Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Prévisions Sud-Ouest - Juin 2021


Recommended Posts

Posted
Bussac-sur-Charente (17)
Posted (edited)

J’ai comme l’impression qu’Arome et Euro4 nous font passer à côté d’une chose assez importante pour cet après-midi et ce soir.

Ils ne réagissent presque pas le long de cette convergence du 64 au Charentes, qui pourrait bien finalement donner l’activité orageuse principale du jour ( hors Pyrénées et une partie du Piémont ).

C’est vraiment bien visible sur la dernière Pe en cours de sortie, ça l’est également sur d’autres modèles.

 

99o2.png
 

À voir l’évolution en live maintenant...

 

Édit : il a fallu que je parle d’Euro4 pour qu’il soit plus généreux sur son run en cours de sortie xD 

 

Et le 3z d’Arome s’y colle à son tour...

 p5c2.png

 

Edited by Tomdu17
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

  • Replies 164
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En faisant un sondage, tu vas vite comprendre le problème. Il y a un gros problème sur la Td en surface. C'est probablement dû au schéma de surface d'Arpège ou alors un mélange turbulent su

L’un qui fait des km pour rien, l’autre qui ne peut pas faire trop de route et moi qui ne dort pas car les orages me passent au-dessus tout le temps 😆 Je devrais créer un gîte infoclimat, la vue

Posted Images

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
Posted (edited)

Bonjour,

 

Simplement, parce que c'est parfois assez bancal de faire confiance systématiquement à une convergence de BC, surtout quand elle apparaît moyennement structurée et sans trop de relais en altitude. Au regard des dernières mises à jour, de la plupart des modèles, je trouve personnellement que cette dégradation pourrait être plus tardive qu'envisagée à l'initial (scénario ARP, CEP et WRF) et plus liée au forçage d'altitude principal qui va remonter de l'Espagne et balayer la région pendant la nuit. Cela ne pas va exclure cet après-midi et vers la soirée des ondées et des orages ponctuels ça et là, peut-être isolément assez forts, mais sans réelle organisation massive et intense. La faiblesse des cisaillements n'aidant pas non plus, ça c'est évident, même si l'instabilité pourrait être quand même nettement de la partie et selon les zones, bien disponible. 

 

Je comprends que la vigilance reste au jaune chez MF, c'est justifié et réaliste.

 

Pour demain, rien de particulier durant la journée avec une nouvelle bouffée instable la nuit suivante, sans doute orageuse, avec un certain potentiel pour des OAL nocturnes qui pourrait venir sillonner nos littoraux, voire toucher ponctuellement l'Ouest de la Nouvelle-Aquitaine. A peu près le même scénario pour la nuit de jeudi à vendredi, mais avec une dégradation certes plus organisée, un peu plus précoce, plus dans les terres, mais non-virulente (faible instabilité, forçages diffus...).

Peut-être aussi, mais largement à confirmer, une énième pulsion instable pour la soirée et surtout la nuit de vendredi à samedi, remontant d'Espagne et par le Sud de la Nouvelle-Aquitaine. Là aussi, l'instabilité ne serait vraiment pas abondante, mais les forçages un peu plus structurés. A vrai dire, il va y avoir moyen d'entendre à plusieurs reprises le tonnerre, jusqu'au week-end çà et là, mais mise à part peut-être aujourd'hui, l'activité orageuse risque de s'avérer " classique " et rarement intense.

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Bergerac (24)

24h passent et la modélisation change du tout au tout. Je m'étais préparée à faire une sortie en fin de journée. Ça va pas être possible.

 

«L'était belle ma modélisation hein ? Bah tiens hop zou : confisquée !»

 

Toutefois, ne sait-on jamais… Aussi bien soit Arôme (ou autre modèle), le temps réel a toujours le dernier mot, donc on verra bien.

 

Run2Arome_T2M_RR_20210601_1700.png

Run2Arome_T2M_RR_20210601_1800.png

Run2Arome_T2M_RR_20210601_1900.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)

Pour ma part je reste sur ma prévision d’hier concernant l’axe principal sujet à des orages localement forts et des lames d’eau localement importantes sur l’axe de convergence peu mobile :

 

 

« Sans être une situation à surveiller très attentivement, la journée de demain pourrait quand même présenter de puissants orages en fin de journée sur l’extrême sud-ouest et on surveillera une convergence peu mobile entre Landes et Gironde et de plus en plus profonde en même temps que l’anomalie de tropo approchera et donc au plus gros des forçages d’altitude.

 

Ingrédients favorables à l’appel. Air chaud en surface amené par un flux de sud-est à sud de plus en plus rapide en lien avec le vent d’autan qui sera bien présent toute la journée.


C’est un début de journée globalement sec même si l’air humide aura réussi à franchir les Pyrénées en fin de nuit sur l’ouest de la NA. Instabilité matinale assez disparate mais ciel pré-orageux sur une grande partie de la région voire orageux tout court (on peut imaginer quelques foyers épars entre le Pays Basque et la Gironde en lien avec l’humidité de surface arrivée par l’océan dans la nuit sous forme de nuages bas sur Landes et Pays Basque).


Inclinaison du flux au sud voire sud-ouest dès le milieu de journée par le littoral. Renforcement de la convergence de surface par les départements côtiers dans un contexte toujours chaud mais de plus en plus humide. Une tendance orageuse qui pourrait donc s’accélérer dès la mi-journée sur tous les départements côtiers ainsi que le piemont Pyrénéen. Ambiance lourde et orageuse à l’ouest, chaude mais un peu moins humide en occitanie et nord de la région. Pas d’organisation orageuse bien établie mais des cellules localement actives dans une masse d’air bien instable (Mucape sup à 1000J/Kg, indices de soulèvement bien négatifs, risque d’averses de grêles en augmentation sur ce milieu d’après midi et fin d’après midi)

 

La convergence de surface va perdurer voire être encore un peu plus profonde en soirée sur un axe Pyrénées Centrale - côtes Charentaise. Les départements 65- 32-47-33 et est 40 semblent être les départements les plus soumis au risque orageux durable et avec intensification en fin de journée au plus proche de l’anomalie et donc des forçages bien qu’en déstructuration à l’approche des Pyrénées. Cela laisse craindre un complexe orageux plus organisé et localement très pluvieux sur cette fin de journée sous ce même axe de convergence. On peut penser que cette dégradation se désorganisera rapidement en 1ère partie de nuit en filant plus à l’est mais le risque orageux se propagera aussi vers l’occitanie dans la nuit (sévérité bien en baisse sur le secteur).

 

Voila pour ma contribution. Vigilance particulière pour les départements 65-32-47-33. Risque orageux bien présent autour de cet axe avec plus à l’est un risque orageux lié la dégradation de fin de journée, plus à l’ouest risque orageux une bonne partie de la journée mais peut être un peu plus à l’écart en fin de journée« 

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
Posted (edited)
il y a une heure, Run999H a dit :

Pour ma part je reste sur ma prévision d’hier concernant l’axe principal sujet à des orages localement forts et des lames d’eau localement importantes sur l’axe de convergence peu mobile :

 

 

« Sans être une situation à surveiller très attentivement, la journée de demain pourrait quand même présenter de puissants orages en fin de journée sur l’extrême sud-ouest et on surveillera une convergence peu mobile entre Landes et Gironde et de plus en plus profonde en même temps que l’anomalie de tropo approchera et donc au plus gros des forçages d’altitude.

 

Ingrédients favorables à l’appel. Air chaud en surface amené par un flux de sud-est à sud de plus en plus rapide en lien avec le vent d’autan qui sera bien présent toute la journée.


C’est un début de journée globalement sec même si l’air humide aura réussi à franchir les Pyrénées en fin de nuit sur l’ouest de la NA. Instabilité matinale assez disparate mais ciel pré-orageux sur une grande partie de la région voire orageux tout court (on peut imaginer quelques foyers épars entre le Pays Basque et la Gironde en lien avec l’humidité de surface arrivée par l’océan dans la nuit sous forme de nuages bas sur Landes et Pays Basque).


Inclinaison du flux au sud voire sud-ouest dès le milieu de journée par le littoral. Renforcement de la convergence de surface par les départements côtiers dans un contexte toujours chaud mais de plus en plus humide. Une tendance orageuse qui pourrait donc s’accélérer dès la mi-journée sur tous les départements côtiers ainsi que le piemont Pyrénéen. Ambiance lourde et orageuse à l’ouest, chaude mais un peu moins humide en occitanie et nord de la région. Pas d’organisation orageuse bien établie mais des cellules localement actives dans une masse d’air bien instable (Mucape sup à 1000J/Kg, indices de soulèvement bien négatifs, risque d’averses de grêles en augmentation sur ce milieu d’après midi et fin d’après midi)

 

La convergence de surface va perdurer voire être encore un peu plus profonde en soirée sur un axe Pyrénées Centrale - côtes Charentaise. Les départements 65- 32-47-33 et est 40 semblent être les départements les plus soumis au risque orageux durable et avec intensification en fin de journée au plus proche de l’anomalie et donc des forçages bien qu’en déstructuration à l’approche des Pyrénées. Cela laisse craindre un complexe orageux plus organisé et localement très pluvieux sur cette fin de journée sous ce même axe de convergence. On peut penser que cette dégradation se désorganisera rapidement en 1ère partie de nuit en filant plus à l’est mais le risque orageux se propagera aussi vers l’occitanie dans la nuit (sévérité bien en baisse sur le secteur).

 

Voila pour ma contribution. Vigilance particulière pour les départements 65-32-47-33. Risque orageux bien présent autour de cet axe avec plus à l’est un risque orageux lié la dégradation de fin de journée, plus à l’ouest risque orageux une bonne partie de la journée mais peut être un peu plus à l’écart en fin de journée« 

 

Le dernier Arome, bien mieux, semble en grande partie te donner raison, je suis peut-être un peu pessimiste (trop mesuré) sur le coup. Néanmoins, on sent que ça galère quand même dans les modélisations avec des différences notables entre chaque mise à jour sur le timing, l'organisation et l'intensité de cette dégradation. A suivre, en live !

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)
il y a 1 minute, DoubleKnacki a dit :

 

Le dernier Arome, bien mieux, semble en grande partie te donner raison, je suis peut-être un peu pessimiste sur le coup. Néanmoins, on sent que ça galère quand même dans les modélisations avec des différences notables entre chaque mise à jour sur le timing, l'organisation et l'intensité de cette dégradation. A suivre, en live !

Arome me donne raison mais Arpege et GFS sont plus à l’ouest et seraient en ligne de mire le 64-40-33 : ne me donnent donc pas raison 😆

Dans tous les cas le live va maintenant prendre place et ce dès ce début d’après-midi probablement avec l’émergence d’un début de convection :)

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)

Globalement, Euro4 rejoint Arome dans sa dernière mise à jour :

 

animqzm8.gif

 

Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

Le radiosondage de 12 UTC de Bordeaux est très intéressant et illustre pas mal le potentiel pour la région.

Avant de l'analyser, il faut dire un môt sur les données brutes, ci-dessous. On remarque une discontinuité énorme en Td entre la première valeur de surface, et la valeur immédiatement au dessus. C'est une valeur irréaliste, autrement dit un erreur.

 

BOR_20210601_1200.thumb.png.91366abdcaa0e4c5f884b97f1a932eb6.png

 

On constate d'ailleurs (pas exactement au même instant j'en conviens mais ça donne l'ordre de grandeur) sur la carte des observations de Td qu'on devrait être très loin de cette valeur de ~24 C en surface, ce qui confirme bien que la valeur en surface sur le radiosondage pose problème. En fait, on reconnait une erreur relativement typique associée à la première mesure sur un radiosondage, mesurée par un capteur de type AWOS/ASOS dont l'incertitude sur l'humidité est malheureusement très grande comparée à celle sur la température. 

 

1163309708_Screenshot2021-06-01at15_39_18.thumb.png.38aaa434ecf4f928b558659b3526c38b.png

 

Pourquoi cette erreur est importante? Parce que quand on la garde, ça donne une valeur de SBCAPE/MUCAPE (la parcelle de surface étant ici la plus instable) de plus de 6000 J/kg avec un potentiel de grêle largement surestimé. Or, nous savons que cette valeur est inutilisable puisque la valeur de surface est fausse. Donc la SBCAPE ainsi que la MUCAPE sont inutilisables pour estimer le bon potentiel. Pire, ça rend également la MLCAPE inutilisable puisque c'est en gros une valeur moyenne dans la couche de surface. Donc aucune des valeurs de CAPE n'est utilisable en l'état. La solution est simple, modifier la première valeur de Td en surface, par une valeur de Td récente représentative ou alors la valeur juste à l'altitude au dessus. On obtient un radiosondage de ce genre, plus représentatif de l'environnement :

 

BOR_20210601_1200_modif.thumb.png.3a77b1710c051baea49677ce6d729216.png

 

On a alors une MUCAPE divisée presque par un facteur 3 comparé à précédemment, et une réduction de 30% de la MLCAPE. On a cependant quand même une MLCAPE de plus de 800 J/kg, qui est pour la France une forte valeur, avec potentiel pour la grêle présent mais nettement amoindri. Naturellement, comme chacun l'avait fait remarquer, le cisaillement est nul. L'autre problème potentiel, c'est l'absence totale de CIN. En l'absence de ce couvercle, la CAPE peut être consommée immédiatement à partir de maintenant, au lieu d'être accumulée. D'ailleurs, vu le profil au dessus, et la convergence en surface proche de Bordeaux (carte ci-dessous, champs de vent), et en l'absence de forçages verticaux synoptiques importants, peu étonnant que les développements orageux aient déjà commencé. En revanche, il ne faudrait pas que ces orages utilisent trop la CAPE disponible justement.

 

563622847_Screenshot2021-06-01at16_52_26.thumb.png.ae40e4686fbab6f5589e72780e7436da.png

bleu clair : Z500

rouge : CVA (forçage vertical positif)

barbules : vent 10 m

jaune : CAPE (contour commençant à 200 J/kg)

 

Edited by Pansa
  • J'aime 7
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
Posted (edited)

La prochaine dégradation potentiellement intéressante, semblerait maintenant pouvoir se faire en soirée de jeudi et la nuit suivante, en ayant plus tendance à affecter la Nouvelle-Aquitaine sur la plupart des modèles, en tout cas pour le moment. Le flux qui sera orienté au secteur SSW en altitude, devrait gagner modérément en dynamisme, avec le placement de la région en ED de jet, avec des cisaillements profonds, dans tous les cas possiblement plus marqués qu'aujourd'hui (ce qui ne sera pas très difficile). L'instabilité reste encore à évaluer, mais Arome 12z suggère déjà que la masse d'air devrait rapidement s'instabiliser dès la première partie d'après-midi, avec une journée peu nuageuse dans l'ensemble, ce qui est cependant pour l'instant, moins l'avis d'ARP qui modélise plus de nébulosités parasites et quelques précipitations instables une partie de la journée, avec un réchauffement diurne, plus limité. CEP 12z voit aussi une certaine instabilité dans la journée de jeudi donc, laquelle sera assez chaude et lourde, avant la pulsion potentiellement orageuse tard en soirée et nuit suivante, déboulant du golfe de Gascogne.

 

Avant ça, demain dans le cœur de la nuit, le golfe de Gascogne devrait s'illuminer de flashs 😁, via de probables OAL plus ou moins organisés (voire sous la forme d'un système) qui devraient remontant dans le flux gagnant en vigueur. Seule, la côte girondine pourrait être éventuellement effleurée, tardivement... 

 

A suivre...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Bussac-sur-Charente (17)

Arome et Euro4 sont tous les deux en accord pour la mise en place d’une dégradation orageuse demain soir sur la Nouvelle-Aquitaine et l’Ouest de L’Occitanie.

 

7b99.gif
 

Le tout dans une masse d’air franchement instable et dégagé à l’avant.

 

cr4a.png
 

La Nouvelle-Aquitaine serait placée en ED divergente de jet, associée à une Theta élevée ( > 50°C ) et un point de rosée qui atteindrait 18-20°C.

 

À mon avis il n’y a pas vraiment de phénomènes forts à attendre dessous, sauf éventuellement une belle activité électrique, de fortes lame d’eau voir quelques rafales de vent.

Mais c’est peut-être notre potentiel le plus intéressant de la semaine, qui semble être un peu plus organisé que hier.

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
Posted (edited)

Pour rajouter un complément aux analyses ci-dessus, pour la probable situation de demain, à partir de la soirée et la nuit suivante qui devrait prioritairement toucher la N-A, j'ai pris les profils prévus pour la première partie de nuit suivante, au niveau du Bordelais :

 

 

59x0.png

 

 

En prenant le profil prévu par Arpège 06z (je dis bien en prenant le profil d'ARP, ce qui ne sera peut-être plus vrai dans sa prochaine mise à jour ou en consultant d'autres modèles) on note qu'il semble plus ou moins favorable aux OAL (bien que je ne trouve pas que le LCL/LFC soit si élevé que cela) durant la nuit (orage d'atmosphère libre) au-dessus d'une petite inversion de températures en basse couche, liée à une petite influence maritime qui devrait s'amorcer d'Ouest en Est au cours de la soirée et première partie de nuit (sans qu'elle soit réellement significative, dans le sens ou on a déjà vu bien pire). Les profils, bien que présentant une certaine instabilité en cours de journée (plus marquée dans l'intérieur des terres qu'au plus près de la partie océanique de la région), seront trop secs en altitude dans un premier temps, avec une CIN présente, qui à mon sens sera difficilement percée dans l'après-midi et en début de soirée. Ainsi, je ne pense pas que les nuages parasites soient trop présents (à l'image du scénario proposé par Arome, WRF et CEP) en journée, avec un risque d'ondées pré-orageuses, vraiment limité. En cours de nuit la masse d'air présentera une instabilité donc modérée, en général, mais suffisante pour les développements orageux.

 

 

p6cg.png

 

 

L'hodographe ci-dessus (je précise que je ne suis pas un spécialiste en l'a matière, merci d'avance) toujours pour la première partie de nuit au niveau du bordelais, suggère des cisaillements de vitesse modérés dans l'ensemble ou du moins, non-excessifs mais nettement plus présents que pour la situation d'hier. Des cisaillements, devenant bien plus significatifs en se rapprochant de l'océan, du golfe de Gascogne et au contraire beaucoup plus faibles en allant vers l'intérieur de terres. Côté forçages d'altitude, absents durant une grande partie de la journée, ils devraient se présenter très progressivement à partir de la soirée, de manière anarchiques et peu marqués, avant de doucement se renforcer au cours de la nuit (plutôt en seconde partie et fin de nuit). Mais on sera loin d'être affecté par de puissants forçages massifs et organisés.

 

Grosso-modo et en résumé, hors foirage 😄, on devrait assister à une dégradation orageuse classique en soirée et nuit de jeudi à vendredi, touchant surtout la Nouvelle-Aquitaine, laquelle aura tendance à se renforcer doucement en remontant du Nord de l'Espagne et des Pyrénées, au Nord de la région, le tout possiblement sous forme d'amas ou d'un système orageux plus ou moins organisé, présentant une activité orageuse modérée à assez forte, avec quelques cellules orageuses isolément fortes je pense, avec une bonne activité électrique, de bonnes précipitations, peut-être parfois très localement quelques chutes de grêle et quelques bourrasques de vent rarement significatives. Dans la mesure ou la convection semblerait plutôt s'initier au-dessus de la couche limite, au-dessus des BC notamment durant la nuit, la présence d'une nébulosités parasites plus importantes en journée avec un chauffage diurne plus limiter que prévu en BC, ne devrait a priori, pas limité l'activité de cette vague d'orages, puisque ça partirait d'un peu plus haut. La convection pourrait-elle partir des BC, plus en profondeur ? Je n'en sais rien, peut-être, c'est difficile à dire...

 

A noter que Arome et encore plus Euro4 sont très francs dans leur modélisation respective et voient une accentuation de la dégradation en progressant vers le Nord !

 

animfdi1.gif

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 9
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
Posted (edited)

Le dernières mises à jour des modèles accentuent encore légèrement je trouve le potentiel pour l'épisode de demain soir et nuit suivante. C'est sans doute pinailler, mais en gagne un peu encore en instabilité, avec un chauffage diurne un peu plus marqué avec une petite accentuation des cisaillements, le tout avec un placement (hors erreur de ma part) en ED de jet. Petit à petit, à force de gagner un peu en potentiel, on peut arriver réellement à une franche dégradation orageuse...

A vrai dire, je pressens que demain, ça pourrait discuter chez MF dans le cadre d'une petite vigilance orange pour quelques départements. Je ne dis pas que ce sera le cas, mais j'imagine que cet épisode doit être " surveiller " déjà. 

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse (31)
Posted (edited)
Le 01/06/2021 à 17:00, Pansa a dit :

Le radiosondage de 12 UTC de Bordeaux est très intéressant et illustre pas mal le potentiel pour la région.
Avant de l'analyser, il faut dire un mot sur les données brutes, ci-dessous. On remarque une discontinuité énorme en Td entre la première valeur de surface, et la valeur immédiatement au dessus. C'est une valeur irréaliste, autrement dit un erreur.

 

BOR_20210601_1200.thumb.png.91366abdcaa0e4c5f884b97f1a932eb6.png

 

On constate d'ailleurs (pas exactement au même instant j'en conviens mais ça donne l'ordre de grandeur) sur la carte des observations de Td qu'on devrait être très loin de cette valeur de ~24 C en surface, ce qui confirme bien que la valeur en surface sur le radiosondage pose problème. En fait, on reconnait une erreur relativement typique associée à la première mesure sur un radiosondage, mesurée par un capteur de type AWOS/ASOS dont l'incertitude sur l'humidité est malheureusement très grande comparée à celle sur la température. 

 

Pourquoi cette erreur est importante? Parce que quand on la garde, ça donne une valeur de SBCAPE/MUCAPE (la parcelle de surface étant ici la plus instable) de plus de 6000 J/kg avec un potentiel de grêle largement surestimé. Or, nous savons que cette valeur est inutilisable puisque la valeur de surface est fausse. Donc la SBCAPE ainsi que la MUCAPE sont inutilisables pour estimer le bon potentiel. Pire, ça rend également la MLCAPE inutilisable puisque c'est en gros une valeur moyenne dans la couche de surface. Donc aucune des valeurs de CAPE n'est utilisable en l'état. La solution est simple, modifier la première valeur de Td en surface, par une valeur de Td récente représentative ou alors la valeur juste à l'altitude au dessus. On obtient un radiosondage de ce genre, plus représentatif de l'environnement :

 

On a alors une MUCAPE divisée presque par un facteur 3 comparé à précédemment, et une réduction de 30% de la MLCAPE. On a cependant quand même une MLCAPE de plus de 800 J/kg, qui est pour la France une forte valeur, avec potentiel pour la grêle présent mais nettement amoindri. Naturellement, comme chacun l'avait fait remarquer, le cisaillement est nul. L'autre problème potentiel, c'est l'absence totale de CIN. En l'absence de ce couvercle, la CAPE peut être consommée immédiatement à partir de maintenant, au lieu d'être accumulée. D'ailleurs, vu le profil au dessus, et la convergence en surface proche de Bordeaux (carte ci-dessous, champs de vent), et en l'absence de forçages verticaux synoptiques importants, peu étonnant que les développements orageux aient déjà commencé. En revanche, il ne faudrait pas que ces orages utilisent trop la CAPE disponible justement.

 

 

Merci d'avoir repéré cette erreur spectaculaire !

Pour compléter, l'erreur en température du point de rosée semble affecter les 3 premiers niveaux du radiosondage haute résolution comprenant les données complètes (à 1003.6 hPa, 1002.3 hPa et 1001.1 hPa soit à 49 m d'altitude (2 m de hauteur), 60 m d'altitude et 71 m d'altitude) lancé exactement de Bordeaux-Mérignac à 11:15 UTC (13:15 locales) le 1 juin 2021.

 

L'écart instantané avec la donnée sol de 13:15 locales de la station SYNOP de Bordeaux-Mérignac en Td est de 7.7°C : on observe 50% d'humidité soit un Td de 16.1°C sous abri et le radiosondage indique un Td de 23.8°C.

Au bout de 32 m d'ascension du ballon, à 1000 hPa, quelques secondes plus tard, le Td atteint 16.5°C, ce qui semble plus cohérent avec l'observation sol.

 

Données complètes du radiosondage ici : https://donneespubliques.meteofrance.fr/?fond=produit&id_produit=97&id_rubrique=33

Un extrait :

numer_sta,date,nb_niv,
07510,20210601111539,2935,
p_niv,altitude,t,td,dd,ff,
100360,49.000000,300.550000,296.920000,127,3.600000,
100230,60.000000,299.570000,294.680000,129,3.600000,
100110,71.000000,298.590000,292.370000,129,3.500000,
100000,81.000000,297.830000,289.650000,130,3.500000,

 

Edited by Marc09
  • J'aime 4
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Cabanac et Villagrains
Il y a 5 heures, DoubleKnacki a dit :

A vrai dire, je pressens que demain, ça pourrait discuter chez MF dans le cadre d'une petite vigilance orange pour quelques départements. Je ne dis pas que ce sera le cas, mais j'imagine que cet épisode doit être " surveiller " déjà. 

Ah non @DoubleKnacki ne nous porte pas la poisse ! 😅

Les OAL qui étaient prévu cette nuit ont déjà commencer à se former, malgré le fait que je les trouve relativement proches de la côte. Peut être un éventuel débordement dans la nuit à surveiller.

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
Posted (edited)
Il y a 9 heures, Vortex33 a dit :

Ah non @DoubleKnacki ne nous porte pas la poisse ! 😅

Les OAL qui étaient prévu cette nuit ont déjà commencer à se former, malgré le fait que je les trouve relativement proches de la côte. Peut être un éventuel débordement dans la nuit à surveiller.

 

Chargé de nuages parasites ce matin, pluies faibles ici + Arome nettement moins bien... j'ai juste envie de rire et je pense que je vais aller gober plusieurs knackis 🤣. Je suis dépité quand je vois la tête du ciel.

Combien de fois faudra-t-il se payer des nébulosités parasites à chaque dégradation potentiellement orageuse en fait ? 🤔

 

Bon, la journée n'est pas terminée et ça va certainement se dégager par endroit, tandis que Euro4, ARP et CEP restent bons dans le scénario proposé, tandis que la situation ne repose pas que sur les basses couches, mais je crois vraiment que je porte la poisse, je ne devrait plus faire d'analyse ni rien en fait... 😀

Edited by DoubleKnacki
  • Haha 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
Posted (edited)

Une situation, qui semblait assez calée hier, puis qui finalement semble montrer quelques incertitudes, pas sur la dégradation orageuse à venir en soirée et pour la nuit prochaine, mais sur son intensité, son étendue et son timing, mais aussi sur son positionnement géographique. Je pense, hors erreur de ma part, que la gestion chaotique de cette nébulosités parasites plus ou moins présentes et des forçages (modérés) n'arrivant que tardivement en soirée, doit jouer un rôle important et faire patauger un peu les modèles dans les scénarios proposés, même si on ne trouve pas forcément de grosses divergences au final, dans l'ensemble et en moyenne.

ARP et CEP continuent de modéliser une activité instable plus franche dans la nuit et plus à l'Ouest qu'Arome, avec des différences en terme d'instabilité calculée... Euro4 faisant plus office de scénario médiant je trouve et reste assez stable dans les grandes lignes. Même si on sent dans la nuit que la convection pourrait aisément s'initier au-dessus des BC, au dessus de l'inversion, on ne peut quand même pas négliger à mon sens le rôle des basses couches justement, qui plus elles seront réchauffées, forcément, mieux ce sera pour espérer des orages plus structurés et actifs.

 

A suivre en live de toute manière...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Bagnac sur célé (46) - 240 m

A surveiller aussi la situation pour vendredi après-midi en Occitanie. Des pluie en provenance d'Aquitaine pourrait se renforcer en se décalant vers l'ancienne région MP en devenant orageuses ? L'instabilité reste néanmoins assez faible, avec des valeurs un peu plus élevées sur le nord de la région.

Arôme voit un balayage d'Ouest en Est alors qu'Euro4 voit plutôt des averses isolées.

712159667_Screenshot_20210603-150805_SamsungInternet.thumb.jpg.b1701c6eeab0123b4c13fc739cbdd15b.jpg

 

966212641_Screenshot_20210603-150705_SamsungInternet.thumb.jpg.7ee8b2cc26e822f25acc1d80411162ef.jpg

Link to post
Share on other sites

Bonjour, fort sympathique la dernière mise à jour concernant les orages pour ce soir en Gironde et pour le Bordelais où je vis, cf modèle AROME qui voit une remontée orageuse d'Espagne vers 23h-00h

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)

Arome 12z repart sur ses modélisations d'hier, pour ce soir, avec une vague d'orages assez organisée, remontant du Sud de la Nouvelle-Aquitaine vers le nord de la région dans la nuit tout en se renforçant. 

 

Vu la tête des échos sur le nord de l'Espagne et le réchauffement des basses couches en cours, grâce aux éclaircies notamment vers et au Nord de la Garonne, avec des pdr vraiment élevés, je suis un peu plus optimiste... 

 

A suivre. Pas de vigilance orange c'est peut-être bon signe 😂

  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

AROME 12Z propose en effet pour demain soir un cocktail plus musclé avec une intrusion froide et sèche à l'étage moyen couplée à de la divergence et des noyaux de tropopause basse. Une ligne de convergences en surface s'établirait juste à l'avant.

 

ARO12Z pour demain à 18h UTC, Theta'w à 700 hPa (couleurs), vitesses verticales à 925 hPa (lignes oranges = ascendances, lignes bleues = subsidences) et tourbillon potentiel à 500 hPa (lignes noires, illustrant le forçage en altitude)

 

ARO_Tw700_PV500_VV925_20210604_18Z.png.cbf3f249f511a5f8350e94500deb0aac.png

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Après les bonnes pluies de ces derniers jours, on part pour une séquence potentiellement assez longue de temps bien plus calme.

 

Le flux devrait s'orienter et persister au nord sur le week-end et au moins tout le début de la semaine prochaine (avec cependant une évolution progressive NO --> NE), dans une atmosphère particulièrement stable liée à la proximité d'une cellule anticyclonique sur le proche Atlantique migrant progressivement vers les Iles Britanniques. Cela se traduira par un temps sec, globalement très bien ensoleillé, avec des températures minimales potentiellement un peu frisquettes pour un début d'été et des après midi douces mais sans excès. Un peu de cumulification en journée vers les reliefs (davantage Pyrénées que Massif Central), mais cela ira rarement jusqu'à l'averse.

 

Pour une évolution plus instable, il faudra guetter une potentielle goutte froide qui serait susceptible de venir circuler sur les régions méditerranéennes en fin de semaine prochaine, mais c'est bien loin tout ça.

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
Posted (edited)

On notera néanmoins, que les températures sans pour autant partir vers des excès très marqués, devraient au fur et à mesure des jours, devenir assez estivales sur notre grande région, au fil de la semaine qui arrive. 

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
Posted (edited)

Dés samedi (et même vendredi dans l'intérieur de la région) ça commencera a piquer tout de même.

 

arpege-41-87-3.png?09-05

 

Et la nuit de samedi a dimanche serait déja bien chaude, je pense tout de même qu'il faut retirer quelques degrés a la prévision d'arpège (sinon cela pourrait être inquiétant pour la suite qui s'annonce un peu plus chaude encore).

 

arpege-41-101-3.png?09-05

 

A noter que vendredi une faiblesse de la tropopause a l'avant de la dorsale Atlantique pourrait générer de l'instabilité mais ce n'est pas très clair pour l'instant.

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Il y a 4 heures, cédric du Lot a dit :

 

Et la nuit de samedi a dimanche serait déja bien chaude, je pense tout de même qu'il faut retirer quelques degrés a la prévision d'arpège (sinon cela pourrait être inquiétant pour la suite qui s'annonce un peu plus chaude encore)

 

 

Arpège a été globalement très mauvais ces deux derniers étés sur ses modélisations des Tn lors des séquences très chaudes, avec une surestimation presque systématique et dépassant parfois de 5° ou plus les valeurs réellement mesurées. Sauf à ce qu'il ait reçu un correctif depuis, je pense en effet raisonnable d'écarter ses modélisations en la matière surtout si elles sont isolées. Je ne suis pas un grand fan d'ICON, mais n'empêche que ceci me paraît bien plus réaliste :

 

 

iconeu_32_96_0hpk0.png

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)
Il y a 5 heures, TreizeVents a dit :

 

 

Arpège a été globalement très mauvais ces deux derniers étés sur ses modélisations des Tn lors des séquences très chaudes, avec une surestimation presque systématique et dépassant parfois de 5° ou plus les valeurs réellement mesurées. Sauf à ce qu'il ait reçu un correctif depuis, je pense en effet raisonnable d'écarter ses modélisations en la matière surtout si elles sont isolées. Je ne suis pas un grand fan d'ICON, mais n'empêche que ceci me paraît bien plus réaliste :

 

 

iconeu_32_96_0hpk0.png

 

Et que dire des Tx d'ARPEGE 12z pour dimanche...😵🤪

image.png.d00ca791dde2d53314d468ac96915552.png

 

Jusqu'au moins 38°C sur nord Landes et sud Gironde... 3 à 4°C de plus que le CEP 0z...

Et encore, on n'a pas les Tx du lundi qui sont hors échéance du run, et où l'on sent que la masse d'air va être encore plus chaude...

  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...