Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Tendance été 2013


phoenix
 Share

Recommended Posts

Par contre au niveau de l'ensoleillement, c'est tout juste une catastrophe, je ne sais pas si 1983 ou 1987 avait été si sombre.

Je ne suis pas chez pour les deux prochaines semaines donc je n'ai pas accès à tous mes tableaux, mais tu as quand même un début de réponse avec les indices "climatologiques" de l'ensoleillement que j'avais donné plus haut : -1,7 de valeur provisoire d'ensoleillement pour 2013 au moment où je l'ai édité, soit une valeur équivalente à celle de 1983 sachant que 1986, 1988 et 2001 sont à -1,6.

Sachant que pour calculer ce -1,7 de 2013 alors que mai n'était pas fini, j'ai "simulé" pour le calcul sur les derniers jours de mai un ensoleillement restant dans des valeurs relativement basses, je vois que j'ai eu bien fait vu la tête des modèles. Il n'est pas du tout impossible qu'au final 2013 s'avère un peu moins ensoleillé que 1983 même si cela ne se jouera pas à grand chose, mais on aura du mal à faire plus frais (niveau national) et surtout reste encore ce critère des précipitations qui rend 1983 si exceptionnel.

En attendant, je ne sais même pas pourquoi on en est arrivés à s'étriper sur cette comparaison 2013 / 1983 dans le topic de prévision de l'été biggrin.png

PS pour Phoenix : les valeurs de températures données dans mon tableau ne correspondent pas aux "vraies" valeurs mais ont été retraitées pour être résumées en un indice. Une valeur de "-0,4" ne correspond donc pas directement à un déficit de -0,4°.

Link to post
Share on other sites

  • Replies 736
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

aucune démonstration concrète que nos étés français dépendraient en tout ou partie des conditions de la saison précédente.

Valable aussi pour la partie Géographique du raisonnement.

Ce ne sont pas les évènements climatiques passés sur notre pays qui déterminent la saison à venir, en France, elle est bien trop petite pour influencer le climat.

Mais ils participent aux phénomènes locaux du genre orages, tornades, brouillards, coups de vents, pluies verglaçantes etc.

S'il n'y a pas d'humidité dans les sols, il n'y a aucune raison qu'il y ait du brouillard.

Link to post
Share on other sites

le printemps 1987 connait un très bon ensoleillement, par contre 1983 est autant catastrophique que 2013 mais concernant le printemps. l'hiver 82/83 avait été nettement plus ensoleillé même très largement

Oui, le problème, c'est pas mai, c'est pas mars/mai, c'est janvier/mai.

Là dans toute la moitié est, je ne trouve pas de valeurs aussi basses.

Quand aux températures, c'est pas catastrophique....car les minis sauvent la mise....

Link to post
Share on other sites

Plus sérieusement, les argumentations sur les sols humides et frais limitant la hausse du mercure sont tout à fait justes, mais on ne doit pas pour autant oublier qu'il peut parfois suffire de 10 à 15 jours pour sécher et réchauffer la couche de surface. On aura de l'eau dans les nappes tout l'été et même plus ça on peut en être assurés, mais la surface peut néanmoins très vite revenir vers des conditions "normales" de température et d'humidité avec un soleil de juin.

Même en 83, il a fallu un bon mois pour que le thermomètre explose : le sol sèche vite, mais la végétation transpire fortement plusieurs semaines..
Link to post
Share on other sites

Même en 83, il a fallu un bon mois pour que le thermomètre explose : le sol sèche vite, mais la végétation transpire fortement plusieurs semaines..

N'étant pas chez moi je n'ai pas accès à mes données complètes, mais je crois me souvenir que la première décade de juin 1983 avait déjà été très chaude dans pas mal de régions. On peut le voir par exemple à Vichy, Nancy, Chartres, Poitiers, Toulouse ou encore Orange. Je suis d'accord sur le fait que sans toute l'humidité et la fraîcheur accumulée sur les mois précédents on aurait probablement eu plus chaud encore, mais cela n'a néanmoins pas empêché d'avoir des températures remarquablement hautes et de manière durable (>5 jours) dès la première décade de l'été 1983.
Link to post
Share on other sites

Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )

N'étant pas chez moi je n'ai pas accès à mes données complètes, mais je crois me souvenir que la première décade de juin 1983 avait déjà été très chaude dans pas mal de régions. On peut le voir par exemple à Vichy, Nancy, Chartres, Poitiers, Toulouse ou encore Orange. Je suis d'accord sur le fait que sans toute l'humidité et la fraîcheur accumulée sur les mois précédents on aurait probablement eu plus chaud encore, mais cela n'a néanmoins pas empêché d'avoir des températures remarquablement hautes et de manière durable (>5 jours) dès la première décade de l'été 1983.

Il doit manquer les précipitations sur la station de nancy de juin 1983 comme le montre les données de météociel:

Le mois de juin 1983 est un mois chaud sans excès et surtout très orageux. C'est le mois de juillet qui avait été extremement chaud, le mois le plus chaud de l'été comme juillet 2006 et la aussi énormément d'orages souvent très viiolent

http://www.meteociel.fr/climatologie/villes.php?code=7180&mois=6&annee=1983

Link to post
Share on other sites

Il doit manquer les précipitations sur la station de nancy de juin 1983 comme le montre les données de météociel:

Le mois de juin 1983 est un mois chaud sans excès et surtout très orageux. C'est le mois de juillet qui avait été extrêmement chaud, le mois le plus chaud de l'été comme juillet 2006 et la aussi énormément d'orages souvent très violent

En même temps, durant la seconde décade de juin 1983 on avait eu droit à une nouvelle incursion d'air frais en flux de Nord-Ouest, avant le retour à des conditions synoptiques banales en troisième décade d'où un bilan mensuel logiquement timoré.

Ce qui est intéressant dans le schéma de la première décade de juin 1983, c'est qu'elle montre que pour peu que l'on se retrouve dans des conditions synoptiques favorables à un temps chaud et sec (flux de sud-ouest anticyclonique), même avec des sols froids et saturés d'humidité cela n'empêche nullement de se retrouver avec des températures élevées dans une ambiance sèche sans qu'on ait besoin d'une longue période de séchage.

A Nancy, il est tombé plus de 200 mm en mai après 160 mm en avril, et pourtant "seulement" 2,8 mm dans la première décade de juin avec un mercure survolant de probablement près de 8° les normales d'un début juin de l'époque. Séchage pour le moins express !

Cela ne signifie certainement pas que l'on aura droit à coup sûr au retour de conditions favorables à temps chaud et sec quelque part en juin cette année, mais cela montre que si cela arrive ce n'est pas parce que l'on sort du printemps avec des sols frais et humides que le mercure ne pourra pas franchement monter.

Link to post
Share on other sites

Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )

En même temps, durant la seconde décade de juin 1983 on avait eu droit à une nouvelle incursion d'air frais en flux de Nord-Ouest, avant le retour à des conditions synoptiques banales en troisième décade d'où un bilan mensuel logiquement timoré.

Ce qui est intéressant dans le schéma de la première décade de juin 1983, c'est qu'elle montre que pour peu que l'on se retrouve dans des conditions synoptiques favorables à un temps chaud et sec (flux de sud-ouest anticyclonique), même avec des sols froids et saturés d'humidité cela n'empêche nullement de se retrouver avec des températures élevées dans une ambiance sèche sans qu'on ait besoin d'une longue période de séchage.

A Nancy, il est tombé plus de 200 mm en mai après 160 mm en avril, et pourtant "seulement" 2,8 mm dans la première décade de juin avec un mercure survolant de probablement près de 8° les normales d'un début juin de l'époque. Séchage pour le moins express !

Cela ne signifie certainement pas que l'on aura droit à coup sûr au retour de conditions favorables à temps chaud et sec quelque part en juin cette année, mais cela montre que si cela arrive ce n'est pas parce que l'on sort du printemps avec des sols frais et humides que le mercure ne pourra pas franchement monter.

je suis en total d'accord
Link to post
Share on other sites

Posted
Malmedy ( Province de Liége ) 342m

je Reviens aux Prévisions saisonnières avec la sortie Aujourd’hui du Bulletin Mensuel des Prévisions de MeteoFrance pour l'été 2013 .

des Fortes Probabilités que l'Europe de Sud Est aura un été chaud ou une Canicule tandis que pour les autres régions de l'Europe Aucun Scénario privilégié malgré une tendance vers un été Frais selon MeteoFrance et de MetOffice sur l'Europe de L'Ouest .

sOJud3m.png?1

KG44zMe.png?1

Mise a jour Mai 2013 .

Link to post
Share on other sites

Previsons pour notre été 2013 par météoconsult

Je vais ouvrir une boutique de vente de cordes à nœuds coulants sur internet lol (pas pour moi je suis anti chaleur)

C'est LCM il ne faut pas trop faire attention à ce qu'il dise...

En toute honnêteté je ne vois pas comment le zonal ne pourrait pas se faire plus présent avec la QBO+.

Après il faudra quelques mois pour produire les effets escompté et il se peut que l'été soit maussade en liaison probable avec les anomalies froides en mer du Nord qui a elle même été provoqué par des long mois entier de NAO-.

Mais n'oublions pas que les 2 été les plus maussades depuis plus de 15 ans ont fait suite au 2 printemps les plus chaud depuis 1950.

Link to post
Share on other sites

Posted
Forbach, Moselle.

il faudra quelques mois pour produire les effets escompté et il se peut que l'été soit maussade en liaison probable avec les anomalies froides en mer du Nord qui a elle même été provoqué par des long mois entier de NAO-.

Faut arrêter avec cette mer du nord aussi. Que l'atlantique ait une influence encore , d'accord, mais la mer du Nord... aucune profondeur. Il y'a juste les profils de surface qui peuvent être modifiés, mais son influence est négligeable pour les conditions synoptiques.

Y'a aussi une marmotte en Islande qui à creuser un trou, ça va influencé l'été peut être 191769.gif

Link to post
Share on other sites

Posted
Malmedy ( Province de Liége ) 342m

ce qui me chagrine un peu c'est que Meteofrance affiche une bonne performance , je prend l'exemple de l'été 2010 , ou ils avaient prévu un été 2010 Chaud Globalement depuis Avril ; je ne trouve pas la carte je dois fouiller , j’édite le message dés que je la trouve .

blushing.gif

EDIT : prévisions de Mai 2010 pour JJA 2010 .

vLF3D2k.png

edit : c'est Vrai qu'en 2010 les indices étaient plus clairs et exploitables que cette année ------> bonne prévisibilité .

Link to post
Share on other sites

Au vu du Printemps (très) frais et (très) humide, on peut effectivement penser que l'Eté 2013 aura du mal à nous sortir des hautes températures et un temps sec. On peut penser que la configuration restera la même qu'actuellement (et que celle qui a dominée tout l'Hiver), avec un flux soit d'Ouest, soit de Nord, et son lot de perturbations, de giboulées, de fraicheur et d'humidité. Comme il est cité plus haut, on a aussi les mers ET l'Océan Atlantique qui sont plus froid que la normale : de quoi empêcher (ou atténuer) à nouveau les arrivées de chaleur.Quand bien même, par chance, le flux virerait à l'Est ou au Sud et nous apporterait une chaleur qu'on attend depuis... Septembre, l'humidité est telle que tout se transformerait très vite en orage, faisant à nouveau baisser les températures, et renflouant à nouveau les sols déjà plein d'humidité. Puis c'est le cercle vicieux.Je crois qu'il faut se faire à l'idée que 2013 sera une année relativement pourrie...D'ailleurs, on pourrait probablement enregister l'une des premières véritable baisse des températures à l'échelle annuelle. Alors que depuis le début des années 2000 on ne fait que monter d'année en année, ce serait vraiment exceptionnel d'enregistrer cette baisse. Ceci dit, ça permettrait de bien montrer les fluctuations NATURELLES du climat default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Quand bien même, par chance, le flux virerait à l'Est ou au Sud et nous apporterait une chaleur qu'on attend depuis... Septembre, l'humidité est telle que tout se transformerait très vite en orage, faisant à nouveau baisser les températures, et renflouant à nouveau les sols déjà plein d'humidité. Puis c'est le cercle vicieux.Je crois qu'il faut se faire à l'idée que 2013 sera une année relativement pourrie...

Un flux qui virerait pour de bon à l'Est... je doute que cela amène une situation à orages à répétition.

Par contre, je pense que la situation exceptionnellement humide et fraiche de ce printemps (pas seulement en terme de quantités tombées, mais en incapacité d'évaporation) minore quelque peu (de combien ?) les chances d'avoir un été plus chaud et sec que la normale...

Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas chez pour les deux prochaines semaines donc je n'ai pas accès à tous mes tableaux, mais tu as quand même un début de réponse avec les indices "climatologiques" de l'ensoleillement que j'avais donné plus haut : -1,7 de valeur provisoire d'ensoleillement pour 2013 au moment où je l'ai édité, soit une valeur équivalente à celle de 1983 sachant que 1986, 1988 et 2001 sont à -1,6.

Sachant que pour calculer ce -1,7 de 2013 alors que mai n'était pas fini, j'ai "simulé" pour le calcul sur les derniers jours de mai un ensoleillement restant dans des valeurs relativement basses, je vois que j'ai eu bien fait vu la tête des modèles. Il n'est pas du tout impossible qu'au final 2013 s'avère un peu moins ensoleillé que 1983 même si cela ne se jouera pas à grand chose, mais on aura du mal à faire plus frais (niveau national) et surtout reste encore ce critère des précipitations qui rend 1983 si exceptionnel.

En attendant, je ne sais même pas pourquoi on en est arrivés à s'étriper sur cette comparaison 2013 / 1983 dans le topic de prévision de l'été biggrin.png

PS pour Phoenix : les valeurs de températures données dans mon tableau ne correspondent pas aux "vraies" valeurs mais ont été retraitées pour être résumées en un indice. Une valeur de "-0,4" ne correspond donc pas directement à un déficit de -0,4°.

En effet 13vent, j'ai complètement zappé la partie ensoleillement et RR de ton tableau.

De plus au niveau des température ça ressemble étrangement aux anomalies que l'on trouve pour ces saisons.

Sinon on verra ce que ça donne pour fin Mai cependant on se raccroche à 83 comme un espoir d'avoir un été chaud.

Il doit manquer les précipitations sur la station de nancy de juin 1983 comme le montre les données de météociel:

Le mois de juin 1983 est un mois chaud sans excès et surtout très orageux. C'est le mois de juillet qui avait été extremement chaud, le mois le plus chaud de l'été comme juillet 2006 et la aussi énormément d'orages souvent très viiolent

http://www.meteociel.fr/climatologie/villes.php?code=7180&mois=6&annee=1983

En effet Juillet 2006 est tout de même un cran au dessus de juillet 83 tout comme Juin 2006 qui est nettement plus chaud.

Il y a que août 83 qui détrône l'horrible août 2006 qui t'avais tant traumatiser à en lire les topics de l'époque.sick.gif

Faut arrêter avec cette mer du nord aussi. Que l'atlantique ait une influence encore , d'accord, mais la mer du Nord... aucune profondeur. Il y'a juste les profils de surface qui peuvent être modifiés, mais son influence est négligeable pour les conditions synoptiques.

Y'a aussi une marmotte en Islande qui à creuser un trou, ça va influencé l'été peut être 191769.gif

Oui en fait il faudrait plutôt parler d'Atlantique Nord qui est généralement proche de nos côte assez froid et qui peut influencer le refroidissement de ces dépressions facilitant grandement leurs transformations en GF d'altitude.
Link to post
Share on other sites

Moi ce que j'aimerai savoir, c'est si le mois de juin et juillet seront meilleurs que l'année dernière et que surtout 2011 ?? Autant la dernière semaine de juillet 2012 avait été très bonne par chez moi (sud ouest) et le mois d'aout également...

Car ça s'annonce mal... Mais pire que juillet 2011 faudrait le faire ^^

Link to post
Share on other sites

Moi ce que j'aimerai savoir, c'est si le mois de juin et juillet seront meilleurs que l'année dernière et que surtout 2011 ?? Autant la dernière semaine de juillet 2012 avait été très bonne par chez moi (sud ouest) et le mois d'aout également...

Car ça s'annonce mal... Mais pire que juillet 2011 faudrait le faire ^^

En tous cas ça sera sans doute plus dur de faire mieux en Juin qu'en Juillet car Juillet 2012 n'avait pas été formidable non plus bien que Juin a été chaud mais assez mitigé et parfois nébuleux.

Il y a eu bien pire que Juillet 2011 tel que 1980 qui est minable.

Link to post
Share on other sites

Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )

En tous cas ça sera sans doute plus dur de faire mieux en Juin qu'en Juillet car Juillet 2012 n'avait pas été formidable non plus bien que Juin a été chaud mais assez mitigé et parfois nébuleux.

Il y a eu bien pire que Juillet 2011 tel que 1980 qui est minable.

1977 et 1978 n'ont d'ailleurs pas été mieux notemment en juillet et aout
Link to post
Share on other sites

1977 et 1978 n'ont d'ailleurs pas été mieux notemment en juillet et aout

En effet il y a eu à cette époque 5 été maudit où même un été 2007 ou 2011 aurait été miraculeux pour eux.
Link to post
Share on other sites

Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )

En effet il y a eu à cette époque 5 été maudit où même un été 2007 ou 2011 aurait été miraculeux pour eux.

mais complètement. Les étés de 2007 à 2012 à coté de ceux de 1977 à 1981 c'est du pipi de chat concernant le temps pourri du coté des températures surtout

je me demande comment les gens réagirait si on se payait un été 1816sick.gif

Link to post
Share on other sites

mais complètement. Les étés de 2007 à 2012 à coté de ceux de 1977 à 1981 c'est du pipi de chat concernant le temps pourri du coté des températures surtout

je me demande comment les gens réagirait si on se payait un été 1816sick.gif

En effet LCM en fait de la publicité.

Mais je ne pense pas qu'un été comme cela est possible dans l'état actuelle des choses.

Le climat est nettement plus chaud qu'à cette époque alors je me demande si atteindre de telle déficit est possible.

En plus les été 2007, 2008 et 2011 sont dans les normes 71/2000 ce qui n'est pas catastrophique bien que mitigé.

Alors que les étés 2009 2010 et 2012 ont connu de belles périodes chaudes qui ont vraiment manqué aux étés 77 à 81.

Il aura fallu attendre 82 avant d'avoir un été au niveau de 2001.

Link to post
Share on other sites

Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )

En effet LCM en fait de la publicité.

Mais je ne pense pas qu'un été comme cela est possible dans l'état actuelle des choses.

Le climat est nettement plus chaud qu'à cette époque alors je me demande si atteindre de telle déficit est possible.

un été comme 1816 est strictement impossible ( ou même l'année tout court, le printemps 2013 à coté de celui de 1816 c'est de la rigolade). L'année 1816 pourri avait été provoqué par un gros volcan l'année précédente, le volcan Tambora en Indonésie rentré en éruption en avril 1815. LCM raconte comme souvent du grand n'importe quoi
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...