Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 2 août au 8 août 2021, prévisions météo semaine 31


Recommended Posts

Il y a 1 heure, herve0091 a dit :

Ce matin les pluies ne s’annoncent pas si importantes que cela notamment sur la partie centrale du pays.

 

CD7C1D24-0BDB-4938-8647-7A91BFA69947.jpeg

0A2504F8-1885-405C-A5D4-5CC792038C74.jpeg

 

Souvent n'implique pas nécessairement beaucoup😛 Les quelques dégradations pourraient passer assez rapidement (pas de caractère stationnaire), et en fonction de l'intensité et la localisation des précipitations, certaines zones recevraient moins que d'autres. Ensuite, on peut regarder les ensembles et se poser le genre de question : quelle est la probabilité d'avoir les 4 mm cumulés prévus à Blois par le déterministe GFS au 8 août prochain ?

 

 

graphe13_10000___1.30644_47.579_Blois.gi

 

 

 

  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites

Le 29/07/2021 à 09:02, Avallon89 a dit :

On jugera l'été au 1er septembre mais vu ce qui est modélisé jusqu'au 10 aout et toute la pluie qui tombe depuis la mi juin, les orages dévastateurs, les gouttes froides et parfois les coups de vents, non cet été n'est pas dans la normalité

Comme tu le dis, je pense qu'il faut se garder de tirer des conclusions alors qu'il reste encore un mois.

Pour le moment les précipitations sont fortement excédentaires avec quand même d'importantes disparités selon le mois et selon la région (même si l'arc méditerranéen notamment a échappé à la pluie) tandis que l'indicateur national de température est légèrement excédentaire (+0,4°C / à la normale 91-2020), donc on peut dire que les deux premiers mois d'été sont "normaux" de ce point de vue là , même si, on l'a rappelé sur le forum de la période précédente, on perd un peu le sens de la normalité objective 😉

 

EDIT : MF vient d'ailleurs de rédiger un article sur le même thème 

Citation

La pluviométrie particulièrement abondante de cet été pèse de façon déterminante sur l’impression d’été « pourri », mais les températures sont néanmoins supérieures de 1,1 °C par rapport aux normales de 1981-2010 à l’échelle du pays, et l’ensoleillement est très proche de la normale sur la plupart des régions

Si quelqu'un sait d'ailleurs pourquoi ils raisonnent toujours sur la normale 81-2010 je suis preneur

Edited by barbe31
Addition article Météo France
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Carlat - 780m

Le run 0Z du jour de CEP donne le tournis pour le Sud de la France à l'horizon 7/8 août. Entre -7 et -8 degrés d'anomalies sur la température à 850hPa.

GFS 6Z n'est pas trop éloigné bien que moins extrême.

  • J'aime 2
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
48100 Montrodat
Il y a 12 heures, herve0091 a dit :

Ce matin les pluies ne s’annoncent pas si importantes que cela notamment sur la partie centrale du pays.

 

CD7C1D24-0BDB-4938-8647-7A91BFA69947.jpeg

0A2504F8-1885-405C-A5D4-5CC792038C74.jpeg

 

Sans aucune animosité, je voudrais juste te signaler que balancer des cartes de précipitations à J+10 relève de la pure science-fiction...... Et utilise le conditionnel plutôt que le présent :)

  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Les déterministes sont en accord ce soir pour voir une nouvelle séquence zonale assez prononcée pour la saison avec une barocline basse en latitude en milieu de semaine prochaine.La formation d'une nouvelle cyclogenèse en sortie gauche de jet n'est pas exclue.A confirmer néanmoins sur les prochaines sorties et les ensembles vu l'échéance importante:

 

ECM1-168.GIFgfs-0-168.png

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
St Germain les Corbeil

Incertitude ce soir concernant l'interaction plus ou moins marquée de l'anomalie de surface situé en sortie gauche du jet qui sera situé mardi sur le proche atlantique:

image.png.5a18bb5fe1580068e4312598a3e539ca.pngimage.png.88cbf518c06ec39960d27fe0f01349c2.png

 

L'anomalie interagit peu sur ARPEGE et UKMO avec par conséquent un temps relativement calme en milieu de semaine. Sur GFS au contraire, l'anomalie  développe un corps pluvieux très costaud avec à la clé un temps exécrable pour mercredi marqué par une fraicheur remarquable pour la saison.

Modele GFS - Carte prévisions

 

+Cette anomalie serait juste une entrée, le plat principal arriverait jeudi avec un important complexe dépressionnaire s'installant sur le Proche Atlantique. Au menu, une grande fraicheur sous les passages pluvieux et une traine active, orageuse et venteuse. Le mauvais temps s'étendrait plus ou moins vers le sud selon les modélisations mais le pourtour méditerranéen  semble encore bien s'en sortir. 

 

+ Le weekend est incertain, la cyclogenèse pourrait enfin se faire plus à l'ouest avec donc un redressement du flux. Une accalmie avec une hausse  des températures est envisageable.  Cette accalmie serait probablement suivi d'une dégradation orageuse. 

 

 

Cette fraicheur potentiellement très marquée contrasterait avec la chaleur invraisemblable qui règne sur la Méditerranée centrale et orientale et qui atteindrait son paroxysme en milieu de semaine avec des températures proche du record continental.

image.png.d77ad6158ae902ab1da31f2754759060.png Modele GFS - Carte prévisions

 

 

 

  • J'aime 11
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
Il y a 2 heures, faycal a dit :

le plat principal arriverait jeudi avec un important complexe dépressionnaire s'installant sur le Proche Atlantique

 

Pour jeudi,il me semble que c'est plus qu'un complexe dépressionnaire qui est modélisé mais une vraie anomalie barocline  se creusant rapidement en sortie gauche de jet assez costaud pour la saison. Alors sa position et la chronologie du creusement reste encore a déterminer mais elle pourrait être à l origine d un coup de vent quelque part sur le pays.Les PE soulignent ce risque également maintenant. 

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

A plus long terme,je poste ici c'est plus une tendance pour la fin de topic et celui d'après,on constate sur les ensembles à l'échelle hémisphérique un changement de configuration avec des BG qui évolueraient de la Scandinavie vers la zone Groenlandaise avec pour conséquence une assez nette remontée en latitude de la zone barocline et une occupation des HG sur la Scandinavie.Jet orienté donc SO-NE.Est-ce que cela suffira pour rompre la récurrence des gouttes froides sur notre zone? Pour l'instant les ensembles auraient tendances à valider majoritairement ce changement avec un Z500  qui seraient en hausse sur le pays.C'est encore loin mais c'est à suivre pour la suite de notre été:

 

animlvb1.gif

 

https://www.meteociel.fr/cartes_obs/gens_panel.php?modele=0&mode=1&ech=240&size=

 

graphe_ens4vgm1.php.gif102751984_Sanstitre1.jpg.23561ffc6114b2a6570c7b3cc01c30a7.jpg

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
L'Oudon, entre Saint-Pierre-sur-Dives et Livarot, Pays d'Auge (Calvados)

Oui j'ai l'impression que depuis quelques jours on sent une tendance assez nette à un retour franc des conditions anticycloniques par l'ouest à partir du 9 août. Mais c'est encore loin et hors topic...

  • J'aime 4
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Carlat - 780m

GFS modélise une dégradation pluvieuse qui balayerait toute la France le weekend prochain, avec des températures ne dépassant pas les 14-15 degrés sur le Massif Central.

Le run de la veille faisait entrevoir une possibilité de pic temporaire de chaleur au même moment. Les choses semblent encore loin d'être calées.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

il y a une heure, emppapy a dit :

GFS modélise une dégradation pluvieuse qui balayerait toute la France le weekend prochain, avec des températures ne dépassant pas les 14-15 degrés sur le Massif Central.

Le run de la veille faisait entrevoir une possibilité de pic temporaire de chaleur au même moment. Les choses semblent encore loin d'être calées.

 

Ok, c'est une preuve que le scénario déterministe n'a pas de grande valeur à J7. Que dit l'ensemble ? Peut-on en tirer quelque chose pour dégager une tendance par une approche probabiliste ?

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
il y a une heure, emppapy a dit :

GFS modélise une dégradation pluvieuse qui balayerait toute la France le weekend prochain, avec des températures ne dépassant pas les 14-15 degrés sur le Massif Central.

Le run de la veille faisait entrevoir une possibilité de pic temporaire de chaleur au même moment. Les choses semblent encore loin d'être calées.

:)

D'où l'intérêt de relativiser les déterministes au-delà de 4-5 jours surtout dans la récurrence actuelle, et de prendre du recul en les mettant en perspective.

 

En image :

GFS 00Z d'aujourd'hui pour samedi matin :

 

500.png?run=run00model

 

GFS 18Z d'hier pour la même date :

 

500.png?run=run00model

 

GFS 12Z d'hier pour la même date :

 

500.png?run=run00model

 

Curieusement, GEFS donne une même information sur les trois mêmes runs pour la même échéance.

 

EDIT : grillé par @Cers ! :D

Edited by _sb
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Carlat - 780m

Effectivement, l'ensemble dit plus ou moins la même chose que le déterministe. Mais je ne comprends pas bien ce qu'on peut en conclure.

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

Un régime zonal perturbé est prévu. La zone barocline est assez basse en latitude, disons entre le 40e et le 55e parallèle. Elle est matérialisée par un gradient thermique horizontal modéré et un courant jet d'ouest en forme, plus ou moins ondulant.

 

iconeu-6-45.png?6


arpegeeur2-5-45.png?6

 

 

Un diagramme de Hovmoller fait apparaître pour les prochains jours une certaine stationnarité en longitude concernant le vent méridien (grosso modo composante nord à l'ouest du méridien de Greenwich, composante sud plus à l'est), la France étant alors sous l'influence d'un creux à l'échelle de la semaine (variabilité basse fréquence). Les échanges méridiens resteraient quand même faibles.

 

http://www.atmos.albany.edu/student/ventrice/real_time/timeLon/v.200.total.30.30N-60N.gif

 

L'indice NAO est plus utilisé en hiver, mais on voit qu'il grimpe, en raison d'un anticyclone des Açores bien ancré et de basses pressions prévues au voisinage de l'Islande :

 

nao-index.thumb.JPG.5c87abee12534051f3d38d903e22052b.JPG

 

La semaine débute avec la persistance d'air froid en altitude et de l'instabilité principalement sur la moitié nord de la France, avec le passage d'un talweg secondaire de lundi à mardi (cf première carte au-dessus). Des pluies, des averses parfois orageuses sur le nord et le nord-est sont attendues.

 

icond2eps-1-27-0-20.png?01-13

 

icond2eps-1-45-0-0.png?01-10

 

De mardi à mercredi, un nouveau talweg assez discret va se manifester par l'ouest. La perturbation n'est pas encore correctement appréhendée à l'heure actuelle, mais des pluies pourraient concerner une bonne partie du pays, le sud n'étant pas épargné (il serait même privilégié ?) :

 

iconeu_euw-2-69-0.png?01-11

 

iconeu-24-72-0.png?01-11


arpege-24-72-0.png?01-12

 

Dans le même temps, une nième anomalie cyclonique au-dessus de l'Atlantique progressera vers l'est. La cyclogenèse varie encore suivant les simulations ; le système frontal associé devrait arriver dès jeudi sur la France, donnant à nouveau des précipitations d'ouest en est, plutôt sur le centre-ouest et la moitié nord (cf. carte de probabilité ci-dessous). La relative fraîcheur persiste, avec une anomalie thermique négative à 850 hPa.

 

EDE1-96.GIF?01-12

 

EDE100-96.GIF?01-12

 

gensprob-21-120.png

 

En fin de semaine, une onde de Rossby se propagerait mais il existe quelques incertitudes liées à des décalages spatio-temporels, et c'est tout naturel à cette échéance. Les ensembles IFS et GEFS diffèrent sensiblement, mais pas dans les grandes lignes.

 

522_564_1-8-2021.JPG.abf206b433f2615d6af22ab2289b2810.JPG

 

EDH1-144.GIF?01-12

 

gensnh-31-1-138.png

 

Une advection chaude samedi en aval du talweg est possible par le sud, suivie d'une plausible dégradation durant le weekend ? La situation est bien entendu à clarifier. A long terme, le champ de géopotentiel remonterait et des conditions plus sèches et ensoleillées pourraient revenir (pour combien de temps ?). Les températures seraient plus proches des normales saisonnières.

 

Voici par exemple deux diagrammes IFS, à Nancy et Toulouse.

 

En bref, on y observe :

 

- des températures à 850 hPa en deçà des normales climatiques de lundi à vendredi ;

- le signal d'une advection chaude en fin de semaine, plus marquée au sud ;

- un nouveau rafraîchissement ensuite, mais une augmentation plus nette de la dispersion sur les températures dans le sud-ouest à long terme ;

- des précipitations fréquentes sur le nord et l'est tout au long de la semaine, le passage du talweg de courte longueur d'onde mardi est visible à Nancy sur le graphe du Z500 ;

- dans le sud-ouest, des signaux de pluie mercredi avec là aussi la signature du talweg sur le graphe Z500 ;

- des signaux de pluie le weekend ;

- une montée du géopotentiel sur le long terme.

 

 

render-gorax-green-004-6fe5cac1a363ec152

 

render-gorax-green-002-6fe5cac1a363ec152

 

 

Dans les régions méditerranéennes du sud-est de la France pour conclure :

 

- un temps certainement plus chaud ;

- des conditions dans l'ensemble plus sèches, mais de la pluie aussi est probable mercredi ;

- une remontée en moyenne du champ de géopotentiel, signe d'une probable influence anticyclonique grandissante. 

 

render-gorax-green-006-6fe5cac1a363ec152

Edited by Cers
  • J'aime 10
  • Merci 9
Link to post
Share on other sites

De l'autre côté de l'Atlantique, au voisinage de Terre-Neuve, dans la zone barocline mise en évidence ci-dessous par le fort gradient nord-sud de température à 1000 hPa (theta-e en violet), on observe des petits noyaux de maximum de vorticité (cyan) dus à un cisaillement de vent horizontal prononcé et localement une courbure cyclonique. Le champ de pression réduite au niveau de la mer est représenté en noir, l'espacement des isobares donne une indication qualitative sur l'intensité du vent en surface. On devine des petites déformations du champ de température par la circulation, dans une zone active de l'atmosphère où les advections QG sont présentes. Sur la deuxième figure, l'advection chaude en aval de l'anomalie est en rouge, l'advection froide en amont est en bleu. La CAPE est aussi affichée (jaune/rouge) : l'air chaud et humide d'origine subtropicale est instable.

 

barocline2.JPG.8eecd4708bda8f4aa6cd41e3a6be0fab.JPG

 

barocline3.thumb.JPG.461e73d2b025d22b4db9b48428df6c9b.JPG

 

Source : Eumetrain

 

L'anomalie de tourbillon située la plus à l'ouest (1006 hPa aujourd'hui à 14 h) est prévue de s'amplifier prochainement par interaction barocline. La cyclogenèse ne s'annonce pas exceptionnelle en soi, si ce n'est qu'à cette période de l'année les perturbations tendent à circuler à des latitudes peut-être plus septentrionales. On retrouvera la dépression mercredi au-dessus de l'Atlantique-Nord, parvenue à maturité. On identifie bien sur la figure ci-dessous la déformation prévue de la zone barocline et la signature des fronts chaud et froid formés associés à cette structure. Jeudi, la perturbation affecterait dans une certaine mesure la moitié nord du pays, alors que la France serait déjà concernée la veille par une onde à l'origine de pluies au sud.

 

21080412_0206.gif

 

A l'arrière se creusera un talweg atlantique qui apporterait une nouvelle dégradation sur le pays ce weekend, avec de possibles évolutions orageuses bien que l'instabilité devrait rester limitée. La configuration à venir ne permettrait pas à priori une advection chaude (même brève) aussi présente qu'on pouvait l'envisager encore hier. En mer Méditerranée, l'humidité de surface conjuguée à un transport de lapse rate en provenance d'Afrique du Nord y rendra les profils verticaux plus instables (l'inhibition convective rendant cependant le déclenchement de la convection difficile voire impossible) .

 

21080712_0206.gif

 

21080712_0206.gif

 

 

  • J'aime 6
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

Samedi, l'arrivée du talweg atlantique pourrait se traduire grosso modo par :

 

- une advection d'épaisseurs sur un quart sud-est, approximativement sur le Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes et PACA ;

- une augmentation de la confluence/convergence en BC et de la frontogenèse, du sud-ouest aux massifs de l'est, en association avec un peu d'instabilité ;

- un régime d'averses sur le nord-ouest (air froid en altitude, déstabilisation des profils verticaux).

 

Un certain dynamisme est donc attendu sur le pays, des précipitations parfois soutenues et à caractère orageux sont envisageables sur le centre-est en particulier. A J4, il y a naturellement des ajustements à prévoir lors des prochaines sorties de modèles, mais çà se décante petit à petit. Amélioration graduelle à prévoir par la suite.

 

iconeu-6-102.png?6

 

iconeu-2-102.png?6

 

 

Persistance d'une anomalie froide en Europe de l'ouest dimanche, tandis que l'Europe du sud et de l'Est cuit :

 

gens-0-6-126.png

Edited by Cers
  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Cette journée de samedi s'annonce maussade pour tout le monde ou presque.

De la pluie, des averses ou des orages, souvent accompagnés d'une ambiance venteuse des Charentes et du Poitou à la Bretagne jusqu'aux Hauts de France et aux Ardennes, peut-être aussi le haut-pays lorrain d'un côté (40 à 70 km/h), et sur les Cévennes et les Alpes de l'autre (60 à 80 km/h, voire 100 et + sur les crêtes alpines). La Tramontane sera également présente.

 

En altitude, on a des BG positionnés sur le Royaume-Uni étirant un thalweg vers les Açores. En surface, un complexe dépressionnaire centré sur l'Écosse pilote plusieurs fronts qui se succèderont sur la journée.

Sur un large sud-est du pays, une convergence (flèches grises) s'organise en surface à l'avant de ce complexe, entre deux crêtes de pressions (« A »). Elle pilote un étroit couleur chaud, très humide et très instable, originaire de Méditerranée.

 

PPVE89.thumb.gif.8b1b176d5ace628562a933747939101e.gif

--> Sur la moitié nord-ouest, plusieurs lignes d'averses se relaieront.

Durant la nuit prochaine, des averses parfois soutenues s'évacueront vers la Belgique et le Luxembourg. De la Bretagne aux Pays de Loire et au Cotentin, une nouvelle salve abordera le continent. Les régions allant de la Gironde à la Dordogne jusqu'à la Normandie les subiront durant la matinée tandis qu'une autre ligne approchera par la pointe bretonne.

Durant l'après-midi, ces lignes prennent une trajectoire nord-est. On les retrouvera du Limousin aux Ardennes pour la première, les autres lignes suivant derrière, jusqu'à la Bretagne. Elles progresseront vers l'Allemagne. Ces averses pourront être fortes et localement aller jusqu'à l'orage. En fin d'après-midi, ces averses faibliront, d'abord par l'ouest puis, en soirée, sur l'est.

Durant la nuit de samedi à dimanche, une nouvelle ligne d'averses attaqueront les côtes de la Vendée jusqu'à la Bretagne avant de se décaler vers l'intérieur en perdant de la vigueur.

Le vent sera également sensible, comme indiqué en introduction.

 

--> Sur la moitié sud-est, une forte advection chaude et très humide, associée à une convergence de surface bien structurée, alimentera un corps pluvio-orageux de la basse vallée du Rhône aux Alpes du nord et au Jura, ainsi que sur l'est du Massif central.

 

Ce système frontal lève à l'avant une étroite masse d'air chaude et très humide.

Les pluies débuteront cette nuit sur le Massif central. En début de matinée, alors que quelques coups de tonnerre sont déjà possibles sur l'est du Massif central, les premières averses impacteront la basse vallée du Rhône. Rapidement, elles se multiplieront et surtout s'intensifieront, principalement de l'Ardèche et de la Loire jusqu'aux Savoies et au Jura : les intensités, sur une bande assez étroite, pourraient être intenses et durables. Des ruissellements importants et des inondations locales sont anticipables. Une ligne étroite sera également présente sur le Gard avec des averses également sur l'est de l'Hérault et l'ouest des Bouches-du-Rhône. L'activité électrique pourrait être forte sur toute la zone concernée et la grêle s'inviterait sous certaines cellules.

Des averses, avec localement orageuses, circuleront aussi sur les piémonts pyrénéens et sur les Alpes du sud.

En milieu d'après-midi, ce corps orageux régressera rapidement en se dirigeant vers l'est et en perdant son intensité. Il s'évanouïra en début de soirée.

 

Cumuls sur 24h (samedi 00h->24h) prévus par AROME 03Z, aux conditions initiales imposées par AREPGE puis par AROME 00Z, aux conditions initiales imposées par IFS :

 

AROARP_RR24_20210807.png.c14ba071517eb6372754eca044284165.png

 

AROIFS_RR24_20210807.png.c6d2ade20c1a8625c4ff3bb5afb306d2.png

 

Cumuls sur 24h aussi, pour la partie sud-est, par les modèles italiens COSMO-M 12Z (Méditerranée, de résolution horizontale 0.047°, en haut) et COSMO-I 12Z (Italie, de résolution 0.02°, en bas) :

 

COSMO-I_zoom.png.c4b8ac58c6606a390d2eaef1a657a482.png


Advection chaude et humide au sud-est, advection froide et sèche par le nord-ouest, vue par le WRF de Kéraunos, résolution de 5 km :

 

THETAPRIMEW_850HPA_27.thumb.png.10318fe8c8ede1229598e6c77f6f7439.png

 

Indication de la MUCAPE par AROME 12Z :

 

cape.png?run=run12model

 

Enfin, le champ de pression en surface modélisé encore par Keraunos : l'advection chaude reste stable, canalisée par l'orographie et la vallée de pression bien visible du large des Bouches-du-Rhône et remontant la vallée du Rhône avant de s'orienter vers la Suisse. Sur la moitié nord, un thalweg classique traverse ces régions.

Dès que le complexe frontal du nord atteindra le nord-est, l'appel généré en Méditerranée cessera et les pluies sur le SE s'estomperont rapidement.

 

PMER_27.thumb.png.16f3ab4d09c0213c66552bd8ac8b79ef.png

Edited by _sb
changement de carte CAPE de Keraunos par celle d'AROME
  • J'aime 11
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...