Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Gare au monoxyde de carbone CO


Recommended Posts

Bonjour,

Avec l'arrivée du mois de décembre, les intoxications au monoxyde de carbone CO atteignent leur pic.

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Environnement-et-sante/Intoxications-au-monoxyde-de-carbone

Les besoins de chauffage étant importants, les risques de production de CO le sont d'autant plus.

Le CO n'a pas d'odeur et est d'autant plus redoutable. Cependant lorsqu'un chauffage au gaz produit du CO par manque d'air ( flamme réductrice ) il se forme des composés soufrés ayant une légère et vague odeur de vieux jus de choux qui peut alerter. Diverses odeurs de combustion peuvent alerter également, que cela contienne ou non du CO.

Veiller à ce que les ventilations ne soient pas obstruées.

Vérifier avec les générateurs d’air chaud qu'ils soient en bon état et que le foyer ne soit pas percé.

Prudence avec les chauffages mobiles ou d'appoint.

Avec le froid, les risque de tirage inversé dans les cheminées sont minimes, cependant une cheminée peut être en surpression en partie haute. Le CO peut alors se répandre par les fissures éventuelles.

Des maux de tête inhabituels, ou atteignant plusieurs personnes, doivent alerter sur une possible intoxication au CO. En cas de suspicion, ouvrir immédiatement une fenêtre.

Link to post
Share on other sites
Posted
Tourrette-Levens (06) 420m, Saint-Arnoult-en-Yvelines (78) 135m

Pour les chauffages au gaz, il faut vérifier que la flamme soit bien bleue, une flamme bleue indique une combustion totale et donc un dégagement de composés chimiques associés à la combustion totale (CO2, H2O, etc...) et non CO qui lui est issu d'une combustion partielle (flamme jaune).

Link to post
Share on other sites

Sinon les détecteurs de monoxyde (norme UE etc) que l'on trouve dans les magasins spécialisés sont fiable non ? Si oui, un investissement de 20 à 40€ permet de limiter fortement le risque de succomber à ce genre de gaz...

Link to post
Share on other sites

il faut vérifier que la flamme soit bien bleue

Oui. La flamme ne doit pas être jaune, montrant une combustion partielle, donc CO.Ce n'est toutefois pas suffisant, on peut avoir du CO en flamme bleue malgré tout.

Lors de la combustion du gaz:

- un léger manque d'air: flamme bleue et production massive de CO

- un fort manque d'air: flamme pouvant être jaune, CO en masse et suie.

- excès d'air important: flamme bleue et CO

Avec un brûleur gaz air soufflé de chauffage performant, il est bon d'avoir environ 4% d'O2 résiduel lors de l'analyse de combustion.

Il faut également que la pression d'arrivée gaz au bloc gaz du brûleur soit suffisante pour que la régulation du gaz soit correcte. En principe 17 mbar minimum pour les bloc gaz avec régulateur de pression incorporé ou modulant ( AGP et similaires ).

Hélas de nombreuses installation n'ont pas une pression suffisante faute de section suffisante de tuyau gaz en fonction de la longueur et la régulation n'est pas satisfaisante, voire dangereuse.

Un autre problème arrive selon que l'arrivée gaz est un branchement à un réseau 20 mbar qui peut ne pas être stable, ou un détendeur 19 mbar au compteur ( qu'il faut faire changer par un 21 mbar ) ne pouvant pas fournir suffisamment pour avoir les 17 mbar plus loin. Peu de problèmes avec les plus grosses installations en 300 mbar.

Une particularité avec les détendeurs dans un petit puits sous terre ( au niveau trottoir souvent ) qui déservent un utilisateur. Celui-ci peut parfois se remplir d'eau et par ex 10 cm d'eau fait que le détendeur noyé envoi 10 mbar supplémentaires de pression ! Idem en cas d'inondations. Si le brûleur n'a pas de régulation gaz ( certains anciens brûleurs ), on se retrouve avec un excès de gaz intermittent aux pluies avec une production massive de CO.

Link to post
Share on other sites

Sinon les détecteurs de monoxyde (norme UE etc) que l'on trouve dans les magasins spécialisés sont fiable non ? Si oui, un investissement de 20 à 40€ permet de limiter fortement le risque de succomber à ce genre de gaz...

Fiables, oui mais...Ils sont peu sensibles. Guère de risques de réagir au passage d'un fumeur ( qui rejette massivement du CO par la mauvaise combustion du tabac ! ).

Ils sont sensibles à l'encrassement par dépôts divers ( cuisine ou tabac ).

Ne pas oublier de changer la pile...

Malgré cela ils sont recommandables.

+1 : A acheter dans un magasin spécialisé dans le chauffage, pas une grande surface.

Link to post
Share on other sites

En effet, n'oublions pas que les gaz et fumées sont bien plus dangereuses que les flammes, dans un incendie wink.png

Pour les détecteurs de monoxyde, je recommande la marque Kidde et la même marque pour les détecteurs de fumées: qualité, fiabilité. Je ne fais pas de pub et je n'ai rien à gagner mais ce produit est recommandé par la Fédération Nationale des Sapeurs Pompiers Français. Plutôt que d'acheter un truc pas cher et inefficace whistling.gif

Enfin, prudence aussi avec les traditionnels feu de cheminées. Si ça vous arrive, jettez un berlingot d'eau de javel dans votre foyer (la libération du chlore en brûlant etouffera le feu) et ne restez pas dans la pièce.

Et surtout, ne jamais boucher une grille d'aération sous prétexte que le froid s'infiltre par là...

flowers.gif

Link to post
Share on other sites

Les feux de cheminée.

Il ne peut y avoir de feu de cheminée que en présence de matière combustible, suies ou goudrons, dans la cheminée

Avec une cheminée à bois, il faut éviter cela en brûlant du bois suffisamment sec. Le feu doit être franc flambant, pas maigrichon ni fumant.

Je ne connaissais pas le coup du berlingot. Gare au chlore qui est très toxique. J'aimerais avoir confirmation que cela fonctionne.

Si l'on peut, boucher l'arrivée d'air au niveau de la cheminée.

J'ai à proximité de la cheminée quelques bouteilles d'eau en plastique récupérées et remplies, prêtes à être utilisées pour des braises projetées pouvant enflammer quelque chose à proximité.

Je n'ai aucune confiance dans les bûches ramoneuses.

Et surtout, ne jamais boucher une grille d'aération sous prétexte que le froid s'infiltre par là...

+1000 Un grand classique... pinch.gif
Link to post
Share on other sites

Le CO est un gaz d'une grande traîtrise, plus dense que l'air (et donc se concentrant dans les caves, sous-sols ...).

Incolore, inodore, il est issu en effet d'une combustion incomplète (peu d'oxygène du fait d'une mauvaise aération).

Niveau premiers signes, souvent le mal de tête, nausées, rythme cardiaque accéléré, mais on passe souvent à côté.

Le CO prend la place de l'oxygène puis du CO2 dans nos globules rouges, le problème est qu'au moment d'expulser le CO2, le CO, lui, reste fermement attaché à nos cellules : moralité : on respire, mais pour rien.

Totalement d'accord avec les messages précédents, les VMC, aérations etc .. doivent être fonctionnels, les cheminées nettoyées au moins une fois par an (souvent deux si l'usage est fréquent) par des professionnels.

Link to post
Share on other sites

Je ne connaissais pas le coup du berlingot. Gare au chlore qui est très toxique. J'aimerais avoir confirmation que cela fonctionne.

Parole d'un pompier de confiance, Miaow, et information également confirmée par un formateur prévention incendie cette semaine wink.png

Par contre, il est impératif de quitter la pièce après cette opération et de bien prévenir les pompiers dès leur arrivée afin qu'ils s'équipent en Appareil Respiratoire Isolant.

flowers.gif .

Link to post
Share on other sites

@Cumulonimbus calvus

Merci pour la confirmation avec des sources sérieuses pour l'eau de Javel.

@Cumulus congestus

+1

Le CO est un gaz d'une grande traîtrise, plus dense que l'air

Pas exactement, c'est un peu plus compliqué. Le CO pur n'est pas plus lourd que l'air, sa densité est très proche de l'air:

MM O2 = 16 * 2 = 32

MM N2 = 14 * 2 = 28

MM CO = 12 + 16 = 28

MM CO2 = 12 *2 + 16 = 40

En considérant que l'on a un gaz parfait ( ce qui est légitime ici ), le CO est légèrement plus léger que l'air. La différence est minime et ce sont les différences de T qui le rendront plus léger ou plus dense selon les circonstances.

Le CO2 est lui largement plus dense et s'accumule en partie basse. Cela peut être redoutable en cas de mélange CO et CO2 ( résultat d'une combustion ), dans ce cas le CO mélangé, plus dense, peut aisément s'accumuler en partie basse.

En pratique le brassage de l'air, plus le principe de l'em... maximum, fera que le CO se répandra partout où c'est dangereux.

Les générateurs d'air chaud prennent souvent l'air proche du générateur. Si le brûleur produit du CO, celui ci est répandu aux alentours et on retrouve le CO soufflé par les gaines d'air chaud pulsé dans les locaux.

Un générateur d'air chaud dont le foyer est percé peut se transformer en puissant générateur de CO, les fuites perturbant la combustion qui génère alors massivement du CO, plus le passage du CO au travers du percement vers les ventilations. J'ai connu le cas...

MM = Masse molaire en grammes. Pour un gaz parfait, une masse molaire occupe 22.4 dm3:

http://fr.wikipedia..../Volume_molaire

les cheminées nettoyées au moins une fois par an

Ou du moins s'assurer qu'elles sont propres et sans obstruction.Les tubages en plastiques des chaudières gas ou fuel à condensation sont auto-lavées par les condensations et un nettoyage ne nettoie rien du tout normalement. Il faut toutefois s'assurer qu'elles sont propres par une inspection visuelle, une caméra ( rare... ) ou en passant un écouvillon plastique très souple.
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Un exemple très instructif:

http://lci.tf1.fr/insolite/un-chat-sauve-ses-maitres-d-une-intoxication-au-monoxyde-de-carbonne-7771903.html

Merci au matou.

Lors d'intoxication au CO pendant le sommeil, il est habituel d'avoir encore quelques forces lorsque, par chance, on se réveille à temps. Cela arrive parfois suite au mal de tête. Mais les quelques mouvements qui suivent suffisent à épuiser les ultimes réserves d'oxygène dans les muscles et c'est la perte de conscience.

Il faut espérer pouvoir ouvrir une fenêtre très proches ou alerter une autre personne.

Avec le froid qui s'accentue, c'est le moment d'être particulièrement vigilants.

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Il est question d'interdire les chauffages au gaz dans les terrasses des cafés.

Ce serait une bonne chose, d'un point de vue écologique pour éviter le gaspillage énergétique.

Compte tenu du peu de renouvellement d'air de ces terrasses fermées, le chauffage au gaz peut produire massivement du monoxyde de carbone. Légalement, ces terrasses fumeur devraient être largement ouvertes, ce qui n'est pas du tout respecté.

Déjà que ces terrasses sont à fuir à cause de la puanteur du tabac...

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...