Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Prévisions stratosphériques à moyen & long terme


TreizeVents
 Share

Recommended Posts

Posted
Nastringues (24) & parfois Tercis-les-Bains (40)

On trouve effectivement à nouveau une évolution vers un potentiel split du VPS chez GFS mais à une échéance plus lointaine, à l'usure je dirais et par petits réchauffements supplémentaires successifs, venant favoriser l'événement à terme, mais bon, nous en sommes encore loin. À noter que le GFS // voit un split plus précoce suivi par une rapide reprise du VPS. Dans tous les cas on semble partir vers une franche inversion des vents zonaux et ça c'est déjà un bon point. Reste à voir si la propagation sera optimale vers le bas et, durable. 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

  • Replies 1.2k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Tu pousses le bouchon un peu trop loin maurice régis ! https://www.youtube.com/watch?v=ASc40_mpZjU       "... smiley à l'égard d'un certain pseudo "Cirus", amateur météo dont

Bien vu ! Cela ne m'a pas du tout traversé l'esprit sur le moment et je n'ai pas distingué les SSW qui "marchent" de  ceux qui "ne marchent pas" (d'un point de vue hivernophile). Pour répondre à

~~ Prévisions de la propagation du SSW en cours, évolutions ~~   (La moitié de ce post à initialement été rédigé hier soir, les choses n'ont que peu bougés depuis.) Bonjour, 

Posted Images

Posted
Plaisance du Touch (31)
Il y a 3 heures, ggdu19 a dit :

Même si la suite reste encore incertaine, GFS modélise un nouveau SSW autour du 9 janvier plutôt mineur. Au vu de ce que va ce prendre le Vortex stratosphérique dans la tronche, cela pourrait suffire pour une scission de ce dernier 😉

gfsnh-10-384.png

 

Bonjour,

 

La gestion de cet évènement stratosphérique par GFS opérationnel et son ensemble est pour l'instant très différente de celle des autres modèles !

Petit tour d'horizon, les températures à 10hpa ce matin sur le déterministe 6z et  moyenne de l' ensemble 0z  à 240h :

 

image.png.5130806d17f4091e6b6ab82ae0fd16c6.pngimage.png.e298c511c93de3020262a330ff1e24e1.png

 

Un vortex amoindri, un peu moins froid dans les deux cas après le réchauffement des jours précédents (onde 1) mais conservant une structure intacte.

On ne voit quasiment pas d'onde 2...

Sur CEP déterministe d'hier 12z et GEM aujourd'hui 0z, le scenario est très différent :

 

image.png.20603be95a801e1c973e8e87cbcb093a.pngimage.png.e0a92952863451afc4ffaa902c84d843.png

 

Scenarios assez similaires (12h plus tôt pour l' échéance de CEP) avec une onde 1 encore beaucoup plus incisive et la présence d'une onde 2, faisant nette pression sur le vortex et amenant un split, plus net chez GEM que ce que l'on peut deviner sur CEP, mais où on on a quand même deux noyaux de bas géopotentiels en train de se différencier...

 

GFS // d'aujourd'hui 6z et JMA hier 12z proposent encore un autre scenario :

 

image.png.c8b8e374aa71ea192f00d21302f93cdb.pngimage.png.d360f9b1493c232384f66c5259795950.png

 

Une onde 1 qui reste puissante mais peu d'onde 2 et une pression très forte sur le vortex sur son extrémité au-dessus de l'Amérique du Nord qui est littéralement écrasé dans cette zone...

 

GFS déterministe opérationnel et son ensemble proposent le scenario le moins susceptible d'avoir un effet propagatif rapide vers la troposphère en raison d'un ralentissement des vents zonaux moins importants dans ce cas... Mais un split pourrait en revanche toujours se produire à plus lointaine échéance ...

 

En tout cas CEP déterministe propose une belle inversion des vents zonaux qui semble bien se propager au moins jusqu'au niveau 50hPa en fin d'échéance...

 

image.png.a67b5879bbe4b51c4b21880c9a2d749f.pngimage.png.0602dc3854f8444507110a5e7b260360.png

 

Tout cela reste très intéressant et permet toujours d'espérer des répercussions en troposphère courant janvier !

  • J'aime 6
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tercis-les-Bains (40)

Bonjour,

 

Par contre, seul détail surprenant, c'est le GFS actuel qui limite l'attaque du VPS à 10 hpa et ne voit pas de split (ou alors sur de rares mises à jour à TLT), alors que son futur remplaçant, dès début janvier, ainsi que JMA et CEP modélisent un " splitting event " plus ou moins marqué, dans les premiers jours de janvier. Je ne comprends pas dès lors cette différence notable ? 🤔

 

Néanmoins, cela ne m'inquiète pas trop, puisqu'un certain nombre de scénarios du GFS actuel, de son ensemble, voient un " split " du VPS vers la fin de la seconde décade de janvier, un autre partie, une réduction très nette à la taille d'un haricot et d'autres, une résurgence de réchauffement venant éroder le vortex au fur et à mesure. Comme déjà évoqué par certains intervenants, on dirait que ça sent aussi l'usure du VPS après le réchauffement principal, par de nouveaux petits réchauffements successifs. Cela ne ressemble pas un peu à l'évènement de janvier 2012 ? 🤔

 

Dans le cas échéant, on note de toute manière, un affaiblissement au moins notable de la composante zonale au 60 ème //, donc cela devrait être un peu une " pierre deux coups " pour la suite des évènements je pense et c'est positif.

 

Le renversement semble moins rapide et évident dans un premier temps pour début janvier, dans la nouvelle mise à jour, mais ce serait visiblement une question de temps :

 

2feb.png

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)
Il y a 8 heures, DoubleKnacki a dit :

Bonjour,

 

Par contre, seul détail surprenant, c'est le GFS actuel qui limite l'attaque du VPS à 10 hpa et ne voit pas de split (ou alors sur de rares mises à jour à TLT), alors que son futur remplaçant, dès début janvier, ainsi que JMA et CEP modélisent un " splitting event " plus ou moins marqué, dans les premiers jours de janvier. Je ne comprends pas dès lors cette différence notable ? 🤔

 

Néanmoins, cela ne m'inquiète pas trop, puisqu'un certain nombre de scénarios du GFS actuel, de son ensemble, voient un " split " du VPS vers la fin de la seconde décade de janvier, un autre partie, une réduction très nette à la taille d'un haricot et d'autres, une résurgence de réchauffement venant éroder le vortex au fur et à mesure. Comme déjà évoqué par certains intervenants, on dirait que ça sent aussi l'usure du VPS après le réchauffement principal, par de nouveaux petits réchauffements successifs. Cela ne ressemble pas un peu à l'évènement de janvier 2012 ? 🤔

 

Dans le cas échéant, on note de toute manière, un affaiblissement au moins notable de la composante zonale au 60 ème //, donc cela devrait être un peu une " pierre deux coups " pour la suite des évènements je pense et c'est positif.

 

Le renversement semble moins rapide et évident dans un premier temps pour début janvier, dans la nouvelle mise à jour, mais ce serait visiblement une question de temps :

 

2feb.png

Bonsoir,

Effectivement, on n'est toujours dans la même situation ce soir, avec unGFS déterministe, toujours suivi par son ensemble qui voient un split du vortex plus tardif que les autres (CEP, GEM et GFS//) , plutôt aux alentours du 10-12 Janvier... Comme l'a souligné DoubleKnacki, cela ne remet pas en cause le ralentissement des vents zonaux, voire leur inversion à 10hPa, le phénomène est juste retardé et peur-être atténué dans un premier temps...

En cas d'usure progressive du vortex jusq'à sa quasi dilution, on pourrait avoir des conséquences en troposphère aussi intéressante qu'avec un split si la propagation vers le bas se fait bien..Il pourrait y avoir des similitudes avec 2012

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)

Bien sûr ces similitudes n'indiquent en rien qu'il y aura une vague de froid sur l'Europe ni qu'elle aurait l'ampleur de celle de février 2012.

Mais c'est très encourageant, à un moment où on a une synoptique intéressante dans les prochains jours, et où se rend compte que les réserves de froid sont de l'autre côté de l'hémisphère (même si le coup de froid qui se profile est loin d'être anodin vu les "vaches maigres" des dernières années !). L'effet de la propagation de la strato vers la tropo pourrait redistribuer les cartes et nous placer favorablement en cas de blocage durable...

En tout cas, sur CEP 12z d'hier, cela s'annonce bien niveau propagation, avec l'inversion des vents zonaux qui approche doucement les 100hPa à J+10, et donc quasiment aux portes de la troposphère !

image.png.629157238ad972a1ccec73afb6c3334a.pngimage.png.182081653248c158e741c9bb495ea9b0.png

 

 

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint Valery en Caux (côte 76)

Suivant GFS de ce midi, on aurai le premier SSW en cours, puis un deuxième réchauffement du VPS dans un seconde temps. faible mais suffisant pour spliter cette couche:

gfsnh-10-384.png?6

On y est pas, mais intéressant tout ces signaux.

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)

Situation toujours très incertaine en ce qui concerne les previsions strato ce soir et leut impact éventuel en troposphère

Si un split massif du vortex à moyenne échéance semble exclu, on peut toujours l'espérer sur GFS et GEFS, mais à des échéances qui font le yo-yo, entre le 6z et le 12Z, l'échéance est toujours retardée, ce qui n'est jamais bon signe...

 

 image.png.04fd6558fba2780c2d057745c11b62bd.pngimage.png.4c2b977d400b7495b7d326ad6e05f20b.png

 

Néanmoins, GFS envisage toujours une inversion des vents zonaux à 10hPa, du coup plutôt en 2 temps :

 

image.thumb.png.0a57ff06c62993377d685b0cff7c0e3f.pngimage.thumb.png.4ab361af665457f803f52a1c75924ea9.png

 

Sur CEP, on a également une nette inversion des vents zonaux et toujours une bonne propagation vers le bas à 10 jours :

 

image.png.9be18fc1ea769f7ae6ff77017d99a5f4.pngimage.png.6345104771e07f19619782beeb36db0d.png

 

On aurait une très bonne propagation jusqu'en basse strato, par contre ça pourrait bloquer entre 100 et 200hPa, mais c'est à la tropopause ou déjà la haute troposphère...

Là, je ne sais pas trop ce que ça peut donner...Si quelqu'un de plus expérimenté sur l'analyse strato et la propagation des SSW (Cirus ? Lolman?) peut donner son avis...

Et aussi sur les effets éventuels sur un vortex tropo à l'agonie et une AO à la cave (même si elle peut remonter d'ici d'éventuels effets du SSW...)

Y a-t-il des précédents ?

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Aujourd'hui, ECMWF voit une très bonne propagation du SSW jusqu'au sol

 

ecmwfzm_u_f240.png.3a5590a162d01a0caedd5da0f73ab3d7.png

Ce qui envoie donc un signal pour une bonne propagation car ECMWF est plus performant pour prévoir la stratosphère en général que les autres modèles en raison d'une résolution verticale plus élevée. 

Il conviendra par ailleurs de suivre les prochains runs pour voir si ECMWF insiste sur un vent zonal quasi-nul au sol où un inversement en troposphère.

Les conséquences de cette propagation pourraient passer par un renforcement du blocage atlantique, où de l'AO-.

 

Sur le dernier run d'ECMWF il n'est donc plus question de quelconque blocage de la propagation en arrivant en haute troposphère, mais il convient néanmoins de rester prudent.

Pour répondre à @Blacksun, je pense que la cause de l'AO qui plonge à des niveaux assez bas (et qui devrait atteindre entre -4 et -5 ces prochains jours !!) est un ralentissement des vents zonaux proche des records à 100hpa, qui force visiblement un vortex affaiblis et un blocage groenlandais (voir https://rmets.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/qj.3280) comme nous pouvons le voir sur l'image suivante

 

270274890_100hpazonalwind.PNG.0380cccd565853e4a46f87f5caa825a1.PNG

Où nous voyons un affaiblissement proche des records actuellement (violet), les prévisions (orange) sont remarquables et il existe un potentiel pour battre de peu le précédent record, ce ralentissement fort et rare devrait donc avoir pour conséquence un AO plongeant vers des valeurs remarquables ainsi qu'un blocage groenlandais comme modélisé par les modèles actuellement. 

 

Il n'est donc pas nécessaire d'avoir un renversement des vents zonaux à 10hpa pour connaître une séquence de vortex affaiblis et/ou un fort NAO- dans le contexte actuel, si cela devait être le cas, alors le ralentissement à 100hpa (si le SSW ce propage correctement) pourrait être renforcé...

 

Simon Lee l'a d'ailleurs souligné, 2020-2021 devrait faire partie des extrêmes à cette altitude si les prévisions ce confirment 

 

Nous devrions tomber aux niveaux de 1981, atteint en février, durant lequel le mois de mars avait été marqué par la NAO-.

D'autre part, selon les prévisions de gefs du 28 décembre, la propagation du SSW (au moins le ralentissement en cours) seraient immédiates et nous serions déjà dans les impacts

 

ens.PNG.0918e2347ee387ff43bd7f181854c16d.PNG

C'est donc un signal très encourageant d'une propagation rapide. 

 

Et en regardant gfs, il est évident que le ralentissement du vent zonal en stratosphère ce fait déjà ressentir et va continuer de ce faire ressentir

16929304_umedel60(4).thumb.png.f9cfcccd4c7b6d5b68e406a9c046d0a7.png

Un SSW majeur serait bienvenue pour amplifier les impacts, mais il conviens également de regarder la pression, et même sans SSW majeur, le pattern est très favorable à un AO-/NAO- (prévisions de gfs à 180h) 

zano_15.thumb.png.83b23bd075fd7ba789d4aa1b1e5e68a0.png

On comprend mieux l'origine de l'AO- troposphérique et des blocages. 

à plus long terme, le régime continue et est même un peu plus favorable :

 

zano_32.thumb.png.ad9c5c9ac3b269dd4b6f09825ae4c60f.png

Il conviens donc de suivre non seulement les vents zonaux mais aussi la pression.

Cependant, gfs est relativement isolé car ecmwf,gem,geos voient un SSW majeur avec une inversion plus ou moins durable 

ens_nh-stratUT_010hPa_20201229.thumb.png.70d667ee5127a3b037dba1e7a083849d.png

 

Concernant les précédents AO- fort avant SSW majeur, je ne saurais répondre avec précision mais nous pouvons évoquer 2010 où un SSW majeur à eu lieu fin janvier/début février alors que l'AO était déjà à -3.413 et -2.587 en novembre et décembre respectivement, une fois que le SSW majeur c'est propagé, ce dernier à atteint des records (-4.266 en février 2010), l'AO- déjà présent à donc été accentué. 

En 2012, l'AO était déjà à -1.749 en décembre avant le SSW de janvier, l'AO à plonger à -3.187 en mars, mais est resté stable en janvier février.

La moyenne de décembre 2020 devrait tourner autour de -2 voir légèrement moins, il ce pourrait donc que l'AO- soit amplifié si il y a un SSW majeur et si il ce propage.

 

à l'heure actuelle, nous ne sommes pas loin du split mais ce dernier n'arrive pas à prendre de manière significative sur les modèles dans un premier temps, un second réchauffement pourrait intervenir plus tard en janvier entrainant un split sur un vortex déjà très affaiblis, comme le montre gfs// :

 

1903491156_gfsnh-10-384(1).thumb.png.077513ff0291f0fab88e2e1fdf9718f2.png

Les échéances sont néanmoins lointaines, mais c'est une possibilité.

 

Pour conclure,

 

ECMWF voit une propagation correcte du SSW pouvant ce répercuter en surface sous forme d'un renforcement de l'AO- déjà présent et du blocage atlantique, les signaux généraux allant en faveur d'une bonne propagation (gefs, vortex déjà affaiblis, vents zonaux très faibles à 100hpa...).

 

Les vents zonaux à 100hpa sont actuellement très faible et devraient continuer de faiblir pouvant égaler voir battre de peu les records à la présente altitude (nous devrions égaler 1981), ce répercutant en surface par un régime AO- et un blocage groenlandais favorisé, d'autre part un affaiblissement déjà marqué en tropopause/basse stratosphère pourrait aider la propagation d'un futur SSW.

 

L'ensemble des modèles hormis gfs vont en faveur d'un renversement des vents zonaux à 10hpa, nous serons proche du split dans quelques jours mais celui-ci n'arrive pas à prendre de manière significative à l'heure actuelle, un second réchauffement pouvant entrainer ce dernier est envisageable plus tard en janvier.

 

(Concernant la remarque sur les "nous" employés fréquemment au sein de mes post, c'est une sorte d'habitude, je trouve que le "nous" passe mieux que le "je".)

 

Lolman123

Edited by lolman123
  • J'aime 5
  • Merci 9
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)
il y a une heure, ggdu19 a dit :

Euh on peut parlé de split ou pas? 😅

gfsnh-10-120.png?12

Il s'agit bien d'une tentative de split, mais qui échoue (de très peu...). Ceci est bien vu depuis plusieurs jours déjà.

En effet, dans les échéances suivantes, le vortex se reconstitue mais reste affaibli...

 

image.thumb.png.74e3d48cdee8690a1805cd754115f984.pngimage.thumb.png.e0bf26d6eaabcc6affa193ecd1d8c936.png

Edited by Blacksun
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )
il y a une heure, ggdu19 a dit :

Euh on peut parlé de split ou pas? 😅

gfsnh-10-120.png?12

 

absolument pas. C'est un déplacement même si le split n'est pas loin sur cette carte

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour, après une première attaque (SSW en cours) du VP affaibli, celui-ci ne se citerai pas tout de suite. Une seconde attaque plus modérée permettrait d'achever le travail. On se retrouverait (à prendre avec des pincettes) avec un VP qui n'a plus aucune allure (et la quasi disparition des -60°C en stratosphère.

Ce que ça donnerait.

gfsnh-10-384.thumb.png.862b75ad67e9b5bce4c073024bd4d17e.png

Vs l'année dernière.

gfsnh-10-384-1.thumb.png.e575caeed31a09f39693a28fa284e616.png

Le jour et la nuit niveau beauté et forme.

Edited by Turquoise_ExNico41
Link to post
Share on other sites

Posted
Nancy (54) ; Veneux-les-Sablons (77)
Il y a 2 heures, Nico41 a dit :

Bonjour, après une première attaque (SSW en cours) du VP affaibli, celui-ci ne se citerai pas tout de suite. Une seconde attaque plus modérée permettrait d'achever le travail. On se retrouverait (à prendre avec des pincettes) avec un VP qui n'a plus aucune allure (et la quasi disparition des -60°C en stratosphère.

Ce que ça donnerait.

gfsnh-10-384.thumb.png.862b75ad67e9b5bce4c073024bd4d17e.png

Vs l'année dernière.

gfsnh-10-384-1.thumb.png.e575caeed31a09f39693a28fa284e616.png

Le jour et la nuit niveau beauté et forme.

 

Oui, en regardant les modélisations à très long terme en ce moment, on a presque l'impression que le Vortex Polaire disparaît complètement et on sera encore qu'en milieu d'hiver... Avec un peu de chance on sera du bon côté des échanges méridiens par la suite, de quoi avoir une magnifique deuxième partie de saison et un très beau début d'année 2021 ! 😁

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

C'est vrai que cette situation est très atypique alors qu'on arrive au coeur de l'hiver ! En tout cas, on est dans une séquence où le vortex troposphérique a déjà du mal à se concentrer et aurait même tendance à déserter la zone américaine/Canada à long terme... Attention toutefois car le dernier GFS nous pond le retour du zonal à longue échéance, mais bon ce n'est qu'un run et la fiabilité semble déjà très limitée à J+7 !

 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)
Il y a 3 heures, LuckyFrenchy117 a dit :

 

Oui, en regardant les modélisations à très long terme en ce moment, on a presque l'impression que le Vortex Polaire disparaît complètement et on sera encore qu'en milieu d'hiver... Avec un peu de chance on sera du bon côté des échanges méridiens par la suite, de quoi avoir une magnifique deuxième partie de saison et un très beau début d'année 2021 ! 😁

Effectivement, la suite de cet événement stratosphérique en deux temps semble se dessiner un peu mieux... Fortement affaibli par un premier réchauffement puissant, et dont le paroxysme a été atteint avant hier, le VPS passe proche du spilt à 10hPa entre dimanche et lundi, après quoi il se reconstitue....

Par la suite, avec une nouvelle attaque d'onde 1 modérée, le split est finalement envisagé entre le 13 et le 14 Janvier en moyenne selon les modélisations...

 

image.png.0296f19a3c6812cf4c28e323d4a6a749.pngimage.png.eb18c943434fe0a8ec8c4c6a80b273b2.png

 

GFS déterministe et la quasi-totalité des membres GEFS voient ce split, ce qui est encourageant, mais l'échéance lointaine incite quand même à la prudence...

Le vortex se diluerait et on trouverait que deux faibles noyaux à très longue échéance sur GFS et toujours la quasi-totalité de l'ensemble...

 

C'est également le cas sur GFS déterministe //:

 

image.png.b1ebd68305c739434ef9495678622ce4.pngimage.png.9611b3fd8b373e7331d17fb7d3340df1.png

 

On ne peut que "deviner" une future désolidarisation en deux 2 noyaux sur les modèles dits "majeurs" un peu courts en échéance : CEP et GEM

 

image.png.34b9e13fcfacd262e9f9c77d776926f5.pngimage.png.ab1afcd8b6a04f2f12c5ca6db3e44516.png

 

 

Si on regarde les prévisions des vents zonaux, aucun doute pour les ensembles GFS et CEP :

 

image.thumb.png.0fd917f27ea0c20c74905299b59ec676.pngimage.png.cac7c14db8e9d2ce203b0cd4eb300725.png

 

Avec dans les deux cas, une inversion maximale autour du 14 Janvier, date envisageable du split...L'ensemble GFS étant un peu plus "percutant" que celui de CEP sur l'inversion des vents zonaux...

Pour ce qui est de la propagation, CEP est un peu moins optimiste qu'il y a quelques jours  pour la première partie de l'évènement :

 

image.png.8a03ff2da3f70ee176c15ddc024b24a6.pngimage.png.63478a2555f2f324dbaf9e34cf460a4c.pngimage.png.3b668e4275fd7e798fb51d62afdd0f49.png

Les vents restent orientés à l'ouest en troposphère entre 300 et 500 hPa, la propagation n'est donc pas optimale pour cette première partie de l'évènement...

C'est également visible chez GFS à 60°N et sur les prévisions de NAM :

 

image.png.72dc479e1ddd2ce431eca03b259f3627.pngimage.png.0fd3e82803bea879e08ab8373949eaed.png

 

On sent que ça échoue un petit peu en tropo, avec la descente d'une belle anomalie de NAM (jusqu'à -4), certainement issue des effets du 1er réchauffement actuel sur le VPS , qui donne une situation favorable aux blocages vers le 10, après quoi on une légère reprise des vents zonaux en haute troposphère rend la situation moins favorable qui fait un peu remonter l'oscillation arctique...

 

Espérons que les effets du split, s'il se produit bien, et qui ne sont pas encore visibles sur ces cartes, permettront d'"emporter le morceau" et que la propagation sera optimale...Alors nous pourrons peut-être espérer quelques chose de sympathique en tropo en deuxième quinzaine de janvier voire début février...

Il se peut que la légère reprise des vents zonaux en tropo ne soit que temporaire et permette un recentrage du vortex tropo, actuellement vers le Pacifique, plutôt vers l'Eurasie, ce qui pourrait nous être favorable en cas de blocage par la suite... Cela fait beaucoup de "si" bien sûr,  mais c'est une éventualité !

 

Je précise aussi que je ne suis pas très expérimenté sur ce type d'analyse, j'apprends, donc si quelqu'un de plus capé eut apporter son analyse et des précisions, qu'il n'hésite pas !

Edited by Blacksun
  • J'aime 15
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Lagrand - Altitude 600m

C'est vraiment pour un poil de *** quand même....

gfsnh-10-36.png?6

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)

Bonsoir,

Ce soir et depuis hier, c'est un peu la soupe à la grimace en ce qui concerne la possibilité d'un évènement majeur en stratosphère ayant des conséquences en troposphère. GFS et son ensemble n'envisagent plus un split massif, mais un vortex, qui, bien qu'affaibli campe sur ses bases et fait de la résistance. Les réchauffement successifs ne sont a priori pas assez violents pour achever le travail...

 

image.png.2fa427d260c7c6ac479f1500d6a1fdac.pngimage.png.8e695fc4a463cb25e5fec7e64522eb5c.png

image.png.05383d9034377d673182871e9240677e.png

 

Le résultat se voit bien sur les prévisions d'évolution des vents zonaux à 10h, avec une nette remontée dans le positif après la brève période d'inversion :

 

image.thumb.png.94121e59daf45eca44a6eca17d6e9c55.pngimage.thumb.png.40d01fc296b3d14b4ba4fdfc1655dc35.png

 

Au niveau du profil stratosphère+troposphère, et de l'évolution du NAM, cela donne ceci :

 

image.png.5e30d096523f081496ad187d2a74e00b.pngimage.png.8e7fe79714bd2d6a99017ccac454b3c1.png

 

On voit bien l'inversion actuelle en strato qui a du mal à se propager vers le bas, et la reprise des vents d'ouest en haute strato après le 15. Au niveau des anomalies de NAM, l'anomalie actuelle ne descend jusqu'en bas et reste bloquée en basse strato, puis par la reprise des vents d'ouest en troposphère entre le 15 et le 20 Janvier. On note toutefois une courte période favorable autour du 10.

 

CEP est lui aussi favorable à une courte période de connection  strato-tropo vers le 13 :

image.png.6a93610e171d72280130eb8b342ee1b2.png

 

L'affaiblissement du vortex strato peut-il quand même nous permettre d'espérer quelque chose de bref en tropo, une prolongation de la situation actuelle, des dorsales favorables ou un court blocage ? Rien n'est moins sûr... Et si la situation peut toujours évoluer favorablement à très long terme, ça paraît quand même de moins en moins probable...

Sans doute faut-il profiter de la période hivernale actuelle, car la tropo, qui jusqu'ici a fait le boulot toute seule ne va peut-être pas continuer à le faire éternellement...

Edited by Blacksun
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tercis-les-Bains (40)

Je te trouve assez pessimiste @Blacksun

 

Même si ce SSW ne semble pas avoir la puissance de pénétration et de déstructuration de ceux, qui se sont produits pour fin décembre 2012 et en février 2018 pour citer deux exemples, nous ne sommes pas là en face d'un évènement mineur et, à vrai dire, il y va bien y avoir même si peu durable, une certaine propagation en troposphère, avec une composante zonale très affaiblie voire renversée au 60 ème //. Déjà que, le travail est depuis pas mal de temps fortement mâché en tropo, ceci, c'est pour moi, juste du bonus. On ne part pas non plus du un SSW ou l'effort demandé serait conséquent comme durant certaines hivers antérieurs, ou l'indice de NAM était bien concentré dans le positif et où il fallait de la TNT pour parvenir à engendrer des répercussions, face à un VP troposphérique hyper concentré...

 

Concernant le split, il faut déjà regardé ce qu'il se passe actuellement, avec si je ne me plante pas, " une bipolarisation tendancielle du VPS ", avec de ce faite une certaine puissance dans ce réchauffement qui parvient quasiment à scinder en deux, le gros du vortex qui était en place :

 

 

hag6.png

 

 

Sinon, la hausse des vents zonaux sont prévus, dès et après le 20/01 (et encore je trouve que c'est laborieux), ce qui laisse largement le temps à la troposphère de pouvoir laisser se propager de belles ondes à notre latitude avec un VP en troposphérique qui à mon avis n'est pas encore près de retrouver ses habituels quartiers défavorables pour nous. Enfin, c'est mon ressenti, après... si une nouvelle tentative pour une synoptique hivernale venait à voir le jour, ça laisserait sans doute le temps qu'elle puisse se mettre en place, avant de repartir peut-être sur le rétablissement d'une circulation atmosphérique " plus basiques ".

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 5
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)
il y a 21 minutes, DoubleKnacki a dit :

Je te trouve assez pessimiste @Blacksun

 

Même si ce SSW ne semble pas avoir la puissance de pénétration et de déstructuration de ceux, qui se sont produits pour fin décembre 2012 et en février 2018 pour citer deux exemples, nous ne sommes pas là en face d'un évènement mineur et, à vrai dire, il y va bien y avoir même si peu durable, une certaine propagation en troposphère, avec une composante zonale très affaiblie voire renversée au 60 ème //. Déjà que, le travail est depuis pas mal de temps fortement mâché en tropo, ceci, c'est pour moi, juste du bonus. On ne part pas non plus du un SSW ou l'effort demandé serait conséquent comme durant certaines hivers antérieurs, ou l'indice de NAM était bien concentré dans le positif et où il fallait de la TNT pour parvenir à engendrer des répercussions, face à un VP troposphérique hyper concentré...

 

Concernant le split, il faut déjà regardé ce qu'il se passe actuellement, avec si je ne me plante pas, " une bipolarisation tendancielle du VPS ", avec de ce faite une certaine puissance dans ce réchauffement qui parvient quasiment à scinder en deux, le gros du vortex qui était en place :

 

 

hag6.png

 

 

Sinon, la hausse des vents zonaux sont prévus, dès et après le 20/01 (et encore je trouve que c'est laborieux), ce qui laisse largement le temps à la troposphère de pouvoir laisser se propager de belles ondes à notre latitude avec un VP en troposphérique qui à mon avis n'est pas encore près de retrouver ses habituels quartiers défavorables pour nous. Enfin, c'est mon ressenti, après... si une nouvelle tentative pour une synoptique hivernale venait à voir le jour, ça laisserait sans doute le temps qu'elle puisse se mettre en place, avant de repartir peut-être sur le rétablissement d'une circulation atmosphérique " plus basiques ".

 

 

Effectivement @DoubleKnacki, mon post peut paraître pessimiste, attendant peut-être trop, de cet évènement stratosphérique...

Il est vrai qu'il existe une connexion strato-tropo autour du 10 pour GFS , plutôt vers le 13 pour CEP, donc pourquoi pas quelque chose de court mais de sympa... Ce qui m'étonne c'est de  pas voir de scenarios intéressants dans les runs successifs GFS/GEFS qui couvrent ces échéances... On en avait quelques uns ces jours derniers, où on sentait que le vortex tropo commençait à être attaqué de tous côtés par les hauts géopotentiels.. C'est moins net depuis hier... Après les modèles peuvent bien sûr rapidement se réajuster..

A suivre !

 

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tercis-les-Bains (40)
il y a 21 minutes, Blacksun a dit :

 

 

Effectivement @DoubleKnacki, mon post peut paraître pessimiste, attendant peut-être trop, de cet évènement stratosphérique...

Il est vrai qu'il existe une connexion strato-tropo autour du 10 pour GFS , plutôt vers le 13 pour CEP, donc pourquoi pas quelque chose de court mais de sympa... Ce qui m'étonne c'est de  pas voir de scenarios intéressants dans les runs successifs GFS/GEFS qui couvrent ces échéances... On en avait quelques uns ces jours derniers, où on sentait que le vortex tropo commençait à être attaqué de tous côtés par les hauts géopotentiels.. C'est moins net depuis hier... Après les modèles peuvent bien sûr rapidement se réajuster..

A suivre !

 

 

 

C'est juste encore trop tôt, il faut un délai plus ou moins long, avant d'obtenir et de voir les éventuels les effets en tropo, hors foirage. C'est rarement directement, hors évènement vraiment violent et intense. Là, nous sommes globalement au paroxysme du SSW et il va falloir attendre quelques jours à minima... mais même sans ça, je trouve que les projections à LT et TLT sont assez prometteuses et ouvertes pour le moment, rien qu'à voir les ensembles...

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Bonjour, il semblerait en effet que le SSW en cours ne soit que brièvement favorable (sur le positionnement de ce dernier) dans un premier temps, avant un positionnement plus favorable dans la durée ce mettant en place vers le 14 janvier de manière récurrente sur les derniers runs de gfs.

 

Effectivement, au cours des prochains jours le déplacement va ce replacer dans l'Atlantique pouvant "booster" quelque peu l'activité dépressionnaire Atlantique comme remarqué sur les modèles ces derniers jours (Ici l'anomalie de géopotentiels à 10hpa - Run 6z de gfs pour le 9 janvier) 

 

zano_9.thumb.png.33707fbccf2728da681f40f2bb1290b9.png

Où nous voyons clairement un replacement du noyau de bas géopotentiels sur l'Atlantique après un "split" très bref en cours. 

 

Cependant la situation ne devrait durer que quelques jours car un deuxième réchauffement ce confirme depuis plusieurs jours à la fois sur gefs, gfs mais aussi gem ou cep.

Ce dernier devrait replacer le noyau de bas géopotentiels de manière plus favorable (centré europe-sibérie) dans la durée, comme le montre les prévisions de l'anomalie de géopotentiels de gfs pour le 14

 

zano_19.thumb.png.7a4c7fca8fb2d7f97745cdafeae6004f.png

Ce pattern serait plus favorable au froid continental en cas de propagation, mais la situation devrait devenir de plus en plus favorable au fil des jours

 

zano_28.thumb.png.61502b7d7cb4365c44caa5087f4e457f.png

Ici, la situation serait propice à un fort ralentissement des vents zonaux sur l'Atlantique en troposphère, ainsi que des BL sur le groenland, éclatement du VPT en cas de propagation. 

L'échéance deviens ensuite lointaine mais nous pourrions avoir un split en deux lobes toujours sur la même partie de l'hémisphère (associé à un 3ème réchauffement entraînant une brusque augmentation du vent zonal en stratosphère) 

 

555172305_zano_32(1).thumb.png.4bfc8bf0754c5436ac6049ea2c87855e.png

En contradiction avec les températures (noyau froid sur l'Atlantique nord-est), il est donc important de ne pas regarder que les températures à 10hpa.

Ce second réchauffement induisant un noyau de bas géopotentiels de manière durable sur l'Europe serait alors beaucoup plus intéressant que le déplacement actuel, qui n'est pas favorable sur la durée. 

 

Concernant ce second réchauffement (visible par un double creux des vents zonaux à 10hpa), gefs semble en accord avec son déterministe :

 

1981193991_u_65N_10hpa_gefs(2).thumb.png.b16531a1ef89d87a97da050a8e720b25.png

Ce dernier serait même plus intense que celui en cours. 

Nous voyons par ailleurs la fin du SSW à partir du 18 janvier, où le vent zonal repasse à l'ouest, nous devrions être 14 jours sous 0m/s, ce qui n'est pas rien ! 

Cependant, les conséquences sont incertaines, il conviens de garder beaucoup de prudence en raison de l'échéance mais aussi du fait qu'il existe des divergences entre les modèles. 

Malgré tout, la troposphère est déjà conditionné pour des impacts, mais ceux-ci pourraient ne pas aller en notre faveur dans un premier temps, il conviendra donc de suivre l'évolution du second réchauffement.

 

gfs voit une propagation "brève" contrairement à ECMWF: 

 

vent-zonal-288h.png.7f75f0596ea5eaa2e75a3290d7f9dcfd.png

(Attention cependant à ne pas ce faire piégé, l'inversion descend rarement en dessous de 30hpa comme l'a souligné simon lee):

 

430828735_umedel60(5).thumb.png.4a795529d7c3eaff58ee4bd3cf5691da.png

L'anomalie n'est pas vraiment marqué pour le moment en troposphère (autour de 500hpa).

 

Tandis qu'ECMWF voit une propagation plus marqué

ecmwfzm_u_f192.png.485cbdb561a176722057dfa639426362.png

J'accorderais plus de confiance à ce dernier qu'à gfs car il à été le premier à insister sur une bonne propagation et qu'il continue d'insister.

 

ECMWF weekly voit également ce second réchauffement avec accélération rapide ensuite (plutôt qu'une accélération normalement lente) (cachant un troisième réchauffement??) : 

 

20210105125044-cae60e4e00705e4a3041ecf571e0d936de368cb5.thumb.png.2fad7fee6fb9de6f6948a28452c64ce1.png

Nous avons donc des signaux robustes sur ce deuxième réchauffement, gem confirme

gemnh-22-240.thumb.png.2b50f10dea25cb2a179e6f4b02e8a31f.png

Cependant, ECMWF weekly voit des répercussions tendant à un zonal atlantique, il conviens donc de rester prudent

20210105125407-120c6b04c67d8552e8beef5aea73972035d24ae9.thumb.png.df0efe88540bc8a0a6ea78997c940779.png

Les zones les mieux placés dans le cadre de ce scénario seraient l'Europe Central/Est et la côte est des USA, pour un froid marqué. 

Ce qui pourrait changer la donne, c'est si l'Anticyclone modélisé dans le pacifique n'aboutis pas ou est moindre (ce dernier à beaucoup de mal à s'instaurer depuis le début de l'hiver), alors le schéma Atlantique pourrait être modifié.

 

Je voudrais revenir sur les prévisions du SSW en cours d'ECMWF, qui à été largement sous-estimé à 1hpa: 

96964813_unknown(2).png.922c89bae7de2ef8978dbbb9f6e359cc.png

Ce dernier voyait -8.3m/s pour le 3 janvier à la date du 25 décembre, quand nous nous sommes au final retrouvés à -48m/s, il à donc largement sous estimé l'intensité du SSW et il est possible que ceci ce répète lors du deuxième réchauffement, rendant la prévision moins fiable à >J+5-6. 

(Tableau issu des valeurs de https://users.met.fu-berlin.de/~Aktuell/strat-www/wdiag/diag.php?alert=1&lng=eng&hem=nh)

 

Pour la propagation, je suis vraiment dans la réserve pour le moment : nous ne voyons pas de modification significative (pour le moment) des modèles à LT-TLT (gfs,gefs,cep,gem) vers des conditions plus hivernales, mais cela peut encore changer (dans le bon comme mauvais sens).

gfs// est néanmoins intéressant avec un éclatement du VPT à TLT, mais il est isolé pour l'instant et l'échéance est lointaine 

 

gfsnh-0-312.thumb.png.ce240a112169438049e3e5b948687b78.png

Ce schéma favoriserait du froid de la Sibérie à l'Europe.

Il faudra donc attendre encore un peu pour voir des effets (ou pas), et avoir une vision plus clair sur la propagation.

Le QBO+ pourrait faire blocage, la MJO ne devrait pas avoir d'influences.

Rien n'est perdu pour le moment mais c'est incertain, l'AO plonge ces derniers jours en réponse au SSW, les conditions restent favorables mais il faut rester prudent tant que les modèles ne voient pas de vrai répercussions côté atlantique.

 

À 100hpa, le vortex devrait rester faible favorisant toujours des blocages groenlandais/arctique et préconditionnant une propagation. 

D'autre part, gfs est isolé sur la remonté rapide du zonal en stratosphère

ens_nh-stratUT_010hPa_20210104.thumb.png.a6a40e5a5a453de3559a62291fa4d7f2.png

 

Pour conclure, le premier réchauffement en cours ne devrait être que brièvement favorable, avec un repositionnement du lobe de bas géopotentiels sur l'atlantique pendant quelques jours avant un second réchauffement le replaçant de manière durable sur l'Europe, Sibérie, devenant alors plus favorable sur la durée sous réserve de changements, et à condition d'avoir une bonne propagation.

L'ensemble des modèles s'accordent sur ce second réchauffement, mais il existe des divergences sur la propagation entre ecmwf et gfs ainsi que les autres modèles ne voyant pas de vrai changement sur l'atlantique pour le moment. 

Enfin, ECMWF à fortement sous-estimé le réchauffement actuel, ceci peut donc ce répété, il faut donc ce méfier d'éventuelles sous-estimations qui impacterais les prévisions. 

 

Les impacts du second réchauffement restent donc à confirmer, pourraient aboutir à quelque chose de sérieux vers mi ou fin janvier si jamais la propagation ce fait de manière correcte, et surtout il ne faudrait pas que le noyau de bas géop. ce retire dans l'Atlantique comme ces prochains jours. 

 

(ps: Je remercie les modérateurs de m'avoir retiré la preview)

Lolman123

  • J'aime 12
  • Merci 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Plaisance du Touch (31)
Il y a 3 heures, lolman123 a dit :

Pour la propagation, je suis vraiment dans la réserve pour le moment : nous ne voyons pas de modification significative (pour le moment) des modèles à LT-TLT (gfs,gefs,cep,gem) vers des conditions plus hivernales, mais cela peut encore changer (dans le bon comme mauvais sens).

gfs// est néanmoins intéressant avec un éclatement du VPT à TLT, mais il est isolé pour l'instant et l'échéance est lointaine 

 

gfsnh-0-312.thumb.png.ce240a112169438049e3e5b948687b78.png

Ce schéma favoriserait du froid de la Sibérie à l'Europe.

Il faudra donc attendre encore un peu pour voir des effets (ou pas), et avoir une vision plus clair sur la propagation.

Le QBO+ pourrait faire blocage, la MJO ne devrait pas avoir d'influences.

Rien n'est perdu pour le moment mais c'est incertain, l'AO plonge ces derniers jours en réponse au SSW, les conditions restent favorables mais il faut rester prudent tant que les modèles ne voient pas de vrai répercussions côté atlantique.

Les impacts du second réchauffement restent donc à confirmer, pourraient aboutir à quelque chose de sérieux vers mi ou fin janvier si jamais la propagation ce fait de manière correcte, et surtout il ne faudrait pas que le noyau de bas géop. ce retire dans l'Atlantique comme ces prochains jours. 

 

(ps: Je remercie les modérateurs de m'avoir retiré la preview)

Lolman123

Merci @lolman123pour cette superbe analyse !

Effectivement, c'est le manque de signaux à moyen, voire très long terme qui ne rendent pas très optimistes... On ne voit pas de propositions de blocage sur les runs GFS/GEFS à très long terme, et les attaques sur le vortex polaire troposphérique ne sont pas très marquées. Après, cela, peut bien sûr vite changer...

C'est la zone vers l'Islande et le nord de la Scandinavie qui est à surveiller, les forçages stratosphériques ont plus tendance à provoquer en tropo des AR/AS ou des anticyclones islandais que des GA (on a d'ailleurs assez souvent une propagation rétrograde en GA après l'apparition de la 1ère pulsion vers la Scandinavie, effet de l'inversion des vents zonaux peut-être ?).

Pour cela il faut que la voie soit libre vers la zone nord-scandinave, qu'un trop gros morceau de vortex ne vienne pas s'y positionner, et c'est ce qu'on retrouve assez souvent dans les derniers runs GFS et les différentes perturbations GEFS. Un trop gros morceau de vortex aussi sur l'Amérique du Nord doperait la cyclogénèse sur le Labrador et ce renforcement zonal sur l'Atlantique Nord pourrait compromettre l'élévation d'une dorsale ou la mise en place d'un blocage.

Nous ne sommes probablement pas dans le cas d'un évènement violent comme février 2018 où le morceau de vortex tropo près du Groënland s'était fait proprement étendre par la mise en place du blocage islando/scandinave :

 

image.png.9bc9e09101804309a99003d9986e9a06.pngimage.png.4a78c4a50effa548a3691f09439935bd.png

 

Mais fin du HS ici sur la tropo...

Edited by Blacksun
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tercis-les-Bains (40)

A noter, que le VPS commencerait à peine une légère reconstruction à 10 hpa du moins, qu'un nouveau réchauffement semblerait voir le jour après le 15/01, lequel prendrait de l'ampleur par la suite et, au travers des dernières mises à jour.

 

Il est par ailleurs à noter pour ceux qui attendraient d'éventuels effets à la suite de l'évènement, que la phase la plus marquée du renversement du vent zonal avec la meilleure propagation est prévue à compter du 12 ou 13/01. Il est alors inutile de dire, que le temps de latence avec peut-être que l'on puisse subir les répercussions, laisse penser que ça risque repousser je pense, mais sans aucunes certitudes, vers la fin du mois de janvier, à moins que ça puisse se répercuter plus rapidement.

 

Dans ces conditions, on pressent que le VPS risque d'avoir bien du mal à retrouver sa vigueur...

 

De ce fait, le passage dans une phase bien moins favorable à la mise en place d'une synoptique hivernale ne sera pas surprenant dans les jours à venir. Il faudra donc attendre et patienter pour la suite de l'épisode...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 3
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Une coupe d'ICON 00Z pour le 13/01 12Z classique (moyenne latitudinale) puis le long du 65°N : propagation atténuée et hétérogène vers la troposphère, notamment du côté de l'Atlantique nord et de Béring.

Le graph  est en model levels (niveaux natifs) : 55 est à environ 270 hPa, 65 à environ 500 hPa, 10 à environ 50 hPa, 73 à environ 700 hPa et le 1 à 2,1 hPa.

 

 

u_ns_180_icon_.thumb.png.b479b062dadd9fb32c4136bb3e2f6cdc.png

u_180_icon_.thumb.png.77ad5914773e67627926bb78c654fdda.png

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...