Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

Mon cher Sebaas. La directive ECOMET (qui gère les relations et échanges entre les acteurs publics de la météo en Europe) impose à toute société privée de se fournir en données météo auprès du prestataire météo public du pays dans lequel elle est active. Vous savez combien MF facture ses images radar et radome aux sociétés privées ? Cela se chiffre entre 80'000 et plus de 100'000 euros par année. Idem pour le modèle CEP et les images MeteoSAT. Contrairement aux sites perso ou aux associations qui diffusent ces contenus sans verser le moindre sou, les sociétés privées de météo paient ces données et au pris fort. Données qui soit dit en passant on déjà été financées par les contribuables et les sociétés par l'entremise des impôts.

Je te trouve un peu réac par rapport aux sociétés privées. Combien de passionnés de météo ont pu faire le job de leur rêve grâce à LCM, MC, Meteogroup ou Meteonews ? Pour la plupart de ces gens, pas suffisamment blindés en physique pour passer et réussir le concours de MF, ils n'auraient jamais trouvé un job dans la météo, au-delà de l'exploitation de leurs sites perso.

Comparons 2 secondes MF et la SNCF. Supposons que la SNCF autorise des sociétés privées d'exploiter une partie de son réseau ferré, moyennant une redevance d'exploitation. Maintenant, trouverais-tu normal que sur une ligne exploitée par 2 acteurs dont la SNCF, cette dernière propose à ses voyageurs la gratuité pour qu'ils renoncent à voyager avec la société privée ? Evidemment non. D'autre part, je suis d'accord que cela coûte une fortune pour entretenir les systèmes, les réseaux de mesure, etc...Mais désolé, ce sont les citoyens qui le financent avec leurs impôts. MF n'a jamais été contraint à être rentable et surtout pas sur ses missions régaliennes. Dès lors, je ne trouve pas normal qu'une structure comme MF soit tentée de pratiquer des prix dumpés sur certains marchés stratégiques alors que dans le même temps leurs coûts ont plutôt tendance à augmenter. Aucune entreprise privée ne peut pratiquer cela, où du moins pas très longtemps avant de se casser la figure.

La météo n'est pas un business rentable, certes, mais elle permet aux passionnés d'en vivre plus ou moins décemment. Que les règles soient les mêmes pour tout le monde. Ce n'est pas de l'ultralibéralisme, juste du bon sens. Si MF veut être mise en concurrence loyale avec les privés, qu'elle adapte ses prix en lien avec les coûts engendrés et non pas par rapport au risque pour elle de perdre un marché face à ses concurrents privés. A force de baisser les prix de manière artificielle, c'est la valeur même du métier qui décline, bien plus que la qualité intrinsèque des prévisions météo. Et force est de constater que dans le monde médiatique, on a pas quitté MF pour des questions de prix jugés trop élevés, mais bien plus sur leur manière de travailler. Dans les médias, il faut parfois modifier une maquette du jour au lendemain, pas en 6 semaines, le temps que la demande remonte la voie hiérarchique... A méditer.

Par rapport à ce que j'ai mis en gras une entreprise privée dont le souci premier comme tu le soulignes très bien est de ne pas se casser la figure, c'est plus fort que moi, ce besoin capital de tout faire pour pouvoir survivre cela me gêne lorsqu'il est question de sécurité de personnes et de biens, évidemment c'est moins grave si c'est simplement pour savoir s'il va faire beau au weekend et qu'on pourra sortir le barbecue.

Visiblement malgré le peu de renseignements que tu veux bien donner sur ton profil, tu t'es inscrit sur le forum parce que tu as de hautes responsabilités dans un groupe privé de Météo(je crois savoir lequel), que tu es en conflit avec MF et que tu avais un message à faire passer, tu en as tout à fait le droit, mais à priori tu préfères rester un peu incognito.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 229
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

ce besoin capital de tout faire pour pouvoir survivre cela me gêne lorsqu'il est question de sécurité de personnes et de biens

Besoin capital d'utiliser le réseau existant, pas le besoin capital de donner des mauvaises informations ! MF pourrait être en premier accusé à l'heure actuelle de fournir le minimum d'information gratuite pour la sécurité publique, et ils le font pour des raisons commerciales.

En gros, et je caricature à peine, la séparation que certains veulent promouvoir entre ce qui devrait rester étatique et ce qui devrait être laissé à des sociétés privées, elle se résume à ceci : à l'Etat (et donc au contribuable) les charges, aux sociétés privées les bénéfices.

Il faut juste ne pas oublier que les contribuables composent les sociétés privées et qu'en France les PME ne sont pas les dernières à payer des charges. Le groupe du Figaro contrôle LCM, je ne suis pas sûr que ce soit à leur bénéfice mais ce sont des stratégies de visibilité, de communication. Quand un groupe privé rachète un club sportif, ce n'est pas toujours pour faire du bénéfice. L'Etat a même intérêt à chercher le dynamisme économique avec création de PME. On appelle çà la croissance, motivation soutenue par beaucoup de personnes en France et dans le monde. Si on appelle çà une caricature...

La directive ECOMET (qui gère les relations et échanges entre les acteurs publics de la météo en Europe) impose à toute société privée de se fournir en données météo auprès du prestataire météo public du pays dans lequel elle est active
Vous pouvez préciser ?
Link to post
Share on other sites

Il n'y a guère que les sites perso et les associations qui peuvent se permettre de diffuser ces infos sans sortir le moindre euro et sans verser le moindre droit de diffusion à MeteoSat, MF, ou ECMWF.

Ça fait deux fois que tu répètes cela en deux postes... Sache qu'Infoclimat est une association, et que toutes les données diffusées le sont de manière légale (contrairement à d'autres), par partenariat vis-à-vis de Météo-France, ou par exploitation des données publiques issues de la NOAA et des données mises en libres accès par les autres organismes européens (DWD, UkMet... mais aussi AEMET ou le CETMEF).

Fin du HS, mais je tenais à mettre au clair ces petites allégations, sachant qu'Infoclimat se décarcasse pour dénicher des données et signer des partenariats...

Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

On va bientôt nous accuser de faire de la distorsion de concurrence nous aussi smile.png

Pour compléter le propos de Fred, j'ajoute que l'utilisation non commerciale est en effet parfaitement autorisée, et qu'à ce titre Infoclimat est probablement le seul à respecter strictement cette règle puisque le seul à n'imposer aucune publicité sur le site. Personne sur IC ne touche le moindre €, que l'on fasse 1 ou 1.000.000 pages vues...

Link to post
Share on other sites

IC fait des efforts bien sûr, mais ce que dit alain concerne des sommes de 100 000 euros. Mais je voudrais mieux comprendre : une société privée est obligée de payer les informations du service national, même si elle n'en a pas besoin (parce que plein d'informations à disposition gratuite sur le web) ?

Personne sur IC ne touche le moindre €, que l'on fasse 1 ou 1.000.000 pages vues...
Je vais sans doute me faire renvoyer dans mes quartiers, mais on est plusieurs associations 1901, et bien heureusement que personne ne touche le moindre euro. L'association profite de l'argent pour réaliser des projets mais cet argent reviendra à l'Etat à la fin de l'association. La pub sur le web, c'est du mécenat, ça n'a rien à voir avec du commerce. Et si la pub sur le web finance des associations, c'est le système, chacun est libre d'y adhérer ou pas.

Que les sociétés privées payent cher les images radar ou sat est tout à fait normal.
Que chacun voit midi à sa porte, c'est normal, mais définir qui a raison et qui a tort, c'est trop facile. MF cherche ses privilèges, et les sociétés privées cherchent leur intérêt. Quoi de plus logique ?

Cela sans, quasiment, un espoir de vrai retour en terme de "dynamisme économique" puisque, non-harmonisation européennes oblige, les entreprises ont beau jeu de se baser dans les pays les plus "accueillants" en terme de fiscalité.
Déclarer la guerre aux sociétés privées, ça va faire avancer le débat...
Link to post
Share on other sites
Posted
Sainte-Croix-aux-Mines (68) - 340 m

une société privée est obligée de payer les informations du service national, même si elle n'en a pas besoin (parce que plein d'informations à disposition gratuite sur le web) ?

Non, à fortiori si elle ne diffuse pas tel quel images radar ou satellite. Si elle propose de la valeur ajouté à ces imageries (bulletins de suivi par ex, basé sur les outils gratuits par exemple) je ne vois absolumment pas où une boite privée devrait verser le moindre centime à MF.
Link to post
Share on other sites
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

On va bientôt nous accuser de faire de la distorsion de concurrence nous aussi smile.png

Pour compléter le propos de Fred, j'ajoute que l'utilisation non commerciale est en effet parfaitement autorisée, et qu'à ce titre Infoclimat est probablement le seul à respecter strictement cette règle puisque le seul à n'imposer aucune publicité sur le site. Personne sur IC ne touche le moindre €, que l'on fasse 1 ou 1.000.000 pages vues...

Oui et c'est bien pour que cela qu'après une carrière de labeur où il n'a été question que de problèmes financiers(soi-disant) uniquement parfois pour des raisons boursières, de restructurations, de plans sociaux, pouvoir partager sa passion sur un site complètement désintéressé où même la pub ne vient pas s'immiscer et qui ne fait appel qu'à une modeste contribution de ses adhérents et avec des contributeurs qui sacrifient parfois leurs nuits et leur week-end par simple passion, pour satisfaire des impatients parfois qui perdent de vue que ce ne sont que des bénévoles et sans aucun but lucratif, vous ne pouvez pas savoir comme cela fait du bien et que c'est appréciable de enfin pouvoir échapper à tout de qui pervertit l'homme, en clair tout ce qui touche au monde de l'argent.

Donc venir critiquer cela , peut-être par jalousie, je trouve cela vraiment mal placé, encore plus par des gens qui profitent gracieusement des données d'IC.

Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

Je vais sans doute me faire renvoyer dans mes quartiers, mais on est plusieurs associations 1901, et bien heureusement que personne ne touche le moindre euro. L'association profite de l'argent pour réaliser des projets mais cet argent reviendra à l'Etat à la fin de l'association. La pub sur le web, c'est du mécenat, ça n'a rien à voir avec du commerce. Et si la pub sur le web finance des associations, c'est le système, chacun est libre d'y adhérer ou pas.

Lol non Simon, pas "renvoyer dans tes quartiers". Les quelques asso météo existantes (ROMMA, CLIMA, Météo-Centre, Météo-Bretagne ou IC) sont réglo à ce niveau-là sur l'utilisation. Comme je l'ai dit, IC a fait un autre choix pour d'autres raisons, et la première d'entres elles, c'est qu'on a la chance d'en avoir les moyens avec les 700 et quelques adhérents et le mécénat de la CNR. Mais par rapport au nombre de sites météo existants, ceux portés par des asso 1901 sont quand même ultra-minoritaires!

La vraie question, c'est l'utilisation qui est faite de ces données librement disponibles. Et là y'a un vrai sujet, parce que l'on a beau faire notre possible pour bloquer les tentatives d'aspiration de nos pages climato et temps réel, ça essaye à tout va! Il fut un temps où quelques particuliers nous demandaient de temps en temps des certificats d’intempérie, mais aujourd'hui c'est carrément des industriels, des cabinets d'assurance ou d'ingénierie environnementale qui viennent plusieurs fois par jour nous demander des exports complets pour des études de tout genre. Et même des services de l'Etat! On les renvois systématiquement vers les services de Météo-France, car les seules datas "libres" sur IC, ce sont celles issues de la réso 40 de l'OMM (http://www.infoclimat.fr/climatologie/stations_principales.php ). Mais il s'agit là seulement de la partie émergée de l'iceberg qui prend la peine de nous contacter, sans compter donc tous ceux qui le tentent "en pirate" - on est bien loin du passionné de météo en tout cas unsure.png .

On s'écarte un peu du sujet initial, mais pas tant que ça. C'est toute la problématique de l'opendata qui se révèle ainsi. Notre ami économiste alaindelain (si si, tous les avis sont bons à prendre pour entretenir un débat de qualité) aimerait certainement voir se répandre le modèle américain de la data météo, modèle dans lequel la NOAA met à disposition toute la donnée disponible (obs, radar, GFS etc...), ne s'occupe que du "régalien", laissant les boîtes privées se partager tout le reste du gâteau. Moi je veux bien prendre en compte les études qui prouveraient par A+B que ce modèle est générateur de croissance économique et d'emploi, mais c'est oublié en effet l'historique et l'existant d'une part mais aussi la totale hétérogénéité de l'Europe en matières fiscales et réglementaires d'autre part. Une boite privée de météo qui bosse pour ABC ou CNN elle est forcément établie sur le territoire américain. Je doute que Météogroup et autres Météonews concourent beaucoup au PIB français...

Link to post
Share on other sites
Posted
Beauvoir mt st michel

On va bientôt nous accuser de faire de la distorsion de concurrence nous aussi smile.png

Pour compléter le propos de Fred, j'ajoute que l'utilisation non commerciale est en effet parfaitement autorisée, et qu'à ce titre Infoclimat est probablement le seul à respecter strictement cette règle puisque le seul à n'imposer aucune publicité sur le site. Personne sur IC ne touche le moindre €, que l'on fasse 1 ou 1.000.000 pages vues...

J'ajoute que la fameuse gratuité d'accès dont il a été beaucoup question par rapport au paiement direct demandé par les services de MF est un mythe économique: la gratuité de la publicité consiste à faire payer par le consommateur l'objet non climatique qui est mis en publicité (un service marketing n'est pas dépourvu de travailleurs ni de matériels qu'il convient de payer, on n'est pas des monstres tout de même!). De ce point de vue, le fait que MF demande un paiement direct pour certains services est discutable si cela empêche les particuliers d'avoir accès à des prévis ou observations qui mettent en jeu la sécurité. En revanche, il n'est pas absurde que seules les personnes demandeuses d'infos météos jugées " de confort" les paient.

On a ce débat récurrent dans les financements des autoroutes qui sont un confort par rapport aux autres routes mais également un élément de sécurisation; quand les régions les prennent en charge, elles sont "gratuites" pour l'automobiliste, mais l'A75 est payée par le contribuable auvergnat et languedocien y compris les plus pauvres dont on devine que le kilométrage autoroutier élevé voire l'usage d'un véhicule ne sont pas la caractéristique majeure. Est-ce vraiment plus juste que le péage? Les deux solutions sont discutables dans la mesure où l'autoroute sauve des vies mais d'un autre côté, ceux qui font l'effort de payer pour les emprunter délestent le trafic des autres réseaux. La frontière entre ce qui est du confort et ce qui est vital est bien mouvante (ce qui ne veut pas dire qu'elle n'existe pas).

La formule retenue par IC est originale: l'accès aux infos est ouvert à tous, mais les adhérents (un peu) et les bénévoles (beaucoup) font tourner la boutique qui permet cette gratuité d'accès sans recourir à du marketing pour autant. Les forumers non adhérents ont cependant payé un peu les infos qu'IC met à leur disposition (les modèles et les relevés par ex) par l'impôt (dont le premier, la TVA est payé par quasi tout le monde). C'est un moyen assez souple de faire à la fois un large accès et sensibiliser les passionnés au fait que la gratuité a néanmoins un coût sans le diluer dans la pub...

La vraie question me semble donc: quels sont les seuils qui permettent à MF de dire: ça c'est d'ordre public, c'est donc accessible sans paiement direct et en temps réel, ça c'est du confort, et c'est aux passionnés de facturer tout ou partie directement s'ils veulent que ce ne soit pas le marché. Sinon, c'est le marché et un rapport au prestataire humainement très différent de celui d'une association ou d'une institution...

Mais une météo (ou n'importe quel service) de qualité gratuite, c'est de la démagogie, qu'elle soit privée ou publique. Les nouveaux media tendent à faire croire que l'info est gratuite parce qu'elle est partout. Illusion...

Link to post
Share on other sites
Posted
Haute Joux, Les Fourgs 1140m

Pour l'autoroute, en Suisse, tu paies 30euros/an pour l'utilisation de l'ensemble des autoroutes du territoire et à tout moment de l'année.

On pourrait imaginer un forfait de cet ordre pour un accès à l'ensemble des modèles(arpège...) de MF pour celui qui est intéressé! en volume, ce ne serait pas négligeable, à mon avisconfused1.gif

Les autoroutes françaises...c'est de l'escroquerie sneaky2.gif

Link to post
Share on other sites

C'est marrant, cela arrive régulièrement quand on tient ce genre de débats public (MF) Vs privés (boites style Météoconsult) qu'il n'y ait pas une balle perdue qui vienne finir sur les sites "amateurs" blushing.gif

Sans revenir sur ce qui a été dit d'autant que je suis entièrement d'accord avec Sebaas et Ciel d'Encre, il y a un petit point qui me turlupine. Alain tape assez fort contre la directive européenne ECOMET, bon cela fait aussi partie du jeu de son discours, mais concrètement je pense que cette directive est très loin de mériter ce traitement. ECOMET, elle vise seulement (ou du moins surtout) à dire que l'information météo doit pouvoir circuler entre les différents prestataires des différents pays, mais que l'organisme national de chaque pays reste le propriétaire de "ses" données. En gros, Météo France a son réseau d'observations, elle échange ces informations avec l'organisme allemand DWD comme l'AEMET espagnol, mais pour autant MF garde la propriété intellectuelle de ces données et si un autre organisme (public comme privé) veut aussi les obtenir il devra passer par Météo France et personne d'autre, même si le DWD et l'AEMET les ont aussi. ECOMET, c'est simplement : on partage les infos, mais chacun garde la main sur ce qu'il apporte. C'est donc loin d'être l'espèce de règle si absurde qu'Alain voudrait décrire.

Dans mon domaine professionnel, on a eu une directive européenne plus ou moins similaire qui a été transposée il y a peu de temps, "INSPIRE", à la différence que celle-ci a prévu la gratuité des informations échangées à l'échelle européenne. Petite révolution d'ailleurs, qui n'est pas encore très bien passée du reste. Heureusement que la CJCE a d'autres chats à fouetter...

D'une certaine manière, ECOMET a un avantage : elle oblige les entreprises privées à participer en partie à l'entretien et au développement des réseaux météo dans les pays où elles sont actives. MétéoX ou WeatherY veulent faire des prestations en France, elles ont besoin des données radars ou de mesures françaises, elles doivent les acheter à Météo France et ne peuvent les "pomper" d'une manière ou d'une autre à un organisme luxembourgeois, irlandais ou tchèque. ECOMET fixe donc seulement un grand principe qui ne me parait pas déraisonnable (mais on peut ne pas être d'accord).

Du coup, on peut comprendre la certaine hargne que peuvent avoir les entreprises privées, obligées de payer plein pot les données qu'elles affichent et/ou qu'elles utilisent, envers des sites amateurs sans but lucratif qui peuvent en afficher un certain nombre plus ou moins librement. La salve d'Alain n'était pas anodine, mais objectivement elle peut se comprendre quand on se place dans le point de vue de ces sociétés.

Link to post
Share on other sites

Du coup, on peut comprendre la certaine hargne que peuvent avoir les entreprises privées, obligées de payer plein pot les données qu'elles affichent et/ou qu'elles utilisent, envers des sites amateurs sans but lucratif qui peuvent en afficher un certain nombre plus ou moins librement. La salve d'Alain n'était pas anodine, mais objectivement elle peut se comprendre quand on se place dans le point de vue de ces sociétés.

C'est exactement ce que je dis. Les privés sont pris en tenaille entre l'opérateur public détenteur du Saint-Graal à qui il vent plein pot les données essentielles, alors que dans le même temps certaines associations sans but lucratif dont infoclimat bénéficient de ces données pour 0 €. La critique ne porte pas sur MF ou IC, ni pour soutenir aveuglément les privés. Mais regardons la réalité en face. Si l'on se place au niveau de l'utilisateur final, il y a en France (et ailleurs) 4 acteurs: le public (MF), les sociétés privées (MG, MC, MN, ...) et les sites persos ou associations (IC) et enfin des solutions hybrides qui mêlent site perso et vocation commerciale (meteo-paris.com,...). Jusqu'à preuve du contraire, Nicolas le Friant de MeteoGroup ou Fred Decker de meteo news ne bossent ni en Angleterre pour l'un, ni en Suisse pour l'autre default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> Les acteurs privés de la météo en France, que leur maison mère soit située en Angleterre, en Suisse ou en France (LCM) ont donné la chance à toute une série de passionnés (et nombreux utilisateurs du site IC), recalés du concours de l'ENM pour certains, de pouvoir faire d'une passion un métier. Dans un pays en crise, avec un nombre de passionnés de la météo sans emploi dans leur domaine de prédilection, je pense qu'il faut non pas cracher dessus, mais encourager l'initiative privée. Je milite pour faire vivre un plus grand nombre de vrais passionnés de la météo de leur passion. Hélas, la filière MF, réservée à une caste de fous de physique (et à la base pas forcément passionnés de météo), pas plus que celle associative à la IC (sans pour autant lui retirer son utilité et sa grande qualité), ne représentent pas à mes yeux le meilleur cursus pour offrir un job de prévisionniste pro à des passionnés. C'est tout le sens de mon message dès le début. Oubliez l'économiste qui ne pense qu'au fric. On ne devient pas riche en faisant de la météo. Tous les acteurs le savent, et les privés en tête.
Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

Les acteurs privés de la météo en France, que leur maison mère soit située en Angleterre, en Suisse ou en France (LCM) ont donné la chance à toute une série de passionnés (et nombreux utilisateurs du site IC), recalés du concours de l'ENM pour certains, de pouvoir faire d'une passion un métier.

Oui enfin, il faudrait pas oublier que les passionnés de météo sur IC sont pour leur TRES grande majorité très loin du monde de la météo dans leur vie professionnelle, et que pour la plupart ils ne s'en portent pas plus mal. Je bloque un peu sur le raccourci "IC, super vivier pour les boîtes privées de météo", puisque, à ma connaissance, y'en a qu'un qui a fini chez Météoconsult. Alors certes on a une série de petits jeunes prometteurs qui sont rentrés à l'ENM (et pas mal classés qui plus est, on est très fier d'eux smile.png) mais ça reste une toute petite minorité.

Perso, j'ai jamais souhaité faire de la météo autrement qu'en amateur, comme simple passion bien loin de mon boulot dans lequel je m'épanouie bien plus encore!

Et puis pour finir, les boites privées tout comme MF, elles sont bien contentes de nous trouver pour reprendre allègrement nos cartes, les données StatIC, les photos et les observations "temps réel" de notre réseau de passionnés... ainsi que nos idées et nos concepts!

Link to post
Share on other sites
Posted
La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Les acteurs privés de la météo en France, que leur maison mère soit située en Angleterre, en Suisse ou en France (LCM) ont donné la chance à toute une série de passionnés (et nombreux utilisateurs du site IC), recalés du concours de l'ENM pour certains, de pouvoir faire d'une passion un métier. Dans un pays en crise, avec un nombre de passionnés de la météo sans emploi dans leur domaine de prédilection, je pense qu'il faut non pas cracher dessus, mais encourager l'initiative privée. Je milite pour faire vivre un plus grand nombre de vrais passionnés de la météo de leur passion. Hélas, la filière MF, réservée à une caste de fous de physique (et à la base pas forcément passionnés de météo), pas plus que celle associative à la IC (sans pour autant lui retirer son utilité et sa grande qualité), ne représentent pas à mes yeux le meilleur cursus pour offrir un job de prévisionniste pro à des passionnés. C'est tout le sens de mon message dès le début.

On ne peut que soutenir cette vision des choses et j'ai un grand respect de toute démarche privé qui réussi et auquel il faut donner aussi les moyens de réussir (météogroup, keraunos etc...). Il n'empêche que la météo ne se résume pas à sa partie congrue de "prévision payante du temps qu'il fera demain" et que le débat ne porte en fait pas vraiment là-dessus. Il n'y aurait d'ailleurs même pas eu débat sans doute s'il avait s'agit d'une chaine de télévision privée.

Perso, j'ai jamais souhaité faire de la météo autrement qu'en amateur, comme simple passion bien loin de mon boulot dans lequel je m'épanouie bien plus encore!

Idem default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> Ceci dit, je suis pas contre dans l'idée de vivre de ma passion. Mais la vie en a voulu autrement.
Link to post
Share on other sites

De plus, cela signifierait que la météorologie se transformerait elle-même intégralement en activité commerciale, et l'espace public en marché (ce qui est le fond des propos d'Alain Delain).
La météo n'est pas du tout exclusivement cela ! La météo c'est de la science, c'est un domaine stratégique de l'économie et de la sécurité, c'est de la passion, c'est une activité associative, c'est du divertissement, voire de la philosophie.

Mais si on en veut faire son métier, il faut rentrer dans le système économique ou le système étatique. Toute activité en dehors ne sera pas considérée comme activité rémunérée, ni métier, ni profession. Bref, c'est bizarre d'imaginer qu'on pourrait être météorologue professionnel sans rentrer dans un système... ? ? ?

Et quant au recrutement, on recherche des gens qui ont eu des succès dans leur vie. Parce que bizarrement (encore), on considère que quelqu'un qui a eu des succès dans sa vie a plus de chances d'avoir des succès dans le système...

Link to post
Share on other sites
Posted
La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Les boites privées, même s'il s'en créait de nouvelles, n'ont pas tant de postes à proposer. Les places sont très rares. Les passionnés qui en ont fait leur métier sont très peu nombreux en proportion. La donne n'évoluerait que si MF changeait radicalement son mode de recrutement (tout en renouvelant son personnel actuel vers du hors-concours). Cela éviterait sans doute que des physiciens, et autres matheux sans autre talent, puissent continuer dans la météorologie à défaut d'avoir pu trouver leur voie. Car je me suis laissé dire qu'ils y en avait une certaine proportion dans cette situation. Et peut-être que cela explique certains travers chez Météo-France.

Ceci dit, je ne suis pas sûr qu'un tel changement de mode de recrutement sur des modalités "libérales" soit à l'ordre du jour chez MF. Et quand bien même : un recrutement libéral n'est pas nécessairement la clef d'une plu value qualitative pour la production de prévisions. LCM en constitue un "bon" exemple (plutôt négatif). De plus, cela signifierait que la météorologie se transformerait elle-même intégralement en activité commerciale, et l'espace public en marché (ce qui est le fond des propos d'Alain Delain). Car on a bien compris que l'économie d'Alain Delain n'est pas d'inspiration étatiste (lol), et celui-ci ne promeut pas de modèle autre que la libre entreprise libérale. (lol)

Ensuite, vient la question de savoir si transformer sa passion en son métier est forcément un idéal à atteindre. C'est un problème que je me suis posé, et j'ai parfois hésité, avant de me raviser car je suis finalement heureux de marcher sur deux jambes : d'un côté, un métier de géographe ethnologue dans lequel je m'épanouis clairement, et de l'autre une passion pour la météorologie avec laquelle je me fais plaisir, mais qui (pour ce que j'en fais, du moins) ne m'apporte pas le même registre d'épanouissement. Elle me permet aussi de m'extraire d'un champ professionnel qui serait, autrement, beaucoup trop "happant". Et j'aime pouvoir investir et approfondir un autre domaine qu'une passion-plaisir...

De toute façon, c'est le type de problème à résoudre personnellement. Si on voit aujourd'hui quelques passionnés s'autoproclamer "chasseurs d'orages professionnels", ceci traduit que d'aucuns souhaiteraient franchir le pas d'une professionnalisation de leur passion. Ne tuons pas le rêve, même ça reste bien aléatoire (si on cherche à en vivre et en faire sa seule activité pro !). Dans tous les cas, pour exercer un métier dans la prévision météorologique, il parait utile de justifier au minium d'un parcours académique validé dans des sciences connexes. Et pour la Recherche, n'en parlons pas. La météorologie n'est pas (encore) qu'une activité commerciale de prévision du temps qu'il va faire.

Propos que je rejoins intégralement. Un très bon résumé de ma propre pensée. Concernant le statut d'une boite privée en météorologie, je pense que si elle veut gagner de la crédibilité, elle ne doit en effet pas se contenter comme seule but, de gagner des "parts de marché" et surtout en effet avoir le syndrome LCM. Une entreprise privée crédible dans le monde de la météo (surtout si elle veut jouer sur le même terrain que MF), devrait avoir un pied aussi dans le monde non-lucratif de la recherche.
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Il existe un premier "baromètre" pour voir si une entreprise est crédible . C'est la certification ISO. Dans ce cas précis, Meteofrance est certifiée Iso 9001, et meteogroupe n'est pas certifié. On verra la suite, mais France télévision qui choisit un fournisseur non certifié risque de perdre sa propre certification ISO 9001.

Link to post
Share on other sites
Guest Sky Blue

Bonjour Gombervaux, tu penses réellement que le groupe France TV pourrait perdre sa certification de travailler avec une entreprise non certifiée. (c'est une question)

Après comment marche la certification d'une entreprise étrangère. (2éme question)

Et puis entre nous je travaille dans la même entreprise depuis plus de 30 ans, sommes nous meilleurs dans notre travail depuis la certification et bien j'en doute fortement.

C'est un autre débat me dira tu, mais bon.

Link to post
Share on other sites

Effectivement ton troisième point est une autre question. Je suis d'ailleurs convaincu que MF est moins bonne depuis la certification.

Point 2 la certification iso est une certification internationale d'origine américaine. Ça marche partout comme aux USA.

Point 1: pas de certification si tous les fournisseurs ne sont pas certifies. Comme la certification est remise en cause régulièrement, il faudra qu'au prochain audit de FT tous ses fournisseurs soient certifies. De plus , l'abandon de fournisseurs certifes peut être interprété par l'auditeur comme une volonté de refus d'amélioration... Amélioration obligatoire pour garder la certification.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

L'autre raison de ce contrat est la qualité des prestations audiovisuelles, type animations, cartes, etc, meilleure chez météoGroup que MF, et cela a été reconnu par MF qui va surement travailler là dessus.

En revanche les régions de F3 continuent à travailler avec MF et heureusement, car les implantations locales de MF garantissent une bonne connaissance des phénomènes locaux.

Dommage, seulement, que F3 ne laisse pas plus de temps à la météo locale, car ici (sur F3 région) plus qu'ailleurs, on aurait de quoi faire la différence.

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
Posted
Bourgoin-Jallieu (38)

Est ce qu'il y a de nouvelles cartes météos avec le passage de Météo France à Meteogroup pour les bulletins météo ?

Il y a pas eu d'info là dessus. A voir peut-être dans les prochains jours.

En revanche j'avais entendu que la météo de France 2 pourrait faire de la prévision à J+10. Bof, bof ermm.gif

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Posted
Mouilleron-le-Captif / Les Sables-d'Olonne (85 - Vendée)

Petit article qui est paru aujourd'hui à Rue89 : http://www.rue89.com/2013/12/31/cheres-ringardes-les-cartes-meteo-france-chassees-tele-248673

D'après eux les cartes pourraient ressembler à celles proposées sur Skynews.

Selon Nicolas Jacobs (médiateur de l'info) :

C’est effectivement la filiale française du groupe anglais « MétéoGroup » qui a remporté, devant « Météo France », l’appel d’offre lancé par France Télévisions comme la législation européenne l’y oblige. L’offre anglaise était moins cher d’un peu moins de 30% mais, surtout, garantissait une qualité d’infographie supérieure à celle proposée par Météo France. D’autre part l’échec de l’établissement public français doit être relativisé car celui-ci conserve, en valeur, 75% des budgets alloués par France Télévisions. Ce qui correspond à l’ensemble des journaux régionaux de France3 ainsi qu’à tous les décrochages outre-mer.
Bref, on va vite être fixé sur le sort des prévisions de Fr.TV
Link to post
Share on other sites
Posted
Le Bourg d'Oisans (38), Aix-en-Provence (13), Planfoy -PNR du Pilat (42)

Bonjour,

Je viens de tomber sur un triste article publié sur Le Nouvel observateur le 31 décembre dernier.

Lien de l'article :

http://www.rue89.com/2013/12/31/cheres-ringardes-les-cartes-meteo-france-chassees-tele-248673

Je ne sais pas vous, autres passionnés de météo, mais je trouve assez scandaleux ce qui est en train de se passer !

Ce débat mériterait une vraie discussion !

Link to post
Share on other sites
Posted
Bourgoin-Jallieu (38)

En attendant France 2 est déjà passé à météogroup. On voit bien que les prévisions ne sont plus les mêmes que celles de TF1.

Mais toujours ces horribles cartes qui perdurent depuis 7 ans maintenant. Ils auraient mieux fait de signer un contrat qui aurait obligé la chaîne à revoir d'urgence sa charte graphique !

Pour en revenir sur le liens au-dessus, c'est vrai que certains bulletins météo étrangers sont un peu plus dynamiques, mais j'ai du mal à y voir un véritable intérêt.

Celle de M6 qui est justement de météogroup et qui tend graphiquement à ce que peut voir au Royaume-Uni ne m'enchante guère. Les cartes ne sont pas très lisibles. L'évolution des cartes à J+1 n'est pas du tout compréhensible et elle se contente de donner le minimum de températures, en zappent quelques grandes agglomérations comme Marseille. J'espère vraiment que France 2 n'ira pas vers cette voie là !

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...