Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

tudgur

Médias, exagération, désinformations sur la météo

Recommended Posts

Posted

Location : Loudun (86)

J'aime bien l'expression, 2 points, ouvrez les guillemets :

"il tombera l'équivalent de 2 semaines de pluie"... ou 2 mois de pluie..., c'est selon, au choix. Pourquoi pas aussi l'équivalent de 2h ?

C'est bien beau tout ça, mais quelles semaines de quels mois, et quels mois de quelles années ?

Quelle est donc la référence quand les météorologistes ou présentateurs météo disent cela ?

Et si, je dis bien si, ces références étaient des semaines ou des mois où il n'aurait pas plu...?

Alors s'ils parlent de moyenne, il faudrait alors préciser aussi des moyennes de quels mois, car un mois de juin n'est pas pareil qu'un mois de décembre... et un mois de décembre d'une année ne sera pas pareil qu'un décembre de l'année passée ou d'après.

Ce serait quand-même mieux de dire : il tombera (ou il est tombé) l'équivalent des 15 premiers jours de juin dernier (par ex.) ; là, au moins, on a une référence. Encore faudra-t-il à cette condition-là ajouter de quel lieu... parce qu'il n'aura sans doute pas plu pareil dans tous les endroits. Et ainsi de suite...

(C'est pour rire) tongue.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon on peut juste dire qu'il tombera tant et tant de mm et comparer au cumul mensuel moyen mais je pense pas qu'il y ai encore beaucoup de journalistes qui sachent -ou veulent savoir- comment on mesure la pluie en fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Vincennes (94)

J'aime bien l'expression, 2 points, ouvrez les guillemets :

"il tombera l'équivalent de 2 semaines de pluie"... ou 2 mois de pluie..., c'est selon, au choix. Pourquoi pas aussi l'équivalent de 2h ?

C'est bien beau tout ça, mais quelles semaines de quels mois, et quels mois de quelles années ?

Quelle est donc la référence quand les météorologistes ou présentateurs météo disent cela ?

C'est nous (Unité Medias de MF) qui leur fournissons ces données, c'est toujours en jours de pluie du mois courant, calculés par rapport à la normale du mois. Si la normale est de 60mm et qu'il tombe 120mm sur une station, on va leur dire qu'il est tombé l'équivalent de deux mois de pluie (du mois courant). Je suis d'accord que ce n'est pas hyper rigoureux si on précise pas tout cela. Ca donne quand même une idée un peu plus concrète, à défaut d'être précise, de la quantité de pluie tombée pour quelqu'un qui n'y connaît rien...

Quand la normale est très faible, type Méditerranée en été, on ne fournit pas cette donnée, qui n'est pas pertinente.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Loudun (86)

Merci pour ces précisions CFR flowers.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Asnelles/mer plages du Débarquement Pays du Bessin Calvados Normandie

C'est souvent sur CNN. Pfffff, grave quand même....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Mérignac (33) / originaire de Grabels (34)

Par contre le reportage de France 2 en ouverture de journal était plutôt bien fait, aucune allusion au terme "mini-tornade", et une rapide interview d'Emmanuel Wesolek de Keraunos. Une fois n'est pas coutume !?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse

Par contre le reportage de France 2 en ouverture de journal était plutôt bien fait, aucune allusion au terme "mini-tornade", et une rapide interview d'Emmanuel Wesolek de Keraunos. Une fois n'est pas coutume !?

Idem pour BFM ou le mot tornade était bien seul.

Par contre TF1 reste fidèle à sa réputation et Pernaud n'a pas pu s’empêcher de glisser le mot mini...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On critique les mini-tornades, mais ce vocabulaire de phénomène venteux/phénomène tourbillonnaire... ça ne veut rien dire. Désolé Keraunos, mais c'est un faux langage académique puisque c'est tout simplement un abus de langage qui n'existe pas ailleurs.

Que je sache on parle d'épisode de fortes précipitations et pas de phénomène précipitant biggrin.png

Le danger, c'est que phénomène dans un bulletin météo donne une dimension mystique/incomprise. A chaque fois que Keraunos prévoit des phénomènes tourbillonnaires, j'ai l'impression qu'ils ne savent pas eux même ce qu'ils prévoient... La météorologie ça ne consiste pas à dire on prévoit des phénomènes nuageux et précipitants. C'est quantifier les phénomènes bien définis : la pluie, le vent, les tourbillons, les orages, la pluie, la neige.

Et pour beaucoup de choses, ils utilisent des formes trop compliquées, du genre parler de structure supercellulaire à la place de supercellule... Cette recherche d'un langage académique est surtout maladroite, et l'effet est contre-productif.

Même si en soi, beaucoup ici vont aimer reprendre le langage de Kéraunos, puisqu'ils sont un peu une référence, et c'est là qu'on risque de voir à nouveau un abus de langage rentrer dans les discussions courantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons

On critique les mini-tornades, mais ce vocabulaire de phénomène venteux/phénomène tourbillonnaire... ça ne veut rien dire. Désolé Keraunos, mais c'est un faux langage académique puisque c'est tout simplement un abus de langage qui n'existe pas ailleurs.

Que je sache on parle d'épisode de fortes précipitations et pas de phénomène précipitant biggrin.png

Le danger, c'est que phénomène dans un bulletin météo donne une dimension mystique/incomprise. A chaque fois que Keraunos prévoit des phénomènes tourbillonnaires, j'ai l'impression qu'ils ne savent pas eux même ce qu'ils prévoient... La météorologie ça ne consiste pas à dire on prévoit des phénomènes nuageux et précipitants. C'est quantifier les phénomènes bien définis : la pluie, le vent, les tourbillons, les orages, la pluie, la neige.

Et pour beaucoup de choses, ils utilisent des formes trop compliquées, du genre parler de structure supercellulaire à la place de supercellule... Cette recherche d'un langage académique est surtout maladroite, et l'effet est contre-productif.

Même si en soi, beaucoup ici vont aimer reprendre le langage de Kéraunos, puisqu'ils sont un peu une référence, et c'est là qu'on risque de voir à nouveau un abus de langage rentrer dans les discussions courantes.

Tant que tous les cas ne sont pas clairement identifiés il faut dire quoi alors pour ne pas se faire incendier par les puristes?

Je me sens un peu visé aussi vu que j'ai employé moi-même le terme phénomènes tourbillonnaire dans le BQS .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St-Jean-de-Védas-La Fermaude (34) - 50m / Malbosc (07) - 480m en Cévennes Ardéchoises

J'ai également entendu le terme "mini tornade" aux infos de la radio RMC ce matin... Décidément! fear.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant que tous les cas ne sont pas clairement identifiés il faut dire quoi alors pour ne pas se faire incendier par les puristes?

Je me sens un peu visé aussi vu que j'ai employé moi-même le terme phénomènes tourbillonnaire dans le BQS .

Il n'y a pas à se sentir visé, il faut juste réaliser pourquoi c'est maladroit. Si la communauté le veut, l'expression passera, mais j'ai développé mon argumentation, et je connais un peu l'exercice de traduction académique : chaque mot a un sens. C'est d'ailleurs pour çà que la mini-tornade fait tant de débats. Parce que chaque mot a un sens. Et les mots fourre-tout sont mal vus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant que tous les cas ne sont pas clairement identifiés il faut dire quoi alors pour ne pas se faire incendier par les puristes?

Ce n'est pas du purisme, mais bien une recherche de neutralité.

Pour "phénomène venteux" (non identifié) on peut dire "un épisode/cas de vent fort/fortes rafales", "un coup de vent (sous orages)".

Pour "phénomène tourbillonnaire", c'est identifié, donc c'est "tornade". Il ne faut pas avoir peur, c'est la définition.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons

Ce n'est pas du purisme, mais bien une recherche de neutralité.

Pour "phénomène venteux" (non identifié) on peut dire "un épisode/cas de vent fort/fortes rafales", "un coup de vent (sous orages)".

Pour "phénomène tourbillonnaire", c'est identifié, donc c'est "tornade". Il ne faut pas avoir peur, c'est la définition.

Rectifié mon capitaine rolleyes.gif

http://www.infoclimat.fr/actualites/bqs/11889/bilan-m-ampeacutet-ampeacuteo-du-dimanche-20-octobre-2013.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lol, non mais je lance éventuellement le débat sachant que d'autres réemploieront ces expressions.

En tous, merci pour le travail des BQS default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

La rigueur du vocabulaire du météorologiste n'est pas non plus applicable et "exigeable" pour le grand-public. Si la mini-tornade n'existe pas et est une aberration pour le météorologiste, le terme existe pourtant clairement, est répandu et fait sens pour beaucoup de gens. Il n'a pas d'intérêt pour la météorologie parce que le concept qu'il désigne ne s'inscrit pas dans les théories qu'elle a développé, mais apparemment, le terme semble généreusement convenir pour les médias. A défaut de connaitre les codes culturels de la météo, les médias se sont appropriés la mini-tornade, qui quand bien même n'ayant pas de définition météorologique "reconnue", peut trouver une ou plusieurs définitions. La mini-tornade définit grosso modo un événement de vent violent destructeur localisé et éphémère : peu importante le flou qui l'entoure, cette définition suffit aux médias, qui se contentent généralement de faire une liste de dégâts et conséquences, et qui est à mille lieux de faire une analyse de la dynamique atmosphérique.

Crier haut et fort que les mini-tornades n'existent pas appartient à une vision fermée de la météorologie classique. Des milliers, des millions de personnes pourront dire que les mini-tornades existent et pourront même en donner une définition. Qui est alors mieux placé pour juger du bon terme à utiliser ?

En ce qui concerne le vocabulaire de Keraunos, je suis complètement d'accord pour dire qu'il désigne des concepts plus flous, des phénomènes plus larges, plus vagues. Ce n'est pas ce qui les rend pourtant moins légitimes : cette incertitude qui entoure les concepts désignés caractérise justement leur discours. S'ils préfèrent parler de "phénomènes tourbillonnaires" plutôt que de tornades, c'est bien parce qu'ils voient une différence de sens, et que l'un correspond mieux que l'autre.

La météorologie ne fait pas exception à l'évolution du langage, à la modification des mots et des sens qu'ils désignent. De la découverte des "bourrasques" jusqu'à ce qu'on appelle maintenant des "dépressions", des prédications aux prédictions puis prévisions, de l'incroyable ambigüité qu'il peut y avoir entre cyclones, dépressions, tempêtes, typhons et ouragans et qui révèle les différentes visions de mêmes choses, les exemples de variabilité du vocabulaire ne manquent pas !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je sais que le début de débat a tourné court dans le forum prévi (pas adapté pour ça) mais je pense qu'on peut tout de même soulever le "problème" actuel entre organismes météo et médias (et sans faire du MF bashing, d'ailleurs la com' de MF n'est pas la plus critiquable).

Je parle du pataquès médiatique auquel on a à présent droit lorsque le moindre signal météo apparaît à des échéances de plus en plus déraisonnables. On ne peut pas en vouloir aux médias, mais surtout aux organismes météo qui diffusent leurs infos sous forme de buzz et de messages alarmistes, en tête la Chaine Météo, météonews puis finalement tout le monde pour suivre le mouvement initié. Je parle même pas de la flambée qui s'allument à chaque fois sur les réseaux sociaux derrière. On arrive à des trucs de dingues comme vu sur Wikistrike ou sur facebook avec des 170km/h annoncés ect.

Or, quelques jours passent et la prévi est totalement différente. Qu'en reste t'il? une catastrophe en matière d'information du public. Avouons que cette fameuse tempête de Noël qui n'existera probablement pas (ok on doit encore rester prudent et la nuit du réveillon sera agitée mais je rappelle que météonews ou LCM ont parlé de 150km/h la nuit du 25 au 26...) va faire du dégât dans la sensibilisation du public qui ne verra là qu'un nouvel exemple du "ils se trompent tout le temps".

Ca avait déjà commencé l'année dernière sur un même signal tempêtueux, mais LCM était isolé. Au final, 70km/h sur les côtes de la Manche. Retour des buzz cet été, puis cet automne sur l'hiver froid à venir et voilà le ponpon sur ce signal tempêtueux balancé à J+7.

Depuis 2 jours, on a quand même eu droit à des titres comme "jusqu'à 144km/h dans le nord de la France le jour de noël" grâce notamment aux données vent auto des cartes MF ou LCM qui sont aussi un problème je trouve en terme de communication. LCM ou météonews, même en précisant que c'est à titre indicatif, n'ont pu s'empêcher de donner des valeurs de vent, totalement aberrant. En balançant cela, on a de grande chance de ne faire retenir aux gens que ces chiffres et rien d'autre. D'ailleurs on peut déjà sentir la glissade de LCM pour essayer de camoufler la non prévision du 25-26 en parlant des aéroports européens qui seront touchés par les vents forts en Ecosse, ANG, etc.

Suis-je le seul à y voir un réel problème d'informations? Ce n'est pas sérieux du tout et il sera de bon ton de se calmer en matière de com' et ne plus vouloir faire cette course à celui qui l'aura dit le premier. C'est une vraie dérive récente. Bien sûr qu'on se doit d'informer le public, dès J+7 pourquoi pas, mais pas de la façon qui a été faite sur ce coup-ci et qui sera sans doute encore amenée à se répéter prochainement. Le pire, c'est qu'une information sérieuse et mesurée, qui ne mentionnerait par exemple qu'un temps potentiellement agité, passerait comme contradictoire par rapport aux autres, je vous laisse imaginer le bazard informatif pour le grand public.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Vincennes (94)

C'est toute la problématique de la société actuelle qui est concentrée ici : pour exister, il faut faire du buzz. C'est d'autant plus vrai pour nos concurrents, qui du coup risquent un peu de nous entraîner sur ce terrain glissant sur lequel on ne peut pas se permettre de s'aventurer. Peut on vraiment leur en vouloir pour autant ? Les médias fonctionnant également au buzz, ça me semble inévitable, pour rogner notre position de leader historique.

Ca fait hélas un moment que j'ai l'impression que la qualité de l'information a sensiblement abandonné le terrain à ce qui fait du bruit médiatique, dans tous les domaines. Et tant pis pour les dommages collatéraux, dont nous pâtirons tous, dans le domaine de la météo... A MF, on est obligé d'être plus présents en com' (point positif !) au moins pour répondre et essayer de faire entendre notre voix au milieu de ce brouhaha, très souvent pour modérer ce qu'on lit ça ou là.

Je crois que le monde actuel est tellement riche/complexe, que finalement le grand public est, malheureusement, habitué à ce "bazard informatif", et qu'il doute logiquement de plus en plus des infos qu'il reçoit, trop nombreuses, et souvent trop "énormes" à coup de buzz, pour être vraiment exactes. Et le scepticisme croît, vis-à-vis de tout ou presque...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons

C'est toute la problématique de la société actuelle qui est concentrée ici : pour exister, il faut faire du buzz. C'est d'autant plus vrai pour nos concurrents, qui du coup risquent un peu de nous entraîner sur ce terrain glissant sur lequel on ne peut pas se permettre de s'aventurer. Peut on vraiment leur en vouloir pour autant ? Les médias fonctionnant également au buzz, ça me semble inévitable, pour rogner notre position de leader historique.

Ca fait hélas un moment que j'ai l'impression que la qualité de l'information a sensiblement abandonné le terrain à ce qui fait du bruit médiatique, dans tous les domaines. Et tant pis pour les dommages collatéraux, dont nous pâtirons tous, dans le domaine de la météo... A MF, on est obligé d'être plus présents en com' (point positif !) au moins pour répondre et essayer de faire entendre notre voix au milieu de ce brouhaha, très souvent pour modérer ce qu'on lit ça ou là.

Je crois que le monde actuel est tellement riche/complexe, que finalement le grand public est, malheureusement, habitué à ce "bazard informatif", et qu'il doute logiquement de plus en plus des infos qu'il reçoit, trop nombreuses, et souvent trop "énormes" à coup de buzz, pour être vraiment exactes. Et le scepticisme croît, vis-à-vis de tout ou presque...

Justement je crois que MF serait bien inspiré de ne pas participer à ce " bazard informatif", moi je dirai cette "folie médiatique", je suis persuadé qu'un jour ou l'autre cela se retournera contre ceux qui veulent faire du buzz et que MF en sortira grandi à condition de ne pas prendre la même voix , et justement se contenter d'être plus présent pour jouer la modération et remplir son rôle d'être responsable de la sécurité des biens et des personnes, que n'ont pas les organismes privés et qui les autorisent à faire du sensationnel à tout bout de champ.

En tous cas cela montre que même avec les progrès de la prévision numérique on ne pourra jamais se passer de "l'intelligence de l'homme" qui n'a pas vraiment briller dans cette affaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Triel sur Seine

Faudra vraiment me dire ou LCM a prevu des rafales à 150 km/h...

La critique est facile, encore faut'il qu'elle soit fondée

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse

Faudra vraiment me dire ou LCM a prevu des rafales à 150 km/h...

La critique est facile, encore faut'il qu'elle soit fondée

L'article n'est plus disponible depuis leur nouvelle version.

Je trouve un peu facile de donner des valeurs de ce type à J+7 ( ! ), et ensuite de retirer l'article lorsque l'on s’aperçoit que l'on fait erreur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...