Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Prévisions régions méditerranéennes - Octobre 2021


Recommended Posts

Posted
Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.

Octobre va commencer avec un bel épisode cévenol (le premier véritable de la saison, les précédentes fortes dégradations s'apparentant plutôt à des épisodes méditerranéens).

 

Les modèles ont tendance à accentuer les cumuls sur leurs dernières sorties et les 300 mm pourraient bien être dépassés dans les secteurs habituels entre Mont Lozère (Vialas et sa nouvelle Static, Villefort...) et Ardèche (Croix de Bauzon, Mayres etc...).

 

Les pluies orographiques devraient débuter dès demain.

Balayage orageux en fin d'épisode (fin de journée de dimanche / nuit de dimanche à Lundi) dans les plaines entre Est Hérault et Ouest PACA via le Gard (à voir si ça va pousser plus à l'Est jusqu'au Var lundi matin).

 

Épisode à surveiller à mon sens. L'EFI monte haut sur l'Ardèche notamment. Extension sur le versant atlantique à surveiller (côté Lozère / Haute-Loire / Loire)

 

xx_model-en-339-0_modez_2021100100_72_1152_519.thumb.png.7c0b1ad048b57fb1dff9c68e2f820098.png

  • J'aime 5
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

  • Replies 124
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

C'est le problème quand on regarde que les accumulations de précipitation des modèles sans regarder l'ensemble de la situation météo. Vendredi en fin de journée, situation à risque de fortes cell

Heureux de constater que l'analyse humaine reste pertinente face aux cartes brutes de précipitations. En effet, si ces dernières étaient pingres ces derniers jours pour une grande partie de PACA, l'an

Effectivement 1000m ce n'est pas commun, cela représente l'équivalent de 1500 ans de pluie à Paris ! Sinon ça me semble assez peu probable qu'on atteigne les 1000 mm à Villefort d'ici lundi matin

Posted Images

Posted
Arrigas, entre Causse et Cévennes, 15 mn à l'ouest du Vigan

En cette veille d'épisode méditérannéo-cévenolesque 😀, surprenant que le sujet ne soit pas encore ouvert !

Démarrage dans la nuit de samedi à dimanche, les modèles sortent du 200mm sur un axe assez habituel Le Vigan-Le Cheylard mais une fourchette 50-100l semble assez atteignable en plaine (moitié est 34, 30, 13 dans un premier temps).

Une ligne active devrait concerner aussi le littoral en soirée de dimanche.

A vos analyses !

A supp, créé en même temps que Vincent ;o)

Link to post
Share on other sites

Posted
St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
il y a 55 minutes, Vincent_L a dit :

Octobre va commencer avec un bel épisode cévenol (le premier véritable de la saison, les précédentes fortes dégradations s'apparentant plutôt à des épisodes méditerranéens).

 

Quelle est la différence entre les deux types d'épisodes ? Ce n'est pas blanc bonnet et bonnet blanc ?

Link to post
Share on other sites

il y a 15 minutes, mottoth a dit :

Quelle est la différence entre les deux types d'épisodes ? Ce n'est pas blanc bonnet et bonnet blanc ?

Les épisodes Cévenols touchent exclusivement le relief associer . Un épisode méditerranéen est un épisode qui touche les plaines voir le littoral et épargne les reliefs. Comme sont nom l'indique ils peuvent autant se produire sur les PO que sur le Var. L'épisode cévenol lui est propre aux Cévennes. Les médias ont tendance à généraliser le terme Cévenol à l'ensemble du bassin mais c'est complètement erroné. 

  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
15 km à l'est de Dijon
Il y a 1 heure, mottoth a dit :

Quelle est la différence entre les deux types d'épisodes ? Ce n'est pas blanc bonnet et bonnet blanc ?

 

A mon sens pour faire un Cévenol il faut une goutte froide dirigeant un flux de sud-sud-est à 700 hpa ce qui n'est pas le cas ici.

 

Icon simule des fortes lames d'eau sur toute la vallée du Rhône et même Isère, ça me parait plus conforme à ce flux de sud-ouest.

 

Link to post
Share on other sites

Il y a 1 heure, couleur du ciel a dit :

Les épisodes Cévenols touchent exclusivement le relief associer . Un épisode méditerranéen est un épisode qui touche les plaines voir le littoral et épargne les reliefs. Comme sont nom l'indique ils peuvent autant se produire sur les PO que sur le Var. L'épisode cévenol lui est propre aux Cévennes. Les médias ont tendance à généraliser le terme Cévenol à l'ensemble du bassin mais c'est complètement erroné. 

Et quand ça tombe à Olargues, c'est un épisode Carouxol, et à Mazamet un Sidobrol, sans oublier le Lacaunol 😅🔜

  • J'aime 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

 L'épisode semble assez bien cerné maintenant, avec plusieurs phases, d'abord cévenole, puis un balayage qui semble ralentir sa course vers la BVR et enfin une réactivation par le Sud dans la journée de lundi. Au final les cumuls pourraient être assez notables sur des zones étendues. Le Rhône pourrait bien réagir. A voir les mailles fines qui vont nous préciser tout ça, nottament pour la journée de lundi! Très intéressant à suivre ce début d'automne avec un épisode pluvieux toutes les semaines 🙂 Voici la version d'Icon de ce soir
 

iconeu-25-120-4.png

Edited by bru
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Trets (13)/Aix (13)

Oui clairement il y a du Rab pour les Cévennes avec un épisode sur 2 jours dans les sorties du soir.

 

Pour PACA; on ne « gagne » pas en revanche, le lent balayage est décalé dans le temps entre lundi AM et mardi matin 

Link to post
Share on other sites

Posted
Montpellier Hôpitaux - Facultés

Oui, il n’y a pas qu’ICON qui bouge les lignes lundi à l’E du Rhône (PACA).
Il se produit une variation sensible et récente sur la PE d’IFS sur les cumuls de précipitations.

 

Capture.JPG.e34c7690187481babe086a9c464f461d.JPG


Ici pris vers Aix en Provence, la courbe rouge de la CDF se démarque significativement des 3 derniers runs.
Cette augmentation des cumuls dans la distribution de l’ensemble devient remarquable dans les quantiles sup. suggérant une perte de fiabilité de la prévision, mais surtout des extrêmes possibles loin du max de la climatologie (ici 48mm) 
A la louche on aurait un SOT ente 2 et 3 pour quantifier ce risque de dérive, autrement dit porter une attention particulière aux prochaines sorties !

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
St Gély du Fesc- 10 km NNO de Montpellier- 125m

 

Il y a 3 heures, MCVulcain a dit :

Et quand ça tombe à Olargues, c'est un épisode Carouxol, et à Mazamet un Sidobrol, sans oublier le Lacaunol 😅🔜

 

Bien vu!!!

Il faut bien sûr entendre cévenol dans son acceptation la + large, i.e bordure orientale du massif central ( du somail au pilat) et + précisément face à la méditerranée et ses remontées humides ( souvent à la perpendiculaire d'ailleurs accentuant le phénomène comme pour le caroux- espinouse-somail)

Edited by lubo
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Lagrand - Altitude 600m

Keraunos sort son premier bulletin pour l'épisode de ces prochains jours ce soir avec un niveau 4 envisagé et une grande zone géographique en niveau 2.

https://www.keraunos.org/previsions/prevision-crue-mediterranee-orage-cevenol.html

prevision_crue_mediterranee_orage_ceveno

  • J'aime 2
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Au sujet du décalage moins rapide vers l' Est qui semble entrain de se confirmer . Arpege jusqu' à peu isolé semble donc etre devenu , sur ce coup ci , précurseur .

Link to post
Share on other sites

Posted
Sainte-Sigolène (43, 820m )

Bel épisode à suivre, j'irai faire quelques brasses en Ardèche c'est certain 🏊‍♂️

Le zonage à l'air quand même étendu, ça devrait bien réagir.

 

Par contre, je fronce toujours un peu les sourcils quand je vois certains articles tenter de minimiser à chaque fois la puissance de ces épisodes, ce n'est pas parce que les pluies extrêmes se produisent sur les reliefs habitués que ce n'est pas moins dangereux. Soyez prudents si vous partez aussi en quête de sensations ;)

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-André-Allas 220m (24)

Yop :)

 

On est sur une très belle situation pour la VDR

 

animpmo6.gif

 

L'ano de troppo qui remonte dans un flux de SSO avec un Jet plein Sud, c'est de l'eau et de l'eau le long du Rhône. 

Après une phase Cévenol bien forte, le balayage pourrait donc s'attarder avec la remontée en crabe de l'ano et donner de bons cumuls en plaine, il y a moyen de s'approcher des 100 mm où de les dépasser sur les plaines du 26/07/84/30/13. Ce n'est pas rien, ça sent le large carton orange tout ça.

Réaction du Rhône à attendre en effet, les BV Alpins seront peu sollicités, mais les BV Cévenol et des Pré-Alpes vont bien ramasser. 

Fort épisode à attendre.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Finalement on part sur un cévenol potentiellement à risque pour les

cours d’eau des piémonts  ( gardons ? ) même si le risque d’orage faible pourrait limiter la casse heureusement.

Mais pourquoi pas un petit méditerranéen entre la nuit de dimanche à lundi et lundi matin sur les plaines de l’E34 à PACA. 
 

On ne s’ennuie pas en tout cas. 
 

Les mailles fines de demain vont être intéressantes. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Lagrand - Altitude 600m

Les cumuls sont déjà prévus important en 48h entre Ardèche et Lozère avec des pointes localement >300mm

aromehd-25-48-4.png?02-05

Edited by ggdu19
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Comme attendue les premières sorties de modèles à mailles fines (Par exemple Arome et qui ne couvre pas l' ensemble de l' épisode )  simulent clairement de fortes pluies orageuses avec de gros cumuls horaire ( car plus sensible à la convection ) . Ceci est logigement moins bien appréhendé par les modèles à maille plus large même à hypothese non hydrostatique comme , par exemple , IFS ou Arpege . 

En résumé , Il s' agit donc d' une large pertubation à caractère fortement orageux - stationnaire ,dans un premier temps ( à l' ouest du rhône ) , puis avec lent  balayage ensuite sans diminution d' intensité . Je ne prefere pas commenter mais cela risque de ne pas trop se limiter à quelques dizaines de mm  même loin des cevennes .

 

Edited by CP3
Link to post
Share on other sites

Posted
Fréjus - Saint Raphael (83)

On dirait bien que l'option creusement au large de PACA en soirée de lundi à l'air de se confirmer sur les modèles, CEP et GFS se ressemblent ce matin, à suivre les prochaines mailles fines, peut être plus d'agitation que prévu par ici.

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Grasse (06), 300m d'alt.

En effet situation à surveiller lundi entre l'après-midi et la nuit suivante sur PACA.

 

Un creusement secondaire devrait remonter des Baléares et se diriger directement vers la Côte d'Azur en fin de journée de lundi, ce qui pourrait apporter beaucoup de dynamisme et d'instabilité sur la région. Compte tenu des modélisations, on peut tabler sur un risque de cumuls importants en peu de temps au passage de la dégradation sur ces régions. En effet, contrairement à l'épisode plus à l'Ouest, l'instabilité pourrait s'avérer marquée près des littoraux, ce qui induirait un risque d'orages très actifs pouvant apporter des cumuls horaires ou tri-horaires élevés.

 

Situation à affiner car restant encore assez volatile mais la plupart des modèles se rejoignent maintenant sur ce passage très actif, notamment entre le Var et les Alpes-Maritimes.

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

D'après CEP, d'ici Mardi, copieux arrosage entre Cévennes/Montpellier/Nice en remontant jusqu'au Jura. En parallèle cumul important sur les Pays de Loire beaucoup moins habitué à de telle valeurs ! 1823450348_Capturedcran2021-10-0215_39_35.thumb.png.33d02634e150de9e4f4fc9557f0dc44d.png

Edited by couleur du ciel
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Heureux de constater que l'analyse humaine reste pertinente face aux cartes brutes de précipitations. En effet, si ces dernières étaient pingres ces derniers jours pour une grande partie de PACA, l'analyse montrait que la situation pour PACA était incertaine : le balayage final était acquis mais la configuration préfrontale restait mal définie dans un contexte dynamique.

À 24 / 48 heures, bien des incertitudes demeurent encore pour PACA. MF ne s'avance d'ailleurs pas, j'étais étonné hier du peu de réactions de l'Institution qui évoquait les Cévennes et la moyenne vallée du Rhône. Cependant, le risque d'un évènement fort voire violent existe aussi en PACA, plus faible que sur les Cévennes et la vallée du Rhône. Peu d'évolutions sur l'évaluation du risque par rapport à ce qu'écrivait Pascal hier. En revanche, la dynamique d'altitude tend à insuffler du chaos, limitant la prévision. L'anomalie principale se déplace plus lentement qu'initialement envisagée, les interactions altitudes surface s'approfondissent et ce creusement n'est pas vraiment une surprise dans ce contexte.

Étant dans une évolution dynamique, je mise une pièce sur un évènement a minima inhabituel sur PACA, possiblement remarquable. Localisations et intensités précises sont encore à affiner.

MF est nettement plus prudent, leur analyse semble différente.

 

Les CDF d'IFS ENS illustrent bien ce contraste.

Sur la CDF des précipitations (ellipse grise), l'évolution est sans conteste vers l'aggravation des cumuls avec ce décalage vers la droite (chronologiquement : bleu, bleu foncé, violet, rouge pour le dernier run). L'abscisse représente le cumul en 24h.

Parallèlement, les courbes sont de moins en moins droites : la rouge n'est pas loin de 45° (flèche verte) là où les bleues les plus pâles s'approchaient de 70°. D'ordinaire, c'est l'inverse car la prévision se précise en approchant du jour J. Ici, plus l'échéance raccourcit, plus l'incertitude augmente !

Enfin, dans les scénarios du haut du panier (quantiles > 90, ellipse verte), les courbes non seulement visent l'horizontale mais descendent dans les quantiles. Le risque fort à violent se maintient de modélisations en modélisations et s'affirme même légèrement, le tout dans une évolution peu clarifiée.

Le risque qu'il ne se passe rien ou pas grand chose est également présent (Q20 et inférieurs) mais il se marginalise de plus en plus.

La CDF des rafales informe sur l'évolution ordinaire des courbes avec les échéances qui se rapprochent : les courbes se redressent progressivement.

 

2116787244_IFSENSCDFEFI.png.98307037268d11f39fb60e6f2ba429a3.png

 

Sur le Languedoc et notamment les Cévennes cette incertitude se révèle aussi, dans une moindre ampleur. Beaucoup de choses ont déjà été écrites pour le Languedoc.

 

En regardant les prévisions sur les débits des cours d'eau, dont l'ensemble de 51 membres du C3S, on s'aperçoit que l'évènement n'est pas du tout calé.

Le Rhône, en aval, oscille entre quasiment 6000 m3/s mercredi pour le scénario max à un peu plus de 3000 m3/s pour le scénario minimal, pour ~3800 pour la sortie de contrôle.

La Durance, mardi, est prévue entre moins de 100 m3/s et plus de 700 selon les membres. Côté versants cévenols atlantiques, les membres passent du simple à l'octuple et sur les versants méditerranéens du simple au quadruple. Nouvelle illustration des incertitudes tenaces alors que la survenue d'un épisode cévenol ou méditerranéen est prévue depuis longtemps tant les grandes lignes sont écrites.

 

Plus concrètement, un creusement de surface près des côtes du Roussillon génère un Marin assez fort à fort sur Lion. En altitude, le flux est au SW / SSW dynamique et divergent.

Pluies orographiques s'intensifiant avec évolution orageuse sur les Cévennes gardoises et ardéchoises. Une convergence de nature synoptique accélèrerait le processus. Les plaines devraient être à l'écart au début.

L'arrivée du front dynamiserait l'ensemble : sur les reliefs mais aussi les plaines d'une part, et interagirait avec la surface pour un second creusement se décalant lentement avec lui vers l'est, d'autre part.

 

Orographies (ellipse), à l'avant, avec un Marin bien établi. Convergence frontale en amont (trait). Les deux se rejoindront pour amplifier l'épisode.

 

AROconvOro.thumb.png.1149125ac2610e86715fc2a9419dfabf.png

 

L'établissement de la Tramontane puis du Mistral à l'arrière du front, dans ce contexte toujours dynamique, maintiendrait l'intensité de la ligne frontale à l'est du Rhône où de violents orages sont possibles durant la nuit de dimanche à lundi, se décalant lentement vers l'Italie. D'autres orages préfrontaux remonteraient de Méditerranée.

C'est le risque évoqué, d'où la vigilance à garder, amha.

L'autre possibilité est un passage bref de la ligne précédé d'averses orageuses.

 

Ensuite, toujours sur PACA+Corse, les pressions en surface resteraient faibles entre Corse et Provence, gardant le Mistral dans son domaine rhodanien. En altitude, le lent décalage du thalweg permet au flux de garder une forte composante sud. Comme écrit plus haut, c'est une configuration propice à de violents orages au gré des convergences de surface et de l'orographie alpine et corse.

 

IFS 06Z pour mardi 0h UTC : la théta-e montre les advections chaudes et humides (lignes vertes) à l'avant du thalweg (ligne bleu, à 500 hPa) et le pilotage de BC par la meso-dépression (ellipse violette). Sur LR, les faibles theta indiquent l'air frais et sec.

 

xx_model-en-999-9-zz_modezrpd_2021100206_66_15_541.thumb.png.aaa1c602ef2ea417f457f6ffc1845c60.png

Edited by _sb
  • J'aime 14
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...