses alternances de temps secs, frais puis doux et humide s'amuse à prendre son temps. Les flux méridiens semblent vouloir nous laisser du côté continental de l'affaire. Le frais voire froid et sec donne l'impression de vouloir s'incruster, pour la deuxième partie de la semaine, la version déterministe du modèle européen prolonge la configuration. Si les ruraux disent qu'un mauvais temps est celui qui s'éternise, nous pourrions avoir ce ressenti avec une situation de col barométrique nous scotchant juste à l'est de l'advection: 

 

500.png?run=run12model

 

Tour à tour les modèles proposent de petites variations sur cette synoptique, mais depuis le mois de décembre, il faut bien reconnaître que le flux océanique se fait remarquer par son absence. N'y avait-il pas pas des prévisions saisonnières qui voyaient le retour et l'installation printanière du zonal? On attendra, bien que ce type d'échange peut assez rapidement nous faire basculer du côté humide comme début mai 2003:

comme ça

 

En attendant, c'est le défilé de hauts géopotentiels, bulls...

Edited by tao
  • J'aime 13
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Livry Gargan (93)

Ce matin les modèles ne sont pas très réjouissants. C'est toujours ce temps frais et sec qui va prédominer pour les prochains jours avec une (très) légère remontée des températures.

 

On voit que la dorsale atlantique qui devait se rabattre sur la France en début de semaine prochaine a de plus en plus de difficulté à quitter l'Atlantique du fait d'un courant atlantique très mou et il semble de plus en plus probable qu'une petite coulée polaire sur le flanc Est (donc la France) de cet anticyclone  ait lieu mercredi prochain.

 

Cette configuration se prolongera tant que le courant atlantique n'aura pas repris du poil de la bête.

  • J'aime 4
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
86 Villiers 20 km NORD OUEST de POITIERS

La dorsale qui se rabat de moins en moins sur la France pourrait influer franchement le temps sensible à l échelle de la France sans changement sur le fond.

 

D une prevision d un temps sec et frais, on pourrait passer à un temps frais et instable.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)

Blocages nordiques à répétition depuis les Açores en direction de la Scandinavie. Une bande centrale de l'Europe (position qui se situe globalement entre les Iles Britaniques et les Balkans) se retrouve dans cet espèce de marais barométrique mou et à tendance anticyclonique en se dirigeant vers l'atlantique, la France au plus près des HP de fait.

 

C'est un cycle répétitif qui laisse circuler les BG en flux de nord-ouest à nord depuis l'Islande vers l'Europe Centrale. La France se place généralement sur cet axe et l'air frais s'emprisonne là-dessous dans un marais barométrique qui se dissipe lentement. A peine terminé que la machine à fraîcheur est relancée. La carte des anomalies à 850hpa en atteste. Après une période d'environ une semaine d'anomalies de 4°-8° sous les normales, ces anomalies s'estompent peu à peu mais un nouvel axe de thalweg est prévu plonger vers l'Europe Centrale et les anomalies pourraient repartir dans le négatif à 6-8° sous les normales.

 

Compte tenu de la faiblesse du flux, les minimales restent basses et les gelées nous guetteraient de nouveau sauf si humidité plus présente que les derniers épisodes. Les températures maximales présentent des anomalies mais moindres car le soleil d'avril chauffe relativement bien et cela sera plus vrai en fin de mois.

 

Résultat, on prend les mêmes et on recommence. Probablement la poursuite d'un temps assez sec, froid le matin et à peu près de saison l'après-midi. Ca laisse entrevoir un mois d'avril sous les normales saisonnières mais sans excès grâce à l'ensoleillement. S'il y a humidité, ça ne changera pas grand chose car les minimales seront plus élevées mais les maximales un peu plus fraîches qu'actuellement. Cette seconde option serait quand même meilleure sur plusieurs points : on a besoin d'eau et plus besoin de gelées localement sévères... Je penche pour un scénario un peu plus humide qu'actuellement mais toujours trop sec sur les 3/4 du pays - plus nébuleux voire instable quoi...

 

Cela pourrait s'inscrire dans le temps, il n'y a pour le moment aucuns signaux pour du changement. En même temps, c'est du classique sur le papier sauf que ces dernières années nous avions pour habitude d'être sur le secteur chaud de ces anomalies qui se bloquaient en péninsule Ibérique. Le sud-ouest baignait d'ailleurs dans l'humidité permanente et fraîche alors que la partie est et nord de la France avait les bouffées douces/chaudes et instables. Configuration identique mais avec un décalage vers l'est par rapport aux autres années. 

 

 

Edited by Run999H
  • J'aime 21
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Merci à Run999. Une illustration de son message peut être donnée par IFS ENS EXT d'hier soir :

 

ps2png-gorax-blue-001-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-o7Zu9n.gif.fd731194f680a939444c7da4d4750c15.gif

 

Sur la semaine, les T2m (plages de couleurs) seraient à peu près dans les normes, plus fraîches vers l'est que vers l'ouest avec des hauts géopotentiels (lignes bleues et noires) dominants sur le nord-ouest de l'Europe pilotant des vents d'est à nord (flèches) permettant une fraîcheur nocturne marquée et une relative douceur diurne.

L'humidité, sur la semaine, semble être plus sèche que la normale (lignes rouges à +0.05 pt sur la France). Le flux suggère des disparités selon les moments avec de probables courts passages plus humides entrecoupés de larges plages d'éclaircies.

Edited by _sb
  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)
il y a 29 minutes, Turquoise_ExNico41 a dit :

Bulletin de MF. Temps sec températures en hausse lente et régulière qui devraient dépasser les normes en fin de semaine.

63445010_SmartSelect_20210416-132641_SamsungInternet.thumb.jpg.fdb056ef0b09ec2670bf220883993693.jpg

Le bulletin date d’hier. Les ensemblistes envisageaient cette tendance alors que les déterministes émettaient quelques doutes sur cette hausse progressive.
Depuis hier, les déterministes confirment leur tendance et les ensemblistes commencent à relativiser cette hausse progressive (américain comme européen, certains scénarios commencent à suivre leur déterministe et contrôle). 

Je ne serais donc pas surpris que leur tendance soit beaucoup plus neutre dans la réactualisation de jour ou du week-end. Sans atteindre les niveaux bas de ces derniers jours, les températures supérieures aux moyennes de saison me paraissent compromises. Je pense qu’on sera autour des normales voire légèrement en-dessous. C’est frais / froid en altitude mais le manque de dynamisme modèrerait ce froid. 

  • J'aime 8
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Je dirais en ce qui me concerne que pour l'heure, au-delà de l'évolution du champ de température en basses couches, la prévisibilité devient rapidement mauvaise sur notre quadrant à moyen terme. L'évolution de la situation météorologique est à la fois tributaire des ondes synoptiques et d'anomalies froides circulant en altitude, à la trajectoire plus ou moins chaotique, susceptibles d'apporter un peu d'instabilité diurne mais aussi, malgré un courant d'ouest plutôt mou, d'interagir avec des anomalies de surface là où existe une instabilité barocline. Certaines régions au-moins risquent donc de connaître effectivement des passages humides. 

 

En début de semaine prochaine, l'est de la France serait encore influencé par de l'air froid stagnant en altitude en Europe centrale et Méditerranée, favorisant encore la formation de quelques averses par évolution diurne, du nord-est au sud-est de la France et sur la Corse. Rien de bien extraordinaire en vue me direz-vous. Sur la carte ci-dessous, il faut remarquer la présence d'un talweg dont l'axe s'étirerait lundi de l'Islande à l'ouest des îles britanniques, et pourrait ensuite malgré son faible dynamisme apparent affecter un peu le temps sur notre pays par l'ouest, en apportant un ciel plus voilé/nuageux, voire de l'instabilité et des précipitations sur les massifs et certaines régions mercredi. Mais l'amplitude de l'onde n'est pas bien appréhendée encore (le talweg et l'advection froide se réduisent à peu de chose quand on regarde ICON). Ce point reste donc déjà à éclaircir.

 

arpegeeur2-13-84.png

 

Edit : ICON vs GFS

 

iconeu-6-120.png?12

 

gfseu-13-126.png?6

 

Entre mercredi et jeudi ensuite, une petite dépression de surface serait en mesure de se former vers le Danemark et la mer du Nord, suivant l'interaction éventuelle, plus ou moins franche, avec une anomalie de basse tropopause associée au talweg. A l'arrière, l'advection froide dans un écoulement de nord entretient un anticyclone de surface vers l'Islande et/ou les îles britanniques. Ci-dessous, notez néanmoins les différences d'évolution du blocage à partir du milieu de semaine selon les modèles. Sur l'Atlantique, les écarts augmentent également, avec entre autre chez GFS le développement déjà d'une petite anomalie de surface à la latitude de l'Espagne, qu'on observe pas à ce stade chez le modèle européen.

 

ECE1-144.GIF?16-12

 

gfseu-0-138.png?6

 

iconeu-0-144.png

 

 

L'incertitude ne fait que croître par la suite, et l'interaction un peu plus tardive au-dessus du proche Atlantique pour IFS par exemple conduit à une situation totalement différente de GFS pour le weekend dépressionnaire et humide pour l'un, blocage anticyclonique et temps plutôt sec pour l'autre. Et je ne montre pas GEM, dont l'évolution encore différente nous mènerait à une circulation douce de sud-ouest et perturbée/humide au passage d'un talweg. J'illustre ici avec les modèles déterministes les plus récents, mais les ensembles montrent également ces disparités.

 

 

ECE1-192.GIF?16-12

 

gfseu-0-186.png?6

 

 

Jetons pour finir un coup d'oeil aux meteogrammes de l'ECMWF ; j'ai choisi une ville au nord (Metz) et une commune dans le sud-ouest (Angoulême).

 

Au nord de la France tout d'abord, on note bien une tendance des températures à la hausse lente jusque mardi puis, à l'arrière du talweg, une possible nouvelle advection froide en fonction du dynamisme. Sur ce dernier point cependant, l'ensemble suit aussi une autre voie que celles du déterministe et du contrôle. Dans un cas comme ICON par exemple, il n'y aurait pas d'advection froide jeudi. L'incertitude sur la température augmente ainsi en seconde partie de semaine. Les maximales pourraient toutefois être proche ou en-dessous des normales. Un risque de gel apparaît à nouveau mais il me paraît moindre. Côté précipitations, on note bien des signaux lundi en raison de possibles averses par évolution diurne dans cette région, autour de mercredi (incertitude sur le talweg) puis le weekend avec en particulier un signal lancé par le déterministe (l'ensemble est là pour le calmer).

 

render-gorax-blue-006-6fe5cac1a363ec1525 

 

 

Dans le sud-ouest enfin, la masse d'air à 850 hPa se réchauffera là aussi lentement d'ici lundi. Les températures pourraient se maintenir à un niveau conforme aux moyennes de saison, voir un peu au-dessus pour les températures maximales (plus particulièrement en seconde partie de semaine ?). Quelques signaux de pluie apparaissent mercredi mais c'est surtout le weekend qu'ils augmentent, en lien avec une possible dégradation par le sud-ouest ou l'ouest évoquée précédemment.

 

 

render-gorax-blue-009-6fe5cac1a363ec1525

 

 

 

 

  

Edited by Cers
  • J'aime 10
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Il y a 2 heures, Run999H a dit :

Le bulletin date d’hier. Les ensemblistes envisageaient cette tendance alors que les déterministes émettaient quelques doutes sur cette hausse progressive.
Depuis hier, les déterministes confirment leur tendance et les ensemblistes commencent à relativiser cette hausse progressive (américain comme européen, certains scénarios commencent à suivre leur déterministe et contrôle). 

Je ne serais donc pas surpris que leur tendance soit beaucoup plus neutre dans la réactualisation de jour ou du week-end. Sans atteindre les niveaux bas de ces derniers jours, les températures supérieures aux moyennes de saison me paraissent compromises. Je pense qu’on sera autour des normales voire légèrement en-dessous. C’est frais / froid en altitude mais le manque de dynamisme modèrerait ce froid. 

 

TENDANCE POUR LES JOURS SUIVANTS

Pour la semaine du lundi 26/04/2021 au dimanche 02/05/2021 :
Temps plutôt sec au nord et plus instable au sud où des épisodes pluvieux sont probables. Températures proches des normales saisonnières.
Tendance des températures pour la période du lundi 03/05/2021 au dimanche 16/05/2021 :
Pour ces deux semaines, aucun scénario dominant ne se dégage actuellement.
Dernière mise à jour le 16/04/2021, prochain bulletin prévu le 17/04/2021.

 

En effet, le bulletin a bien rectifié les choses en 24 heures

.....Ils n'ont quand même pas beaucoup d'avance sur IC dans la prévision...😁

  • J'aime 1
  • Haha 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Bourgoin-Jallieu (38)

Le blocage est puissant et durable ce soir sur GFS. Ca rappelle un peu le Printemps 1991.

Mais tant que cela reste comme ça, on restera dans du frais plutôt "léger" comme le dit Run. 

0.png

1.png

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Le VP reste quand même relativement constant sur l'Arctique, au vu de la saison. Deux autres axes de HG gardent une constance : l'un sur l'Atlantique, l'autre sur le Pacifique. Le passage d'une onde sur l'Asie bouscule des GF qui orbitent sur des latitudes relativement basses.

 

 

GFS_HN_20210416_12Z.thumb.gif.41e5bddc0ec36339c07f304ef5e2eb54.gif

 

 

Le système semble s'auto-alimenter, avec une PNA restant « négative » : c'est relatif certes avec ces GF mouvantes dans les parages des Aléoutiennes mais, me semble-t-il, l'impact est celui d'une PNA négative.

 

pna.thumb.png.55f72d098392086db065e2279db41753.png

 

Avec La Nina qui résiste un peu plus que prévue en mars - avril, est-ce que les deux s'auto-réguleraient laissant cette récurrence subsister depuis fin janvier ?

 

ACCESS-S1_NINA.png.8e62e31ea36cc5398cd7308d3d4ea1b5.png

 

Les petits « décalages » à cette échelle expliquerait l’alternance de séquences froides & chaudes que nous avons connue en seconde moitié d'hiver et qui dure encore en cette première partie de printemps.

 

Notre temps sensible dépendant de GF, la prévisibilité est souvent mauvaise.

Avec des nuances, c'est ce même schéma qui se répète : « Old » est la Gf qui nous intéresse actuellement et durant ce week-end sur l'est. « New » est la nouvelle qui interviendra en début de topic. « Futur » est celle du topic suivant. Le tout dans un flux assez lent sur l'Atlantique est qui concède l'omniprésence des HG qui « slaloment » aisément entre ces GF qui les réalimentent.

 

GFS_Anim_ANEU.gif.58ee207ad4c260a921793d6d7a41a450.gif

 

 

Il n'y a pas une structure massive qui stabiliserait la circulation si ce n'est un VP à la fois moribond et influent. Il lâche et pilote des GF. Ainsi, sans appui, ces centres secondaires errent en se laissant porter par des ondes => prévisibilité faible. Lissée sur la semaine, la prévision pourrait être temps frais, plus ou moins instable, entrecoupé d'intermèdes secs et doux.

 

 

Edited by _sb
  • J'aime 19
Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)
Il y a 20 heures, Run999H a dit :

Blocages nordiques à répétition depuis les Açores en direction de la Scandinavie. Une bande centrale de l'Europe (position qui se situe globalement entre les Iles Britaniques et les Balkans) se retrouve dans cet espèce de marais barométrique mou et à tendance anticyclonique en se dirigeant vers l'atlantique, la France au plus près des HP de fait.

 

C'est un cycle répétitif qui laisse circuler les BG en flux de nord-ouest à nord depuis l'Islande vers l'Europe Centrale. La France se place généralement sur cet axe et l'air frais s'emprisonne là-dessous dans un marais barométrique qui se dissipe lentement. A peine terminé que la machine à fraîcheur est relancée. La carte des anomalies à 850hpa en atteste. Après une période d'environ une semaine d'anomalies de 4°-8° sous les normales, ces anomalies s'estompent peu à peu mais un nouvel axe de thalweg est prévu plonger vers l'Europe Centrale et les anomalies pourraient repartir dans le négatif à 6-8° sous les normales.

 

Compte tenu de la faiblesse du flux, les minimales restent basses et les gelées nous guetteraient de nouveau sauf si humidité plus présente que les derniers épisodes. Les températures maximales présentent des anomalies mais moindres car le soleil d'avril chauffe relativement bien et cela sera plus vrai en fin de mois.

 

Résultat, on prend les mêmes et on recommence. Probablement la poursuite d'un temps assez sec, froid le matin et à peu près de saison l'après-midi. Ca laisse entrevoir un mois d'avril sous les normales saisonnières mais sans excès grâce à l'ensoleillement. S'il y a humidité, ça ne changera pas grand chose car les minimales seront plus élevées mais les maximales un peu plus fraîches qu'actuellement. Cette seconde option serait quand même meilleure sur plusieurs points : on a besoin d'eau et plus besoin de gelées localement sévères... Je penche pour un scénario un peu plus humide qu'actuellement mais toujours trop sec sur les 3/4 du pays - plus nébuleux voire instable quoi...

 

Cela pourrait s'inscrire dans le temps, il n'y a pour le moment aucuns signaux pour du changement. En même temps, c'est du classique sur le papier sauf que ces dernières années nous avions pour habitude d'être sur le secteur chaud de ces anomalies qui se bloquaient en péninsule Ibérique. Le sud-ouest baignait d'ailleurs dans l'humidité permanente et fraîche alors que la partie est et nord de la France avait les bouffées douces/chaudes et instables. Configuration identique mais avec un décalage vers l'est par rapport aux autres années. 

 

 

Quand on regarde GFS et CEP ce matin, possible beau plantage de ma part. Ça s’active un peu en Atlantique et suffisamment au sud pour que l’AA (même si on voit qu’il peine à venir jusque chez nous) nous balance une dorsale sur le pays et non plus en atlantique. Temps toujours sec globalement mais températures nettement plus élevées en effet... 

Tendance à confirmer mais ce matin les diagrammes sont assez nets à ce sujet.

  • J'aime 13
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Je ne trouve pas qu'il y ait des changements de ce type. Les trajectoires restent basses en latitudes, avec la variabilité inhérente à ce type de configuration. Ces différences « locales » se retrouvaient sur les ensembles depuis pas mal de runs. Peut-être estimes-tu avoir été trop affirmatif sur les axes de HG et de BG, c'est le jeu d'une prévision plus déterministe (qui a tout son intérêt) que probabiliste. Peut-être je sous-évalue certains éléments et que le changement que tu décris est plus profond que ce que je perçois.

IFS ENS 00Z et GEFS 00Z aux deux mêmes échéances de 144H et 192H. Pour moi, les deux illustrent cette variabilité ce matin qui continuera encore ce week-end avant de se caler dimanche ou lundi. Chez les deux, le VP se maintient bon gré mal gré et les GF circulent très au sud tout autour. Chez IFS ENS, l'axe des BG serait sur la baie d'Hudson alors que chez GEFS, il serait 1000 km plus à l'est vers Terre Neuve. Du coup, sur ce dernier, le Jet dépasse le centre de l'Atlantique, contrairement à la modélisation européenne.

Cette différence est importante en terme de temps sensible ici bien sûr : encore trop volatile pour moi, c'est du 50/50.

 

 

-> Dans les deux cas, la tendance est au réchauffement assez marqué : plus tardif sur l'option illustrée par l'européen ce matin, plus rapide sur l'option illustrée par GEFS ce matin. On gagnerait dans les deux cas une dizaine de degrés à 850 hPa a minima avec des anomalies qui partiraient de -5 à -8°C aujourd'hui à +5°C en fin de topic, voire plus. En surface, la corrélation est plus délicate, on l'a vu dernièrement. On s'achemine aussi vers un réchauffement dont l'ampleur ne me paraît pas évalué (dépendance aux conditions encore inconnues de basses couches).

Si l'humidité est globalement réduite, le jeu des GF et des fonds de thalwegs peuvent très vite redistribuer les cartes « localement ».

 

 

 

500_moy.png

 

500_moy.png?run=run00model

 

 

avg-500.pngavg-500.png?run=run00model

  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites

En effet, cela n'a pas énormément changé. Concrètement pour résumer, et au risque de me répéter par rapport à ce que j'ai évoqué hier, voici à quoi on pourrait s'attendre.

 

1) Des averses en journée de lundi près des frontières du nord, dans l'est, le sud-est et sur la Corse en rapport avec de l'air froid stagnant en altitude favorisant le développement d'une faible instabilité diurne. Dans les nuits de lundi à mardi et de mardi à mercredi, la formation possible de quelques brumes (refroidissement nocturne et humidité résiduelle du nord au nord-est).

 

arpegeeur2-13-60.png

 

2) De possibles averses entre mardi et jeudi, sur les massifs mais aussi ailleurs en fonction de la circulation. Car une masse d'air relativement froid à 500 hPa tend à stagner dans un premier temps sur une bonne partie de l'Europe du fait d'un faible dynamisme jusque mardi au-moins, favorisant une instabilité diurne débordant sur la France. Ensuite, l'évolution du talweg précédant le développement d'une dorsale anticyclonique sur l'Atlantique n'est pas clarifiée : il reste par exemple très septentrional chez ICON, son amplitude serait en revanche plus grande d'après ARPEGE. Dans tous les cas, il ne faut pas s'attendre à une influence marquée en France, mais cela aurait une incidence sur l'écoulement en Europe, l'advection de noyaux d'air froid d'altitude et la mise en place de la dorsale en milieu de semaine.

 

icon-6-96.png?6

 

arpegeeur-13-102.png

 

 

3) Les températures seraient en hausse, probablement plus proches des normales de saison, peut-être même au-dessus pour les maximales par endroit en seconde partie de semaine. Les nuits pourraient quant à elles rester relativement fraîches, en fonction de la nébulosité nocturne et du vent.

 

4) Comme déjà mentionné hier, les ondes synoptiques au-dessus l'Atlantique et les prochains ajustements joueront un rôle prépondérant sur la configuration qui l'emportera en fin de semaine : plutôt humide ou plutôt sec ? Une dégradation éventuelle à partir du week-end par le sud-ouest (exemple :  IFS) est envisageable, en lien avec une possible circulation dépressionnaire vers le proche Atlantique ou la péninsule ibérique : remontées humides et instables en faveur des premiers orages ? Si en revanche la dorsale gagne la partie (exemple : GFS), ou que l'éventuelle anomalie cyclonique atlantique s'avère finalement peu influente, un temps sec dominerait.

 

 

ECE1-192.GIF?17-12

 

 

gfseu-0-186.png?6

  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
il y a 48 minutes, Cers a dit :

ICON

 

Simplement pour rappeler qu'ICON, ICON-EU, ICON-D2 ont été mis à jour mercredi matin (cf topic dédié aux mises à jour des modèles).

EDIT : et à court et moyen terme, les autres modèles dérivés tels que ICON-ME (Méditerranée) et ICON-IT (Italie, débordant sur un large SE du pays) en phase préopérationnelle en ce moment.

Edited by _sb
  • J'aime 3
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...