Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 9 août au 15 août 2021, prévisions météo semaine 32


Recommended Posts

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a 22 minutes, Nico 14 a dit :

On note d ailleurs une différence sensible entre les 2 ensembles sur tes graphiques Cédric pour Toulouse. Sur l'EPS,la moyenne est supérieure ou égale à 20°du 12 au 17 ce qui n'est pas le cas sur GEFS. 

 

Oui, c'est surtout la précocité avec laquelle le déterministe européen s'éloigne de sa moyenne d'ensemble qui m'étonne le plus, cela voudrait dire que le risque d'entrer en canicule dés le milieu de semaine comme dans le sud-est finalement existe aussi pour le sud-ouest, mais les conditions au sol ne seront pas comparables donc je ne sais pas a vrai dire si on doit l'interpréter de cette façon, calquer la T850hpa c'est une chose, la T2m en est une autre.

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

  • Replies 119
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Tout le monde commet des erreurs, tout le monde peut se tromper, moi le premier. Certains peuvent dire qu'il trouve pénible qu'on te reprenne. Perso, quand je lis tes énormités, énormités que tu

Un certain effroi va saisir les offices de tourisme de la moitié nord au moins à la lecture des déterministes cep et gem de ce matin, le retour de l'été y devenant une embellie de 48 heures s'effondra

Bonsoir,   Une semaine qui pourrait voir une poursuite d'une circulation zonale en direction de l'Europe occidentale mais avec une remontée progressive de la zone barocline ce qui pourrait l

Posted Images

il y a 53 minutes, cédric du Lot a dit :

calquer la T850hpa c'est une chose, la T2m en est une autre

 

Exactement, le profil thermique vertical dans la couche limite peut-être complexe et pas forcément adiabatique l'après-midi, en fonction des conditions de surface, de la nébulosité, de l'humidité et du vent, du mélange, des advections, de la subsidence, etc. Toutefois, dans des conditions stables et ensoleillées, on peut généralement ajouter au-moins 10 à 13 °C à la T850 pour avoir une idée de la température maximale possible en plaine à cette période. La T850 peut aussi présenter des variations spatiales que masquent les cartes à l'échelle synoptique.

 

27 °C à 850 hPa peut conduire à une température de 42 °C en Provence et le même jour 37 °C dans le sud-ouest.

 

Edited by Cers
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
Il y a 1 heure, ggdu19 a dit :

Oui enfin attention, on arrive mi-août avec des sols plus humide quand juin 2019.

 

La puissance reçue sera plus faible en effet. Les sols plus humides pour une grande partie du pays, ce ne sera pas le cas sur le SE qui est très sec, comparable à l'aridité estivale habituelle en zone méditerranéenne, même plus par endroit.

 

-> Le SE aura très chaud.

-> Le SW probablement, avec un flux de SW, voire de SSW : le franchissement des Pyrénées s'accompagnera d'un « bon » foehn, accentuant les températures. L'inconnue, à ce jour, est la configuration de surface dans le golfe de Gascogne : pilotera-t-elle un flux de NW sur les côtes aquitaine, à W le long des Cantabriques jusqu'au massif pyrénéen, advectant humidité et relative fraîcheur ? Sur l'est de la Nouvelle aquitaine, l'Occitanie, une partie du Massif Central, les fortes chaleurs ne font guère de doutes.

-> Plus au nord, les températures seront en nette hausse, au moins jusqu'au week-end.

 

L'échéance se rapproche et l'engrenage s'initie depuis hier avec un décalage ouest et un renforcement progressif du dôme de HG. De la Méditerranée orientale, il vient se positionner en Méditerranée occidentale. Il sera en place dès mercredi, soit H72 / H96. La prévision est aussi robuste que peut l'être ce genre de bête survitaminée.

Ces HG se suffisent à eux-même pour insuffler des températures très élevées sur  une bonne partie SSE du pays.

Le thalweg atlantique influence le reste du pays en modulant positivement ou négativement suivant son axe et sa proximité, l'apport subtropical océanique. Par ailleurs, si la masse d'air serait globalement sèche, des advections humides sont tout à fait possibles selon des petits ajustements locaux. L'inconnue, cette fois, est la capacité de ces petits noyaux d'altitude à pouvoir aller jusqu'à des orages.

 

 

500.png?run=run00model

 

 

Pour moi, la situation est stable jusqu'au week-end.

IFS ENS 00Z illustre l'incertitude du week-end (H120 à H192 par pas de 24h) : à gauche, la moyenne d'ensemble du Z500 et l'écart-type normalisé sur les 30 derniers jours ; à droite, le Z500 déterministe et l'écart(type standard de l'ensemble.

 

IFSENS_Z500.thumb.gif.a9ee5bf8feb0fac37bb3300600c08be8.gif

 

La robustesse des 5 premiers jours de la semaine est mise en évidence sur les deux panels : à gauche par la couleur verte qui montre la stabilité de la prévision dans le temps, à droite par un écart-type non signifiant (< 2).

À partir du week-end, les choses paraissent se compliquer avec l'arrivée d'une onde levant une dorsale sur le Groenland. Les BG nord-Atlantique seraient alors pris en étau.

Si la prévision de cette dorsale est stable depuis plusieurs jours, son axe et son intensité reste débattue dans les modélisations. En ricochet, ça influe sur l'interface entre ces BG et notre bloc d'HG méditerranéens.

 

En prenant les T850, on observe que le déterministe (à droite) est au-dessus de la moyenne d'ensemble (à gauche).

On observe surtout que les isothermes n'évoluent pas tant sur le déterministe que sur la moyenne : ils couvrent les mêmes zones. En revanche, les écarts-types augmentent fortement avec l'échéance. Il me semble par conséquent qu'on a autant de dispersion vers une baisse des T850 que vers une hausse de ces mêmes T850 suivant la résistance des HG méditerranéens face à la lointaine levée groenlandaise.

 

IFSENS_T850.thumb.gif.5a8326a22ff36f673f68549eacf4efad.gif

 

Perso, un bloc méditerranéen de HG est difficile à bouger une fois en place. Plus encore si les BG, coincés, s'écoulent vers les Açores en venant gonfler les HG en aval. La configuration, avec de petites modulations hautes fréquences, pourrait persister longtemps.

Si les BG, au lieu de s'étirer vers le sud de l'océan, venait à trouver une porte de sortie vers l'Europe du nord puis l'Europe centrale ou orientale, nous pourrions trouver une jonction anticyclonique Groenland / Méditerranée avec un AA un peu plus influent que ces dernières semaines. Nous aurions alors une transition vers un temps de saison.

Ça, c'est plutôt pour le prochain topic, celui-ci semble quand même bien robuste :

 

- Très chaud au sud (T850 > 20°C sur plusieurs jours, avec foehn probable)

- Chaud au nord (T850 ~ 12°C sur le NW)

- Possibilité d'avections humides par des noyaux relatifs d'altitude circulant  sur le flanc ouest des HG.

- Possibilité de perturbations atténués en fin de semaine sur une frange NW du pays.

 

Peut-on comparer avec juin 2019 ? À lire certains posts, la comparaison se porterait sur le niveau atteignable des températures à 2 m, peut-être si des records absolus seraient en danger (46 et + ??). Ça dépendra naturellement des conditions de surface, mais je n'y crois pas vraiment, même pas du tout.

 

Edited by _sb
  • J'aime 12
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

il y a 58 minutes, Cers a dit :

27 °C à 850 hPa peut conduire à une température de 42 °C en Provence et le même jour 37 °C dans le sud-ouest.

 

Pour illustrer avec ARPEGE mercredi :

 

- premier sondage dans le SO,

- second sondage en PACA.

 

On voit que les profils de basses couches sont bien différents ! Les fortes advections chaudes en provenance d'Espagne sont associées à des EML et des inversions de température. Pour une même T850 de 22-23 °C dans l'exemple ici, la température à 2 m atteint ~ 34 °C dans le SE mais 26 °C au même instant dans le SO.

 

sondagearpegefr_303_567_84_0.png

 

sondagearpegefr_524_560_84_0.png

 

 

Sinon, les profils thermiques dans la couche limite de surface (non visible ici) sont quand même prévus largement sur-adiabatiques par GFS près du sol dans le sud de la France.

 

 

 

  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Il y a 2 heures, ggdu19 a dit :

Oui enfin attention, on arrive mi-août avec des sols plus humide quand juin 2019. Le résultat ne serait pas le même .

 

Oui et non

Au 28 juin, date du fameux 46°C à Vendargues, l'indicateur thermique MF est de 19.9°C en France

Au 18 août, il est encore de 21.1°C. Donc globalement, les possibles ont supérieurs à la mi août par rapport à fin juin. D'ailleurs, avant juin 19, on n'avait aucune TX absolue en juin dans les stations, toutes concentrées entre le 20 juillet et le 15 août.

 

Par contre, oui, l'humidité accumulée hors zone méditerranéenne va créer de gros échanges dans la basse atmosphère, car absorber cette humidité va pomper beaucoup d'énergie à la masse d'air. C'est ni plus ni moins qu'une donnée physique.

Donc certes, si c'est bien sûr la masse d'air qui va faire la différence, l'humidité sur l'hexagone va, à mon avis, être un gros élément écrêteur de TX.

  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites

Posted
Fléac 16730

Pour l'humidité, il me semble que beaucoup oublient que la canicule de juin 2019 était également arrivée sur des sols souvent humides (hormis près de la Méditerranée), raison pour laquelle les températures ont parfois eu du mal à grimper autant que prévu (sauf près de la Méditerranée donc).

 

Sauf que le ressenti n'en était pas plus agréable pour autant.. 

 

Par contre, je ne vois pas en quoi être à la mi-août pourrait limiter l'envoler l'envolée du thermo comparé à juin 2019. La période la plus chaude de l'année en France se situe entre la dernière décade de juillet et la première décade d'août, on en est donc plus proche que fin juin, non ?

 

 

  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

il y a 17 minutes, th38 a dit :

Oui et non

Au 28 juin, date du fameux 46°C à Vendargues, l'indicateur thermique MF est de 19.9°C en France

Au 18 août, il est encore de 21.1°C. Donc globalement, les possibles ont supérieurs à la mi août par rapport à fin juin.

 

il y a 10 minutes, Sawano a dit :

La période la plus chaude de l'année en France se situe entre la dernière décade de juillet et la première décade d'août, on en est donc plus proche que fin juin, non ?

 

Je pense que ggdu19 voulait dire que la puissance solaire reçue diminue après le solstice (cela influe sur l'évolution diurne de la couche limite, mais encore peu en août). Comme le système terre-atmosphère a une inertie en quelque sorte, il y a un décalage entre l'énergie reçue et les températures des masses d'air qui sont en effet globalement plus chaudes en juillet-août.

Edited by Cers
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m
il y a 3 minutes, Cers a dit :

 

 

Je pense que ggdu19 voulait dire que la puissance solaire reçue diminue après le solstice (cela influe sur l'évolution diurne de la couche limite, mais encore peu en août). Comme le système terre-atmosphère a une inertie en quelque sorte, il y a une décalage entre l'énergie reçue et les températures des masses d'air qui sont plus chaudes en juillet-août.

Oui c'est tout à fait ça ^^.

 L'analyse de @_sb est un très bon résumé de la situation à venir.

  • J'aime 4
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Une advection de lapse rate à l'étage moyen et une forte instabilité convective (CAPE > 2 kJ/kg) sont à envisager de jeudi à samedi prochain sur la France du SO au NE. Avec des inversions et dans un contexte de subsidence de grande échelle, les profils seront aussi souvent fortement inhibés. Il est possible que la convection parvienne néanmoins à se déclencher par endroits au gré de forçages locaux (convergences de surface, orographie), en particulier vendredi là où la CIN serait moindre. Mais même la présence de CAPE et une faible inhibition ne garantissent pas une convection profonde !

 

Voici un exemple de profil très instable prévu par GFS (notez quand même la subsidence, omega en bleu, tout à gauche du diagramme thermodynamique) :

 

gfs_2021080806_129_47.75-6.75.png

 

Le modèle réagit quant aux précipitations en soirée :

 

132-590.GIF?08-6

 

On retrouve des valeurs de CAPE aussi élevées chez IFS par exemple, et des signaux de précipitations convectives sur la carte de réflectivité radar simulée.

 

Dans les diagrammes, là aussi les signaux de pluie restent présents en fin de semaine, comme à Dijon :

 

render-gorax-green-002-6fe5cac1a363ec152

Edited by Cers
  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
Il y a 1 heure, Cers a dit :

Dans les diagrammes, là aussi les signaux de pluie restent présents en fin de semaine, comme à Dijon :

 

render-gorax-green-002-6fe5cac1a363ec152

 

J'y vois aussi une autre indication, c'est l'élévation de la crête de HG vers le nord qui se maintient. Sur la plume du Z500, on gagne de l'incertitude après du 13 mais le tube reste malgré tout bien haut. Les scénarios entrevoyant une baisse significative du champ se comptent sur les doigts d'une main. Cela accentue le caractère solide et durable de la configuration sur le sud de la France.

La plume des T850 : le tube principal, de façon cohérente avec l'évolution du Z500, est entre 15 et 20°C.

Quant aux précipitations décrites, on peut ajouter à l'analyse de Cers la configuration d'altitude. Le Jet devrait se renforcer tout au long de la semaine sur les Îles britanniques, autour des 200 km/h, même plus, davantage W à WSW en début de week-end et s'orientant WSW à SW en fin de week-end. En bordure, une large partie NNW du pays serait en divergence et des advections humides devraient voir le jour.

 

Le diagramme d'Angers montre la même stabilité de la configuration jusqu'à vendredi inclus. Ensuite, la dispersion est plus prononcée qu'à Dijon, illustrant les possibilités d'approche des BG scandinave et surtout du thalweg associé. Le même constat se retrouve plus au sud, pour Bordeaux par exemple.

 

IFS_ENS_Angers.thumb.png.80e9837a1232707bbbf2058ef981be90.png

 

Une autre façon de voir est l'épaisseur entre les niveaux 500 et 1000 hPa. Cette épaisseur est directement liée à la température moyenne de la masse d'air (entre la surface et les 500 hPa) : plus l'épaisseur est importante, moins l'air est dense et plus sa température est élevée. ECMWF fournit gracieusement ces cartes où chaque rond représente un membre de l'ensemble, un rond avec une croix ou un rond jaune à l'intérieur indique que c'est le déterministe ou le contrôle. La taille des ronds est proportionnelle aux nombres de membres.

Pour H+120 (vendredi 00h) :

 

IFSENS_Thk_120.png.7501c911937eccd8f320224fc2f6f98e.png

 

L'épaisseur 564 dam (couleur bordeaux) est déjà estivale. L'épaisseur serait déjà > 582 au sud d'une ligne Bordeaux-Gênes et entre 570 et 582 au nord. La carte ne montre pas d'hésitations perceptibles, les couleurs ne se chevauchent pas.

 

À H+192, à l’extrémité du topic :

 

IFSENS_Thk_192.png.1563d3311151bf3e73ec85f55a2cb704.png

Les chevauchements sont plus nombreux. La 582 serait susceptible d'englober les régions au sud d'une ligne Nantes-Milan, avec une extension possible vers le NE (déterministe). Dans ce cas, la forte chaleur aurait gagné du terrain. Dans le même temps, la 576 pourrait atteindre la Méditerranée, la forte chaleur aurait régressé.

La ligne de base 564 effleurerait la Manche et sa pénétration sur nos côtes normandes ou bretonnes serait anecdotique.

Par ailleurs, sur l'océan, le flux s'accompagne d'une masse à 570 / 576 dam d'épaisseur (ronds beiges), ce qui tempérerait bien peu l'atmosphère (en excluant la présence de l'humidité).

Nonobstant les conditions de surface et d'humidité qui pourraient tempérer, la masse d'air resterait très chaude dans tous les cas.

Edited by _sb
  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Posted
La Grande-Motte (34)

33/35ºC déjà dans le SE pour mardi, mais c’est à partir de mercredi qu’on pourra parler de canicule avec le début de l’épisode, bien modélisé par ARPÈGE. Peut être une petite surestimation ( surtout pour les Tn ) mais ça montre le potentiel en sachant qu’il devrait faire plus jours les jours suivants! Il faudra aller sur la plage pour trouver un peu d’air.


A suivre les sorties du soir ;) 
 

E598CA81-02A5-4189-AE28-D8AFD84FB415.png

1C83CDEB-1BB2-4CB6-B88A-D8FDC1FD1B72.png

9B33B724-07BA-4D49-BEC6-DB8FC857599E.png

  • J'aime 4
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
il y a 43 minutes, GrandMottois a dit :

il devrait faire plus jours les jours suivants!

 

:D

On s'approche pourtant plus de l'équinoxe d'automne que du solstice d'été !

 

 

Pour changer de modèles, COSMO-ME pour lundi et mardi 16h heures françaises illustre le réchauffement de la masse d'air jusque sur les reliefs. Quant à la Sardaigne, elle nous montre le potentiel sur le SE pour ces prochains jours. Les fronts de brises détermineront les secteurs aux plus hautes Tx.

 

COSMO-ME.thumb.gif.0c4424e1d6a9ac79729e54108afccdb8.gif

  • J'aime 3
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
La Seyne sur mer

Reste à déterminer l'intensité de cette chaleur.

 

Mais cette vague de chaleur ne changera pas l'impression laissé par cet été, à savoir un été aux températures de saison.

 

Quand je prend la ville qui a le + souvent le + de jours au dessus de 35°, c'est à dire Carpentras, c'est la "dèche" cette année, elle va se situer dans une moyenne basse, probablement entre 2018 et 2016.

 

Nombre de jours au dessus de 35° :

 

2003 : 52
2016 : 19
2017 : 32
2018 : 22
2019 : 38
2020 : 13
2021 au 08 août : 7

 

Edited by moumou31
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Pamiers (09)
il y a 57 minutes, moumou31 a dit :

Reste à déterminer l'intensité de cette chaleur.

 

Mais cette vague de chaleur ne changera pas l'impression laissé par cet été, à savoir un été aux températures de saison.

 

Quand je prend la ville qui a le + souvent le + de jours au dessus de 35°, c'est à dire Carpentras, c'est la "dèche" cette année, elle va se situer dans une moyenne basse, probablement entre 2018 et 2016.

 

 

Sur la mer peut être mais pas chez moi.

Edited by Gouf09
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

il y a une heure, moumou31 a dit :

Reste à déterminer l'intensité de cette chaleur.

 

Mais cette vague de chaleur ne changera pas l'impression laissé par cet été, à savoir un été aux températures de saison.

 

Quand je prend la ville qui a le + souvent le + de jours au dessus de 35°, c'est à dire Carpentras, c'est la "dèche" cette année, elle va se situer dans une moyenne basse, probablement entre 2018 et 2016.

 

Nombre de jours au dessus de 35° :

 

2003 : 52
2016 : 19
2017 : 32
2018 : 22
2019 : 38
2020 : 13
2021 au 08 août : 7

 

 

Sans vouloir te contredire, mais tu fais les mêmes remarques que Mr Toulemonde pour qui les 5 derniers étés sont devenus "les étés normaux".

 

Hormis une dernière décade d'août d'une froidure jamais vue, cet été va se terminer plus chaud que la normale.

A Carpentras tu as déjà 7 Tx au dessus de 35°C, le contrat à l'aune des normales pré 2010 est déjà rempli. Et tu vas en empiler une bonne série à partir de mercredi...

 

Donc non, et de qui plus est pour le pourtour méditerranéen, l'été 2021 ne va pas se situer dans le moyenne basse.

Après c'est vrai, l'impression, liée à une pluviométrie fréquente et un ensoleillement déficitaire est une autre histoire.

  • J'aime 15
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
La Grande-Motte (34)

Et la station de Carpentras a été changé l’année dernière si je ne dis pas de bêtise cause surchauffe si quelqu’un peut confirmer ;) 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Indéniablement une sacrée évolution en 2 jours ou on passe d'une semaine banale à un possible début d'alerte orange au sud. 

Les prev automatisées commencent à s'exciter un peu avec 34 à Lyon pendant 5 jours par exemple. Et on grappille chaque jour un peu plus. Le tube t850 est désormais unanimement autour de 20 sur la moitié sud, ce plusieurs jours. 

 

Effectivement la première canicule de l'été devient une hypothèse sérieuse. Le nord en sursis mais les diagrammes gonflent chaque jour un peu plus. Pas très bon signe tout ça... 

 

Ce qui est certain c'est que les jours les plus chauds de l'année sont en vue un peu partout. 

Edited by edd
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)
il y a 21 minutes, GrandMottois a dit :

Et la station de Carpentras a été changé l’année dernière si je ne dis pas de bêtise cause surchauffe si quelqu’un peut confirmer ;) 

HS : un  topic complet et dédié existe

 

 

 

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Moi qui espèré enfin un été normal... 

Pour les glaciers alpins 

C est loupé, 40 le week-end du 15 Aout en Provence.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Depuis 2 ou 3 jours sur les run déterministes et le paramêtre température on peut remarquer une tendance assez nette et curieuse à s' écarter assez largement vers le haut de la moyenne des ensemble  . Au moins sur le sud-est du pays . Cette tendance semblant ensuite peu à peu suivis par le panel .

Edited by CP3
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Le quart SE du pays se dirige tout de même vers un épisode remarquable sur la durée,on en voit pas le bout sur le dernier IFS et la moyenne GEFS, le signal est fort.Toujours cette incertitude du SO au NE lié à l'évolution du talweg sur l'Atlantique.

 

animrkq7.gifanimybc2.gif

 

animmvb6.gif

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

Posted
Pamiers (09)

Sur CEP c'est canicule pour tout le sud. 
Sur GEFS c'est cantonné au sud est, pour le sud ouest je rejoins ce qui est dit au dessus. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
La Grande-Motte (34)

Sur PACA et basse vallée du Rhône c’est 37/40ºC modélisé pendant 7 jours consécutifs!

 

A voir ça déborde sur le prochain topic et on a des scénarios à dégradation entre dimanche et lundi. 

  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

l'IFS reste sur son option cut-off atlantique ce matin avec jonction HG med et Groenland qui provoque une circulation des BG plus proche à notre NE(rafraichissement temporaire au plus proche de cette circulation?)Mais ensuite le "dôme" de HG se remet en place avec toujours ce talweg sur l'atlantique pour finir  presque en configuration d'oméga,très dure à bouger.UKMO n'est pas loin de l'option cut-off,circulation lente du talweg pour GFS avec au contraire forte chaleur sur la façade est du pays.On voit très bien par ailleurs la progression EST-OUEST des HG  Med avec ce gif animé.On sort du cadre de ce topic,il va être temps d'ouvrir l'autre.:D

 

animddd4.gif

Edited by Nico 14
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...