Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Tendances hiver 2022-2023


Recommended Posts

Posted
Paris 4ème arrondissement

Nous voilà à la fin du mois d'août et l'été météorologique s'achève. Il est donc temps d'ouvrir ce topic de prévisions pour cet hiver.

 

Cet hiver sera marqué par les difficultés d'approvisionnement énergétique et a la particularité de suivre 4 hivers consécutifs avec des excédents thermiques importants, en particulier pour les mois de décembre et de février. Ainsi, quelqu'un qui annonce l'hiver le plus froid depuis 5 ans n'annonce rien de sensationnel.

 

Mais est-il envisageable d'avoir l'hiver le plus froid depuis 5 ans, à savoir depuis 2017-2018 ?

 

Concernant les modèles saisonniers, aucun scénario ne semble se dégager, et pour une fois il n'y a pas de tendance vers un vortex polaire particulièrement concentré :

moyenne-12-4.png?0

moyenne-12-5.png?0

moyenne-12-6.png?0

Les anomalies de géopotentiel sont presque partout positives, ce qui est logique compte-tenu du changement climatique, mais ont plutôt légèrement tendance à aller vers des configurations à vortex polaire peu concentré et faible activité dépressionnaire sur l'Atlantique Nord. Cela limiterait alors les excédents thermiques et pourrait nous permettre d'avoir des températures à peu près de saison.

 

Concernant les indices, il semblerait qu'on serait plutôt en QBO- mais probablement dans une phase ascendante progressive au cours de l'hiver. En revanche, nous sommes cette fois dans une activité solaire élevée, et il me semble que la conjonction QBO- et forte activité solaire a plutôt tendance à favoriser la concentration du vortex polaire. Néanmoins, cet effet pourrait vraisemblablement diminuer en cours d'hiver : https://www.cpc.ncep.noaa.gov/data/indices/qbo.u50.index

 

Par ailleurs, concernant la Nina, il apparaît que ce phénomène s'atténuerait en avançant dans l'hiver, et c'est dans l'Ouest du Pacifique que la température de l'eau remonterait le plus rapidement :

https://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/people/wwang/cfsv2fcst/images2/PacSSTSeaadj.gif

Ainsi, il s'agirait de Nina EP, et donc non Modoki, ce qui serait plutôt favorable à des situations AO- en janvier et février.

 

En conclusion, l'hypothèse d'un hiver plus froid que les 4 précédents est loin d'être saugrenue, et il semblerait que la fin de l'hiver soit la plus favorable hivernophilement parlant, que ce soit au niveau des modèles et des indices.

 

Edited by Benjamin GADRAT
  • J'aime 7
  • Merci 3
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

  • Replies 107
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Pour résumer à l'écrit ce qui a été dit à l'oral et aussi car j'ai clairement la flemme cette année de publier un parpaing où 19 personnes sur 20 (et encore je suis gentil  ) liront que la conclusion.

Restons positifs, comme le sera à coup sûr l'hiver prochain ! 😁   Au programme ? Oh bah comme d'habitude :   - Coup de froid particulièrement notable fin novembre avec neige presqu

On voit bien sur les deux cartes d'anomalies de géopotentiels 500hpa que la situation n'était comparable "que" sur l'Europe de l'Ouest entre ces deux hivers. Or, pour avoir une situation à vague de fr

Posted Images

Posted
Yainville, Seine-Maritime, Normandie

On ne perd pas de temps cette année 😁, je pense qu’il fera plus froid en décembre qu’en juillet c’est une certitude.

 Plus sérieusement le modèle de MF entrevoit une synoptique favorable au froid mais sec, alors entre ça et les pavé immense pour se convaincre du froid si au final on a un énième hiver doux … On va patienter et laisser Sebass se reposer encore un peu. 

  • J'aime 1
  • Merci 1
  • Haha 11
Link to post
Share on other sites

Posted
St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
Il y a 13 heures, Benjamin GADRAT a dit :

Les anomalies positives de géopotentiel sont presque partout positives.

 

Ouf, de quoi rester positif alors, le contraire m'aurais fait perdre toute foi en la prévi saisonnières :D

  • Haha 15
Link to post
Share on other sites

Posted
Paris 4ème arrondissement
Il y a 7 heures, mottoth a dit :

Ouf, de quoi rester positif alors, le contraire m'aurais fait perdre toute foi en la prévi saisonnières :D

Je viens de corriger la boulette, merci de l'avoir signalé.

 

Guillaume Séchet a mis à jour ses prévisions saisonnières jusqu'à décembre où il est prévu qu'il soit très doux et humide, et qui viendrait donc poursuivre la longue série de mois de décembre doux à très doux qui dure depuis 2018 (depuis 2011 si on compte les quelques mois de décembre avec de légers excédents thermiques.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

il y a 38 minutes, Benjamin GADRAT a dit :

Guillaume Séchet a mis à jour ses prévisions saisonnières jusqu'à décembre où il est prévu qu'il soit très doux et humide

Avec un retour de temps plus humide notamment novembre et décembre ;)

 

Link to post
Share on other sites

Posted
Valence (26 proche 07) Altitude 127 Mètres

Les synoptiques sont à interpréter en fonction des régions, par exemple à Valence la question est : soit doux et un semi-humide, avec très peu de gelées (méditerranéen dégradé), ou alors froid et très sec, avec de nombreuses gelées radiatives (continental doux). Dans tout les cas la neige est exceptionnel. Mais il y a un espoir de neige si novembre/décembre sont humides (un espoir seulement, car si c'est doux...).

Je parle pour moi, mais je pense que c'est comme cela qu'il faut analyser pour chaque zone : en fonction des spécificités local (la prévision saisonnière est trop incertaine).

Edited by stormi26
Link to post
Share on other sites

Il y a 1 heure, stormi26 a dit :

Les synoptiques sont à interpréter en fonction des régions, par exemple à Valence la question est : soit doux et un semi-humide, avec très peu de gelées (méditerranéen dégradé), ou alors froid et très sec, avec de nombreuses gelées radiatives (continental doux). Dans tout les cas la neige est exceptionnel. Mais il y a un espoir de neige si novembre/décembre sont humides (un espoir seulement, car si c'est doux...).

Je parle pour moi, mais je pense que c'est comme cela qu'il faut analyser pour chaque zone : en fonction des spécificités local (la prévision saisonnière est trop incertaine).

La prévision saisonnière locale n'existe pas, donc rien à se mettre sous la dent pour débattre.🙃

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Valence (26 proche 07) Altitude 127 Mètres
il y a 3 minutes, Jack75 a dit :

La prévision saisonnière locale n'existe pas, donc rien à se mettre sous la dent pour débattre.🙃

 

Je n'ai pas dit cela, j'ai dit que vu l'énorme incertitude de la prévision saisonnière, les situations locales (à peu près analogues chaque année) deviennent de facto dominantes. Si la prévision saisonnière était plus fiable, ce serait différent.

Link to post
Share on other sites

Posted
Sassenage 38 (204 m / NO Grenoble)

Restons positifs, comme le sera à coup sûr l'hiver prochain ! 😁

 

Au programme ? Oh bah comme d'habitude :

 

- Coup de froid particulièrement notable fin novembre avec neige presque parfaitement formée en plaine. 😳 créant alors la panique dans des secteurs parfois peu habitués, comme au pied des Alpes.

 

- Suivi par un interminable intermède anticyclonique nous offrant de belles gelées lors des jours dégagés. Froid piquant au programme, avec de nombreuses gelées blanches possibles. Que les médias prendront alors tout bonnement pour de la neige, en se trompant et nous montrant des images de la grêle de l'été dernier... 😬

 

- Ensuite, un coup de froid début février pour nous faire comprendre que oui, nous sommes décidément bien en hiver ! (les médias s'en délecteront 🤤).

 

- Mois de février suivi par les premiers 20°C durables augurants des bourgeonnements traditionnels de février (premier mois du printemps, faut t'il le rappeler ?).

 

- Pour terminer sur un coup de froid fin mars/début avril, alors que nous serions juste à l'aube de l'été et que le printemps était donc très avancé. Aïe !

Edited by robi38
  • Haha 20
  • Supportive 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Pour parler de sa fiabilité, il serait nécessaire de définir ce qu'est la prévision saisonnière. Beaucoup attendent d'elle une indication claire : il fera froid, chaud, orageux, venteux, pluvieux, ... (généralement sous-entendu en France) alors que ce n'est pas son objectif.

La méthode locale basée sur la climatologie a aussi son intérêt en fournissant un panel de scénarios mais sans donner une fourchette de probabilités à chacun d'eux.

 

Les modélisations d'août pour décembre montrent des possibilités de configurations à flux nordique sur l'Europe dans une circulation d'ouest ralentie sur l'océan.

Cela limiterait le nombre de jours de pluie sur l'Europe (mais pas forcément les cumuls !) et augurerait d'un ensoleillement excédentaire (hors brouillards), des températures variables (des anomalies tantôt positives, tantôt négatives) avec une anomalie globale peu marquée. Le scénario océanique (durablement pluvieux [sec en Méditerranée] et très doux) n'est pas du tout dominant pour le moment. À contrario, une circulation d'ouest ralentie peut favoriser des pluies sur le bassin méditerranéen dans son ensemble.

Les modélisations de septembre sortiront ces prochains jours, à voir l'évolution.

  • J'aime 5
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

il y a 4 minutes, _sb a dit :

Les modélisations d'août pour décembre montrent des possibilités de configurations à flux nordique sur l'Europe dans une circulation d'ouest ralentie sur l'océan.

Hélas pour les amateurs de blanc en plaine, les flux nordiques polaires ne sont plus assez froids, le climat a bien changé là-haut depuis plusieurs décennies.

Il faudrait espérer un flux continental avec anomalies basses faisant quelques intrusions.

  • J'aime 2
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Déjà sur de la prévi franco-française ! :D

En Autriche, un flux de nord n'a pas les mêmes conséquences potentielles qu'en France.

Donc, si on reste dans le contexte de la prévision saisonnière, on est à échelle large (~ l'Europe) et en raisonnant en terme d'anomalies. On est à M+4 !... Je précise à cette fin que les possibles configurations à flux nordiques que j'évoquais indiquent une occurrence anormalement élevée (anomalie positive) de la composante nord (NW -> NE) par opposition à une occurrence anormalement faible (anomalie négative) de la composante sud (SW -> SE). Tout comme une circulation d'ouest ralentie n'indique pas une absence totale de période de TurboZO mais d'une occurrence de la composante W anormalement faible (et donc une composante E anormalement élevée).

Edited by _sb
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Salles (65) alt 630m (versant S du massif du Pibeste qui culmine à 1585m à l'aplomb du village)
Il y a 1 heure, _sb a dit :

Je précise à cette fin que les possibles configurations à flux nordiques que j'évoquais indiquent une occurrence anormalement élevée (anomalie positive) de la composante nord (NW -> NE) par opposition à une occurrence anormalement faible (anomalie négative) de la composante sud (SW -> SE). Tout comme une circulation d'ouest ralentie n'indique pas une absence totale de période de TurboZO mais d'une occurrence de la composante W anormalement faible (et donc une composante E anormalement élevée).:D

Bon moi je valide, du NW pas trop radoucit avec blocages orographiques et neige à basse altitude, suivi d'une accentuation du refroidissement humide avec neige en plaine et gavage sur les massifs bien orientés puis la bascule toujours plus froide en NE pour profiter d'accalmies dans les précipitations sur les sommets plâtrés au soleil. Bon je commande où siouplay

?

  • J'aime 6
  • Merci 1
  • Supportive 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Kogenheim (67)
il y a 6 minutes, Hiver d'antan a dit :

je pense que mon post pouvait etre interessant et loin d etre hors sujet ce n est pas la premiere fois que je me fais banir si toutfois  c est de la faciesse merci de le me le sigifier par mail

 

 

Un sujet qui parle du changement climatique et de potentiels vagues de froid ? Non, désolé, ce n'est pas le sujet ;) 

 

Et non vous n'êtes pas banni, le message a simplement été masqué.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Le 03/09/2022 à 15:31, _sb a dit :

Pour parler de sa fiabilité, il serait nécessaire de définir ce qu'est la prévision saisonnière. Beaucoup attendent d'elle une indication claire : il fera froid, chaud, orageux, venteux, pluvieux, ... (généralement sous-entendu en France) alors que ce n'est pas son objectif.

La méthode locale basée sur la climatologie a aussi son intérêt en fournissant un panel de scénarios mais sans donner une fourchette de probabilités à chacun d'eux.

 

Les modélisations d'août pour décembre montrent des possibilités de configurations à flux nordique sur l'Europe dans une circulation d'ouest ralentie sur l'océan.

Cela limiterait le nombre de jours de pluie sur l'Europe (mais pas forcément les cumuls !) et augurerait d'un ensoleillement excédentaire (hors brouillards), des températures variables (des anomalies tantôt positives, tantôt négatives) avec une anomalie globale peu marquée. Le scénario océanique (durablement pluvieux [sec en Méditerranée] et très doux) n'est pas du tout dominant pour le moment. À contrario, une circulation d'ouest ralentie peut favoriser des pluies sur le bassin méditerranéen dans son ensemble.

Les modélisations de septembre sortiront ces prochains jours, à voir l'évolution.

 

Il me semble que ce qui est attendu par les modèles de prévision saisonnière, c'est peu ou prou la poursuite de la synoptique dominante depuis des mois. Dans les grandes lignes, ce sont des hautes pressions bien présentes sur le proche atlantique et débordant sur la France, la GB et la péninsule ibérique. En hiver, c'est pas vraiment la configuration optimale pour avoir un vrai coup de froid (sauf à voir temporairement ces hautes pressions monter vers l'Islande et la mer de Norvège.

 

Ce qui nous attendrait c'est plutôt un vent de Nord dominant mais d'origine atlantique (et pas du tout polaire) à courbure anticyclonique. Vu les anomalies de SST actuelles franchement délirantes (parfois > +5 dans l'Atlantique) poussant actuellement la mer du Nord à 21°c au large de Dunkerque, ça pourrait même être un vent de Nord franchement doux... Le littoral de la côte d'Opale a d'ailleurs eu un hiver particulièrement doux l'année dernière dans cette configuration. Dans ce scénario, le froid (relatif) serait plutôt à chercher dans les zones de dévente du Sud-Ouest (Dordogne par exemple) par radiation nocturne et ciel clair (sous le vent du MC).

 

Les gros NO bien dynamiques et neigeux se limiteraient à la chaîne des scandes et, épisodiquement à la partie Nord du massif Alpin (plutôt à l'Est de la France). 

 

Ca c'est la tendance de fond, mais rien empêche que vienne se glisser au milieu une période de 15 jours avec une synoptique radicalement différente (ce fut d'ailleurs le cas en début d'hiver l'année dernière avec des chutes de neige record dans presque tous les massifs de France...)

 

 

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Merci de préciser. Je ne serais pas allé jusqu'à une telle régionalisation bien que je comprennes l'idée sous-jacente.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Perrignier (74-Haute Savoie) (578m)
Le 03/09/2022 à 14:47, robi38 a dit :

Restons positifs, comme le sera à coup sûr l'hiver prochain ! 😁

 

Au programme ? Oh bah comme d'habitude :

 

- Coup de froid particulièrement notable fin novembre avec neige presque parfaitement formée en plaine. 😳 créant alors la panique dans des secteurs parfois peu habitués, comme au pied des Alpes.

 

- Suivi par un interminable intermède anticyclonique nous offrant de belles gelées lors des jours dégagés. Froid piquant au programme, avec de nombreuses gelées blanches possibles. Que les médias prendront alors tout bonnement pour de la neige, en se trompant et nous montrant des images de la grêle de l'été dernier... 😬

 

- Ensuite, un coup de froid début février pour nous faire comprendre que oui, nous sommes décidément bien en hiver ! (les médias s'en délecteront 🤤).

 

- Mois de février suivi par les premiers 20°C durables augurants des bourgeonnements traditionnels de février (premier mois du printemps, faut t'il le rappeler ?).

 

- Pour terminer sur un coup de froid fin mars/début avril, alors que nous serions juste à l'aube de l'été et que le printemps était donc très avancé. Aïe !

Tu as oublié les fortes chutes de neige du 1er avril. 🤣

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

La Méditerranée plus chaude que la normale pourrait-elle jouer de son influence pour favoriser les retours d'Est, notamment lors des premières descentes d'air frais/froid en octobre/novembre?

 

Link to post
Share on other sites

Explications: les previous du CEP pour la force du vortex polaire:

 

 

 

Un rêve hivernophile, littéralement. Un cauchemar politique pour les dirigeants européens, tout aussi littéralement. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Attention quand meme, un flux de sud-est ne serait pas forcement synonyme de froid, mais d'humidité oui surtout dans le sud.

Si les minimums restent sur l'espagne ou le portugal, il pourrait au contraire faire bien doux

  • J'aime 3
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)

 

C'est curieux, j'aurais pensé qu'une anomalie de SST comme elle est en ce moment près du Labrador était plutôt un forçage de la NAO+ en dopant la cyclogénèse au sortir du continent nord-américain...

 

image.png.8c835f5438243fc72716f0c69f63006d.png

 

Alors bien sûr une anomalie de SST est plus révélatrice du temps qu'il a fait, mais celle-ci est très intense présente depuis pas mal de temps et fait penser plus penser à un forçage...

A voir si cela perdure dans les semaines qui viennent et ce que les modèles vont en faire...

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Posted
Lyon et parfois Jura en été.

Analyse très pertinente de Simon Lee, 3 -ème hiver Nina = un copié collé des prévisions MSLP du C3S entre Septembre 2020-2021-2022 pour le trimestre DJF (3 mois d'hiver). On attendra encore un peu pour voir si l'analogie se confirme (ou pas) . Couplage ENSO-STRATO stimulé par la QBO est à suivre comme tous les hivers en fait.???  De là à dire que notre hiver à venir sera ressemblant aux 2 précédents, je ne m'y risquerais* pas à ce jour .!!! 

*Surtout pas ici.🤣

Image

Edited by Sky blue
  • J'aime 5
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...