phoenix

Tendance été 2013

Messages recommandés

phoenix   

Vu que le printemps a commencé il y a déjà quelques jours.

On peut commencer à établir quelques prévisions pour l'été ou plus largement la saison chaude qui s'amorce.

été chaud/frais ou sec/humide ?

Pour nos indice, il semblerait que sur l'été le QBO repasserait dans une phase positive associé à une faible activité solaire et un ENSO neutre. De toute manière l'ENSO influence d'avantage nos hiver que nos été.

Si je me trompe pas ce genre de tendance augure plutôt un retour d'un AO+/NAO+.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SydroX44   

Vu que le printemps a commencé il y a déjà quelques jours.

On peut commencer à établir quelques prévisions pour l'été ou plus largement la saison chaude qui s'amorce.

été chaud/frais ou sec/humide ?

Pour nos indice, il semblerait que sur l'été le QBO repasserait dans une phase positive associé à une faible activité solaire et un ENSO neutre. De toute manière l'ENSO influence d'avantage nos hiver que nos été.

Si je me trompe pas ce genre de tendance augure plutôt un retour d'un AO+/NAO+.

Attend un peu, l'hiver est pas encore terminé dans les projections laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jocelyn   

Perso, pour juin, je me suis déjà expliqué dans le topic printemps : Chaud et sec.

NAO positive, oui, possible mais je doute qu'elle le soit tout l'été, parce que globalement, on est dans une dynamique négative.

season.JFM.nao.gif

D'autant plus que l'AO l'est aussi.

season.JFM.ao.gif

A voir, mais un été très chaud, non je n'y crois pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mike   

Perso, pour juin, je me suis déjà expliqué dans le topic printemps : Chaud et sec.

NAO positive, oui, possible mais je doute qu'elle le soit tout l'été, parce que globalement, on est dans une dynamique négative.

season.JFM.nao.gif

D'autant plus que l'AO l'est aussi.

season.JFM.ao.gif

A voir, mais un été très chaud, non je n'y crois pas.

tout ceci reste encore à déterminer. La phase QBO Ouest a débuté à 30 hpa et ca devrait suivre d'ici 2 mois à 50 hpa. La situation pourrait redevenir plus normal dans la stratosphère. Par contre, il faudrait pas que le phénomène El Nino ne reviennent vraiment car généralement, les étés El nino en QB0+ sont défavorables aux étés chaud Européens.

Il faudrait que l'ENSO reste neutre ou légèrement négatif. Je pense à un remake de l'été 2010 c'est à dire un jet d'ouest toujours un peu trop bas mais pas autant qu'en 2012 si bien que je verrais plus d'offensives chaudes que ces deux dernières années. Mais pour le moment, je préfère attendre encore en avril ou mai avant de déterminer quoi que ce soit.

Au départ, j'avais même pensé à un remak de l'été 2006 mais vu le changement qu'il y a eu depuis 2009 au niveau des jets, j'ai décidé d'abréger 2006

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

tout ceci reste encore à déterminer. La phase QBO Ouest a débuté à 30 hpa et ca devrait suivre d'ici 2 mois à 50 hpa. La situation pourrait redevenir plus normal dans la stratosphère. Par contre, il faudrait pas que le phénomène El Nino ne reviennent vraiment car généralement, les étés El nino en QB0+ sont défavorables aux étés chaud Européens.

Il faudrait que l'ENSO reste neutre ou légèrement négatif. Je pense à un remake de l'été 2010 c'est à dire un jet d'ouest toujours un peu trop bas mais pas autant qu'en 2012 si bien que je verrais plus d'offensives chaudes que ces deux dernières années. Mais pour le moment, je préfère attendre encore en avril ou mai avant de déterminer quoi que ce soit.

Au départ, j'avais même pensé à un remak de l'été 2006 mais vu le changement qu'il y a eu depuis 2009 au niveau des jets, j'ai décidé d'abréger 2006

C'est vrai que l'on peut faire une corrélation entre cette année et 2010 avec une infinissable récurrencee NAO-/AO- qui nous valu un printemps très mitigé. Il avait fallu attendre la dernière décade de juin pour se mettre une bonne vague de chaleur.

Donc avec une QBO+, on reviendrait à une configuration plus conforme dans la stratosphère ce qui pourrait déjà être pas mal et évité des jets trop dévier au sud. Après comme tu dis, il vaut mieux attendre la récurrence qui va se mettre en place dans les prochaines semaines. De plus il me semble que dans les 2 prochaines semaines la stratosphère va radicalement se rechauffer à cause d'un évènement saisonier classique. Il faudra voir quels effets cela engendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mike   

C'est vrai que l'on peut faire une corrélation entre cette année et 2010 avec une infinissable récurrencee NAO-/AO- qui nous valu un printemps très mitigé. Il avait fallu attendre la dernière décade de juin pour se mettre une bonne vague de chaleur.

Donc avec une QBO+, on reviendrait à une configuration plus conforme dans la stratosphère ce qui pourrait déjà être pas mal et évité des jets trop dévier au sud. Après comme tu dis, il vaut mieux attendre la récurrence qui va se mettre en place dans les prochaines semaines. De plus il me semble que dans les 2 prochaines semaines la stratosphère va radicalement se rechauffer à cause d'un évènement saisonier classique. Il faudra voir quels effets cela engendre.

oui, un réchauffement stratosphérique bien classique, classique tu as bien fait de préciser car on voit pas encore les conséquences à 10 hpa à l'horizon sur les cartes. C'est un réchauffement classique car provoqué par le rayonnement solaire de plus en plus fort sur l'arctique et une forte augmentation du taux d'ozone stratosphérique, très logique au printemps. Le VP disparaît alors peu à peu au fil du parcourt du printemps. Mais il peut y avoir des exceptions, ainsi le printemps 2011 avait vu un taux d'ozone étonnamment bas avec une perte de 80% ce qui est énorme malgré le rayonnement solaire car probablement provoqué par un fort QBO+ à tous les étages entre janvier et mai 2011. et aidé par la Nina modérée de l'hiver 2011.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

oui, un réchauffement stratosphérique bien classique, classique tu as bien fait de préciser car on voit pas encore les conséquences à 10 hpa à l'horizon sur les cartes. C'est un réchauffement classique car provoqué par le rayonnement solaire de plus en plus fort sur l'arctique et une forte augmentation du taux d'ozone stratosphérique, très logique au printemps. Le VP disparaît alors peu à peu au fil du parcourt du printemps. Mais il peut y avoir des exceptions, ainsi le printemps 2011 avait vu un taux d'ozone étonnamment bas avec une perte de 80% ce qui est énorme malgré le rayonnement solaire car probablement provoqué par un fort QBO+ à tous les étages entre janvier et mai 2011. et aidé par la Nina modérée de l'hiver 2011.

D'ailleurs si je me trompe pas, c'est pour ça que la synoptique a radicalement changé en mai 2011 passant d'un NAO aisément positif à un NAO aisément négatif. Le réchauffement stratosphérique saisonnier n'avait eu aucun impact à cause d'un taux d'ozone trop bas.

Donc si cette année est normal du coté du taux d'ozone si je me trompe pas, on devrait observer un changement synoptique après ce réchauffement stratosphérique saisonnier peut être précurseur de la synoptique qui va dominer l'été.

Donc l'été se profile avec un QBO+ normalement à tous les étages associé si l'on voit les prévisions à un ENSO neutre à légèrement négatif si l'on considère la moyenne des tubes, on dégage une tendance plutôt chaude cette année pour le moment.

A suivre donc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
williams   

D'ailleurs si je me trompe pas, c'est pour ça que la synoptique a radicalement changé en mai 2011 passant d'un NAO aisément positif à un NAO aisément négatif. Le réchauffement stratosphérique saisonnier n'avait eu aucun impact à cause d'un taux d'ozone trop bas.

Donc si cette année est normal du coté du taux d'ozone si je me trompe pas, on devrait observer un changement synoptique après ce réchauffement stratosphérique saisonnier peut être précurseur de la synoptique qui va dominer l'été.

Donc l'été se profile avec un QBO+ normalement à tous les étages associé si l'on voit les prévisions à un ENSO neutre à légèrement négatif si l'on considère la moyenne des tubes, on dégage une tendance plutôt chaude cette année pour le moment.

A suivre donc.

Au printemps, le taux d'ozone dans la stratosphère varie suivant la température qu'il a fait l'hiver dans de la stratosphère. Car quand il fait très froid et qu'il n'y a pas de lumière, des PSC (Polar Stratospheric Clouds) se forment dans la stratosphère polaire. Puis au début du printemps la lumière du Soleil revient. Alors sous l'action du rayonnement ultraviolet (UV) tout les PSC qui se sont formés l'hiver détruisent l'ozone et elle n'est pas remplacée comme à cette saison il n'y a plus d'apport de nouvel ozone atmosphérique. Voir ici http://la.climatologie.free.fr/stratosphere/stratosphere1.htm

Puis d'autres facteurs intervient aussi comme l'activité solaire puisque la variation de l'UV est ce qui varie le plus suivant l'activité solaire.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

Bon nous sommes à présent à la moitié du printemps. De ce fait nous pouvons commencer à se concentrer sur l'été.

Apparemment le retour de la QBO+ serait d'avantage propice au retour d'un temps plus stable et évite généralement un zonal trop au sud.

Après les SST pourrait nous donner quelques information pour établir une tendance mais il est trop tôt pour le moment.

La saison estival est assez compliqué à prevoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
momo4850   

Bonsoir ;

Selon Met Office l'année année 2013 plus chaude que 2012 a l'échelle du Globe .

cette année serait en anomalie positive ( +0,57° ) par rapport aux moyennes ( 1961-1990 ) a l'échelle Mondiale , du coup elle fera parti des top 10 des années les plus chaudes depuis 1850 .

si sa peu vous donner une idée sur la tendance pour l'été 2013 ?

voila voila default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Mise a Jour le 21 Décembre 2012 .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jocelyn   

Bonsoir ;

Selon Met Office l'année année 2013 plus chaude que 2012 a l'échelle du Globe .

cette année serait en anomalie positive ( +0,57° ) par rapport aux moyennes ( 1961-1990 ) a l'échelle Mondiale , du coup elle fera parti des top 10 des années les plus chaudes depuis 1850 .

si sa peu vous donner une idée sur la tendance pour l'été 2013 ?

voila voila smile.png

Mise a Jour le 21 Décembre 2012 .

Au niveau planétaire, je pense que les moyennes référencées devraient être changées puisqu'on sait que de toutes façons, le climat se réchauffe inéluctablement.

Pour la saison, en France, je reste sur un mois de juin chaud et sec, après un moi sd emai équivalent, comme je l'avais expliqué dans "printemps".

Mais je n'imagine pas une situation durable tout l'été pour des raisons de tendances NAO et AO, comme je l'avais expliqué ici.

Donc juillet et août plutôt dans les normales en terme de températures mais humide.

Bonne journée,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
williams   

Bonsoir ;

Selon Met Office l'année année 2013 plus chaude que 2012 a l'échelle du Globe .

cette année serait en anomalie positive ( +0,57° ) par rapport aux moyennes ( 1961-1990 ) a l'échelle Mondiale , du coup elle fera parti des top 10 des années les plus chaudes depuis 1850 .

si sa peu vous donner une idée sur la tendance pour l'été 2013 ?

voila voila smile.png

Mise a Jour le 21 Décembre 2012 .

A quelle lien vois-tu ceci ?

Puis oui il y a de forte chance que 2013 soit plus chaude 2012 comme je l'ai dit au début de l'année en prévoyant que la moyenne de l'anomalie de la température globale sur la NOAA pourrait être de 0,599°C avec une marge d'erreur de +ou-0,04°C.

Mais pour l'été 2013 en France cela ne veux rien dire car regarde comme fut l'été 2007 en France (juillet et août avec des anomalies de températures biens basses...) et inverse en 2006 pour les températures en France alors que l'année 2006 et 2007 ont été biens chaudes sur Terre avec une anomalie de la température très proche.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

ouè.... il est difficile de se fier aux projections d'élévation de T° globale sur le globe pour se faire une idée de la tendance pour la France.

Surtout que nous savons que cette anomalie positive se fait essentiellement au pôle et, de ce fait, se répercute sur l'ensemble de la planète en terme de chiffre Tm.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
momo4850   

A quelle lien vois-tu ceci ?

Puis oui il y a de forte chance que 2013 soit plus chaude 2012 comme je l'ai dit au début de l'année en prévoyant que la moyenne de l'anomalie de la température globale sur la NOAA pourrait être de 0,599°C avec une marge d'erreur de +ou-0,04°C.

Mais pour l'été 2013 en France cela ne veux rien dire car regarde comme fut l'été 2007 en France (juillet et août avec des anomalies de températures biens basses...) et inverse en 2006 pour les températures en France alors que l'année 2006 et 2007 ont été biens chaudes sur Terre avec une anomalie de la température très proche.

Williams

Salut smile.png

Voici le lien http://www.metoffice...global-forecast

et le top 10 des années les plus chaudes a l'échelle mondiale :

Rank Year WMO Global Temperature Anomaly * 1 2010 0.54 2 2005 0.54 3 1998 0.51 4 2007 0.49 5 2003 0.49 6 2002 0.49 7 2009 0.48 8 2006 0.48 9 2012 0.45 10 2004 0.43 11 2001 0.43 12 2011 0.42

flowers.gif

Edit : toujours selon Met Office les probabilités d'avoir des PP au dessus des Normes pour ( Juin/Juillet/Août )

2cat20130401precmonths3.png

et les probabilités d'avoir des Tm au dessus des Normales pour la même période .

2cat20130401temp2mmonth.png

flowers.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

Au niveau planétaire, je pense que les moyennes référencées devraient être changées puisqu'on sait que de toutes façons, le climat se réchauffe inéluctablement.

Pour la saison, en France, je reste sur un mois de juin chaud et sec, après un moi sd emai équivalent, comme je l'avais expliqué dans "printemps".

Mais je n'imagine pas une situation durable tout l'été pour des raisons de tendances NAO et AO, comme je l'avais expliqué ici.

Donc juillet et août plutôt dans les normales en terme de températures mais humide.

Bonne journée,

Honnêtement l'an dernier tu disais que l'été 2012 allait ressemblé à 2011. On a vu la suite.

Je privilégerais d'avantage d'attendre un mois pour établir une tendance fiable sur l'été.

A voir comment va évolué la synoptique d'ensemble, les SST, la QBO qui pourrait avoir une influence (moins qu'en hiver). et un ENSO neutre devrait nous éviter des synoptique extrême.

Donc un été globalement assez chaud et sec pourrait être possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jocelyn   

L'an passé, je croyais en un été (en France, globalement) dans les normales pour les températures, elles l'ont été avec un écart de seulement 0,3°C, c'était bon wink.png

Je croyais en un été humide, il l'a été wink.png

Je voyais une NAO bloquée dans le positif, dès août et pour le coup, vis à vis de cette NAO, j'ai eu faux sad.png

En tous cas, même si les tendances que je donne, chaque année depuis 2006 sont fausses, elles ne le sont pas de beaucoup et surtout bien plus justes que d'autres tongue.png

Sinon, pour le fun :

Bon nous sommes à présent à la moitié du printemps. De ce fait nous pouvons commencer à se concentrer sur l'été.

Je privilégerais d'avantage d'attendre un mois pour établir une tendance fiable sur l'été.

Bon, c'est juste pour rire biggrin.pngbiggrin.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tao   

Je croyais en un été humide, il l'a été wink.png

Bonsoir,selon MF, l'été a été plutôt contrasté au niveau pluviométrie pour la France, avec un bilan final proche des normales:" Les précipitations ont été assez contrastées. Suite aux pluies abondantes de juin et juillet, on enregistre des précipitations excédentaires dans le nord-ouest et du nord de la région Rhône-Alpes au sud de l’Alsace. Inversement, elles ont été généralement déficitaires du Sud-Ouest à la Lorraine. Le déficit atteint environ 50% sur le Roussillon et la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, et est encore plus marqué sur la Corse où il dépasse parfois 75 %. Sur l’ensemble de la France, la quantité d’eau recueillie est conforme à la normale*."

27182-43.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

L'an passé, je croyais en un été (en France, globalement) dans les normales pour les températures, elles l'ont été avec un écart de seulement 0,3°C, c'était bon wink.png

Je croyais en un été humide, il l'a été wink.png

Je voyais une NAO bloquée dans le positif, dès août et pour le coup, vis à vis de cette NAO, j'ai eu faux sad.png

En tous cas, même si les tendances que je donne, chaque année depuis 2006 sont fausses, elles ne le sont pas de beaucoup et surtout bien plus justes que d'autres tongue.png

Sinon, pour le fun :

Bon, c'est juste pour rire biggrin.pngbiggrin.png

Arrêtons la mauvaise fois je t'en pris.

En mai dernier tu racontais que l'hiver/ printemps 2012 ressemblait à ceux 2011 à quelques exceptions près.

En réalité cela avait rien à voir vu que la QBO était radicalement opposé et qu'en 2011 on avait une forte nina ce qui n'est pas le cas de 2012.

Tu disais également que tu voyais une situation moyenne se profiler pour l'été 2012 (comme en 2011).

Sauf que tu as oublié que les normes ont changé entre 2011 et 2012 sur le site de météofrance.

été 2011 selon les normes 71/2000: aucune anomalie.

été 2011 selon les normes 81/2010: - 0.7°c d'anomalie.

le 26 juin 2012 tu dis que l'été est joué bien que mi-juillet tu reviens sur ta position et tu dis que Août risque d'être beau.

Tous ces message sont sur le topic été 2012 il sont très facile à vérifier si tu ne t'en souviens pas.

Après c'est facile de venir raconté maintenant : ben en 2012 j'avais prévu juste comme en 2011 c'est à dire proche des normale.

Ben non en réalité l'été 2012 est plus chaud de près de 1°c que l'été 2011.

Et au passage dire que tu as bien plus juste que d'autre: nous sommes pas ici en compétition, nous sommes ici sur IC pour partager nos point de vu et être complémentaire afin de progresser.

Et au passage tes tendance en 2011 n'avait pas été terrible surtout pour l'automne que tu voyais classique alors qu'il a juste été exceptionel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jocelyn   

Salut smile.png

Voici le lien http://www.metoffice...global-forecast

et le top 10 des années les plus chaudes a l'échelle mondiale :

Rank Year WMO Global Temperature Anomaly * 1 2010 0.54 2 2005 0.54 3 1998 0.51 4 2007 0.49 5 2003 0.49 6 2002 0.49 7 2009 0.48 8 2006 0.48 9 2012 0.45 10 2004 0.43 11 2001 0.43 12 2011 0.42

flowers.gif

Edit : toujours selon Met Office les probabilités d'avoir des PP au dessus des Normes pour ( Juin/Juillet/Août )

2cat20130401precmonths3.png

et les probabilités d'avoir des Tm au dessus des Normales pour la même période .

2cat20130401temp2mmonth.png

flowers.gif

C'est presque officiel que les chances de connaître une année terrestre de nouveau largement excédentaire en Tm sont importantes, c'est ce que dit metoffice et je pense la même chose.

Mais chez nous, en France, ce n'est pas forcément concordant, enfin, c'est mon avis default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Les années chaudes et/ou sèches Françaises étaient presque toutes liées à des régimes de NAO/AO à faibles amplitudes.

Ce n'est pas le cas de la période actuelle qui est plutôt à forte amplitude.

Nous venons même de sortir d'une AO record à -6 issue d'une période de 2 mois négatifs.

Pour NAO, c'est presque le même phénomène à fortes oscillations.

Je ne vois pas d'indicateur qui aille dans le sens d'une saison estivale extrèmement chaude sur la France.

D'autant plus que les mers du nord de l'Europe sont extrèment froide cette année, ce qui n'est généralement pas le cas lors des installations de vagues de chaleur durables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
momo4850   

Salut flowers.gif

oui tout a fait , pour vérifier cet Effet Rafraîchissant des Mers du Nord de l'Europe , on peu déja commencer par vérifier les T2m lors des prochaines remontées chaudes prévus Prochainement .

avec la Poursuite d'un ENSO neutre , on se dirige Probablement vers une saison séche en Mediterannée un peu moins en allant vers le Nord de L'Europe , chaude dans le sud de l'Europe et un peu moins pour le Nord .

Ceci n’empêche pas d'avoir 2 ou 3 semaines " pourris " pour l'instant le mois de Juillet est le plus Favoris pour être en dessous des Normes Niveau T° .

flowers.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jocelyn   

Je suis assez d'accord avec toi pour juillet.

Après un mois de juin assez chaud et relativement sec, sur toute la France, le sud est pourrait être sec et venteux, quand le reste de la France et en particulier le Nord pourrait êter humides et plutôt inférieure aux normales.

ENSO neutre oui, je le crois également.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

Je suis assez d'accord avec toi pour juillet.

Après un mois de juin assez chaud et relativement sec, sur toute la France, le sud est pourrait être sec et venteux, quand le reste de la France et en particulier le Nord pourrait êter humides et plutôt inférieure aux normales.

ENSO neutre oui, je le crois également.

je comprend plus rien.

En Février tu disais " printemps frais et sec".

En Mars tu reviens et tu sors "printemps frais et humide" à cause de l'albedo.

En détail tu dis Mars/Avril frais et humide.

Puis Mai et Juin chaud pour manque d'évapotranspiration latente.

Ma question est simple: quels sont les conséquences de tes dires sur nos masses d'airs ?

En quoi cela va influencer les masses d'airs subtropicales et subsaharienne à venir chez nous.

Car si Mai et Juin sont chaud et sec, c'est qu'il y aura probablement de belles dorsales anticyclonique en flux de SO .

Honnêtement je ne vois pas comment faire de la prévision saisonnière mensuelle, c'est de la pure chance. Je conçois que l'on peut établir une tendance trimestrielle mais dire que Juin sera Chaud et sec comme ça sans discussion à 2 mois de l'échéance, je trouve cela limite déplacé.

Après la intervient la question sur l'été à proprement parler: Pourquoi Juillet et Août seront plutôt maussade? C'est la 3ème année consécutives que tu sors ça quand même et on est à 3 et 4 mois de l'échéance.

Personnellement les indicateurs qui pourraient nous donner une tendance pour l'été sont l'AMO, les SST de l'atlantique en Mai, l'ENSO, la QBO dans une moindre mesure car le VP est faible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jocelyn   

je comprend plus rien.

En Février tu disais " printemps frais et sec".

En Mars tu reviens et tu sors "printemps frais et humide" à cause de l'albedo.

En détail tu dis Mars/Avril frais et humide.

Puis Mai et Juin chaud pour manque d'évapotranspiration latente.

Ma question est simple: quels sont les conséquences de tes dires sur nos masses d'airs ?

En quoi cela va influencer les masses d'airs subtropicales et subsaharienne à venir chez nous.

Car si Mai et Juin sont chaud et sec, c'est qu'il y aura probablement de belles dorsales anticyclonique en flux de SO .

Honnêtement je ne vois pas comment faire de la prévision saisonnière mensuelle, c'est de la pure chance. Je conçois que l'on peut établir une tendance trimestrielle mais dire que Juin sera Chaud et sec comme ça sans discussion à 2 mois de l'échéance, je trouve cela limite déplacé.

Après la intervient la question sur l'été à proprement parler: Pourquoi Juillet et Août seront plutôt maussade? C'est la 3ème année consécutives que tu sors ça quand même et on est à 3 et 4 mois de l'échéance.

Personnellement les indicateurs qui pourraient nous donner une tendance pour l'été sont l'AMO, les SST de l'atlantique en Mai, l'ENSO, la QBO dans une moindre mesure car le VP est faible.

Ce que tu me fais dire est faux, je n'ai jamais écrit ce dont tu me rends responsable.

Tu ferais mieux d'aller chercher mes posts et faire des copier/coller, ça t'éviterais d'écrire n'importe quoi !

Merci à la modération de publier mon post, ça me paraît normal que je puisse rétablir la vérité, surtout quand les attaques sont incessantes.

Edit :

J'ai écrit ceci :

Le fait, est, que l'enneigement exceptionnel de tout l'hémisphère nord en cette fin février, va produire des réactions physiques quasi incontournables.

1) L'albedo va fortement influencer le réchauffement des masses d'air, au printemps, en créant une anomalie négative, globale, dans tout l'hémisphère.

2) L'évapotranspiration (passage direct de la glace en vapeur, sans la phase "eau") des neiges accumulées va créer beaucoup d'humidité dans l'atmosphère, mais aussi, absorber pas mal d'énergie dans les basses couches.

C'est pourquoi, je n'imagine pas un début de printemps particulièrement sec ou chaud, mais au contraire, de jolis conflits là où la douceur poussera d'avantage qu'ailleurs, c'est à dire en bordure d'océans.

En France, mars et avril pourraient bien nous monter quelques belles giboulées dans une ambiance plutôt fraiche à froide.

Par contre, mai et juin serait, de fait, chaud et sec, pour cause de manque d'évaporation latente depuis le début de l'hiver jusqu'en avril, avec en parallèle, des masses d'air vite réchauffées par manque d'ennuagement.

Et je continue à le dire.

Mon approche est physique et surtout entropique, considérant que le climat est un système thermodynamique.

Ce que je cherche à faire, c'est analyser le climat d'une autre façon que les spécialistes des modèles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

Un printemps doux, avec l'inertie d'un hiver qui aura créé d'énormes masses d'air froid réparties un peu partout dans l'hémisphère, j'ai un peu de peine à le croire.

Un début de saison plus froid qu'à la normale, oui, je le pense aussi, pour les mêmes raisons.

Pour l'humidité, je pense que les gros contrastes thermiques se feront plus bas qu'à nos lattitudes donc je n'imagine pas avoir un printemps extrèmement pluvieux, au contraire du sec jusqu'à l'été ne me surprendrait pas.

ça pour le printemps sec.

C'est pourquoi, je n'imagine pas un début de printemps particulièrement sec ou chaud, mais au contraire, de jolis conflits là où la douceur poussera d'avantage qu'ailleurs, c'est à dire en bordure d'océans.

En France, mars et avril pourraient bien nous monter quelques belles giboulées dans une ambiance plutôt fraiche à froide.

Et ça pour le printemps humide ( le contraire de sec c'est humide il me semble).

Quel attaque? je demande simplement l'explication.

Je te demande solennellement de nous expliquer de quel manière l'albedo pourrait influencer les masses d'airs car je ne comprend pas, serais je le seul?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bruno 49   

Mon approche est physique et surtout entropique, considérant que le climat est un système thermodynamique.

Ce que je cherche à faire, c'est analyser le climat d'une autre façon que les spécialistes des modèles.

Je n'ai pas compris:

-d'une part en quoi les spécialistes des modèles ne seraient pas tout autant que toi convaincus que le climat est un système thermo-dynamique. Il me semble que les modèles fonctionnent massivement sur ce postulat.

-d'autre part en quoi il faudrait faire autre choses que ce que font les spécialistes des modèles compte tenu des résultats prodigieux obtenus dans la prévi à dix jours au cours du dernier quart de siècle.

Tous ceux qui travaillent sur les prévis saisonnières me semblent faire précisément une approche physique et thermodynamique, le tout conduisant à l'élaboration et à l'interprétation de modèles de plus en plus fiables même si nous sommes encore dans les balbutiements à échéance de plusieurs mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.