Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Médias, exagération, désinformations sur la météo


Recommended Posts

  • Replies 2.9k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

https://www.lefigaro.fr/sciences/landes-une-lente-decrue-en-cours-a-la-faveur-d-un-samedi-sec-20210102             .....      

😏😔

Posted Images

Posted
Nîmes(30) - Lattes(34)
Il y a 1 heure, sassière a dit :

Quelqu'un sait comment ils nous calculent ces valeurs ?

La même critique de valeurs excessivement élevées leur avait été faite l'an dernier sur les réseaux sociaux. Ce a quoi ils avaient répondu qu'ils utilisaient leur propre méthode de calcul de l'humidex.

 

Vous imaginez une boite commerciale qui ré-adapte une formule mathématique réfléchie et ayant fait l'objet d'une publication scientifique (à la fin des années 1970), dans un simple but de faire plus de chiffre et de visibilité ? Et bien oui, LCM est dans ce domaine...

 

Bon, après moi j'ai ma petite idée sur leur méthode de calcul :

"Humidex La Chaine Météo" = Formule initiale +4

Et sans blaguer, ce 4 d'écart correspond plutôt bien à l'écart vis à vis du modèle Arome  ... 🤔aromehd-47-29-0.thumb.png.35a6da29ddd2687656b94556b21b215e.png

 

  • J'aime 1
  • Merci 3
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
il y a une heure, Cyclone30 a dit :

Bon, après moi j'ai ma petite idée sur leur méthode de calcul :

"Humidex La Chaine Météo" = Formule initiale +4

xD  La chaîne Météo, c'est l'équivalent de notre « Meteo Media », mais peut-être même en pire !

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Hennebont 56/ Caudan 56

Incroyable comment ils forcent, et beaucoup dans les commentaires ou tweet cité croient qu'il va faire 33 à Lilles par exemple.

 

Edited by sassière
Link to post
Share on other sites

Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

C'est un non évènement, leur faire écho c'est leur faire de la pub et augmenter leur audience !

Donc faites comme moi ignorez les !

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Le 05/06/2021 à 15:07, Damien49 a dit :

Quand les médias confondent température atmosphérique et température de surface du sol :

 

https://parismatch.be/actualites/environnement/489225/808c-un-nouveau-record-de-temperature-mondial-a-ete-franchi

 

J'ai interrogés des amis qui pensais que le record était de plus de 70°C t pensant qu'il fait souvent plus de 50°C au Maroc l'été. 

Les gens manquent de connaissances. Oui riek à voir entre le sol qui surchauffe et l'air à 2m. 

 

En attendant Anne-Claire Coudray confond tornade et mini-tornade (pour parler du clocher de l'église qui est tombé) ce qui est dommage car c'est une bonne journaliste pourtant.

Edited by Turquoise_ExNico41
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
Le 05/06/2021 à 09:07, Damien49 a dit :

Quand les médias confondent température atmosphérique et température de surface du sol :

 

https://parismatch.be/actualites/environnement/489225/808c-un-nouveau-record-de-temperature-mondial-a-ete-franchi

Je reprends la prose de cette Marie Demaret, l'auteur de cet article : 

« Vous pensiez que la vallée de la Mort en Californie et ses 54°C à l’ombre était l’endroit le plus chaud de la terre ? »

Ma'me Demaret s'est mal renseignée... en principe, quand on est journaliste et qu'on poste des articles, on se doit de s'assurer de l'exactitude de ses propos, surtout lorsque l'on ne connaît rien au sujet en question...

 

« Alors vous étiez bien loin du compte. En effet, quatre chercheurs viennent de révéler que le plus haut pic de température, jusque-là jamais égalé, avait été enregistré dans le désert de Lout, en Iran, et dans le désert de Sonora, au Mexique. On parle ici de 80,8 °C »

Ma'me Demaret fait la maline et croit détenir un scoop. C'est elle qui est bien loin du compte ! En effet, M'dame Demaret n'a évidemment pas bien compris la différence entre la température de surface et la température de l'air... et elle ne sait pas bien lire en anglais (l'article déposé ici par Thundik81).

Par ailleurs, si subtile et vive d'esprit, maniant la langue française avec une dextérité hors norme, notre auteur mêle un peu le lecteur avec la grammaire qu'elle emploie : « Quatre chercheurs viennent de révéler que le plus haut pic de température avait été de 80,8 °C ». Donc, nous, comme on est c..., on s'attend à ce que ces 80,8 °C ont été battus depuis... mais que nenni !

 

Et elle ne s'est pas arrêtée en si bon chemin, pensez-vous : « Le précédent record mondial enregistré en 2005 s’élevait à 70,7°C, on parle donc ici d’une augmentation thermique de 10°C supplémentaire. »

Eh oui, bande d'ignares, vous qui pensiez que le record mondial était de 54°C, il était en fait de 70,7 °C !  Et là, comme on vient de mesurer 80,8 °C, cela fait mathématiquement une « augmentation thermique » (oui, il faut rajouter ce terme « thermique », ça fait bien...) de 10 °C. Circulez, y a rien à voir !

Arf, là, je ne crois pas que M'dame Demaret se soit posé la question de savoir si les 80°C n'avaient pas déjà été atteints par le passé ailleurs, ou bien que la satellite ne l'avait pas « vu »... je poste à ce propos ce que les vrais auteurs de la vraie étude concernée (à savoir Zhao et al., 2021) ont précisé : « For this reason, we hypothesized that the record high temperature detected (in 2005) in the Lut Desert is likely underestimated ».  Et ils parlent d'une sous-estimation de 4 à 5 °C, en ajoutant que le satellite de l'époque ne pouvait pas « voir » de parcelles dont la surface était inférieure à 30 km² !  Bref, le satellite avait sans doute manqué beaucoup d'autres SST très élevées.

 

Et, bien évidemment, comme au catéchisme, il fallait bien que notre Marie nous rajoute : « Il est évident que le réchauffement climatique joue un rôle majeur (blablabla)... ».

 

9_9

 

Il y a 3 heures, Turquoise_ExNico41 a dit :

Oui riek à voir entre le sol qui surchauffe et l'air à 2m. 

Cela dit, précisons tout de même que la température de l'air à 2 mètres au-dessus du sol dépend souvent et beaucoup de la température du sol.

Edited by dann17
  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Posted
Pau, parfois Médan (78)

https://actu.orange.fr/france/d-ou-viennent-les-terribles-orages-qui-frappent-la-france-magic-CNT000001C2oID.html

 

Le dernier paragraphe est... particulier.

 

Citation

Des "petits" cyclones d'une dizaine de kilomètres de diamètre ont déjà été observés ces derniers jours à Toulouse, rapporte la Dépêche du Midi le 21 juin. Ces cyclones peuvent donner des vents violents, voire des tornades particulièrement destructrices.

 

  • J'aime 1
  • Haha 6
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols
il y a 14 minutes, yellowstone a dit :

Des "petits" cyclones d'une dizaine de kilomètres de diamètre ont déjà été observés ces derniers jours à Toulouse, rapporte la Dépêche du Midi le 21 juin

La vache, j y était et j ai raté ça! C est une première en plus mince ! 

 

En même temps, ça fait quelques temps qu à chaque fois que je vide mon évier j ai un petit cyclone, je me disais bien que ça finirai par arriver un jour 🤪

 

  • Haha 7
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)

Un petit florilège chez LCI :

 

" Les violents orages en série révèlent-ils une défaillance du système de vigilance ? "

--> Bien qu'aucun système ne soit parfait et que ça ne soit pas possible de tout le temps viser juste avec les vigilances, encore un message qui pour moi ne va pas aider les gens à faire confiance aux vigilances de MF (qui je trouve à globalement bien géré en grande partie les épisodes orageux depuis jeudi dernier) et j'ai toujours l'impression que ça vise à dégommer l'institution en y cherchant la petite bébête pour taper sur MF...

 

Le pire du pire chez LCI toujours pour parler des supercellules :

 

" Ces orages extrêmement violents, souvent statiques qui ne durent que quelques minutes, ne sont pas du tout habituels en France ".

 

--> C'est un peu tout l'inverse, puisqu'ils ne sont pas statiques mais avance souvent plus ou moins rapide dans le flux général, en déviant, tout en durant " parfois " plusieurs heures et parcourant pas mal de bornes, tout en étant pas du tout si inhabituels que ça en France depuis belle lurette.

Je pige pas... il y a pourtant de bonnes sources d'informations à ce sujet sur le net et ça ne fait pas l'effort de bien se renseigner en apportant la bonne information.

 

Il y a aussi un autre article d'explications d'Evelyne Dhéliat sur les violents orages qui est en grande partie à revoir...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Il y a 13 heures, yellowstone a dit :

Des "petits" cyclones

 

Il y a 3 heures, DoubleKnacki a dit :

Ces orages extrêmement violents, souvent statiques qui ne durent que quelques minutes

 

Il y a 3 heures, DoubleKnacki a dit :

pas du tout habituels en France

 

je sens que d'ici pas longtemps le minicyclone va faire une entrée fracassante dans le microcosme médiatique! :ph34r:

 

EDIT.

Un article du Courrier Picard sur les records de précipitations en Picardie.

 

https://www.courrier-picard.fr/id205553/article/2021-06-22/les-records-de-precipitation-en-picardie

 

"Beauvais a été noyé sous des pluies diluviennes ce lundi soir. D’autres zones de Picardie ont également été fortement arrosées.

Mais on reste en deça des records enregistrés par les stations météo sur 24 heures.

Certains épisodes avaient dépassé les 100 millimètres...

Voici les records de précipitation relevés en 24 heures par quelques stations météo de la région (en mm de pluie).
A titre de comparaison, cette semaine, il est tombé entre 45 et 50 mm de pluie de lundi 14h à mardi 14h à Beauvais et Saint-Quentin.

 

bovey.png.7e0da5a7d2e6de95a5bb366474f98721.png

 

Encore un "journaliste" qui a fait l'effort de s'informer:

 

capture2pngbb4c237fea7e4836ac3e3c369df57

 

 

Edited by Babarskaja
pinceaux emmêlés puis démêlés
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 14 heures, yellowstone a dit :

On touche le fond si le terme technique de "mésocyclone" est transcris dans les média par "petit cyclone" ou "mini-cyclone".  J'aimerais savoir si c'est le journaliste qui a voulu traduire un article spécialisé en terme grand public et s'est trompé ou si c'est le "responsable météo" cité dans l'article qui a sorti cette ânerie, vu le niveau des services météo de BFM, ça ne me surprendrait même pas ...

 

Edited by Swiftie62
  • J'aime 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)
Il y a 1 heure, Swiftie62 a dit :

On touche le fond si le terme technique de "mésocyclone" est transcris dans les média par "petit cyclone" ou "mini-cyclone".  J'aimerais savoir si c'est le journaliste qui a voulu traduire un article spécialisé en terme grand public et s'est trompé ou si c'est le "responsable météo" cité dans l'article qui a sorti cette ânerie, vu le niveau des services météo de BFM, ça ne me surprendrait même pas ...

 

 

En plus de ça, c'est que c'est obligatoirement le réchauffement climatique qui est utilisé systématiquement comme raison " universelle " très souvent, pour expliquer la violence de certains épisodes orageux (ou de certains orages), alors que quasiment jamais, il n'y a d'explications techniques apportées concernant " le contexte météo favorisant ce type d'épisode " et tous les paramètres qui gravitent autour (instabilité, dynamique etc...). Sans partir certes, dans un jargon technique que beaucoup ne comprendraient pas dans le grand public, il y aurait quand même moyen de vulgariser un peu tout ça en apportant les bonnes explications simplement, sur les vraies raisons de la survenue de certains types d'orages que nous avons eu ces derniers jours, çà et là sur le pays.

Mais même dans certains anciens débats TV que j'ai pu voir il y a des années de ça, regroupant journalistes, scientifiques et prévisionnistes météo, discutant de certains événements orageux, ça vire toujours vers le RC et je n'ai jamais vu quelqu'un prendre la parole pour recadrer les choses et faire un peu de pédagogie sur le fonctionnement des orages et sur le genèse, tout en y ajoutant quelques termes techniques, sur les paramètres qui rentrent en compte. Bon d'un côté je peux comprendre que souvent certains prévi météo ne souhaitent pas rentrer dans les détails, quand tu vois les journalistes autour de la table " esquisser des sourires limites moqueurs ", tout en tournant à chaque coup la discussion en dérision, quand ça parle de météo.

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons
Le 23/06/2021 à 12:03, DoubleKnacki a dit :

 

En plus de ça, c'est que c'est obligatoirement le réchauffement climatique qui est utilisé systématiquement comme raison " universelle " très souvent, pour expliquer la violence de certains épisodes orageux (ou de certains orages), alors que quasiment jamais, il n'y a d'explications techniques apportées concernant " le contexte météo favorisant ce type d'épisode " et tous les paramètres qui gravitent autour (instabilité, dynamique etc...). Sans partir certes, dans un jargon technique que beaucoup ne comprendraient pas dans le grand public, il y aurait quand même moyen de vulgariser un peu tout ça en apportant les bonnes explications simplement, sur les vraies raisons de la survenue de certains types d'orages que nous avons eu ces derniers jours, çà et là sur le pays.

Mais même dans certains anciens débats TV que j'ai pu voir il y a des années de ça, regroupant journalistes, scientifiques et prévisionnistes météo, discutant de certains événements orageux, ça vire toujours vers le RC et je n'ai jamais vu quelqu'un prendre la parole pour recadrer les choses et faire un peu de pédagogie sur le fonctionnement des orages et sur le genèse, tout en y ajoutant quelques termes techniques, sur les paramètres qui rentrent en compte. Bon d'un côté je peux comprendre que souvent certains prévi météo ne souhaitent pas rentrer dans les détails, quand tu vois les journalistes autour de la table " esquisser des sourires limites moqueurs ", tout en tournant à chaque coup la discussion en dérision, quand ça parle de météo.

 

Sans compter que dans certains cas comme à Reims ( j'y ai vécu 3 années de 1973 à 1975 et il y a eu des orages violents mais qui n'ont pas entrainé les  inondations dans les rues  comme lors de ce mois de juin) il faut aller chercher des raisons autres que météo (  c'est comme les villages régulièrement engloutis par les coulées de boues en Hauts-de-France  venant des champs dès qu'il y a un fort orage)

Certes le RC joue un rôle  , mais il ne faut pas non plus s'en servir systématiquement ( les décideurs , les politiques quoi) pour se dédouaner de mauvaises décisions ou d'autres qui auraient été les bonnes  qu'on a omis (par ignorance ,  volontairement parce que ça  a un coût, ou aussi par conflits d'intérêts) de prendre dans le domaine de l’urbanisation et de la gestion des sols  dans les campagnes pour se protéger plus efficacement des aléas climatiques .

  • J'aime 12
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Charleville-Mézières (08, Ardennes) : alt 148m.
Il y a 1 heure, bernardt60 a dit :

 

Sans compter que dans certains cas comme à Reims ( j'y ai vécu 3 années de 1973 à 1975 et il y a eu des orages violents mais qui n'ont pas entrainé les  inondations dans les rues  comme lors de ce mois de juin) il faut aller chercher des raisons autres que météo (  c'est comme les villages régulièrement engloutis par les coulées de boues en Haut-de-France  venant des champs dès qu'il y a un fort orage)

Certes le RC joue un rôle  , mais il ne faut pas non plus s'en servir systématiquement ( , les décideurs , les politiques quoi) pour se dédouaner de mauvaises décisions ou d'autres qui auraient été les bonnes  qu'on a omis (par ignorance ,  volontairement parce que ça  un coût, ou aussi par conflits d'intérêts) de prendre dans le domaine de l’urbanisation et de la gestion des sols  dans les campagnes pour se protéger plus efficacement des aléas climatiques .

 

Oh que oui !

Il est de bon ton de rappeler que le risque est la conjugaison d'un aléa et d'enjeux.

 

Capture1.PNG.91e45f2dd3e39033229a4e603f53afc0.PNG

 

Et effectivement (trop) souvent, on se focalise sur l'aléa, plus que sur les enjeux en présence.

 

Je caricature presque, mais c'est facile de rejeter la faute sur la météo. Tout le monde a déjà entendu dans son entourage : "la météo se trompe tout le temps" ou bien "ils ne sont déjà pas capables de prévoir le temps du jour, alors dans une semaine...". Donc forcément, ça parle au commun des mortels. 

Par contre, s'il fallait se focaliser sur les enjeux, entendre par exemple : "est-ce que le PLU aurait dû autoriser l'urbanisation de cette zone en fond de thalweg sec, sans mettre en place une haie, une noue ou une fascine ?". Bah, c'est tout de suite moins sexy et moins vendeur 🙂

 

Pour illustrer le propos cité : une étude de la Chambre d'Agriculture du Grand Est sur la région Alsace, à mis en exergue que le RC est effectivement à l'origine d'un décalage temporel des précipitations ayant un fort caractère érosif (les pluies d'orages quoi). Cette période, historiquement début XXè était plutôt en juillet/août. Un siècle plus tard, c'est plutôt en mai/juin que l'aléa est le plus fort. Dans le même temps, l'urbanisation à explosée, les pratiques agricoles ont évolué (remembrements, mono-culture, sols à nu, etc.) et les espaces tampons naturels se sont effacés. L'enjeu ayant pris de l'ampleur et l'aléa s'étant décalé dans le temps pour survenir à une période peu propice à la rétention des écoulements et bah... ça fait des dégâts !

  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
Il y a 2 heures, DoubleKnacki a dit :

En plus de ça, c'est que c'est obligatoirement le réchauffement climatique qui est utilisé systématiquement comme raison " universelle "

 

Il y a 2 heures, DoubleKnacki a dit :

Sans partir certes, dans un jargon technique que beaucoup ne comprendraient pas dans le grand public, il y aurait quand même moyen de vulgariser un peu

 

Il y a 2 heures, DoubleKnacki a dit :

ça vire toujours vers le RC et je n'ai jamais vu quelqu'un prendre la parole pour recadrer les choses

 

Il y a 2 heures, DoubleKnacki a dit :

quand tu vois les journalistes autour de la table " esquisser des sourires limites moqueurs ", tout en tournant à chaque coup la discussion en dérision, quand ça parle de météo.

 

Merci, DoubleKnacki, tout est dit ! J'appuie tout ce que tu as écrit, et je vais me permettre d'enfoncer les clous

 

1) le RC est devenu un nouveau dogme, une nouvelle religion. Hors de moi l'idée de le nier, ni de le sous-estimer, mais je veux dire par là que, désormais, la place n'est manifestement plus à la pondération, au discernement, ni à la réflexion.

Et, comme tu le dis, jamais personne n'oserait prendre la parole publiquement pour recadrer les choses. Le faire serait considéré comme un péché, une faute grave, et le « fautif » serait rapidement excommunié.

Regardez les réactions irraisonnées, démesurées, et même parfois hystériques des adeptes de cette « secte » lorsque quelqu'un a l'outrecuidance de vouloir modérer un peu leurs ardeurs : rappelez-vous de l'attitude très révélatrice de la militante écologique Claire Nouvian, sur le plateau de Pascal Praud, il y a deux ans. Une telle réaction aussi pathétique n'est certes pas la norme, mais elle démontre très bien où l'on se situe : dans l'émotionnel, et non plus du tout dans la raison.

 

2) Effectivement, si, de nos jours, des spécialistes tentaient d'expliquer un phénomène météo un peu complexe, il y aurait fort à parier que 99% des téléspectateurs n'y comprendraient rien, et n'écouteraient même pas.

Mais le problème est le suivant même si ces explications étaient vulgarisées de façon claire et très bien amenée, je reste persuadé qu'une écrasante majorité des gens trouveraient ça barbant, et n'écouteraient pas plus.

Pourquoi ? Parce que - et ça, personne ici ne l'aura manqué - malheureusement, le niveau culturel général de la population est en chute libre. Et c'est peu de le dire ! Le niveau culturel, les facultés de compréhension des gens et leur temps moyen de concentration n'ont jamais été aussi bas. L'abêtissement général de la population étant d'ailleurs entretenu par l'image (émissions de télévision affligeantes, addiction au téléphone « intelligent », réseaux sociaux, etc.). 

Alors quoi de mieux qu'une « explication » religieuse, univoque et simple pour les nouveaux disciples (le RC). C'est l'explication « universelle » comme tu le dis très bien. Comme ça, pas besoin d'aller plus loin. C'est pratique, tout le monde peut suivre sans se trouver idiot, et cela conforte tout ce beau petit monde.

 

3) La météorologie est une science. C'est donc un domaine complexe, on y parle de physique, de géographie, et plus spécifiquement de thermodynamique. Rien que l'évocation de ces termes donne de l'urticaire à la plupart de nos contemporains. Comme je viens de le mentionner dans le paragraphe précédent, parler de températures, de précipitations (en mm, ou en L/m²), de taux de précipitations, d'humidité relative, et, pire encore, tenter d'expliquer le fonctionnement d'une cellule orageuse, etc., vous imaginez la torture !  Mais, « heureusement » (*) (!!), les prévisions météo sont parfois inexactes.           (*) : heureusement pour M Mme tout le monde, vous l'aurez compris...  

Par conséquent, puisque ces météorologues se trompent parfois, autant se ruer dans cette brèche il est tellement plus pratique, plus simple et plus rassurant de tourner un domaine un peu complexe en dérision plutôt que d'essayer de le comprendre. Comme l'a si bien dit M. Youssef Chahine : « Un des moyens d'extirper la frustration est sans doute la dérision ».

 

  • J'aime 11
Link to post
Share on other sites

Posted
Vanves (92)

Merci aux intervenants du forum pour cette discussion très intéressante.

 

Il y a 2 heures, dann17 a dit :

Par conséquent, puisque ces météorologues se trompent parfois, autant se ruer dans cette brèche il est tellement plus pratique, plus simple et plus rassurant de tourner un domaine un peu complexe en dérision plutôt que d'essayer de le comprendre. Comme l'a si bien dit M. Youssef Chahine : « Un des moyens d'extirper la frustration est sans doute la dérision ».

 

Il y a aussi, je pense, là de dedans un complexe d’infériorité des non sachants envers les sachants (scientifiques). Cela s'applique à plein de domaines complexes en lien avec des notions mathématiques, physiques, etc. C'est d'autant plus valable avec la météorologie qui fait partie des sujets de discussions basiques de la vie de tout les jours et que les gens peuvent s'emparer. Je penses que certaines personnes qui ont échoué dans les matières scientifiques au collège/lycée vont être très critique si les sachants (scientifiques) font une erreur. En fait dans notre société les matières scientifiques sont un vecteur d'inégalité social et de frustration assez impressionnant, d'où cette défiance. La citation de M. Youssef Chahine proposé par @dann17 illustre bien cette situation.

 

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

J'ai eu le plaisir de parcourir l'article papier du Courrier Picard sur l'orage de Beauvais.

L'auteur y enseigne ses explications techniques avec maîtrise:  xD

 

20210625_132120_resized.thumb.jpg.9e41c46399410f7a844755aa404326cd.jpg

  • Haha 13
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
il y a 37 minutes, Babarskaja a dit :

L'auteur y enseigne ses explications techniques avec maîtrise:  xD

« Le marais barométrique, un phénomène violent (...) ». On sent qu'il a quand même lu quelque chose sur le sujet, mais bon... xD

Et puis, 26 mm en une heure, ça fait peur ! Ça devait être d'une violence inouïe...

M'sieur Fluckiger, ça doit être un copain à M'dame Demaret.  

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubenas en Ardèche méridionale

messages très intéressants en effet ( @dann17 a encore frappé !)

toutefois, il me semble y voir une certaine contradiction : j'avais l'habitude de lire sur IC que les "défiants envers la science" et autres incultes étaient plutôt du genre à minimiser le RC voire à le nier ou bien encore a rejeter en bloc son origine anthropique. et désormais voila que je lit que ces même gens ont adopté le RC comme religion. je l'interroge... 

s'il est juste de dire que le niveau culturel et l'esprit critique sont en chute libre, il me semble qu'il est bon de rester dans la nuance.

je n'aime guère le noir et le blanc, leur préférant les innombrables nuances de gris.

 

rejeter la science en bloc pour adopter à la place une vision religieuse est évidemment absurde. mais le "scientisme " me parait également nocif et dangereux. considérer les scientifiques comme des "sachant" voudrait dire que la science est arrivé eu terme de son entreprise, que tout est compris, établi, prouvé, gravé dans le marbre. 

Or la science est un chemin tortueux vers la compréhension du réel, elle n'est pas encore une vérité et l'histoire nous montre qu'elle se trompe parfois. 

elle doit savoir se remettre en question ou alors elle devient à son tour une religion. 

c'est pour cela que je me passionne pour la physique et l'astrophysique. les spécialistes de ces domaines n'ont cessé d'accepter des révolutions, des changements de théories, des faits qui vont à l'encontre des préconçus. si les faits vont à l'encontre de la théorie, on jette la théorie à la poubelle et on recommence... 

 

bien sur, il est aussi stupide, lorsqu'on a pas de bagage scientifique, de contester par principe les choses énoncées par les experts. mais on est en droit de ne pas avaler tout cru tout ce que la science raconte et de garder ainsi son esprit critique.

ce qui me gène, que ce soit avec les religions, les médias ou les scientifique, c'est quand on nous demande de croire sur parole. 

ce qui me choque, c'est l'absence de débat.

pour en revenir à ce qui nous occupe ici (les phénomènes météo extrêmes) on devrait avoir du débat contradictoire (comme partout) mais on ne l'a pas. 

peu importe qui a raison, ce qu'il nous faut c'est du débat d'idée, des arguments, des contre arguments, des avis divergents, des explications et au bout du compte, chacun se forge son opinion en conscience...    

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
il y a 53 minutes, boubou07 a dit :

toutefois, il me semble y voir une certaine contradiction : j'avais l'habitude de lire sur IC que les "défiants envers la science" et autres incultes étaient plutôt du genre à minimiser le RC voire à le nier ou bien encore a rejeter en bloc son origine anthropique. et désormais voila que je lit que ces même gens ont adopté le RC comme religion. je l'interroge... 

s'il est juste de dire que le niveau culturel et l'esprit critique sont en chute libre, il me semble qu'il est bon de rester dans la nuance.

je n'aime guère le noir et le blanc, leur préférant les innombrables nuances de gris.

Salut 'boubou07',

Comme il est assez facile de s'en rendre compte, de nos jours plus encore que naguère, les médias (comprendre les médias mainstream) font la pluie et le beau temps. Ils constituent en quelque sorte un pouvoir en tant que tel, car l'influence qu'ils exercent sur une population de plus en plus malléable et influençable (car une population qu'on rend de moins en moins apte à raisonner, comme nous l'avons dit plus haut) est telle qu'ils sont capables de manipuler l'opinion générale.

Je ne dis pas que tout le monde soit manipulable ni que tout le monde l'ait été, bien évidemment. Mais globalement, c'est cette tendance qui ressort assez nettement.

Par conséquent, s'il existe encore des gens résolument convaincus que le RC ne puisse pas être d'origine anthropique, le fait est que la plus grande partie de la population se situe désormais dans l'autre extrême, càd convaincue que le RC est la cause de tous les maux. J'exagère à peine ! Et convaincue par qui ? Eh bien, par leurs nouveaux gourous : les médias mainstream que je viens de mentionner.

Et que les choses soient claires : le fait d'être manipulé n'a rien à voir avec l'intelligence ! Je connais des gens pourtant loin d'être idiots qui ont malheureusement perdu tout esprit critique à propos de cette question du RC, ou en tout cas qui n'ont plus le recul nécessaire, parce qu'ils ont vu à la télé des « experts » bien propres sur eux et parlant très bien, pendant le JT (la nouvelle messe), ou bien au travers de reportages très « sérieux » (parce que diffusés sur une chaîne très sérieuse, faite pour les gens instruits et intelligents : Arte, pour ne pas la nommer...). Je caricature, tu l'auras compris, mais tu auras également compris que l'idée est bien là.

Edited by dann17
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle
Le 23/06/2021 à 16:01, dann17 a dit :

 

 

 

 

Merci, DoubleKnacki, tout est dit ! J'appuie tout ce que tu as écrit, et je vais me permettre d'enfoncer les clous

 

1) le RC est devenu un nouveau dogme, une nouvelle religion. Hors de moi l'idée de le nier, ni de le sous-estimer, mais je veux dire par là que, désormais, la place n'est manifestement plus à la pondération, au discernement, ni à la réflexion.

Et, comme tu le dis, jamais personne n'oserait prendre la parole publiquement pour recadrer les choses. Le faire serait considéré comme un péché, une faute grave, et le « fautif » serait rapidement excommunié.

Regardez les réactions irraisonnées, démesurées, et même parfois hystériques des adeptes de cette « secte » lorsque quelqu'un a l'outrecuidance de vouloir modérer un peu leurs ardeurs : rappelez-vous de l'attitude très révélatrice de la militante écologique Claire Nouvian, sur le plateau de Pascal Praud, il y a deux ans. Une telle réaction aussi pathétique n'est certes pas la norme, mais elle démontre très bien où l'on se situe : dans l'émotionnel, et non plus du tout dans la raison.

 

2) Effectivement, si, de nos jours, des spécialistes tentaient d'expliquer un phénomène météo un peu complexe, il y aurait fort à parier que 99% des téléspectateurs n'y comprendraient rien, et n'écouteraient même pas.

Mais le problème est le suivant même si ces explications étaient vulgarisées de façon claire et très bien amenée, je reste persuadé qu'une écrasante majorité des gens trouveraient ça barbant, et n'écouteraient pas plus.

Pourquoi ? Parce que - et ça, personne ici ne l'aura manqué - malheureusement, le niveau culturel général de la population est en chute libre. Et c'est peu de le dire ! Le niveau culturel, les facultés de compréhension des gens et leur temps moyen de concentration n'ont jamais été aussi bas. L'abêtissement général de la population étant d'ailleurs entretenu par l'image (émissions de télévision affligeantes, addiction au téléphone « intelligent », réseaux sociaux, etc.). 

Alors quoi de mieux qu'une « explication » religieuse, univoque et simple pour les nouveaux disciples (le RC). C'est l'explication « universelle » comme tu le dis très bien. Comme ça, pas besoin d'aller plus loin. C'est pratique, tout le monde peut suivre sans se trouver idiot, et cela conforte tout ce beau petit monde.

 

3) La météorologie est une science. C'est donc un domaine complexe, on y parle de physique, de géographie, et plus spécifiquement de thermodynamique. Rien que l'évocation de ces termes donne de l'urticaire à la plupart de nos contemporains. Comme je viens de le mentionner dans le paragraphe précédent, parler de températures, de précipitations (en mm, ou en L/m²), de taux de précipitations, d'humidité relative, et, pire encore, tenter d'expliquer le fonctionnement d'une cellule orageuse, etc., vous imaginez la torture !  Mais, « heureusement » (*) (!!), les prévisions météo sont parfois inexactes.           (*) : heureusement pour M Mme tout le monde, vous l'aurez compris...  

Par conséquent, puisque ces météorologues se trompent parfois, autant se ruer dans cette brèche il est tellement plus pratique, plus simple et plus rassurant de tourner un domaine un peu complexe en dérision plutôt que d'essayer de le comprendre. Comme l'a si bien dit M. Youssef Chahine : « Un des moyens d'extirper la frustration est sans doute la dérision ».

 

 

Merci Dann17, c'est exactement ce que je pense, et pourtant, sur ce forum, l'accueil est plutôt bien froid sur ce genre de discours.

Je pense, que nos activités en général, ont une influence non négligeable => la déforestation de l'Amazonie, l'urbanisation et le bétonnage a gogo, les constructions dans des lieux inondables, l'écrasement de la nature par les villes, notre réseau routier, les lumières de nuits qui perturbent la nature... Bref, un tas de choses. Et on met un peu trop souvent l'accent sur le RC pour tout expliquer.

La disparition des espèces animales, ce n'est pas le RC, mais bien NOUS.

La disparitions des coraux, animaux marins, ce n'est pas qu'à cause du RC, mais aussi de NOUS.

Les sécheresses de plus en plus nombreuses ou du moins plus problématique, c'est à cause de NOUS encore une fois. Même si la Californie connait une grosse sécheresse, il faut savoir que la consommation d'eau est tout simplement énorme dans ces régions là bas... Et puis une sur-population croissante, en général, qui n'arrange rien.

 

C'est même dommage, je n'arrive pas à retrouver un post d'infoclimat, qui a posté il y a pas longtemps, les températures d'une ville avec urbanisation. Je trouve les différences assez fortes dés qu'on connait des extrêmes. Quand il fait chaud, les villes se réchauffent plus vite, de 1 à 2°C au moins, alors qu'en campagne, il fait un peu moins chaud, surtout pour les minimales. On ne peut pas nier un RC, mais je pense qu'il se définit, pour moi, sous cette représentation : RC = 1/4*CO2 + 1/8UCI + 1/4variables + 1/8 autres GES + 1/4 des conséquences de nos activités en tout genre.

 

De plus, la mode de l'écologie, c'est bien... Mais les gens fixent juste leur consommation de CO2. Ce n'est pas ça l'écologie. L'écologie, c'est être responsable et respectueux envers l'environnement. C'est à dire de limiter nos empruntes tout court, et pas que nos empruntes carbones. Le chauffage, devrait être réglementé pour limiter à 20 degrés max dans une habitation en tout genre. Nous, nous chauffons l'hiver à 17°C, sur les heures où nous sommes là, sinon, chauffage éteint. Et si on a froid, on met un pull. On a coupé le chauffage fin Avril. Il faisait pas chaud au mois de Mai, mais avec un pull ça passe. C'est ça l'écologie. C'est prendre un peu aussi sur soit, et faire plus attention.

Quand j'entend des collègues, au mois de Juin, en ce moment, à Cherbourg, rallumer le chauffage ... Humm....

Parce que, mine de rien, la quantité de chaleur produite par toutes nos installations sur cette Terre, ça doit quand même pesait un petit quelque chose.

L'écologie, c'est aussi d'arrêter toutes les exportations trop lointaines...

L'écologie, c'est arrêter de mettre tous les pesticides dans les champs à fond les ballons... On redécouvre que les haies protèges, et que les terres sont plus riches, que certains insectes et ou mauvaises herbes sont des protecteurs... J'ai l'impression de vivre dans un monde qui a perdu son bon sens !

L'écologie, c'est accepter que cette Terre et que son environnement ne nous appartient pas, et que nous devons limiter notre emprunte.

 

Et puis, pour finir, un peu ce discours décousu, les médias sont vraiment, mais alors... vraiment devenus une espèce de bouillasse intellectuelle. Rares sont les documentaires et infos qui sont d'une bonne qualité... (ARTE, merci pour des reportages qui sont intéressants). Mais on ne peut pas que mettre la pierre aux médias, les gens veulent du sensationnalisme et consommer toujours et encore plus ! Et surtout, et je crois, que c'est bien ça, qui m'énerve le plus => le négativisme. Tout est noir (ou blanc), la fin du monde annoncée, râler ou critiquer. Aller sur facebook, un article qui annonce en 2050, un RC explosif, les gens sont en train de se dire que nous sommes foutus, et que nous allons tous mourir, et que ce sera encore pire qu'annoncé. On avance avec ce genre de commentaires... Pourquoi, les personnes ne se disent-ils pas, qu'il faut agir à leur manière, et commencer à changer notre mode de consommer ? Pourquoi ?

 

Bref, merci dann17 pour ton message et les autres personnes.

 

 

Edited by Barth61
  • J'aime 4
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubenas en Ardèche méridionale
il y a 11 minutes, Barth61 a dit :

La disparition des espèces animales, ce n'est pas le RC, mais bien NOUS.

La disparitions des coraux, animaux marins, ce n'est pas qu'à cause du RC, mais aussi de NOUS.

 

il y a 11 minutes, Barth61 a dit :

Mais les gens fixent juste leur consommation de CO2. Ce n'est pas ça l'écologie. L'écologie, c'est être responsable et respectueux envers l'environnement. C'est à dire de limiter nos empruntes tout court, et pas que nos empruntes carbones

 

il y a 12 minutes, Barth61 a dit :

L'écologie, c'est accepter que cette Terre et que son environnement ne nous appartient pas, et que nous devons limiter notre emprunte.

 

 

je suis 100% d'accord avec ça et ça fait du bien de le lire ! 

 

moi aussi, l'écologie minimaliste centrée sur le CO2 ça commence à me sortir par les yeux.

sans parler effectivement des rapport du GIEC, qui même s'ils sont fondés, poussent finalement les gens à s'enfermer dans un "après nous le déluge" , les incite à ne plus faire d'enfants (et par voie de conséquence à se torcher avec l'avenir de l'humanité) et à se conforter dans un consumérisme court-termiste consistant à profiter au maximum avant l'apocalypse. 

 

quant aux conclusions pour les "décideurs" là aussi ça me laisse pantois. les questions : qui sont réellement les "décideurs" et lisent-ils seulement les rapports du GIEC restant à mon sens un non-dit extrêmement problématique dans cette affaire.  

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Mauzun, Puy-de-Dôme (63), 600 m

Tiens, je repose ça là (c'était ma contribution, il y a deux ans, sur : comment éviter de "mal parler" de la crise climatique - pas d'un point de vue scientifique mais, disons, anthropologique, moral et politique - histoire de dire aussi que la crise climatique n'est pas qu'un objet scientifique - le changement climatique l'est, un objet scientifique, bien évidemment. Mais la "crise", d'une certain façon, est avant tout une question politique. Au point où nous en sommes, et ça ne va pas s'arranger, la dimension scientifique et la dimension politique (voire morale, anthropologique et philosophique) n'ont pas fini de s'interpénétrer. Et c'est non seulement normal, mais souhaitable.)

 

http://outsiderland.com/danahilliot/quelques-ecueils-dont-il-faut-se-mefier-a-lheure-de-lindignation-climatique/

 

 

Edited by un_Mauzunois
  • Merci 6
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...