Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Préparation concours TSE de Meteo-France


Recommended Posts

Bonsoir, j'ai vu ton message gaet34 et j'ai une question au sujet du concours niveau ingé passé en classe prépa, pour ma part ce concours pour le fait d'être juste déjà admissible aux écrits relève de l'exploit ou du moins avoir un très très bon niveau, vu que le concours est un concours commun à plusieurs écoles et qui est celui des Mines ponts qui est en classement de difficultés avant polytech. Donc au sujet qu'il suffit d'être admissible aux écrits, bien sur cela peut suffire mais je trouve que le niveau de difficulté n'est pas assez mis en avant dans ton message gaet34.C'est pourquoi dans mon cas je m'oriente plsu vers le concours niveau "bac" voir bac avancée pour les TSE.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 311
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Ouep du coup, 3 désistements et hop... Mais je rêve là, d'ailleurs comment on sait si les autres candidats acceptent ou pas?.... Mais vraiment, je suis DÉGOUTÉ! Bravos à toi moit40 /emoticons/w

Bonsoir, j'ai vu ton message gaet34 et j'ai une question au sujet du concours niveau ingé passé en classe prépa, pour ma part ce concours pour le fait d'être juste déjà admissible aux écrits relève de l'exploit ou du moins avoir un très très bon niveau, vu que le concours est un concours commun à plusieurs écoles et qui est celui des Mines ponts qui est en classement de difficultés avant polytech. Donc au sujet qu'il suffit d'être admissible aux écrits, bien sur cela peut suffire mais je trouve que le niveau de difficulté n'est pas assez mis en avant dans ton message gaet34.C'est pourquoi dans mon cas je m'oriente plsu vers le concours niveau "bac" voir bac avancée pour les TSE.

Il n'y a plus niveau BAC... le palier a été augmenté à BAC + 2, donc pour le coup c'est à se demander si c'est pas plus intéressant de tenter Prepa et concours Ingénieur puisque au final ça fait le même nombre d'année après le bac... A refléchir...
Link to post
Share on other sites
Posted
Briançon (05) 1260m

Bonsoir, j'ai vu ton message gaet34 et j'ai une question au sujet du concours niveau ingé passé en classe prépa, pour ma part ce concours pour le fait d'être juste déjà admissible aux écrits relève de l'exploit ou du moins avoir un très très bon niveau, vu que le concours est un concours commun à plusieurs écoles et qui est celui des Mines ponts qui est en classement de difficultés avant polytech. Donc au sujet qu'il suffit d'être admissible aux écrits, bien sur cela peut suffire mais je trouve que le niveau de difficulté n'est pas assez mis en avant dans ton message gaet34.C'est pourquoi dans mon cas je m'oriente plsu vers le concours niveau "bac" voir bac avancée pour les TSE.

Bonjour,

C'est vrai que je n'ai pas parlé de la difficulté du concours commun Mines Ponts. Les sujets sont difficiles et demandent une excellente connaissance du cours des 2 ans de prépa. Mais comme c'est un concours, il ne suffit pas non plus d'avoir un excellent niveau pour être admissible, mais d'être meilleur que les autres. Et là, il y a des facteurs psychologiques qui entrent en compte (motivation pendant les 2 ou 3 années de prépa, détermination le jour J ..).

Personnellement, j'ai dû faire 5/2 pour décrocher l'ENM, parce que j'avais pas mal de lacunes en 3/2 et qu'on peut pas inventer les réponses.

Internet foisonne de sujets d'écrits de Mines/Ponts, corrigés ou non. Tu peux déjà les regarder, mais n'aie pas peur si tu n'y arrives pas, 95% des candidats ne terminent pas les sujets le jour de l'épreuve: des raisonnements justes et cohérents, une parfaite maîtrise du cours et du bon sens physique peuvent parfois amener la note maximale à une copie qui aura traité les deux tiers du sujet, quand une autre copie traitant toutes les questions en les survolant et en arnaquant fera très mauvaise impression. Lis les rapports de jury, ils sont très instructifs wink.png

Enfin, si tu ne te sens pas prêt pour avril, rien ne t'empêche de faire 5/2, ça apporte du recul et un peu de temps pour digérer tous les cours. Et puis un an de prépa, aussi difficile soit-elle, n'est rien à côté de l'intégration dans l'école d'ingénieur de ton choix qui t'apportera la carrière à laquelle tu aspires flowers.gif

Bon courage flowers.gif

Link to post
Share on other sites

Les dates du concours externes TSPDD (et vi, TSE ça n'existe plus depuis quelques semaines ^^) :

Ecrit : 14 Mars 2013 (y'a qu'une journée confused1.gif )

Oraux : à partir du 27 Mai 2013

Ouverture des inscriptions le 26 novembre 2012 à priori, jusqu'au 31 décembre.

Edit : TSPDD, nécessité d'avoir un bac+2 validé, au moment des inscriptions.

Ah quoique, ça dépend si le décret du concours TSE 2013 est sorti avant le décret du statut des TSDD (entrée en vigueur le 1er octobre 2012).

Il n'y a plus niveau BAC... le palier a été augmenté à BAC + 2, donc pour le coup c'est à se demander si c'est pas plus intéressant de tenter Prepa et concours Ingénieur puisque au final ça fait le même nombre d'année après le bac...

A refléchir...

Le concours TSPDD au niveau Bac + 2 dont parle Mica concerne uniquement le recrutement pour le ministère du développement durable. Il ne permettra pas le recrutement à Météo France ou l'IGN.
Link to post
Share on other sites
Posted
L'Isle d'Abeau (38) - 255 m // Lyon 6

Oh oki, au temps pour moi blush.png

Donc pour MF et IGN ce sera le même concours que les années précédentes ?

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

Bonjour, j'apporte une nouvelle au sujet du concours tse externe pour l'enm, voici ce que a publié météo france sur son site :

Technicien Supérieur de la Météorologie, spécialité exploitation (TSE) :

ATTENTION : Suite à une désolidarisation de l’organisation du concours d’avec le MEDDE, ce concours est à nouveau pris en charge entièrement par Météo-France. les textes réglementaires d’organisation et de modalités des épreuves sont actuellement en cours de validation.

Une session devrait être ouverte, sous réserve de validation des textes règlementaires, courant 2013.

Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

J 'ai une petite question moi aussi; quelle est la différence entre un ingénieur des travaux de la météorologie et un ingénieur des Ponts des Eaux et des Forêts ? Les conditions de recrutement ne doivent surement pas être les mêmes. Mais même en cherchant sur le site de l'ENM, on dispose de très peu d'informations sur ce métier.

Link to post
Share on other sites
Posted
Briançon (05) 1260m

Pour avoir discuté avec le directeur de l'ENM aujourd'hui, il devrait y avoir pour la session 2013 le même nombre de places que pour la session 2012, que ce soit pour les élèves techniciens et ingénieurs. Par contre, le niveau de recrutement se fera à bac+ 2 l'année prochaine.

Les dates ne sont pas encore fixées, mais elles devraient être commnuiquées d'ici 10 jours wink.png

Pour Thomas, j'avoue que je n'ai pas trop d'infos sur le concours IPEF, si ce n'est qu'il ouvre la voie à des postes à haute responsabilité au sein de Météo France (donc plutôt des postes de direction, plus trop de la météo pure!) et qu'il y a 1 ou 2 places par an...

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je suis pour ma part dans un M2 Géoscience à l'université de Reims, j'ai eu à la base une formation en Géographie physique. Je suis assez calé en climatologie (deux mémoire à mon actif dans ce domaine), mais beaucoup moins en météorologie (même si j'ai des notions en tant que passionné bien entendu). J'aimerais rentrer à météo france, mais apparemment, le concours est assez dur, et sur des matières qui ne sont pas forcément mes points forts (math physique).

Que puis-je faire? Existe t-il un concours plus orienté climatologie? Ou un autre plus accessible.

Merci d'avance pour ceux qui prendront le temps de me répondre!

Link to post
Share on other sites

Pour avoir discuté avec le directeur de l'ENM aujourd'hui, il devrait y avoir pour la session 2013 le même nombre de places que pour la session 2012, que ce soit pour les élèves techniciens et ingénieurs. Par contre, le niveau de recrutement se fera à bac+ 2 l'année prochaine.

Les dates ne sont pas encore fixées, mais elles devraient être commnuiquées d'ici 10 jours wink.png

Pour Thomas, j'avoue que je n'ai pas trop d'infos sur le concours IPEF, si ce n'est qu'il ouvre la voie à des postes à haute responsabilité au sein de Météo France (donc plutôt des postes de direction, plus trop de la météo pure!) et qu'il y a 1 ou 2 places par an...

Merci pour ta réponse default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">Ah oui d'accord, je viens de voir qu'il faut faire une ENS ou l'école polytechnique à Paris donc ça a l'air peu accessible ^^.
Link to post
Share on other sites

Précision pour ceux qui hésiteraient à intégrer l'ENTE: il existe pour les techniciens de l'Equipement quelques postes en SPC (Service de Prévision de Crues). Il y a 21 SPC en France, dont 20 dépendent du Ministère de l'Ecologie (Seul le SPC d'Aix en Provence dépend directement de Météo France). La météo représente un facteur important dans la formation des crues, même si ce n'est pas le seul. On peut citer par exemple l'humidité des sols, la propagation d'une onde de crue depuis l'amont, la marée près des estuaires, la fonte de la neige, la contribution des nappes phréatiques...

Le travail des SPC consiste entre autres à assurer la publication d'un bulletin de vigilance 2 fois par jour, 7 jours sur 7 sur leur territoire de compétence, destiné à être publié sur le site Vigicrues.

En tous cas, les prévisionnistes de crues sont en contact direct et régulier avec les directions régionales de MF dont ils dépendent, et qui leur fournissent quotidiennement les prévisions de cumuls de pluie attendus par bassin versant avec des commentaires sur les facteurs aggravants éventuels, le degré de confiance dans la prévision etc.

Bref, c'est un métier varié, intéressant, et qui permet de s'intéresser à la modélisation hydrologique ou hydraulique pendant les périodes où il n'y a pas de crue, et qui permet aussi d'être en relation avec les services de sécurité civile, les préfectures et certaines collectivités territoriales en cas de crue prévue.

Au SCHAPI, qui est le service à compétence nationale et qui publie le bulletin national Vigicrues et coordonne l'action des SPC, il existe aussi un poste de technicien-prévisionniste, mais encore faut-il qu'il soit à pourvoir pour l'obtenir.

Link to post
Share on other sites

J'ai lu un peut le sujet et je vois que personne ne parle du métier de météorologue dans l'Armée de l'air, je pense que ça peut intéresser certains. D'autant plus que le concours est bien plus facile que celui de météo France ou bien d'autres surtout avec le niveau scientifique de certains, à l'époque ou j'ai passé le concours en 2002 j'ai pas réussi à rentrer en tant que météorologue à cause de mon niveau d'anglais, alors que coté scientifique ça allé, et pourtant je n'ai qu'un bac comptabilité gestion, mais au final j'ai fini par devenir secrétaire RH à l'armée de l'air pendant 8 ans et demi. Donc je pense que c'est une solution pour certains pour vivre leur passion au sein du travail, après c'est sur, les salaires sont moins importants qu'à météo France, mais il faut savoir que la formation se passe à météo France Toulouse, donc ça peut peut être ouvrir des portes par la suite...

Link to post
Share on other sites
Posted
Bouliac (Gironde)

Bonsoir,

On en parle très peu ici mais je viens de voir qu'une licence 3 puis un master assez orientés sur la météo était un parcours possible mais il faut passer par une ENS.

http://www.geoscienc....php?rubrique96

Connaissez-vous cette branche ?

Pas besoin de passer par une ENS y'a le concours spécial maitrise ouvert à tout type de master en sciences.

Cf -> http://www.enm.meteo...ip.php?breve120

Bon c'est pas TSE mais c'est ingénieur c'est toujours mieux.

C'est la voie universitaire. Par contre si on se loupe y'a grand risque de pointer à pôle emploi ou alors faut être embauché dans le privé ou partir à l'étranger.

J'ai lu un peut le sujet et je vois que personne ne parle du métier de météorologue dans l'Armée de l'air, je pense que ça peut intéresser certains. D'autant plus que le concours est bien plus facile que celui de météo France ou bien d'autres surtout avec le niveau scientifique de certains, à l'époque ou j'ai passé le concours en 2002 j'ai pas réussi à rentrer en tant que météorologue à cause de mon niveau d'anglais, alors que coté scientifique ça allé, et pourtant je n'ai qu'un bac comptabilité gestion, mais au final j'ai fini par devenir secrétaire RH à l'armée de l'air pendant 8 ans et demi. Donc je pense que c'est une solution pour certains pour vivre leur passion au sein du travail, après c'est sur, les salaires sont moins importants qu'à météo France, mais il faut savoir que la formation se passe à météo France Toulouse, donc ça peut peut être ouvrir des portes par la suite...

Oui mais par exemple les myopes sont pris dans l'armée ? Pas sur avec les tests médicaux.

J'avais vu la grille de rémunération (certes on travaille avant tout par passion mais dans notre monde la question du salaire est importante ++) : 1500 et peu de possibilités d'évolution (sauf passer chez MF après ce qui est pas forcément garanti surtout qu'on ne sait pas comment va évoluer cet organisme dans les prochaines années...). Donc un peu risqué comme voie surtout si on se plait pas à l'armée...

Link to post
Share on other sites

Pas besoin de passer par une ENS y'a le concours spécial maitrise ouvert à tout type de master en sciences.

Cf -> http://www.enm.meteo...ip.php?breve120

Bon c'est pas TSE mais c'est ingénieur c'est toujours mieux.

C'est la voie universitaire. Par contre si on se loupe y'a grand risque de pointer à pôle emploi ou alors faut être embauché dans le privé ou partir à l'étranger.

C'est vrai mais l'avantage était d'avoir une initiation à la météo dès la l3 et pas seulement en master mais c'est du détail effectivement. Par contre je ne comprends pas la deuxième phrase, il y a peu de débouchés à l'issue de ce master 1 puis du master 2 dans cette voie ?
Link to post
Share on other sites

.

Oui mais par exemple les myopes sont pris dans l'armée ? Pas sur avec les tests médicaux.

J'avais vu la grille de rémunération (certes on travaille avant tout par passion mais dans notre monde la question du salaire est importante ++) : 1500 et peu de possibilités d'évolution (sauf passer chez MF après ce qui est pas forcément garanti surtout qu'on ne sait pas comment va, évoluer cet organisme dans les prochaines années...). Donc un peu risqué comme voie surtout si on se plait pas à l'armée...

Renseigne toi pour les test médicaux, car il y a des gens qui ont des lunettes à l'armée, 1500 c'est déjà pas mal pour un début, surtout en faisant 35h (à météo France je doute qu'il soit aux 35h), de plus tu as 9 semaines de congés payées par an, faut pas en demander trop car le moindre boulot de nos jour quand tu commence c'est le smic... Moi je pense que c'est une solution pour ceux qui ne réussissent pas le concours de météo France, de plus tu as possibilité de partir à l'étranger et de gagner le double de ce que tu gagne en France. Après tu as un 1er contrat de 5 ans, à l'issu tu peut toujours quitter et partir ailleurs, et pourquoi pas la fonction publique (y a des facilités quand tu as été militaire)

Après c'est pas l'armée que tu crois l'armée de l'air, bien moins stricte que l'armée de terre, faut pas croire, c'est pas pour rien qu'il y a beaucoup de filles...

Voilà c'était juste une idée que je voulais donné étant donné la difficulté de rentrer à météo France, c'est bien mieux que de pointer à pôle emploi...

Link to post
Share on other sites
Posted
Bouliac (Gironde)

Renseigne toi pour les test médicaux, car il y a des gens qui ont des lunettes à l'armée, 1500 c'est déjà pas mal pour un début, surtout en faisant 35h (à météo France je doute qu'il soit aux 35h), de plus tu as 9 semaines de congés payées par an, faut pas en demander trop car le moindre boulot de nos jour quand tu commence c'est le smic... Moi je pense que c'est une solution pour ceux qui ne réussissent pas le concours de météo France, de plus tu as possibilité de partir à l'étranger et de gagner le double de ce que tu gagne en France. Après tu as un 1er contrat de 5 ans, à l'issu tu peut toujours quitter et partir ailleurs, et pourquoi pas la fonction publique (y a des facilités quand tu as été militaire)

Après c'est pas l'armée que tu crois l'armée de l'air, bien moins stricte que l'armée de terre, faut pas croire, c'est pas pour rien qu'il y a beaucoup de filles...

Voilà c'était juste une idée que je voulais donné étant donné la difficulté de rentrer à météo France, c'est bien mieux que de pointer à pôle emploi...

D'ac. Je t'ai envoyé un MP wink.png
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

L'arrêté du 27 décembre 2012 relatif à l'organisation du nouveau concours externe de recrutement des techniciens supérieurs de la météorologie a été publié : http://www.legifranc...ction=rechTexte

Voici un extrait concernant la nature des nouvelles épreuves du concours qui sera accessible aux candidats titulaires d'un titre ou d'un diplôme sanctionnant deux années de formation classée au moins au niveau IV (http://www.legifranc...tegorieLien=cid) ou d'une qualification reconnue comme équivalente à l'un de ces titres ou diplômes:

"I. Epreuves écrites d'admissibilité :

Epreuve n° 1 : réponse à une série de questions à partir d'un ou plusieurs documents portant sur un sujet d'actualité et rédaction d'un commentaire (durée 3 heures ; coefficient 3).

Cette épreuve est destinée à apprécier les facultés d'analyse et de synthèse du candidat, sa qualité rédactionnelle et son aptitude au raisonnement.

Epreuve n° 2 : questionnaire composé de 25 questions maximum, fermées ou ouvertes, portant sur l'ensemble du programme correspondant aux prérequis de formation pour la spécialité choisie par le candidat et dont le contenu est défini en annexe au présent arrêté (durée 3 heures ; coefficient 5).

II. Epreuve orale d'admission :

Entretien avec le jury à partir d'un texte ou d'une citation de portée générale tiré au sort par le candidat, permettant d'apprécier ses qualités de réflexion, ses connaissances et ses motivations (durée totale : 35 minutes, dont 15 minutes de préparation et un entretien de 20 minutes ; coefficient 7)."

On note la disparition de l'épreuve de langue et la fusion des épreuves de math et de l'épreuve à option en une seule épreuve.

Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup Romain, j'attendais désespérement les modalités du concours...

Pourra-t-on passer le concours si l'on est diplômé d'un BAC+2 uniquement fin Juin?

Si oui, je n'ai plus qu'à me mettre au boulo^^

Je suppose qu'il n'y aura pas plus de 4 places en exploitation...comme d'habitude... . Enfin bon, qui ne tente rien n'a rien. On ignore également la date des écrits et de l'oral

Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse (quartier Lardenne)

Ce que je ne comprends pas bien c'est que le niveau IV c'est équivalent bac. Les bac +2 c'est du niveau III...

Salut, quand on regarde le programme, c'est du niveau bac et ils ne demandent de savoir qu'une "petite" partie du programme de terminale S pour la partie math et physique.Le voici pour les TSE :

Math :

1. Analyse

Suites.

Limites de fonction.

Continuité sur un intervalle, théorème des valeurs intermédiaires.

Calculs de dérivées (fonctions composées affines, ln, exp, up/q).

Fonctions sinus et cosinus.

Fonction exponentielle.

Fonction logarithme népérien.

Intégration.

2. Géométrie dans l'espace

Droites et plans.

Géométrie vectorielle.

Produit scalaire.

3. Probabilités et statistiques

Conditionnement, indépendance.

Notion de loi à densité à partir d'exemples.

Intervalles de fluctuation.

Estimation.

Physique-Chimie :

1. Observer : ondes et matière

Rayonnements dans l'Univers.

Les ondes dans la matière.

Détecteurs d'ondes et de particules.

Caractéristiques des ondes.

Propriétés des ondes.

Spectres UV-visible.

Spectres IR.

2. Comprendre : temps, mouvement et évolution

Temps, cinématique et dynamique newtoniennes.

Mesure du temps et oscillateur, amortissement.

3. Comprendre : énergie, matière et rayonnement

Du macroscopique au microscopique.

Transferts d'énergie entre systèmes macroscopiques.

4. Agir : économiser les ressources et respecter l'environnement

Enjeux énergétiques.

Apport de la chimie au respect de l'environnement.

5. Agir : transmettre et stocker de l'information

Chaînes de transmission d'information.

Images numériques.

Signal analogique et signal numérique.

Procédés physiques de transmission.

Stockage optique.

Link to post
Share on other sites

Bonjour, je voulais savoir exactement quel diplôme faut il avoir pour passer ce concours, car pour l'instant je ne comprend pas très bien, on parle de bac +2 de niveau bac et après quel niveau bac, S ,technologique ??

merci d'avance pour la réponse

Link to post
Share on other sites

Il faut, comme indiqué dans l'arrêté, être titulaire d'un diplome sanctionnant deux années de formation au niveau IV. Donc je suppose qu'un simple bac suffit pour passer le concours.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...