Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Analyse des possibilités hivernales à très long terme


Recommended Posts

Posted
Saint-Quentin-la-Poterie (30)

En somme un zonal on ne peut moins durable, n'est-ce pas Philippe ?

Rien de surprenant à l'évolution numérique qui est entrain de s'effectuer. Cela fait une petite semaine que nous pouvions observer une tendance à l'ondulation sur l'Atlantique. Plus on avance dans l'échéance et plus ces dernières sont marquées. Alors certes, certains scénarios arrivent bien logiquement à ne pas faire prendre la mécanique, mais force est de constater que les diagrammes continuent de prendre des gifles.

Cela ne signifie pas que c'est gagné, simplement que l'on a de plus en plus de probabilités de basculer dans un schéma froid au voisinage du 8-9-10 février. Cette date charnière n'a pas évoluée depuis que ce potentiel est apparu.

Sous quelle forme... on en sait rien pour le moment default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 871
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

En allant dans le TLT avec ce superbe GA (big) modélisé ce soir, en regardant à l'échelle de l'HN, j'attirerais votre regard avec une grosse similitude entre l'échéance 276h, et le 21 Janvier 2007 (oui encore cette date lol).

Est ce que tu peux nous rapeller justement ce qui s'est passé ce jour là ?
Link to post
Share on other sites

Plus on avance plus les scénarios froid se multiplient non à long terme mais déjà avant mais c'est bien entendu surtout valable pour l'Est de la France logiquement lorsque ce sont des ondulations plus ou moins marquées. En tout cas, je suis content de voir que la tournure AA/AG prennent sur les modèles début février. Les effets de la phase MJO vont enfin se faire sentir. Le vortex polaire devra à chaque fois contourner l'AA et un moment donné celui ci est obligé de s'affaiblir ou en perdant de sa force au fur et à mesure et c'est ce moment la qu'un blocage nordique se mettrait en place.

La période à laquelle il faudra surveiller cela c'est dans la période du 8/10 février. Le dernier mois de l'hiver pourrait donc prendre une tournure hivernale

Le MJO qui passe en phase 8 n'a pas (sauf erreur de ma part) une amplitude 'valeur' tres elevées pour generer un blocage je trouve meme si la tendznce est au fil des run à la hausse.
Link to post
Share on other sites

En tout cas, le dernier GFS est prometteur... Le temps devrait redevenir bien hivernal sur toute la France à partir du 06 Février en particulier sur l'Est ainsi que le Nord-Est. flowers.gif

Oui, enfin, relatiement hivernal... Pour l'est du pays je veux bien, mais on a beau dégradé ouest-est, et si tu regardes les T2M à Paris par exemple, tu te rends compte qu'on est à peine deux ou trois petits degrés en-dessous des normales saisonnières. Le 06Z allait déjà un peu dans cette tendance, mais là, on a un superbe anticyclone des Açores ancré sur l'Atlantique-Nord qui nous met en flux de nord à nord-ouest (le temps idéal par excellence pour les massifs) jusqu'à nouvel ordre. Le problème avec ce genre de flux, c'est que j'ai bien l'impression que les température à 850hPa ne sont pas représentatives des températures au sol, le flux étant maritime.

En attendant le CEP, on peut retenir ce soir que la tendance est à un AA solidement ancré à des latitudes inhabituellement hautes sur l'Atlantique et à un Jet rejeté sur le sud du Groënland et l'Islande, avec des pulsions océaniques possibles, susceptibles de finir en bulle chaude ou blocages nordiques si le Jet et donc l'activité dépressionaire le permettent. Ces pulsions sont également susceptibles d'échouer, et de venir simplement réalimenter l'AA. Notons aussi que les moyennes GEFS restent toujours aussi bonnes (jusqu'à -7° à 850Z à Strasbourg - ici diagrammes de Paris et Strasbourg du GEFS 12Z) :

graphe_ens3mbj5_mini.pnggraphe_ens3kkh7_mini.png

Link to post
Share on other sites

La situation n'est de toute façon pas propice à un froid continental .. pour cela il faudrait un anti plus à l'Est genre en russie ou europe de l'Est . Ca sent surtout l'alternance de flux nordiques humides et frais/froid et flux de SO ; un régime ondulant comme on en a déjà connu en somme .

Link to post
Share on other sites
Posted
10800 saint Julien les villas

Oui, enfin, relatiement hivernal... Pour l'est du pays je veux bien, mais on a beau dégradé ouest-est, et si tu regardes les T2M à Paris par exemple, tu te rends compte qu'on est à peine deux ou trois petits degrés en-dessous des normales saisonnières. Le 06Z allait déjà un peu dans cette tendance, mais là, on a un superbe anticyclone des Açores ancré sur l'Atlantique-Nord qui nous met en flux de nord à nord-ouest (le temps idéal par excellence pour les massifs) jusqu'à nouvel ordre. Le problème avec ce genre de flux, c'est que j'ai bien l'impression que les température à 850hPa ne sont pas représentatives des températures au sol, le flux étant maritime.

En attendant le CEP, on peut retenir ce soir que la tendance est à un AA solidement ancré à des latitudes inhabituellement hautes sur l'Atlantique et à un Jet rejeté sur le sud du Groënland et l'Islande, avec des pulsions océaniques possibles, susceptibles de finir en bulle chaude ou blocages nordiques si le Jet et donc l'activité dépressionaire le permettent. Ces pulsions sont également susceptibles d'échouer, et de venir simplement réalimenter l'AA. Notons aussi que les moyennes GEFS restent toujours aussi bonnes (jusqu'à -7° à 850Z à Strasbourg - ici diagrammes de Paris et Strasbourg du GEFS 12Z) :

graphe_ens3mbj5_mini.pnggraphe_ens3kkh7_mini.png

pour Paris ça reste juste froids mais Strasbourg ça semble interessant (moins ondulant) méme a partir du février
Link to post
Share on other sites

La situation n'est de toute façon pas propice à un froid continental .. pour cela il faudrait un anti plus à l'Est genre en russie ou europe de l'Est . Ca sent surtout l'alternance de flux nordiques humides et frais/froid et flux de SO ; un régime ondulant comme on en a déjà connu en somme .

Non, pas encore vraiment favorable à un froid continental, mais par contre on voit bien suivant l'élévation, l'inclinaison de cette AA à venir et de son emplacement, que de petits décalages permettraient d'avoir un flux de N à NNO bien froid et humide (même plus froid que durant ce mois de Janvier), donc attention à ne pas trop non plus minorer le ressentit hivernal qui en découleré, surtout vu l'échéance...

Il faudrait peut être un peu de temps avec de l'air bien froid puisse s'auto-entretenir et s'amplifier en cas d'isolement favorable de BP sur le pays, un peu comme sur CEP ce soir, qui prends des couleurs de plus en plus prometteuses... -5 à -7°c à 850hpa généralisé à tout le pays, dans un flux assez dynamique gardant une certaine constance, se serait tout sauf doux (et bien froid), que ce soit à l'est et à l'ouest.

Peu d'enthousiame je trouve malgré ces projections très prometteuses... coup de fatigue, ou effet retroactif de la période hivernale de ce mois de Janvier?! ermm.gifblushing.gif

Faut peut être ne pas trop en demander... et c'est sur que si certains attendent du -10 à -15°c à 850hpa généralisé... pour le moment, il ne faut pas trop rêver.

Est ce que tu peux nous rapeller justement ce qui s'est passé ce jour là ?

C'était le 24 au 25 Janvier 2007... il y avait de grosses similitudes avec la projection de GFS dans le long terme pour la fameuse dorsale s'élevant haut en latitude.
Link to post
Share on other sites

Sans rentrer dans le jeu de savoir si cela peut nous favoriser hivernophilement parlant ou non, d'ailleurs la question serait plutôt de savoir s'il n'y a pas un léger problème de paramétrage de GFS, dès fois j'ai un peu de mal à comprendre comment et surtout pourquoi ce modèle arrive à modéliser en quelque jour tantôt l'apparition (plutôt à l'automne), tantôt la disparition (plutôt en fin d'hiver / début de printemps) des bas géopotentiels à l'échelle de toutes les régions polaires. La, vous en avez un exemple frappant. Situation à H+186 :

500.png?run=run12model

Sans s'intéresser à la distribution des centres d'actions, on voit que l'on a une situation relativement typique d'hiver avec de vastes régions soumises à des masses d'air polaires (géopotentiel 500 < 516 dam), ce que l'on pourrait qualifier de normal pour la saison. On a certes un bel AP qui traîne (cela devient commun depuis quelques années...!), les bas géopotentiels du coup se retrouvent plus bas en latitude, sur le reste pas grand chose à signaler. Et bien notre GFS, cela ne le gène pas de passer en à peine plus de deux jours d'une situation typique de plein hiver, à une situation typique d'un mois d'avril :

500.png?run=run12model

Les bas géopotentiels ont fait un régime "Koh-Lanta" en accéléré, la surface étant concernée par des géopotentiels 500 inférieurs à 516 dam a quasiment été divisée par 4 ou 5. Bon, bien entendu qu'ici je prends juste un exemple fictif, et que la situation réelle sera probablement différente de ce que y est vu dans ce seul run. Le sujet, c'est plutôt de se demander comment GFS est capable de nous pondre un tel délire numérique.

Link to post
Share on other sites

Peu d'enthousiame je trouve malgré ces projections très prometteuses... coup de fatigue, ou effet retroactif de la période hivernale de ce mois de Janvier?! blushing.gif

Tout simplement parce que la prévision à J+10 ou + ne s'aborde pas comme la prévision à J+5.

Il faut regarder pour le moment s'il y a des similitudes dans la modélisation, des réccurences dans les sorties et analyser les grands centres d'action et ne pas tirer de conclusion trop hâtives tant la modélisation peut évoluer.

Pas la peine de se focaliser sur la masse d'air ou sur l'origine précise du flux, ça aura bien le temps de changer.

On remarque toujours cette tendance "ondulante" sur l'Atlantique propice à une circulation d'ONO tournant parfois temporairement plus nord sur nos déterministes qui ne modélisent toutefois pas de blocage Atlantique pour le moment mais plutôt des scénarios modérémment hivernaux.

Sur l'ensembliste ce type de circulation se retrouve de plus en plus à long terme et elle évolue assez souvent en blocage comme sur le contrôle GEFS par exemple

D'ailleurs 13 scénarios sur 21 envisagent une forte amplification des ondulations évoluant en blocage ou quasi blocage dans la semaine du 4 au 10 Février, c'est pas mal et ça montre que la tendance méridienne sur l'Atlantique vue depuis plusieurs runs sur les modèles continue de s'affirmer.

Mais bon, au vu de l'échéance lointaine laissons le temps à la modélisation de mieux appréhender tout cela avant de s'enthousiasmer outre mesure ou de se lamenter.

Link to post
Share on other sites
Guest Sky Blue

Bonsoir 13Vents, je pense que la situation récurrente de notre bassin arctique et de ses AP à profusions toute l'année perturbe la projection numérique tout simplement.

Comme dirait Paix, ca yoyote grave de la cafetière.

Pour la prévision, entièrement d'accord avec Lame pour la tendance méridienne.

Link to post
Share on other sites

Tout simplement parce que la prévision à J+10 ou + ne s'aborde pas comme la prévision à J+5.

Il faut regarder pour le moment s'il y a des similitudes dans la modélisation, des réccurences dans les sorties et analyser les grands centres d'action et ne pas tirer de conclusion trop hâtives tant la modélisation peut évoluer.

Pas la peine de se focaliser sur la masse d'air ou sur l'origine précise du flux, ça aura bien le temps de changer.

On remarque toujours cette tendance "ondulante" sur l'Atlantique propice à une circulation d'ONO tournant parfois temporairement plus nord sur nos déterministes qui ne modélisent toutefois pas de blocage Atlantique pour le moment mais plutôt des scénarios modérémment hivernaux.

Sur l'ensembliste ce type de circulation se retrouve de plus en plus à long terme et elle évolue assez souvent en blocage comme sur le contrôle GEFS par exemple

D'ailleurs 13 scénarios sur 21 envisagent une forte amplification des ondulations évoluant en blocage ou quasi blocage dans la semaine du 4 au 10 Février, c'est pas mal et ça montre que la tendance méridienne sur l'Atlantique vue depuis plusieurs runs sur les modèles continue de s'affirmer.

Mais bon, au vu de l'échéance lointaine laissons le temps à la modélisation de mieux appréhender tout cela avant de s'enthousiasmer outre mesure ou de se lamenter.

Très bon résumé Lame. Evolution de plus en plus favorable aux échanges méridiens avec tentatives de blocage mais on ne pourra aller plus loin pour l'instant. Les modèles à ce jour donnent de bons espoirs pour la reprise de conditions hivernales.
Link to post
Share on other sites

Tout simplement parce que la prévision à J+10 ou + ne s'aborde pas comme la prévision à J+5.

Il faut regarder pour le moment s'il y a des similitudes dans la modélisation, des réccurences dans les sorties et analyser les grands centres d'action et ne pas tirer de conclusion trop hâtives tant la modélisation peut évoluer.

Pas la peine de se focaliser sur la masse d'air ou sur l'origine précise du flux, ça aura bien le temps de changer.

On remarque toujours cette tendance "ondulante" sur l'Atlantique propice à une circulation d'ONO tournant parfois temporairement plus nord sur nos déterministes qui ne modélisent toutefois pas de blocage Atlantique pour le moment mais plutôt des scénarios modérémment hivernaux.

Sur l'ensembliste ce type de circulation se retrouve de plus en plus à long terme et elle évolue assez souvent en blocage comme sur le contrôle GEFS par exemple

D'ailleurs 13 scénarios sur 21 envisagent une forte amplification des ondulations évoluant en blocage ou quasi blocage dans la semaine du 4 au 10 Février, c'est pas mal et ça montre que la tendance méridienne sur l'Atlantique vue depuis plusieurs runs sur les modèles continue de s'affirmer.

Mais bon, au vu de l'échéance lointaine laissons le temps à la modélisation de mieux appréhender tout cela avant de s'enthousiasmer outre mesure ou de se lamenter.

C'est pourtant le cas depuis un peu plus de 24h, et pas mal de déterministes se calent de près, ou de loin sur ce que GFS nous balances depuis peu... tu ne m'apprends pas grand chose sur la méthode à suivre et sur le recul à avoir ermm.gif

Quand à J+10, sans doute pour la plus forte ondulation certes soutenue maintenue depuis 4 à 5 runs, et avant cette échéance, nous devrions rapidement subir une baisse progressive mais sensible du mercure sur une bonne partie du pays, avec déjà un petit potentiel hivernal dès le week-end prochain (à affiner).

Il y avait de l'emballement début Janvier, lors des premières projections hivernales à J+10 aussi, et ceci malgré des projections allant vers un AS, avec la mise en place d'une mécanique beaucoup plus subtiles et risquées quand à sa concrétisation à LT (ce qui c'est vérifié par la suite).

Après, sans doute que le manque de passionnés dans le sud-ouest du pays, et le fait que ce genre de synoptique n'emballe sans doute par certains intervenants par rapport à ce que nous avons connu durant ce mois de Janvier, explique peut être le manque d'entrain... Pourtant, je trouve bien plus sympathique d'avoir de fortes ondulations engendrant des flux de nord bien humides et neigeux, qu'un AS avec un flux d'est sec... mais cette dernière synoptique étant souvent aussi plus appréciée des habitants de l'est, je peux aussi concevoir que cela n'enchante pas tout le monde.

Il est vrai que par chez nous, et sur certains départements en particulier, l'épisode de Janvier est presque passé inaperçu... du coup, il est bien possible que de mon coté, je puisse me contenter d'un potentiel modéré blushing.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-la-Poterie (30)

Oui Jérôme, tu portes un avis quand même très subjectif sur l'histoire des AS ou des GA. Cela se discute largement, quand on sait qu'un simple noyau de basse tropopause peut annihiler un blocage ou, à contrario, renforcer son dynamisme. Ce matin la prévision d'ensemble enfonce un peu plus le clou, avec des moyennes thermiques à 850hPa voisines de -5°C sur les 3/4 de la France. Laissons venir la probable tempête et succèdera certainement de grosses ondulations. Hasard ou non, cela correspond étonnamment à la période des effets liés au réchauffement stratosphérique de janvier. En somme un schéma qui semble cohérent, et un courant ZO assurément mis à mal, malgré le forcing en NAO+. Le flux de nord-ouest s'est progressivement transformé en flux de nord, qui tend même à se continentaliser sur de plus en plus de courbes (ENS GEFS). On verra combien il y a de clusters sur le CEP, même si à cette échéance il est difficile d'en tirer des conclusions.

Link to post
Share on other sites

En effet, on a toujours cette période à compter de la fin de la première décade de février propice à des ondulations de plus en plus marquées pouvant conduire à un blocage nord Atlantique:

forecast_3_nh.gif

D'ici là l'AA va petit à petit gonfler sur l'Atlantique et fera basculer le flux au NO dès le week-end prochain. Par la suite, on devrait assister à plusieurs ondulations atlantiques avec des décrochages arctiques maritimes surtout réservés à la façade est du pays (l'ouest trop proche de l'AA resterait bien en marge). Pour le moment aucun déterministe ne voit réellement de blocage, chaque dorsale s'écrasant sur l'Europe de l'ouest. Il faudrait donc attendre la fin de la première décade pour voir les chances de blocage augmenter. A suivre, les échéances sont encore lointaines.

Link to post
Share on other sites

La situation n'est de toute façon pas propice à un froid continental .. pour cela il faudrait un anti plus à l'Est genre en russie ou europe de l'Est . Ca sent surtout l'alternance de flux nordiques humides et frais/froid et flux de SO ; un régime ondulant comme on en a déjà connu en somme .

A la lecture de l'ensemble des modélisations depuis 4/5 jours, arriver en 4 lignes à résumer le potentiel hivernal qui n'a de cesse de se confirmer à "Ca sent surtout l'alternance de flux nordiques humides et frais/froid et flux de SO ; un régime ondulant comme on en a déjà connu en somme" faut quand même le faire weather75

..

S'éviter un enthousiasme exagéré eu égard à l'échéance et/ou autres possibilités d'échecs de cette mise en place, ok mais là confused1.gif

Enfin, bref, chacun son avis comme on dit, et même les angles d'appréciations minoritaires ont ici leur place.. sous un vrai pseudo ou pas (petit clin d'oeil amical à Philippe69 qui s'était proposé "d'hiberner" et qui s'est vu au final nous revenir en super forme après avoir muté en Sky Blue

biggrin.png )

Sinon ce matin, je rejoints complètement Chris

et Oliv92

.

Nos modèles et leurs ensembles poursuivent sur la tendance souvent décrite ici de façon très objective depuis quelques jours, à savoir une redistribution des cartes via des ondulations amenant d'abord de "simples refroidissements modérés" via un régime essentiellement maritime PUIS, aboutissant de plus en plus MAJORITAIREMENT autour du 10/02, à une configuration HIVERNALE bien plus marquée.. Blocage avec continentalisation progressif du flux ? A la vue des ensembles, c'est une option qui prend là encore du poids..

Quoiqu'il en soit, et même en cas d'échec de cette remontée subtropicale, il apparait que la mécanique qui se met en place, confirme que les échanges méridiens seront légions au moins pour une grande partie de ce mois de Février.. ce qui traduit, on le sait, des chances accrues de salves hivernales..

Enfin, pour terminer, une illustration de la tendance à J+9/J+10 issue du modèle Chinois CMA

fraichement sorti .. et qui reste un des scénarios "possible"..

cma-0-216.png?00

cma-0-240.png?00

Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac-en-Périgord (24)

Au vue des projections depuis ces derniers jours, on semble se diriger surement vers un bon flux de Nord entre le prochain weekend et 7-8 février. Après, à voir CEP depuis ces derniers jours, on voit bien que l'AA tente de migrer vers le pôle, sur GFS ça se concrétise nettement (surtout sur le 6Z) vers le 10.

Les cartes sympatoches devrait bientôt apparaitre sur CEP dans les MAJ des prochains jours

Au plus on avance vers le 10, au plus les diagrammes plongent. Cete date reste donc largement une date charnière.

Puis perso, je n'ai jamais vu des diagrammes aussi bas à TLT. Pour le SE, les scénarios avec T850hPa se comptent sur les doigts d'une main, et ça plonge jusqu'à -15°...

Y a un sacré potentiel thumbup.gif

Diagramme d'avignon pour illustrer mes propos :

graphe_ens3_tes0.gif

Link to post
Share on other sites

Petit bémol quand même car il reste encore pas mal de scénarios voyant l'AA ne pas s'élever suffisamment pour que les anomalies basses puissent nous atteindre par flux arctique. D'autres scénarios voient également l'AA très proche de nous avec une façade ouest passant à côté des descentes arctiques un peu à l'image de GFS 6z (et du run de contrôle):

gfs-2013012806-0-240.png?6

Le panel GEFS laisse quand même planer un certain doute pour la constitution d'un réel blocage nord Atlantique à très long terme (ce qui est normal vue l'échéance). Cela reste donc une issue possible mais on peut également rester un bon moment sous un régime d'ondulations plus ou moins marquées avec alternances de coups de froids peu durables (surtout à l'est) et de brefs redoux lors des phases d'affaissement de l'AA.

Enfin, il faut se méfier des diagrammes des températures à 850hp car même avec du -5°C l'influence ultra maritime ferait qu'il ne ferait pas si froid que cela au sol, du moins dans un premier temps. Par exemple, on resterait sur des tx supérieures ou égales à 5°C à Paris jusqu'au 8 février avant que cela ne baisse :

http://www.meteociel...=0&type=3&ext=1

Link to post
Share on other sites

Petit bémol quand même car il reste encore pas mal de scénarios voyant l'AA ne pas s'élever suffisamment pour que les anomalies basses puissent nous atteindre par flux arctique. D'autres scénarios voient également l'AA très proche de nous avec une façade ouest passant à côté des descentes arctiques un peu à l'image de GFS 6z (et du run de contrôle):

Le panel GEFS laisse quand même planer un certain doute pour la constitution d'un réel blocage nord Atlantique même à très long terme. Cela reste cependant une issue possible mais on peut également rester un bon moment sous un régime d'ondulations plus ou moins marquées avec alternances de coups de froids peu durables (surtout à l'est) et de brefs redoux lors des phases d'affaissement de l'AA.

Enfin, il faut se méfier des diagrammes des températures à 850hp car même avec du -5°C l'influence ultra maritime ferait qu'il ne ferait pas si froid que cela au sol, du moins dans un premier temps.

d'accord avec oliv92...

Il faut attendre encore un peu pour affirmer catégoriquement une offensive hivernale à MT et LT car les panels de tous les modèles prévoient clairement des possibilités d'affaissement de l'AA en raison d'une cyclogenèse nord atlantique possiblement toujours très active. Mais ce n'est pas une surprise à ces échéances lointaines !

Mieux vaut regarder l'évolution du nombre de scénarios froids / scénarios doux... Et là on observe un "mieux" pour les hivernophiles.

Le devenir de la première poussée subtropicale nous donnera certainement des indications pour la suite des évènements atmosphériques...

Link to post
Share on other sites

Il faudrait une vraie rupture du Jet pour que s’opère un réel décrochage arctique (avec isolation d'un cut-off bas en latitude). Sinon plusieurs fortes ondulations peuvent s'enchainer sans que que la circulation soit réellement bloquée au niveau des hautes et moyennes latitudes.

Je rejoins Olivier sur le fait que ça reste laborieux. Actuellement, il faut attendre une, deux, puis trois ondulations (sans garantie que la dernière soit décisive) avant que le mécanisme décrit ci-avant se mette en route. C'est long. Mais l'avantage c'est aussi le possible effet de surprise...

cet effet de surprise peut venir du fait que, dans sa "nature", le modèle a du mal à appréhender les phénomènes de seuils et donc les ruptures...
Link to post
Share on other sites

Enfin, il faut se méfier des diagrammes des températures à 850hp car même avec du -5°C l'influence ultra maritime ferait qu'il ne ferait pas si froid que cela au sol, du moins dans un premier temps. Par exemple, on resterait sur des tx supérieures ou égales à 5°C à Paris jusqu'au 8 février avant que cela ne baisse :

http://www.meteociel...=0&type=3&ext=1

J'adhère totalement à ta remarque. J'ai regardé les 20 perturbations dur panel GEFS et la majorité ne va pas vers une continentalisation du flux.

14 pertus avec un flux maritimisé souvent frais au sol avec possibles coups de froid temporaires.

6 pertus avec un flux plus contiental ou l'on perçoit des blacages nordiques qui pourraient nous influencer.

La montagne semblerait, pour l'instant, être le principal bénéficiaire pour des conditions franchement hivernales, même à des alititudes peu élevées.

Link to post
Share on other sites
Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

J'adhère totalement à ta remarque. J'ai regardé les 20 perturbations dur panel GEFS et la majorité ne va pas vers une continentalisation du flux.

14 pertus avec un flux maritimisé souvent frais au sol avec possibles coups de froid temporaires.

6 pertus avec un flux plus contiental ou l'on perçoit des blacages nordiques qui pourraient nous influencer.

La montagne semblerait, pour l'instant, être le principal bénéficiaire pour des conditions franchement hivernales, même à des alititudes peu élevées.

Hmmmm, intéressant débat !

Mais je mettrai un petit Bmol tout de même.

Nous somme en février et, regardez la T° à 500 Hpa également....

Typique ça. En Mars, c'est ce qui vaut de la neige en plaine sous traîne dynamique en flux de N NO même avec des Tx de +5°.

sorcerer.gif

Link to post
Share on other sites

Petit point ce soir sur ces possibilités hivernales :

Les modèles sont moins bons que ces derniers jours actuellement. On se dirige clairement vers un régime ondulatoire partagé entre influence de dorsales venues de l'AA haut en latitude, et de flux de nord temporaires dus à des thalwegs projetés sur l'Europe. En moyenne, un flux de nord-ouest, donc, d'origine maritime. Comme l'ont souligné certains, même si les températures seront relativement froides en altitude (-5° à 850hPa), l'origine maritime du flux marquera une grosse différence entre les températures au sol et les températures à 850hPa par exemple.

Comme l'a souligné Ciel d'encre, aucune rupture de Jet n'est prévue s'opérer sur l'Atlantique-Nord, ce qui bloque les pulsions chaudes et les empêche de s'évoluer en blocages nordiques. Cependant, les pulsions subtropicales s'opérant à un rythme régulier (tous les 3 jours), les possibilités ne seront pas en reste, il suffit juste que l'état du Jet soit modélisé légèrement différement. La pulsion qui est prévue s'élever vers le 6 février est toujours à surveiller, car même si elle n'évolue pas en blocage nordique, elle pourrait propulser l'AA encore plus haut, comme le modélise le dernier CEP, et surtout, son ensembliste (qui est vraiment excellent comparé à GEFS) :

ECM1-240oha4_mini.pngEDM1-240yhj7_mini.png

Link to post
Share on other sites

Bsr,

Ce soir un bulletin météo inquiétant de Guillaume Séchet, il prévoit un coup de tabac Vendredi et retour du froid par le nord ce weekend:

+ Vendredi, un choc thermique va se produire sur les Iles britanniques avec l’arrivée d’air plus froid venu d’Islande. Une puissante dépression pourrait alors se former et provoquer une tempête jusque sur la moitié Nord de la France. Les vents seraient particulièrement forts au passage du front froid (plutôt dans la nuit de vendredi à samedi).

+ La journée de samedi sera donc marquée par un refroidissement et de nombreuses averses de pluie, neige fondue et grêle (air très instable d’origine polaire).

+ L’instabilité devrait se calmer dés dimanche, mais ceci pourrait être seulement temporaire.

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...