Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

Posted
Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse

Yes ! J’ai bien compris depuis des lustres ‘’Romain’’ personnellement cette dérive est un handicap.

Oui bien d'accord, seulement je ne sait pas si un capteur plus performant en basses températures ( et hautes, car on s’aperçoit bien que ça dérive également sur les fortes chaleurs, bon certes pas à notre échelle en météo ) est en cours de développement, mais ce serait bien, après pour des capteurs numériques, je pense qu'il y aura toujours plus ou moins un risque de dérive dans les extrêmes.
Link to post
Share on other sites
  • Replies 638
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je confirme - l'anémo peut tout à fait être à 2m50 ou 3 m du sol, on parle alors de norme agro, compatible avec StatIC. La seule réserve, c'est que les données n'apparaissent dans ce cas-là pas sur le

Bonjour d'après Baroland que je remercie au passage de m'avoir répondu, le capteur Thermo Hygro THGN300  doit être cuit.... au bout de seulement 3 ans... remettre 119€ dans un capteur au bout de 3 ans

Hier soir, cette WMR300 nous a envoyé un 40,6°C... https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/temps-reel/dolembreux/000HS.html Elle est restreinte depuis lors.   Posons clairement la

Posted Images

Posted
vimenet 48100 montrodat

Oui bien d'accord, seulement je ne sait pas si un capteur plus performant en basses températures ( et hautes, car on s’aperçoit bien que ça dérive également sur les fortes chaleurs, bon certes pas à notre échelle en météo ) est en cours de développement, mais ce serait bien, après pour des capteurs numériques, je pense qu'il y aura toujours plus ou moins un risque de dérive dans les extrêmes.

Bonjour Romain

Je sais que Christian P devait mettre la sonde de la wmr300 dans le congélateur à -20°c pour vérifier sont comportement .Il faudra patienter les résultats.Cette année lors des fortes chaleur le sonde a bien réagi aucun problème particulier.A moins que tu parle de très très forte chaleur supérieure à 40 ou 50°c?

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

J’attendais la finalisation des essais de Christian afin de lui signaler une dérive plus importante des températures à partir de -15°C

Quelques exemples :

Nuit du 2 au 3 février 2015

Vaisala -16.1°C

Oregon -17.2°C

Campbell -16.0°C

Nuit du 4 au 3 février 2015

Vaisala -15.3°C

Oregon -16.0°C

Campbell -15.4°C

Nuit du 6 au 7 février 2015

Vaisala -17.2°C

Oregon -18.3°C

Campbell -17.0°C

Espacement : 2 mètres

La tu compare 2 station pro avec une station grand public, Davis et Oregon ont choisi d'utiliser le capteur SHT11 qui n'est pas ce qui se fait de mieux niveau précision, ce choix de modèle de sonde correspond a des mesures pour une utilisation grand public et également pour restreindre les coûts de fabrication.

Pour info depuis le début de l'année (et même avant) Davis commercialise des stations équipées de la sonde SHT15:

http://www.vantagepro2.eu/vantage-pro-2/station-vantage-pro2-avec-capteur-th-ameliore/

post-4611-0-67751600-1443857784_thumb.jpg

Oregon proposera peut être la même chose...

Je vois que tu a une VP2 à tu les mêmes relevés pour comparer tes 2 stations pro avec la WMR300 et la VP2 ?

New-VP2-Sensor.jpg.df2ad1e36081f4dea9fc3

Link to post
Share on other sites
Posted
vimenet 48100 montrodat

bonjour,comme je le dis il faut patienter que Christian P donne les résultats des tests dans le congélateur à -20°c pour vérifier comment la sonde réagie.Sa serai bien d avoir un peu des nouvelles de Christian P .

Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous

J'ai lu avec vif intérêt les 14 pages sur cette wmr300.

Je partais au début sur une vp2 mais je ne m'étais pas aperçu qu'une interface datalogger était à acheter en plus.

A priori, à part les vents forts, elle est très correcte.

J'ai actuellement une wmr200 dont l'anémomètre ne me satisfait pas franchement car j'ai toujours l'impression qu'il est fainéant.

La plus grosse rafale observée est de 74 km/h alors que je suis en Bretagne à 10km de la côte.

L'anémomètre est situé sur un local jardinage à une hauteur de 6 m.

Il a été très intéressant de constater aussi qu'il y avait une différence de près de 25-30 km/h entre un anémomètre à 2m et un autre à 17m. Merci ChristianP pour toutes les mesures.

J'ai une question pour jcr F5JNI : je suis aussi radioamateur et si j'achète cette station, je la mettrai dans le pylône pas loin des antennes. Avez-vous observé d'éventuels brouillages sur le relevé quand vous émettez sur les bandes HF VHF ?

Dans l'autre sens, est-ce que la station génêre du bruit sur les bandes HF ?

Merci d'avance.

Phil

Link to post
Share on other sites
Posted
Mairy-sur-Marne

J'ai une question pour jcr F5JNI : je suis aussi radioamateur et si j'achète cette station, je la mettrai dans le pylône pas loin des antennes. Avez-vous observé d'éventuels brouillages sur le relevé quand vous émettez sur les bandes HF VHF ?

Dans l'autre sens, est-ce que la station génêre du bruit sur les bandes HF ?

Merci d'avance.

Phil

Bonjour Philippe

Pour faire court : non à la première question et... non à la deuxième (hi). Pas de souci, la Wmr 300 émet sur le 900 Mhz

Avec mes 73's

F5JNI Jean-Claude

Link to post
Share on other sites

-

Bonjour de F5JG

Je confirme, aucune interférence signalée à ce jour avec des stations météo Davis, Lacrosse ou Oregon et du matériel de Réception OM Icom, Yaesu ou autre sur 144, 432 ou 1296.

Possesseur d'une WS2305 depuis 2006 rien de ce côté là, tant en VHF qu'en UHF ou même en télé.

73 F5JG

-

Link to post
Share on other sites
Posted
Gif sur Yvette (plateau, alt. 163 m). NO Essonne. 30 Km SO de Paris.

Attention ! Investigation non fiable dans un congélateur….essai par mes soins (CERN) non concluant.

je suis bien entendu tout à fait d'accord avec ça !

Concernant l'étalonnage d'un capteur tel qu'un capteur Sensirion (SHT71, SHT75…) le plus sûr est de faire confiance à la notice du fabricant.

Voir: http://www.sensirion.com/fileadmin/user_upload/customers/sensirion/Dokumente/Humidity/Sensirion_Humidity_SHT7x_Datasheet_V5.pdf

Un étalonnage n'est certainement pas à la portée d'un amateur, même, et surtout pas dans un congélateur, et même dans le domaine professionnel on fait appel au LNE (Laboratoire National d'Essais).

Concernant la dérive dans le temps de cet étalonnage, le fabricant la donne aussi:

par exemple pour le SHT75:

- en température:

dérive inférieure à 0.04°C / an

- en HR:

dérive inférieure à 0.5 %RH / an (sous certaines conditions; voir le datasheet, lien ci-dessus).

Pour nous autres météo-amateurs, le meilleur moyen pour surveiller cette dérive (ou un défaut accidentel) et de comparer en permanence plusieurs capteurs.

La probabilité qu'ils dérivent de la même valeur en même temps étant assez faible.

C'est ce que je fais ici où deux capteurs SHT75 et deux capteurs analogiques (T et HR) sont placés (et leurs mesures enregistrées) en permanence dans le même abri ventilé.

(voir éventuellement: http://michel.mo.pagesperso-orange.fr/meteo/comparaison_de_capteurs/comparaison_de_capteurs.htm )

Je ne parle ici, bien sûr, que de l'étalonnage du capteur lui-même;

Je ne parle pas des erreurs éventuelles dues à l'abri, à l'environnement, etc.

Link to post
Share on other sites
Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Désolé pour les délais, j'ai malheureusement des problèmes plus importants dont je dois m'occuper et donc pas vraiment le temps et l'esprit pour me plonger à fond dans les données récoltées. blushing.gif

Rien de bien nouveau depuis mes dernières interventions. Hors console WMR300 et traitement logiciel Oregon des données (qui peuvent rendre inexploitable le vent moyen/10 mn nécessaire à StatIC, vu que le soft maison ne donne qu'une valeur moyenne bloquée pendant 10 mn et n'enregistre pas la rafale maxi de la minute ou autres pas), la station au niveau des résultats des capteurs en dehors de l'anémo pour le vent maxi et le vent moyen/10mn bizarre, est assez identique à une Davis Vantage Pro2 (V2).

Pour les vents maxi, vu que les écarts par vent fort sont bien moins importants par vent de tendance Est, je ne peux pas démontrer que le problème de la sous-estimation importantes des rafales par vent fort, ne vient pas aussi de la différence de position et d'orientation des anémo (comme pour le Davis qui lui intègre une correction dans le firmware), mais aussi en partie ou totalement d'une perturbation de mon mât à cet endroit moins favorable trop prés de la partie triangulaire que plus haut, car je sais qu'un anémo Davis placé dans la même position un peu plus haut dans la partie plus fine il y a des années, renvoyait déjà certaines rafales réduites par Mistral en comparaison du vent d'Est fort.

Exemple des problèmes sur le vent moyen/10 mn et les rafales le 30/03/2015.

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/tempetewmr.png

Voir dans Excel les détails des minutes et du vent WMR bloqué 10 mn en prime pas actualisé aux heures rondes :

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/vent30032015.xlsx

On peut voir le jour de la tempête la plus forte ici (100 km/h sur la console WMR, donc valeur invisible dans la base de données qui ne capte que la rafale à l'instant t, pour 117 et 122 km/h de maxi aux Davis), le carnage des 95% des écarts sur le vent moyen/10 mn de la WMR [-13.2 km/h ; 16.8 km/h] en comparaison des écarts pour ce vent moyen/10 mn entre les deux anémo Davis [-1.4 km/h ; 1.0 km/h] dans mon site très turbulent pas vraiment bien fait pour tester un anémo par rapport à une soufflerie qui génère un vent stable en vitesse et en direction.

Donc sans un logiciel qui rattrape le coup pour StatIC, le vent moyen sur 10mn, n'est vraiment pas top.

On remarquera pour les Davis que malgré un écart moyen de -0.1 km/h pour les vents moyens/1 mn, de l'anémo Davis à 16.4 m, on peut récolter parfois de gros écarts de vent moyen sur 1 mn, jusqu'à 24.1 km/h, à cause d'une synchronisation imparfaite des consoles et de délais de la console V2 quand l'interface IP travaille. Je la vois figée pendant que l'autre console affiche toujours les données. Je pense qu'il est possible qu'en plus d'un problème de synchro de la minute à +- 30 s près, il existe peut-être des traitements internes qui se font plus tard selon les tâches à accomplir.

En rafales maxi c'est pire vu que la synchro du pas de 2.5 s pour compter le nombre de tours est impossible et que celle de la minute pile ne reste pas parfaite, donc l'IC à 95% des rafales entre les 2 Davis n'est pas négligeable [-19.5 km/h ; 17.8 km/h] malgré une différence infime de moyenne des rafales maxi des minutes du jour de 0.5 km/h entre les deux anémo. Jusqu'à 43.5 km/h de différence entre deux maxi dans une même minute pour 2 anémo si proches, donc inutile de vous dire que chercher vérifier ses rafales Davis par rapport à un anémo MF en 0.5 s à x km (Un pas de 0.5 s générera encore plus de différences de rafales maxi entre ces deux anémo identiques ici), ce n'est pas gagné surtout lorsque c'est un grain, un orage bref qui passent, car dans ces cas les différences entre les anémo sur sites n'ont pas le temps d'être comblées par d'autres échantillons de vent.

Pour la pluie, le pluvio réglé d'origine en 0.254 mm a moins dérivé dans le temps (sans modification du réglage d'origine) que mes pluvio Davis en 0.2 mm neufs à l'époque qui dérivaient bien plus nettement et rapidement, ce qui est assez logique pour ces augets plus proches de l'équilibre d'origine que les Davis, mais aussi avec le réglage en 0.254 mm qui est plus favorable que du 0.2 mm (ce réglage était aussi plus stable sur les Davis, avec une meilleure pente des augets pour évacuer la goutte au bout des augets, mais aussi avec moins de basculements, donc moins de pertes).

Cette année c'est le Précis Mécanique qui a dérivé sévèrement comme jamais ça n'était arrivé sans que j'en trouve la cause, même en démontant et en nettoyant à fond la platine, ça n'a rien n'a changé, je ne vois aucune usure à l'oeil, de plus les augets sur ce modèle sont en inox. Depuis toujours je n'avais besoin que de le régler d'un quart de tour en plus ou en moins selon la saison hivernale ou estivale, là j'ai dû dévisser de pratiquement 1.5 tours !

Pour le WMR identique au V2, ce ne sera aussi qu'une affaire de réglage des vis à affiner selon la dérive, il était bien réglé d'usine (et augets à équilibrer si neufs ils ne le sont pas, là de peu sur cet exemplaire)

Pour la HR, pas de changements par rapport à ce que j'indiquais. C'est un SHT11 comme sur les anciennes V2, donc tout dépend de l'abri comme pour la T quand l'exemplaire du Sensirion est correct (conforme à la courbe du constructeur).

Je vais détailler les résultats pour la T avec ce composant à l'incertitude plus variable sur gamme de T, selon le constructeur et des écarts fréquents rencontrés chez les utilisateurs dans les Tn froides, pour surtout montrer comme la mesure de ce paramètre est compliquée avec des sondes et des abris aux réactivités bien différentes et que ce n'est pas pour rien que les US lissent sur 5 mn et 7 mn pour déterminer les T, Tx, Tn pour harmoniser les constantes de temps dans les abris méca du meilleur réseau au monde (USCRN) au lieu de lisser sur 1 mn comme l'OMM/MF pour les abris standards plus lents que les abris Davis V2 et WMR.

Sur la période des essais du 5 janvier 2015 au 2 août 2015, j'ai relevé une Tx maxi de 36.9° avec le SHT 11 WMR300 pour 37.1° à la Pt 1000 dans cet abri, 36.7° pour la Pt 1000 dans le Socrima MF à coupelles, 37.1° pour celle dans le Stevenson alors que la valeur de référence la plus proche de la vraie Tx de l'air dans l'abri Young méca en normes USCRN a été de 35.5° (SHT75 sur V2 vérifiée sur la Pt 1000 de référence qui sert de référence aussi aux autres Pt 1000)

En Tn mini, -3.1° pour la SHT11 WMR 300, pour -3.7° sur la Pt 1000 dans cet abri, -3.7° dans le Socrima, -3.9° dans le Stevenson MF (modèle réduit) qui est connu chez MF pour être encore plus/trop froid en Tn. La Tnn de référence dans le Young méca est de -3.4°, donc même sans la correction moyenne de l'écart base pour ce SHT11, la Tnn est aussi très proche de la "vraie" Tn de l'air sur cet exemplaire de SHT11 affichant le plus gros écart de base de tous les exemplaires SHT11 (Davis)qui sont passés ici, sans que je puisse déterminer si c'est de la malchance ou une règle pour les composants SHT11 chez Oregon, sans une centaine de capteurs SHT11 à tester dans chaque marque.

On retrouve l'écart positif progressivement plus important sur la SHT11 de la WMR/ Pt 1000 dans cet abri quand on descend en T.

+0.8° avec un palier à -19.4° au SHT11 pour le palier à -20.2° à la Pt 1000 ensemble sans abris dans le congélateur,

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/congelateursht11wmr300.png

Pour mémoire pour l'essais d'un autre capteur SHT11 Davis, où j'avais synchronisé l'installation des sondes pour déterminer des temps de réponses en plus de vérifier l'écart de base vers -20°, les écarts instantanés monstrueux à cause des différences de temps de réponse étaient assez parlants même au bout de 10 mn à -20° (-7.6 ° contre -17.5°) et il n'est donc pas étonnant de ne pas toujours pouvoir afficher de mêmes Tn même avec un SHT11 bien calibré par hasard dans les basses T, quand les vraies Tn (plus souvent sans vent dans l'abri comparées aux Tx) ne tiennent pas asssez longtemps pour la circulation d'air faible donnée et la constante de temps du capteur concerné + abri.

Il faut bien voir que si vous avez un air qui perd d'un coup 10° pour x raisons sauf vent significatif au niveau de l'abri, au bout de 10 mn sans vent dans l'abri (Un abri MF ne laisse passer que 10% de la vitesse mesurée hors de l'abri à 2 m, donc même un vent faible mesuré à 10 m hors abri n'agit pas toujours dans l'abri plus bas) la SHT11 avec n'affichera qu'une variation d'environ 7.3° contre 9.4° pour la Pt 1000 (une SHT11 +filtre et support Davis affiche au bout de 10 mn sans aucun vent, environ 73% d'une différence de T (comme une variation instantanée de T tenue au niveau différent donné pendant au moins ces 10 mn) et si par hasard le temps change qu'un peu à nouveau à ce moment pour faire remonter la T même de peu définitivement, il y aura environ 2° d'écart de Tn uniquement à cause du temps de réponse sans vent dans l'abri. Si on rajoute les +-1.7° de la courbe du constructeur du Sensirion entre 2 exemplaires malchanceux de SHT11 aux extrêmes de ces bornes à -20° (donc une différence de base 3.4° entre les 2 SHT 11 à -20° ! Peut-être plus en réalité possible, car on ne sait pas si la précision de la courbe est donnée pour 95% , 100 % ou autres, des exemplaires) si en prime une des SHT11 est nue sans support WMR ou V2, mais juste avec un filtre WMR ou V2 qui donne une constante de temps assez proche de la Pt 1000, elles pourront afficher bien plus en différence instantanée (donc pour l'exemple 5.4° d'écart et bien plus encore pour une sonde nue juste avec du téflon sans support ni filtre Davis ou Oregon) et donc potentiellement de Tn, sans qu'on puisse dire quoique ce soit, car ce sera conforme aux courbes constructeurs et aux constantes de temps données !

En fait il n'est pas impossible que l'écart dans le congélateur soit légèrement plus faible que celui que j'ai déterminé sur mon exemplaire à -20°, car pour le SHT11 WMR lent avec le support + filtre comme sur les SHT11 V2, il faudrait générer un palier vraiment stable à la température donnée pendant 1 h (sans circulation d'air pour le cas présent) sur la Pt 1000 pour être certain que l'écart n'est pas plus faible que ces 0.8° (il n'est pas plus grand, car c'est une valeur positive et le SHT11 est en retard de peu dans ces cas où il n'est pas loin de 100% de l'équilibre avec la T affichée par la Pt 1000 plus réactive.)

Les différents écarts sur les Tn et Tx journalières dans les différents abris et avec la Pt 1000 dans la WMR.

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/wmr300txtnjourresultats.png

Les écarts sur les relevés minutes entre la SHT11 et la Pt 1000 dans la WMR et entre ces deux sondes + abri WMR et la Pt 1000 + l'abri Socrima MF en classe 2.

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/wmrinst.png

Exemples de différences avec des causes de certains gros écarts où le lissage du SHT11 est clair, mais utile pour éviter la surchauffe de l'abri WMR plus réactif comme un abri V2 le matin, mise en évidence par la Pt 1000 principalement en début de matinée quand le soleil devient assez puissant avec un vent nul à faible à ces horaires avec aussi des différences de mouillage interne des abris après dépôt de la condensation (l'intérieur d'un abri V2 ou WMR sèche plus vite qu'un abri MF) :

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/grphwmr30021022015_24.png

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/grphwmr020062015_31.png

Ce graphe a montré pourquoi il ne faut surtout pas installer une sonde plus rapide dans un abri WMR ou V2 (les SHT75 15, 11 "maisons" sans fitre ni support Davis ou WMR, sont 4 fois plus rapides que la Pt 1000, les écarts seront plus grands que sur la Pt 1000), d'autant plus dans un site insuffisant, plus dans l'intérieur qu'ici, loin de la brise de mer l'AM dans les canicules.

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/grphwmr12032015_18.png

En valeurs corrigées des étalonnages moyens des sondes, il faut regarder les IC à 95% des Tn et des Tx SHT11 + abri WMR par rapport à la cible du réseau Radome (MF cherche à ce que 95% des valeurs soient comprises dans [-0.5°;+0.5°] ) et nous par rapport au Socrima pour StatIC. Par exemple par rapport aux "vraies" Tn du Young méca, 95% des Tn WMR dans [-0.1° ; 0.6°] . Elles sont aussi correctes par rapport aux Tn cibles de StatIC, celles du Socrima MF avec Pt 1000 [0.0° ; 0.5°], malgré que la correction soit moyenne pour la SHT11, alors que l'idéal serait d'appliquer une correction en fonction de différents points de la gamme sur cette sonde.

Pour l'abri WMR, on voit avec la comparaison entre sa Pt 1000 et la Pt 1000 + le Socrima, que les Tn sont comprises dans un IC à 95% meilleur que dans les comparaisons MF de deux abris Stevenson grands modèles MF + 2 Pt 100 identiques pour analyser la répétivité des mesures dans un site classe 1 herbeux verdoyant plat pourtant parfait à Trappes ([-0.1°; 0.2°] pour l'abri WMR face au Socrima, contre [-0.2°; 0.2°] entre 2 mêmes gros Stevenson dans les essais MF. Un Socrima face au grand Stevenson chez MF renvoie 95% des écarts des Tn dans [-0.4°; 0.1°], logique vu que le Socrima est plus rapide que le gros abri et donc il capte des baisses de T de plus petites échelles, le grand Stevenson est connu pour être trop lent.

On voit donc que les différences générées sur le terrain avec les variations rapides du temps peuvent-être largement supérieures à l'écart de base du capteur donné quand il n'est pas trop mauvais, même par T négatives à cause des différences de constantes des abris et des sondes.

Les écarts potentiels sur des Tx et des Tn sur une bien plus longue période sont à déduire des écarts sur les valeurs instantanées bien plus nombreuses et plus significatives de très nombreuses années de comparaisons de Tx et Tn. S'il y a une différence d'importance d'écart des Tx/Tn avec les écarts sur les valeurs minutes, c'est parce qu'il n'y a pas assez des milliers de Tn et de Tx permettant de tomber sur des échantillons rares de changement de temps qui fixeront une Tn ou une Tx provisoire dans mes échantillons juste après un de ces gros écarts instantanés, ce qui sera bien plus possible en montagne, dans des TAF ou dans d'autres régions que dans mon coin assez "diesel" pour le beau temps plus stable, surtout la nuit par rapport à ce qu'on observe dans le topic sur les TAF.

(Certains écarts sont grands et d'autres n'ont l'air de rien, mais même avec du matériel pro, la moindre différence de matériel chez MF, peut jouer comme ici hier pour le jour de la première gelée qui peut être largement faussée (vu qu'ici il n'est pas fréquent qu'il gèle vers la mi octobre, c'est proche du record de précocité) pour une différence minime.

Stevenson avec Pt 1000, Tn de 0.0°, thermo MF : 0.0°, sonde Davis d'avant 2006 : 0.2°

Le Socrima connu pour être meilleur en Tn (moins de biais radiatifs) : 0.3°

Mesure dans l'abri 7714 à 10 m sur le mât d'anémo sonde Davis d'avant 2006 : 0.2°

Davis 7714 + pt 1000 sur le toit : 0.3°

Davis V2 méca 24h/24h sur le toit : 0.6° (logique que le biais radiatif soit moindre dans ces conditions calmes de ciel clair et sans rosée récoltée)

Mesure de référence de la SHT75 + Young méca normes USCRN : 0.5° )

En Tx on voit que le lissage du SHT11 nécessaire pour cet abri plus réactif (trop blanc, trop lumineux et brillant à l'intérieur par rapport à un V2 et qu'à un Socrima, bleu mat à l'intérieur; le WMR sera meilleur quand l'intérieur et le dessous des persiennes seront bien poussiéreux, car de rares Tx l'AM surchauffent sur la Pt 1000 de la WMR (invisible sur la SHT11) par rapport au Socrima (max 0.9°) avec un vent calme (très rare ici en Tx à cause de la brise de mer) alors que la V2 ne le faisait pas y compris en classe 4 où les vents faibles sont fréquents artificiellement coupés par la forêt et une haie ) qu'un Socrima, est trop puissant, car il fait plus que limiter la surchauffe de l'abri WMR, 95% des Tx SHT11 WMR [-0.9°; 0.0°] (Même en valeurs brutes [-0.6° ; 0.3°]) , trop froides par rapport au Socrima + Pt1000 contre [-0.3°; 0.7°] en utilisant une Pt 1000 dans la WMR. C'est pareil à quelques miettes près dans un abri V2 identique au WMR (en dehors de sa brillance et de sa blancheur intérieure), le SHT 11 va réduire des Tx, mais c'est utile dans de nombreux sites amateurs pas assez dégagés avec ce type d'abri réduit, ça rapproche de la valeur de référence des abris méca Davis 24h/24h+ sonde Davis avec filtre ou USCRN.

Les écarts en fonction de divers paramètres,

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/wmrrgvt.png

montrent que bien que l'écart médian plus important à cause de l'écart de base de la sonde SHT11 se situe dans les basses T, les faibles rayonnements, les plus gros écarts (non médians) se produisent par vent faible avec un certain rayonnement par soleil pas très haut (effet soleil rasant chauffe plus rapide d'un petit abri le matin) et à des T plutôt entre 11 et 26°. L'écart de base de la SHT11 en fonction de la température est aussi un peu en partie sur le terrain en fonction du vent (il est un peu plus masqué par le vent qui homogénéise)

Les colonnes les plus importantes sont celles qui donnent les 95% des valeurs en valeurs corrigées de l'étalonnage des sondes et les différences d'écarts max et min entre l'abri WMR avec SHT11 / Socrima et l'abri WMR avec Pt 1000/ Socrima.

On remarquera que le vent faible ce n'est pas top pour les abris à ventilation naturelle.

La colonne en valeurs corrigées "95% Pt 1000 WMR - Pt Socri" en fonction du vent montre comme chez MF, que la différence de T devient négligeable (95% des valeurs entre +-0.2°) pour le vent moyen > 5m/s dans un assez bon abri, dans la dernière classe de vent, le plus fort, +-0.1°, alors qu'à moins de 4.8 km/h la borne monte à + 1°.

Les différences avec et "sans" soleil (nuits comprises) :

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/wmrrg150.png

En fait à mon avis cette station conviendrait à StatIC pour tous les paramètres sauf pour le vent du moins avec le logiciel maison testé (je n'ai aucune idée des capacités des autres logiciels à extraire un meilleur vent moyen/10 mn), ce n'est que mon avis, donc sous réserve de l'analyse des résultats et de la décision de l'équipe d'IC.

Link to post
Share on other sites

En fait à mon avis cette station conviendrait à StatIC pour tous les paramètres sauf pour le vent du moins avec le logiciel maison testé (je n'ai aucune idée des capacités des autres logiciels à extraire un meilleur vent moyen/10 mn), ce n'est que mon avis, donc sous réserve de l'analyse des résultats et de la décision de l'équipe d'IC.

Merci Christian pour cette analyse complète et détaillé.

Il manquerait donc un logiciel pour pouvoir améliorer la récolte des données vents...c'est vraiment dommage car au vu de l'analyse faite par Christian cette station mérite sa place chez StatIC.

Link to post
Share on other sites
Posted
Altenbach (68) - 705 m - sur le versant Sud du Grand Ballon (1424 m)

Le paramètre "Vent" n'est pas rédhibitoire pour les VP2 du réseau StatIC.

Link to post
Share on other sites
Posted
vimenet 48100 montrodat

Bonjour à tous.

Merci à Christian P pour sa belle analyse de la wmr300.

Il faudra patienter l avis de l equipe d IC.

je pense pas que le vent fort soit un probleme pour integrer le reseau Static si tout les autres parametres sont bon.

Christian P précise bien:

"Pour les vents maxi, vu que les écarts par vent fort sont bien moins importants par vent de tendance Est, je ne peux pas démontrer que le problème de la sous-estimation importantes des rafales par vent fort, ne vient pas aussi de la différence de position et d'orientation des anémo (comme pour le Davis qui lui intègre une correction dans le firmware), mais aussi en partie ou totalement d'une perturbation de mon mât à cet endroit moins favorable trop prés de la partie triangulaire que plus haut, car je sais qu'un anémo Davis placé dans la même position un peu plus haut dans la partie plus fine il y a des années, renvoyait déjà certaines rafales réduites par Mistral en comparaison du vent d'Est fort."

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Merci à Christian pour cette analyse

Pourrais tu me confirmer le type de sonde utilisée dans une VP2 je crois qu'il y a eu un changement mais je ne trouve plus la date de cette évolution et ses améliorations

D'avance merci

Et encore merci pour toutes tes informations

Link to post
Share on other sites
Posted
vimenet 48100 montrodat

Bonjour,

Quand est ce que on aura la réponse pour l intégration de la wmr300 au réseau static?

faut il que je face la demande a infoclimat?

Merci pour vos reponse

Link to post
Share on other sites
Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)

De toutes manières, on ne pourra pas intégrer la station avant d'avoir mis au point la procédure - il faut qu'on regarde comment fonctionne le logiciel de gestion, quel type de fichier il peut produire et qu'on développe le script permettant de récupérer les données sur IC!

Avant cela, la WMR300 devrait passer par la DSO à Toulouse: MF a en effet accepté de passer l'anémo à la soufflerie pour vérifier son comportement dans un environnement sans turbulence, ce qui nous permettra de trancher définitivement la question de la validation ou non de la WMR300 sur StatIC.

Link to post
Share on other sites

De toutes manières, on ne pourra pas intégrer la station avant d'avoir mis au point la procédure - il faut qu'on regarde comment fonctionne le logiciel de gestion, quel type de fichier il peut produire et qu'on développe le script permettant de récupérer les données sur IC!

Avant cela, la WMR300 devrait passer par la DSO à Toulouse: MF a en effet accepté de passer l'anémo à la soufflerie pour vérifier son comportement dans un environnement sans turbulence, ce qui nous permettra de trancher définitivement la question de la validation ou non de la WMR300 sur StatIC.

Parfait, quand ces tests en soufflerie seront-ils effectués par MF à peu près ?
Link to post
Share on other sites

De toutes manières, on ne pourra pas intégrer la station avant d'avoir mis au point la procédure - il faut qu'on regarde comment fonctionne le logiciel de gestion, quel type de fichier il peut produire et qu'on développe le script permettant de récupérer les données sur IC!

Avant cela, la WMR300 devrait passer par la DSO à Toulouse: MF a en effet accepté de passer l'anémo à la soufflerie pour vérifier son comportement dans un environnement sans turbulence, ce qui nous permettra de trancher définitivement la question de la validation ou non de la WMR300 sur StatIC.

Ca serait pas mal également de faire tester d'autres stations: Vantage Pro2, Vantage Vue, Peet Bros...
Link to post
Share on other sites
Posted
vimenet 48100 montrodat

De toutes manières, on ne pourra pas intégrer la station avant d'avoir mis au point la procédure - il faut qu'on regarde comment fonctionne le logiciel de gestion, quel type de fichier il peut produire et qu'on développe le script permettant de récupérer les données sur IC!

Avant cela, la WMR300 devrait passer par la DSO à Toulouse: MF a en effet accepté de passer l'anémo à la soufflerie pour vérifier son comportement dans un environnement sans turbulence, ce qui nous permettra de trancher définitivement la question de la validation ou non de la WMR300 sur StatIC.

Merci pour votre reponse.

Avez vous une date des tests prevu par meteo france?

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...