Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

  • Replies 107
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Posted
Tourrette-Levens (06) 420m, Saint-Arnoult-en-Yvelines (78) 135m

L'automne n'existe pas sur Infoclimat. default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Ok, je sors---> [fear.gif]

Link to post
Share on other sites
Posted
Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Il est probable que nous passions en faible El Niño durant la fin de cette année donc rien est encore joué pour la saison hivernale malgré que la prévision s'annonce compliqué cette année en raison du QBO et de l'activité solaire.

Ca commence à dater mais Cirus nous à sortie une très bonne analyse stratosphérique le 8 Juillet:

http://www.espacemeteo.com/Prevision-Meteo/Analyse-stratospherique

Rendez vous le 1er Septembre pour discuter de l'hiver en attendant il semble que l'Automne sera d'abord ensoleillé puis perturbé selon eux.

Link to post
Share on other sites

Il est probable que nous passions en faible El Niño durant la fin de cette année donc rien est encore joué pour la saison hivernale malgré que la prévision s'annonce compliqué cette année en raison du QBO et de l'activité solaire.

Ca commence à dater mais Cirus nous à sortie une très bonne analyse stratosphérique le 8 Juillet:

http://www.espacemeteo.com/Prevision-Meteo/Analyse-stratospherique

Rendez vous le 1er Septembre pour discuter de l'hiver en attendant il semble que l'Automne sera d'abord ensoleillé puis perturbé selon eux.

On est en pleine chaleur, et on vient nous parler de l'hiver...angry.png alors que le 5 mars, ceux qui voulaient parler de l'été se faisaient clouer au pilori...fear.gif

L'automne n'existe pas sur IC comme dit plus haut.

Pourtant c'est une superbe saison....qui effectivement pourrait bien en être ainsi, au moins jusqu'à mi octobre, avec un temps probablement largement anticyclonique et doux...

Link to post
Share on other sites
Posted
Yainville, Seine-Maritime, Normandie

On est en pleine chaleur, et on vient nous parler de l'hiver...angry.png alors que le 5 mars, ceux qui voulaient parler de l'été se faisaient clouer au pilori...fear.gif

L'automne n'existe pas sur IC comme dit plus haut.

Pourtant c'est une superbe saison....qui effectivement pourrait bien en être ainsi, au moins jusqu'à mi octobre, avec un temps probablement largement anticyclonique et doux...

Je ne faisais que répondre à certains messages plus haut qui parler du QBO et de l'ENSO en leur indiquant l'analyse stratosphérique de Cirus, qui s'applique également à l'automne.

Merci d'être moins agressif la prochaine fois, je ne suis pas un chien.

Link to post
Share on other sites

On est en pleine chaleur, et on vient nous parler de l'hiver...angry.png alors que le 5 mars, ceux qui voulaient parler de l'été se faisaient clouer au pilori...fear.gif

L'automne n'existe pas sur IC comme dit plus haut.

Pourtant c'est une superbe saison....qui effectivement pourrait bien en être ainsi, au moins jusqu'à mi octobre, avec un temps probablement largement anticyclonique et doux...

On est en pleine chaleur oui mais plus vraiment en plein été... dans tout juste 2 semaines c'est l'automne meteo et cela ne soulève pas les foules...On dirait qu'ici c'est devenu anti automne et hiver tout cela à cause de ces fameux 6 mois frais qu'on va ressortir à chaque fois pour justifier qu'il ne faut surtout pas en parler de ces saisons...Enfin bref c'est dommage !
Link to post
Share on other sites
Posted
Vertou ((Gwerzhav) ) 9 km au Sud-Est de Nantes

C'est psychologique, moi je suis fan de toutes les saisons, et l’automne aura sa place dans 15 jours/ 3 semaines. Pour ce qui est de l'hiver on en parlera en octobre, pour être sûr que cela se confirme, mais 90% des modèles et prévisionnistes pensent que l'on se dirige vers un nouvel hiver froid ACTUELLEMENT. Car la fiabilité est trop faible encore pour aborder cette saison. C'est tous ce que l'on peut dire sur l'hiver, par contre on a de quoi faire de bonnes analyses sur l'automne qui arrive, mais malheureusement, nous sommes encore en période de vacance et difficile de trouver des gens qui maîtrise ce domaine avec précision sur les explications techniques dont ce n'est pas ma spécialité.

On se dirige apparemment vers un mois de septembre/octobre doux oui, mais assez humide, car on se situerais souvent en zone dépressionnaire. C'est la grande tendance, difficile d'en dire plus. Mais il faut profiter de ces jours de beau temps, car il est quasiment sûr que l'on aura pas aussi beau en septembre au moins sur l'Ouest du pays.

Link to post
Share on other sites

On est en pleine chaleur oui mais plus vraiment en plein été... dans tout juste 2 semaines c'est l'automne meteo et cela ne soulève pas les foules...On dirait qu'ici c'est devenu anti automne et hiver tout cela à cause de ces fameux 6 mois frais qu'on va ressortir à chaque fois pour justifier qu'il ne faut surtout pas en parler de ces saisons...Enfin bref c'est dommage !

Ce qui est encore plus dommage, c'est de se borner à faire des bilans ou des prévisions autour des saisons climatologiques alors qu'on constate que de plus en plus souvent, ce sont les saisons dites administratives qui sont les plus marquées en terme de climat.

L'hiver 2012/13 daté du 1/12 au 28/2 montre un bilan bien moins hivernal que s'il l'était du 22/12 au 21/03, pareil pour le printemps, pareil pour l'été et c'est de plus en plus souvent le cas depuis le changement climatique.

Les dates officielles des saisons sont disparates de par le monde, nous devrions peut être voir à faire évoluer les notres ou encore créer des topics différents.

Link to post
Share on other sites

Ce qui est encore plus dommage, c'est de se borner à faire des bilans ou des prévisions autour des saisons climatologiques alors qu'on constate que de plus en plus souvent, ce sont les saisons dites administratives qui sont les plus marquées en terme de climat.

L'hiver 2012/13 daté du 1/12 au 28/2 montre un bilan bien moins hivernal que s'il l'était du 22/12 au 21/03, pareil pour le printemps, pareil pour l'été et c'est de plus en plus souvent le cas depuis le changement climatique.

Les dates officielles des saisons sont disparates de par le monde, nous devrions peut être voir à faire évoluer les notres ou encore créer des topics différents.

Je ne suis pas sûr qu'il y ait un glissement.

les saisons calendaires suivent le soleil....ce qui ne correspond pas exactement au thermomètre.

Les saisons météorologiques ont été définies pour une facilité statistique : des mois entiers. Ca correspond assez bien au thermomètre en hiver (les 3 mois les plus froids vont du 27 novembre au 26 février) beaucoup moins bien en été (13 juin au 12 septembre).

Pour les prévisions de l'automne, oui, il y a peu de spécialistes présents (ce qui n'est pas seulement dû aux vacances : en juin, on n'a pas rempli une page, alors que l'an passé en septembre pour l'hiver, 14 ont été remplies...et ça sera pareil cette année...et plusieurs commencent déjà à en parler....).

Pour les prévisions de cette automne, oui, une tendance majoritaire se dégage quand même pour une première partie plus douce que la normale. Pour les précipitations,...comme toujours, c'est encore la roulette russe.....

Link to post
Share on other sites
Posted
Vertou ((Gwerzhav) ) 9 km au Sud-Est de Nantes

Pourriez vous me dire si l'ENSO ne désigne que le phénomène El Niño ? Ou bien tous les phénomènes : El Niño, La Niña, La Nada ?

Tous les phénomènes, actuellement c'est un léger El Niño à tendance neutre, c'est à dire aucune influence sur notre continent.

Par contre l'étendu des glaces du pôle Nord auquel nous n'avons pas vu cela depuis 1996 auront une influence sur notre automne/hiver avec notamment les anticyclones polaires.

Voilà.

Link to post
Share on other sites
Posted
Vertou ((Gwerzhav) ) 9 km au Sud-Est de Nantes

???

???

C'était le cas du début de l'été, mais pas mal de médias comme LCM ne l'ont pas réactualisé. C'est une erreur en faite qui est resté sur pas mal de site, car pas à jours. j'avais relancé le sujet sur le topic approprié pour me renseigné et c'est largement dépassé. C'est à oublier.

Link to post
Share on other sites

???

C'était le cas du début de l'été, mais pas mal de médias comme LCM ne l'ont pas réactualisé. C'est une erreur en faite qui est resté sur pas mal de site, car pas à jours. j'avais relancé le sujet sur le topic approprié pour me renseigné et c'est largement dépassé. C'est à oublier.

OK !
Link to post
Share on other sites

Est-ce qu'on peut déjà dégager une tendance concernant les températures de l'automne ? Va t-on entrer dans une période excédentaire comme sous-entendu plus haut ? J'ai la nette impression qu'un scénario se répète : l'automne globalement dans une certaine douceur et l'hiver qui le suit immanquablement est souvent tardif comme l'année dernière et l'année d'avant.

Link to post
Share on other sites
Posted
Vincennes (94) / Penta di Casinca (2B)

En tout cas la prévision saisonnière du CEP montre pour le trimestre Septembre-Octobre-Novembre des températures plutôt supérieures aux normales de saison, surtout vers le sud-est, avec aussi un temps plus humide que la normale vers la Méditerranée, probablement des épisodes pluvio-orageux, alors que le temps serait plus sec, sans tendance marquée, ailleurs. Le tout avec un anticyclone russo-scandinave en grande forme. A voir...

Link to post
Share on other sites
Posted
Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.

Même si je considère les prévisions saisonnières avec d'énormes pincettes j'accueille avec joie cette tendance de CEP default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Je pense, sans être totalement sure, que les modèles de tendances saisonnière ne sont exploitable seulement à 2/3 mois grand maximum, dîtes moi si je me trompe. Pour le reste et même pour ces 2/3 mois, il faut utiliser les prévisions de l'ENSO, la QBO, les glaces arctiques, la T°C de l'océan atlantique et l'activité solaire, il y en a sans doute d'autres.

Donc avec une QBO+ active qui devrait booster le vortex polaire, La Niña ou La Nada sont prévu pour la fin d'automne, les glaces arctiques qui sont particulièrement étendus qui abaissent en latitude le jet ? Ça donne un automne pluvieux tout ça, non ?

Je veux évoluer en prévision saisonnière et c'est pour ça que je pose beaucoup de question wink.png !

En tout cas la prévision saisonnière du CEP montre pour le trimestre Septembre-Octobre-Novembre des températures plutôt supérieures aux normales de saison, surtout vers le sud-est, avec aussi un temps plus humide que la normale vers la Méditerranée, probablement des épisodes pluvio-orageux, alors que le temps serait plus sec, sans tendance marquée, ailleurs. Le tout avec un anticyclone russo-scandinave en grande forme. A voir...

Pourrais-tu me donner un lien pour consulter les tendances du modèle CEP STP ? Si tu as d'autres liens pour d'autres modèles faisant des tendances saisonnières, n'hésite pas smile.png ! Je n'ai qu'accès au modèle CFS.
Link to post
Share on other sites

Histoire de ma changer un peu les idées (chacun ses passions...), je me suis un petit peu penché sur ces histoires de QBO et du temps sensible à notre petite échelle française et plus largement européenne en automne. Je sais que Christian va faire une syncope devant le faible nombre d'échantillons sur lequel je me suis exercé biggrin.png, mais bon je me suis dit que ce n'était pas inintéressant à faire d'autant que comme vous le verrez cela va quand même me permettre de donner une petite tendance pour les trois mois à venir (à prendre avec toute la prudence exigée bien entendu).

Pour commencer par le commencement, la première phase a été de reprendre les valeurs de l'oscillation QBO depuis les années 1950, afin d'en tirer un certain nombre d'années présentant des similitudes avec les observations de notre année 2013. Et voici les lauréates :

[align=center]post-2200-0-08457000-1377438168_thumb.png[/align]

Comme vous pouvez le constater, je ne me suis pas seulement attaché aux valeurs actuelles de cet indice, mais aussi à la tendance : nous sommes actuellement sur une phase montante de cet indice, et j'ai pensé que ce serait plus instructif d'analyser uniquement les années où nous étions également dans une telle phase plutôt que de prendre de manière trop simple toutes les années avec une valeur moyenne équivalente peu importe que nous soyons en cycle montant ou descendant. Bon, cela ne nous donne que six années "comparables", c'est bien faible au regard de ce que j'aurais aimé mais ma foi je ferais avec.

Du coup, penchons-nous un peu sur les anomalies de géopotentiels observées durant ces six années, cela va déjà nous permettre de tirer un premier enseignement :

[align=center]post-2200-0-36219100-1377438544_thumb.png[/align]

Ces cartes représentes les anomalies moyennes de géopotentiel chaque mois en septembre (haut), octobre (milieu) et novembre (bas) sur les six années considérées.

Sur ces six années, on peut noter une ressemblance synoptique entre les mois de septembre et octobre plutôt dominés par des anticyclones britanniques, et les mois de novembre qui ont présenté en moyenne des tendances bien plus dépressionnaires avec régime anticyclone groenlandais (AG) et vortex scandinave.

Dans l'analyse de détail, on peut remarquer qu'il ne s'agit pas d'une moyenne obtenue à partir d'un ou deux extrêmes influençant le reste, mais que cette tendance est globalement respectée chaque année. Nous n'avons eu aucun mois de septembre dépressionnaire sur ces six années, et un seul mois d'octobre dépressionnaire (1990). Sur douze mois analysés, un dépressionnaire, deux neutres et neuf anticycloniques, ce n'est pas trop mauvais même si encore une fois la faiblesse de l'échantillon doit inciter à la prudence.

Pour les mois de novembre, c'est à l'inverse plutôt les régimes dépressionnaires qui ont dominé le plus souvent, à l'exception très notable de 2006, 1971 et 2008 ayant été plutôt neutres.

Histoire de contrôler un peu, j'ai fait également un rapide contrôle entre les moyennes de ces six années sur le duo juillet - août, pour le comparer aux situations réellement observées cette année. Sur juillet 2013, la comparaison est tellement parfaite qu'elle se passe de commentaires :

[align=center]post-2200-0-03039700-1377440140_thumb.png[/align]

En haut la moyenne des six années retenues, en bas celle de juillet 2013. Pas besoin que j'en dise davantage ... Mais avant que vous ne sautiez au plafond devant une telle corrélation, on va passer au mois d'août, et là par contre c'est le carnage qui permet de casser net tout emballement :

[align=center]post-2200-0-95716500-1377440302_thumb.png[/align]

En haut la moyenne des six années retenues, en bas la moyenne des 21 premiers jours d'août : ça colle côté Amérique mais c'est l'exact inverse côté Atlantique et Eurasie. Comme quoi, il faut toujours rester prudent sur ce genre d'exercices.

Histoire de passer à des choses un peu plus concrètes, si l'on se fie à cet exercice, la tendance que l'on pourrait tirer pour cet automne serait plutôt en deux temps :

- Septembre et octobre plutôt anticycloniques, avec des hauts géopotentiels bien positionnés régulièrement sur le nord de notre pays voire sur la Grande Bretagne et la mer du nord - en bref, c'est un peu ce que l'on a régulièrement depuis juillet et qui pourrait à nouveau revenir passé la parenthèse de ce week-end. C'est marrant, car en général je n'aime pas trop les prévisions "trop simples" qui se contentent de projeter sur le ou les mois à venir les conditions actuelles, mais sur ce coup c'est pas volontaire laugh.png

Plus sérieusement, cela signifie que ces deux mois pourraient être plutôt secs et bien ensoleillés, en particulier sur la moitié nord. En tout état de cause, les observations des six années utilisées pour la comparaison s'inscrivent bien dans ce schéma, avec finalement qu'octobre 2008 qui dénote un peu avec une pluviométrie bien présente sur tout le territoire.

La principale incertitude de ce schéma, elle concerne la moitié sud : sur les années prises en comparaison, en septembre la pluviométrie a été tantôt très faible lorsque la domination anticyclonique est restée figée sur notre pays (1990, 1997), tantôt très marquée pour peu que des gouttes froides aient réussi à circuler assez bas en latitude sous les noyaux de hauts géopotentiels (Septembre 2006 est pas mal dans le genre avec plus de 100 mm sur toute la moitié sud contre même pas 10 mm sur l'ensemble de la Belgique, mais 1969 est aussi un bon exemple du genre avec 12 mm à Strasbourg, 22 mm à Rennes contre 200 mm à Bordeaux et 338 mm à l'Aigoual).

En octobre, on ne trouve pas cette opposition nord / sud sur la pluviométrie, mis à part 2008 déjà évoqué les conditions ont été plutôt sèches partout sur les années de comparaison. Cela signifierait-il que le potentiel d'épisodes méditerranéen serait plutôt présent en septembre qu'en octobre ? En toute honnêteté, je pense que le nombre d'années prises en comparaison (et sous réserve d'ailleurs que cette comparaison ait un quelconque sens !) est trop faible pour l'affirmer. Sur ces années c'est plutôt en septembre qu'on a connu des phases agitées, mais je ne pense pas qu'il y ait de contre indications à observer ce type de phénomènes en octobre d'autant que la situation générale n'évolue pas franchement entre ces deux mois.

On n'en n'a pas parlé, mais il reste les températures : c'est l'indicateur qui me parait le plus incertain. Certes, on a plutôt vu des tendances anticycloniques dominantes sur les années prises en comparaison et si l'on estime que l'on pourrait connaître la même tendance cette année, reste néanmoins qu'un flux continental a tendance à devenir beaucoup moins chaud en automne. Du coup, c'est le placement exact de l'anticyclone qui fait souvent la différence, et déjà qu'on arrive pas toujours à le prévoir à J+10 dans un exercice de prévision saisonnière c'est même pas la peine stuart.gif

Pour donner quatre exemples, un anticyclone bien calé sur le nord de la France avec un faible flux de Sud-Est style la seconde quinzaine de septembre 1997, c'est plutôt chaud :

[align=center]post-2200-0-56896500-1377442196_thumb.png[/align]

Ou encore, un bon anticyclone sur l'est de notre pays avec un gros flux de sud à l'avant des dépressions atlantiques, style seconde décade d'octobre 2006, c'est même très chaud :

[align=center]post-2200-0-05122900-1377442258_thumb.png[/align]

Maintenant, si les hauts géopotentiels vont se caler suffisamment loin au nord pour nous apporter un vaillant flux continental ayant au passage la bonne idée de nous drainer l'humidité et la fraîcheur d'une goutte froide centre européenne, façon seconde décade de septembre 2008, c'est de suite beaucoup plus plaisant pour Pablo25 et beaucoup moins pour Philippe :

[align=center]post-2200-0-55045100-1377442508_thumb.png[/align]

Ou dans le genre l'anticyclone bien calé un peu au nord ouest en seconde quinzaine d'octobre (c'est à dire la période des premières inversions et où les flux de nord-est commencent à piquer les oreilles et le bout des doigts au petit matin), c'est 1997 et ça n'a plus rien d'un été indien :

[align=center]post-2200-0-88075600-1377442637_thumb.png[/align]

Sur ces quatre exemples tirés des années de comparaison, à chaque fois nous sommes bien sur des conditions majoritairement anticycloniques et/ou de blocages, mais niveau mercure cela peut varier d'un extrême à l'autre. Dans l'ensemble, ce sont plutôt des conditions thermiques excédentaires qui ont légèrement prévalu sur les six années "test", mais il y a suffisamment d'exemples où cela a tourné à la fraîcheur que je me garderais bien d'en tirer une quelconque conclusion pour cette année.

- Novembre : sur les six années étudiées, novembre a quasiment toujours marqué une grande rupture en passant d'une dominance anticyclonique à une dominance dépressionnaire. La seule exception à la règle c'est 2006 avec une persistance de conditions anticycloniques en flux de S/SO (d'ailleurs on a tapé à pas loin de +5° d'anomalie nationale la seconde décade), 2008 ayant été plutôt neutre. Cela se répercute sur la pluviométrie, qui a été excédentaire au plan national six fois sur les six années, parfois très largement d'ailleurs.

En ce qui concerne les températures, pas vraiment de tendance qui se dégage : si la règle commune c'est la domination dépressionnaire humide, niveau températures il est bien évident que les choses vont être très différentes entre un début novembre 1971 (image du haut, très froid), une fin novembre 1990 (seconde image, doux sans plus car les flux océaniques même de nord sont encore doux à cette période), ou une fin novembre 1997 (dernière carte, très doux) :

[align=center]post-2200-0-23795000-1377443830_thumb.png[/align]

En conclusion, il n'est improbable que l'on se dirige vers un début d'automne plutôt calme et sec, particulièrement sur la moitié nord du pays. Températures plutôt douces, mais qui pourraient virer à la grande fraîcheur en cas de mise en place de flux continental. Au sud, le potentiel d'épisodes pluvieux typiques de la saison est présent sur ces deux mois avec la possibilité de voir quelques gouttes froides traîner entre la péninsule Ibérique et la péninsule italienne (voila, j'ai fait mon gimmick façon LCM), mais bon dire qu'on pourrait avoir des épisodes pluvieux copieux en cette saison près de la Méditerranée ou du Pays Basque n'est pas une grande révélation non plus.

La dernière partie de l'automne avec le mois de novembre pourrait être plus chahutée, avec le retour de conditions plus humides et perturbées. Pas forcément du fait du retour du traditionnel flux d'ouest (c'est vrai qu'on a souvent tendance inconsciemment à associer trop vite "retour de conditions perturbées" à du zonal traditionnel en automne), on peut le voir sur les trois dernières cartes postées où bien que les conditions étaient pour le moins dépressionnaires chez nous cela n'avait rien à voir avec des conditions zonales.

Néanmoins, je tiens à rappeler encore une fois que cet exercice a quand même été mené de manière très, trop simple. Il me permet de dégager une tendance, mais n'allez pas lui donner davantage de valeur qu'elle n'en n'a réellement. C'est juste une hypothèse parmi d'autres. Si je m'étais calé dessus pour prévoir le duo juillet / août, j'aurais certes fait un carton en juillet mais j'aurais pris une sacrée baffe en août.

Je sais que les plus confirmés d'entre vous vont probablement se poser, à raison, une bonne question : on a souvent parlé de la combinaison QBO / ENSO, pourquoi ne l'ai-je donc pas évoqué dans cette petite étude ?

Tout simplement parce qu'elle ne m'a rien donné. Bon, le vrai problème aussi c'est que quand on part de seulement six années de comparaison, vouloir faire encore des tiroirs selon un second indice n'a plus beaucoup de sens (déjà que raisonner sur seulement six années de départ ... bref). J'ai essayé d'élargir un peu les années de comparaison en partant de la QBO, même si les valeurs commençaient à différer de celles de cette année, mais même avec ça je n'ai pas vraiment trouvé ne serait-ce que le début d'une relation avec l'ENSO en période automnale. A la limite, cela aurait presque été plus probant de considérer non pas les conditions ENSO de l'automne en question, mais celles de l'année qui le précède.

J'ai aussi regardé plusieurs indices, dont l'activité solaire, la NAO et l'AO, ce qui n'a rien donné de franchement palpitant non plus et rédiger des pages avec graphiques et cartes pour un truc qui ne marche pas aurait été grandement superflu.

Par contre, j'ai effectivement remarqué certaines choses intéressantes sur les relations QBO / ENSO en hiver, mais ce sera pour plus tard innocent.gif

QBO.png.71d3cd264951d3ab800376b947d4b37d

Paut.png.bbd2d274276af7c2eac32b59c5f01ed

Juil.png.781eb7edeb3c6040eacba37da9da9bc

Aou.png.1db5723f6cc7ca219fbf27464304fdf6

Sep1997.png.e7c27e055faaf5a53e264f15fd5d

Oct2006.png.c8ef386c25ab57f3b0e0f5364840

Sep2008.png.8a6d22495f6785e92a4313868b60

Oct1997.png.ac9978cb8425944d899c0e03ef06

Nov2.png.5871cf4fa9dcdf5e6453106228f41c9

Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour cette analyse TreizeVents, et même si cela paraît trop "simple" à ton égard de comparer un seul indice d'un petit échantillonnage, je reste admiratif face à cela. Bravo default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

PS : La corrélation des mois d'Août passés avec celui de 2013 n'est peut-être pas flagrante en France, mais bon, la QBO n'est pas forcément un indice purement français non plus, il faut considérer l'hémisphère tout entier et ses centres d'action, c'est là que la bonne corrélation au niveau de l'Amérique du Nord rentre en compte, et ce n'est pas à jeter à la corbeille ça ! (Le temps qu'il fait dans cette partie du globe influence souvent le temps qu'il fait en France aussi) default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Excellent, adonne toi à tes passions aussi souvent que tu veux default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Effectivement, si l'échantillon est, certes, un peu faiblard, c'est tout de même une sacrée coïncidence qu'il y ait une telle corrélation entre ces 6 années.

Vivement l'ouverture du topic Hiver default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...