Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi du temps à Ziniaré, Burkina Faso


Youri
 Share

Recommended Posts

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
Il y a 16 heures, Youri a dit :

C'est pourquoi il y a ce que j'appellerais des sous-classes climatiques, que chaque pays/région a tendance à utiliser pour subdiviser un climat d'ensemble en un certains nombre de sous-climats si j'ose dire.

Absolument ! Je suis entièrement d'accord avec ça.

C'est un peu comme le climat tempéré océanique qui, généralement, ne connaît pas de subdivision dans les grands systèmes de classification climatique, comme celui de Köppen par exemple (qui ne propose qu'une seule classe - Cfb - incluant dans la même catégorie le climat de Dax et celui de Stornoway, dans le nord-ouest de l'Ecosse), lorsque d'autres proposent un maillage plus fin, quoique souvent pour les climats européens uniquement : ainsi Viers, par exemple, définit-il à juste titre des climats portugais, breton, aquitain, parisien, etc... aucun Européen (et à plus forte raison aucun Français) ne se risquerait à dire que le paysage des Hébrides ou celui des environs du Loch Ness ressemble à celui des Landes ou du Pays basque !

Alors pourquoi, effectivement, n'en serait-il pas de même pour les autres régions du monde, comme la zone soudano-sahélienne qui pourrait sans doute, comme tu le proposes, être subdivisée en deux parties au moins : car si nous, les « Européens » (en tout cas ceux qui n'ont jamais mis les pieds dans cette région du monde), ne voyons pas bien les nuances entre les différents types paysagers de cette zone, les locaux (dont tu fais partie) eux les perçoivent très bien.

 

Il y a 16 heures, Youri a dit :

bien qu'une classification plus "pointilleuse" comme celle que tu établis avec ton indice hydrique ne classerait ni Niamey ni Ouaga en zone semi-aride.

Je ne sais pas si ma classif est « pointilleuse » (c'est possible !  :D ), mais je dirais que la classif de Köppen est peut-être trop « grossière » (et je mets des gros guillemets, avec tout le respect que je dois à ce grand climatologue, évidemment).

En effet, pour déterminer les différentes catégories climatiques, la plupart des climatologues n'ont bien souvent utilisé que deux paramètres tout au plus (températures et précipitations, avec leurs seuils). Si cela a le grand mérite d'être facilement accessible et généralisable, il n'en demeure pas moins, à mon avis, qu'il est illusoire de croire qu'il soit possible de circonscrire la complexité des climats à l'aide d'aussi peu d'éléments.

Bien que trop « lourde » et austère, j'en conviens, une méthode telle que la mienne s'appuie principalement sur les liens indissociables entre le climat et les types physionomiques naturels (ou potentiels) de la végétation, partant du principe que la végétation est le reflet du climat. C'est la raison pour laquelle je m'appuie sur les études botaniques et biogéographiques qui, elles, délimitent du mieux qu'elles le peuvent les différents biomes.

Bien entendu, et c'est une évidence, cette relation doit être modulée en fonction des conditions édaphiques. Ce que vous avez décrit, @boubou07 et toi, est tout à fait pertinent, à savoir que les différents types de sols et les reliefs engendrent des fluctuations parfois marquées dans la physionomie des peuplements forestiers, et qu'il est parfois, de ce fait, assez difficile de savoir quel serait le type physionomique le plus « neutre » pour les conditions climatiques présentes.

C'est peut-être pour cette raison que, pour cette région du monde, seule la catégorie « soudano-sahélienne » est définie, cette dernière englobant toutes les « petites » modulations dues aux conditions édaphiques et au relief.

 

Il y a 16 heures, Youri a dit :

Ce que je retiens c'est que tout cela est surtout décelable par l'étude du couvert végétal... Effectivement comme tu le dis, la forêt sèche dans le sens où tu la décris est possible dès Niamey tout comme sur Ouaga ; à la nuance près que sa composition ne serait pas la même.

C'est exactement ça.

 

Il y a 16 heures, Youri a dit :

Un climat dit "sahélien", selon certains auteurs, se termine à l'isohyète 600 mm, mais selon ta classification, Niamey qui reçoit 540 mm n'en fait pourtant pas partie car tu le classifies dans le domaine soudano-sahélien, en fait si j'ai bien compris ton point de vue, tu ne parlerais de climat sahélien que si ton IhA tombait sous les -45 donc en semi-aridité...

Oui. Pour faire court, voici comment je vois les choses à l'aide de mes outils :

IhA > 50 (climat humide) et Ihsec > 0 (pas de saison sèche) : forêt ombrophile pure = climat équatorial pur

IhA > 50 et -25 < Ihsec < 0 (saison sèche très modérée) : forêt semi-ombrophile = climat équatorial

IhA > 50 et Ihsec < -25 (saison sèche brève mais marquée) : forêt tropicale humide = climat tropical humide (approximativement la zone guinéenne).

0 < IhA < 50 (climat sub-xérique à sub-humide) et Ihsec < -25 : forêt tropicale tropophile = climat tropical humide et sec (approx. zone soudanienne)

IhA = 0 : apparition d'éléments xérophiles.

-45 < IhA < 0 (climat xérique) : forêt tropicale sèche = climat tropical sec (approx. zone soudano-sahélienne).

IhA = -45 : on entre dans le grand domaine climatique aride, là où la forêt n'est plus possible.

-65 < IhA < -45 (climat semi-aride) : brousses et épineux, plantes xérophiles (euphorbes, cactées, etc.), quelques ligneux possibles ça et là. Correspond approx. à la zone sahélienne.

Pour ma part, j'aurais tendance à dire que la limite septentrionale de la zone sahélienne devrait correspondre à Ihe < 0 (càd là où la saison des pluies devient écologiquement sèche : donc plus de cultures possibles).

-90 < IhA < -65 (climat aride) : plus aucun ligneux possible (hormis conditions édaphique particulières, ça va sans dire), quelques brousses et plantes xérophiles. Correspond approx. à la zone sahélo-saharienne.

-120 < IhA < -90 (climat désertique)

IhA < -120 : climat désertique hyper-aride.

 

Il y a 16 heures, Youri a dit :

Sur Niamey (qui semble recevoir à peu près la même pluviométrie que la zone entre Tougouri et Dori dans laquelle j'ai pris les dernières photos) on aurait une bien plus grosse proportions d'épineux, des arbres généralement plus petits (...)

Sur Ouaga, on retrouve plus d'espèces d'arbres, plus grands, moins d'épineux (mais tout de même encore beaucoup car j'en conviens, ils dominent encore nettement le paysage), plus de grands arbres moins adaptées à la sécheresse... un couvert herbacé en saison pluvieuse plus dense, plus haut...

Tout à fait.

Et si on pousse vers le sud, à la limite du domaine sahélo-soudanien comme vers Pô, on se retrouve sans doute avec majoritairement ces arbres moins adaptés à la sécheresse, quasiment plus aucun épineux et quasiment plus aucune plante xérophile.

Edited by dann17
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

  • Replies 1.1k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour et bon dimanche à tous !   Nous avons eu tôt ce matin notre première ligne de grains pluvieuse de l'année. La tempête de poussière qui l'a accompagnée a été d'une intensité remarquab

Bonjour à tous !    Juste une petite comparaison de paysage. Il ne s'agit plus de remarquer la taille des ombres mais plutôt de comparer l'état de la nature entre août et avril,  deux mois o

Bonjour à tous !   Bon, il faut vraiment que j'assure une continuité sur ces relevés parce que j'ai bêtement laissé passer les 25 jours dont la station retient les mini / maxi, croyant que ç

Posted Images

Posted (edited)
Le 22/07/2021 à 07:35, boubou07 a dit :

par exemple, en partant de Bamako vers l'ouest (trajet que j'ai fait de nombreuses fois en toutes saisons) on assiste à un assèchement de la végétation.

la nature du sol mais aussi les T° maximales atteintes (qui sont plus élevées à l'ouest dans le district de Kayes qu'à Bamako) font changer le paysage.

 

Bonjour ! Merci pour cette contribution, ça fait plaisir de voir que ce sujet fait un peu parler de cette région du monde, qui manque encore pas mal de passionnés :) !

 

Vous allez sans doute me trouver pointilleux (j'aime ce mot en ce moment...) mais je ne puis m'empêcher de réagir sur cette partie de votre message.

En fait, c'est plutôt le contraire, vers l'ouest la végétation et la pluviométrie se portent de mieux en mieux, car l'influence de la mousson augmente, même si la saison pluvieuse ne dure pas plus longtemps.

L'ennui avec Bamako - Kayes, c'est qu'il est inexact de dire qu'on va vers l'ouest, on va plus vers le nord-ouest (même si dans le découpage administratif du Mali, il est vrai qu'on parle de l'ouest), et vous remarquerez donc avec cette carte des isohyètes que j'adore, que si Bamako (lat 12.6°N) frôle l'isohyète 1000 mm, Kayes (lat 14.4°N) dépasse à peine 700 mm (en fait la pluviométrie est la même qu'à Ziniaré bien que la saison soit cependant un peu plus courte à Kayes, ce qui est normal vu sa position plus septentrionale).

 

Alors que si on allait vraiment vers l'Ouest, on ne ferait que gagner en pluviosité (et pluviométrie): Prenons une ville à peu près à la même latitude que Bamako, Kéniéba (12.8°N), reçoit quasiment 1200 mm, et si on pousse plus à l'ouest encore, à Kédougou (Sénégal, lat  12.5°N), on s'approche des 1300 mm !

 

Les conditions plus "favorables" qui règnent à Mopti sont principalement dues à la présence du fleuve Niger, car ce n'est pas ses 500 mm de pluies annuelles qui vont la "sauver" !

 

Mais oui, nous sommes bien d'accord, les conditions varient énormément avec le relief et la nature du sol. Cependant à latitude égale, plus on va vers l'ouest, plus il pleut et plus la végétation est abondante.

L'assèchement de la végétation qu'on observe de Bamako à Kayes est donc essentiellement dû à sa position plus septentrionale, qui cause bien évidemment une augmentation de la température, une diminution de la durée de la mousson et aussi de la pluviométrie annuelle. Mais Kayes peut encore se considérer comme chanceuse, car, au Burkina, à latitude égale à celle de Kayes (14.4°N) on est à 450 mm annuels dont en pleine zone sahélienne.

 

Voici la carte que j'aime utiliser pour les isohyètes:

 

pluvio1.thumb.gif.e26f7cc75d038e1a66f3e2e25c5b9781.gif

 

--

 

Il est temps de se mettre à jour pour les relevés de juillet à Ziniaré :)

 

04/07: 22.4°C / 37.2°C  PP: 7.2 mm

05/07: 20.5°C / 30.1°C  PP: 56.4 mm

06/07: 24.5°C / 35.5°C

07/07: 26.5°C / 34.0°C

08/07: 26.6°C / 33.8°C

09/07: 24.1°C / 29.7°C

10/07: 23.9°C / 32.1°C  PP: 6.0 mm

11/07: 24.2°C / 30.6°C  PP: 1.6 mm

12/07: 24.0°C / 33.3°C

13/07: 19.7°C / 29.2°C  PP: 43.2 mm

14/07: 22.7°C / 31.0°C

15/07: 23.8°C / 34.6°C

16/07: 21.6°C / 34.2°C  PP: 4.6 mm

17/07: 24.7°C / 32.3°C

18/07: 23.4°C / 31.2°C

19/07: 23.0°C / 34.3°C

20/07: 26.3°C / 33.3°C

21/07: 21.0°C / 27.7°C  PP: 30.0 mm

22/07: 23.8°C / 31.8°C

23/07: 21.5°C / 28.9°C  PP: 2.8 mm

24/07: 22.7°C / 30.5°C

25/07: 24.4°C / 32.8°C

26/07: 23.1°C / 33.4°C  PP: 5.6 mm

 

J'ai démarqué les épisodes vraiment consistants des simples averses en utilisant deux couleurs. Pour le moment la saison se caractérise par des épisodes relativement espacés, des séquences sèches marquées, mais rien de vraiment anormal (à part la grande séquence sèche de fin juin et des premiers jours de juillet qui s'est vraiment montré tueuse pour les activités agricoles par endroits).

Certaines années, il pleut beaucoup plus fréquemment, mais avec moins de gros cumuls, d'autres années, il pleut moins fréquemment mais avec presque à chaque onde d'est de copieux cumuls...

Les petites averses quasi-quotidiennes et moins torrentielles sont plutôt l'apanage du mois d'août, mais ça dépend des années... 

 

Edited by Youri
  • J'aime 5
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
Il y a 3 heures, Youri a dit :

L'ennui avec Bamako - Kayes, c'est qu'il est inexact de dire qu'on va vers l'ouest

C'est une évidence, et c'est tout à fait exact.

Je pense que boubou07 n'avait simplement pas fait attention à ça.

 

Il y a 3 heures, Youri a dit :

Mais Kayes peut encore se considérer comme chanceuse, car, au Burkina, à latitude égale à celle de Kayes (14.4°N) on est à 450 mm annuels

Et encore, il y a bien pire plus à l'est : à la même latitude (14°25'N), au Tchad, on passe à 190 mm !

http://www.cartographie.ird.fr/images/pluvio_afrique/pluvio2.gif

 

 

Edited by dann17
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubenas en Ardèche méridionale
il y a 31 minutes, dann17 a dit :

C'est une évidence, et c'est tout à fait exact.

Je pense que boubou07 n'avait simplement pas fait attention à ça.

 

en effet à l'époque je n'avais pas le nez sur la carte ! et comme là-bas on appelle le district de Kayes "l'ouest" ça me paraissait tout naturel...

Toutefois, concernant Kita qui est sur la même ligne que Bamako sur la carte de @Youri (merci à lui d'ailleurs) il m'a toujours semblé qu'il y faisait plus chaud qu'à Bamako (j'y ai passé une année complète ainsi que plusieurs séjours d'un mois à différentes saisons et j'ai également passé un an à Bamako)

à Bamako il est très rare de dépasser la barre des 40°C alors qu'à Kita cela était fréquent et même en avril/mai jusqu'à 45°C. relévés assez précis car j'avais un ami qui tenait une station météo fiable car il travaillait sur un chantier routier et devait suivre la température pour la maintenance des engins et les opérations de goudronnage) bref, la saison chaude m'a toujours paru plus intense à Kita (à 50km à l'ouest de cette ville pour être précis) qu'à Bamako.

peut-etre que la pollution qui couvre la capitale a-t-elle une influence sur la température, ou le fleuve Niger...?

par contre je suis totalement d'accord, entre Kita et Kayes c'est bien différent, Kayes est bien plus sèche, paysage semi-désertique et encore plus à Nioro-du-Sahel (comme on nom l'indique...) encore plus au nord.

quant au gradient pluviométrique est/ouest je l'ignorais et j'avais plutôt l'impression (fausse en l'occurrence) que c'était l'inverse. donc merci encore pour la carte.        

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Le 27/07/2021 à 15:12, boubou07 a dit :

Toutefois, concernant Kita qui est sur la même ligne que Bamako sur la carte de @Youri (merci à lui d'ailleurs) il m'a toujours semblé qu'il y faisait plus chaud qu'à Bamako (j'y ai passé une année complète ainsi que plusieurs séjours d'un mois à différentes saisons et j'ai également passé un an à Bamako)

à Bamako il est très rare de dépasser la barre des 40°C alors qu'à Kita cela était fréquent et même en avril/mai jusqu'à 45°C. relévés assez précis car j'avais un ami qui tenait une station météo fiable car il travaillait sur un chantier routier et devait suivre la température pour la maintenance des engins et les opérations de goudronnage) bref, la saison chaude m'a toujours paru plus intense à Kita (à 50km à l'ouest de cette ville pour être précis) qu'à Bamako.

 

Bonjour @boubou07

 

Effectivement il y a des différences de températures notables entre certaines régions qui sont pourtant climatiquement assez proches. Mais ces derniers temps en comparant les données de certaines villes, ici au Burkina Faso, il m'est venu une explication assez simple à laquelle j'aurais dû penser depuis bien longtemps: l'altitude, qui est un paramètre que l'on néglige souvent par ici car la zone n'est pas considérée comme "montagneuse".

Mais pourtant force est de constater que les différences de quelques centaines de mètres entre certaines localités sont largement suffisantes pour changer la température de plusieurs degrés, ainsi que la ventilation...

Je me suis souvent dit que les différences entre Ouagadougou et Bobo étaient essentiellement dues à la latitude, ce qui est bien sûr vrai, MAIS il y a aussi le fait que Ouagadougou est à 315 m, tandis que celui de Bobo est à 430 m. Une différence qui peut justifier d'un gradient pouvant aller jusqu'à 1°C entre les deux aéroports toutes saisons confondues, qui vient s'ajouter à la plus grande influence de la mousson du côté de Bobo par rapport à Ouaga.

 

En regardant les données de Banfora, plus au sud-ouest que Bobo, j'ai souvent remarqué que les températures y étaient (légèrement) plus élevées, tandis que celles d'Orodara, aussi à l'ouest / sud-ouest de Bobo mais plus au nord que Banfora étaient encore un peu plus fraîches que celles de Bobo.

 

Des données sommes toutes peu étonnantes quand on voit qu'Orodara est à 530 m donc plus haute que Bobo, et que Banfora est autour de 300 m donc plus bas même que Ouaga ! Entre Banfora et Ouaga, là on peut dire que la différence thermique est vraiment uniquement portée par la latitude tandis que Bobo et Orodara sont aussi favorisées par une altitude plus élevée, ce qui, cela va sans dire, optimise aussi l'aération et améliore aussi le ressenti (j'ai remarqué que Bobo était souvent plus venteuse que Ouaga lors de mes quelques séjours).

 

Prenons maintenant Kayes, qui est située à... 50 m d'altitude. Pas du tout étonnant, de ce fait, qu'elle soit l'une des villes les plus caniculaires du Mali (voir du Sahel à cette latitude), car avec 300 m de différence avec Bamako et Ouaga entre autres, on a 2°C de plus toutes saisons confondues, donc en y ajoutant la différence de latitude, on a forcément des pics de chaleur encore plus extrêmes en période caniculaire et une aération sans doute moindre...

 

Pour aller plus à l'ouest, à Kédougou au Sénégal, cette ville a beau être a la même latitude que Ouagadougou et Bamako, bien arrosée (1 250 mm annuels) elle est légèrement plus chaude, car elle aussi, a plus basse altitude, que les deux autres villes (150 m).

 

Après peut-être que le rôle de l'altitude n'est pas aussi important que je ne le pense, mais ça me paraît somme toute logique, surtout lorsque la différence excède 200 m, que ça pèse dans la balance.

 

  • J'aime 2
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
Il y a 3 heures, Youri a dit :

Après peut-être que le rôle de l'altitude n'est pas aussi important que je ne le pense

Si, justement, il est très important, et tu penses bien. ;)

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonjour à tous !

 

Suite et fin des relevés de juillet et bilan...

 

27/07: 22.5°C / 27.6°C  PP: 7.2 mm

28/07: 22.7°C / 31.9°C  PP: 17.6 mm

29/07: 23.0°C / 30.3°C

30/07: 23.2°C / 32.5°C

31/07: 21.6°C / 28.0°C  PP: 17.8 mm

 

Bilan du mois de juillet 2021:

 

Tnm: 23.5°C (pour une norme de 23.6°C donc -0.1°C d'anomalie)

Txm: 32.3°C (pour une norme de 32.6°C donc -0.3°C d'anomalie)

 

Tm: 27.4°C (pour une norme de 27.7°C donc -0.3°C d'anomalie)

 

Précipitations: 200 mm (pour une norme de 220 mm)

 

Vous l'aurez donc bien compris, nous avons ici un mois de juillet typique, pile dans les normales. Au niveau des précipitations, je me base sur la fiche de @mottoth mais sachant que Ouaga et Ziniaré ont tout de même une petite différence en terme de pluviométrie annuelle (à mon avis une cinquantaine de millimètres) donc je considère que 20 mm de déficit sont négligeables, d'autant plus que le nombre de jours de pluie est conforme à la normale (12 jours, ayant tous totalisé plus de 1 mm, pour une moyenne de 12.6 jours).

 

Malgré tout, la perception par les paysans et par tout ceux qui voient surtout le côté agronomique, est fortement impactée par les dix jours de coupure entre fin juin et début juillet, et vont jusqu'à parler de "faux départ" pour parler de la période mai - juin qui fut bien arrosée, en raison de la poche de sécheresse accompagnée de températures élevées qui a suivi avant le retour des pluies, et qui a poussé certains agriculteurs à recommencer leurs semis.

 

Paradoxalement, la végétation naturelle, elle, ne s'est jamais aussi bien portée, la verdure est omniprésente et assez en avance, d'ailleurs mon allergie aux graminée a démarré avec près de 3 semaines d'avance cette année. Donc j'ai plutôt tendance à considérer cette saison comme excellente pour le moment. Mais, comme d'habitude, on scrutera la fin de saison pour pouvoir tirer un vrai bilan. Car si septembre se montre plus sec que la normale, c'est sûr que couplé aux retards de semis dus à la (seule et unique) poche de sécheresse, certains risquent de mal récolter.

 

--

 

Passons à août:

 

01/08: 22.7°C / 30.0°C

02/08: 23.2°C / 31.7°C

03/08: 25.4°C / 34.7°C

04/08: 21.5°C / 29.3°C  PP: 45.0 mm

05/08: 23.0°C / 29.4°C

06/08: 22.8°C / 31.8°C  PP: 6.0 mm

07/08: 21.0°C / 31.8°C  PP: 38.8 mm

08/08: 21.6°C / 32.7°C  PP: 0.2 mm

09/08: 24.6°C / 33.0°C

10/08: 23.6°C / 33.3°C  PP: 22.0 mm

11/08: 21.4°C / 27.3°C  PP: 7.2 mm

12/08: 23.1°C / 30.9°C

  • J'aime 5
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

Pourquoi tu t'es « marré » vis-à-vis de mon dernier message, Youri ? (pas compris...)

Link to post
Share on other sites

Il y a 4 heures, dann17 a dit :

Pourquoi tu t'es « marré » vis-à-vis de mon dernier message, Youri ? (pas compris...)

 

Non, c'est la façon de répondre en reprenant mon "pas si important que je ne le pense" pour répondre "tu penses bien" qui m'avait fait sourire sur le coup 🙂 sinon rien de méchant, il n'y a pas grand chose à comprendre donc c'est normal que tu n'aies pas compris du coup. 😄

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Bonjour à tous !

 

13/08: 23.7°C / 31.2°C

14/08: 20.9°C / 25.9°C  PP: 42.2 mm

15/08: 22.6°C / 31.0°C

16/08: 23.3°C / 29.6°C

17/08: 21.8°C / 29.6°C  PP: 18.8 mm

18/08: 22.3°C / 29.5°C

19/08: 20.6°C / 30.3°C  PP: 4.4 mm

20/08: 22.8°C / 35.4°C

21/08: 23.5°C / 30.1°C

22/08: 22.1°C / 30.5°C  PP: 12.8 mm

23/08: 23.2°C / 34.6°C

24/08: 26.1°C / 36.1°C

25/08: 23.6°C / 32.1°C

26/08: 22.3°C / 31.8°C  PP: 9.4 mm

27/08: 22.6°C / 32.8°C

28/08: 24.5°C / 32.8°C  PP: 1.8 mm

29/08: 21.1°C / 28.8°C  PP: 14 mm

30/08: 23.7°C / 31.7°C

31/08: 23.0°C / 32.2°C

 

A suivre d'ici quelques temps le bilan du mois d'août !

  • J'aime 1
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubenas en Ardèche méridionale

désolé @Youri, je n'avais pas vu ton message.

effectivement ça semble tout à fait logique que les différences de températures soient causées, entre autres, par l'altitude. 

et c'est vrai que quand on se promène dans cette région on a l'impression d'une vaste plaine...

entre Bamako et Kayes, en avril/mai la différence est notable avec parfois 3 ou 4° d'écart en journée, 250m d'altitude en moins doit jouer c'est certain. 

Link to post
Share on other sites

@boubou07c'est sûr ! D'ailleurs, Kayes n'est pas une ville ou j'aimerais séjourner pendant la période de canicule... Déjà que sur Ouaga c'est difficile à supporter, alors à Kayes bon... D'autant plus si le vent est encore plus discret (car la ville semble aussi plus abritée par des hauteurs environnantes).

Comme j'en parle presque chaque année à partir de mars / avril, le vent et l'humidité sont extrêmement importants dans le ressentis final... Tant que l'Harmattan souffle avec vigueur, même si son souffle est brûlant, on en tire un très bon parti, car avec l'évaporation instantanée de la sueur, on sent la chaleur de l'air sur la peau mais on n'étouffe pas, personnellement ça me donne juste un peu sommeil surtout dans l'après-midi. Et si l'on reste dans un endroit peu aéré on transpire abondamment mais en sortant dehors, au vent, on a l'impression temporaire d'un souffle d'air frais (malgré qu'il soit à plus de 40°C) qui permet de se sentir bien mieux, là encore grâce au refroidissement de la peau induit par l'évaporation rapide de toute cette sueur.

 

Mais dès que ce vent se fait plus discret, voire absent, place au ventilateurs électriques quand il y en a, ou sinon, à la ventilation à la main, avec le bon vieux éventail. Sinon là ça devient vite dur à supporter.

Mais le summum est atteint quand la mousson remplace l'Harmattan et que l'air devient humide. Si les matins sont déjà très chauds, ils sont rendus supportables par un (souvent vigoureux) vent de sud-ouest, auquel on peut s'exposer pour se protéger, au moins jusqu'à 11h, heure à laquelle le vent faiblit drastiquement. Jusque là on sent que la sueur est abondante, mais elle arrive encore à s'évaporer sous l'action de ce vent, même si on voit déjà que c'est beaucoup moins efficace, la moindre parcelle du corps moins aérée dégouline littéralement. C'est la période ou les gens qui aiment se sentir toujours "propres et secs" ne peuvent pas "survivre" ici sans climatisation, et s'ils sont forcés de le faire (coupure de courant...) abandonnent souvent fierté, raison et dignité ( j'exagère à peine ;) :D ).

Et le clou du spectacle, c'est quand le vent tombe carrément, mais que l'air reste tout aussi chaud et humide. Là, la santé en prend vraiment un coup, car sans ventilation artificielle, il n'y a presque aucun moyen de se rafraîchir et c'est là que irritabilité, impatience, perte d'efficacité interviennent, y compris dans mon cas.

 

Alors j'imagine que des coins comme Kayes, avec une période chaude encore bien pire qu'à Ouaga, avec en plus moins d'aération, doivent être vraiment très, très éprouvants.

A la rigueur, les villes du Sahel vraiment profond, comme Gao ou Tombouctou, bien qu'atteignant de plus hauts sommets thermiques, ne sont peut-être pas si pires, vu qu'elles restent sous l'influence de l'Harmattan plus longtemps ce qui doit les rendre moins lourdes, même si plus chaudes, dans un premier temps. Mais en contrepartie, leur saison pluvieuse est, elle aussi, nettement plus chaude et lourde (car la mousson y est moins efficace) donc du coup difficile aussi de trouver du répit... leur saison la plus appréciable reste la période novembre-mars avec bien sûr une préférence entre décembre et février où là, vraiment, on respire voire frissonne, surtout la nuit et au petit matin, et où l'air reste tiède en journée sans plus... Malgré des températures pouvant quand même dépasser 30°C par moments, tous ceux ici qui ont goûté à l'Harmattan, je pense, s'accorderont avec moi pour dire que le ressenti est parfois trompeur, plus frais que ce que le thermomètre laisse présager, un 30°C voire 35°C paraissant alors parfaitement agréables avec le vent, et les 15°C matinaux semblent quand à eux proprement glacials, surtout si l'on est amené à se laver dehors ou à faire toute activité impliquant un contact avec de l'eau...

  • J'aime 4
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Bilan du mois d'août 2021:

 

Tnm: 22.8°C (pour une norme de 23.1°C donc -0.3°C d'anomalie)

Txm: 31.3°C (pour une norme de 31.6°C donc -0.3°C d'anomalie)

 

Tm: 26.4°C (pour une norme de 26.7°C donc -0.3°C d'anomalie)

 

Précipitations:  221 mm en 13 jours > 0.1 mm et 12 jours > 1.0 mm(pour une norme de 235 mm en 17 jours > 0.1 mm et 14 jours > 1.0 mm)

 

Ce qui nous fait donc un mois d'août incroyablement... normal :) avec peut-être un jour ou deux de pluie manquant.

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

 

01/09: 23.5°C / 34.5°C

02/09: 23.0°C / 30.2°C

03/09: 23.5°C / 32.2°C

04/09: 24.2°C / 33.1°C

05/09: 21.5°C / 31.7°C  PP: 27.2 mm

06/09: 21.8°C / 34.1°C  PP: 0.2 mm

07/09: 23.5°C / 35.6°C  PP: 1.0 mm

08/09: 22.0°C / 31.8°C  PP: 8.4 mm

09/09: 22.1°C / 30.5°C  PP: 1.0 mm

10/09: 23.6°C / 32.9°C

11/09: 25.0°C / 32.6°C

12/09: 21.4°C / 28.3°C  PP: 0.8 mm

13/09: 22.6°C / 35.3°C

14/09: 20.2°C / 31.7°C  PP: 18.8 mm

 

Pour le moment, le mois ne s'annonce pas trop mal, quoique l'année dernière la première quinzaine a été nettement plus arrosée que ça. D'après les prévisions de GFS le spectre d'un mois de septembre trop sec semble écarté car la mousson semble devoir maintenir une influence efficace pour les deux prochaines semaines au moins. Mais normalement c'est justement à partir de la deuxième quinzaine de septembre que les pluies commencent à se raréfier, donc il aurait mieux valu qu'on ait plus d'eau avant... Les pluies à venir risquent à présent d'être moins régulières et moins bien distribuées géographiquement.

 

Mais le maintien d'une bonne pluviométrie n'est pas non plus à écarter. C'est ce que GFS semble promettre mais on le prendra avec des pincettes, car si par ici on peut s'y fier pour mesurer le POTENTIEL pluvieux, il n'est plus à démontrer qu'il n'en est rien pour les quantités et le nombres d'épisodes...

  • J'aime 3
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonjour à tous !

 

Une deuxième quinzaine de septembre au final plutôt (très) sèche, ce qui, à moins d'un épisode pluvieux très conséquent aujourd'hui ou demain (ce n'est pas à écarter car une onde d'est, peut-être la dernière de la saison à notre latitude, est prévue passer à partir de cette nuit et la journée de demain) nous fera un mois bien plus sec que la normale ici à Ziniaré.

Pour l'instant, à l'avant dernier jour du mois, nous totalisons 69 mm de pluie. L'effet de compensation que nous pressentions (début de saison en fanfare = fin de saison en berne) n'a jamais autant menacé de s'avérer (une nouvelle fois) vrai, toute superstition écartée ;).

J'avoue cependant que je préfèrerais me tromper, ce qui est toujours possible car les deux semaines qui vont suivre peuvent encore nous réserver quelques petites surprises avant la véritable fin des haricots.

Quelle que soit la suite, même s'il se mettait à pleuvoir des lacs dans les prochains jours, rien ne pourra effacer la longue série de journée sèches que nous venons de vivre.

 

15/09: 23.6°C / 33.2°C

16/09: 24.9°C / 34.0°C

17/09: 24.7°C / 35.5°C

18/09: 24.6°C / 37.0°C

19/09: 24.1°C / 36.2°C

20/09: 25.2°C / 35.5°C

21/09: 23.9°C / 34.4°C

22/09: 21.5°C / 34.1°C  PP: 6.6 mm

23/09: 23.7°C / 34.9°C

24/09: 23.1°C / 35.3°C  PP: 5.2 mm

25/09: 23.8°C / 34.9°C

26/09: 24.0°C / 38.2°C

27/09: 23.7°C / 35.9°C

28/09: 23.0°C / 36.8°C

 

 

  • J'aime 1
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

 

29/09: 22.4°C / 37.7°C

30/09: 22.3°C / 30.8°C  PP: 18.0 mm

 

--

 

Bilan du mois de septembre 2021:

 

Tnm: 23.2°C au lieu d'une moyenne de 23.3°C (-0.1°C d'anomalie)

Txm: 33.9°C au lieu d'une moyenne de 32.8°C (+1.1°C d'anomalie)

 

Tm: 27.8°C au lieu d'une moyenne de 27.6°C (+0.2°C d'anomalie)

 

Précipitations: 87 mm en 10 jours >0.1 mm et 9 jours >1.0 mm au lieu de 150 mm en respectivement 12 et 10 jours.

On a un net déséquilibre entre la première quinzaine qui à elle seule compte 7 jours avec pluie et la dernière qui n'en compte que 3.

 

Un mois donc un peu plus chaud et surtout beaucoup plus sec que la normale. Ce sont surtout les journées ensoleillées sur un sol moins humide que la normale en deuxième partie de mois qui ont donné ce coup de booster sur les maximales.

 

Pour le moment ce début octobre est du même acabit. Si GFS donne quelques espoirs pour un ou deux derniers arrosages, on voit bien que la fin est très proche. Le cumul annuel ne se portera en tout cas pas mal du tout, mais c'est surtout grâce au début de saison bien arrosé !

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonjour à tous !

 

Me voici pour le relevé de la première quinzaine d'octobre. Un mois pour le moment bien sec sur Ziniaré, en tous cas plus sec qu'à l'aéroport de Ouaga qui a un peu plus de chance que nous avec les dernières averses.

Bien évidemment, il n'y a rien d'anormal à ce que le mois d'octobre soit sec, mais on en aurait espéré un peu plus vu le triste bilan du mois de septembre par ici... et les deux dernières années nous avaient mieux gâté en fin de saison qu'en début ! Cette année en revanche c'est tout le contraire.

 

Avant de véritablement sonner le glas de la saison des pluies, on attendra tout de même la fin du mois et on surveillera tout particulièrement la semaine à venir, car une onde tropicale traverse l'Afrique d'est en ouest et GFS est formel sur le fait qu'à son approche, le front inter-tropical sera de nouveau repoussé bien au nord, hors des frontières, pendant au moins trois à quatre jours (à affiner) dès lundi et qu'un regain du potentiel pluvieux est très probable.

Comme d'habitude, on ne peut rien prévoir sur ce qu'on aura exactement à un endroit et un moment donné, mais il est fort probable qu'on assiste la semaine prochaine à une (ultime?) vague pluvio-orageuse. Les quantités seront à coup sûr très variables d'un endroit à un autre, bien entendu...

 

Revenons au présent. Depuis plusieurs jours, le front inter-tropical louvoie au nord du pays, nous avons de nouveau ce que j'appelle le traditionnel combat des Titans entre la mousson et l'Harmattan, avec des matinées aérées et humides (même si très ensoleillées) et des après-midi torrides et nettement plus secs (le point de rosée est descendu ponctuellement jusqu'à 12°C, preuve que nous avons très brièvement goûté aux premières saveurs d'un semblant d'Harmattan). Chaque jour il y a des formations cumuliformes, des averses localisées (pour l'instant on en voit tous les jours depuis plus d'une semaine mais pas une seule ne nous a concerné directement).

Si vous vous rappelez bien, l'année dernière, cette transition a été très brève, de l'ordre d'une toute petite semaine, alors que cette année elle semble devoir se prolonger, vu qu'elle a démarré beaucoup plus tôt... d'autant plus avec l'onde tropicale qui se rapproche à grand pas cette transition devrait s'arrêter net pour donner de nouveau un franc avantage à la mousson la semaine prochaine.

 

Allez, c'est parti pour le relevé...

 

01/10: 22.0°C / 35.2°C  PP: 1.2 mm

02/10: 23.6°C / 36.1°C

03/10: 25.1°C / 38.2°C

04/10: 23.9°C / 37.2°C

05/10: 23.3°C / 38.7°C  PP: 10.0 mm

06/10: 24.6°C / 39.4°C (Ouaga 37.2°C)

07/10: 25.3°C / 38.7°C

08/10: 25.7°C / 38.8°C

09/10: 25.4°C / 38.0°C

10/10: 24.9°C / 38.5°C

11/10: 25.2°C / 39.0°C

12/10: 25.7°C / 40.5°C (Ouaga 38.1°C)

13/10: 26.0°C / 40.7°C (Ouaga 38.7°C)

14/10: 23.5°C / 38.4°C

15/10: 25.1°C / 38.1°C

 

Il est à noter que j'ai dépassé deux fois la barre des 40°C, ce qui est plutôt inhabituel en octobre (la première fois, en fait), on flirte souvent avec mais sans jamais l'atteindre normalement. Cependant l'aéroport de Ouaga n'a pas eu de telles valeurs donc je me dois d'être réservé, il est possible qu'il y ait eu une petite surchauffe, par l'angle d'incidence du soleil sur l'abri en fin d'après-midi couplé à un vent quasi-nul.

Cependant je ne peux pas non plus en être certain, car le 12 il y a eu des traces de pluies à l'aéroport alors qu'il y avait toujours plein soleil ici. Des petites différences de nébulosité et d'humidité résiduelle du sol peuvent parfois bien influencer les maximales...

Edited by Youri
  • J'aime 4
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

 

Ceci devrait être mon dernier relevé avec ma station personnelle à Ziniaré, car je viens de la démonter: le temps est venu pour moi de "bouger": je quitte Ziniaré dans les prochaines semaines, probablement définitivement, pour d'autres horizons. Il y a longtemps que ce départ "mûrissait" dans ma tête et quelques mois de préparation étaient cependant nécessaires avant de le concrétiser. Cela ne m'empêchera normalement pas de continuer à commenter le temps qu'il fait dans la région, mais tout chiffre émanera désormais des informations de la station Ouaga-Aéroport.

Je reste cependant en Afrique, peut-être même au Burkina, pour le moment j'ai peu de visibilité sur l'avenir, mais dès que je serai à nouveau dans un lieu fixe qui le permet, soyez sûr que je reprendrai les relevés et je créerai un autre sujet sur le lieu en question :). Où que j'aille, ma station me suivra dans la mesure du possible, et même si pour une raison ou pour une autre (zone reculée sans connexion par exemple) je ne peux pas faire de relevés réguliers sur Infoclimat, je m'arrangerai pour les consigner quelque part. En tous cas, ma passion, elle, est plus vivante que jamais !!!

 

16/10: 24.2°C / 38.8°C

17/10: 25.0°C / 39.8°C

18/10: 23.5°C / 33.4°C  PP: 2.3 mm

19/10: 23.7°C / 34.5°C

20/10: 24.2°C / 36.6°C

21/10: 25.5°C / 39.7°C

22/10: 22.8°C / 38.5°C

 

-----------------------

 

J'ai au compteur un total de 746 mm pour cette année 2021, encore provisoire, mais même s'il est encore prévu un ou deux derniers risques de pluies, je pense qu'à une cinquantaine de millimètre près, nous ne somme plus loin d'un chiffre définitif et l'année peut être considérée comme normalement arrosée, bien qu'il y ait eu une assez mauvaise répartition dans le temps, surtout en cette fin de saison...

 

 

Edited by Youri
  • Merci 12
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Jean-des-Bois, dans l'Orne, à 500 mètres de la Manche et 4 km du Calvados.

Merci de tes interventions qui nous plongent dans ces contrées lointaines si loin de notre train train quotidien. 

J'espère que ton déménagement n'est pas lié à la situation géopolitique du pays. 

En tout cas, quel que soit le lieu où tu atterrirras, je te souhaite une bonne intégration. Et j'attendrai, avec la même impatience, des nouvelles du Burkina. 

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
il y a 5 minutes, GD61 a dit :

J'espère que ton déménagement n'est pas lié à la situation géopolitique du pays. 

Salut Youri !

Je me joins à GD61 pour te remercier pour ton suivi très intéressant.

Mais je pense au contraire - et tu nous le diras si tu le souhaites - que ton départ résulte malheureusement bel et bien de la situation géopolitique assez désastreuse qui règne notamment au nord du pays, et dont on entend parler de temps en temps aux informations.

J'en conclus donc que tu vas sans doute te retirer un peu plus au sud (comme vers Bobo-Dioulasso).

En tout cas, hâte de lire de nouveau tes récits !

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour Youri,

Comme mes camarades Icéens, merci pour ton suivi si intéressant. 

Reviens-nous vite et en sécurité avant tout...

Edited by PAPY BOYINGTON
  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

Merci Youri pour le suivi de ces dernières années, avec un témoignage précieux sur le déroulé des saisons dans ce climat si éloigné du notre qu'il est difficile de se faire une bonne idées des types de temps qui se succèdent en regardant juste quelques statistiques.

Je pense moi aussi à la situation géopolitique de la région, cela doit être dur d'abandonner les locaux à leur sort avec un avenir aussi incertain.

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous et merci pour vos messages. 

La situation sécuritaire, qui évolue certes défavorablement au fil du temps, ne s'est heureusement pas dégradée de façon sensible dans la région où je me trouve. Cela dit il est bien évident que cela pourrait arriver à tout moment vu la "situation géopolitique" comme vous le dites ! 

Si cela peut vous rassurer, je ne suis pas "poussé vers la sortie" par les événements, mais c'est plutôt une décision personnelle éclairée et mûrement réfléchie, préparée depuis plus d'un an à vrai dire, et ce pour toutes sortes de raisons, avant tout personnelles, et aussi professionnelles si l'on peut dire... à commencer par une envie forte de me recentrer, d'utiliser mes 9 années d'expérience afin de monter un projet qui est plus en adéquation avec mes propres aspirations et aussi avec ce qui me semble prioritaire, avec un fonctionnement qui "colle mieux" avec ma perception de la réalité du terrain.

Le vie que je vis actuellement, bien qu'enrichissante sur le plan aussi bien humain que moral et culturel, est en revanche difficilement tenable sur le long terme pour des raisons que je n'évoquerai pas ici.

La principale chose à retenir est qu'à la base, j'avais prévu de passer un an au Burkina, mais finalement ça fait 9 ans, et ce qui devait être un simple séjour humanitaire est finalement devenu un tiers de ma vie. Bien sûr tout cela c'est moi qui l'ai choisi et je ne le regrette pas une seule picoseconde. Cependant poursuivre ma vie ici ne pourra pas se faire éternellement dans ces mêmes conditions sans quelques changements, et ces changement, c'est l'heure pour moi de les concrétiser 🙂.

Mais, @mottoth il est hors de question pour nous d' "abandonner les locaux à leur sort" car il y a bien entendu une relève. Le projet existant se poursuit mais avec de nouvelles têtes si l'on peut dire. Et si j'ai l'opportunité de m'installer dans une autre région du Burkina (comment l'as-tu deviné @dann17, la région de Bobo est effectivement celle que je vise en premier lieu 😀 même si, malheureusement la situation sécuritaire y est, à l'heure actuelle, tout aussi incertaine) j'aurai aussi la possibilité de poursuivre d'une manière ou d'une autre ma contribution à la bonne marche de la structure, au moins à l'occasion de visites occasionnelles! 

 

Pour revenir dans le sujet de la météo, j'ai profité du démontage de ma station pour la désosser et la nettoyer en profondeur car il est incroyable de constater la vitesse à laquelle les différents éléments se détériorent vite ici.

L'accumulation de poussière et de sable fin dans l'auget du pluviomètre fut mon premier constat (jusque là c'est plutôt normal).

Le grippage total de l'axe de l'anémo en fut un autre déjà plus surprenant après seulement huit mois de fonctionnement (il lui fallait vraiment une bonne brise pour démarrer, et en plus on voyait clairement dans sa façon de tourner par à coups que quelque chose n'allait plus...)

L'accumulation de toiles d'araignées et même de cocons avec jeunes araignées vivantes dans l'abri intégré de la sonde thermo-hygro (bon ça c'est la nature, mais quand même, sur un mat en haut du toit 😀)...

Mais le plus triste est la fragilisation considérable du plastique du corps même de l'ensemble de capteurs intégré... Après seulement huit mois de fonctionnement. C'est même à se demander si au prochain démontage tout ne partira pas en poussière !! 

Et c'est la qu'on voit clairement la différence de gamme entre mon ancienne station et cette "nouvelle" qui a finalement bien plus vieilli en 8 mois que l'ancienne en 5 ans ! 

 

 

  • J'aime 3
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous ! 

 

Nous en sommes toujours au combat mousson - harmattan. Cette phase semble se prolonger au-delà de que nous avons l'habitude de voir en fin de saison. Pour preuve, hier une averse "surprise", très localisée, nous a concerné en milieu d'après-midi. Bon ce n'était pas grand chose, je l'estime d'à peine 1 mm, et bien sûr cela n'a fait qu'aggraver la lourdeur et la chaleur moite pour le reste de la journée.

 

Je pense que cette fois c'est vraiment la fin, l'Harmattan étant prévu envahir "pour de bon" le centre du pays, dès aujourd'hui ou au plus tard demain.

 

Quant à moi, il me reste un peu plus d'une semaine de temps, je vais peut-être en profiter pour faire quelques dernières photos ! 

  • Merci 6
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...