PaRaDoX

Tendance Hiver 2013/2014

Messages recommandés

PaRaDoX   

Aujourd'hui, nous sommes le 1er septembre, premier jour de l'automne météorologique mais c'est également l'heure de donner les prémices de l'hiver prochain. Hiver froid, doux, sec, pluvieux, venteux ? Va-t-on vers un sixième hiver consécutivement déficitaire thermiquement à l'échelle de la France ? Le zonal tant absent ces dernières années reviendra-t-il ? confused1.gif

Faisons le tour des prévisionnistes français :

Alertes-météo => Hiver froid, un peu sec

Météo-paris => Hiver froid à très froid, très sec également

Espace-météo => Hiver frais et humide

Lamétéo.org => Hiver doux et humide

Météolaflèche => Hiver froid et humide

Météocentre => Hiver froid et humide

Météoexpress => Hiver contrasté (anomalie globale proche des moyennes)

La tendance va donc vers un hiver humide (4/7) et surtout froid (5/7). A noter que CFS voit fréquemment des T° bien en-dessous des normes sur la période janvier-mars, après novembre-décembre qui seraient plutôt dans les normes.

Pour tout ce qui est ENSO, PDO, QBO, Niño, Niña, et co... J'ai essayé de faire une analyse là-dessus, et le résultat n'est pas terrible, je préfère plutôt laisser les spécialistes du forum fouiller la question. biggrin.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mike   

Ma première tendance ( presque facile si j'ose dire) qui me vient à l'esprit, ca serait un hiver doux dominé par le zonal avec donc une NAO et AO positive car les éléments que je vais citer ci dessous iraient dans ce sens cet hiver:

ENSO: D'après les dernières tendances, l'ENSO resterait sous une dominante négative donc une faible Nina, il n'est cependant pas prévu de fortes anomalies négatives, on resterait assez proche du neutre

QBO: Le QBO est à présent passé dans le positif à tous les étages ( de 20 à 50 hpa) et ca va rester positif à priori jusqu'au printemps prochain.

Le QBO+/faible Nina et une faible activité solaire ont tendance à affaiblir completement les réchauffements ( peu importe ou et comment) de la stratosphère en hiver et ont surtout tendance à renforcer le vortex polaire.

Anomalie Stt: Les anomalies de l'océan atlantique ont beaucoup évolué depuis le mois de juin et la répartition des anomalies actuelles laissent à penser que la NAO+ va se poursuivre dans les prochains temps

Maintenant, il reste un énorme point d'interrogation, ca concerne bien entendu la stratosphère du moment ( qu'on aura qu'une première idée au courant du mois d'octobre et pas avant) et le taux d'ozone mais aussi l'enneigement ( un rappel de ce qu'avait dit Treizevent en octobre 2012). Donc, cette prévision n'est pas encore spécialement confirmée

( ne me sautez pas dessus si l'hiver est froid au final lol), c'est qu'une première tendance

qui pourrait éventuellement changée à la fin de l'automne selon donc ce que je viens de dire. Ca sera donc mon dernier message avant octobre, inutile pour le moment de regarder les modèles saisonniers car pour moi ce n'est plus que de la loterie qu'autre chose et ca change tous le temps

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jack75   

Ma première tendance ( presque facile si j'ose dire) qui me vient à l'esprit, ca serait un hiver doux dominé par le zonal avec donc une NAO et AO positive car les éléments que je vais citer ci dessous iraient dans ce sens cet hiver:

ENSO: D'après les dernières tendances, l'ENSO resterait sous une dominante négative donc une faible Nina, il n'est cependant pas prévu de fortes anomalies négatives, on resterait assez proche du neutre

QBO: Le QBO est à présent passé dans le positif à tous les étages ( de 20 à 50 hpa) et ca va rester positif à priori jusqu'au printemps prochain.

Le QBO+/faible Nina et une faible activité solaire ont tendance à affaiblir completement les réchauffements ( peu importe ou et comment) de la stratosphère en hiver et ont surtout tendance à renforcer le vortex polaire.

On nous a maintes fois dit sur ce forum que l'affaiblissement de l'activité solaire était plutôt favorable pour avoir des hivers froids, en faisant référence au petit âge glacière... Et je lis le contraire confused1.gif

Je vais finir par donner du crédit aux flux d'électrons de chez météo la flèche et de ces flux d'ouest dominants lors des regains d'activité solaire.whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barth61   

On nous a maintes fois dit sur ce forum que l'affaiblissement de l'activité solaire était plutôt favorable pour avoir des hivers froids, en faisant référence au petit âge glacière... Et je lis le contraire confused1.gif

Je vais finir par donner du crédit aux flux d'électrons de chez météo la flèche et de ces flux d'ouest dominants lors des regains d'activité solaire.whistling.gif

L'activité solaire joue une rôle. Il y a plus de " chance " d'avoir un hiver froid. Mais il y a d'autres paramètres à prendre en compte comme le QBO, l'ENSO, la stratosphère. On va dire qu'une basse activité solaire favorise le déclenchement d'hiver froid default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thorn   

A vous lire il y a autant de chances d'avoir un hiver doux que froid donc on est pas plus avancé, on peut faire dire aux données disponibles tout et leur contraire, je me demande dès lors si l'ouverture d'un tel topic n'est pas prématurée en ce sens où l'hiver c'est dans une éternité "meteorologiquement" parlant surtout qu'on entre tout juste dans l'automne dont la tendance est tout de même bien floue ( sauf pour septembre peut-être )et finalement chacun se sert de ses intuitions plus qu'autre chose. Ceci est valable aussi pour les autres sites de prévisions qui changent comme des girouettes et qui eux font parfois des prévis pour l'hiver depuis 2 mois...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

On nous a maintes fois dit sur ce forum que l'affaiblissement de l'activité solaire était plutôt favorable pour avoir des hivers froids, en faisant référence au petit âge glacière... Et je lis le contraire confused1.gif

Je vais finir par donner du crédit aux flux d'électrons de chez météo la flèche et de ces flux d'ouest dominants lors des regains d'activité solaire.whistling.gif

Oui l'activité solaire faible n'est pas gage d'hiver froid surtout si on associe un ENSO- à un QBO+.

Nous sommes globalement dans un climat plus chaud qu'il y a 130 ans malgré qu'on est un cycle solaire proche de cette époque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

A vous lire il y a autant de chances d'avoir un hiver doux que froid donc on est pas plus avancé, on peut faire dire aux données disponibles tout et leur contraire, je me demande dès lors si l'ouverture d'un tel topic n'est pas prématurée en ce sens où l'hiver c'est dans une éternité "meteorologiquement" parlant surtout qu'on entre tout juste dans l'automne dont la tendance est tout de même bien floue ( sauf pour septembre peut-être )et finalement chacun se sert de ses intuitions plus qu'autre chose. Ceci est valable aussi pour les autres sites de prévisions qui changent comme des girouettes et qui eux font parfois des prévis pour l'hiver depuis 2 mois...

L'ouverture des topics c'est toujours fait à l'ouverture de la saison météorologique valant pour la saison d'après.

Nous entrons dans l'Automne météo donc, prévisions saisonnière de l'hiver à venir.

En ce qui concerne cet hiver, je vais camper sur mes positions de l'an dernier.

Les choses ont grandement changées depuis les années 2000 sur l'HN, la circulation globale est clairement différente sur l'ensemble de l'hémisphère et il faut compter sur de nouveaux éléments comme la circulation DA par exemple.

De ce fait, nous connaissons très mal l'impact Nino ou Nina voir Nada sur les 10 dernières années.

A mon avis, l'hiver à venir pourrait ressembler à l'hiver dernier.

Contrasté mais globalement humide et frais (sans froid intense) et parfait pour l'enneigement de montagne.

Toujours dans une lignée d'hiver long concernant le ressenti.

Depuis 10 ans et plus, les flux majoritaires sont clairement de NE et SO... d'ou le contraste possible entre période douce et période fraîche à froide.

Exit le zonal des familles qui a tiré sa révérence depuis 2003 au moins et, comme par hazard, dès lors de la découverte du DA.

Bref, à mon avis, on va rempiler pour un hiver long, peu lumineux et, certainement précoce avec les premiers assauts de fraîcheur dès la dernière dizaine d'Octobre.

Peut être un Novembre froid également avant un mois de décembre plus doux temporairement.

A suivre de près !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Raphaton   

Exit le zonal des familles qui a tiré sa révérence depuis 2003 au moins et, comme par hazard, dès lors de la découverte du DA.

Excusez moi mais qu'est ce que ce DA ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

Le dipôle article.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dip%C3%B4le_Arctique

Par contre il a été découvert avant 2003.

Découvert vers 2000 il me semble.

C'est depuis que le ZO bat de l'aile. Le DA c'est surtout renforcé après 2003/2005.

Edit // découvert en 95 selon le Wikipédia.

Bref. DA = récurrence de blocages Arctique.

Peu de recul aujourd'hui pour estimer l'effet de Nina, Nino et Nada avec cette DA.

Je constate juste que la DA a pour effet de tuer le ZO chez nous et de renforcer les flux continentaux.

Donc en logique, été chaud et Sec et hiver froid et sec si on s'en tient aux basique MAIS... On remarque aussi que la DA favorise aussi les SO si les conditions sont favorable.

En résumé, pour nous, de fort contraste, des zones de conflits et aussi de l'humidité.

D'où ma suggestion d'opter également pour des hiver en yoyo côté T° et instable côté cyclonisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jack75   

Découvert vers 2000 il me semble.

C'est depuis que le ZO bat de l'aile. Le DA c'est surtout renforcé après 2003/2005.

Edit // découvert en 95 selon le Wikipédia.

Bref. DA = récurrence de blocages Arctique.

Peu de recul aujourd'hui pour estimer l'effet de Nina, Nino et Nada avec cette DA.

Je constate juste que la DA a pour effet de tuer le ZO chez nous et de renforcer les flux continentaux.

Donc en logique, été chaud et Sec et hiver froid et sec si on s'en tient aux basique MAIS... On remarque aussi que la DA favorise aussi les SO si les conditions sont favorable.

En résumé, pour nous, de fort contraste, des zones de conflits et aussi de l'humidité.

D'où ma suggestion d'opter également pour des hiver en yoyo côté T° et instable côté cyclonisme.

Les flux méridiens plutôt?

J'en profite pour poster les prévisions de la chaine météo sans y ajouter un commentaire, vu que je ne sais pas faire de la prévi saisonnière, même si le sujet me passionne.

Septembre :

les plus récents calculs indiquent un mois de septembre plutôt " normal " avec des températures sans anomalie particulière mais souvent changeantes. Les belles périodes alterneront avec des dégradations orageuses, mais au final, ce mois pourrait se situer dans les moyennes de température et en terme de précipitations. Cependant, compte-tenu de l'avancée dans la saison, il conviendra de surveiller l'occurrence probable d'épisodes méditerranéens

. Ceux-ci pourraient d'ailleurs s'avérer violents compte-tenu de la chaleur de la mer Méditerranée.

Octobre :

conditions de bordure anticyclonique prédominantes dans un flux de nord ou de nord-ouest propice au Mistral. Dans ces conditions, le temps devrait rester plutôt sec et parfois frais sur le continent, tandis que de violents orages méditerranéens devraient concerner l'extrême sud-est (plutôt la Corse et la Côte d'Azur.

Ailleurs, de belles journées fraiches et ensoleillées pourraient alterner avec quelques passages d'averses, plutôt sur le nord-est de notre pays.

Novembre :

avec une fiabilité nettement plus faible, une tendance plutôt froide et neigeuse semble se dégager sur la France en raison d'un conflit de masses d'air entre des vents de nord-est issus de Scandinavie et des flux de sud-ouest remontant de l'océan : cette configuration pourrait apporter temporairement de la neige précoce jusqu'en plaine. La Méditerranée reste sous la menace de violentes intempéries.

Tendances pour l'hiver :

au vu des oscillations océaniques, du cycle climatique actuel et de l'épisode " neutre " dans l'océan Pacifique, il semble que nous nous dirigions vers un nouvel hiver froid sur l'Europe. Il faudra déterminer l'influence éventuelle du phénomène El Nino et surveiller l'évolution des anticyclones polaires au-dessus de l'Arctique. Le mois de janvier 2014 pourrait s'avérer particulièrement froid, mais il est encore trop tôt pour déterminer la précocité (ou non) de l'hiver.

Source :

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2013-08-24-00h00/previsions-saisonnieres---meteo-de-l-automne---hiver-22238.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

Pour ma part, je suis très proche de la vision de Judd, le DA est un tueur de ZO et un accélérateur de flux méridien.

Je mettrai un petit bémol en cette année 2013, l'amplification du réchauffement Arctique marque un coup de frein et cela pourrait remettre en route le gradient thermique prononcé entre les différentes latitudes de l'atmosphère et favoriser un échange plus Zonal (Jet moins ralentie par les méandres) que les hivers précédents, sans exclure des périodes de blocage favorable à des VDF vers l'Europe de l'Ouest.

En conclusion tous est permis à cette époque.biggrin.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jack75   

Pour ma part, je suis très proche de la vision de Judd, le DA est un tueur de ZO et un accélérateur de flux méridien.

Je mettrai un petit bémol en cette année 2013, l'amplification du réchauffement Arctique marque un coup de frein et cela pourrait remettre en route le gradient thermique prononcé entre les différentes latitudes de l'atmosphère et favorisé un échange plus Zonal (Jet moins ralentie par les méandres) que les hivers précédents, sans exclure des périodes de blocage favorable à des VDF vers l'Europe de l'Ouest.

En conclusion tous est permis à cette époque.biggrin.png

Euh... Judd a évoqué des flux continentaux et j'ai souligné qu'il s'agissait plutôt de flux méridiens, ce qui n'est pas du tout pareil.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

Euh... Judd a évoqué des flux continentaux et j'ai souligné qu'il s'agissait plutôt de flux méridiens, ce qui n'est pas du tout pareil.

FLUX MERIDIENS Je corrige, erreur de ma part sur le terme mais tu as raison de le souligner.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

L'ouverture des topics c'est toujours fait à l'ouverture de la saison météorologique valant pour la saison d'après.

Nous entrons dans l'Automne météo donc, prévisions saisonnière de l'hiver à venir.

En ce qui concerne cet hiver, je vais camper sur mes positions de l'an dernier.

Les choses ont grandement changées depuis les années 2000 sur l'HN, la circulation globale est clairement différente sur l'ensemble de l'hémisphère et il faut compter sur de nouveaux éléments comme la circulation DA par exemple.

De ce fait, nous connaissons très mal l'impact Nino ou Nina voir Nada sur les 10 dernières années.

A mon avis, l'hiver à venir pourrait ressembler à l'hiver dernier.

Contrasté mais globalement humide et frais (sans froid intense) et parfait pour l'enneigement de montagne.

Toujours dans une lignée d'hiver long concernant le ressenti.

Depuis 10 ans et plus, les flux majoritaires sont clairement de NE et SO... d'ou le contraste possible entre période douce et période fraîche à froide.

Exit le zonal des familles qui a tiré sa révérence depuis 2003 au moins et, comme par hazard, dès lors de la découverte du DA.

Bref, à mon avis, on va rempiler pour un hiver long, peu lumineux et, certainement précoce avec les premiers assauts de fraîcheur dès la dernière dizaine d'Octobre.

Peut être un Novembre froid également avant un mois de décembre plus doux temporairement.

A suivre de près !

Je suis globalement d'accord avec toi Judd à l'exception d'un point qui me parait tout de même important.

L'hiver 2010/2011 n'a été qu'hiver qu'en décembre voir janvier qui fût de saison, l'hiver 2011/2012 n'a durée que le mois de février et l'hiver 2012/2013 ne fût vraiment hiver qu'à partir de la mi janvier jusqu'à la fin février voir quelques assault froid en mars (bien que globalement déficitaire) après ce fût le printemps qui fût pourri bien que avril a été tous simplement un vrai mois d'avril et mai qui fût pourri jusqu'au trognon par contre.

Pour moi les hivers long sont 2005/2006, 2008/2009 et 2009/2010.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jack75   

Je suis globalement d'accord avec toi Judd à l'exception d'un point qui me parait tout de même important.

L'hiver 2010/2011 n'a été qu'hiver qu'en décembre voir janvier qui fût de saison, l'hiver 2011/2012 n'a durée que le mois de février et l'hiver 2012/2013 ne fût vraiment hiver qu'à partir de la mi janvier jusqu'à la fin février voir quelques assault froid en mars (bien que globalement déficitaire) après ce fût le printemps qui fût pourri bien que avril a été tous simplement un vrai mois d'avril et mai qui fût pourri jusqu'au trognon par contre.

Pour moi les hivers long sont 2005/2006, 2008/2009 et 2009/2010.

Désolé Phénix, mais mars 2013 fut en terme de synoptique remarquable avec des tempêtes de neige hors du commun sur la moitié nord et un blocage continental qui aurait pu aboutir a une belle vague de froid en plein cœur de l'hiver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PaRaDoX   

Judd a bien précisé qu'il parlait du ressenti, et je suis en effet d'accord avec lui. Si l'hiver 2012/2013 fut en effet à peine en-dessous des normes, l'ensoleillement fut quand à lui très déficitaire et la pluviométrie assez importante. De plus ce constat ne s'applique pas seulement à l'hiver mais à toute la période s'étendant d'octobre 2012 à juin 2013, il me semble avoir lu qu'on avait battu ou reproché le record bas d'ensoleillement sur 9 mois glissants qui datait de 2000/2001.

Pour mars 2013, il est assez banal sur la moitié sud, mais remarquable sur la moitié nord (et même exceptionnel sur l'extrême nord, record bas de Txm battu à Lille).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pablo25   

Je suis globalement d'accord avec toi Judd à l'exception d'un point qui me parait tout de même important.

L'hiver 2010/2011 n'a été qu'hiver qu'en décembre voir janvier qui fût de saison, l'hiver 2011/2012 n'a durée que le mois de février et l'hiver 2012/2013 ne fût vraiment hiver qu'à partir de la mi janvier jusqu'à la fin février voir quelques assault froid en mars (bien que globalement déficitaire) après ce fût le printemps qui fût pourri bien que avril a été tous simplement un vrai mois d'avril et mai qui fût pourri jusqu'au trognon par contre.

Pour moi les hivers long sont 2005/2006, 2008/2009 et 2009/2010.

+1 sauf le dernier, pour les massifs et les 2/3 sud de la France

J'attend aussi fin octobre pour me prononcer....pour l'instant je vois le zonal dominer, dès novembre sans froid notable...mais bon!

ps: l'actualisation quotidienne du cfs mensuel est à mourir de rire...un coup chaud et zonal, un coup glacial en flux méridiensneaky2.gifbiggrin.png

j'achète celui de ce soir pour décembre, histoire de connaître la même tempête de neige que l'an passé sur le jura191769.gif

cfs-2-12-2013yrr2_mini.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kirst 2   

Ma première tendance ( presque facile si j'ose dire) qui me vient à l'esprit, ca serait un hiver doux dominé par le zonal avec donc une NAO et AO positive car les éléments que je vais citer ci dessous iraient dans ce sens cet hiver:

ENSO: D'après les dernières tendances, l'ENSO resterait sous une dominante négative donc une faible Nina, il n'est cependant pas prévu de fortes anomalies négatives, on resterait assez proche du neutre

QBO: Le QBO est à présent passé dans le positif à tous les étages ( de 20 à 50 hpa) et ca va rester positif à priori jusqu'au printemps prochain.

Le QBO+/faible Nina et une faible activité solaire ont tendance à affaiblir completement les réchauffements ( peu importe ou et comment) de la stratosphère en hiver et ont surtout tendance à renforcer le vortex polaire.

Anomalie Stt: Les anomalies de l'océan atlantique ont beaucoup évolué depuis le mois de juin et la répartition des anomalies actuelles laissent à penser que la NAO+ va se poursuivre dans les prochains temps

Maintenant, il reste un énorme point d'interrogation, ca concerne bien entendu la stratosphère du moment ( qu'on aura qu'une première idée au courant du mois d'octobre et pas avant) et le taux d'ozone mais aussi l'enneigement ( un rappel de ce qu'avait dit Treizevent en octobre 2012). Donc, cette prévision n'est pas encore spécialement confirmée

( ne me sautez pas dessus si l'hiver est froid au final lol), c'est qu'une première tendance

qui pourrait éventuellement changée à la fin de l'automne selon donc ce que je viens de dire. Ca sera donc mon dernier message avant octobre, inutile pour le moment de regarder les modèles saisonniers car pour moi ce n'est plus que de la loterie qu'autre chose et ca change tous le temps

Salut Mike, j'ai le sentiment que tu vas avoir raison comme l'hiver dernier où certes, les décrochages froids n'ont pas été aussi puissants et aussi longs que ce que tu prévoyais, mais ça n'a pas empêché une tendance bien frisquette à cet hiver 2012/2013.

Cependant, en effet, si l'enneigement d'octobre sur l'Hémisphère Nord était significatif, dans quelle mesure tes conclusions sur un hiver "doux" et "zonal" seraient remises en cause?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mike   

Salut Mike, j'ai le sentiment que tu vas avoir raison comme l'hiver dernier où certes, les décrochages froids n'ont pas été aussi puissants et aussi longs que ce que tu prévoyais, mais ça n'a pas empêché une tendance bien frisquette à cet hiver 2012/2013.

Cependant, en effet, si l'enneigement d'octobre sur l'Hémisphère Nord était significatif, dans quelle mesure tes conclusions sur un hiver "doux" et "zonal" seraient remises en cause?

Le raté que j'ai eu l'hiver dernier c'est au mois de janvier où je voyais le froid beaucoup plus intense en deuxième partie de mois ce qui ne s'est pas produit en cause un jet stream un peu trop fort sur l'atlantique mais autrement pour le reste, tout s'est bien produit et notamment le flux d'ouest de la deuxième quinzaine de décembre où j'en avais parlé fin novembre dans la prévision stratosphérique.

sinon pour l'hiver à venir, oui ca peut encore largement changé. Si le taux d'ozone est fort en milieu d'automne sur l'arctique alors les chances qu'un premier SSW apparaisse en début d'hiver est élevé voire encore après. J'y reviendrais la dessus en octobre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PaRaDoX   

Le raté que j'ai eu l'hiver dernier c'est au mois de janvier où je voyais le froid beaucoup plus intense en deuxième partie de mois ce qui ne s'est pas produit en cause un jet stream un peu trop fort sur l'atlantique mais autrement pour le reste, tout s'est bien produit et notamment le flux d'ouest de la deuxième quinzaine de décembre où j'en avais parlé fin novembre dans la prévision stratosphérique.

sinon pour l'hiver à venir, oui ca peut encore largement changé. Si le taux d'ozone est fort en milieu d'automne sur l'arctique alors les chances qu'un premier SSW apparaisse en début d'hiver est élevé voire encore après. J'y reviendrais la dessus en octobre

Si un SSW se met en place, quels pourraient être les conséquences pour nous ? Un vortex déconcentré augmentant les chances de descentes froides ? confused1.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alex2b01   

Si un SSW se met en place, quels pourraient être les conséquences pour nous ? Un vortex déconcentré augmentant les chances de descentes froides ? confused1.gif

Ça dépendra si c'est un "displacement event" ou un "split event" ainsi que de la localisation entre autres ^^

Comme dit par mike cela augmente les risques de descentes froides mais on peut être du mauvais comme du bon côté ^^

Mais je laisse les experts t'expliquer plus en détail happy.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faisons le tour des prévisionnistes français :Alertes-météo => Hiver froid, un peu sec

Météo-paris => Hiver froid à très froid, très sec également

Espace-météo => Hiver frais et humide

Lamétéo.org => Hiver doux et humide

Météolaflèche => Hiver froid et humide

Météocentre => Hiver froid et humide

Météoexpress => Hiver contrasté (anomalie globale proche des moyennes)

La tendance va donc vers un hiver humide (4/7) et surtout froid (5/7).

Attention la dernière phrase : parler de LA tendance est ici une grosse erreur. LA tendance en prévision existe quand il y a des données objectives, éprouvées. Sinon c'est juste une tendance de communication, qui a un intérêt tout relatif. En hiver comme en été ou en automne ou au printemps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

Désolé Phénix, mais mars 2013 fut en terme de synoptique remarquable avec des tempêtes de neige hors du commun sur la moitié nord et un blocage continental qui aurait pu aboutir a une belle vague de froid en plein cœur de l'hiver.

La moitié nord n'est pas la France.

Sur la moitié sud, Mars a été certes plutôt froid mais on a vécu 2 périodes de douceurs tout de même ce qui n'est pas en accord avec un mois glacial.

Pour moi l'hiver 2012/2013 a été contrasté et froid sur la fin mais non long et rigoureux.

Judd a bien précisé qu'il parlait du ressenti, et je suis en effet d'accord avec lui. Si l'hiver 2012/2013 fut en effet à peine en-dessous des normes, l'ensoleillement fut quand à lui très déficitaire et la pluviométrie assez importante. De plus ce constat ne s'applique pas seulement à l'hiver mais à toute la période s'étendant d'octobre 2012 à juin 2013, il me semble avoir lu qu'on avait battu ou reproché le record bas d'ensoleillement sur 9 mois glissants qui datait de 2000/2001.

Pour mars 2013, il est assez banal sur la moitié sud, mais remarquable sur la moitié nord (et même exceptionnel sur l'extrême nord, record bas de Txm battu à Lille).

Ouai mais la fin de l'année 2012 fût douce avec un mois de novembre globalement correctement ensoleillé et un mois de décembre bien doux et excédentaire en terme d'ensoleillement.

+1 sauf le dernier, pour les massifs et les 2/3 sud de la France

J'attend aussi fin octobre pour me prononcer....pour l'instant je vois le zonal dominer, dès novembre sans froid notable...mais bon!

ps: l'actualisation quotidienne du cfs mensuel est à mourir de rire...un coup chaud et zonal, un coup glacial en flux méridiensneaky2.gifbiggrin.png

j'achète celui de ce soir pour décembre, histoire de connaître la même tempête de neige que l'an passé sur le jura191769.gif

cfs-2-12-2013yrr2_mini.png

2009/2010 pas long et rigoureux, on a eu 4 VDF entre mi-décembre et mi-mars avec 30 cm de neige sur le sud le 9 mars 2010 ? Oo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léo Dcg   

2009/2010 pas long et rigoureux, on a eu 4 VDF entre mi-décembre et mi-mars avec 30 cm de neige sur le sud le 9 mars 2010 ? Oo

Je confirme, je n'avais jamais vu autant d'épisodes neigeux sur Toulouse en une seule saison hivernale. (Désolé pour le régionalisme, mais pour le coup c'est ma référence pour appuyer sur la relative rigueur de cet hiver là)

Avec neige tenant au sol, nous avons eu 4 épisodes : Un mi-Décembre, un le 9 Janvier, qui nous avait garanti des températures très basses en matinée du 11. Un en Février et un début Mars.

Tant qu'à faire, je signalerai aussi la neige à Carcassonne du 4 Mai 2010 avec des records de Tx mensuelles qui sont tombés ce jour-là, un vrai sursaut hivernal en fin de printemps qui en avait surpris plus d'un !

Alors peut-être que Novembre 2009 avait été bien doux, mais les mois qui ont suivit n'ont pas été du même acabit, et les assauts du froid, répétés, ont duré jusque tard dans la saison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.