Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Prévisions régions méditerranéennes - Juillet 2021


Recommended Posts

Bonjour a tous.a surveiller la situation qui se trame pour ce week-end du côté des Cévennes du Gard et de la région PACA.une dégradation orageuse semble modélisé par gfs.a suivre

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Perso, j'attends avec urgence.

Non pas que ce soit improbable mais que cela est extrêmement poussif hors des massifs. Faudrait que ça se configure mieux. Comme tu dis, à surveiller d'un œil.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols

Et finalement aujourd'hui, ça donne quoi a h -24 ?

 

Bon je tente un truc

Arôme et euro 4, pour samedi aprem

Le risque pluvieux ou orageux est faible

Tout semble être pour le nord^^

 

Mais peu de risque en région méditerranéenne

Malgré tout il y aurait un cape avoisinant les 1000 pour le Gard voire plus de 1200 sur l ouest du Gard

 

Des Td assez élevées entre 18 et 21°c en approchant des côtes au niveau du grau

Sur le z700, peut être la divergence d altitude est elle a l origine d un léger creusement au 850 ?, entraînant un enroulement dépressionnaire des vents d altitude a 1500m

Autour d un centre se formant en fin d après midi entre Montpellier et Nîmes en se dirigeant vers le ESE

Suivi a son nord ouest par quelques possibles convergences de surface, pouvant peut être entammer une convection pour des rr orageuses ? Bonne couverture nuageuse localisée sur ces secteurs a priori

Voilà, j'espère pas avoir dit trop de bêtises, en gros pour samedi aprem on devrait pas voir la pluie, ce qui certainement explique que ce topic fut calme depuis 48 h sauf éventuellement sur le SE Cévennes dans l après midi

 

 

Edited by Matpo
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Rien :D

Le bassin reste à l'écart, ça reste trop au nord pour nous impacter.

Un peu de marin, notamment la nuit prochaine qui alimentera loin de nous les violents orages sur Rhône-Alpes et la Bourgogne. pour nous, il donnera des nuages, quelques averses probables sur les Cévennes gardoises et héraultaises par exemple, un peu de bruine orographique, et c'est à peu près tout. Je prévois une forte montée de l'enthousiasme chez certains ! :D

Même l'évolution diurne ne serait pas aussi active qu'escomptée initialement. Sur ce point, les Alpes s'en tireraient mieux.

 

Demain, du foehn est à prévoir, notamment sur W-PACA, avec des températures élevées au petit matin et une humidité faible. L'après-midi, les 30 à 35°C resteront la norme.

Dimanche, les Tn resteront encore le plus souvent tropicales mais l'orientation du vent au nord, faible, devrait limiter les excès de lourdeur. Les Tx ne bougeront pas beaucoup, une petite Tramontane sur Lion.

 

EDIT : pas vu la modif de ton message @Matpo

Edited by _sb
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

il y a 1 minute, _sb a dit :

Rien :D

Le bassin reste à l'écart, ça reste trop au nord pour nous impacter.

 

Sinon prends la voiture cet après-midi, 6 h de route çà pourrait valoir le coup :D 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Des évolutions diurnes encore possiblement marquées demain, débordant sur les plaines ou littoraux proches.

Jeudi, avec la remontée temporaire des hauts géopotentiels méditerranéens, ces évolutions diurnes devraient se cantonner aux principaux massifs de l'intérieur.

À l'avant d'une énième approche de bas géopotentiels sur le Royaume-Uni et la mer du Nord, les évolutions diurnes reprendraient un peu de vigueur vendredi.

Pour le week-end, la situation serait dépendante du thalweg issu de ces bas géopotentiels, à savoir s'il descend suffisamment sud et s'il est suffisamment incisif. Pour l'heure, les scénarios oscillent entre un épisode pluvio-orageux modéré de la Catalogne au Languedoc à de l'évolution diurne prononcée et s'élargissant aux massifs secondaires et aux plaines limitrophes. Les scénarios actuels privilégient aussi le nord de l'Italie et l'arc alpin côté français connaîtrait de fortes averses en bordure. En revanche, il semble que le Mistral et la Tramontane prendrait rapidement le relai, sans doute provisoirement. Ce creusement de surface entre la Corse et le continent favoriserait alors un retour d'est orageux sur la CA et les Alpes du sud.

 

Pas de changements sur le plan des températures : des Tn le plus souvent tropicales et des Tx chaudes, le plus souvent comprises entre 30 et 35°C. Jeudi et vendredi seraient les journées les plus chaudes. Pour le week-end, sous réserve de l'évolution du thalweg, les températures perdraient quelques degrés, perte localement compensée par des effets de foehn sur les secteurs habituels (l'Argens pour ne citer qu'un exemple).

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Marseille 8ème,altitude 9m

Attention pour la nuit de Samedi à Dimanche lors du passage du talweg, Arôme entrevoit un passage orageux assez violent mais à priori de courte durée sur la CA, le scénario est assez minoritaire pour le moment.

 

 

aromehd_1_38_4sfx4.png

Sur Arôme, on remarque en vérité un décalage de l'axe de convergence lié à la convection diurne sur la Provence intérieure, le tout pousse par l'avancée des anomalies liées au fameux talweg, qui n'est pas assez incisif pour permettre une dégradation sur la totalité du bassin, avec une Tramontane et un Mistral qui se lèvent trop tôt.

arome_5_37_4ruh1.png

L'enroulement lié au décalage de l'axe de convergence est bien visible, belle advection chaude, instabilité, si le forçage de faut ça peut être assez violent de manière locale. Ailleurs, l'air est plus asséché par le flux de NO.

 

Ailleurs risque d'averses, ou même d'orages sur le PO.

 

La semaine prochaine passage de nombreux talweg souvent affaiblis, c'est encore mal cerné mais selon leur intensité et leur placement, des dégradations sont possibles de manière locale ou générale, beaucoup de divergences selon les modèles, on surveillera Mardi, Mercredi et Jeudi/Vendredi.

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Il y a effectivement une possibilité d'orage la nuit prochaine (avec des incertitudes), notamment sur les Alpes-Maritimes. Un vaste talweg s'étire de la Scandinavie à l'Espagne. L'Europe orientale est concernée par des hauts géopotentiels et une masse d'air chaud d'origine subtropicale, des dépressions thermiques en surface. A l'interface entre ces deux systèmes synoptiques, l'atmosphère est particulièrement barocline, avec un courant-jet à la tropopause et un front peu mobile délimitant l'air froid au nord et à l'ouest, et l'air chaud au sud et à l'est. Un axe de talweg de plus courte longueur d'onde associé à un maximum de vorticité absolue évolue sur l'Espagne et progresse ce soir sur la Méditerranée en direction du nord de l'Italie, à l'origine de forçages quasi-géostrophiques relativement importants (convergence des vecteurs Q). La branche de jet-streak accompagnant l'anomalie cyclonique sur son flanc E se renforce au fil des heures, le vent de SO à la tropopause atteignant en première partie de nuit près de 50 m/s entre Corse et Continent, une vitesse plutôt inhabituelle pour la saison.

 

EU_250wnd_20210731_0000_018.png

 

EU_qvec500_20210731_0000_018.png

 

L'air chaud résiste donc sur le sud-est de la France, à faible distance du front quasi-stationnaire, avec souvent 25 à 32 °C à 2 m cet après-midi et des valeurs de theta-w à 850 hPa relativement hautes, comprises entre 15 et 22 °C. Le mistral et la tramontane se renforcent, tandis qu'une circulation cyclonique à méso-échelle tend à favoriser en basses couches un vent provenant davantage de la mer dans l'extrême sud-est (83 et 06), transporteur d'humidité. Par évolution diurne, les profils verticaux se déstabilisent sur les régions méditerranéennes, plus franchement sur l'est de la région PACA et en Corse où des valeurs de MLCAPE et de MUCAPE > 1.5 kJ/kg sont possibles. Une inhibition convective est présente par endroits en mer, limitant quelque peu les développements convectifs quand bien même l'instabilité serait présente, au-moins dans un premier temps, loin du forçage principal. Sur les Alpes et plus généralement à l'intérieur des terres, des averses parfois orageuses peuvent se déclencher cet après-midi, la convection étant initiée par exemple par une convergence ou le soulèvement orographique. L'augmentation du dynamisme atmosphérique par l'ouest peut permettre une convection profonde sur le Languedoc-Roussillon où un peu de frontogenèse est aussi modélisée mais l'instabilité resterait limitée dans ces secteurs, avec des vents de secteur NO et une divergence du vent en surface dans le Golfe du Lion. Ce soir et en début de nuit, un soulèvement plus marqué est attendu de la basse vallée du Rhône aux Alpes. Des précipitations localement soutenues pourraient alors concerner en soirée le Gard et le Vaucluse puis l'arrière pays. L'anomalie de basse tropopause liée au talweg est prévue de se décaler vers le Golfe de Gênes. Des profils plus ou moins instables se maintiendront la nuit au large et près du littoral, sur le Var, les Alpes-Maritimes ainsi qu'en Corse. Une convection profonde y est de fait envisageable, dans une zone dépressionnaire, l'inhibition convective éventuellement présente finissant par être érodée. Les nuages convectifs formés en mer ou à proximité du littoral évolueraient alors au sein d'un environnement bien cisaillé en profondeur : 20-30 m/s entre 0 et 6 km jusqu'en Corse, moins fort en revanche sur PACA. Une convection orageuse est probable au nord des îles baléares. Il y a vraisemblablement plus d'incertitude sur l'évolution ensuite, l'initiation et l'organisation éventuelle de la convection nocturne plus à l'est. Le contexte est toutefois favorable à des orages ponctuellement forts accompagnés localement de grêle.

 

Un exemple de sondage prévu la nuit prochaine, ci-dessous à Cannes :

 

- instabilité convective (MUCAPE ~ 1.8 kJ/kg, MLCAPE ~ 1.4 kJ/kg), le lapse rate étant peut-être surévalué ici (?) ;

- cisaillement de vent de 44 kt (22 m/s) entre 0 et 6 km, 15 m/s entre 0 et 3 km, quasi-unidirectionnel.

 

gfs_2021073106_018_43.5-7.0.png

 

 

Edited by Cers
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Configuration estivale pouvant dégénérer assez facilement en effet, ce soir / cette nuit. Mais qui peut aussi largement flopper en quelques averses sans grand intérêt.

Fort noyau de basse tropopause circulant sur le nord du bassin ce soir et cette nuit, initiant divergence et diffluence en haute altitude avec un Jet aux alentours des 200 km/h à l'avant.

Forte advection de theta'e/w à l'avant mais sûrement trop à l'avant, pas mal de CAPE.

Le phasage semble bien délicat entre la haute altitude et la surface. On a les forçages d'altitude, on manque de forçages de surface, si ce n'est sur la CA et les reliefs alpins et corses en cours de nuit. Le front froid me paraît mal en point pour aider.

Si ça prend, ça serait rapide mais fort.

À noter également la présence de sable qui favorise à la fois l'activité kéraunique et plus généralement la nucléation.

Pour l'heure, sur Aubagne, c'est l'étage moyen qui s'instabilise dans une forte lourdeur.

Cers a excellemment détaillé.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...