Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 11 janvier au 17 janvier 2016, prévisions météo semaine 2


Virgile
 Share

Recommended Posts

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Ça n'est pas faute d'avoir répété que la situation a l'initiale avait toute son importance malgré une synoptique d'ensemble "ressemblante",vortex laminé et attaqué de partout,poussée méridienne sur l'Atlantique,complexe dépressionnaire sur la Scandinavie et GF sur les Açores.

Une fois les acteurs appréhendés faut-il encore qu'ils arrivent a jouer la pièce en symbiose,et dés le début de l'échéance on notait des points de désaccord avec avec une mise en scène différente selon les modèles,pas toujours évidente a déceler mais a l'approche de la représentation ils auraient dut accorder leurs violons,ça l'était moyennement hier et ça l'est encore moins ce matin,de là a dire que c'est un bon ou un mauvais signe,il n'y a qu'un pas...

Pour garder une note positive et après avoir fait le rabat-joie toute la semaine je dirais qu'a seulement 96h c'est toujours un peu flou,a l'intialisation de la dorsale en fait et sur sa capacité future a résister...

post-21513-0-03744200-1452246701_thumb.pngpost-21513-0-50505900-1452246712_thumb.gifpost-21513-0-25668300-1452246728_thumb.png

Pour la suite Lame a parfaitement expliqué plus haut ce qu'il en découlait.

ECH1-96.GIF.png.faa55b5e718d5b1c9491d353

UN96-21.GIF.b36f008b2b6e632a940719f59e81

gfsnh-0-96.png.24bd86ca48740625b688e6da2

Link to post
Share on other sites

  • Replies 1.3k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Posted
Nice-Cimiez, alt 95m

C'est un peu la sinistrose ce matin sur le forum sleep.png

Pourtant, rien n'est encore joué...

Il suffit de regarder les diagrammes pour s'en convaincre.

Voici les diagrammes aux 4 coins de la France (Biarritz, Brest, Nice et Strasbourg)

graphe3_1000___-1.54746_43.4626_Biarritz.gif

graphe3_1000___7.26302_43.7167_Nice.gif

graphe3_1000___-4.49634_48.409_Brest.gif

graphe3_1000___7.76751_48.5794_Strasbourg.gif

On constate sur tous les diagrammes une grosse incertitude à partir du 13/14 janvier.

Des scenarii très doux avec un flux de SO, côtoient des scenarii à VDF...

On y verra plus clair d'ici 2/3 jours

Link to post
Share on other sites

Quand on lit les posts ce matin, on voit beaucoup de pragmatisme par rapport à une évolution synoptique qui n'est pas celle envisagée et espérée initialement par les hivernophiles... Le débat se résume entre 2 évolutions possibles assez opposées (comme le résume bien Gugo : il y a 2 possibilités soit le froid ou soit de la douceur. [...] Tout va se jouer par rapport à la dépression Acorienne).

Génétiquement parlant, le point crucial reste donc toujours l'évolution de cette D açorienne que CEP voit ce matin également plus dynamique et reprise dans la circulation d'Ouest des moyennes latitudes. Cela nous renverrait à la "case départ", avec le développement corrélatif/concomitant d'un A méditerranéen puis d'un AF... et à terme le retour des advections de composantes Ouest à Sud-Ouest.

GFS qui avait retenu cette option pour son déterministe est maintenant suivi dans ces grandes lignes par CEP, donnant tort (temporairement ?) à ceux qui doutaient de la capacité de cette anomalie basse açorienne à "casser" la dynamique méridienne.

Si on regarde les différentes "perturbations" des ensemblistes, pour la situation à 850 hPa, on remarque 2 tubes bien différenciés, laissant de l'espoir pour un dénouement plus hivernal...

Toutefois, s'agissant du MT et du LT, je ne peux m'empêcher de privilégier la situation à 500 hPa qui me parait plus apte à transcrire les grandes tendances atmosphériques : à ce niveau, les scénarios "doux" l'emportent très largement (surtout à partir du 15/01).

Le système étant visiblement très sensible à la moindre modification des conditions initiales pour le devenir de la D açorienne, cela ne préjuge en rien définitivement de ce qui se passera réellement à la mi-janvier mais nous renseigne sur ce qu'il considère comme être la probabilité la plus grande.

Ce qui explique probablement que le déterministe de GFS a choisi son "camp".

edit : les graphiques de Tonyo06 ci-dessus illustrent ces propos...

Link to post
Share on other sites

Le problème vient avant tout de la puissance de la poussée méridienne initiale revue à l a baisse sur les modèles et avec une trajectoire un peu plus ouest vers le Groenland.

Du coup, les anomalies basses qui plongent sur la face orientale de la poussée ont tendance à circuler plus à l'ouest et à interagir avec le talweg Américain et avec les anomalies Açoriennes.

Par ailleurs, l'isolement Groenlandais aurait tendance à s'évacuer vers le pôle. Ce n'est pas sans rappeler ce qui s'est passé la semaine passée avec notre poussée méridienne Européenne qui s'est évacuée par la Sibérie.

Le VP aux hautes latitudes semble incapable de retenir les poussées méridiennes...

Il n'y a qu'UKMO qui continue à voir une poussée plus Est dans sa trajectoire et plus massive et continue. Sur ce modèles les interactions fonctionnent moins en aval.

Superbe résumé. 2 ème potentiel de l'hiver qui est en train de partir en fumée.

Comment voulez vous à réussir devant tant de problèmes bien définis.

1) notre puissance méridienne vers le Groenland est revue à la baisse constamment. Est est loin cette poussée qui devait casser le pole en 2.

2/ En plus Comme l'écrit Lame, elle est trop à l'ouest, trop loin de chez nous, ce qui signifie qu'elle se fait attaquer de toute parte ;

a)aussi bien sur son flan est par des basses anomalies (Islande-GB), ce qui conduit pour nous à un flux encore plus orienté ouest et encore plus océanisé.

default_cool.png par des dépressions acoriennes qui soient remontent sur notre pays et remmenant de l'ait très doux ou alors remontant plein nord dans l’océan coupant la cheminée de HP et on repart à 0.

3) comme la dernière fois, les hp en haute latitude ont tendance à s'évacuer très voir trop ra^rapidement affaiblissant encore le contexte générale.

Ukmo (qui aime amplifié les hp et minimiser les BP) est le seul qui résiste.

En fin de compte, le temps de la semaine pourrait être quasiment celui de la semaine que l'on connait. A peine frais (encore au dessus des normes) dans un flux d'ouest/nord ouest avec quelques coups de vent (lundi?) et quelques perturbations donnant de la neige à basse altitude en montagne.

Link to post
Share on other sites

Cela sent clairement le retournement de tendance, on a souvent vue cela par le passé. Un diagramme GEFS prometteur à LT (au delà de 144h), puis les déterministes commencent à se raviser le diagramme devient plus confus, on se raccroche au branche en disant qu'il existe encore des scénarios intéressants, et puis au fur et à mesure des sorties la tendance douce reprend le dessus c'est ce qui est en train de se passer je pense.

Le schéma est assez classique en fait, élévation de la dorsale, au final moins imposante que vue initialement => coupure de cette dernière par la D açorienne => la dorsale s’effondre sur l'Europe de l'ouest advectant quelques jours de polaire maritime par flux de ONO=>reprise de l'activité dépressionnaire sur l’Atlantique par le Labrador=>reprise de la circulation de SO sur l'Europe, retour à la case départ.

Link to post
Share on other sites

Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Cela sent clairement le retournement de tendance, on a souvent vue cela par le passé. Un diagramme GEFS prometteur à LT (au delà de 144h), puis les déterministes commencent à se raviser le diagramme devient plus confus, on se raccroche au branche en disant qu'il existe encore des scénarios intéressants, et puis au fur et à mesure des sorties la tendance douce reprend le dessus c'est ce qui est en train de se passer je pense.

Le schéma est assez classique en fait, élévation de la dorsale, au final moins imposante que vue initialement => coupure de cette dernière par la D açorienne => la dorsale s’effondre sur l'Europe de l'ouest advectant quelques jours de polaire maritime par flux de ONO=>reprise de l'activité dépressionnaire sur l’Atlantique par le Labrador=>reprise de la circulation de SO sur l'Europe, retour à la case départ.

Salut Thib. oui c'est du déjà vu. Je lisais cependant certains posts la semaine passée de "bons du forum " indiquant que la tendance au refroidissement marqué était claire et qu'il fallait maintenant affiner (GA surpuissant, tendance NAO- etc.).

Ils auront peut être raison, à suivre. Mais c'est aussi sans doute un risque d'apporter cette certitude, pour nos contrées.

En tout cas l'hiver est bien là en Europe du Nord.

Link to post
Share on other sites

C'est un peu la sinistrose ce matin sur le forum sleep.png

Pourtant, rien n'est encore joué...

Il suffit de regarder les diagrammes pour s'en convaincre.

Je crois que je l'ai déjà écris mais poster des diagrammes sans explications et surtout sans leurs conditions synoptiques, ca travestit la prévision.

Une courbe à 850 hpa à -3-4 degrés à 850 hpa dans un flux d’ouest à nord ouest n'apportera pas de froid contrairement à une température de 0 degrés à 850 hpa dans un flux plus continental avec des belles gelées.

Link to post
Share on other sites

Superbe résumé. 2 ème potentiel de l'hiver qui est en train de partir en fumée.

Comment voulez vous à réussir devant tant de problèmes bien définis.

1) notre puissance méridienne vers le Groenland est revue à la baisse constamment. Est est loin cette poussée qui devait casser le pole en 2.

2/ En plus Comme l'écrit Lame, elle est trop à l'ouest, trop loin de chez nous, ce qui signifie qu'elle se fait attaquer de toute parte ;

a)aussi bien sur son flan est par des basses anomalies (Islande-GB), ce qui conduit pour nous à un flux encore plus orienté ouest et encore plus océanisé.

cool.png par des dépressions acoriennes qui soient remontent sur notre pays et remmenant de l'ait très doux ou alors remontant plein nord dans l’océan coupant la cheminée de HP et on repart à 0.

3) comme la dernière fois, les hp en haute latitude ont tendance à s'évacuer très voir trop ra^rapidement affaiblissant encore le contexte générale.

Ukmo (qui aime amplifié les hp et minimiser les BP) est le seul qui résiste.

En fin de compte, le temps de la semaine pourrait être quasiment celui de la semaine que l'on connait. A peine frais (encore au dessus des normes) dans un flux d'ouest/nord ouest avec quelques coups de vent (lundi?) et quelques perturbations donnant de la neige à basse altitude en montagne.

Même si je vais globalement dans le sens des propos de Lame2 et des tiens (et de nombreux autres intervenants depuis hier soir), je ne suis pas aussi catégorique que cela sur la disparition du 2ème potentiel hivernal en raison principalement de la maîtrise incertaine (certes de moins en moins incertaine) du devenir de la D açorienne.

Imaginons que la dynamique de celle-ci soit revue à la baisse et/ou sa trajectoire repassant sur le flanc Ouest de la poussée méridienne... : dans ce cas tous les scénarios retourneraient illico à l'option majoritaire froide qui était encore celle qui dominait il y a peu de runs !

Link to post
Share on other sites

GFS a été le premier à entrevoir une ouverture hivernale pour l'Europe de l'ouest, il a aussi été le premier à la réduire sérieusement.

L'Européen CEP l'a suivi comme un toutou pour que ce soit pour l'ouverture et la fermeture de cette porte hivernale.

J'en conclurais que CEP aura été le moins mauvais, mais pas bon non plus.default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20" />

Nous devrions avoir un bon coup de fraicheur quand même avec certainement du solide dans les plaines du Nord-est.

Un flux polaire maritime avec un dégradé Nord-est / Sud-ouest habituel sur notre pays.

C'était d'ailleurs la première tendance qui était dégagée lors des premières modélisations hivernales à l'échelle hémisphérique, avant que ceux-ci ne s'emballent pour finalement revenir à une situation plus classique, initialement modélisée.

C'est la tendance qui se dégage depuis hier et qui se confirme aujourd'hui, mais en prévisions météo les surprises sont toujours possibles. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20" />

Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Oui jérome,l'européen n'est pas un adepte des grands bouleversements.

EDM1-192.GIF?07-0

La positive attitude n'est pas un truc qui me réussit,méa culpa,CEP est finalement comme les autres...

EDM1-168.GIF?08-12

Reste les ET,mais c'est maigrichon...

EEM1-168.GIF?08-12

Link to post
Share on other sites

Ca nous pendait au nez ce changement de synoptique il faut dire :S

mais c'est vrai la migration des HP étaient de moins en moins fortes, et ses Hp à racines subtropicales qui demeuraient hautes latitudes, on avait tous les ingrédients d'un bon AF en fait ^^

Pire j'ai l'impression que la récurrence du mois de décembre n'est vraiment pas loin la !

Il suffisait que je dise ce coup la j'y crois pour que le flop se pointe default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20" />

Après cela peut encore évoluer certes, mais les modèles se rallient tous à GFS qui mène souvent la danse default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20" />

Link to post
Share on other sites

Posted
Rouen (dans un joli trou a froid)

Reste les ET,mais c'est maigrichon...

EEM1-168.GIF?08-12

Ca montre une fois de plus que ça pêche sur la manière de positionner et d'appréhender cette dépression Açorienne.

Link to post
Share on other sites

Superbe résumé. 2 ème potentiel de l'hiver qui est en train de partir en fumée.

Comment voulez vous à réussir devant tant de problèmes bien définis.

1) notre puissance méridienne vers le Groenland est revue à la baisse constamment. Est est loin cette poussée qui devait casser le pole en 2.

2/ En plus Comme l'écrit Lame, elle est trop à l'ouest, trop loin de chez nous, ce qui signifie qu'elle se fait attaquer de toute parte ;

a)aussi bien sur son flan est par des basses anomalies (Islande-GB), ce qui conduit pour nous à un flux encore plus orienté ouest et encore plus océanisé.

cool.png par des dépressions acoriennes qui soient remontent sur notre pays et remmenant de l'ait très doux ou alors remontant plein nord dans l’océan coupant la cheminée de HP et on repart à 0.

3) comme la dernière fois, les hp en haute latitude ont tendance à s'évacuer très voir trop ra^rapidement affaiblissant encore le contexte générale.

Ukmo (qui aime amplifié les hp et minimiser les BP) est le seul qui résiste.

En fin de compte, le temps de la semaine pourrait être quasiment celui de la semaine que l'on connait. A peine frais (encore au dessus des normes) dans un flux d'ouest/nord ouest avec quelques coups de vent (lundi?) et quelques perturbations donnant de la neige à basse altitude en montagne.

Oui en effet !

Finalement...méa culpa pour ma part, l'anomalie Açoréenne est en grand partie responsable du "couac" puisqu'elle fait glisser une dorsale anticyclonique vers l'europe de l'ouest, ça c'est la grande tendance du jour, bien vu ced ! (entre autres)

Après le basculement nord-ouest puis ouest du milieu de semaine, il est encore difficile d'affirmer une tendance en fin de semaine:

-Basculement en flux de sud-ouest sur la France, dorsale anticyclonique étendue jusqu'à l'europe centrale, le nord-ouest du pays serrait particulièrement soumis au flux de sud-ouest avec circulation des dépression vers la GB, à l'image du mois de décembre finalement (en regardant à l'échelle européenne)

-Marais barométrique à tendance anticyclonique avec remontée d'une dorsale sur l'europe de l'ouest (option qui devient de plus en plus prédominante)

-nouvelle pulsion vers le groenland depuis l’atlantique et coulée nordique (option désormais minoritaire)

Conclusion: "en route vers le flop" (cela-dit hémisphériquement parlant, les portes sont bien plus ouvertes pour un retournement de situation)

thumbup1.gif

Link to post
Share on other sites

Posted
Montfort Le Gesnois (72)

Je ne suis pas sûr que l'acteur le plus important soit l'anomalie des Açores.

Je pense que tout se passe avant tout au niveau de nos poussées méridiennes.

De ce point de vue, on remarque quand même que les éléments ne sont pas encore complètement fixés.

Notamment, sur le 6z GFS, on est tout près d'une realimentation du blocage naissant.

L'orientation du jet à la sortie de Terre-Neuve a partir de 120h est déterminante.

Sur le 6z, il a suffit que le jet pointe brièvement vers le Sud du Groenland pour que l'alimentation reprenne.

Dès que le jet a viré plus franchement vers Baffin, tout à commencé à basculer: le blocage naissant vers l'ouest, les anomalies basses en aval de la dorsales ont interagi également vers l'ouest.

Tout cela reste quand même bien serré et surtout ça bouge encore.

Alors tant qu'il y a de la vie...

Link to post
Share on other sites

UKMO reste surprenant en tout les cas et si l'on regarde l'organisation qu'il propose au fil de son run, c'est plutôt une big dorsale (peut-être un oméga) qu'une évolution vers un GA. Son entêtement sera surement réduit à néant dans sa prochaine mise à jour, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut le ranger aux oubliettes non plus. Arpège, modélise dans sa mise à jour matinale, une dorsale un peu plus solide et moins attaquée que sur GFS et CEP, mais c'est relatif.

En prenant en compte que le GA avec blocage atlantique massif vient de devenir une option " minoritaire " à l'heure actuelle, rien ne peut exclure l'émergence d'une seconde option de secours, tel que la réorganisation et / ou le redressement d'une bonne dorsale ou le colmatage in-extremis côté atlantique, de notre pulsion de base. En ce sens, le panel GFS 06z en train de sortir, ne change pas beaucoup du 00z et ne montre pas de hausse de températures au niveau des scénarios, avec un sacré mélange entre puissantes dorsales, dorsales plus moribondes et transitoires, avec quelques capotages en règle.

On y trouve d'ailleurs du flux de NO à NNO en général, parfois très piquant et bien plus froid que du polaire maritime. Quelques rares flux de Nord aussi. En conclusion et à moins d'un coup de maître de UKMO (c'est déjà arrivé durant l'hiver 2008, pour ceux qui s'en souviennent, lol), notre potentiel hivernal est considérablement réduit, surtout à l'échelle de notre pays, tandis que l'organisation des centres d'action à bien plus grande échelle, garde une certaine tenue qui incite à la prudence avant de sombrer dans le pessimisme total et pourrait éventuellement favoriser quelques autres portes de sorties. La pulsion se fait couper la tête nous sommes d'accord, mais je ne vois pas de reprise massif du courant atlantique avec une fermeture des zones clefs, en tout cas à l'heure actuelle.

Cela risque encore d'être bien éclaté sur les diagrammes avec du 50% allant vers le déterministe et le reste, c'est du frais à très froid (50%).

Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Je ne suis pas sûr que l'acteur le plus important soit l'anomalie des Açores.

Je pense que tout se passe avant tout au niveau de nos poussées méridiennes.

Je le penses aussi,l'ano des Açores posait surtout un problème de gestion comportemental mais dans le cadre d'une dorsale bien en place jusqu'au Groëland.

Là on un problème bien plus important qui est que la pérennité et la viabilité de la dorsale qui est remise en cause dés son apparition.

Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas sûr que l'acteur le plus important soit l'anomalie des Açores.

Je pense que tout se passe avant tout au niveau de nos poussées méridiennes.

De ce point de vue, on remarque quand même que les éléments ne sont pas encore complètement fixés.

Notamment, sur le 6z GFS, on est tout près d'une realimentation du blocage naissant.

L'orientation du jet à la sortie de Terre-Neuve a partir de 120h est déterminante.

Sur le 6z, il a suffit que le jet pointe brièvement vers le Sud du Groenland pour que l'alimentation reprenne.

Dès que le jet a viré plus franchement vers Baffin, tout à commencé à basculer: le blocage naissant vers l'ouest, les anomalies basses en aval de la dorsales ont interagi également vers l'ouest.

Tout cela reste quand même bien serré et surtout ça bouge encore.

Alors tant qu'il y a de la vie...

Oui je me suis également demandé si l'anomalie des Açores était bien la première reponsable. Ce qui nous embête (en tant qu'hivernophiles j'entends) est ce col qui s'amenuise au sud du Groenland, pour se transformer en jonction de BP atlantique, qui vient couper l'alimentation des HP. Mais en même temps, cette évolution n'est pas étrangère à la D des Açores, puisque celle-là tue dans l'oeuf toute remontée des HP sur l'Atlantique (en tout cas depuis hier soir).

Finalement on a toujours ce problème quand on essaie d'associer les centres d'action par des liens de causalité (la poule et l'oeuf). C'est peine perdue, puisqu'ils interagissent; donc par défintion, chaque centre d'action peut être cause et conséquence de son voisin, en fonction de l'angle de vue. C'est d'ailleurs ce qui rend la modélisation si complexe.

Pour en revenir aux prévisions, ça sent le sapin mais il reste encore une option blocage altantique, et je trouve que le GFS déterministe 6z est mieux que le précédent dans ce sens, avec une coupure des HP au sud du Groenland qui est moins franche. Attendons les graphiques de l'ensemble, mais il va rester pas mal de scenarios de blocage, c'est certain.

Link to post
Share on other sites

Posted
Mouilleron le Captif (85) à 40km de l'Océan Atlantique et Peisey-Vallandry (73) 3 à 4 semaines par an

Navgem 6 z maintient un scénario identique à UKMO (à 138h)

Je sais ce n'est que Navgem !

Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

Quand on regarde le panel GEFS à 240h c'est du 50/50 !

11 scénarios doux contre 11 scénario froid mais qui va gagner !? confused1.gif

Link to post
Share on other sites

Posted
Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

ce blocage est trop à l'ouest et donc moins solide et moins influant. On se retrouve avec un flux NO prolongé et un dégradé NE/SO

Bon résumé jt75 wink.png je sent que tu vas monter au Gounefay smile.png Rien est perdu pour la plaine!

Quel ET sur gefs pour le we.... 10/20 froid et persistant ! wait and see wink.png

Oui, oui, oui, le Gounefay et alentour ...à déguster un savagnin non ouillé devant le panorama grandiose ...

Outre la réelle et compréhensible frustration pour la plaine, pas ou peu de neige, (sauf peut être jeudi/vendredi dès les premières collines) la semaine qui s'ouvre devrait être marquée par

  • l'établissement d'un vrai manteau neigeux dés 700/800m sur tous les massifs. Et à pas impossible que le WE du 16/17 soit de type "ciel bleu/sol blanc" dés la basse altitude.
  • Une journée de lundi très agitée.
  • Un défilé de perturbations pour la semaine plus ou moins actives sur quasi tout le pays.
  • Enfin une fraîcheur réelle, sans parler de froid.

Pour la suite, c'est hors topic, mais je ne crois pas au retour à la case départ du régime de SO anticyclonique.

Il restera la moitié de l'hiver, avec un certain mois de Février en ligne de mire et dont l'histoire montre qu'il répond parfois au proverbe: last but not least !

Link to post
Share on other sites

Navgem 6 z maintient un scénario identique à UKMO (à 138h)

Je sais ce n'est que Navgem !

Oui, à quelques détails près (il y a des différences de base avec au niveau du rabotage de la pulsion et de son orientation), NAVGEM 6z nous sort un scénario, pas si loin d'UKMO 00z vers la fin d'échéance.

A ce propos, JMA 00z est aussi proche d'UKMO 00z à 84h. Arpège 00z était d'ailleurs plutôt proche du NAVGEM qui vient de sortir (à +84h). Enfin, c'est le gros bordel sur le panel GEFS et si je cherche les scénarios proches du déterministe au-delà de +192h, j'en trouve, à peine 10.

Link to post
Share on other sites

Incroyable la visibilité réduite que nous avons à des échéances très raisonnables. La situation est extremement complexe. C'est du 50/50. C'est souvent le cas lors d'évènements peux commun et quand on voit l'État du vortex, on peut dire que c'est peu commun.

Nous n'avons aucune finalité, et c'est passionnant à suivre !

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Alban-Leysse - 311 m (Est Chambéry) -(73) et ponctuellement sur Palette-Le-Tholonet -158 m (Aix sud-est) (13) et Mazamet(81) - (ville : 266 m)

Je crois que je l'ai déjà écris mais poster des diagrammes sans explications et surtout sans leurs conditions synoptiques, ca travestit la prévision.

Une courbe à 850 hpa à -3-4 degrés à 850 hpa dans un flux d’ouest à nord ouest n'apportera pas de froid contrairement à une température de 0 degrés à 850 hpa dans un flux plus continental avec des belles gelées.

Ah bon ? Ton raisonnement est valable pour le domaine océanique mais pas forcément pour la facade Est de la France ..

840450tempo.png

Après il est certain qu'un flux continental advecterait un masse d'air au sol plus froide, mais de là à dire qu'un flux à 850 hpa à -3-4 degrés à 850 hpa dans un flux d’ouest à nord ouest n'apporte pas de froid ..

Link to post
Share on other sites

Arpège 06z (un bien meilleur modèle dans le court et moyen terme en général que GFS), n'est pas en accord avec ce dernier sur un point crucial : (je voulais vous laisser chercher un peu comme " Mais où est Charlie " mais bon default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20" />)

695868arpegenh072.png

731249gfsnh072.png

Un détail qui a une très grande importance pour la suite des événements...

Dommage qu'il ne puisse pas aller plus loin dans sa mise à jour de 06z... il est par contre beaucoup plus proche de NAVGEM 06z à cette échéance +72h. A quelques subtilités près, il est aussi un plus favorable que son grand frère, CEP (pulsion légèrement plus élevée, à peine plus arrondit et moins de signe de rabotage par écoulement d'anomalies basses, initialement positionnées sur le Groenland, mais il faut vraiment s'y reprendre à plusieurs reprises pour trouver les différences).

Vivement ce soir, parce qu’au final, ce ne serait pas surprenant qu'il puisse y avoir, quelques rebondissements ou bien un suicide en masse...

Link to post
Share on other sites

Ah bon ? Ton raisonnement est valable pour le domaine océanique mais pas forcément pour la facade Est de la France ..

840450tempo.png

Après il est certain qu'un flux continental advecterait un masse d'air au sol plus froide, mais de là à dire qu'un flux à 850 hpa à -3-4 degrés à 850 hpa dans un flux d’ouest à nord ouest n'apporte pas de froid ..

Prends au moins une bonne illustration. Là c'est le reste de notre blocage qui se transforme en AF

gfs-0-192.png?6

Évidemment, un ciel dégagé et l'absence de flux (plus de vent) ça FAVORISE les gelées nocturnes.

Link to post
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...