Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 2 août au 8 août 2021, prévisions météo semaine 31


Recommended Posts

Personne n'est pressé d'ouvrir ce topic ? Pourtant, il se dessine une autre semaine agréable en perspective, qu'en pensez-vous ? :D 

 

En bref : influence de perturbations, passages humides et relative fraîcheur sur une large partie du pays ? Il faudra voir comment çà ondule, un régime zonal ou AR est possible ; si la dorsale atlantique s'élève un peu, çà laisserait la porte ouverte à des talwegs plus profonds en Europe de l'Ouest.

 

21080300_2600.gif

 

 

 

 

 

ps2png-gorax-green-006-6fe5cac1a363ec152

 

 

 

render-gorax-green-005-6fe5cac1a363ec152

 

 

render-gorax-green-001-6fe5cac1a363ec152

 

  • J'aime 7
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Carlat - 780m

Existe-t-il une possibilité que la canicule qui sévit sur les Balkans remonte jusqu'à nous, ou c'est complètement exclus ?

  • Haha 4
Link to post
Share on other sites

il y a 15 minutes, emppapy a dit :

Existe-t-il une possibilité que la canicule qui sévit sur les Balkans remonte jusqu'à nous, ou c'est complètement exclus ?

 

Quand on a des ondulations de la circulation, il y a des échanges méridiens, et les talwegs (air froid) alternent avec des dorsales (air chaud) : grosso modo, s'il fait frais en Europe de l'ouest, il fait plus chaud à l'est. Un épisode de chaleur sur la France est improbable à moyen terme, alors une canicule... En matière de prévision sub-saisonnière, IFS EXT de jeudi dernier (actualisation prévue aujourd'hui) envisageait plutôt une anomalie thermique négative jusque mi-août.

 

EDE1-168.GIF?26-12

 

EDE100-168.GIF?26-12

 

 

 

  • J'aime 13
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a une heure, emppapy a dit :

Existe-t-il une possibilité que la canicule qui sévit sur les Balkans remonte jusqu'à nous, ou c'est complètement exclus ?

 

Dans notre circulation d'ouest Il faudrait une synoptique tellement improbable que l'on doit pouvoir l'exclure;), a moins évidemment que le sens de rotation de la Terre s'inverse subitement et là tout peut arriver, mais les modèles ne proposent pas cette option.:D

  • J'aime 4
  • Haha 12
Link to post
Share on other sites

Posted
La Grande-Motte (34)

En bref les aoûtiens vous pouvez annuler vos vacances sur la côte atlantique et normande 😝

 

Ici dans le SE s’en sort pas trop mal avec une chaleur modérée, 33 aujourd’hui à Montpellier, et ça devrait durer pour les 10 prochains jours ( légère baisse à 29/30 le week-end prochain mais acceptable ) 🤪

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23
Il y a 2 heures, emppapy a dit :

Existe-t-il une possibilité que la canicule qui sévit sur les Balkans remonte jusqu'à nous, ou c'est complètement exclus ?

Bonsoir,

en complément du message de @Cers, les advections chaudes sur l'Europe centrale, de l'est jusqu'à la Russie sont en lien direct avec la plongée de vallées sur l'Europe occidentale et tout proche Atlantique. Lors des dernières années, les talwegs restaient assez loin au large ce qui nous positionnait au coeur des pulsions chaudes. En 2010, par exemple, nous avons eu une succession de talwegs et la Russie a eu très chaud au point de s'enflammer. Il n'est pas facile de situer, à très long terme, la profondeur et la position des ondulations, on parvient à prévoir une rythmique qui reste insuffisante pour déterminer  les conditions météo sur des échelles régionales car celles-ci restent perturbées par des anomalies de plus petite échelle. C'est ce qui vient de donner une séquence humide marquée.

Cependant, à long terme, à l'aide des ensembles je dirais, que pour le moment ce qui semble se dessiner ce serait une atténuation de la profondeur des ondulations, sans que celles-ci ne changent radicalement de zones géographiques d'influence. C'est pour cette raison que nombre d'intervenants commence à évoquer de plus en plus fréquemment la probabilité d'un dégradé nord-sud au niveau des températures avec pourquoi pas une baisse progressive de l'emprise de l'humidité. En gros, l'été dans son domaine méditerranéen, et un temps de saison plus au nord, devenant moins marqué vers les frontières belges et allemandes ainsi que vers les côtes de la Manche et de la Mer du Nord. La probabilité d'évènement caniculaire marqué est dérisoire pour le moment ce qui n'interdit pas une pulsion chaude isolée et puissante comme celle de fin août 2012 .

 

 

Edited by tao
  • J'aime 12
  • Merci 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
Il y a 2 heures, Cers a dit :

Le diagramme de Hovmoller (prévisions GFS) évoque des trains d'ondes de Rossby (traits verts) cette semaine excités sur le Pacifique, ainsi qu'une quasi-stationnarité des centres d'action aux moyennes latitudes, qu'on retrouve en quelque sorte dans une vision hémisphérique (animation ci-dessous).

 

 

7925844_v_200.total_30_30N-60N(11).thumb.gif.b1671fd2ff7a1782dd0ebc721d037ef7.gif

 

 

 

 

 

animsok8.gif

 

gfs_homv_gp.thumb.png.1b5039db54486482cb4ab0d694a09b28.png

 

ifs_hires_homv_z500.thumb.png.5f4f1e922278d481e55fc9a123aa7715.png

 

La similitude des deux deux déterministes est saisissante, sur le topic précédent et ce topic, avec un maintien net des conditions à BG sur l'Europe occidentale ou le tout proche-Atlantique. La différence entre les deux se fait sur un décalage de 5 à 15° de longitude suivant les moments nous plaçant en bordure des remontées chaudes plus vers l'Europe centrale. Sur la durée, IFS nous apporterait davantage de chaleur (cf diagramme  ci-dessous) et un temps potentiellement plus orageux que GFS.

 

Composante méridienne du vent à 850 hPa pour IFS : gris = composante nord dominante, brun = composante sud dominante. Le 0°,de longitude, le méridien de Greenwich passant sur l'ouest de la France, est toujours au centre sur mes diagrammes. Les 10 premiers jours sont les analyses depuis le 16/07, les 10 suivants sont les prévisions jusqu'au 5/08, séparés par un trait noir plein. Entre 0 et 50°E, IFS privilégie un flux de sud dominant (plus SW que WSW par exemple). D'où le dégradé NW / SE sur le pays.

 

ifs_homv_v850.thumb.png.b55a2fecfe7dcfebabbf33340669e1dd.png

 

En bonus IFS ENS sur 15 jours : la moyenne de l'ensemble appuie solidement le déterministe.

 

ifs_homv_gp.thumb.png.e76f32f3fc44a33846fa16aa2564cbf4.png

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

Pour info, les dernières prévisions EXTENDED RANGE de l'ECMWF sont sorties ce lundi, voici donc ce qu'il en ressort en résumé sur notre zone.

 

Du 2 au 9 août 2021 :

 

* configuration de talweg dominante, anomalie basse de géopotentiel

* anomalie thermique négative (-4 à -1 °C en moyenne)

* probabilité de 80-100 % d'avoir des températures situées dans le premier tercile (=> froid) de la distribution climatologique, excepté dans l'extrême sud-est

* anomalie de précipitation positive, plus humide que la normale

 

Du 9 au 16 août 2021 :

 

* anomalie thermique moyenne négative (-2 à -1 °C)

* probabilité < 20-30 % d'avoir une anomalie thermique positive sur la semaine

* probabilité < 15 % d'avoir des températures situées dans le dernier tercile (=> chaud) de la distribution climatologique

* aucun scénario ne se dégage vraiment pour les précipitations

 

 

Edited by Cers
  • J'aime 9
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

En effet,on continue dans cette même configuration qui caractérise cet été avec cette circulation de talweg Atlantique avec éventuellement la profondeur à surveiller mais cela semble vraiment le seul point pour "pimenter" la prévision.L'anomalie de BG est présente sur tous les ensembles opérationnels à long terme.En résumé, au mieux ou au pire c'est selon🙂 un dégradé NO-SE ou un temps franchement maussade sur les 3/4 du pays hors domaine méditerranéen jusqu'au moins la première décade d'Aout.

 

gfs-ens_z500aMean_eu_8.thumb.png.e719d41c83e86b3df419b9a66ba98031.pnggem-ens_z500aMean_eu_8.thumb.png.af776a4b63714efd63dd5fb55241ab78.png

 

gfs-ens_apcpna_eu_6.pnggem-ens_apcpna_eu_6.png

 

825815729_Sanstitre1.jpg.d11d64bf4b349870a3b5202fa115bcc1.jpg144993469_Sanstitre2.jpg.1a9dfe9f8d36db0e7cab0aae0348c070.jpg

 

  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Carlat - 780m

Les modèles et Météo France voient de la pluie sur la totalité du pays sauf Méditerranée de mercredi à dimanche 8 août inclus.

La faute à une goutte froide stationnaire ?

Pas réjouissant en tout cas.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

il y a 14 minutes, emppapy a dit :

Les modèles et Météo France voient de la pluie sur la totalité du pays sauf Méditerranée de mercredi à dimanche 8 août inclus.

La faute à une goutte froide stationnaire ?

Pas réjouissant en tout cas.

Estimons-nous heureux d'être du bon côté cette année, il y a de grandes chances que ce soit une anomalie qui ne se reproduise que rarement. N'oublions pas que malgré cette impression de temps "pourri", le mois de juillet ne sera que très faiblement déficitaire par rapport à la normale 91-2020 (on sera certainement à -0,5°C). C'est toujours bon à prendre et aout ne finira peut-être pas comme il a commencé.

  • J'aime 15
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Trégunc (29) 7km au SE de Concarneau
il y a 35 minutes, barbe31 a dit :

Estimons-nous heureux d'être du bon côté cette année, il y a de grandes chances que ce soit une anomalie qui ne se reproduise que rarement. N'oublions pas que malgré cette impression de temps "pourri", le mois de juillet ne sera que très faiblement déficitaire par rapport à la normale 91-2020 (on sera certainement à -0,5°C). C'est toujours bon à prendre et aout ne finira peut-être pas comme il a commencé.

Oui et du côté des précipitations ?😄

Link to post
Share on other sites

Il y a 1 heure, emppapy a dit :

Les modèles et Météo France voient de la pluie sur la totalité du pays sauf Méditerranée de mercredi à dimanche 8 août inclus.

La faute à une goutte froide stationnaire ?

Pas réjouissant en tout cas.

 

Pas de goutte froide stagnante mais un régime zonal perturbé, faute à une zone barocline prévue particulièrement basse pour la saison. En résumé : influence dépressionnaire, fronts, temps frais et régulièrement humide à envisager sur la majeure partie de la France. Le domaine méditerranéen est un monde un peu à part, mais je dirais qu'il n'est pas totalement à l'abri des précipitations la semaine prochaine.

 

MF met de la pluie non-stop sur ses cartes la semaine prochaine, mais il ne pleuvrait pas tout le temps partout. Il faut regarder avec beaucoup de recul et prudence les prévisions qu'on peut trouver sur MF ou ailleurs au-delà de 5 jours. L'intérêt de proposer jusqu'à 10-15 jours des prévisions au jour J assorties d'un indice de confiance est très limité, et il serait souhaitable à mon avis de sensibiliser les gens à une "vraie" approche probabiliste.
 

Personnellement, je me réjouis de cet été qui casse la récurrence des situations estivales observées les années précédentes. 😛 

  • J'aime 17
  • Merci 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

On est plus sur un zonal, qu’une goutte froide pour les jours à venir j’ai l’impression!

de plus estimons nous heureux de ne pas subir, ce que subissent ceux de l’europe du sud , les balkans etc, des chaleurs sans arret c’est pas du tout le top.

vu qu en France c est soit pluie et frais soit caniculaire (ou limite) donc quitte à choisir je me range du coté du frais.

un temps estival avec 25/26 de maxi (ce qui est largement suffisant) j’ai bien l’impression que c est tres dur à avoir en Juille/Aout par chez nous

  • J'aime 3
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Colombier (42) , Alt. 1030 m
Il y a 2 heures, barbe31 a dit :

Estimons-nous heureux d'être du bon côté cette année, il y a de grandes chances que ce soit une anomalie qui ne se reproduise que rarement. N'oublions pas que malgré cette impression de temps "pourri", le mois de juillet ne sera que très faiblement déficitaire par rapport à la normale 91-2020 (on sera certainement à -0,5°C). C'est toujours bon à prendre et aout ne finira peut-être pas comme il a commencé.

Et c'est pas gagné les -0.5°c encore :

image.thumb.png.d7d4b7eac4a7c4a76c097e5a7aec4828.png

 

et c'est en ligne avec les normales 1981-2010

 

 

Il y a 2 heures, Iroise29 a dit :

Oui et du côté des précipitations ?😄

 

voir

 

Edited by metre3
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

- Les grandes lignes de la semaine
-- Résumé
-- Argumentations

 

- Quelques détails
-- Résumé
-- Argumentations

 


- Les grandes lignes :


=> Résumé : temps frais et humide sur une grande partie nord-ouest du pays, avec un décalage vers la Méditerranée plus ou grand selon les jours.
Passages de fronts pluvieux ou orageux selon les placements finaux des centres d'actions, avec des contrastes thermiques avant et après les perturbations plus ou moins importants selon les mêmes placements.

 

Le SE devrait être globalement épargné avec du Soleil et des températures de saison. De forts orages sont néanmoins anticipables, principalement en début de semaine. Des retours d'est sont également possibles dans les types prévus de configurations.
Le reste du pays verrait un défilé de perturbations plus ou moins actives et une succession d’ambiances fraîches à très fraîches ponctuée de radoucissements temporaires.
Le vent serait sensible en toute zone à un moment ou à un autre et il n'est pas exclus qu'un épisode venteux d'intensité inhabituelle pour la saison se produise durant la semaine.

 

=> Argumentations :

Je prends IFS, plus par habitude de manipuler les cartes, SGPE (« GEM ENS »), GEFS et CFSv2 n'entrevoient pas les choses très différemment.

 

905191192_IFSENSEXTsem31.gif.b52fb085271acfa0249cefb49ba9555a.gif

 

IFS ENS EXT couple l'atmosphère, l'océan, la glace et la climatologie jusqu'à 46 jours d'échéance. À long terme (LT), les signaux s'affaiblissent généralement dans la moyenne fournie par ECMWF (puisque la dispersion des membres de l'ensemble augmente avec l'échéance).
Sur les 4 dernières sorties (15/07, 19/07/, 22/07 et 26/07) pour la semaine du topic, le signal déjà présent ne fait que s'amplifier. Le champ de pression s'affaiblit de façon nette de la Scandinavie à la Péninsule ibérique. Cette anomalie négative (bleue) hebdomadaire fait suite à de nombreuses autres anomalies du même type ces dernières semaines, voire mois. Cette récurrence accroît le poids de ce signal déjà considérable. Et, sur du hors topic, les évolutions modélisées pour les semaine suivantes ne vont guère à l'encontre de ce schéma bien huilé.

 

Nous continuerions donc à être directement influencés soit par une/des GF soit par des BG (bas géopotentiels) bien établis du Royaume-Uni à la Scandinavie, étirant des thalwegs plus ou moins incisifs vers le sud.

 

 

configurations.png.7bfdd51ddcff381f272df227ddebec71.png

 

Ces six configurations de base représentent les six configurations estivales utilisées par ECMWF pour produire le panel (clusters) ci-dessous (http://dx.doi.org/10.21957/5veiwdph).
Le régime 1 est typique de la récurrence que nous connaissons : des dépressions avec thalwegs sur le proche Atlantique ou l'Europe occidentale, par GF notamment et un anticyclone des Açores (AA) éloigné de l'Europe.
Le régime 2 convoque la dorsale açorienne sur le proche Atlantique et envoie les BG sur l'Europe orientale. C'est la configuration que nous avons connu récemment lors des jours d'accalmie qui ont suivis les pluies meurtrières dans plusieurs pays d'Europe.
Le régime 3 est le renforcement des BG sur la zone Groenland / Labrador, élevant une forte dorsale à l'avant vers la Scandinavie et, en retour, un axe de thalweg pointant vers la Méditerranée. Une configuration que nous avons connu temporairement ces derniers temps, apportant des orages sur l'est.
Le régime 4 est caractéristique du blocage scandinave. Suivant la position longitudinale de la dorsale subsaharienne, la chaleur sera plus ou moins intense et l'humidité plus ou moins présente sur l'ouest. Autant dire que cette année, cette configuration est aux abonnées absentes !
Le régime 5 offre une dorsale sur l'Atlantique et un thalweg sur l'Europe centrale, nous plaçant en flux de NW, frais et temporairement humide que nous avons pu goûter quelque fois cet été.
Enfin, le régime 6 reprend un grand classique hivernal : la dépression d'Islande et l'anticyclone des Açores campent sur leurs positions dans une circulation d'ouest plein champ (-> NOA+).

 

1409338116_IFSENSEXTsem31clusters.png.47cbdb00d6118ca5e0b0702d1840b48e.png

 

Pour la semaine du topic, le même modèle envisagent ces configurations. Deux régimes trustent (+ de 80% à eux deux) la tête du classement : les régimes 1 et 6 !


- Le régime 1 à lui seul obtient la majorité absolue, avec 29 membres sur les 51 que comptent l'ensemble, dont la sortie de contrôle.
On y trouve un thalweg dominant sur le proche-Atlantique / l'Europe occidentale et un AA loin sur l'océan, sans influence directe. C'est la continuité de l'été 2021 !
Flux d'ouest à nord-ouest dominant entrecoupés de flux d'ouest-sud-ouest à sud-ouest.
Plus concrètement, c'est typique de passages de perturbations plus ou moins actives dont le caractère orageux (ou pas) dépend de la profondeur et du « mordant » du/des thalwegs.
C'est pourquoi le temps paraît plus solide sur une grande partie nord-ouest du pays (souvent pluvieux et frais) alors que plus vers le sud-est (chaud, sec et venteux ou orageux), le temps pourrait connaître une dégradation temporaire si un thalweg était incisif en maintenant sa profondeur. Ce dernier point est mieux visible sur le régime 2, très minoritaire.

 

- Le régime 6, avec 13 membres sur 51 soit 25%, complète le tableau de tête en envoyant un bon flux d'ouest. On parlerait de « zonal » en saison froide !
Dans un tel dégradé nord / sud, la barocline démarquerait chaleur et sécheresse de fraîcheur et humidité. Seul le SE serait quasi-certain de garder soleil et chaleur de saison au prix de vents de NW récurrents.

 

1306835862_IFSENSEXTsem31.png.cdbe08bc1ced7c1e5572e4758059236f.png

 

Sans surprise, on retrouve ces éléments sur la moyenne hebdomadaire du même modèle dans sa dernière sortie de lundi.


D'ouest en est, l'éloignement de l'AA ne permet qu'à l'Atlantique ouest de bénéficier d'une anomalie positive de température (vert / jaune), soumis à un flux de SW. Sur l'Atlantique est, l'ensoleillement est déficitaire (lignes bleues en pointillés) grâce aux perturbations dans un flux de WNW (lignes bleues pleines). Cet ensoleillement serait encore plus déficitaire sur l'Europe et notamment de notre SW aux Alpes jusqu'aux Balkans. Cette zone est à moduler suivant les positions finales mais elle incite à envisager un secteur ouest-européen encore à déterminer sous des intempéries durables. Les flèches noires, représentant le vent à 10 mètres, matérialisent les possibilités de vents forts entre l'Irlande et notre nord-ouest. Sur notre sud-est, les mêmes flèches, pour Mistral et Tramontane, suggèrent aussi de l'importance dans l'ensemble d'un régime d'ouest ou légèrement ouest-nord-ouest, très favorable à ces vents.
Bien entendu, ces conditions humides et possiblement venteuses ne contribuent pas à la hausse du mercure ! Les plages bleues rappellent donc les anomalies négatives des T à 2m et la plus forte anomalie sous la forte anomalie d'ensoleillement accentue le risque de précipitations durables ou répétitives quelque part en Europe occidentale (FR, D, CH, I, B, AU...).
Plus à l'est, le mouvement de balancier permet aux masses d'air subtropicales chaudes et sèches (lignes rouges, ensoleillement excédentaire) de gagner la Russie via la Méditerranée orientale et la mer Noire.

 

- Quelques détails...

 

=> Résumé : La semaine débuterait par une première perturbation, plutôt active, sur l'ensemble du territoire métropolitain.

Elle pourrait même impacter les régions méditerranéennes où le risque de forts orages n'est pas à écarter. Ailleurs, son caractère orageux n'est pas encore bien défini mais de l'instabilité semble pouvoir s'y glisser, surtout sur la moitié sud.

Le vent pourrait faire une brève apparition sur la façade atlantique.

Quant aux températures, le dégradé nord / sud se maintiendrait.


Ensuite, le vent s'inviterait de façon temporaire, près de la façade atlantique mais aussi vers le Bénélux et l'Allemagne et les régions proches.
La semaine se poursuivrait avec des perturbations ne concernant que le nord ou descendant plus au sud, voire jusqu'aux Pyrénées, suivant les jours. Les températures resterait globalement inférieures aux normes, seuls les rivages méditerranéens profiteraient de T850 tout juste estivales.

Si Mistral il y a, les effets de foehn maintiendrait des valeurs élevées en surface sur cette région mais risquerait aussi de soumettre la Côte d'Azur à des retours d'est actifs.

 

Comme dit plus haut, le SE est exposé à des fortes pluies, bien que cela soit minoritaire pour l'instant (à la louche 1/4) mais les signaux sont bien présents en début de semaine.

 

=> Argumentations :

Sur le début de semaine, le caractère incisif et actif du thalweg est bien noté par IFS, IFS ENS et GEFS notamment alors que GFS le minore avg-500.png

 

500.png

 

 

La possible circulation d'ouest devient compatible avec des creusements locaux et des séquences de vents forts :

 

avg-jet.png?run=run06model

xx_model-en-999-9-zz_modez_2021072800_222_1642_449.thumb.png.269b5406deb0f397630bdcb0223f0133.png

 

Bien que ce soit une échéance déraisonnable pour un déterministe, cette modélisation d'IFS s'inscrit parfaitement dans la configuration globale décrite et illustre aussi le potentiel de creusement.

 

J'étais en fait passé pour n'écrire que quelques lignes .... :D

  • J'aime 20
  • Merci 7
Link to post
Share on other sites

Posted
Colombier (42) , Alt. 1030 m
il y a 23 minutes, _sb a dit :

J'étais en fait passé pour n'écrire que quelques lignes .... :D

Merci pour les quelques lignes et chapeau j'ai presque tout compris (enfin je crois).

 

Les configurations de base de ECMWF sont tjs les mêmes et utilisées pour classer les différents panels, et plus il y a de panel dans une configuration, plus elle a de chance de se produire  ?

 

Je résume : Pour la semaine du 2 au 8, défilé de perturbations et dégradé NW/SE. Globalement, il ne va pas faire très beau, ni très chaud avec potentiellement du vent hormis sur le quart Sud Est où ça dépendra des jours.

 

Je conçois tout à fait que mon résumé (dans la mesure où il est juste) soit frustrant pour @_sb ou pour tout posteur argumentant sa prévision sur ce forum. J'en suis désolé mais la semaine semble bien se prêter à ce résumé ultra synthétique.

 

 

Edited by metre3
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

BARO LUDIQUE, bulletin n°7 : la pluie défile, défile, défile...

 

Commentaires :

 

  • Un flux d'Ouest en plein cœur de l'été pourrait bien apporter son lot de perturbations, le tout dans une ambiance respirable et en dessous des normes.
  • Le SE, à l'écart des flux perturbés depuis fin juin, devrait avoir également son lot de pluie, à suivre...
  • Une fiabilité assez élevé malgré l'échéance encore assez éloignée

 

Les prévisions pour la semaine suivante sont proposées sur les liens suivants :

Groupe facebook du BARO LUDIQUE / page web du BARO LUDIQUE 

 

 

210728042403848740.png

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

 

Il y a 1 heure, metre3 a dit :

Et c'est pas gagné les -0.5°c encore

 

Il est vrai que d'un point de vue thermique, l'été 2021 n'est pas spécialement frais jusqu'ici. Au hasard pour illustrer avec deux graphiques pris sur IC, températures moyennes en juillet à Paris et Toulouse sur le siècle dernier (je ne préfère pas montrer juin, çà devrait aller). Côté températures, même si les Tx ont un peu de mal à décoller, il me semble que juillet n'est pas très éloigné des normales climatiques. En effet, qu'est ce qu'une anomalie thermique négative de quelques dixièmes de degrés sur un mois ? Maintenant, comme c'est par endroit très humide, je peux comprendre que soit parfois évoqué un été pourri. Mais le changement climatique doit modifier notre perception, au point que les étés précédents, pourtant parmi les plus chauds enregistrés, commençaient sans doute à être considérés par une masse de gens comme la norme.

 

 

graphique_infoclimat_fr.jpeg.a8967a2504482ceb0d76104b72d138af.jpeg

 

427380405_graphique_infoclimat.fr(1).jpeg.5c27b6d3b401da91f19595f4427f43f5.jpeg


 

  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites

Posted
Colombier (42) , Alt. 1030 m
il y a 14 minutes, Cers a dit :

 

 

Il est vrai que d'un point de vue thermique, l'été 2021 n'est pas spécialement frais jusqu'ici. Au hasard pour illustrer avec deux graphiques pris sur IC, températures moyennes en juillet à Paris et Toulouse sur le siècle dernier (je ne préfère pas montrer juin, çà devrait aller). Côté températures, même si les Tx ont un peu de mal à décoller, il me semble que juillet n'est pas très éloigné des normales climatiques. En effet, qu'est ce qu'une anomalie thermique négative de quelques dixièmes de degrés sur un mois ? Maintenant, comme c'est par endroit très humide, je peux comprendre que soit parfois évoqué un été pourri. Mais le changement climatique doit modifier notre perception, au point que les étés précédents, pourtant parmi les plus chauds enregistrés, commençaient sans doute à être considérés par une masse de gens comme la norme.

 

Il me semble que c'est relativement humain (en particulier chez homo modernus) de ne pas mémoriser la perception des 30 dernières années, si déjà on garde le souvenir que dans les 10 dernières il y a déjà eu des étés comme celui ci, c'est un moindre mal.

  • J'aime 2
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
Il y a 2 heures, metre3 a dit :

Les configurations de base de ECMWF sont tjs les mêmes et utilisées pour classer les différents panels, et plus il y a de panel dans une configuration, plus elle a de chance de se produire  ?

 

Oui, c'est ça, on reste dans une démarche probabiliste. Il y a 6 régimes prédéfinis pour chacune des 4 saisons (cf le lien donné, en Annexe pour retrouver les configurations-types). Celle que je donne en référence est naturellement pour l'été (SUM).

Le chiffre entre parenthèses indiquent le nombre de membres de l'ensemble qui appartiennent au cluster considéré. CTR indique la présence supplémentaire du run de contrôle. Les clusters rouges sont les clusters peu significatifs (< 5 membres). Si un cluster est vide, c'est qu'aucun membre ne prend cette configuration.

Ne pas oublier que cela donne une moyenne hebdomadaire, une vision basse fréquence. À l'intérieur de ce signal global, différentes configurations hautes fréquences (1,2 voire 3 jours) peuvent se succéder.

 

Il y a 2 heures, metre3 a dit :

Je conçois tout à fait que mon résumé (dans la mesure où il est juste) soit frustrant pour @_sb ou pour tout posteur argumentant sa prévision sur ce forum. J'en suis désolé mais la semaine semble bien se prêter à ce résumé ultra synthétique.

 

Ne sois pas désolé, c'est le principe d'un forum. :)

Il est ouvert à tous :

- dans le respect de la charte,

- dans le respect des règles communément admises,

- dans le respect des avis divergents pourvus qu'un minimum d'arguments soient apportés (pour éviter l'effet "Café du commerce" ou les contre-vérités),

- avec les niveaux de chacun,

- avec les erreurs et méconnaissances de chacun,

- avec les questions de chacun ;)

 

Il y a 2 heures, greg13 a dit :

BARO LUDIQUE, bulletin n°7 : la pluie défile, défile, défile...

 

Je te trouve très optimiste pour les températures de la moitié nord. Plus proches des 20°C que des 25°C hebdomadaires, selon moi.

La descente de la barocline que les modèles prévoient inciterait à penser que des fortes pluies impacteraient plus au sud que ces dernières semaines et des pluies faibles à modérées vers le nord. À suivre car malgré une échéance qui se rapproche, c'est encore assez flou.

 

MF envoie une configuration NAO+ sur sa dernière modélisation :

 

regimes.png.8509fd4f00eeaad4a99f0fe25e5cbbc4.png

 

GFS illustre cette baisse progressive de la barocline et l’accélération du Jet :

 

GFS_Jet.gif.gif

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Gambais (78) - Altitude : 100 m et Guyancourt (78) pour le travail
Il y a 5 heures, metre3 a dit :

Il me semble que c'est relativement humain (en particulier chez homo modernus) de ne pas mémoriser la perception des 30 dernières années, si déjà on garde le souvenir que dans les 10 dernières il y a déjà eu des étés comme celui ci, c'est un moindre mal.

Et c'est bien dommage, par contre certains vont retenir le score d'un match de foot d'il y a plus de 30 ans, genre de chose dont je me contrefiche totalement, pour eux, c'est la météo dont ils se fichent. Je sais qu'actuellement, j'explique au boulot  à beaucoup de personnes, que ce sont les étés derniers qui étaient "anormaux" et pas celui-ci. Même des gens de ma génération ne se souviennent pas (ou ne veulent pas se souvenir) des fameux étés dits "pourris", nous sommes des  ovnis dans la population. 9_9

 

Mais bon, c'est le cas dans beaucoup de domaines, cela explique que dans les Entreprises, certaines méthodes reviennent cycliquement, on avait "oublié" qu'elles marchaient ou ne fonctionnaient pas au contraire.

 

Ce qui est dommage, c'est qu'à l'époque où maintenant tout est archivé numériquement et facilement accessible, on fasse toujours les mêmes oublis ou les mêmes erreurs ...

  • J'aime 11
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Ce matin les pluies ne s’annoncent pas si importantes que cela notamment sur la partie centrale du pays.

 

CD7C1D24-0BDB-4938-8647-7A91BFA69947.jpeg

0A2504F8-1885-405C-A5D4-5CC792038C74.jpeg

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

On jugera l'été au 1er septembre mais vu ce qui est modélisé jusqu'au 10 aout et toute la pluie qui tombe depuis la mi juin, les orages dévastateurs, les gouttes froides et parfois les coups de vents, non cet été n'est pas dans la normalité.

 

Tous les modèles ce matin présentent une synoptique d'octobre avec des températures de septembre pour la fin d'échéance. Les hautes pressions sur les acores sont remarquables ce qui signifie que c'est bien ancré avec des BP qui glisse le long de son flanc est, et ca risque de le rester un bon moment. En tout cas cette nouvelle semaine sera loin d'être fameuse sur le pays à part sur un petit quart sud est

 

ECMOPEU00_192_1.png

 

GEMOPEU00_192_1.png

 

Quelle anomalie dingo

 

cfs-avg_T2maMean_eu_1.png

 

 

Edited by Avallon89
  • J'aime 7
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...