Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de la canicule en Amérique du Nord - Juin -Juillet 2021


Hugo_HK
 Share

Recommended Posts

Posted
Grabels (34)

C'est tout de même un beau flop des 50 °C toute cette affaire ! Dommage.

 

 

 

 

 

 

............. :S:ph34r:

  • Haha 15
  • Surprise 3
Link to post
Share on other sites

  • Replies 192
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Comme promis, voici quelques éléments d'analyse climato sur les valeurs enregistrées lors de ce coup de chaud exceptionnel.   Déjà, j'aimerais commencer par une parenthèse spécifique sur Lyt

Je ne pense pas que l'on puisse connaitre des valeurs similaires (47°c ou +) dans la moitié nord de la France, en raison de la topographie complètement différente: ici en France point de grands bassin

C'est reparti pour un tour de manège...   Contexte: le Sud Ouest des US a passée une bonne partie de Juin en proie a une chaleur pesante, meme pour cette partie du monde tant habituée au cag

Posted Images

Posted
Piémont pyrénées centrales
Il y a 2 heures, Néant27 a dit :

C'est tout de même un beau flop des 50 °C toute cette affaire ! Dommage.

Une Lyttonade en quelques sortes 🤣

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Pour Lytton, la valeur la plus haute est probablement celle du Stevenson bien placé du réseau de RCS (Reference Climate Station), donc sauf manque de sérieux dans le SMC,  c'est de la haute qualité pour le suivi du climat sur le long terme, donc supérieur en maintenance de site, en suivi du matériel par rapport aux records nationaux français. Pour moi hors réseau USCRN haut de gamme, c'est le top de relever un record national dans une RCS dans un tel site, quand je vois ce qu'il se passe ici ou là dans le monde. Là c'est le modèle de Stevenson avec un tube + cheminée pour la ventilation méca d'un psychromètre, mais pas obligatoirement toujours activé chez eux d'après le SMC. Ce Stevenson plus lumineux avec cette conception et aussi d'après des comparaisons pro avec d'autres petits abris modernes (non MF), est à mon avis légèrement plus chaud qu'un Stevenson MF.
 

L'autre station, la NAVCAN doit être probablement cet abri ventilé méca en bout de site pas loin des arbres, que j'ai extrait des photos de Thierry G. :
http://meteo.besse83.free.fr/imfix/lytton2statvenm%e9capng.png où d'ailleurs sur les photos globales, on voit que le mât aéro au marquage bien spécifique et tout leur matos qui ne concernent pas une RCS, se situent au fond. On voit aussi bien plus clairement ce modèle qui semble être un Young méca utilisé chez NAVCAN ici :
https://twitter.com/navcanada/status/1406212737676496896/photo/2

avec la coupelle et la chambre identiques à mon modèle ventilé méca Young (ici en version courte).
Je ne sais plus si c'est toujours le cas actuellement et depuis les essais d'abris OMM en Algérie où c'est le modèle allemand ventilé méca du record national invalidé qui a été la référence relative, MF utilisait un Young méca long (mais avec un sommet plus large au dessus de la chambre pour accueillir une tête énorme de Pt 1000 spécifique Young) comme référence relative, mais bon malheureusement pas avec un lissage correct pour tenir compte du changement considérable de la constante de temps du capteur sous cette ventilation méca puissante, comme ça été étudié justement pour l'USCRN, qui s'était planté lamentablement au début de l'installation de ce réseau avec le lissage standard sur 1 mn pour déterminer les T, Tx, Tn. Ils ont vite constaté que les Tx n'étaient pas au top l'été dans les régions chaudes et sèches surtout. Ils sont passés sur des moy/ 5 mn glissantes toutes les 10s pour leur Pt 1000 avec une constante de temps de 60s sous 1 m/s dans l'air.
On peut voir clairement par exemple ce problème ici et donc la difficulté avec les autres mesures et abris, pour parvenir à comparer ce qui est comparable, pendant mon record absolu en août 2017 (Les Pt 1000 ont la même constante de temps que celles de l'USCRN) : http://meteo.besse83.free.fr/imfix/recordbes05082017.jpg
Malheureusement en juin 2019 pendant les 45° à 18 km d'ici à Brignoles restée sous vent de terre, ici je me suis retrouvé tôt sous la maudite brise de mer habituelle, donc que 40.7°...


Donc pour le site de Lytton au niveau de la classification spécifique de cette Tx en cette saison pour le Stevenson RCS, d'après les mesures de site sur Google Earth, hors ombres portées qui ne jouent pas sur ces Tx estivales dans ce type de temps, le rayon de 30 m est assez propre, la végétation courte bien plus entretenue sur une très grande étendue ce jour là que pendant notre record national, c'est une Tx classe 2 (classe 4 pour la Tx du ventilé méca NAVCAM seulement si le vent est venu des arbres proches pour cette Tx de cet abri , car quand le vent vient des secteurs dégagés pour tous les abris ici, ça ne joue pas sur ces Tx, aucune différence significative, hors Cimel en classe 2 ou 4 qui surchauffe même avec le vent soutenu, et l'abri méca reste plus frais malgré le vent).
L'écart avec un lissage correct est tout à fait habituel et normal entre un bon ventilé méca face à un Stevenson MF. Il faudrait connaître la façon de lisser la T de NAVCAM dans leur abri ventilé méca et la constante de temps de leur sonde.
Si l'abri ventilé méca avait été placé dans la zone du Stevenson RCS plus dégagé, et que le vent venait des arbres très proches de l'emplacement actuel autour de la Tx absolue, il aurait relevé encore moins (un abri méca diminue l'erreur d'abri lui-même, mais il aspire de l'air réellement plus chaud dans la zone bien plus abritée du vent, plus immobile qui a le temps d'être plus surchauffé car le sol et les obstacles, matières abritées sont plus chauds, ils n'évacuent pas autant de chaleur régulièrement comme en zone assez ventée naturellement.)


Donc même si tout est normal avec l'hypothèse probable de l'abri ventilé méca NAVCAM, le capteur est à vérifier absolument dans cette partie de la gamme pour un tel record national et c'est vraiment génial de récupérer une valeur RCS et une valeur ventilée méca d'un tel record national dans un tel site en bon état ce jour là ! J'attendrai probablement encore très longtemps de voir ça en France.


Au début avant de trouver le ventilé méca, je pensais  à un éventuel petit abri (partie d'une mini station tout en un, avec anémo sonique au-dessus d'un mini abri) placé plus haut que la norme, au bout du mât de 2.5m-3 m environ où se situe le pluvio lui aussi très haut (or et blanc), mais même de près malgré la moindre qualité de l'image, je ne pense pas qu'il y ait des coupelles :
http://meteo.besse83.free.fr/imfix/lytton2statnov.png . Mais si c'était le cas, là aussi l'écart est tout à fait classique dans ces conditions estivales avec un abri un peu meilleur et une hauteur d'installation à 2.5 m/3m.
Comme à Furnace Creek en gardant le Stevenson avec une mesure auto dans l'abri Stevenson en plus des thermo manuels, il existe aussi un petit abri sous le pluvio placé très haut (pas le Davis !) qui renvoie des valeurs régulièrement plus faibles  (à l'époque où j'avais analysé le record mondial, j'avais identifié le modèle de l'abri miniature dont j'ai oublié le nom et j'avais regardé ses performances dans les essais pro)  :
https://mesonet.agron.iastate.edu/sites/pics.php?station=DEVC1&network=CA_DCP


La caméra aéro en direct du site Lytton avec d'autres vues (du moins avant la coupure suite aux incendies), le lien précis à trouver sur la carte  :
https://avcams.faa.gov/

 


Le problème de tous ces records, c'est que les pays ne mesurent pas encore assez de la même façon, avec strictement le même matériel au moins pour le haut de gamme, incapables de s'entendre pour pondre jusqu'à il y a très peu, enfin pour se décider, de concevoir u réseau mondial à la qualité de l'USCRN ( le GSRN à venir : http://variable-variability.blogspot.com/2019/06/WMO-greatest-global-climate-change-network.html ).
Même pas pour déterminer une Tx dans un abri à ventilation naturelle. Par exemple au KNMI, en Hollande, une Tx pour un tel record climatologique est extraite d'après les moyennes/10 mn au lieu de 1 mn chez MF, afin de ne pas trop subir les effets de micro échelle dans les abris, d'harmoniser et de pouvoir corriger les anciens records journaliers, même si c'est toujours encore trop approximativement. Certaines valeurs aux US sont sur 2 s, d'autres sur 1 mn.
En Allemagne par rapport à MF, les records de bien des stations auto sont automatiquement plus bas par l'utilisation d'un meilleur abri, le ventilé méca+naturel à chambre ouverte qui a été le meilleur abri des essais OMM (du moins dans ces essais avec malheureusement des moyennes que sur 1 mn, ce qui n'a aucun sens pour les abris à ventilation méca à chambre fermée, bien plus puissante pour la sonde utilisée. Il faut lisser ou installer une sonde plus lente).


Mesurer la meilleure Tx dans l'absolu (le plus près de la vraie T de l'air libre sans biais radiatifs et sans effet de micro site) avec le meilleur matériel, c'est bien mieux, mais si on ne peut pas la comparer au passé et à d'autres stations, faute de méthodes communes, on reste sur sa faim de savoir s'il a fait réellement plus chaud ou pas dans des conditions assez comparables. En dessous de 1° d'écart de Tx estivale, on ne peut pas dire qu'il a fait réellement plus chaud dans un site classe 1 et donc il faut bien plus d'écart dans un site classe 3 et encore plus en classe 4 et 5 (je parle que pour les paramètres jouant sur les Tx estivales dans les conditions sèches et chaudes, vu que la classification est faite surtout pour les T en général et que MF ne distingue  jamais une classe 4 pour cloisonnement d'une classe 4 pour ombres portées (Un fetch de dégagement sur une distance suffisante avec une végétation courte d'au plus 25cm, est plus important que l'angle de hauteur pour une Tx estivale. On a l'exemple de Montclus où avec les jumelles laser l'angle est relativement faible, mais les Tx estivales sont massacrées par la végétation "courte" trop haute sur une grande surface dans le rayon de 10 et 30 m.)

  • J'aime 8
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Nancy (54) ; Veneux-les-Sablons (77)
Posted (edited)
Il y a 16 heures, Hugo_HK a dit :

Belle allégorie pour décrire le RC: Un village au climat equivalent (en gros) au nord de la France, ou il a fait entre 45 et 50 degrés 3 jours consécutifs, a finalement été rayé de la carte par un incendie en l'espace d'un quart d'heure...

 

Assez terrifiante et symbolique cette situation en effet... Lytton a finalement littéralement été rayé de la carte par cette canicule sans précédent... Le débat est maintenant également littéralement clos vis à vis des deux stations du village vu qu'elles sont HS ! 😬 D'ailleurs quelqu'un sait si c'est l'alimentation électrique qui est coupée ou si elles ont carrément tout simplement cramées dans l'incendie ? Quel cauchemar quand même ça fait flipper et ça devrait faire réfléchir les gens (m'enfin les gens tant que c'est pas leur baraque qui crame ils en ont rien à f*****) ! 😅

 

Sinon @Hugo_HK, @mottoth et @Arkus j'ai bien lu vos arguments vis à vis de ma transposition au cas de la France et je tiens à souligner à nouveau que c'était un simple exercice de pensée, c'est de toute façon purement hypothétique, donc l'intérêt scientifique d'une telle réflexion est assez limité on va pas se mentir ! 😁 Néanmoins, même si je ne pense pas que l'on peut atteindre la valeur astronomique de +49,6°C de Lytton, qui effectivement est dans une vallée encaissée et qui peut bénéficier de la particularité nord-américaine et continentale des masses d'air, je pense que l'on peut tout de même monter très haut... Après combien, cela reste à tester j'ai envie de vous dire, mais j'ai un peu le sentiment que si la valeur de Lytton ne s'était pas produite, beaucoup n'aurait jamais donner une valeur si élevée pour ce village perdu de Colombie-Britannique et que c'est un peu pareil pour notre pays ! 😅 Si le "Big One" (comme l'a dit @mottoth) se produit et que les masses d'air chaudes finissent par se créer sur le continent européen lui-même (comme expliqué par @Arkus), je ne vois vraiment pas ce qui empêcherait au grand minimum la barre des +45°C d'être atteinte, voir même plus et pourquoi pas +47°C finalement, peut-être qu'au final ce serait pas le Bassin Parisien qui pourrait décrocher le gros lot mais la Plaine d'Alsace en raison des reliefs ? 🔥

 

Il y a 23 heures, Alan a dit :

 

Oui mais je me demande tout de même l'importance de l'urbanisation dans cette valeur de +42.9. Lorsque ca ne descend pas la nuit, ça monte plus facilement aussi, non ?

Difficile de comparer une station à Paris centre et celle de Lytton..

 

Et ben figure toi que malheureusement ton raisonnement ne tient pas car cette valeur de +42,9°C a été relevée dans les localités de Champagne-sur-Seine et de La-Brosse-Montceaux dans le sud du département de la Seine-et-Marne et ce sont deux petites villes situées dans un coin franchement peu urbanisé (surtout pour l'Île-de-France). Pour renforcer le tableau on a aussi +42,5°C à Nemours et +42,7°C à Fontainebleau (donc ce ne sont pas des cas isolés) ! 🙄 Bref tout ça pour te dire que je ne parlais strictement pas de Paris Intramuros et que l'urbanisation n'a donc absolument pas jouée non plus (comme à Lytton donc) et qu'en plus les Tn étaient assez basses (tient encore comme à Lytton d'ailleurs décidément) et que donc on ne peut pas compter là-dessus pour trouver le salut... Non vraiment là où il y a une vraie différence c'est le fait que Lytton est dans une vallée encaissée alors que ces patelins du 77 sont globalement dans des petites vallées peu profondes, elles-mêmes dans une plaine ! 😉

 

Au final tout ceci ne fait que me conforter à l'idée que rien, si ce n'est un paramètre inconnu au bataillon (espérons le), ne pourrait empêcher la moitié nord de la France de subir le même sort (avec quelques degrés de moins ok)... Et de finir carbonisée aussi d'ailleurs... Je tiens à rappeler que les valeurs de 2019 étaient souvent considérées comme impossible par nombre de membres de ce forum avant qu'elles ne se produisent donc bon ! 😆

Edited by LuckyFrenchy117
  • J'aime 6
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Québec(Ste-Foy)
il y a 30 minutes, LuckyFrenchy117 a dit :

 

Assez terrifiante et symbolique cette situation en effet... Lytton a finalement littéralement été rayé de la carte par cette canicule sans précédent... Le débat est maintenant également littéralement clos vis à vis des deux stations du village vu qu'elles sont HS ! 😬 D'ailleurs quelqu'un sait si c'est l'alimentation électrique qui est coupée ou si elles ont carrément tout simplement cramées dans l'incendie ? Quel cauchemar quand même ça fait flipper et ça devrait faire réfléchir les gens (m'enfin les gens tant que c'est pas leur baraque qui crame ils en ont rien à f*****) ! 😅

 

Malheuresement il est peu probable que cette station existe encore: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1805907/colombie-britannique-lytton-feu-incendie

  • Surprise 6
Link to post
Share on other sites

Le déterministe de CEP voit un nouveau dôme de chaleur au alentour du 10 juillet ( a surveiller de prés) inquiétant car encore plus torride 

Article de France Info 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/dome-de-chaleur-au-canada-visualisez-en-un-graphique-le-record-absolu-de-temperature-battu-dans-le-village-de-lytton_4684517.html

  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols
Il y a 3 heures, LuckyFrenchy117 a dit :

Après combien, cela reste à tester j'ai envie de vous dire, mais j'ai un peu le sentiment que si la valeur de Lytton ne s'était pas produite, beaucoup n'aurait jamais donner une valeur si élevée pour ce village perdu de Colombie-Britannique et que c'est un peu pareil pour notre pays !

Tout a fait d accord, d ailleurs Jouzel lui même expliquait que, quand il disait dans les années 80 qu on passerait les 45 en France, quasi tout le monde le croyait pas, ça faisait rire les gens et au final les 46 sont arrivés, et bien plus tôt

Il y a 3 heures, LuckyFrenchy117 a dit :

Bassin Parisien qui pourrait décrocher le gros lot mais la Plaine d'Alsace en raison des reliefs ? 🔥

Ce que je me disais aussi, c est une plaine plus reduite c est sur, mais elle connait le foehn en plus

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Chicoutimi (QC)
Posted (edited)
Le 29/06/2021 à 22:53, Hugo_HK a dit :

 

Il y a des glaciers en BC non? ils vonet en prendre un sacre coup dans le coin, vu les temperatures en altitude en plus 😮 

 


Justement, des rivières sont sorties de leur lit en raison de la fonte vitesse grand V du manteau neigeux en haute montagne :

https://bc.ctvnews.ca/vehicles-submerged-due-to-flooding-along-road-to-popular-squamish-camping-spot-1.5488563

 

c’est tout de même ironique de subir des inondations durant une canicule historique avec un temps aussi sec

Edited by Warren117
  • J'aime 5
  • Merci 1
  • Haha 1
  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Viroflay (78) / Puteaux (92)
Posted (edited)

Même si ce n'est qu'une modélisation, le fait que les supercalculateurs voient le 30° s'installer sur le sud de la péninsule ibérique de nos jours n'est pas du genre rassurant non plus...

 

image.thumb.png.52f06798d0d7fbe9f00dd317b8938739.png

Edited by edel
  • J'aime 2
  • Surprise 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)
Il y a 11 heures, LuckyFrenchy117 a dit :

Si le "Big One" (comme l'a dit @mottoth) se produit et que les masses d'air chaudes finissent par se créer sur le continent européen lui-même (comme expliqué par @Arkus), je ne vois vraiment pas ce qui empêcherait au grand minimum la barre des +45°C d'être atteinte, voir même plus et pourquoi pas +47°C finalement, peut-être qu'au final ce serait pas le Bassin Parisien qui pourrait décrocher le gros lot mais la Plaine d'Alsace en raison des reliefs ? 🔥

Ironiquement, le Bas-Rhin (autour de Strasbourg) n'a pas encore connu de Tx > 39°, les grosses canicules de 2003 et 2019 avaient toujours la petite composante Est qui "pondérait" (et 2015 avait maximisé son potentiel). Quand on voit que Paris a dépassé les 42°, Lille les 41° et Dieppe et Rennes les 40°, sans parler de toute le centre de la Francen c'est amusant. Parce que, en effet, la plaine d'Alsace a un gros potentiel pour un truc moche un jour

 

La chance du Canada et de l'Oregon/Washington (USA) sur cet épisode, c'est que les plus grosses agglomération sont soit en bord de mer (Seattle, Vancouver) ou assez proche (Portland), soit relativement en altitude (Calgary 1000m par exemple). Ça évite la flambée >45° et durable sur des zones très habitées

 

Portland a certes enregistré 46,7° lundi 28 mais il faisait 26° 2 jours plus tard, le jour des 49,6° de Lytton

Idem, Seattle-Tacoma a tout de même enregistré 42° le 28 juin mais 2 jours plus tard, le jour des 49,6° de Lytton, il faisait 22° sous la brise de mer.

 

La même configuration sur le coeur de la France et toutes ses agglomérations serait potentiellement embêtante

 

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Laussonne 43150 (930m)

ARTICLE METEO FRANCE

Depuis le week-end dernier, des températures très élevées concernent l'ouest canadien et le nord-ouest des États-Unis. Olivier Proust, prévisionniste à Météo-France, répond à nos questions sur ce phénomène exceptionnel.

Quelle est la situation en Amérique du Nord ?

Les températures ont commencé à atteindre des niveaux extrêmes vendredi dernier entre le nord-ouest des États-Unis et l’ouest du Canada. Elles ont continué de grimper tout ce week-end pour atteindre un pic le lundi 28 juin. Déjà dimanche, les températures observées en Colombie-Britannique ont atteint des niveaux inédits, qui ont été dépassés par endroits ce lundi. La région subit une vague de chaleur sans précédent qui se poursuit encore ce mardi. Les températures extrêmes vont ensuite se propager vers l’est et se diluer dans les grandes plaines en fin de semaine. Dès la nuit de mardi à mercredi, les températures devraient revenir à des niveaux plus raisonnables mais toujours très chauds par la façade pacifique, cependant, dans l’intérieur, cette vague de chaleur extrêmement intense va se poursuivre pendant quelques jours. De nouveaux records annuels de chaleur seront encore très probablement battus un peu plus à l’est cette semaine.

Jamais une telle chaleur n'avait été mesurée dans ces régions. Quelles sont les valeurs les plus remarquables ?

Cette vague de chaleur produit des valeurs absolument inédites. Les records de juin mais aussi tous mois confondus sont largement battus. On retiendra bien sûr les valeurs les plus chaudes relevées par les services météo canadiens à Lytton où le thermomètre a atteint 46,6 °C dimanche, puis 47,9 °C lundi et 49,6 °C mardi, écrasant trois jours de suite le record national du Canada (45 °C en 1937), et faisant de cette température la plus élevée jamais relevée au-dessus du 50° Nord. Mais toute la côte pacifique entre le nord de la Californie (USA) et la Colombie-Britannique (Canada) a connu des valeurs extravagantes : des records annuels battus déjà dimanche ont été parfois à nouveau battus lundi et encore mardi. Voici une liste non exhaustive des records canadiens :

Station

Province

Valeur observée mardi

Valeur observée lundi

Valeur observée dimanche

Précédent record

Date du précédent record

Fort St John

Colombie- Britannique

38,1 °C

36,3 °C

35,1 °C

33,6 °C

09/08/1981

Prince George

Colombie- Britannique

37,5 °C

38,4 °C

36,4 °C

36,0 °C

29/05/1983

Kamloops

Colombie- Britannique

47,3 °

45,8 °C

44,0 °C

40,6 °C

31/07/1971

Abbotsford

Colombie- Britannique

32,0 °C

42,9 °C

41,5 °C

38,0 °C

29/07/2009

Victoria

Colombie- Britannique

33,5 °C

39,4 °C

37,7 °C

36,3 °C

11/07/2007

Grande Prairie

Alberta

41,5 °C

38,4 °C

36,1 °C

35,6 °C

22/07/2006

Jasper

Alberta

40,3 °C

39,0 °C

37,3 °C

36,1 °C

01/08/1974

Mercredi 30 juin, alors que l'air chaud se décale lentement vers le centre du pays, de nouveaux records de température maximale sont encore tombés :

  • Jasper (Alberta): 41,2 °C (ancien record 36,1 °C le 01/08/1974) ;
  • Fort McMurray (Alberta): 40,3 °C (ancien record 38,9 °C le 18 juillet 1941) ;
  • Fort Smith (Territoires du Nord-Ouest): 39,9 °C (ancien record 39,4 °C le 18 juillet 1941) ;
  • Uranium City (Saskatchewan): 38,0 °C (ancien record 34,7 °C le 27 juillet 1984) ;
  • Stony Rapids (Saskatchewan): 39,8 °C (ancien record 36,7 °C le 27 juin 2002) ;
  • Key Lake (Saskatchewan): 36,9 °C (ancien record 36,0 °C le 10 août 1991).

Et une liste de records états-uniens :

Station

État

Valeur observée lundi

Valeur observée dimanche

Précédent record

Date du précédent record

Seattle

Washington

42,2 °C

40,0 °C

39,0 °C

29/07/2009

Portland (aéroport)

Oregon

46,7 °C

44,4 °C

41,7 °C

10/08/1981

Salem

Oregon

47,2 °C

45,0 °C

42,2 °C

09/08/1981

Au-delà de ces valeurs absolues, on peut retenir quelques faits remarquables qui donnent la mesure  du phénomène (précocité, durée, intensité) :

  • Seattle va connaître 3 jours consécutifs à plus de 38 °C (la barre symbolique des 100 °F), soit une série inédite;
  • les records ponctuels ont été battus parfois de 4 à plus de 6 °C ! Un nouveau record pour pas mal de stations ;
  • les valeurs observées se situent parfois à plus de 22 degrés au-dessus des normales ! Le climat de cette région est certes très particulier – très tempéré sous l’influence océanique mais ponctué de poussées de fièvre possibles accentuées par la topographie – et la variabilité des températures est bien différente selon les types de climat à travers le monde, mais pour saisir l’extraordinaire intensité de ce qu’expérimente la région, imaginons un tel écart ailleurs : on atteindrait alors fin juin de possibles 44 °C à Paris, 47 °C à Strasbourg ou 49 °C à Nîmes ! Ou 52 °C à Madrid, Pékin ou Tokyo, voire 56 °C à Téhéran !

C'est exceptionnel... A-t-on déjà connu des épisodes comparables ?

Cette situation est totalement inédite. Si on se borne à comparer les valeurs observées ces jours-ci avec la climatologie historique de la région, c’est-à-dire avec la distribution des températures relevées depuis la fin du XIXe siècle, on sort complètement des limites. Sans influence humaine, la durée de retour pour un tel épisode serait de l’ordre de milliers d’années ! De tels niveaux de température deviennent de plus en plus probables avec le changement climatique, qui décale toute la distribution des températures vers des valeurs plus chaudes. On peut cependant penser que ce niveau de chaleur reste rare même dans le climat actuel – les études d'attribution qui seront menées dans les jours à venir préciseront à quel point. Dans le futur, chaque fraction de degré de réchauffement supplémentaire continuera à accroitre la fréquence et l'intensité de ce type d'épisode caniculaire.

  • J'aime 4
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 1 heure, bill07 a dit :

Bonjour bill07  . Auriez vous le lien vers météo france menant à cet article ? merci d'avance 

 

Edited by bicriphil
Link to post
Share on other sites

Posted
Nîmes(30) - Lattes(34)

Au niveau des incendies, 4 foyers sont toujours hors de contrôle en Colombie-Britannique selon les termes employés par le service local. 

- Incendie "G80997" : 6000Ha estimés au nord de Pink Mountain

- Incendie de "Sparks Lake" : 20 000Ha estimés au nord du Lac Kamloops

- Incendie de "Mckay Creek" : 22 000Ha estimés au nord de Lillooet

- Incendie de "Lytton Creek" : 6400Ha estimés à Lytton (localité quasi-intégralement partie en fumée)

  • J'aime 3
  • Merci 2
  • Surprise 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Laussonne 43150 (930m)
il y a une heure, bicriphil a dit :

lien vers MF

Bonjour,

voici le lien sur l'article en question 

(on a souvent des articles de qualité et fiables sur la page d'accueil de MF)

Records sur l'Ouest américain : le point sur une vague de chaleur extrême | Météo-France (meteofrance.com)

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted (edited)
6 hours ago, RomainD said:

Ironiquement, le Bas-Rhin (autour de Strasbourg) n'a pas encore connu de Tx > 39°, les grosses canicules de 2003 et 2019 avaient toujours la petite composante Est qui "pondérait" (et 2015 avait maximisé son potentiel). Quand on voit que Paris a dépassé les 42°, Lille les 41° et Dieppe et Rennes les 40°, sans parler de toute le centre de la Francen c'est amusant. Parce que, en effet, la plaine d'Alsace a un gros potentiel pour un truc moche un jour

 

La chance du Canada et de l'Oregon/Washington (USA) sur cet épisode, c'est que les plus grosses agglomération sont soit en bord de mer (Seattle, Vancouver) ou assez proche (Portland), soit relativement en altitude (Calgary 1000m par exemple). Ça évite la flambée >45° et durable sur des zones très habitées

 

Portland a certes enregistré 46,7° lundi 28 mais il faisait 26° 2 jours plus tard, le jour des 49,6° de Lytton

Idem, Seattle-Tacoma a tout de même enregistré 42° le 28 juin mais 2 jours plus tard, le jour des 49,6° de Lytton, il faisait 22° sous la brise de mer.

 

La même configuration sur le coeur de la France et toutes ses agglomérations serait potentiellement embêtante

 

 

Il y a quand même une importante chaîne de montagne qui sépare Portland du littoral océanique (contrairement à nous en France où les terrains sont plutôt plats), sans parler de l'altitude très faible de la station météo (5.8 m d’altitude) au fond de la Willamette Valley entre la grande chaîne de montagnes des cascades à l’Est et la chaîne côtière de l’Oregon à l’Ouest, pas sûre qu’on aurait atteint une température de ce niveau si il n’y avait pas cette chaîne de montagne côtière bloquant au maximum l’air océanique lorsque celui-ci souffle vers les terres.

Edited by THE_PHOENIX
  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Nîmes(30) - Lattes(34)

L’incendie de Sparks Lake reste problématique au réveil ce vendredi matin en Colombie Britannique. Selon les dernières estimations, ce sont désormais 31000Ha qui seraient partis en fumée. 
 

Pour Lytton, la quasi-intégralité du village a été détruit. Le lot de consolation pour nous, passionnés de météo... ce sont les deux stations, qui pourraient avoir survécues (cf. photo ci-dessous, il s’agit du champ en bas à droite). A voir dans quelques temps si les données seront récupérées.3B27E0F7-591D-40B4-931E-00B4E19D8989.thumb.jpeg.232f24d68b0bdaf55fd3a8016a07b070.jpeg

 

  • J'aime 5
  • Surprise 4
Link to post
Share on other sites

il y a 46 minutes, Cyclone30 a dit :

Bonsoir  , en effet  ces données sont peut être récupérables , reste à voir si la  chaleur intense aura pu conserver les sondes ,  mais quelle désolation les pauvres gens !

 

Link to post
Share on other sites

Posted
Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

le bled semblait quasi désertique et n'inspire pas la fraicheur ou l'humidité

Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

OK un petit resumé des records absolus jusqu'a maintenant, sur la période 1980-2021 d'après les stats IC: je n'ai pas encore fait les US 

 

De manière générale c'est la grande majorité des records absolus qui sont battus en BC mais aussi un certain nombre des records sur le Sud des NWT, sur une bonne partie de l'Alberta et du Saskatchewan. Pas mal de nouveau records absolus a +4-5c vs l'ancien... Je n'ai trouvé que Vancouver qui n'a pas battu son record absolu en BC!

 

 

 

27/06:

Victoria (BC): TNX de 21.0 vs 19.6 en Juillet 2007 (+1.4c)

Comox (BC): TXX de 38.0 vs 35.2 en Juillet 2009 (+2.8c)

Smithers (BC); TXX  de 37.4 vs 36.0 en Juillet 2009 (+1.4c)

 

US: 

Mahlon (OR): TX de 43.9 vs 42.2 en Aout 1981 (+1.7c)

 

28/06: 

Victoria (BC); TXX de 39.4, vs 36.3 en Juillet 2007 (+3.3c)

Prince George (BC): TXX de 37.9 vs 35.6 en Juillet 2007 (+2.3c)

Fort Nelson (BC): TNX de 21.1 vs 18.7 en 2018 (+2.4c)

 

US:

Seattle - Tacoma (WA): TX de 42.2, vs 39.4 en Juillet 2009 (+2.8c)

Olympia (WA): TX de 43.3, vs 40.0 en Juillet 2009 (+3.3c)

Quillayute (WA - sur la cote Pacifique): TX de 43.3 vs 37.2 en aout 1981 (+6.1c)

Salem (OR): TX de 47.2 vs 42.2 en Aout 1981 (+5.0)

Portland (OR): TX de 46.7 vs 41.6 en aout 1981 (+5.1c)

Portland (OR): TN de 24.4 vs 23.3 en Juillet 2009 (+1.1c)

 

29/06:

Lytton: TXX 49.6c vs 42.1 en Juillet 2006 (+7.5c vs precedent) - Nouveau record National de chaleur

Kamloops (BC): TXX de 47.3, vs 40.8 en Aout 2018 (+6.5c vs precedent)

Kelowna (BC): TXX de 44.6, vs 39.3 en Aout 1998 (+5.3c)

Pendicton (BC): TXX de 44.2, vs 38.6 en Aout 1998 (+5.6c)

Lillooet (BC): TXX de 46.8 vs 41.4 en Juillet 2014 (+5.4)

Abbotsford (BC): TXX de 42.9 vs 38.0 en Juillet 2009 (+4.9c) 

Comox (BC): TNX de 23.1 vs 20.5 en aout 2020 (+2.6c)

Williamslake (BC): TXX de 39.6, vs 34.2 en Juillet 1998 (+5.4c)

Mackenzie (BC): TXX de 38.7 vs 35.8 en Juillet 2007 (+2.9c)

Fort Nelson (BC tout au Nord par ) : TXX 37.2 vs 35.0 en Juillet 1981

Fort Chipewyan (Alta); TXX de 37.9 vs 34.1 en Juillet 1981 (+3.8c)

Fort Nelson (BC tout au NO): TXX 38.1 vs 34.0 en Aout 1981 (+4.1c)

Fort Nelson (BC): TNX 20.9 vs 18.8 en Juillet 2006 (+2.1c)

Grande Prairie (Alta): TXX de 41.5 vs 37.2 en Juillet 1981 (+4.3c)

Yathkyed (NWT): TXX de 37.1 vs 34.4 en Juillet 2012 (+2.7c)

Yathkyed (NWT: TNX de 20.1 vs 18.3 en Juillet 2013 (+1.8c)

 

US:

Lewiston (Idaho): TX de 46.1, vs 43.3 de Juillet 2002 (+2.8c)

 

30/06: 

Kamloops (BC): TNX de 25.7, vs 23.4 en Juillet 1996 (+2.3c)

Nitinat lake (BC): TXX de 35.6 vs 34.0 en Juillet 2015 (+1.6c)

Williamslake (BC): TNX de 20.8 vs 18.7 en Juillet 1985 (+2.1c)

Blue River (BC): TXX de 40.3, vs 36.7 en Juillet 1998 (+3.6c)

Fort Smith (NWT): TNX de 23.5 vs 21.7 en Juillet 2007 (+1.8c)

Fort Smith (NWT): TXX de 39.9 vs ?? en Juillet 1941 - Nouveau record de chaleur pour les NWT

Uranium City (Alta): TXX de 38.0 vs 35.0 en Juillet 1984 (+3.0c)

Key Lake (Alta): TXX de 37.0 vs 33.0 en Juin 2018 (+4.0c)

High Prairie (Alta): TXX 38.4 vs 33.4 JAout 2008 (+5.4c)

 

01/07:

Pendicton (BC): TNX de 24.1 vs 23.6 en Juillet 2007 (+0.5c)

Kelowna (BC): TNX de 22.5 vs 21.0 en Juillet 1989 (+1.5c)

Ethelda Bay (BC - sur une ile quelques centaines de KM au nord de Vancouver): TXX de 34.9 vs 33.8 en Juillet 1998 (+1.1c)

Virginia Falls (NWT): TXX de 38.2 vs 36.3 en Juillet 2020 (+1.9c)

St Charles Creek (NWT): TXX de 38.3 vs 36.4 en Juillet 2018 (+1.9c)

Dubaunt lake (NWT - 63N): TNX de 24.2 vs 19.7 en Juillet 2017 (+4.5c)

Porter Lake (NWT): TXX de 33.2 vs 33.1 en Juillet 2015 (+0.1c)

Key Lake (Sask): TNX de 24.1 vs 22.0 en Juillet 1987 (+2.1c)

Lynn Lake (Man): TX de 37.1 vs 35.3 en Aout 1991 (+1.8c)

Collins Bay (Sask): TX de 37.2, vs 34.9 en Aout 1991 (+2.3c)

Yathkyed (NWT: TNX de 20.1 vs 

 

02/07: 

Nitinat Lake (BC): TNX de 19.9 vs 16.7 en Juillet 2014 (+3.2c)

Lupin (NWT - 66 degres Nord!): TXX provisoire 40.0 vs 35.8 en Juillet 2015 (+4.2c provisoire)

Dubaunt Lake (NWT - 63N): tXX provisoire de 36.8 vs 32.8 en Juillet 2012 (+4.0 provisoire)

Southend (Sask): TXX provisoire 35.9 vs 34.9 en Juillet 2007 (+1.0)

Southend (Sask): TNX de 20.8 vs 19.8 en Juillet 2013 (+1.0)

Buffalo Narrows (Saks): TN de 22.7 vs 20.7 en Juillet 2007 (+2.0)

Buffalo Narrows (Sask): TXX 35.8 (provisoire) vs 33.6 en jUILLET 2006 (+2.2c)

High Prairie (Alta😞 TNX 19.3 vs 19.2 en Juillet 2015 (+0.1c)

Leader (Sask): TXX 39.4 (provisoire) vs 38.3 en 2007 (+1.1c)

North Battleford (Sask) TXX 38.3 vs 37.3 en Aout 2018 (+1.0)

La Ronge (Sask): TXX de 37.9 vs 36.1 en Aout 1991 (+1.8c)

Meadow Lake (Sask) TXX de 36.1 vs 32.9 en Juillet 2012 (+3.2c)

 

 

OK c'est édité.

 

Regina (Sask) et Edmonton (Alberta) n'ont pas battu leurs records absolus  mais sinon, hormis le Sud du Saskatchewan et le Nord des NWT, c'est chose faite pour une zone couvrant l'intégralité de la BC, la moitié Sud (en gros) des NWT, la quasi totalité de l'Alberta, la moitié Nord (au moins) du Saskatchewan, quelques villes du Manitoba, et enfin la majorité des villes des états de Washington et de l'Oregon aux US (ainsi que le Nord de l'Idaho). A vue de nez, ca représente une zone géographique qui fait (environ) 5 fois la France... c'est a dire une bonne partie de l'Europe!

 

On a aussi battu plate couture et a plusieurs reprises le record national du Canada, ainsi que le record de l'état des NWT. Apparemment les records de l'Alberta / Sask tiennent toujours mais ce sont des valeurs datant des années 1930 donc je ne sais pas ce qu'ils valent en terme de fiabilité.

 

Edited by Hugo_HK
  • J'aime 2
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Étonnamment l'absolu de calgary semble avoir résisté (de peu), je sais pas trop comment. 

Malgré les masses d'air qu'on connaît la canicule est resté "raisonnable" avec 36. L'altitude est pas très haute non plus (1000m).

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Cela fait quand même 2 municipalités détruites en 3 ans par les flammes sur l'Ouest amércain (Paradise, Californie, en 2018 par le fameux Camp Fire, et maintenant Lytton). Cela fait peur.

Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols
Le 29/06/2021 à 21:16, Cyclone30 a dit :

Celui-ci indiquait qu’il n’y avait pas trace d’un écart supérieur à +6.1°C entre un record absolu et le deuxième rang : Steele (Dakota du Nord) avec 49.4°C le 6 juillet 1936, battait alors le record absolu de 43.3°C anciennement établi en 1934.


Arrivait ensuite Montpellier-Fréjorgues à la seconde place mondiale avec un +5.8°C entre le record absolu et la seconde place (43.5°C le 28 juin 2019 contre 37.7°C le 4 août 2017). 
 

A voir s’il n’y a pas d’autres stations avec de tels bonds, mais cette station de Sechelt pourrait avoir, de manière très éphémère, avoir réalisé une chose inédite à l’échelle mondiale !

 

Il y a 7 heures, Hugo_HK a dit :

Lytton: TXX 49.6c vs 42.1 en Juillet 2006 (+7.5c vs precedent) - Nouveau record National de chaleur

Kamloops (BC): TXX de 47.3, vs 40.8 en Aout 2018 (+6.5c vs precedent)

Ce serait donc une première mondiale ? 

(sauf peut être si le fait que la deuxième position date de la veille invalide cela ?!?) 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois
Posted (edited)

J'émets qd même l'hypothèse qu'on ait fait mieux près du pôle et vers Svalbard ces dernières années. 

Après prendre l'absolu ça veut pas dire gd chose car ça revient à prendre les records mensuels sur juin et juillet (voire août dans les régions pas trop septentrionales). 

Mais un delta égal où supérieur en record mensuel sur d'autres mois a le même poids. 

 

Edited by edd
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...