Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

A mon humble avis, on risque tout de même de repartir sur les bases de l'automne dernier. Tant que la situation ne se stabilise pas au pôle avec des continuels remontées chaudes là haut pour mettre sans cesse à mal le vortex, un peu à l'image de l'automne dernier, agitation et T° en yoyo semble de mise une nouvelle fois.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 107
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Guest Sky Blue

Oui Judd, on le voit encore bien cet été avec le DA toujours champion de l'excitation des flux méridiens.

Il faudra composer avec.

Link to post
Share on other sites

J'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé, donc quels sont les effets de La Niña sur le vortex polaire et sur les dépressions atlantiques ?

Merci d'avance !

En gros la théorie est que la nina serait à l'origine d'un refroidissement stratosphérique qui aurait pour conséquence d'accélerer et de concentrer ce fameux vortex polaire à l'échelle stratosphérique (NAM+ me semble-t-il) ce qui a évidemment des conséquences sur le Z500.

Ces conséquences sont la concentration du "vortex troposphérique" en saison froide et donc de favoriser la NAO+/AO+ donc l'accélérration du flux d'ouest.

Link to post
Share on other sites
Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

Oui Judd, on le voit encore bien cet été avec le DA toujours champion de l'excitation des flux méridiens.

Il faudra composer avec.

hé hé hé... VP concentré l'été et éclaté l'hiver... Faudra-il s'y habituer ?

La DA pourrait encore avoir quelques années (décennies) devant elle.

Link to post
Share on other sites

En gros la théorie est que la nina serait à l'origine d'un refroidissement stratosphérique qui aurait pour conséquence d'accélerer et de concentrer ce fameux vortex polaire à l'échelle stratosphérique (NAM+ me semble-t-il) ce qui a évidemment des conséquences sur le Z500.

Ces conséquences sont la concentration du "vortex troposphérique" en saison froide et donc de favoriser la NAO+/AO+ donc l'accélérration du flux d'ouest.

Donc vu que nous allons être en QBO+ actif et que nous devrions avoir un épisode de La Niña, nous devrions avoir un automne, du moins en deuxième partie, très mouvementé ? Avec un zonal très actif ? Donc tempétueux ?
Link to post
Share on other sites
Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

Donc vu que nous allons être en QBO+ actif et que nous devrions avoir un épisode de La Niña, nous devrions avoir un automne, du moins en deuxième partie, très mouvementé ? Avec un zonal très actif ? Donc tempétueux ?

Bin disons que année Nina ou pas... Depuis 10 ans les flux zonaux se font fait la malle... Même en période de Nina. Il y a de quoi être dubitatif sur un retour des flux zonaux.
Link to post
Share on other sites

Exactement, avec un paroxysme lors des tempêtes de Décembre 1999.

Depuis, pour les plus marquantes, nous avons eu Klaus en 2009 puis Xynthia en 2010 (Joachim en 2011, dans une moindre mesure ceci-dit). Mais ce n'est pas ce que j'appellerai clairement un zonal, c'est à dire un flux d'ouest rectiligne.

En effet, le cœur dépressionnaire de Klaus a plutôt suivi une trajectoire centre-ouest/sud-est, et Xynthia une trajectoire centre-ouest/nord-est (après avoir ravagé l'île de Madère au large du Portugal), nous apportant d'ailleurs pas mal de douceur (vent d'autan très sensible la veille sur le Toulousain, ce dont je me souviens)

J'ai pris ces deux exemples car ce sont, pour moi, ceux qui m'ont le plus marqués, mais il doit y en avoir d'autres.

Il est vrai que les flux ont tendance à se méridionaliser, mais peut-être reviendront nous au zonal lors d'une prochaine décennie. Cycle ou pas, à vrai dire nous n'avons pas vraiment assez de recul pour l'affirmer ou l'infirmer default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Bin disons que année Nina ou pas... Depuis 10 ans les flux zonaux se font fait la malle... Même en période de Nina. Il y a de quoi être dubitatif sur un retour des flux zonaux.

Et si je ne me trompe pas, ce sont ces fameux flux zonaux, qui au cours des années 90, nous apportaient une grande douceur tout au long des hivers de la décennie ?

A+

pascal

Link to post
Share on other sites
Guest Sky Blue

Et si je ne me trompe pas, ce sont ces fameux flux zonaux, qui au cours des années 90, nous apportaient une grande douceur tout au long des hivers de la décennie ?

A+

pascal

Tout à fait.tongue_smilie.gif
Link to post
Share on other sites

Donc vu que nous allons être en QBO+ actif et que nous devrions avoir un épisode de La Niña, nous devrions avoir un automne, du moins en deuxième partie, très mouvementé ? Avec un zonal très actif ? Donc tempétueux ?

Enfin comme le dit Phillipe, ce n'est pas encore sur pour la nina. SI celle-ci devrait avoir lieu, on pourrait avoir une recrudescence de la NAO+ mais pas forcément de tempête on l'a bien vu en 2011. Donc si cela devait arriver (combinaison de QBO+ et de nina), nous devrions pas prendre trop de risque à annoncer un automne puis hiver doux. Mike est d'avantage calé que moi sur le sujet. Par contre en cas de Nada, ce sera plus compliqué de prévoir l'hiver et même abec la QBO+, rien nous dit que l'hiver sera doux.

OK, mais qu'est-ce que cela donnerait en principe une forte QBO+ et une Nada pour l'automne et l'hiver ?

Bin disons que année Nina ou pas... Depuis 10 ans les flux zonaux se font fait la malle... Même en période de Nina. Il y a de quoi être dubitatif sur un retour des flux zonaux.

Enfin c'est surtout la combinaison de QBO+ et de nina, on l'a bien vu au printemps puis automne et début d'hiver en 2011.

Si l'on combine QBO- et nina, c'est déjà moins évident pour les flux zonaux.

Mais la situation rêvé pour un hiver "dantesque" serait en théorie la combinaison d'el nino, de la QBO- le tout associé à une activité solaire faible. Pour le 3ème indice (activité solaire), je reste néanmoins plus prudent sur ces effets.

Ils étaient très présent dans les années 90, non ?

Oui d'où la recrudescence d'hiver doux dans les années 90,

Dit toi pour esperer atteindre au minimum -0.5°c d'anomalie en hiver il aura fallut attendre de 1991 à 2005. Alors qu'on l'a fait 4 fois ces 8 dernières années.

Le topic des lamentation aurait eu du succès dans les années 90.

Exactement, avec un paroxysme lors des tempêtes de Décembre 1999.

Depuis, pour les plus marquantes, nous avons eu Klaus en 2009 puis Xynthia en 2010 (Joachim en 2011, dans une moindre mesure ceci-dit). Mais ce n'est pas ce que j'appellerai clairement un zonal, c'est à dire un flux d'ouest rectiligne.

En effet, le cœur dépressionnaire de Klaus a plutôt suivi une trajectoire centre-ouest/sud-est, et Xynthia une trajectoire centre-ouest/nord-est (après avoir ravagé l'île de Madère au large du Portugal), nous apportant d'ailleurs pas mal de douceur (vent d'autan très sensible la veille sur le Toulousain, ce dont je me souviens)

J'ai pris ces deux exemples car ce sont, pour moi, ceux qui m'ont le plus marqués, mais il doit y en avoir d'autres.

Il est vrai que les flux ont tendance à se méridionaliser, mais peut-être reviendront nous au zonal lors d'une prochaine décennie. Cycle ou pas, à vrai dire nous n'avons pas vraiment assez de recul pour l'affirmer ou l'infirmer smile.png

Surtout Xynthia que tu fais bien de rappeler a eu une trajectoire très atypique (orienté en flux de SO).

On était en NAO- et le zonal était nettement dévié au sud, d'où ce résultat.

Link to post
Share on other sites
Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

Ils étaient très présent dans les années 90, non ?

Oui, mais la raréfaction du zonal a réellement commencé dans les années 2000.

Même avec des Nina et QBO+ il n'y a pas eu de retour franc de ce flux.

Link to post
Share on other sites

bonjour a tous,

je cherche à trcer un nuage de point ou faire une regression entre activité solaire et d'autres paramètres pour anticiper la saison automnale et hivernale à venir.

Savez vous ou je peux trouver les archives des données de taches solaire ou encore appeles susnspot number?

Merci à vous ;-)

Ici http://www.swpc.noaa.gov/ftpdir/weekly/RecentIndices.txt tu as l'indice Ri (sunspot number) qui est le nombre de wolf et voir d'autres.

Avec quels autres paramètres veux tu tenter d'anticiper la saison automnale et hivernale à venir ??

Williams

Link to post
Share on other sites

Ici http://www.swpc.noaa.gov/ftpdir/weekly/RecentIndices.txt tu as l'indice Ri (sunspot number) qui est le nombre de wolf et voir d'autres.

Avec quels autres paramètres veux tu tenter d'anticiper la saison automnale et hivernale à venir ??

Williams

Oui car je trouve que l'activité solaire à elle seule risque d'être suffisante.

Si on combine avec la QBO et l'ENSO (si il sort enfin de la nada), on pourrait enfin établir une tendance.

Car si on pars sur du QBO+/ENSO-, honnêtement je crains que la fréquence des SSW risque d'être réduite à presque rien ce qui empêcherait probablement une synoptique AO-/NAO- de se mettre en place.

Après pour le moment rien n'est sur en ce qui concerne la nina.

Link to post
Share on other sites

Sauf erreur de ma part je croyais que la combinaison d'un QBO positif et d'une nina était favorable à la mise en place d'une AO négative.

Je me trompe ?

Néanmoins il est vrai que el nino est en général favorable aux SSW contrairement à la nina.

Link to post
Share on other sites

Sauf erreur de ma part je croyais que la combinaison d'un QBO positif et d'une nina était favorable à la mise en place d'une AO négative.

Je me trompe ?

Néanmoins il est vrai que el nino est en général favorable aux SSW contrairement à la nina.

Une QBO+ associé à une nina est la pire des combinaisons possible pour un hiver froid.

Rien que la nina refroidit la stratosphère et est moins favorable aux SSW ce qui encourage (associé à la QBO+) à une concentration du vortex polaire stratosphérique et les conséquences qu'on connait sur le Z500.

=> NAM plutôt positive donc AO+/NAO+ majoritaire dans ce cas là.

Link to post
Share on other sites

CFS n'est qu'un modèle saisonnier à très long terme qu'il convient d'analyser avec la plus grande prudence évidemment car il ne détient vraiment pas à tous le coup ne serait-ce qu'une tendance majoritaire.

Link to post
Share on other sites
Posted
Strasbourg ouest

Pour le moment ce qu'on peut constater c'est que les réserves de froid commencent à se reconstituer dans le grand nord, il commence à faire froid sur le Groenland, l'été est fini la bas. on verra bien comment l'évolution du vortex dans les prochaines semaines à venirsmile.png

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...