Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Communauté data-météo


Sebaas
 Share

Recommended Posts

Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

Salut à tous,

 

Vous le savez certainement, Infoclimat a été retenu en mars dernier dans le cadre de l'Accélérateur d'Initiative Citoyenne (AIC). Petit article pour rappel: https://www.infoclimat.fr/actualites/asso/13404/infoclimat-laureate-de-l-accelerateur-d-initiatives-citoyennes.html

 

Depuis, nous bénéficions d'un "coaching" de la DINUM, d'Etalab, de la DITP dans un certain nombre de projets destinés d'une part à fiabiliser notre modèle (un peu particulier!) basé sur un accès gratuit, sans pub, un CA et l'immense majorité des contributeurs bénévoles (depuis, @Naej nous a rejoint comme salarié pour développer le site et croyez bien qu'il ne chôme pas le pauvre avec @Fred59_!) et d'autre part donner un nouveau souffle dans nos relations avec des administrations ou des établissements publics qui produisent ou utilisent de la donnée météo.


Bien-sûr, parmi ceux-là, il y a Météo-France dont nous sommes partenaires depuis 2010. Cela fait des années qu'on "embête" Météo-France avec nos demandes d'ouvertures de données, répétées à chaque réunion de suivi de partenariat et de commission dans le cadre du Conseil Supérieur de la Métérologie, et tout cela avance bien trop doucement à notre goût évidement, essentiellement pour une raison de financements avec les conditions que vous savez chez MF. Seulement, l'AIC est une nouvelle occasion qui met dans la boucle des acteurs publics majeurs de l'opendata, et les discussions avancent de manière que je qualifierais "d'intéressantes".


Parmi les actions identifiées, il y en a une qui relève clairement d'Infoclimat: constituer une communauté autour de la data météo ouverte. Cela passe d'une part dans la volonté de valoriser ce qui est déjà disponible sur le Portail des Données publiques (qui manque à mon sens clairement de mise en valeur notamment pas des réutilisations déjà bien présentes mais pas assez visibles) et d'autre part par ce qu'il pourrait y avoir à terme, tant niveau observation/climato que côté modèles.

 

Pour l'existant, IC a déjà réalisé et publié sur le portail data.gouv.fr les réutilisations que nous faisons et mettons en ligne, mais aussi les jeux de données que nous proposons: https://www.data.gouv.fr/fr/organizations/association-infoclimat/

 

Mais il y a certainement moyen de faire mieux, avec votre aide, pour identifier plus spécifiquement cette communauté, qui existe en réalité déjà essentiellement autour d'Infoclimat mais pas seulement, et qui doit pouvoir être + visible à la fois pour valoriser (auprès du grand public mais aussi des institutionnels et du secteur privé qui l'ignorent le + souvent) ce qui est déjà en ligne (il faut bien un début) mais aussi ce qui devra l'être, ne serait-ce que du fait des règlements européens. Et ainsi accompagner Météo-France dans la mise en ligne de ces nouvelles ressources, à la fois comme utilisateurs avancés mais aussi en montrer toute l’utilité publique alors les enjeux climatiques deviennent absolument incontournables. Et pour être clair, aider à notre petit niveau Météo-France à toucher des financements pour mettre en place l'infrastructure nécessaire à un service rendu à la hauteur de nos attentes.


Je tague les contributeurs du forum dont je sais qu'ils sont intéressés par cette thématique, et dont je ne doute pas du fait qu'ils verront l'intérêt de travailler avec nous sur ce sujet - j'en oublie certainement, qu'ils m'en excusent et n'hésitent pas à se signaler si ça les intéresse, mais surtout nous sommes preneurs de toutes vos idées dans ce topic. Perso, je rêve déjà qu'on organise un jour un hackathon sur la base de données météo nouvellement disponibles, mais on n'en est pas encore là!

 

@_sb

@Arkus

@Cers

@Pansa

@Thundik81

@Damien49

@Babarskaja

@sylvainmeteo

@calou34

@hermouparis

@BenWS2305

 

 @Matt67 @Raph06

 

  • J'aime 12
  • Merci 6
  • Supportive 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

Pour illustrer mon propos:

 

1) à la base, il y a les données MF issues de la résolution 40 de l'OMM : https://donneespubliques.meteofrance.fr/?fond=produit&id_produit=90&id_rubrique=32

2) sur IC, on en fait par exemple ça:

3) et d'autres s'appuient sur cet indicateur pour en faire ça par exemple (Thread de @nmb_3 à lire):

 

 

Bref, si on pouvait compiler dans ce topic des exemples de ce qui est déjà fait, en ligne ou sur Twitter par exemple, ce serait un bon début :)

@Arkus par exemple: il faudrait mettre + en avant les graphs que tu arrives à produire pour illustrer si régulièrement les topics du forum.

  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Merci pour l'ouverture de ce topic, il y a effectivement pas mal à dire sur le sujet. Je pense que tu peux rajouter @thib91 dans la boucle.

J'esseyerai d'être plus loquace quand je serai de retour sur PC en fin de semain prochaine.

Dans le cas des graphiques que je présente, je suis assez conscient de la problématique de l'accès aux données vu les patchworks que je suis parfois obligé de construire pour avoir des séries assez complètes, en passant parfois par des fournisseurs tiers et dans des conditions de réutilisation parfois un peu floues.

Pour ce qui est des post-traitements des données, je n'ai jamais vraiment documenté ça, mais ça le mériterait entre nettoyage des données, algorithmes de traitement, parfois repris d'ailleurs ou parfois maison (notamment sur l'ITN avec une consolidation des données manquantes).

Bref, je suis clairement intéressé pour apporter ma contribution sur le sujet.

  • J'aime 5
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
La-Chapelle-Saint-Florent - 49 (proche 44, bord Loire)

Me concernant, si on avait un accès aux données radars Z horizontales et verticales, aux données Doppler V, aux SRM, ZDR et CC, j'aurais effectivement un tas d'idées, et cela permettrait une mutualisation de l'identification des orages suspects (et des tornades) bien plus performante en France, que ce que nous réalisons pourtant déjà, avec des bouts de ficelles. Mais c'est encore loin d'être d'actualité je crois ^^

 

 

  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites

  • 3 months later...
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

Une bien belle réutilisation de nos données ITN (Thread à lire)

 

 

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

  • 3 weeks later...

On s'éloigne un peu de la data mais l'autre jour je suis tombé sur cette carte:

 

Fm12hl3aEAYUWgK?format=jpg&name=4096x409

 

Source:https://twitter.com/BrancherMarlon/status/1616081710579593216

 

La lecture est simple: il s'agit de la distance depuis tout point du territoire autrichien jusqu'à la station météorologique la plus proche.

 

Sur une suggestion indirecte de @Fred59_, je me suis amusé à reproduire (à peu près) la même carte avec la même échelle euclidienne, avec les stations en open data de Météo-France (pour la France métropolitaine).
Le résultat fait mal aux yeux:

 

Carte1.thumb.jpg.3ed2229993825366f4968c5b966f61ab.jpg


La même carte maintenant mais avec les stations du réseau statIC et des réseaux partenaires, Romma,Nice météo 06,Météo-Bretagne,Météo-Pyrénées pour ne citer que celles de métropole.
Les réseaux associatifs ont complètement pris le relais du service public:

 

Carte2.thumb.jpg.9dd489fa480dffba3046df09eb2c9214.jpg


Et c'est affreusement regrettable, tant Météo-France dispose d'un maillage dense de stations: toujours la même carte avec l'ensemble des postes Météo-France (SYNOP/RADOME étendu/RCE):

 

Carte3.thumb.jpg.07e45facd70c47b592e1744d85e94ccb.jpg

  • J'aime 7
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

  • 4 months later...
Il y a 6 heures, thib91 a dit :

 

Salut Sebass, alors désolé mais j'ai utilisé des données quotidiennes que MF calcul en interne (ETPmom) pour faire mon graphique...Mais je sais que  @Arkus avait réussi à bricoler un calcul estimant l'ETP.

 

@Sebaas je profite de ce sujet pour répondre à la question, d'autant que j'avais promis quelques infos il y a déjà un moment.

 

Pour le calcul maison d'ETP, j'utilise la librairie R "Evapotranspiration" qui est documentée ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S136481521530133X (PDF en accès libre ici)

La méthode utilisée est celle de Penman‐Monteith "FAO‐56". J'avais comparé les résultats aux fiches clim MF (dont la doc mentionne aussi la formule de Penman‐Monteith), et si je trouve des stats annuelles proches, il a quelques différences dans les stats mensuelles, avec des valeurs un peu plus élevées que MF en hiver, un peu plus basses en été.

 

Concernant le calcul en lui-même, la fonction utilisée est faite pour traiter des données au pas de temps quotidien, ce qui suppose quelques approximations.

De plus je fais quelques ajustements pour obtenir les données d'entrée, qui sont les suivantes :

  • Tn, Tx --> dispo tel quel
  • HRmin, HRmax --> estimé à partir du Td moyen et Tn, Tx (avec HRmax = 100 % si Td moyen > Tn). Le Td moyen lui-même vient des stats quotidiennes prétraitées par Ogimet, ou pour les données plus anciennes, estimée à partir de l'HR moyenne et T moyenne
  • Rayonnement global --> estimé empiriquement à partir de la durée d'ensoleillement et le rayonnement global théorique max à la station
  • Vent moyen --> stats quotidiennes prétraitées par Ogimet

On n'est donc pas sur un calcul exact, pour ça il faudrait plutôt calculer l'ETP au pas de temps le plus fin et additionner sur la journée, mais les résultats me semblent suffisamment cohérents.

 

  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

Merci @Arkus pour ces précisions.

 

Et pour aller jusqu'au bout de mon interrogation, je cherche à comprendre l'ETP calculé par la VP2 de Davis, qui sort des valeurs qui me semblent très supérieures avec la formule MF - et ce, même avec un anémo à la norme agro, et donc assez loin en vent moyen de celui pris à 10 m sur une SYNOP ou une RADOME.


Par exemple, est-ce que le cumul d'ETP de 120 mm obtenu en mai 2023 sur notre StatIC de Longeville-en-Barrois (pas si loin que ça de Nancy) est cohérent? https://www.infoclimat.fr/climatologie-mensuelle/STATIC0091/mai/2023/longeville-en-barrois.html

 

Parce que l'on voit bien l'intérêt: si le calcul de Davis est comparable aux données MF, alors il y a des super cartes d'ETP à produire à partir des données de StatIC pour identifier chaque jour les zones les plus "évaporées" et dresser des bilans hydriques de surface hebdo, mensuel ou annuel. Mais si c'est pour diffuser des cartes avec des valeurs très différentes de celles de MF, alors on préfère s'abstenir plutôt que de sortir des chiffres peu exploitables (voir contre productifs) pour un agriculteur (poke @Seziou / Zarge © ).

 

On a un peu la même problématique pour les cartes d'UV (et eu passage je répond à une interrogation de @Babarskaja sur un autre topic) qu'on rechigne depuis toujours à établir, car on sait que le capteur UV de la Davis ne couvre pas toute la gamme d'onde, et dont on ne sait pas trop finalement ce que vaut l'indice UV ainsi produit par rapport aux "normes" européennes. Et vu les enjeux de santé publique et de protection des populations, chacun comprendra qu'on n'ait pas trop envie d'afficher un indice 3 ou 4 à la StatIC de la Corniche, et qu'une maman en déduise qu'il est inutile de couvrir son gamin d'un tshirt sur la plage du Prado entre midi et deux...

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Le truc c'est qu'il n'y a pas une méthode unique de calcul d'ETP mais tout un paquet, qui changent chacune légèrement les hypothèses de modélisation. Et ensuite pour une même méthode il peut y avoir différent paramétrages en fonction du type de surface et végétation.

Je comprends que la méthode la plus souvent utilisée est celle recommandée par la FAO et basée sur la formule de Penman‐Monteith paramétrée pour une prairie humide de 12 cm de haut (c'est précis !).

Je viens de fouiller un peu et il se trouve que cette publi (https://hal.inrae.fr/hal-02593413) décrit la méthode utilisée par MF qui diffère un peu de celle de la FAO, avec des comparaisons chiffrées.

Serge pourrait sans doute bien nous aider 🙂

 

Par rapport aux valeurs données par les Static, celle de Ciran donne 115 mm d'ETP pour mai et je trouve 123 mm à Tours, donc à vue de nez ça me semble plutôt cohérent.

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Tour-en-Sologne (41)
Il y a 8 heures, Sebaas a dit :

Et pour aller jusqu'au bout de mon interrogation, je cherche à comprendre l'ETP calculé par la VP2 de Davis, qui sort des valeurs qui me semblent très supérieures avec la formule MF - et ce, même avec un anémo à la norme agro, et donc assez loin en vent moyen de celui pris à 10 m sur une SYNOP ou une RADOME.

 

Elément de réponse entre DAVIS Instruments et le CIMIS :

 

 

 

DESCRIPTION DE L'EVAPOTRANSPIRATION (ET), REFERENCE (ET) & COEFFICIENT DE CULTURE .

 

L'évapotranspiration (ET) est la quantité d'eau qui se déplace du sol (et des plantes sur le sol) à l'atmosphère par évaporation et transpiration. Il est surtout important aux personnes qui surveillent la croissance des plantes et l'utilisation de l'eau associée. La mesure de l'ET réelle pour un emplacement donné nécessite la mesure de variables météorologiques à différentes hauteurs au même endroit et dépasse les capacités de la météo actuelle de Davis. Au lieu de cela, un seul ensemble de mesures de données météorologiques (décrites en détail ci-dessous) est utilisé pour calculer un ET de référence (ETo). ETo est la quantité d'ET attendue à un endroit avec des conditions de référence spécifiées dans les conditions météorologiques réelles. Les deux plus courants les conditions de référence utilisées à des fins agricoles sont la référence de l'herbe - herbe bien arrosée qui ombrage complètement le sol, est uniformément coupé à quelques pouces de hauteur - et le référence à la luzerne – similaire à la référence à l'herbe avec de la luzerne au lieu de l'herbe, et une autre hauteur. Les calculs Davis ET calculent tous ETo pour une référence d'herbe spécifique .

 

Pour déterminer l'ET réel à partir d'un ETo de référence, multipliez l'ETo par un coefficient de culture (Kc). Le coefficient de culture tient compte du type de plante, de la maturité de la plante et peut inclure facteurs tels que le type de sol. Davis Instruments ne fournit pas de coefficients de culture. Il appartient au utilisateur individuel pour déterminer quel Kc est approprié. Voir ci-dessous pour une liste de certaines sources. C'est très important, lors de la sélection de Kc pour s'assurer que le coefficient est à utiliser avec une herbe référence. Ne pas utiliser de coefficients dérivés de la luzerne référencée ETo.

 

 

LES DIFFÉRENTS CALCULS DAVIS ETO


Il y a trois façons dont ET est calculé par les stations météorologiques Davis. Ils diffèrent dans la façon dont le les valeurs des données météorologiques sont recueillies et comment le rayonnement net est calculé. Les trois méthodes sont : GroWeather calculé sur la console, GroWeather calculé sur un PC et Vantage Pro et Vantage Pro2 (calculé sur la console via un algorithme). Dans toutes les méthodes, les valeurs ET horaires sont calculées à partir des moyennes horaires des variables météorologiques. Les différences proviennent des différences de capacités de calcul de la station GroWeather, de la station Vantage Pro et Vantage Pro2 et d'un PC.

 

 

ÉCHANTILLONNAGE DES DONNÉES ET VARIABLES NÉCESSAIRES AU CALCUL

 

La console GroWeather a calculé les échantillons ETo Température, Humidité, Vitesse du vent, Solaire Rayonnement sur une période d'une heure. Cet échantillonnage est indépendant de l'échantillonnage entrepris pour le création d'enregistrements de données archivées. A la fin de l'heure, la moyenne arithmétique est calculée pour chaque valeur en divisant la somme des valeurs de données échantillonnées par le nombre d'échantillons prélevés. Le nombre d'échantillons est suivi pour chaque capteur indépendamment au cas où certains capteurs ne seraient pas connecté pendant une partie de la période. De plus, la valeur brute du baromètre (c'est-à-dire non corrigée pour l'altitude) à la fin de l'heure est lue. La température est calculée en dixièmes de degré F, l'humidité est calculée en dixièmes de pourcentage, la vitesse du vent est calculée en miles par heure, le rayonnement solaire est calculé en watts par mètre carré, et la pression atmosphérique se lit en millièmes de pouce de mercure. Tous l'arithmétique est en nombres entiers. Les valeurs qui utilisent des fractions sont représentées en multipliant par un valeur appropriée. Les formules données ci-dessous qui utilisent des fonctions plus compliquées que l'addition, la soustraction, la multiplication et la division sont calculées avec des recherches de table avec interpolation linéaire le cas échéant.

 

L'ETo calculé par GroWeather PC utilise les données des données historiques archivées pour calculer le température moyenne, humidité, vitesse du vent, rayonnement solaire et la pression atmosphérique finale. De plus, le logiciel utilise les paramètres de latitude, de longitude et de fuseau horaire définis dans la console de dialogue de configuration. L'ETo calculé par Vantage prend des échantillons de température, de vitesse du vent et de rayonnement solaire sur une période d'une heure et dérive une valeur moyenne d'une manière similaire au GroWeather console. Au lieu d'échantillonner l'humidité et d'en déduire une « humidité moyenne » pour l'heure, chaque moment où la température est échantillonnée, la valeur de la pression de vapeur saturante et l'eau réelle la pression de vapeur est calculée à partir des valeurs actuelles de température et d'humidité et est échantillonnée. Ces valeurs de pression de vapeur (en kPa) sont utilisées pour calculer la saturation moyenne la pression de vapeur et la pression moyenne de vapeur d'eau pour l'heure. La Vantage a la possibilité d'effectuer de l'arithmétique à virgule flottante.

 

 

 

CALCUL GÉNÉRAL DE L'ETO

 

Pour la plupart, ces équations sont applicables aux 3 méthodes de calcul. Où ils diffèrent ils sont marqués comme suit : (GWc) s'applique au calcul de GroWeather Console, (GWpc) s'applique au calcul GroWeather PC, et (VP) s'applique au calcul Vantage Variables mesurées

 

TF : température moyenne de l'air en dixièmes de degré Fahrenheit

UMPH : vitesse moyenne du vent en milles entiers par heure

Rs : signifie le rayonnement solaire en watts entiers par mètre carré

H : humidité moyenne en pourcentage (la valeur est comprise entre 0 et 100). (GWc et GWpc uniquement)

Pin Épinglez la pression atmosphérique atmosphérique (non corrigée pour l'altitude) à la fin de l'heure ; millièmes de pouces de mercure.

 

image.png.4dce13b8f79404cbd0f6755b1531426f.png

 

image.png.bcfa6cdc593f53b37ac168c042c05fc0.png

RAYONNEMENT NET :

 

Le rayonnement solaire est la principale source d'énergie qui entraîne l'évapotranspiration, pour déterminer le rayonnement net, il faut prendre en compte le rayonnement entrant moins le rayonnement sortant à toutes les longueurs d'onde. Le capteur de rayonnement solaire DAVIS mesure le rayonnement entrant dans  la partie visible du spectre. De cela, nous devons soustraire la partie du rayonnement qui se reflète sur les feuilles de la plante, cette valeur se nomme l'albédo.

 

En plus du rayonnement dans le spectre visible, il faut aussi tenir compte du plus long rayonnement thermique de longueur d'onde. Ceci est modélisé comme le rayonnement du corps noir provenant de trois sources à la température de l'air mesurée. La première source est la partie du ciel qui ne contient pas de nuages, la deuxième source est la partie du ciel contenant des nuages et la troisième source est le sol rayonnant vers le ciel.

Les deux premières sources sont le rayonnement incident et la troisième est le rayonnement sortant. Afin de déterminer les contributions relatives des sources un et deux, nous devons calculer le pourcentage du ciel qui est couvert de nuages. La fraction de couverture nuageuse est estimée en comparant le rayonnement solaire moyen réel reçu contre le montant que nous aurions reçu si le ciel était complétement dégagé. Pour calculer la portion de ciel clai, il est nécessaire de déterminer la hauteur du soleil au dessus de l'horizon (altitude solaire et de son angle). L'altitude du soleil dépend à son tour de la latitude, de la longitude du jour de l'année et du moment de la journée. Ces paramètres sont renseignés dans la console.

L'équation de rayonnement net citée dans la section de référence ne représente pas la méthode exacte que les stations météorologiques DAVIS utilisent pour calculer le rayonnement net.

 

PRECISION :

 

Ces équations ont été modélisées d'après celles utilisées par le California Irrigation Management Système d'information (CIMIS), un programme géré par le California Department of Water Resources. Par conséquent, la précision des calculs ETo de Davis est comparée aux calculs ETo réalisé par CIMIS. Certaines des différences entre les valeurs calculées Davis et CIMIS ETo sont en raison de différences de résolution plutôt que de précision. Il existe deux facteurs majeurs qui entraînent des différences entre les calculs Davis et CIMIS ETo : les différences dans les mesures des capteurs et les différences dans les valeurs nettes de rayonnement.

Sur GroWeather, toutes les moyennes de vent sont par incréments d'un mile par heure, alors que CIMIS les données ont une résolution plus élevée. Le Vantage Pro et le Vantage Pro2 mesurent la vitesse du vent en un seul mile par incréments d'heure, mais maintient une résolution plus élevée pour les moyennes horaires. Comme expliqué ci-dessus, il existe plusieurs façons différentes de calculer une vapeur moyenne horaire valeurs de pression et de pression de vapeur saturante.

La méthode CIMIS consiste à calculer et échantillonner la valeur de pression de vapeur comme décrit pour la Vantage Pro et la Vantage Pro2. Cependant, le la pression de vapeur saturante est calculée à partir de la température moyenne. Cette méthode produira une pression de vapeur saturante égale ou inférieure à la moyenne de la saturation échantillonnée pressions.

La formule de rayonnement net donnée ci-dessus sont toutes des approximations de la formule utilisée par le CIMIS. CIMIS soit mesure directement le rayonnement net, soit utilise une formule qui comprend une provision pour un facteur de couverture nuageuse dérivé empiriquement. Le CIMIS détermine ce facteur soit à partir de données collectées sur le site sur une période de quatre ans, soit à partir d'autres sites de la même région. Douze facteurs sont déterminé, un pour chaque mois.

  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

Chaud! 😳

Link to post
Share on other sites

Posted
Tethieu(40)
Posted (edited)
il y a 10 minutes, Sebaas a dit :

Chaud! 😳

Tu fais un cc @ fred59_ 🤣🤣 et il va être heureux 

Edited by 970hPa
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Touraine (37) et Plateau des Bornes (74) 950m
Le 03/06/2023 à 01:17, Sebaas a dit :

Parce que l'on voit bien l'intérêt: si le calcul de Davis est comparable aux données MF, alors il y a des super cartes d'ETP à produire à partir des données de StatIC pour identifier chaque jour les zones les plus "évaporées" et dresser des bilans hydriques de surface hebdo, mensuel ou annuel. Mais si c'est pour diffuser des cartes avec des valeurs très différentes de celles de MF, alors on préfère s'abstenir plutôt que de sortir des chiffres peu exploitables (voir contre productifs) pour un agriculteur (poke @Seziou / Zarge © ).

 


Il faut souligner que l’ETP (évapo-transpiration potentielle) est une donnée théorique, bien différente de la réalité du terrain. Comme cela a été dit, elle correspond aux pertes en eau d’un couvert végétal standard sur un sol dont l’humidité est maintenant constante et optimale (sur case lysimétrique). 
Dans la réalité l’ETR (réelle) est bien inférieure à l’ETP en saison chaude, et c’est cette valeur qui devrait être considérée pour établir des bilans hydriques. 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
La-Chapelle-Saint-Florent - 49 (proche 44, bord Loire)
Le 03/06/2023 à 01:17, Sebaas a dit :

Merci @Arkus pour ces précisions.

 

Et pour aller jusqu'au bout de mon interrogation, je cherche à comprendre l'ETP calculé par la VP2 de Davis, qui sort des valeurs qui me semblent très supérieures avec la formule MF - et ce, même avec un anémo à la norme agro, et donc assez loin en vent moyen de celui pris à 10 m sur une SYNOP ou une RADOME.


Par exemple, est-ce que le cumul d'ETP de 120 mm obtenu en mai 2023 sur notre StatIC de Longeville-en-Barrois (pas si loin que ça de Nancy) est cohérent? https://www.infoclimat.fr/climatologie-mensuelle/STATIC0091/mai/2023/longeville-en-barrois.html

 

Parce que l'on voit bien l'intérêt: si le calcul de Davis est comparable aux données MF, alors il y a des super cartes d'ETP à produire à partir des données de StatIC pour identifier chaque jour les zones les plus "évaporées" et dresser des bilans hydriques de surface hebdo, mensuel ou annuel. Mais si c'est pour diffuser des cartes avec des valeurs très différentes de celles de MF, alors on préfère s'abstenir plutôt que de sortir des chiffres peu exploitables (voir contre productifs) pour un agriculteur (poke @Seziou / Zarge © ).

 

On a un peu la même problématique pour les cartes d'UV (et eu passage je répond à une interrogation de @Babarskaja sur un autre topic) qu'on rechigne depuis toujours à établir, car on sait que le capteur UV de la Davis ne couvre pas toute la gamme d'onde, et dont on ne sait pas trop finalement ce que vaut l'indice UV ainsi produit par rapport aux "normes" européennes. Et vu les enjeux de santé publique et de protection des populations, chacun comprendra qu'on n'ait pas trop envie d'afficher un indice 3 ou 4 à la StatIC de la Corniche, et qu'une maman en déduise qu'il est inutile de couvrir son gamin d'un tshirt sur la plage du Prado entre midi et deux...

 

 

Pour MBell je m'étais pas mal renseigné sur le sujet :

 

Pas mal d'info dans ce topic ;)

Link to post
Share on other sites

Posted
Ici dans le Cloud
Il y a 1 heure, Damien49 a dit :

Pour MBell je m'étais pas mal renseigné sur le sujet :

[...]

 

Et depuis Davis a apporté quelques modifs au calcul via le firmware 3.88 (j'avais regardé le bin à l'époque) :

https://support.davisinstruments.com/article/qj3zfwto7y-vantage-pro-2-wireless-console-firmware-direct-pc-install-3-80-windows

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...